Partagez | 
 

 Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Phaere

Invité



MessageSujet: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Mar 3 Nov - 16:11

Message de Phaere Delryn, humaine.

    Elle avait enfin retrouver son compagnon, pas que sa la gêne ou autre mais ce genre de frayeur retardait son voyage vers les montagnes ou vivaient les dragons, elle était sur a présent, son père, du moins son corps devait se trouver la-bas. Elle poussa un soupir mélancolique cette fois-ci et ferma les yeux arrêtant son cheval, une odeur vint chatouiller ses narines, une odeur de sel et de chaleur, souriant elle reprit sa route avant de monter une petite colline de sable, et se stoppa une fois au sommet. En face d’elle la mer, cette étendue a perte de vue qui fit le plus grand des bonheurs comme le plus grand des malheur, une des seuls choses que les humains sont incapables de contrôler … Elle sourit avant de descendre la petite dune de sable, et de marcher avec Chaydinhal sur le sable brûlant. Elle s’approcha de l’eau doucement, son cheval ne l’avait jamais vu, il était prudent sur les vagues des qu’une venait s’échouer sur la plage il recula précipitamment. Phaere essaya tant bien que mal de le faire rentrer dans l’eau mais la bête refusa, elle rigola avant d’en descendre, autant profiter de cette escale pour aller s’amuser un peu. Elle regarda autour d’elle, personne en vue tant mieux, elle préférée la tranquillité.Elle ôta la selle de son cheval, mais lui laissa sa bride. De toute façon il n’irait pas loin, sauf si il avait encore peur d’une quelconque créature. Phaere enleva d’abords ses mitaines et ses bottes avant de relever son pantalon jusqu'à ses genoux et défit son plastron de cuir, laissant simplement une brassières de cuir lui cachait la poitrine. Elle s’avança alors vers l’eau, laissant ses pieds trempait dans la mer, l’eau n’était pas froide, elle était tempéré facilement supportable disons.  Elle ramena une de ses mèches de cheveux derrière son oreille avant de continuer a avancer dans l’eau jusqu’aux genoux au moins, et se stoppa. Regardant a l’horizon, partant dans ses pensées, de toute façon rien n’allait venir la perturbée, si ? Son épée était par terre a côté de la selle de son équidé, elle n’aurait qu’a courir jusqu'à elle en cas de danger, mais a vue d’œil il n y avait pas de danger.
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Mar 3 Nov - 19:04

Message de Cratéros, humain.

Peu après le combat entre Drake et Shrikan dans le pays démoniaque un hommes bien singulier s'installa dans les montagnes enneigées, du côté gobelins. Ces derniers s'interrogèrent sur la nature de cet ermite, surtout qu'ils voyaient souvent de la lumière étrange pas loin de sa grotte. Quelques uns partirent voir mais ne revinrent pas. Ceci n'inquiètat nullement les autres peaux-vertes. Ils se sont dits qu'ils étaient surement tombé sur un rocher pointu et que c'était bien fait pour eux! Cependant le mystère sur l'ermite restait entier...

Vous vous en douter, cet ermite n'est autre que notre Cratéros, qui a fui ici après le combat. Il eut une longue discussions intérieureavec Drake. Finalement ce dernier, à force de
"ton corps n'est pas asser fort" ou de "tu n'est pas assez puissant", finit par obtenir de Cratéros de l'entrainner à la magie. Du fait de leurs esprits partager, Drake peut donner des indications claires à Cratéros. Celui-ci progressat de ce fait très rapidement. Il apprit notament et surtout à maitriser son énergie intérieure et l'énergie draconnique de Drake. Il pouvait notament courir plus vite, sauter plus haut et matérialiser son aura. Finalement, le corps de Cratéros atteint le maximum de ses capacitées. Drake lui demandat de faire étalages de tous ses pouvoirs.
Suite à cette inspection Drake fut très déçus. Cratéros n'étais pas assez fort et ne le serait jamais! Il ne pourrais jamais mettre son plan à éxecution, il ne sortirait jamais de ce corps! Enfin si, il y avait un moyen. Mai Drake hésitait à l'utiliser. C'est vrai quoi! fusionner son esprit! il y a de quoi héstier.
Drake mit deux jours à tergiverser, cherchant des moyens alternatif, mais il n'en trouvat aucun. Il contacta donc Cratéros au coeur des ténèbres nocturnes de la nuit.

*Cratéros?*
*Laisse-moi dormir putin!*
*Je dois te dire un truc important*
*Sa peu pas attendre demain bordel!*
*Non!*
*Bon, vas-y*
*Tu n'est pas assez fort*
*Hein, de quoi? Toujours pas?*
*Non*
*Bon ben on verras sa demain sa te dit? Bonne nuit*
*Il reste un moyen!*
*Ah bon? Lequel?*

Drake expliquat à l'homme le principe de la fusion des esprits, lui faisant miroité la puissance que le Maître d'armes aquérirait une fois cette dernière acomplie. Mais l'esprits du dragon se gardat bien de dire que son esprits serait surement plus puissant. Finalement Cratéros acceptat. Drake sourit intérieurement, depuis que l'humain avait récupéré sa dent il avait réussis à le corompre éfficacement.
Ils se laissèrent aller à la fusion. Les esprits se mélangeaient, leurs auras aussi. Les souvenirs des deux êtres fusionnait aussi. Cratéros se demandat ce qu'il se passait quand il se vit contempler Hypolaïs de haut. Soudain il se souvins du contexte. Tout celà était étrange, la sensation... indescriptible.
Les deux esprits combataient pour conserver leur identitée.Je suis Cratéros! Non! Je suis Drake! Non! Nous ne formons qu'un, je ne suis plus qu'un!
Pendant la fusion il avait hurlé. Enormément, et fort. L'épreuve avait aussi été physique.
Quand il se réveillat, il se demandat qui il était. Puis tous ses souvenirs lui revienrent en mémoires.

