Partagez | 
 

 Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Ninaël

Invité



MessageSujet: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Mer 8 Juil - 13:48

Message de Ninaël, humaine.

Comme à sa grande habitude, la plage était calme, les vagues venaient se casser contre le sable emplissant l’air d’un doux parfum iodé enivrant et d’une mélopée agréable. Il n’y avait personne en cette fin de journée, raison pour laquelle Ninaël était venue ici, la nuit allait bientôt commencer. C’était le moment que la jeune humaine appréciait tant, un moment tranquille dont elle ne se lassera jamais.
La petit Niniël n’était pas venue ici depuis si longtemps. Ce n’était pas un endroit où elle avait prit l’habitude d’aller. Pour dire elle ne sortait pratiquement jamais de son village lorsqu’elle était jeune et les rares fois où c’était le cas elle n’allait pas bien loin. Pourtant, elle était déjà venue ici, une fois et pas de son plein grée...
Cela remontait à si longtemps, elle se souvient avoir été accompagnée pour Edwin et quelques amis à lui ainsi que par sa mère. Mistiyami n’était pas encore présente, c’était beau dire le temps qui c’était écoulé depuis ...
Elle se souvenait être arrivé là en début de journée et y être resté jusqu'à tard dans la nuit. Les elfes étaient infatigables, ils avaient joués dans l’eau sans cesse, prenant à peine une pose pour manger. Alors que  Niniël avait passé le plus claire de son temps assise dans l’ombre, attendant avec impatience que le soleil daigne bien se coucher. Mais depuis le temps, elle se souvenait clairement du coup de soleil qu’elle avait réussit à choppé. Sa peau n’était pas très habituée au soleil étant donné qu’elle passait le plus claire de son temps dans la nuit. Mais cela ne l’avait que très peu préoccupé, elle avait passé un bon moment et même si elle n’avait pas participé aux jeux, elle c’était amusée. De toute façon, il était dure de l’inclure dans quoi que ce soit et ça elle le savait très bien. Ça ne la frustrait pas, elle avait l’habitude et elle faisait avec. Elle savait que ça allait toujours être ainsi ...

Distraitement, elle enleva ses bottes de marche. Elle voulait sentir le sable fin encore chaud s’engouffrer entre ses doits de pieds. Cela faisait si longtemps ... Elle déposa son sac et son luth à côté de ses bottes et entrepris d’aller tremper ses jambes dans l’eau. Cela attira les plaintes de Mistiyami. L’esprit redoutait de tomber dans l’eau et que la jeune humaine maladroite ne soit pas capable de la récupérer.


- Je te laisser sur le sable si tu préfère ?

Répondit Ninaël aux protestations télépathiques de l’esprit d’une voix douce et mélodieuse.
Aussitôt Mistiyami se rabougri et ne dit plus rien. La jeune femme savait que l’esprit détestait être séparé d’elle, ne serais que pour quelques minutes. L’humaine songea d’ailleurs ironiquement qu’elle avait parlé à haute voix, s’il y avait eu quelqu’un surement aurait-il crut se trouver en présence d’une folle qui parle toute seul à je ne sais qui ou quoi. Mais ce n’était pas grave pour la jeune femme, l’opinion des autres ne l’importait pas. Elle s’en fichait pas mal du moment qu’ils ne s’approchaient pas d’elle.

Le premier contacte avec l’eau la fit frissonner, elle était froide voir même glacé à contrario de l’air chaud de l’été néanmoins pas assez chaud pour entrainer plein de monde ici. Cependant cela ne la fit pas renoncé. Elle s’engouffra jusqu'à mi-cuisse, les vaguelettes l’éclaboussait mais la encore elle s’en fichait, elle aura tout le temps de sécher après.
L’eau prenait une douce couleur orangé reflétant la couleur du ciel, le soleil déclinait de plus en plus disparaissant progressivement aux yeux de la petite humaine. Elle resta là un moment à le regarder disparaitre, à sentir l’eau contre son corps et l’air marin lui caresser le visage et remuer doucement sa longue chevelure de neige. Une nouvelle nuit allait débuter. Une nuit que Ninaël Mirïé espérait calme comme la dernière fois. Certes les plages étaient peu fréquenté la nuit, cependant elle ne pourrait, même si elle le désirait, passer toute la nuit ici. Mitiymai n’allait pas tarder à la rappeler à l’ordre. Mais elle espérait, elle voulait, passer encore quelques instants ici. Cela faisait si longtemps ...
Peut-être bien 6 ou 7 ans, juste avant de rencontrer l’esprit. Au début elle voulait y retourner avec Edwin mais il avait décidé de la quitter bien trop tôt.
Aux souvenirs de son ami d’enfance, elle sentit son cœur se crisper et sa gorge se nouer. Elle n’acceptait toujours pas son départ, pourtant elle devait faire avec. Il en avait été ainsi, c’était le destin et elle ne pouvait pas aller à l’encontre du destin. Si elle n’avait pas eu de vision de sa mort, c’était qu’il ne pouvait en être autrement, c’est que pour lui, son temps c’était écoulé. Cependant même en se certifiant de tout cela, elle sentait toujours se sentiment de culpabilité au fond d’elle. Ce sentiment qui était bien là, présent dans sa chair et qui occupait ses rêves.
Mistiyami senti les pensées de sa protégée retourner vers l’étape de sa vie qui l’avait tant fait souffrit et aussitôt elle la rappela à l’ordre. Elle n’aimait pas sentir l’humaine triste (cela l’affectait aussi). Mais malgré ses efforts, l’Esprit sentait bien que sa protégé n’arrivait pas à faire la rupture avec le passé. Il était pourtant nécessaire de le faire, déjà que l’humaine était naturellement faible (aussi bien physiquement que psychologiquement) alors si en plus elle se montait la tête avec le passé jamais elle ne s’en sortirait. Mistiyami implora la petite Niniël de quitter ces lieux, elles avaient encore beaucoup de route à faire ...
Pourtant Ninaël ne voulait pas encore partir, elle voulait prendre son temps, se reposer, profiter ....
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Mer 8 Juil - 16:04

Message de Morchaint, humain.

Une falaise dessinait la côte des Terres d'Hypolaïs et marquait le début de l'étendu de sable dont était formée la plage. C'est sur cette ammas de roche que Morchaint se tenait en tailleur, afin de se vider l'esprit des malheurs de ce monde. Il ne pouvait s'empêcher de penser à sa famille. En particulier à sa soeur. Qui la protége à présent contre les sales porcs ? Qui casse la figure des chiens qui la font souffrir ? Le guerrier espérait de tout son coeur qu'elle n'avait pas besoin de son soutien protecteur, qui est né en lui à partir de ses quatorze ans, quand sa soeur en avait seize. En fin de compte, il savait que sa famille n'aurait pas de problèmes majeurs. Ils vivaient déjà bien avant, avec une bouche de plus à nourrir. Mais ils lui manquaient, et il priait pour que ce ne soit pas réciproque. Au fond, ça ne le dérangerait pas que sa famille éprouve du rancoeur envers lui et le regrette pas.

* Mais bon... Tel fut le bon vouloir du destin. Le passé n'est regretté que par l'homme qui n'a pas de futur. *

Morchaint se détacha rapidement de son passé et contempla l'horizon. Le soleil semblait plonger dans la mer. Et pourtant... Il était loin de l'effleurer. Mais le spectacle n'en perdait pas pour autant la splendeur. Le chasseur de primes à toujours été persuadé qu'il suffirait de ce genre de spectacle, associé à une phrase romantique pour faire tomber n'importe qu'elle femme à ses pieds. Et pourtant... Voilà cinq ans qu'il voyage, qu'il voit, qu'il rêve, mais pas une seule flamme ne jaillit. Il était encore seul, acompagné par la seule personne à qui il a toujours eu pleine confiance : son sabre. Mais une lame métallique, qu'elle est une âme ou non, faut-elle réellement une présence humaine à ses côtés ? Peut-être en était-il mieux ainsi. Sans un ami, sans une relation, on ne pouvait s'en prendre qu'à lui, sans se servir d'otages. Et les chasseur de primes sont tout aussi recherchés que leurs primes... Tel était le prix à payer pour une vie de guerrier. Sa solitude en échange de vies sauves...
Morchaint soupira avant de se laisser retomber en arrière, couchant tout so corps contre le sol rocheux de la falaise.



