Partagez | 
 

 Le Retour du Seigneur Noir, Rassemblement de l'Espada et de ses partisans. (Ulquiorra- Sora)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Ulquiorra

Invité



MessageSujet: Le Retour du Seigneur Noir, Rassemblement de l'Espada et de ses partisans. (Ulquiorra- Sora)   Mar 11 Aoû - 2:17

Ce rp fait suite à une lettre envoyé à Ulquiorra par Kanuga :
Spoiler:
 
Message d'Ulquiorra, démon.

Ulquiorra était assit sur une pierre tronant au milieu des ruine de la fabuleuse Astria, il lisait la lettre que lui avait envoyer Kanuga, offre alléchante, il l'avouait, la présence d'une armée sur le lieu de la cérémonie serait problématique, mais Kanuga semblait prendre Ulquiorra pour un idiot, en effet l'Hybride n'avait aucune chance de savoir ou aurait lieu la cérémonie, et même dans le cas ou Kanuga serait attiré par les flux d'énergie dût a la cérémonie, il ne pourrait pas déplacer toute une armée en quelques minutes, et dans le cas ou il viendrait seul il n'aurait aucune chance d'arrêter la cérémonie, Ulquiorra brûla la feuille et regarda le ciel, il ferma les yeux et demanda l'aide d'Ether pour une liaison entre Kanuga qui était un adepte du contrôle des âmes, Ether pouvait donc établir une liaison télépathique entre les deux hommes surtout que Kanuga avait été en contact avec Ifrit. Ulquiorra ferma donc les yeux et transmit son message a Ether qui l'envoya a Kanuga:

-Mes salutations mortel, Ulquiorra a pris connaissance de ta missive et me demande de te faire parvenir son refus qui tiens en ces mots "Le jour ou je cèderais au menace d'un misérable larbins né de la plus basse extraction, je te promets de repenser a toi, mais je suis dans un bon jour et j'accepte donc de te donner la seconde raison de mon refus. Le portail ne peu être ouvert que sur un lieu précis que je suis le seul a connaitre, mais j'accepte de te le dire, la prairie fleurie, la cérémonie aura lieu ce soir, rend toi là, et attends moi-là, mais je te préviens, je prend le trône." Voilà mortel sur ce je te laisse.

Ulquiorra se leva et marcha jusqu'au portail de l'enceinte de la tour, il planta son épée rouge sang dans le sol, il ferma les yeux et posa la main sur le manche, son corps devint blanc et livide et tomba inerte sur le sol, une boule d'énergie verdâtre se déplaça jusqu'à l'épée et se fît absorber par l'aura rougeâtre qui submergeait l'arme, cette aura se fît d'une telle intensité qu'elle en devînt éblouissante, et finalement elle disparut laissant la lumière du soleil reprendre ses droit et reluire sur la peau blanche d'Ulquiorra, il leva ses yeux Emeraudes vers le ciel, et leva le l'index vers la tour, un sourire se déssina sur ses lèvres.

"Cero "

La vague verdâtre véritable avatar de la puissance recouvré du Démon frappa de plein fouet les fondation de la tour qui briser a la racine s'effondra dans un bruit assourdissant et un nuage de poussière aveuglant, les minutes passèrent, et Ulquiorra qui s'était téléportait dans les airs observait la scène de ravage, les mains dans les poches, Ether rangée dans son fourreau et non sur sa poitrine. Lorsque la fumée tomba, Ulquiorra sourit a la vue qu'il avait, le mur d'enceinte encore debout formait un cercle parfait, les ruines au milieu aussi avait une forme circulaire et les ruines de l'ancienne ville se trouvant entre les deux dessinait un cercle imparfait mais visible, ainsi les trois zones formais vue du ciel trois cercle encastrés les uns dans les autres, Ulquiorra se téléporta devant une maison abandonnée, il entra dedans et ressortis tirant dans chaque mains quelqu'uns, une femme et un homme, il les positionna au milieu du cercle et les détacha, apeurés ils l'observèrent.

-Alors?

La femme était jeune, une humaine de moins de seize ans, et l'homme lui était un vieillard d'une bonne cinquantaine d'année, un moine a première vue, il avait perdu récemment ses deux yeux qui avaient été arachées de leur orbites, et la jeune femme avait eut les ongles arrachées, signe incontestable de tortures.