-Apparrament je suis Drake et Cratéros, mais quel nom choisir?

A se moment il appercut un petit dragon noir, pas plus gros qu'un chiot. Il partit dans un grand éclat de rire.

-On dirait que Drake à accomplit son but. Je serais donc Cratéros. Il concentra un peu d'énergie dans sa main. Celle-ci était de couleur grise, une couleur inédite. Cratéros à l'Aura Grise...

Puis il partit, le petit dragon le suivit.
--------------


Son voyage l'amenat juqu'à la plage. Là deux souvenirs l'assaillirent. Le premier celui de son voyage sur un autre continent, l'autre étant un combat aériens avec un dragons aux écailles rouges. Bref, tout sa appartenait au passer. Comme la nuit tombait il décidat d'aller dans un auberge d'un village proche. Là il remarquat que la fusion avait aussi changé son physique. Il parraissait plus jeune. Ses rides c'était éffacées, tout comme ses cicatrices. Seuls ses cheveux n'avait pas changé, il était resté gris. Il décidat de raser cette vilaine barbe qui lui mangait le visage.
Le lendemain, il partit faire un tour sur la plage. Le petit dragon, tout se qui restait du corps de Drake avait-il déduit, le suivait toujours. Il ne parlait pas et ne pouvait surement pas ce battre mais Cratéros l'aimait bien. Il avait décider de le nommer Draky.
Il se baladait donc sur la plage, Draky trotant à ses côté. il aimait bien la sensation du vent marin dans ses cheveux mi-longs, et l'odeur d'iode. Soudain il remarquat une silhouette qui pataugait dans l'eau. Ausitôt l'envie de se battre se fit présente. Il allogeat le pas, mais, quand il put détailler la silhoutte en détail le désir l'envahit. Il ralentit le pas pour avoir le plaisir de contempler un peu plus cette beauté blonde. Il s'apprchat jusqu'à la limite de l'eau.


-Alors, elle est bonne? demandat-il familièrement.
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Mar 3 Nov - 19:52

Message de Phaere Delryn, humaine.

    Alors que les vagues vaguait le longs de ses mollets, laissant un peu de fraîcheur envahir son corps, Phaere regardait toujours  l’horizon … La-abs au loin sûrement sur un autre continent, une personne était dans la même posture qu’elle et regardait aussi au loin et penser la même chose quelle, ah … Sa peut faire peur ce genre de chose tout de même. Envoyer une bouteille a la mer pour le saluer ? Le temps que celle-ci arrive sur le continent, Phaere aurait eu le temps de finir sa vie, comme quoi chaque chose n’est éternel et a une fin. Elle mit une de ses mains devant son front, pour cacher ses yeux clairs de la lumière du soleil, le vent jouait toujours avec ses cheveux, et l’air marin remplissait ses narines.Elle fut tenter de se jeter a la mer, alors prit d’un élan elle posa ses main sur son pantalon, et déboutonna avant de commencer a le baisser mais se figea. Son cœur sur le coup sembla se figer, se bloquer, et ses sens se mit en alerte, derrière elle une voix d’homme c’était prononcer. Elle se redressa lentement, reboutonna son pantalon et tourna doucement la tête vers lui, un sourire malicieux sur ses lèvres. Si l’eau était bonne ? Quelle question elle ne serait pas dedans sinon !« Sa dépends ce que vous appelez par bonne … »Dit-elle en détachant chaque mots. L’homme qui se tint vers elle était trapu, mais imposant et possédait des cheveux mi-longs gris, et pourtant aucun signe de vieillesse se dessiner sur sa peau, pas une rides, pas de cicatrices, ça faisait froid dans le dos.  Elle finit cependant par se tourner complètement vers lui, posant ses mains sur ses hanches et souriant toujours malicieusement :« Et a qui ai-je l’honneur ?  »Oui, c’est bien sympa de débarquer comme ça, sans faire de bruits et de foutre une belle frayeur a la demoiselle, cependant le mieux était de se présenter avant tout. Elle remarqua une petite forme aux pieds de l’homme elle la fixa en fronçant les sourcils, un petit dragon noir, comme quoi c’était le jour des dragons. Elle haussa les épaules avant de plonger ses yeux vert transperçant dans ceux de l’homme …
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Mer 4 Nov - 11:38

Message de Cratéros, humain.

Cette fille, qui était déjà une beauté de profil, était, de face une déesse. Cratéros plongeat dans les lacs jumeaux que formait ses yeux vert quand elle se retournat face à lui. Il contemplat les trais fin de son doux visages encadré de sa chevelure blonde. Soudain Cratéros se rendit compte qu'elle lui adressait la parole. Il repris rapidement ses esprits. Elle lui avait demander de décliner son identité.

-Mon nom ne vous dirat surement rien, commençat-il, mais puisque vous voulez le savoir je m'appelle Cratéros.

Il marquat une très courte pause avant de continuer.

-Et vous n'avez pas répondue à ma question, mais bon...