Telle une réponse à son désir, une voix se fit entendre depuis la plage. L'homme se rapprocha à quatre patte du bord de la falaise. Une silouhette s'approchait des profondeurs de la mer, non-loin de son point d'observation. Morchaint pencha son corps en avant, afin de mieux distinguer les détails de la personne. Il put apercevoir que c'était une femme, à en juger par ses cheveux longs et son corps fin, ainsi que par ses vêtements. Mais l'information n'était pas gratuite. Le guerrier avait posé sa main sur un caillou peu resistant, qui tomba de la falaise, suivi par l'homme, dont le poids était trop en avant pour reprendre l'équilibre. Ses reflexes le sauvèrent, car il réussit à brandir son sabre et à le planter contre la surface rocheuse. Il prit quelques secondes avant de s'arrêter, mais il y parvint avant de s'écraser au sol. Morchaint regarda les quelques centaines de mètres qui le séparaient du sommet de la falaise, puis les quatre ou cinq mètres entre lui et le sable. Il put dnc dégager son sabre et retomber sur la plage, sans dangers majeurs. Si ce n'est que la jeune fille, qui était presque à moitié dans la mer, le fixait, sûrement attirée par ses hurlements furieux et les étincelles de son sabrecontre la surface rocheuse de la falaise. Quelque peu gêné, Morchant rangea son sabre et s'approcha de la spectatrice tout en lui adressant la parole.


« Et bien ? Qu'est-ce qu'une jeune fille comme toi peut bien faire dans une plage déserte, alors que le soleil ne va pas tarder à laisse sa place à la nuit ? »
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Jeu 9 Juil - 20:15

Message de Ninaël, humaine.

L’eau devenait de plus en plus sombre comme si les ténèbres ne se contentaient pas de recouvrir uniquement le ciel. Elle était semblable à un voile de soie, immaculée, légère, qui ondule au rythme du vent. Ninaël frôla la surface du bout des doigts fins faisant naitre une succession de cercle qui cassèrent presque imperceptiblement le rythme monotone des vagues. Elle se plongea dans cette contemplation, l’esprit vite de toute pensée. Elle se tourna vers le ciel encore trop claire pour y voir apparaitre des étoiles mais elle ne doutait pas que celles-ci montraient dans peu de temps leurs éclats lumineux qui mettaient de la vie dans les nuits.
Elle aurait put rester encore longtemps comme ça, a regardé et à ne faire que ça. Pourtant, le vacarme qui surgit derrière changea les circonstances en une fraction de seconde. Le bruit de grincement de ferraille contre la pierre et des plaintes martela les oreilles de la jeune femme qui fit un  bond sur le côté par pur réflexe et manqua de justesse de tomber.  Elle se tourna vers la source du bruit qui venait de casser toute la tranquillité de la nuit naissante.
C’était un homme, un peu plus âgé qu’elle d’environs quelques années mais rien de bien important. A son teint bronzé, ses cheveux sombre et à ses habits la jeune femme ne sut que dire sur ses origines, n’ayant d’ailleurs rencontré que très peu d’étranger et d’autres races dans sa courte vie.
La jeune humaine resta plantée là à regarder l’homme ranger son sabre et s’adresse à elle, une once de gène presque imperceptible. Elle ne savait pas quoi faire. Mistiyami l’implora de s’écarter le plus possible de cet homme, de ne pas le laisser s’approcher et surtout qu’il fallait partir le plus vite possible. Cependant, même si les deux jeunes femmes se ressemblaient question « confiance à accorder à des personnes », Niniël était moins directe de Mistiyami et elle essayait toujours d’agir en fonction des informations qu’elle récoltait, jamais par instinct ce que faisait en revanche beaucoup l’Esprit.
Déjà, l’homme lui semblait être assez prétentieux, voir plutôt « trop confiant » comme en témoignait ses paroles. Il ne devait pas être non plus très regardant, elle voulait bien croire que l’obscurité gagnait du terrain mais de la à ne pas voir que Niniël avait passé l’âge d’être surnommé « jeune fille » c’était peut-être un peu exagéré. A moins que cela ne fasse partie de ces coutumes et habitudes...
Mais comment pouvait-elle lui dire que la plage était plus agréable vide et de nuit, cela pourrait le faire fuir. Au fond d’elle cela ne la dérangerait pas, elle était habitué à la solitude, mais elle n’était pas contre un peu de compagnie même si celle là était souvent éphémère...


-  La nuit ne me fait pas peur ... Je l’attends justement ...

Murmura-t-elle d’une voix hésitante en tournant son regard vers l’étendue d’eau.
Elle cherchait plus dans ces paroles à montrer une certaine confiance bien que cela ne devait pas être tellement réussit.  Par ailleurs, regarder en face la personne à qui elle s’adresse était trop compliqué pour elle. Cela lui faisait perdre ses moyens, déjà qu’elle avait du mal à les conserver en présence d’autres personnes.


Beaucoup de personne aimaient regarder les coucher de soleil et rencontraient la beauté naturelle d’un tel moment, associer à la splendeur de la mer. Mais peu de personne restait assez longtemps, la plupart partant dés que le soleil ait montré ses derniers instants de vie. Pourtant, une autre merveille naissait de cette mort, une merveille souvent ignoré et qui pourtant méritait d’avoir un peu plus d’intérêt sur elle. La nuit, à la fois si sauvage et sage. Peu de personne la connaissait, ce n’était que la nuit rien d’autre. Mais elle avait cette vie parallèle sombre et envoutante. C’est instant d’intensité, de calme et de mouvement. Elle était aussi vivante que le jour mais qui s’aurait le justifier ? Pas grand monde. Même ceux qui la fréquentent au quotidien ne seraient la montrer sous son vrai jour... Même pas Ninaël Mirïé.
Pour elle la nuit se vivait avec peu de compagnie voir même pas du tout alors que le jour devait se vivre à plusieurs ; bien qu’il soit possible d’inverser les deux, elle se persuadait que la nuit révélait sa véritable nature qu’au être solitaire qui cherchait à en apprendre sur elle.


-  Vous savez qu’observer les gens n’est pas très polie, ni même de poser des questions sans se présenter avant ?

Murmura-t-elle en revenant sur la plage. Ces paroles venait plus de Mistiyami que d’elle mais elle devait bien avouer qu’elle les avait pensée très fort.
Puis, elle-même n’était pas polie dans ce cas là mais elle voulait laisser l’homme se présenter d’abord. C’était aussi une façon pour elle et pour Misti de vérifier quelque chose ...
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Ven 10 Juil - 11:19

Message de Morchaint, humain.

Morchaint ne put que sourire sous son turban, lorsque la fille insinua n'avoir pas peur de la nuit. Le guerrier à toujours eu sa propre vision de la peur. Cette horrible sensation qui réveille tics et réflexes. Un exemple ? Finalement, que'est-ce que la peur des serpents ? L'angoisse majeur, c'est la morsure de ces derniers. Et que provoque une telle morsure ? La douleur. Une désagréable sensation dont tout le monde préfère s'en passer. En fin de compte, les mille et une peurs dont est empli le monde n'est en fait concentré en un seul et même angoisse : la peur de la douleur. Un homme qui prétend n'avoir peur de rien peu sembler être grand, fort, téméraire ! Mais de quoi n'a-t-il pas peur ? De mille et une choses ? Et non... d'une seule, misérable peur. Quel prétention, prétendre n'avoir aucun angoisse. Car ce n'est pas si grand que ça... Ce n'est pas un exploit si extraordinaire. En plus d'être souvent mensongère comme affirmation, elle est également pathétique... Cela équivaut à dire : "J'ai une collection de planches de pins extraordinaire ! Je possède tous les type de planches de pins qui existent sur Terre !". Facile... il n'y a qu'un seul type...
Morchaint se détacha de cette vision si négative du monde, pour répondre à son interlocutrice. Il commença par enlever son turban, estimant que ce présenter sans se montrer, équivaut à se montrer sans se présenter. Il pensait qu'il vallait mieux se montrer "poli", comme elle disait, bien qu'il avait perdu quelques notions des bonnes manières, à force de vivre seul au beau milieu du désert. Quel plaisir de pouvoir dévorer la viande avec les mains, de mâcher la bouche ouverte et de faire quelques rôts entre chaque bouchée ! Mais le guerrier savait se contrôer et n'avait pas perdu toute sa dignité dans sa façon de se comporter. La politesse et la galanterie est une chose qui ne disparaît pas, comme les grains de beauté.