-Je peux continuer a m'amuser avec vos corps a moins que vous n'acceptiez mon offre...

Le vieillard parla le premier.

-Je, je vous en conjure, pour l'amour de Dieux!

Ulquiorra dégaina son épée et dans un geste rapide et violent coupa l'index de l'homme.

-Les Dieux sont les responsables de vôtres calvaires et je crains qu'ils s'en moquent, vos Dieux sont vos véritables ennemies, si ils le voulaient ils pourraient descendre tout de suite pour me tuer, mais ils craignent les manigances qui se jouent entre eux, vos Dieux ne sont pas mieux que les Vieillards séniles qui gouvernent vôtre peuple. Faîtes ce que j'ai dit ou vous perdrez un autre doigts.

-Bien vous avez gagner, j'accepte.

-Moi... moi aussi...

Ulquiorra rengaina Ether dont la lame était rester d'un noir pur sans se tâcher de sang, le Démon supérieur marcha jusqu'à un vestige de la tour et s'y installa confortablement, il attendait Djinn, Sora et Nuya, ils étaient prévenu, et il n'avait besoin en faite que de Djinn. Il observait ses deux prisonniers qui se réconfortait mutuellement et se préparait a l'acte qu'il se préparait a commettre.

-Je hais quand tu fais preuve de tant de cruauté...

-Ne me fais pas rire, si je t'écoutait c'est moi qui me hairait.
Revenir en haut Aller en bas



Sora

Invité



MessageSujet: Re: Le Retour du Seigneur Noir, Rassemblement de l'Espada et de ses partisans. (Ulquiorra- Sora)   Jeu 13 Aoû - 8:27

Message de Sora, démon.

Sora revenait tout droit des montagnes rocheuses d'où elle s'était remise des blessures de son combat avec Eynh. Elle en gardait encore les traces.
Même si ses plaies étaient guéries, sa cicatrice dans son dos lui faisait encore terriblement mal. Celles-ci avaient eu des difficultés à guérir et elle en savait la raison.
La jeune femme revenait en volant malgré que son ennemi lui avait brisée. Même si la douleur était bien présente, elle continuait son chemin en vol. De toutes façons, elle était presqu'arriver à destination. De la où elle était, elle apercevait les fondations de la tour d'Astria.
Subitement, les vestiges de cette tour s'effondra d'un seul coup. Une lumière verdâtre s'en échappa et Sora n'en fut pas étonnée.

Ca... c'est Ulquiorra...

Elle se dépêcha un peu plus d'arriver là-bas.
Après quelques minutes, Sora atterrit non loin de la tour qui n'existait plus vraiment.
La jeune femme commança à chercher Ulquiorra qu'elle finit par retrouver. Elle s'en approcha et s'arrêta à un mètre de lui, un sourire aux lèvres.
Elle lui dit sur un ton ironique:

Et bien... c'est du joli...

Elle montra du menton la tour détruite.
Elle ajouta ensuite:

Je vois aussi que je suis la première à être là...
Revenir en haut Aller en bas



Ulquiorra

Invité



MessageSujet: Re: Le Retour du Seigneur Noir, Rassemblement de l'Espada et de ses partisans. (Ulquiorra- Sora)   Sam 26 Sep - 23:21

Message d'Ulquiorra, démon.

Ulquiorra posa son regard sur Sora, il se téléporta derrière elle et s’avança a sa hauteur, il leva les yeux aux ciel, le comte a rebours commençait, bien le ciel serait d’un mélange de rouge écarlate et de ténèbres, le crépuscule, Ulquiorra disparut et réapparut quelques minutes âpres un sceptre en or noir incruste de rubis, de diamant et d’Emeraude, il s’avança vers les humains qui etaient en plein ébats, visiblement ils y prenaient gouts, Ulquiorra n’avait qu’une envie, les tuer de suite, mais il devait attendre, il détourna donc le regard et essaya de faire fi des gémissement de la jeune femme. Le ciel commença à s’assombrir, le moment etait venu, Ulquiorra tourna son regard sur Sora.

-Tu feras mieux d’aller te mettre à l’abri.