Il commençat par enlevé son cache-poussière rouge sombre, puis il fit passer son baudrié par dessus sous épaule, avant de rejoindre le manteau sur le sable. Il déboutonnat rapidement se chemise qu'il jetta négligament sur le sables. Il s'accroupit avant d'enlever ses bottes et son pantalon bouffant. Par simple pudeur envers la jeune femmes en face de lui, il gardat son caleçon gris déformé par une boule au niveau de l'entrejambes  avant d'entré dans l'eau. Il s'y couchat de façon à se que l'eau remonte jusqu'à ses épaules. Il trouvait l'eau un peu fraiche à son gout mais sa n'était pas plus mal. Du coin de l'oeil il vit Draky qui le rejoignait en faisant la nage dites "du petit chien". Cratéros l'attrapat pour le placé sur son épaule gauche. Se tournant vers Phaere il demandat.

-Et vous, coment vous prénommer-vous?
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Mer 4 Nov - 18:19

Message de Phaere Delryn, humaine.

    [HS : Loveur ]Déstabilisait ? Il n y a pas de quoi pourtant ou alors expliquez lui pourquoi … Quand a elle, non pas intimider par un homme, et encore moins qui que se soit, soutenait son regard, n’ayant peur d’accrocher son regard dans le sien, même s’amusant de ça. Il finit par lui répondre, elle arqua un sourcil quand elle le vit réapparaître dans le monde réel, il lui répondit donc, elle sourit du coin des lèvres en écoutant sa réponse. Autant savoir a qui on s’adresse, certes pas utile mais qui savait ? Un jour tout peut nous servir, il suffit de s’en souvenir au moment précis.« J’aime bien mettre un nom aux visages … »Elle prononça son sourire en croisant les bras avant d’écouter cette pause et enfin le nommé Cratéros continuait de parler. Certes, elle n’avait pas répondu a la question, mais pour elle l’eau était bonne, après tout dépendait d’un critère de choix. Elle poussa un petit soupire, et quand elle reposa les yeux sur lui, Cratéros se mit a se dévêtir, doucement, sans se prendre la tête ou autre, elle fixa chaque gestes qu’il fit *Mais qu’est-ce qu’il fout ?*Pensa t’elle en arquant un sourcil, quand il passa a son pantalon elle leva les yeux au ciel et se retourna vers la mer et l’horizon vide, c’est pas que l’homme était moche loin de la, mais c’était pas son trip de mater une personne qui se déshabiller, certains aimer ça, mais pas elle. Il s’allongea tranquillement dans l’eau, son petit dragon le suivit avec tant bien que mal, l’homme le posa sur son  épaule, elle eu un sourire mauser. Oh et puis était-elle d’accords pour qu’il reste la ? Rah ces hommes … « Je me nomme Phaere Delryn … Je pense pas non plus que sa puisse vous servir de le savoir … »Elle sourit, et s’assit simplement dans l’eau sans se dévêtir plus, après tout elle n’était pas la pour aguicher …
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Jeu 5 Nov - 21:18

Message de Cratéros, humain.

-Delryn?

Cratéros fut intrigué par le nom de la jeune beauté devant lui. Delryn... Sa lui rappellait un truc. Deux même... Sa ne lui rappellait pas quelquechose, mais quelqu'un. Il cogitat un petit moment avant de retrouver, il est vrais qu'avec les deux mille ans de vie de Drake, il y en avait un paquet, de souvenirs. pendant se temps, Draky montat sur la tête de Cratéros. Ce dernier le pris et le fis nager un moment.

-Dites-moi Phaere, vous permetez que je vous appelle ainsi? demandat Cratéros. Puis il enchainat sans attendre la réponse, Votre père se nommait-il Uther? Voyez-vous, j'ai combattus avec un homme nommer Uther Delryn il y à une vingtainnes d'années de cela, enfin, je croit que sa fait vingts ans.

Cratéros se perdit un instant dans ses pensées et ses souvenirs. Décidément, il était bien dur de concilier ses deux vies antérieures.

-Il avait aussi un beau frères Maîtres d'Armes si je me souvien bien. Tout comme moi, ajoutat-il dans un souffle, pour lui-même.

Attendant la réponse de Phaere, Cratéros se mit à observer celle-ci avec attention. Il obeservait son teint halé et sa chevelure blond vénicien tombant en cascades autour de son visage d'ange. Il s'attardat sur la courbes de ses seins et de ses lèvres. cette femme était vraiment d'une sublime beauté. Mais une question taraudait Cratéros.
La voyait-il à travers le philtre de l'amour, ou était-ce un simple désirs charnels?

[dsl, j'ai fait cour, et oui, loveur forever ^^]


Dernière édition par Cratéros le Ven 6 Nov - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Jeu 5 Nov - 21:52

Message de Phaere Delryn, humaine.

    Alors qu’elle laissait les vagues venir lentement a leur rythme le long de son corps, le nouveau interlocuteur de Phaere s’amuser avec son petit dragon. Elle sourit en regardant cette si petite créature, allait-il grandir ? Devenir un grand et puissant dragon comme celui qu’elle avait rencontrer quelques heures plus tôt ? En tout cas l’homme semblait prendre soin de celui-ci, comme la jeune-femme prenait soin de son équidé. L’homme la questionna sur son nom de famille, elle redressa la tête et le fixa. Si il pouvait l’appeler ainsi ? Bien sur, après tout qu’est-ce que cela apporterais de plus ou de moins ? De toute façon il n’eu pas laisser de réponse de la part de la jeune-femme qu’il continua sur la suite. Quand il demanda le prénom de son père la jeune-femme se figea. Sentant son cœur se stoppait dans sa poitrine. Elle ouvrit la bouche comme pour parler mais ne dit rien. Il renchérit, c’était bien ça, il avait connu son père, celui que personne ne savait ce dont il était advenue. Quand il évoqua son oncle, maîtres d’armes elle se leva subitement le fixant de son regard :« Attendez … »Elle s’approcha de lui, s’accroupit a son niveau :« Vous avez connu mon père ? »Elle chercha son regard avant de tomber dedans, cette fois-ci elle le maintenait, car ce qu’il venait de lui annoncer la bouleversa, son père, celui qui depuis 21 ans avait disparu venait enfin d’être évoquer. Son but était de savoir ce qu’était devenu son paternel, personne ne savait, disparu sans laisser de trace comme ça. Elle détourna un moment son regard pour réfléchir, et puis enfin reposa ses yeux dans les siens :« Vous l’avez combattu ? Parlez m’en je vous en prie … »Elle s’assit confortablement a côté de lui, pencha un peu la tête sur le côté et fut tenter de toucher le petit dragon, mais elle reprit sa main et la posa derrière sa nuque, et attendit la réponse de Cratéros …
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Ven 6 Nov - 21:53

Message de Cratéros, humain.