« Et bien, je m'appelle Morchaint. Et je trouve que "observer" est un bien vilain mot ! Ayant entendu ta voix, je me suis penché pour mieux te voir et j'ai glissé. Je ne suis pas de ces cochons qui espionnent les jeunes filles dans leur intimité. Même si je vis bien éloigné de la civilisation, je ne suis pas un fauve, pour autant... Du moins, en dehors des combats. »

En effet, Morchaint se sentait souvent similaire à un lion, lorsqu'il combat. Fier, il se at avec dignité afin de garder on honneur, tout en ayant de quoi se nourrir. Certes, il ne sera jamais considéré comme un roi, mais il compte faire de tout pour être une légende et un symbole pour tout guerrier ambitieux, tel que lui. Sûrement devra-t-il passer moult obstacles et battre toutes sortent de créatures, outres aux humains, afin d'y parvenir, mais il est confiant, persuadé qu'avec détermination et force de volonté, on peut se détacher de ce que le destin a voulu nous écrire et narrer notre histoire, comme bon nous semble.
Le guerrier adressa un sourire, avant de continuer à lui parler. Avant de réaliser tous ces rêves que lui réserve le futur, il lui fallait penser au présent. Et en ce moment, il était en conversation avec une jeune humaine et voilà à quoi il doit penser en ce moment, et à rien d’autre.


« Maintenant, je pense que c’est à toi de te présenter, non ? Et m’expliquer pourquoi tu attend la nuit au bord d’une plage et pas par la fenêtre de ta chambre. En plus d’être plus sûr, tu serais moins dérangée. »

Il s’était adressé à elle avec ce sourire amical, comme si les deux se connaissaient depuis des années, alors que seules quelques secondes s’étaient écoulées. Malgré sa vie solitaire, Morchaint savait parler aux autres. Parfois, il lui arrivait de penser si c’était une bonne idée d’avoir choisi cette vie de solitude. Puis, il se dit que les plaisirs de la vie sont rares ou occasionnels, tout au plus. S’il était constamment en contact avec d’autres humains, le plaisir d’être en compagnie disparaîtrait. Ce qui serait très dommage…
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Ven 10 Juil - 20:17

Message de Ninaël, humaine.

Ninaël se détendit un peu lorsque l’homme découvrit son visage. Au moins ne cherchait-il pas à rester caché pour je ne sais quelle raison. Elle élimina de suite quelques potentialités de son esprit. Voila ce qui faisait des doutes en moins sur lui mais il existait toujours chez la jeune femme une incertitude sur ses origines...
Néanmoins, même si la réponse du jeune homme lui donnait plus de renseignements sur lui, elle se crispa lorsqu’il fit rapidement allusion aux combats.
Ainsi donc, il se prénommait Morchaint, un nom peu courant qu’elle n’avait jamais entendue jusque là. Il se disait civilisé bien qu’il vive éloigné de la civilisation. Pour ça elle ne pouvait que le croire, après tout n’était-elle pas un peu pareil ? Elle aussi ne fréquentait pas tellement les gens, la population. Elle les évitait. Elle évitait le plus possible les villages où sinon elle y allait de nuit pendant les périodes creuses. Fréquenter les gens était trop risqué pour elle. On ne savait jamais comment ils pouvaient réagir. Bien qu’ils le dénigrent, les gens avaient toujours des réactions instinctive que personnes ne pouvaient prévoir. C’est ce genre de réaction que la jeune femme craignait le plus. Sans elles peut-être que Niniël aurait put fréquenter un peu plus les habitants des villages, se faire des connaissances, et même des amis...  Mais Morchaint faisait-il cela pour les mêmes raisons que la jeune femme ? Cela était peu probable, bien qu’elle ait tant aimé que cela soit le cas. Il n’était surement qu’un voyageur, un vagabond qui ne souhaite que découvrir, voyager et rien d’autre... C’était différent de la jeune femme, bien qu’elle aussi voyage, cela était pour d’autre raison. Si elle aurait put l’éviter elle l’aurait fait.
Mais là aussi, contrairement à la jeune femme, il combattait. Surement devait-il tuer aussi. A cette pensée la jeune femme sentie un frisson lui parcourir le dos. Un guerrier solitaire, voila quelque chose qui sonnait bien avec son nom. Mais la jeune femme ne voyait pas pourquoi il devait l’être. Bien que des guerres soient apparues sur Hypolaïs l’aspect d’un guerrier solitaire était assez étrange, elle n’en voyait pas l’intérêt.
L’idée qu’il plaisante tout d’un coup éfleura les pensées de la jeune femme. Elle trouvait cela absurde mais elle vérifia quand même en se tournant vers le jeune homme pour voir l’expression de son visage. Il souriait mais plus d’un façon amical que après une plaisanterie. De toute façon, elle ne voyait pas pourquoi on passerait du temps dans se monde à plaisanté, cela lui semblait si impossible. Elle se souvient encore une fois de cette sortie à la plage. Tout le monde étaient insouciant, ils n’étaient là que pour s’amuser, profiter de leur instant, de leur jeunesse.  Mais ce temps était révolu, ne serais que pour ces jeunes à présent devenue adultes qui devaient dés à présent affronter la réalité de la vie. Ninäl, elle, elle la subissait depuis toute petite déjà. Elle se demanda si elle avait vraiment profité de sa jeunesse comme les autres, elle qui voyait sans cesse les apparences sombre du futur.
De nouveaux la voix du jeune homme résonna dans ses oreilles.
Il avait raison, c’ »tait à elle de se présenter. Mais il ne voulait pas se contenter de son nom ainsi insista-t-il sur la raison de sa présence ici.


* Si au moins j’avais une chambre où aller *

Pensa-t-elle laconiquement. Elle était si loin de sa mère qu’il lui était impossible d’imaginer retourner chez elle, dans sa maison, là où tant de souvenir s’y trouvaient. Des souvenirs qu’elle aimerait bien oublier mais qui ne cessaient de réapparaitre.

- Je m’appel Nínaël Mírïé Telrùnya. Nínaël suffira.

Répondit-elle au jeune homme toujours dans son murmure qui semblait se lier à l’air.

- Et La nuit est toujours plus belle lorsqu’on l’affronte directement... La regarder d’une fenêtre ne serait pas intéressant et ce serait en plus toujours le même paysage, cela serait languissant... N’êtes vous pas de mon avis ?

Demanda-t-elle au jeune homme en se tournant une nouvelle fois vers lui.
Elle croisa son regard sombre, indéchiffrable. N’osant le soutenir elle se détourna vers la mer, une vague d’embarra l’enveloppa. Elle tâcha de la faire disparaitre, ce n’était pas le moment...


-  Pour ce qui est d’un endroit sur, je n’en ais aucun, même pas derrière la fenêtre de ma chambre. De même que je suis constamment dérangée, qu’importe le lieu où je me trouve ...

Qu’importe la façon dont l’homme allait interpréter ceci, si c’était de travers tant pis, elle s’en fichait. Pour quelqu’un qui ne connait pas les capacités de la jeune femme il était presque évidant que ce soit ainsi.
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Sam 11 Juil - 21:34

Message de Morchaint, humain.

Morchaint fut surpris, lorsque la jeune se présenta. En effet, si elle n'avait pas répété "Ninaël" une deuxième fois, il n'aurait probablement même pas retenu celui-ci... Le chasseur de primes est constamment confronté à toutes sortes de noms, très variés. Quelques-uns, dont les propriétaires méritaient que leur nom ne soit pas oublié, restaient gravés dans sa mémoire, bien que d'autres rentrent par la suite. Morchait était donc plus habitué à retenir l'écrit, plutôt que l'oral. Mais personne ne peut se présenter avc une lettre, alors qu'il se tient là, devant lui, c'est ridicule. Aussi, afin de ne pas l'oublier, le guerrier le répéta, pour lui :

« Ninaël... C'est un nom elfique, je me trompe ? »

Cette dernière remarque était plus pour lui qu'autre chose. Une ennième façon de ne pas oulier son nom ? Peut-être.
Cependant, il aprecia ce qu'elle disait au sujet de l'aperçu de la nuit à l'extérieur. Il était du même avis. Dans son désert, fixer la lune depuis un rocher avait quelque chose de plus, plutôt que lorsque l'on la voyait depuis le sol. Il ne savait pas ce qu'était ce petit plus qui la rendait plus splendide. Peut-être le fait que l'on la voyait de plus près ? Quoique, quelques dizaine de mètres, ce n'était pas tant que ça... Et pourtant... C'était une distance gigantesque à la fois ! Il ne découvrira peut-être jamais ce qui rend la lune depuis ce rocher si resplendissante, mais il ne voulait pas en savoir la raison. C'était un fait, et c'était suffisant.