Il reposa son regard sur les humains qui a ses yeux etaient a présent nimbe d’une aura noir comme l’ébène, c’etait l’essence démoniaque, la Darkmatter que chaque humain renfermait, un concentre de l’Enfer pure mais en quantité infinitésimale, voir inexistante. Ulquiorra tendit la main et au contact de l’énergie poussa un grognement de plaisir, il leva le sceptre, et quand un éclair rougeâtre zébra le ciel, il l’abattit sur le couple, plantant les deux humains ensemble, transperçant leurs cœurs, un double homicide en un coup. La foudre s’abattit de nouveau mais cette fois-ci sur toutes la zones, illuminant les ruines, Ulquiorra se sentit flotter, il regarda les corps sans vie des sacrifices tomber en cendres, et alors qu’il pensait avoir atteint la limite, la pression se fit encore plus forte, il sentit ses os vibrer, se briser les uns âpres les autres, ses pouvoirs le quitter comme aspirer, et au moment ou il allait être aspirer par les tenebres il sentit l’Esprit omniprésent d’Ether l’entourer et lui rendre sa consistance, l’Esprit accomplissait la sa mission première, les secondes s’égrenèrent telles des heures et le moment ou les portes apparurent enfin arriva. Ulquiorra se retrouva devant de immense bâtant de la taille de château, il etait si petit face a cela. Il allait s’approcher quand une aura écrasante l’entoura et le paralysa.

-Toi qui ose invoquer la porte écarlate des Enfers, toi Ulquiorra, bavard des Enfers, je te laisse le choix, avance vers une défaite certaine ou repartir...

Ulquiorra ne put s’empêcher de sourire, il se concentra et brisa ses entrave spirituelle, il reprit sa marche, sa réponse etait clair, il atteignit donc les portes, il posa la main dessus et elles s’ouvrirent dans un bruit de bois sec et fatigue. Mais juste derrière, une pièce immense, presque Infinie, et au centre, un trou Bean lui aussi énorme et sans fond. Le puits des Enfers... Ulquiorra s’avança mais une silhouette s’avança vers lui, il ne put réprime un sursaut de surprise, devant lui se trouvait sa copie identique si ce n’est qu’elle etait vêtue de noir et non de blanc. Ulquiorra sentit tout à coup un immense vide, un trou béant en lui, il déboutonna sa chemise et regarda sa poitrine, Ether avait disparut, il leva le regard sur sa copie...

-Ether... ?

Sa copie afficha un sourire immense et carnassier.

-Hehe, il est leur de paye pour mon aide petit, c’etait le marche, je t’aidais toi et tes larbins et le moment venu je devais te prendre ton corps, c’est le moment...

Ulquiorra dégaina son épée...

-Le marche ne prenait effet que lorsque j’aurais conquit les Enfers !

Ether éclata de rire et apparut derrière Ulquiorra, ce dernier fut prit au dépourvu, ce n’etait pas de la téléportassions, Ether etait a la fois derrière et devant lui, Alors qu’il allait riposter, le néant l’engloutie, et lorsque la lumière revint, il eut une vue poussive sur les Enfers, des plaines de flammes a pertes de vue, traverses par des fleuves de laves, des Forets en flammes et calcines, des mers de sang, et des démons, par millions, son futur Empire. Mais il fut englouti de nouveau et se réveilla dans l’Antichambre des Enfers.

-Laisse tomber gamin, tes chances de victoires sont nuls, le marche stipulait que lorsque j’aurais accompli ma mission je prendrais mon dut, et ce dut est ton corps...

Ulquiorra se mit en garde.

-Désoler Ether, mais je dois atteindre les Enfers, meme si pour cela je dois te tuer...

Ulquiorra disparut et réapparut devant Ether qui d’un simple sourire créât un portail devant lui obligeant Ulquiorra a changer d’angle d’attaque, ainsi les deux hommes se lancèrent dans un combat pour le premier sang, les minutes passèrent et Ether n’avait pas encore dégaine, Ulquiorra commençait a douter.

-C’est la le cycle de la vie, tu as accepte de faire ce pacte avec moi, malheureusement deux esprit ne peuvent habiter un corps, pour atteindre la symbiose total tu dois m’abandonner ton corps Ulquiorra, pour atteindre une puissance bien au-delà de ce plan, n’est-ce pas la ton but ? Les Enfers ne te seront meme plus utile, tu veux semer le chaos, croit moi, je le sèmerais bien mieux que ces simples créatures sans cervelles.

Ulquiorra l’écouta avant de cracher par terre et de repasser a l’attaque de plus belle, le combat qui n’etait qu’a sens unique, une attaque ininterrompue d’Ulquiorra face a un Ether qui se défendait uniquement par la force de sa pensée. Ce dernier âpres avoir pare le dernier coup écarta les bras.