Phaere s'approchat du Maître d'Armes et lui demandat si il avait connus son père. Cratéros compris qu'elle parlait d'Uther car quand il (Cratéros) évoquat son nom, elle tresaillit légérement, de manières quasi-imperceptible. Elle le regardait les yeux dans les yeux. Au ton de sa voix et à son atitude générale, Cratéros comprit qu'elle n'avait jamais connue son père, ou qu'elle n'en gardait pas de souvenirs. Elle lui demandat de lui parler de son père puis s'installa à côté de lui. Elle tentat apparament de caresser Draky, mais retint sa main au dernier moment.

-Hum, Uther était donc votre père....
Si vous voulez tout savoir je ne l'ai que très peu connus. On l'a vus pour la première fois il y à une vingtaine d'années, pendant la campagnes de passification du royaume humain. M'enfin, l'appellation la plus juste serait "extermination des bandits, brigands et de ceux voulant vivre librement et sans impôts", je sais je dénigre cette campagne et pourtant j'y ai participé. faut dire qu'à l'époque je crachais pas sur le fric.
Bref, revenont à notre moutons. J'ai connus Uther quand nous poursuivions un grands groupe de brigands vers les Montagnes Rocheuses. Il se dirigais vers ces dernières. Il nous rejoignit un moment, jusquà ce qu'on rattrape les brigands en fait. Il se battais bien d'ailleurs. Il m'a sauver la vie.

Cratéros essayat de rassembler le plus de souvenir d'Uther qu'il avait.

-Ah oui! Il avait aussi un grand rêve. Il voulait absolument rencontré un dragon. il aimait beaucoup sa femme aussi. il disait souvent qu'il avait vraiment hâte de réaliser son rêve pour retourner près d'elle et de son enfant. franchement je l'aimais bien ce type, un peu bourge sur les bord et il buvais pas, mais il était vraiment sympas.
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Ven 6 Nov - 22:40

Message de Phaere Delryn, humaine.

    Toujours ses yeux dans ceux de l’homme, Phaere attendit, attendit qu’il lui parle, a près tout peut-être que Cratéros lui mentait ? Qui était sur qu’il disait la vérité ? De toute façon il n’avait pas de mauvaise intentions direct d’après son comportement, du moins en apparence, il inspirer plus confiance qu’autres chose, mais Phaere avait apprit une chose de son Oncle, « La douceur n’est pas que douce, elle peut être mauvaises aussi … », elle ne l’avait pas compris au début et puis au fur et a mesure qu’elle se former aux arts du combat elle avait finit par le comprendre … Il finit par prendre la parole, et elle buvait ses paroles comme si sa vie en dépendez, comme ci c’était son oncle qui lui racontait une de ses histoire sordides sensé faire grandir l’imagination des plus petits. Déjà il y a vingt ans, enfin vint et un pour être plus précis, la date était juste, ensuite il se battait chose également vrai, son père était un des meilleurs chevaliers de son ordre, fidèle et juste. Il continua, réfléchissant apparemment a ses souvenirs pour être sur de ne pas raconter de bêtises, c’était un peu l’acte de vérité. Il évoqua le rêve de son père, elle murmura un « oui … » quand elle l’entendit, se redressant plus, étant plus captiver. Sa mère, sa pauvre mère, morte de chagrin et de fatigue a la naissance de Phaere. La jeune-femme poussa un soupir, et baissa les yeux, alors comme ça il aurait connu son père, et celui-ci se dirigeait vers les montagnes rocheuses, il faudrait qu’elle aille vers la bas alors … Elle finit par sourire et de redresser la tête :« Je vous remercie … Comme vous l’avez remarquer je pense, je n’est connue mon père, il n’est jamais revenu de sa quête et on en a jamais plus entendue parler depuis qu’il fut partit pour son rêve … »Une brise de vent vint jouer avec ses cheveux :« Alors comme ça il vous as sauvé la vie ? Intéressant … »Elle voulut renchérir, savoir ce qui c’était passée, mais elle n’eu le temps. Elle n’eu pas le temps car au loin sur la plages des cris se fit entendre, au loin, un groupe d’une dizaines de gobelins arrivait en courant. Phaere eu de grand yeux avant de se lever en vitesse, courir dans l’eau qui l’éclaboussa, de venir saisir son épée a terre et de faire fasse a eux, son cheval, lui c’était déjà enfui … Elle se mit en garde, attendant qu’ils viennent … Quand il fut a sa porter, elle en tua un, avant de se faire jeter a terre … Imaginez vous dix contre un …
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Sam 7 Nov - 0:20

Message de Cratéros, humain.