« Oui... Je comprend parfaitement. J'ai moi-même vécu une expérience similaire. »

Puis, cette dernière phrase... Il ne la comprit pas parfaitement, voire pas du tout. Elle disait être constamant dérangée... Était-ce possible ? Pourtant, il suffit de trouver un endroit calme, à une heure ou personne ne vient et le tour est joué. Puis, il pensa à la situation actuelle. Ninaël se trouvait au bord de la plage, sans un bruit, si ce n'est celui des vagues, au coucher de soleil, une période de la journée où la majorité des gens était chez eux, tranquilles, peut-être en plein souper. Un moment de parfaite solitude. Et pourtant... Un étrange personnage décendit de sa falaise de façon très insolite et à commencer de la bombarder de questions... Morchaint se sentit quelque peu gêné, à l'idée qu'il aurait pu la déranger alors qu'elle était bien tranquille à fixer l'horrizon, en attendant que la nuit ne se montre. L'homme avait l'intention de l'approcher, mais, suite à cette réflexion, il préféra ne pas bouger. Après quoi, il fixa le sol et se gratouilla la nuque.

« Euh... Si je t'ai dérangé, alors que tu étais bien tranquille, je veux bien m'en aller, il n'y a aucun problème, tu sais. »

Il marqua une pause. Il avait l'intention de lui adresser un ultime conseil, avant d'attendre sa réponse. Tout en se retournant vers la plaine herbeuse qui faisait un contraste colosalle avec l'étendu d'eau de la mer, devenu quelque peu rougeâtre, et dont la plage de sable faisait de frontière, il lui adressa une nouvelle fois la parole.

« Si je peux te donner un conseil, tout de même, si tu veux pofiter pleinement de la nuit, le mieux c'est de l'attendre depuis un point en altitude, comme une falais. Je ne sais t'en dire la raison, mais il y a comme un petit quelque chose qui rend le spectacle unique... »
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Lun 13 Juil - 15:04

Message de Ninaël, humaine.

La jeune femme se contenta d’acquiescer d’un signe de la tête en guise de réponse au dénommé Morchaint. Lui répété que c’était bien un prénom elfique ne serait pas nécessaire surtout qu’il ne s’adressait pas vraiment à elle. Lui en dire plus n’était pas non plus très recommandé comme utile.

Comme elle s’y attendait un peu, l’homme sembla prendre assez mal sa réflexion concernant le faite qu’elle était toujours dérangée. Mais bien sur pas comme il l’aurait fallu. Cela était de sa faute c’est vrai mais pour elle ce n’était pas grave. Encore une habitude qu’elle ferait pourtant mieux de perdre...
Il poursuivit rapidement ne laissant pas le temps à la jeune femme de dire quoi que ce soit.


- En altitude ...

Dit-elle en tournant le regard vers la colline d’où était tombé Morchaint d’un air rêveur.
Instinctivement, elle joignit ses mains contre sa poitrine. Des petites mains aux doigts fins qu’on imaginait difficilement utilisé pour faire n’importe quels travaux manuels existant. Elle ne voyait qu’une seule face presque perpendiculaire au sol, la gravir était mission impossible pour la jeune femme...


- Il est vrai que cela serait plus intéressant... ça donnerait un aperçu différent... peut-être plus touchant aussi.

Répondit-elle simplement.
Elle n’y avait pas pensée. Pourtant le paysage devait apparaitre plus vaste, plus majestueux aussi. Le contraste déjà visible entre la plage et la lisière de la forêt devait être encore plus prononcé. Elle se l’imaginait bien en tableau mais elle savait qu’il serait impossible de retranscrire toute la beauté et les sentiments que faisait transmettre un paysage dans une simple peinture.
Elle se retourna vers la plage. Intéressant mais peut-être pas nécessaire. Essayer de trouver un endroit plus élevé serait plus de risque d’autre chose. Enfin, des risques uniquement pour elle. Bien moins important que tous les autres risques voir même futile par rapport à eux. Elle n’osait rien faire, rien essayer à cause de ça, à cause de sa mentalité aussi. Les rares aperçus de courage où elle osait quelque chose venait plus de Mistiyami que d'elle. Sans forcement s'en rendre compte elle piquait du tempérament de Misti. Le fait qu’elle quitte sa famille et son village était déjà un exploit en soi. Mais c’était bien parce que lorsqu’elle l’avait fait il y avait eu Edwin et Mistiyami à ses côtés ... En bref, se trouver un endroit en hauteur ne la tentait pas plus que ça bien qu’elle aurait aimé regarder la nuit de haut pour changer ses habitudes.


- Pour ce qui est de me déranger ce n’est pas votre cas, sinon je vous l’aurais surement fait savoir plus directement... Au contraire cela fait du bien de pouvoir parler à quelqu’un.

Ces paroles eurent vive fait de faire enrager encore plus Mistiyami qui menaça de quitter la jeune femme et de ne pas lui venir en aide si elle venait à en avoir besoin. Bien sur, cela ne marcha pas sur la petite humaine qui savait très bien que l’Esprit ne pouvait pas se séparer d’elle à cause du pacte qu’elle-même n’avait jamais désiré. Il arrivait que les deux jeunes femmes se parlent mais quand on à pratiquement pas de points communs cela est assez difficile, du moins pour garder une discussion calme, et surtout avec l’Esprit qui à un tempérament assez volcanique. En plus, Nínaël ne la considérait pas comme une personne, à vrai dire il est dur de dire qu’on entretient des discussions quand celles-ci se passe dans sa tête et qu’elles ne durent guère longtemps. Néanmoins toutes deux étaient à peu prés habituer au silence, Mistiyami parce qu’elle l’avait supporté pendant plus d’un siècle et Níniël parce qu’elle fuyait étant jeune toutes relations. Mais l’humaine le supportait de moins en moins, peut-être parce qu’elle s’ouvrait un peu plus aux autres. Certes d’abord cela avait été une nécessité si elle voulait obtenir des informations mais maintenant, cela prenait une plus grande part chez elle bien que ce ne soit pas encore tout a fait ça. Elle savait qu’elle ne devait pas le faire, en tout cas pas entièrement. Mais comme elle l’avait dit : Il était si agréable de parler avec des gens.
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Mar 14 Juil - 18:00

Message de Morchaint, humain.

Morchaint sourit à nouveau. Finalement, il s'attendait à ce qu'elle dise qu'il e la dérangeait pas. Il connaissait bien la mentalité humaine. Même si c'était faux, personne ne dit à un inconnu qu'il le dérange. Le monde est fait ainsi. Ou du moins, les personnes avec un minimum de sensibilité. Blesser les sentiments les autres est souvent la pire des choses, pour certains, bien que beaucoup ne la pensent pas ainsi. Pourtant, l'homme sentait qu'elle disait vrai. Après tout, n'éprouvait-il pas la même chose ? Si elle vient à cette plage, visiblement seule, pour attendre la nuit, on peut en déduire que ce doit être une femme tolutôt solitaire. Tout comme lui. Les deux n'étaient pas très différents, finalement. Qui sait, peut-être une amitié pourrait naître ?
Sur ce, Morchaint se retourna et adressa un nouveau sourire à la jeune femme. Il s'approcha, tout en lui parlant.


« C'est vrai que c'est souvent agréable de parler avec quelqu'un. Surtout quand on est seul le nonante pour cent du temps. »

Pui, il fixa à nouveau le haut de la falaise. Il remarqua que Ninaël la regardait d'un air rêveur. Puis, le guerrier se rendit compe d'un chose. Lui peut escalader la façade rocheuse sans trop de difficultés, étant habitué de le faire, à moins de vouloir dormir en dehors de sa demeure, un vrai régal posé sur un plateau d'argent pour les coyotes... Mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Ou plutôt, ce n'était probablement que son cas ! Personne ne penserait à placer son habitation au sommet d'un rocher, s'il faut l'escalader chaque fois ! Mais pour Morchaint, il faisait d'une pierre deux coups. En plus d'être à l'abri d'éventuels prédateur terrestres, il le considère comme une épreuve à surmonter chaque soir : soit la fatigue de monter, soit une nuit au froid ! Un excellent motivant !
Probablement que, même en voulant, Ninaël ne pourrait pas monter sur cette falaise aussi facilement que lui. Donc, l'homme eut une petite idée. Sans bouger de son emplacement, à mi-distance entre la jeune femme et la falaise, il lui adressa un nouveau sourire.