-Je ne me battrai sérieusement que quand tu le feras aussi, aurais-tu peur de me vaincre et de perdre mon pouvoir ? Rassure toi petit, si je muer mon pouvoir sera entièrement tien, tu deviendras le nouvel Esprit du Vide...

Le regard d’Ulquiorra s’illumina, il éclata de rire, chose assez rare, il serra la poigne de son épée.

- Très bien Ether, je suis désoler mais je vais te tuer !

Ulquiorra poussa un cri transcendant toute ses limites, son corps se mit à se tordre, une lueur verdâtre s’émanait de lui, et âpres quelques instants, il reprit sa forme démoniaque.

Spoiler:
 


-A toi...

Ether sourit, il posa sa main a son épée, il allait enfin la dégainer, son épée fit un son strident, semblable a la complainte d’un mourant, une lame d’un noir pure et sans imperfection, encore plus belle qu’Ether sous sa forme d’arme. Une sphère sombre entoura Ether, et lorsqu’ ‘elle disparut il avait radicalement change, sa chevelure avait pousse atteignant sa taille, il avait un corps purement humain, et portait une tenue de la noblesse humaine d’un blanc neige d’un vert émeraude.

-Que cela fait du bien de se retrouver enfin dans son corps... Enfin, Ulquiorra nous allons passer aux choses sérieuses...

Ether disparut et réapparut juste derrière Ulquiorra, sa lame déchira le vide, le démon n’etait plus la, il attaquait du ciel, le combat ne faisait que commencer. Durant ce temps, a l’extérieur, les portes s’etaient refermes, laissant l’avenir des Enfers entres les lames de ces deux la. Eux combattaient tels des déchaines, la furie sauvage et puissante d’Ulquiorra face a l’agilité et la délicatesse meurtrière et subtile d’Ether, deux styles de combats tout aussi destructeurs que différents. Et pourtant ces deux êtres avaient vécu ensemble plus d’un an, dans le meme corps. Et aujourd’hui l’un d’eux allait disparaitre, le premier sang provenait d’Ulquiorra, mais il découvrait a ses dépend l’étendue du pouvoir du Néant, il sentait la puissance d’Ether, ce dernier n’avait utilise jusque la que ses talents d’escrimeurs, contrairement a Ulquiorra qui se donnait a fond, et pourtant c’est a peine si il parvenait à atteindre Ether. Ce dernier disparu soudainement. Il réapparut derrière Ulquiorra mais son bras droit avait disparut, il réapparut devant Ulquiorra le prenant au dépourvu, la lame traversa la poitrine du démon lui déchiquetant les entrailles. Ether disparut de nouveau pour apparaitre devant le puits, appuyer sur sa lame ensanglante.

-Je te suis largement supérieur Ulquiorra l’heure de mourir est arrive je le crains.

Ether se redressa et avança tranquillement vers Ulquiorra qui ne cicatrisait pas assez vite, ses blessures pour n’importe qui d’autres auraient été fatales et visiblement pour lui aussi, en dernier recourt il pointa sa main vers Ether et utilisa un cerf avec toute la puissance qu’il avait, l’Esprit fut avale par la formidable vague d’énergie, mais alors que l’allégresse s’emparait d’Ulquiorra, il vit son énergie se faire aspirer par un trou noir, et juste derrière Ether. Une fois toute l’énergie emmagasine, il la relâcha à nouveau sur Ulquiorra qui fut déchiquète de toutes part, sentant ses os écrabouilles, ses organes écrases, il tomba au sol vaincu. La scène se fit sombre.

La porte des Enfers se rouvrit et une silhouette en sortit, un beau jeune homme, Ether... Il posa son regard sur Sora.


Spoiler:
 


-Charmante jeune demoiselle, veuillez divulguer la nouvelle a qui veut l’entendre, Ulquiorra est mort...

Et il disparut.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Retour du Seigneur Noir, Rassemblement de l'Espada et de ses partisans. (Ulquiorra- Sora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Assemblée des Seigneurs Sith
» L'Affrontement
» Le Retour du Seigneur des Ténèbres [Avis Aux Mangemorts]
» Avatar + Signature pour le Seigneur Noir du Mordor !
» Le Sur-être [Hexalden-Seigneur noir déchu]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-