La jeune femme était pendus à ses lèvres. Elle écoutait avec attention chacunes de ses paroles, on aurait presque pus dire quelle les buvaient comme un doux nectar. La première impressions de Cratéros fut confirmer. Phaere n'avait pas connue son père. Premièrement par son besoin évident d'apprendre quelquechose sur lui, et, deuxièmement, par la voix de Phaere elle-même. Elle avouait n'avoir jamais vue son paternel. C'était dommage pour la jeune femme, estimait Cratéros, car, selon lui, Uther Dlryn avait toute les qualité du bon père. Mais en réfléchissant, si il était rester chez lui, Cratéros n'aurait pas fait la connaissance de sa charmante fille. Apparament elle aurait voulus qu'il décrive en détails l'épisode où le chevaliers lui avait sauvé la vie, mais il n'en eut pas l'occasion. En effet, de petits cris strident et surement voulus féroce ce firent enttendre. Des gobelins firent leurs apparition non loin.

-Me dites pas qu'il m'ont suivis jusqu'ici! C'est pas vrai! hurlat Cratéros.

Il sortit prestement de l'eau, faisant tomber Draky. Il s'en aperçus à peine, comme du fait qu'il était quasiment nu. Ces deux sensation, la présence de Draky et la pudeur, furent éffacé par la soif de combattre. Il se précipitat vers son baudrier, qu'il avait jeté par terre avant d'allez se baigner. Il l'atteint juste avant les peaux-vertes. Il dégainat la Dent de Drake, son sabre, pour parer in extremis deux coups de taille de coutelas. Il repoussat les sabres grossier et fit un petit saut en arrière pour pouvoir détailler ses adversaires. Quatres gobs formaient un demi-cercles autour de lui. Deux avec des coutelas, un avec une épée courte et le dernie avec un épieu. Le Maître d'Armes fit semblant d'attaquer en celui d'en face pour se détourner au derniers moment sur celui de gauche, un avec un coutelas, et le décapiter rapidement.

-Sa commence bien, dit-il avec un sourire mauvais.
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Dim 8 Nov - 1:26

Message de Phaere Delryn, humaine.

    Le combat pour lui sembler se porter en sa faveur, mais elle … N’était que peux expérimentée, certes , elle avouer bien que ses combats était peu, et pas aussi poussé, ou encore contre autant d’ennemis en un coup. Ceci dit il fallait qu’elle se ressaisisse, son oncle lui avait tout apprit, vraiment tout ce qu’il avait assimiler au cours de sa vie, comme se rattachant a Phaere et comptant sur elle pour que l’on oublie pas son savoir faire. D’un cris rageur, elle balançant son pied dans la tête d’un gobelin qui fit un demi-tour et s’effondra un moment au sol, rapidement elle saisit son épée, parant un coup d’un autre, elle devait allier rapidité et effet de surprise. De savoir que son père était un excellent combattant renforcer dans l’idée de savoir se battre, elle aimait sa de toute façon, et elle ne voulait pas défaire la tradition familial, femme ou pas. Renvoyant celui qui lui avait accorder un coup d’épée, elle roula sur le côté pour se relever, et frapper derrière elle en se retournant rapidement, touchant un au ventre. Elle était plus que contre deux, elle sourit et tenta tout de même une feinte sur le côté, au lieu de ça, un gobelin lui aussi décida d’accorder une technique pareille, ce qui fit que Phaere se prit son pied, et tomba … Sur Cratéros. L’homme venait de se retourner a ce moment la, sûrement pour parer une autre coup, et la jeune-femme lui était tout simplement tomber dans les bras, et sur le coup, il avait basculer aussi. Les deux personnes se retrouvèrent par terre, Phaere sur Cratéros, et Cratéros sous Phaere, autant dire que pour une situation ambigus y avait pas a chercher plus loin … Leur visage demeurer près l’un de l’autre, pendant une fraction de secondes, le temps semblait s’être ralenti voir arrêter. Le fixant dans les yeux pendant une fraction de secondes, elle se releva bien assez vite, avant de sauter sur un gobelin carrément a main nue, l’étranglant au coup, tandis qu’un autre lui sauta sur le dos, et pour s’en débarrasser, elle roula a terre, l’écrasant et lui brisant les os sous son poids. Elle jeta un regard a Cratéros, voir comment l’homme gris avait gérer le coup de sa chute sur lui …
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Dim 8 Nov - 15:51

Message de Cratéros, humain.

-Ploc... Ploc... Ploc...

L'immonde sang du gobelin tombait gouttes après gouttes sur la plage. Cratéros s'était remis en garde, faisant face aux trois autres gobelins. Il restait concentré, car bien que ces petites bêtes était faibles physiquement, elles était aussi plus ou moins rusé et intelligente. Il attendait, défiant les peaux-vertes du regard. Soudain, celui à l'épée courte craqua et se jeta sur le Maître d'Armes avec un cris de défi. Cratéros parat son coup de taille horizontal avant de lui répliquer un coup d'estoc. Les passe d'armes s'enchainait. Le gobelin était fort pour un représentant de sa race, et il frapait avec furie. Cratéros, lui, donnait des coups plutôt précis et rapides, il jouait sur la finnesse tandis que l'autre misait sur la force brute... et la ruse. En effet, au plus fort du duel, le gobelin au coutelas attaquat sur la droite. Cratéros esquiva le coup de celui-ci, mais l'épée courte de l'autre entaillat son flanc gauche. Malgré la douleur il assénat un grand coup de taille en diagonale à celui de droite, qui s'éffondrat la gorge tranchée. Son pieds droit partit rapidemant se loger dans l'estomac de celui à l'épée courte, il tombas à genoux, pas mort mais hors-service pour le moment.
Le Maître d'Armes etendit un bruit dérrière lui. Il fit un tour sur lui même tout en décochant une gauche tout en puissance au gobelin à l'épieux, quand soudain, Phaere lui tombat dans les bras. Ils s'affalèrent dans la poussière. Cratéros oublia immédiatement le monde extérieur, sa blessure, l'eau salée pénétrant dans cette dernière, le combat, les gobs enrager autour d'eux. Le monde ne se résumait plus qu'à lui et Phaere l'un sur l'autre, l'un sous l'autre. Il sentit le désir s'emparer de lui.