« Il y a une façade beaucoup moins raide que celle-ci. » fit-il en montrant la paroi rocheuse de la falaise. « Faudra juste marcher une ou deux minutes, d'est de l'autre côté de la falaise, pile en face de la mer. Je pourrai facilement de porter jusqu'en haut, si tu désire attendre la nuit depuis un point différent que d'habitude. Je t'assure, c'est un spectacle inoubliable ! »

Morchaint ne serait pas surpris d'une réponse négative. Un inconnu qui propose d'accompagner une jeune fille en au sommet d'une falaise, un point difficilement repérable et atteignable, seuls à attendre que le soleil ne se couche... De quoi avoir quelques soupçons ! Mais les idées de l'homme n'était guère malsaines. Il ne voulait que faire plaisir à une personne, qui n'est pas si différente que lui. Il espérait que Ninaël le comprenne.
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Ven 17 Juil - 14:01

Message de Ninaël, humaine.

Lorsque Morchaint s’avança vers elle, Nínaël se raidit d’avantage et se tenta de résister à l’envie de reculer de plusieurs pas pour remettre plus de distance entre elle et l’homme. Cela n’aurait surement pas parus très polie et aurait peut-être causé du tord au jeune homme.
Il se révéla une nouvelle fois comme un homme solitaire. Il en avait l’apparence cela était inévitable, le fait de le dire ne faisait que confirmer les suppositions de la jeune demoiselle. En tout cas elle ne répondit rien. Elle ne savait pas quoi répondre. Y avait-il de toute façon quelque chose à répondre sinon à dire qu’elle aussi était une solitaire ? Chose que Morchaint avait surement deviné à ses précédentes paroles vue ce qu’il lui avait répondu.
Ça lui paraissait étrange voir bizarre à Níniël de rencontrer une autre personne solitaire. Pourtant il était certain que dans ce monde il y en ait toute une ribambelle de solitaire voyageur et surement bien plus qu’on ne le supposerait...

Toujours souriant, Morchaint poursuivit en lui indiquant la falaise. Il avait dut remarquer l’intérêt que la petite humaine lui portait depuis quelques instants. Pourtant ce qu’il dit ne plus pas spécialement à la jeune femme. Pas parce qu’elle n’avait pas envie de marcher, au contraire cela ne la dérangeait pas du tout. Et aller en haut de la falaise lui plaisait énormément. Mais c’était la façon de s’y rendre qui ne lui plaisait pas. Tout simplement parce qu’elle ne pouvait pas le toucher. Enfin si, si elle voulait elle pourrait le toucher mais elle préférait lui éviter quelques désagréments surement pas réjouissants bien que la plupart ne soient que surprenant la majorité du temps.
Instinctivement elle attrapa une de ses mèches blanche et commença à la tortiller autour de ses doits.
Elle sentie que la situation commençait à lui échappait et ne savait pas quoi faire pour y remédier. Elle savait que si elle répondait négativement au jeune homme cela risquerait de le frustrer surtout qu’il ne pensait pas mal du tout. Au contraire il tentait de trouver un moyen pour lui faire découvrir autre chose que ce qu’elle voyait à chaque fois. Autrement dit il faisait ça pour elle. Et cela serait aussi contre son désir, contradictoire avec ce qu’elle voulait..
.

- Je ne crois pas que cela serait une très bonne idée ... Et je sais très bien me débrouiller toute seule.

Répondit-elle finalement. Elle avait prononcé ses derniers mots d’un ton légèrement arrogant. Un veine tentative pour cacher son embarra vue l’expression inquiète sur son visage.
Quand elle commençait à s’inquiéter et a stresser, elle perdait ses mots et ne savait plus quoi dire et souvent elle répondait maladroitement ou a coté de la plaque ainsi préférait-elle garder le silence plutôt que de dire des bêtises inutiles et frustrantes.
Elle essaya de se persuader que gravir une falaise ne devait pas être bien compliqué. Ce devait être un peu comme un arbre. Après tout elle avait bien réussi quelque fois à grimper dans un arbre sans en tomber... Quelques fois...
Nínaël continua à tortiller nerveusement la mèche blanche entre ses doits. C’était un signe très visible de sa nervosité mais elle ne le contrôlait pas et tant bien même elle se disait d’arrêter elle reprenait de plus belle. C’était aussi une geste qui la calmait, qui lui permettait souvent d’évoquer son trop plein d’inquiétude. Mais la rien que de penser à se rapprocher du jeune homme ça l’inquiétait. Cependant il y avait pourtant des chances que rien ne se produise si elle le touche néanmoins il y avait plus de risque quand même... Si au moins elle se donnait la peine d’accepter son don, peut-être ne serait-elle pas continuellement à s’inquiéter pour les autres...
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Ven 31 Juil - 17:48

Message de Morchaint, humain.

Morchaint s'apperçut de la nervosité q'éprouvait Ninaël. Finalement, comment le lui reprocher ? Un type habillé en nomade tombe d'une falaise, se sauve de justesse et s'adresse à elle comme si de rien n'était. Et pour courronner le tout, il lui propose de l'emmener au sommet de cette même falaise ! Cela va de soin qu'elle se sente nerveuse. Le guerrier estima, donc, qu'il était plus prudent de ne pas s'approcher d'elle. Ca ne ferait qu'accroître son manque de sécurité. Cependant, il trouvait dommage qu'elle n'ait pas plus de confiance envers lui. Il ne lui veut rien de mal, bien que l'on pourrait penser l'inverse. C'est un homme bien, qui voulait simplement discuter, et non un maniaque pervertis qui ne pense qu'à cette chose-là ! Il jugea donc "nécessaire" de tenter de la rassurer. Il commença par un petit rire, sans effacer ce large sourire.

« Ne sois pas si nerveuse, voyons ! Je ne vais pas te manger ! Je sais que c'est pas facile de se sentir en sécurité face à un inconnu, armé en plus, mais tu peux me faire confiance. Certes, j'a l'ai d'un assassin saguinaire et sans pitié, mais c'est loin d'être le cas. »

* Quoique... Cela m'est quand même arrivé d'éteindre des vies... *

Puis, il décida de se retourner une nouvelle fois. Il tourna légèrement la tête, afin que le son de sa voix arrive plus facilement à son interlocutrice.


« Cependant, si tu ne veux pas monter sur cette falaise, je ne vais pas te prendre surl'épaule et t'y emmener de force. Comme je ne vais pas t'obliger à me faire confiance. Mais... une discussion entre personnes qui se craignent entre elles n'est que mensonge et hypocrisie. Donc, totalement inutile. »

Il effaça son sourire, avant de prononcer cette dernière phrase. Il ne le disait pas directement, mais il insinuait qu'il ne voulait pas parler à une personne ne lui fait même pas confiance. Le monde est fait ainsi. Quand on ne connait pas une personne, on lui ment au sujet de nous-même. On refuse de montrer certaine facette, dont on ne veut pas qu'il soit au courant. À quoi bon, donc en parler, si c'est pour mentir ? Autant ne rien dire et ne même pas en parler. Morchaint se demanda s'il n'a pas été un peu trop brutal avec sa dernière remarque. Il préféra ne pas y songer. De plus, s'il n'avait plus rien à faire ici, il serait parti. Il ne servirait à rien de rester là, puisqu'il ne ferait que déranger Ninaël dans son moment de solitude. Et déranger autrui ne lui a jamais plu.
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Sam 8 Aoû - 14:07

Message de Ninaël, humaine.

La réponse du jeune homme ne la surprit pas vraiment. Pour dire elle s’y attendait en faite. Elle avait un visage si expressif, qu’elle savait qu’il était impossible de garder ses sentiments pour elle. Oui elle était nerveuse. Mais ce n’était pas parce qu’elle avait peur de se faire « manger » par Morchain même si elle ce doutait bien que c’était une façon de s’exprimer, du moins elle l’espérait... Pour le côté assassin sanguinaire et sans pitié, certes on pouvait le croire avec son visage mal rasé mais il était totalement différent dans ses paroles. Il arrivait quand même à détendre la jeune femme.
Surtout, ce n’était pas lui qui inquiétait vraiment la jeune femme, sa présence y jouait un peu mais c’est surtout elle qui se prenait la tête toute seule.


- Ce n’est pas vous que je crains je vous l’assure... Je serais partie depuis longtemps si cela avait été le cas.

Dit-elle dans un simple murmure embarrassé.
Elle sentait que dans ses paroles elle s’enlisait, qu’il était possible que Morchain en trouve des questions à lui poser. Néanmoins, elle ne pouvait pas spécialement y réchapper. Comment prouver au jeune homme que son embarra n’est pas dut à lui directement mais simplement à elle, à son don. Il ne la croirait peut-être pas de toute façon. Mistiyami insinua même que si elle lui révélait son don qui la poussait à agir comme ça, il serait tenté de l’utiliser. C’est vrais, quoi de plus tentant que de savoir son avenir ? Cependant, Níniël doutait que Morchain fusse comme prétendait l’Esprit.

Les dernières paroles de l’humain touchèrent la jeune femme tant pour la surprise que pour leur vérité. C’était vrai, a quoi peu biens servir toute discussion si les paroles ne sont que mensonges ? On en resterait au même point, sans rien connaitre l’un de l’autre. A force de craindre l’extérieur, Niniel ne faisait que mentir sur elle-même. Elle ne dévoila jamais rien, elle mentait (enfin c’était surtout Mistiyami qui s’en chargeait à sa place vue que Nínaël n’est vraiment pas douée pour ça). Elle se setnait obliger de le faire et l’Esprit l’encourageait de son côté à le faire. Cependant, même si elle pensait que dire la vérité lui attirerait des ennuis,  le mensonge peut lui aussi lui en attirer. Pourtant, l’homme devait bien avoir un côté juste dans tout ça, un côté plus raisonnable. Elle avait déjà connu une personne ainsi, pourquoi pas deux ? Malgré ça, elle doutait que cela fusse possible... C’était son caractère pessimiste, comme d’habitude, rien n’était possible selon elle, rien qui pourrait l’avantager du moins.
Cependant, à supposer qu’elle ait la bonté de dire la vérité, expliquer son angoisse, elle manquait aussi cruellement de courage, et faire un pas en avant vers la vérité n’était vraiment pas facile.


- Le mensonge peut aussi être une façon de protéger les autres. Et je pense aussi qu’un peu de recul quand on ne connaît pas quelqu’un très bien est nécessaire bien que je vois crois dans vos paroles et que je serais capable de vous faire confiance. Mais si je suis comme ça, ce n’est pas contre vous mais plus pour vous ...

[ Hj : C'est un peu plus tôt mais pas terrible, désolée.]
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Mer 12 Aoû - 17:30

Message de Morchaint, humain.

Morchaint ne se retourna pas, mais il ne put retenir un petit rire. Il ne se souvenait pas de la dernière fois que quelqu'un faisait quelque chose pour lui. Au contraire, la plupart de ses connaissances voulaient le tuer... Pas étonnant, après tout, c'est lui qui cherchait leur tête... Le guerrier tourna donc la tête et s'adressa à Ninaël, tout en souriant.

« Je ne vois pas pourquoi tu devrais prendre de telles précautions, pour moi. À moins que tu ne sois le seigneur des Enfers en personne, je doute fort que tu puisse me nuir en ne prenant pas des distances. Dans ma vie, j'ai combattu toutes sortes de guerriers et j'en suis toujours sorti vainqueur. J'ai traversé des forêts, escladés des monts. J'ai combattu la chaleur tout comme le froid. Je crois que mon corps est quasiment protégé par les maladies. Même si j'étais atteint par la peste, je ne le sentirais même pas. Je peux donc t'assurer que les chances que tu puisse me nuir, de n'importe quelle façon que ce soit, sont nulles. »

Il se demanda s'il n'avait pas un peu exagéré avec toute cette prétention. Cependant, il tenait à savoir pourquoi elle prenait tant de recul à son égart, soi-disant pour sa sécurité. Puis, il repensa à ce que Nina lui dit au sujet du mensonge. Elle n'avait pas tort. Au contraire, Morchaint lui-même se répétait souvent qu'un mensonge aux bonnes intentions vaut plus que mille vérités. Il ne s'étendit pas la dessus et décida qu'il était temps de se retourner à nouveau vers la mer et donc vers la fille. Il fit un pas en avant, avant d'adresser à nouveau la parole à celle-ci. Il ne souriait pas, mais savoix était extrêmement calme.

« Je peux sembler très saoûlant, mais comprend-moi. Je vis seul depuis cinq ans. Les rares fois où je rencontre quelqu'un c'est pour l'envoyer derrière ls barreaux. Si j'ai la possibilité de pouvoir parler avec quelqu'un sans avoir à penser au travail, je ne veux pas la laisser s'échapper. »

[HJ : Sur ce coup, immagination zéro, désolé >.<]
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Lun 17 Aoû - 18:17

Message de Ninaël, humaine.

Dans sa tête, Mystiyami ricana, elle le trouvait ridicule, mais pas Nínaël. La petite humaine ne doutait pas de son vécu précédent. Mais de là à être immuniser contre son pouvoir. C’était impossible. Ce n’était pas une maladie, un virus ou quelque chose de la sorte. C’était bien un pouvoir qui ne se contrôlait pas. Il se disait invincible mais il avait forcement des faiblesses qui apparaitraient dans le futur. Des faiblesses que Nínaël risquait le plus de découvrir et lui aussi. Cependant, lui il ne pensait qu’a des blessures physiques, des nuisances physique. Il en oubliait qu’elles pouvaient aussi être moral et rien ne disait qu’il soit immunisé dans ce cas là ... Néanmoins, sur le coup elle fut bien tentée de tester le cas mais l’Esprit la rappela très rapidement à l’ordre. Mystiyami n’était pas du tout en confiance avec l’humain qu’elle trouvait trop louche et insistant. Cependant ce devait être la plus à même de le comprendre. Elle qui avait passé presque un siècle de solitude. Certes Morchain comparé à elle n’était pas grand-chose ; mais quand on compare par l’espérance de vie d’un Humain et d’un Esprit, cela en revient presque au même.

En y repensant, Ninïel non plus n’avait pas parlé à grand monde depuis la mort d’Edwin sinon pour obtenir quelles informations (qui se révélaient souvent fausse d’ailleurs...). Parler avec Morchain était agréable bien qu’elle avait toujours cette crainte de lui faire de mal. De plus, cela pouvait peut-être l’aider à comprendre les humains. Elle qui n’avait vécus qu’avec des elfes depuis sa plus tendre enfance ne comprenait pas forcement le mental des humains bien différent. Cependant, elle n’envisageait toujours pas de se servir du jeune homme. Elle avait envie de prendre un peu de recul sur ce qu’elle faisait depuis plusieurs années. Tout comme lui, elle en venait à vouloir penser à autre chose que le « travail ». Cependant, elle ne pouvait pas se caractériser comme entièrement solitaire, après tout elle voyait encore sa mère adoptive bien que cela fasse presque un ans qu’elle ne l’ai plus vue malgré sa promesse. Un an ce n’était pas beaucoup voir dérisoire face aux 5 ans de Morchain. Mais Ninaël avait vraiment du mal à le supporter, elle qui malgré le faite qu’elle ait toujours été distante avec tout le monde, avait toujours eu au moins une compagnie. Mystiyami pouvait être considéré comme une « compagnie » mais elle faisait plus partie d’une deuxième personnalité qu’une personne à par entière...
En fait, les points  en commun avaient tendance à s’enchaîner entre les deux jeunes personnes. Des points en communs mais avec des origines bien différentes.
 

- Je peux très bien comprendre. Mais le meilleur moyen pour pouvoir parler à quelqu’un se n’est pas en insistant sur les points sensibles qui méritent un peu plus de temps. Je tenais juste à vous prévenir...

Répondit-elle en se forçant d’ignorer le pas en avant du jeune homme. Elle plongea son regard dans la mer qui s’assombrissait progressivement. Le silence de la nuit commençait à s’accentuer laissant néanmoins l’air s’emplir du doux son des vagues.
Elle poursuivit d’une voix calme bien qu’on apercevait clairement son embarra.


- Si vous désirez tant discuter, alors puis-je au moins me permettre de vous poser quelles questions ? Comme une sur vos origines ?... Vous semblez différent des humains que j’ai pus rencontrer jusque là ...

Dit-elle en rougissant de plus en plus belle.
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Sam 22 Aoû - 9:57

Message de Morchaint, humain.

Morchaint eut soudain un air gêné. Ninaël avait pleinement raison. Il insistait sur une vérité que peut-être seulement elle connaît, et qu'elle ne dirait probablement à personne. Sa curiosité le prit à tel point qu'il poussa son insistance aux dernières limites. Jamais il n'aurait dû tant la tourmanter pour lui avouer un secret qui doit rester ainsi. Le guerrier fut content qu'elle changea de suite de sujet. Cependant, il ne put pas répondre tout de suite. Son passé est des plus étrange! Il dû fixer un moment l'horizon, qui laisser le soleil se coucher lentement, mais sûrement.