-Je ne pourrais rêver mieux, sussurat-il.

Il commençat à refermer ses bras autour d'elle et à lever la tête pour l'embrasser mais elle repartie se battre avec une rage nouvelle. Cratéros se relevat lui aussi. Il était désarmer. Son cerveau annalysa la situation à toute vitesse. Devant lui Phaere venait de tuer un gobelins et était entrain d'en écraser un autre, dérrière lui le gon à l'épieu se relevait et celui à l'épée était toujours à genoux.
Le contact rapprocher avec la jeune femmes l'avait déstabiliser, il ne savait plus quoi faire. Il avait perdu la Dent et son baudrier était trop loin. Elle avait la peau si douce...

*Arrête de penser à elle! Tu as cinq gobs à buter!*

Mais oui! Cinq! Cratéros en avait tuer deux et mit un hors service. Phaere s'était occuper de trois autres. Un était en train de se relever, où était les trois dernier? Cratéros les vit un peu plus loin, l'un deux murmurait des incantations tandis que les autres le protégait.
Le Maître d'Armes mit une petite minute pour arriver à cette conclusion, une petite minute qui faillis lui être fatale. Le gobelin lançat l'épieu dans sa direction. Cratéros le vit en se retournant, il plogeat à terre mais l'arme lui écorchat le dos. Le Maïtre d'Armes fit une roulade et parti récupéré l'épée courte avant d'embrocher son ancien possésseur. Il chargeat le gobelin désarmer qui pris la fuite.

-Phaere! hurlat-il en désignat le chaman.
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Dim 8 Nov - 17:42

Message de Phaere Delryn, humaine.

    Alors qu’elle essayait tant bien que mal de se débarrasser du gobelin dans son dos, sa force commençait a manquer, mais la jeune-femme était contrôler d’une rage inhabituelle, il semblerait qu’a se moment la, rien, et seulement rien ne pouvait la stopper dans son élan. Elle n’avait même pas percuter qu’il y a quelques secondes a peines, elle venait de tomber dans les bras de Cratéros, et n’avait pas percuter qu’il avait tenter de la serrer dans ses bras, quand elle y repensa elle poussa un crie et faisant tourner son épée dans sa mains elle la prit par le pommeau de ses deux mains et l’enfonça dans la tête du Gobelin tombait tout a l’heure lorsqu’elle lui a envoyer son pied.Elle était en garde, refit voler son épée dans ses mains pour la tenir normalement, quelques taches de sang parcourait son corps, et elle se mit en garde, pour le moment plus aucun gobelins n’était la, sauf Cratéros qui se battait contre le reste. Elle le fixa et compris qu’il lui avait dit qu’il ne pouvait rêver mieux. Rêver mieux de quoi ? D’avoir la jeune-femme dans ses bras ? Qu’il prennent son argent et qu’il aille se taper une Sacrebleu que plutôt elle ! « Pauvre con … »Murmura t’elle avant de fixer son épaule, quelques entailles avait était faites par le gobelin qui lui avait sauter sur son dos, le sable, l’eau salée, faisait que les plaies lui brûler. Elle fit une grimace et regarda autour d’elle les gobelins qu’elle avait tuer, dommage que son oncle ne fut pas la pour admirer son carnage d’un côté elle était fière d’elle. Soudainement, l’homme l’appela et désigna du bras un groupe de gobelins qu’elle n’avait pas vue plus tôt. Celui-ci était composer de trois, dont un était sûrement un shaman, vue qu’il était en train par ses gestes et la protection des autres, invoquer une magie quelconque. Phaere, se mit a courir en direction du groupe seulement elle n’était pas assez rapide, dans un élan de rage, criant de toutes ses forces elle voulue lancer son épée a l’horizontal sur le groupe, mais l’épée fit autre chose … L’épée absorba l’énergie de Phaere et sa rage pour la concentrer sur le diamant noir qu’elle possédait au milieu de son pommeau, avant de la renvoyer par la lame et d’envoyer une boule de feu sur le groupe de gobelins restant. Les brûlant et les tuant a tant…Quand a Phaere elle, vider de son énergie elle tomba a genoux, les paumes de mains sur le sable, la respiration  rapide, l’épée a terre avait était lâcher …
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Dim 8 Nov - 20:33

Message de Cratéros, humain.

Phaere était plus près du groupe du shaman que Cratéros. Quand celui-ci avait désigné les trois gobelin à la jeune femme, il s'attendait à cequ'elle les charge et dérange le jetteurs de sort jusqu'à ce qu'il vienne l'aider, voire même qu'elle les tue avant qu'il n'arrive. Mais non. Elle avait usé de magie.
Quand il vit qu'elle avait armé son bras de façon à utiliser son épée comme d'une lance, il s'était apprêter à lui crier dessus. Mais là, il avait vus la boule de feu partir et sa machoire s'était affaissé. Toute la rage et l'exitation due au combat s'étaient évanouie pour laissé place à une profonde blazitude. Il resta planté là, comme sa, comme déconnecté de la réaliter. Cette fille avait donc des pouvoirs magiques. Donc ceux que lui même avait acquis récement était apparament à buts purement offenssif, puisqu'il ne pouvait pas détecter les aurs des gens, ni même les identifier. Hum... peut importe, de toute façon sa puissance ne lui servirait que pour combattre.
Il reprit soudain le sens de la réaliter. Ses blessures, le sel de la mer qui accentuait la douleurs, le sable fin et brûlant sous ses pieds, le sang sur son corps, et Phaere à terre. Il se précipitat vers elle. Il posat la main sur son épaule.