« En effet, je suis très différent des autres. À tel point que personne n'aurait réagi comme je l'ai fait. La seule chose qui a mal tourné dans ma vie, c'est lorsque mon père, un soldat de l'armée d'Espalion eut un accident qui le rendit infirme. Et pourtant j'ai ressenti le besoin de changer de vie. Je ne voulais pas vivre dans cette banalité qu'est ma routine de vendeur de bijou. Et surtout, voir que notre stand était dispensé de saccage, parce que les voleurs ne voulaient pas se retrouver les autorités d'Espalion sur le dos, me rendait bien trop mal alaise. À mesdix-huit ans, j'ai quitté le climat tempéré d'Espalion pour vivre dans la chaleur du désert, là où personne ne pouvait me déranger. Je me suis entraîné dûrement pour devenir un chasseur de primes. Je voulais arrêter tous les criminels de ce monde. Ils me donnent la nausée. Ce ne sont que des faibles qui échappent aux durs obstacles de la vie en s'en prenant aux plus démunis. Et moi, je leur donne une bonne leçon. Pour l'instant, je n'ai combattu que des humains. Mais je compte passer rapidement aux primes plus lourdes. Risquer ma vie pour devenir le plus grand guerier qui n'est jamais traversé Hypolaïs. Je veux être souvenur comme celui qui aura traversé les Enfers et en sera sorti sans la moindre eraflure. »

Puis, Morchaint fut plongé dans ses pensées. Il revoya à une vitesse fulgurante tous ses combats. Les plus simple comme ls plus rudes. Les criminels qu'il vaincu en un coup de lame et ceux qui lui empêchèrent d'utiliser son bras. Malgré les diversités entre tous ces combats, son retour à sa petite barraque au milieur du désert était toujours la même. Il remontait, malgré sa fatigue qui lui rendait les jambes si lourdes qu'il les sentaient à peine, la roche qui tenait sa demeure en altitude. Puis, une fois au sommet, il tombait à terre, et s'endormait, plongé dans la clareté de la lune. Soudain, il se souvint qu'il n'était pas seul. Et qu'il discutait avec quelqu'un. Il se retourna donc vers Ninaël, sans avancer ou reculer, mais avec un sourire, en compensation.

« Mais bon, je dois te sembler ridicule ! Je suis très ambitieux. Certains pensent que je suis fou. Mais nous allons partir de ce monde tôt ou tard. Autant s'amuser le plus possible ! »
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Sam 5 Sep - 14:30

Message de Ninaël, humaine.

La demoiselle en demeurait presque bouche bée. Non pas par l’histoire du jeune homme mais plus par sa facilité de la lui raconter.
En gros, devenir chasseur était une façon de se venger, de faire ce qu’il n’avait pas put faire à l’époque. Niniel n’aimait pas ce sentiment. Elle trouvait que c’était le seul moyen de se tuer intérieurement. La plupart des gens qui avaient un avenir négatif étaient ceux qui ressentaient directement ou indirectement le besoin de vengeance. Il y avait bien quelque chose de noble dans tout ça, après tout il faisait ça aussi pour le bien des autres. Mais on avait aussi besoin de penser à soit. Chose que Niniel ne faisait pas non plus d’ailleurs quoi qu’un peu mais très rarement.
Mais ce qui la surprenait le plus c’est qu’il prenne sa vie comme un jeu. Tout ce qu’il faisait était donc pour « s’amuser », étrange. Pour le coup, elle pouvait presque le comparer à un fou. Elle l’aurait fait si son discourt n’avait pas parut aussi lucide et fondé.  Pour ce qui est de l’ambition, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il n’y avait rien de tel pour devenir plus fort et rester sur cette terre le plus longtemps possible. Pour Ninïel c’était ce qui permettait de vivre. L’inverse de la vengeance en tout cas. A condition de les distinguer tout les deux ... De l’ambition, tout le monde en avait, même elle.

En tout cas, elle en restait admirative sur sa facilité de parler malgré tant d’année de solitude. Elle aurait bien aimée faire de même. Elle avait elle aussi beaucoup de chose à dire. En y repensant, elle pouvait presque en faire un livre rien que sur ses 20 ans d’existence. Si on en oubliait les petits détaillent et autres informations inintéressante, elle avait déjà une bonne tirade à faire.


*- Je suis une enfant albinos pleurnicharde associable à tendance autiste abandonné par ses parents. J’ai le don de voyance depuis ma naissance ce qui empêche les gens de me toucher. J’ai trouvé Mystiyami à l’aide d’une de mes visions, c’est un esprit contenu dans cette boule de verre et qui c’est tellement liée à moi que c’est comme si j’avais une deuxième personnalité. Sinon je suis à la recherche des mes parents biologique depuis deux ans même si je doute qu’eux aient envie de me revoir... Voila.*

C’était entre autre ce qu’elle était le plus à même de répondre si elle voulait être sincère. C’est ce qu’elle aurait dut répondre en tout logique. Mais bien entendu, à moins de vouloir passer pour une folle, elle avait tout intérêt de changer de discourt. Elle aurait préféré ne rien dire, mais par pure politesse elle ne pouvait se résoudre à garder le silence...

- Je suis une enfant humaine abandonnée qu’on à trouvé dans la forée elfique prés de la capital. Ma mère, jeune elfe veuve, ma trouvée alors qu’elle allait au plus mal psychologiquement. C’est elle qui ma recueillit et élevée. Contre son accord je suis partie à la recherche de mes vrais parents en espérant qu’ils soient encore en vie et en espérant aussi qu’ils daignent me revoir. J’étais au début accompagné par Edwin, un ami d’enfance, mais il est mort d’une maladie. Depuis je voyage seule sans vraiment avancé dans mes recherches... Voila, ma vie n’a rien de spécial contrairement à tout ce que vous avez put vivre.

Dit-elle en tâchant d’adresser un petit sourire forcé au jeune homme.
C’était surement moins précis, beaucoup plus vague que ce qu’elle était sensé dire mais ça demeurait néanmoins la vérité. Elle en avait juste enlevé les choses les plus importantes. Dure de croire qu’une personne aussi faible qu’elle décide de voyager seule simplement pour retrouver des parents qui l’avaient lâchement abandonné à sa naissance. Pourtant, cette excursion était aussi une façon pour Nínaël de s’écarter des autres afin d’éviter de leur causer du tord. Bon la plupart du temps ils étaient bien contant d’en savoir un peu plus sur leur avenir, mais c’était la seule chose à quoi servait la jeune femme et elle n’aimait pas ça. Elle voulait qu’on la considère autrement et non pas comme une simple boule de cristal dans laquelle on voit le futur et qui ne sert à rien d’autre sinon peut-être à décorer une table.


Dernière édition par Nínaël Mirïé Telrùnya le Mer 9 Sep - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Mar 8 Sep - 17:41

Message de Morchaint, humain.

Morchaint eut une ptite réflexion quant au dos de voyance de Ninaël. Et si on pouvait prévoir toute notre vie ? Savoir quel décision prendre lors des moments difficiles ? Connaître à l'avance la main de votre adversaire lors des mises aux jeux de cartes ? Connaître son propre avenir à l'avance ! Mais... si c'est notre avenir, qu'on le prévoit, et qu'on le change, ce même avenir ne sera plus considéré comme tel, car il a changé ! Ou alors, peut-être que nous ne pouvons hanger notre destinée, même en sachant ce qui nous attends et en essayant de l'arrêter... Avant que sa cervelle ne devienne de la ratatouille trop cuite, le guerrier préféra pencher sa pensée sur autre chose.

« Donc c'était avec cet esprit que tu discutais tout à l'heure ? Je dois avouer que sans lui je ne serai probablement pas penché de ma falaise pour t'apercevoir. »

À la fin de son discours, Morchaint avait tant de questions à lui poser. Mais il préféra les garder pour lui. Mieux valait ne pas trop la déranger sur des détails qui l'on peut-être fait souffrir. Soit, il trouait noble et courageux de sa part d'être parti de chez elle pour cette recherche. Certains pourrait penser que c'est de la folie. On ne peut pas trouver un ou plusieurs personnes dans un monde aussi vaste que le nôtre. Mais ces gens se trompent. Celui qui reste dans son coin à se contenter de rêver ne résoudra rien. Si on ne tente pas de réaliser nos rêves, c'est perdu d'avance. Alors qu'en essayant, les chances naissent, croissent et dévoilent enfin leurs beaux pétales. Après ce moment de silence, Morchaint décida de le casser.