-Phaere, sa va? demandat-il tout en conaissant la réponse. Je n'aurais jamais pensé que vous soyez magicienne.
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Dim 8 Nov - 21:46

Message de Phaere Delryn, humaine.

    La respiration haletante, Phaere ne savait pas ce qui c’était passée, ne comprenait pas. Sa tête bouillonnait, remplis de questions et semblait être sur le point d’exploser. Elle ferma les yeux un moment se concentrant sur un point, imaginaire bien évidemment et ne penser plus qu’a ce point, et rien d’autres. Elle finit par contrôler sa respiration, doucement elle revint peu a peu mais avait toujours du mal. Alors comme ça son épée … Avait pour fonction d’envoyer des boules de feu comme ça ? Juste en lui aspirant ses réserves d’énergie et sa rage de combattre ? Ou était-ce l’épée en elle même qui lui provoquer cette rage pour s’en nourrir ? Son oncle la lui avait donner, cette épée avait appartenu a son père, son défunt père, et pour une raison qu’on ignore il ne l’avait pas prise quand il a effecteur son voyage vers les montagnes. Une main se posa sur son épaule, elle sursauta, pensant que c’était un autre Gobelin. Ce n’était autre que Cratéros, elle avait finit par l’oublier celui-la, par chance tout allait mieux, beaucoup, ils se retrouvèrent de nouveau seuls, et vraiment seuls vue que son cheval avait encore prit la fuite. Elle redressa la tête doucement, et tourna vers lui ses yeux verts, elle, magicienne ?« Je ne le savais pas non plus pour tout vous avouez … »Elle ramassa doucement son épée posait a côté d’elle, et la fixa :« C’est plutôt elle qui est douée de magie … Je sais pas ce qui c’est passer, c’est comme-ci elle m’avait ensorceler et donner une rage de vaincre, et a la fin elle s’en est nourrie pour attaquer … » Elle poussa un soupire et finit par replonger ses yeux dans les siens, avant de sourire et de conclure :« Jolie combat … »Ses yeux se portèrent sur les côtes gauche de Cratéros, il avait était toucher, elle se tourna vers lui et touchant la plaie délicatement du bout des doigts lui dit :« Je vais vous soigner ça, venez . »Elle se releva avec peine, et se dirigea vers son amas d’affaires, sur la selle de son cheval, une sacoche était fixée ou plusieurs élément pour la guérison était ranger dedans. Elle en sortie une fiole contenant un fort désinfectant, et des bandages, sa ira jusqu'à ce qu’il cicatrice. Elle posa le désinfectant sur la plaie, essuyant avec délicatesse sans lui faire de mal, sa devait juste le picoter un peu (ou beaucoup ?). Avant de s’approcher proche de lui, de nouveau, comme quand elle lui est tomber dessus, et de commencer a bander le tour de taille a Cratéros, toujours doucement, et faisant attention a ce qu’elle faisait …
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Lun 9 Nov - 19:50

Message de Cratéros, humain.

Cratéros fut surpris quand elle lui annonçat qu'elle non plus elle ignorait ses pouvoirs. Chez les humains, une races au faible potentiel magique, ce genre de don ne s'ignorait pas très longtemps. Ah tien! Apparament s'était une épée enchanté. Sa expliquat pourquoi Phaere était si fatiguée.

-L'arme est donc ensorcellée. Il faudrait la faire examiner par un sage, voir même l'exorciser... Ou, du moins, trouver un moyens de la contrôler...

S'étant assurer qu'elle n'était pas en danger, du moins en apparance, Cratéros retira sa main de son épaule. Elle le complimentat sur le combat, et Cratéros revit mentalement celui-ci dans sa tête. Il avait commis plusieurs erreurs, et aurait dus utiliser sa magie contre le shaman. Raaaah! Il s'était conduit comme un idiot à mainte reprise, il avait laissé la fureur du combat l'emporter sur une expérience acquise en trente ans de bataille! Sa blessure au flanc gauche en était la preuve. Dans un combat multiple l'esprit doit resté éveillé, pret à réagir contre tous les adversaires.

-Hum, tu t'es bien mieux battue que moi tu sais. C'est dans tes veines j'pense.

Quand les yeux de Phaere se posèrent sur l'entaille à son côté gauche, Cratéros prit soudain conscience que la plaie était sans doute infectée. En effet, beaucoup de gobelins empoisonnait leurs armes, mais même sans sa leur hygiène de vie s'en chargait. Il n'était pas rare de voire une lame gobelinne dégoutante de déjections et de crasse. Il faudrait soigné rapidement cette blessure. Le Maître d'Armes fut donc soulagé de la proposition de Phaere. Il l'aida à se relever et la laissat néttoyer la blessure.

-C'est du costaud! dit-il en serrant les dents lorsqu'elle appliquat le désinfectant.

Il aimait la douceur avec laquelle elle épongea le désinfectant en surplus et avec laquelle elle lui pensat la poitrine.Il aurait préféré recoudre la blessure (Cratéros ne jurait que par l'aiguille et le fil!) mais il vallait mieux laisser faire l'infirmière improviser. Il plongea son regard dans celui de Phaere. Restant quelque instants ainssi, il se demandait quoi faire. L'embrasser serait surement une bonne chose. Ou peut être pas... Phaere lui avait montré son inintéressement plusieurs fois....

-Merci beaucoup, dit le Maîttre d'Armes en détournant le regard.

Il partit ramasser ses affaires. Il remit rapidemant son pantalons et ses bottes, mais ne pouvait enfiller la chemise sans avoir mal. Il la pliat donc pour l'accrocher à sa ceinture. Il passat son baudrier et son cache-poussière avant d'aller ramasser son sabre et de le ranger. Il vit Draky venir à lui en volant et se poser sur son épaule. Il se redirigeat vers la jeune fille.

-Vous semblez grandement affaiblie, me permettez-vous de vous enmennez voir un guérisseur et de vous offrir un repas dans une bonne taverne?
Revenir en haut Aller en bas



Phaere

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Dim 15 Nov - 16:42

Message de Phaere Delryn, humaine.

    Le désinfectant qu’elle lui avait appliquer était très très fort en effet, mais c’était beaucoup plus efficace qu’un autre, et puis quand on partait comme ça, a l’aventure, loin de tout, loin de tous, si un jour une arme, un combat, une chute ou autre venait a nous blesser, il fallait mieux avoir de quoi désinfecter que de crever seul parce que cette blessure c’était grandement infecter. Ainsi une fois qu’elle eu finit de bander le tour de taille de Cratéros, qui se laissa faire certes, elle poussa un soupir, avant de s’asseoir par terre, encore exténué des évènements précédent.  Il avait plonger ses yeux dans les siens, une alchimie opérer, physique ou une attirance réel ? Il la remercia, c’était déjà sa. Elle le regarda ramassait ses affaires, au loin le soleil commençait doucement son coucher, venant plonger la terre sous une douce nuit. Il valait mieux ne pas traîner ici, trouver une auberge pas loin ou un lieu pour se reposer tranquillement, en compagnie de l’homme ? Elle n’en savait rien, peut-être avait-il mieux a faire que de rester avec une gamine ? Se levant aussi, elle décida d’abords de prendre ses affaires a son tour, qu’allait-elle faire ? Espalion était plutôt loin a trois bonnes heures de routes, et son cheval était toujours en cavale, mais la nuit tombait, et elle ne pouvait risquer sa vie seule, affaiblie et blesser pour aller chercher son maudit destrier ! Elle remit son pantalon, ainsi que son haut, a près tout même si Cratéros n’en fit pas de même, elle était une femme, voir une femme a moitié dévêtue pouvait entraîner parfois bien des soucis autour d’elle. Enfin il revint vers elle, alors qu’elle finissait d’attacher une des boucles pour ses bottes. Levant la tête vers lui elle sourit doucement avant de l’écouter. Bien heureusement il lui proposa de l’accompagner pour la guérir et de manger ensembles. Elle se redressa, et une brise d’air vint placer une de ses mèches de cheveux devant ses yeux vert :« Avec plaisir … Je me voit mal retourner a Espalion a pied dans mon état, et votre compagnie ne me déplait pas pour manger. »Elle alla ramassait son épée, avant de regarder autour, les traces de sabot était encore la, avec un peu de chance … « Pour mon cheval, on fait comment ? »
Revenir en haut Aller en bas



Cratéros

Invité



MessageSujet: Re: Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)   Mer 18 Nov - 18:41

Message de Cratéros, humain.

Phaere avait remis ses affaires elle aussi. Elle accepta la proposition du Maître d'Armes avec joie, apparament. Elle évoquat son cheval. cratéros fouillat dans sa mémoires récente. Il se souvint du cheval, une superbe bête, née pour la guerre et le combat, mais apparament, elle n'avait pas été entrainer à celui-ci, sa fuite précipité en apportait la preuve.

-Hum, ton cheval.... Tu aurait dus l'entrainer un minimum aux cris et à la mort avant de partir sur les routes avec lui, celà dit, ce n'est pas le sujet. Hum, c'est que j'suis pas pisteur moi, mais bon, il y a un début à tout.

Sur ce, Cratéros partit sur le lieu où le cheval était avant son départ précipité. Avec un peu de chance, les traces était suffisament visibles pour qu'il puisse les suivre. Le soleil commençat à se coucher. Dans une heure tout au plus, la nuit serait complètement tombé, et la les baisses températures avec elle. Cratéros frissonat d'avance, il faudrait rapidement trouver ce cheval, au risque de chopé la crêve.
Il arrivat donc sur le point de départ des traces. Elles étaient confuse, mais on voyait qu'elles se détachaient vers le Sud. Cratéros se tournat vers Phaere.

-Tu viens me donner un coup de main, c'est pour ton cheval que je me tue les yeux là!

Ne vérifiant pas si la jeune femme le suivait, il remontat la piste du cheval. Elle allait loin, et plus il marchait, plus Cratéros pensait à un bon repas, un lit et une femme chaude. Son regard se tournat vers Phaere. Elle était belle, extrêmement belle même. Mais elle ne voulait pas de lui. L'idée du viol traverssat facilement son incoscient pour pénétrerdans l'esprit coscient.

*Non! Je n'est jamais violé une femme de ma vie, c'est pas aujourd'hui que je vais commencer!* pensa-t-il. Et après un léger temps: *Et pui pourquoi pas, après tous? Non!*

Il poursuivit son chemin en évitant de regarder la jeune femme. Soudain les traces s'arrêtèrent brusquement. Cratéros s'arrêtat net, lui aussi. Il se tournat avec un air interrogateur vers Phaere, mais une voix criarde détournat son attention.
Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a le ciel, la mer et ... Rien (Phaere - Cratéros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-