« Tu t'es lancée dans une quête très délicate. Je doute que je me serais lancé vers un tel exploit, moi. J'aurais considéré mes parents adoptifs  avec plus d'importance que ceux qui m'auraient lâchemant abadonné. Mais peut-être auraient-ils une bonne raison pou réagir ainsi. Soit, je ne peux pas donner mon avis sur ce sujet. C'est le genre de chose qu'on ne peux comprendre que si on l'a vécu. Toit tu as choisi de partir à la recherche de tes parents biologiques et je te soutiens pleinement. »

Soudain, un pensée trancha l'esprit de Morchaint, tel une lame chauffée à blanc. Et ses propres parents ? Qu'étaient-il devenu ? Après toutes ces années, il ne les as jamais revus. Chacun d'eux était encore en âge de vivre encore quelques décennies, mais ce n'est qu'une reflexion purement théorique. Certes, il aurait dû se poser cette question depuis bien longtemps. Il a toujours préféré de penser à autre chose, comme si la question ne lui a jamais traversé l'esprit, comme une personne que l'on croise dans la rue et nous feintons de ne pas l'avoir vu, sans trop réfléchir pourquoi. Mais là... La question le toumentait. Cependant, il réussit à masquer l'émotion. Au moment présent, il discutait avec Ninaël. À sa prochaine occasion, il cherchera une réponse à sa question.

*Contentons-nous de construire le présent, avant de songer au futur...*

Morchaint tourna la tête vers la jeune humaine et lui adressa un sourire infiniement large.


« Donc, sache que, si tu besoin de quoi que ce soit, il y aura toujours un type au somment d'un rocher dans le désert. Tu pourras lui demander tout ce que tu voudras, il sera ravi de te servir. »
Revenir en haut Aller en bas



Ninaël

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Ven 11 Sep - 17:32

Message de Ninaël, humaine.

Esprit ? Comment ça esprit ? Elle n’avai pas fait mention de l’esprit  qu’elle le sache a par dans ses ... pensée !!! Rhaaaa qu’elle idiote, à force de se retrouver seule et de parler seule avec son Esprit elle n’avait même pas remarqué qu’elle avait dit directement ses pensée. Alors cela signifiait qu’il savait à présent pour son don. Elle jeta un regard inquiet vers le jeune homme sans savoir quoi faire sinon reculer comme si la distance pouvait éventuellement la protéger. Mais il semblait comme au début, à la rassurer, à même lui offrir son aide. Toujours avec cette sincérité qui venait vraiment du cœur. Il était difficile de croire qu’il puisse mentir, si c’était le cas vraiment ça ne se voyait pas sur son visage. Nerveusement, Niniel se mit à tourner l’une de ses mèches blanche entre ses doigts. Tachant de garder son calme. Si vraiment il lui aurait voulu du mal, alors il aurait tout de suite sauté sur l’occase, pourtant là il avait fait abstraction de ces paroles, revenant simplement sur l’Esprit qui expliquait le tout début de leur rencontre.
En tout cas Mystiyami ne faisait rien pour arranger le stresse de la jeune femme, elle était entrain de lui passer un sacré savon. Nínaël retient surtout le « idiote », « maladroite », « imprudente », « stupide », et je passe les plus vulgaires. En tout cas ça déferlait dans la tête de la jeune femme au point qu’elle en eu le tournis. L’Esprit avait tendance à oublier que la jeune femme n’était qu’une humaine et qu’elle ne pouvait pas supporter un contacte mentale trop important. Elle tenta de reculer encore un peu mais elle ne fit que tituber pour finir par tomber à genoux. Les mains plaquées sur les tempes.


-Arrête.

Gémit-elle dans un murmure presque inaudible.
L’Esprit, rageuse, profita de la faiblesse de la petite humaine pour s’adresser directement à Morchain, chose qu’elle n’avait pas réussit à faire depuis le début.


- Je t’interdis de t’approcher d’elle. Je ne te crois pas, je ne crois pas tes belles paroles !! Les promesses n’ont aucune importance chez les humains, ce ne sont que des mots dit à la volé, ils ne respectent rien !! Elle te croit différent, elle espère déjà trop de toi !! Mais moi je ne te laisserais pas faire !!!

S’exclama l’Esprit grâce au corps de la demoiselle.

* Arrêt tu n’as pas le droit !! Tu me l’avais juré de ne pas recommencer !! Arrête tout de suite ou je te balance à la mer !!!*

S’écria intérieurement Niniel.
La mer ? Mystiyami sentie tout d’un coup le contacte de l’eau froide sur les jambes de Niniel. L’eau, la mer, une étendue si vaste et inhabité sinon par les poissons. La pensée d’une nouvelle solitude ou fond des eaux fit peur à l’Esprit qui se replia aussitôt dans sa sphère en suppliant la jeune humaine de ne rien faire car de toute façon celle-ci avait quand même besoin d’elle...


- Je suis désolée, je ... elle ne voulait pas dire ça !

S’exclama Nínaël d’une voix tremblante. Ses mots eurent la peine d’attirer les nouvelles foudres de l’Esprit et qui donna encore le tournis à la petite humaine.

- Elle n’aime pas les humains ... je pense que tu l’avais comprit ... Désolée si ... si je te fais peur ou quelque chose comme ça.

Ninïel essaya de garder son calme même si la réaction du jeune homme lui faisait peur. Cependant l’Esprit n’avait pas à mettre son grain de sel ici, sa rester la vie de Ninael pas la sienne mais ça elle avait aussi tendance à l’oublier. L’humaine ne lui appartenait pas, il ne lui revenait donc pas en droit de décider ce qu’elle devait faire, dire ou non.
Revenir en haut Aller en bas



Morchaint

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   Lun 14 Sep - 17:46

Message de Morchaint, humain.

Morchaint resta perplexe en voyant une telle scène, sans comprendre ce qui ce passait. Puis, ce fut elle qui l'éclaircit. Entre temps, il avait fait un pas brusque en avant, alors qu'il croyait que la Ninaël se sentait mal. Il n'était pas loin de la vérité, et, bien qu'il comprit ce qui était arrivé, quelque chose lui échappait. Comme si une partie de sa personalité ne voulait pas croire en ce qui était passé devant ses yeux. Il prit quelques secondes pour se convaincre. Cet esprit était pour elle comme une deuxième personalité, comme une âme en plus dans un même corps. Dans ce cas là, ces deux semblaient être l'une à l'opposée de l'autre. Comme si un second Morchaint avide et sans scrupule ni pitié lui murmurait à l'oreille d'achever toute personne qui oserait se mettre en travers de leure route. Bien qu'il lui semblait que c'était ça l'idée, il sentait un petit quelque chose qui clochait dans son hypothèse. Comme si ce n'était pas la même chose entre l'esprit et cette fille. Quelque chose les réunissait. Qui sait, ce pourraient être leures différences qui les rendent si similaires...
Le guerrier resta silencieux plusieurs seondes. Durant ce silence pesant, il avait un air sérieux. Avant de prendre la parole, il eut un sourire particulier. Ce n'était pas celui de l'heureux, si celui du mesquin. On ne peut le décrire par un mot. Il faut le voir pour le comprendre. Car c'est le genre de sourire qu'à cet homme, lorsqu'il est mis au défi, lorqu'il doit prouver sa valeur.


« Que des mots dits à la volée ? Pour moi une promesse c'est bien qu'une succession de lettres. C'est bien plus que ce que dit sa définition litéraire. Pour moi une promesse c'est un défi contre le monde, mais surtout contre moi-même. Si je le réussi, mon orgueil monte en valeur. Dans le cas contraire, c'est la chute libre. Voilà pourquoi j'ai tout intérêt à garder ma parole ! »

Il parlait avec tant de détermination, que l'on penserait qu'il s'adressait plus à l'esprit qu'à Ninaël. Il savait qu'elle l'entendrait. Même s'il n'aurait pas de réponse, sa remarqe représentait comme une provocation ou un défi. Et une mentalité aussi guerrière et orgueilleuse que la sienne, ne pouvait qu'attapper l'occasion au vol et prouver sa valeur. Il continua avec une voix et plus calme et s'adressa cette fois-ci plus à Ninaël qu'à son esprit.

« Je ne t'en veux pas si tu ne me crois pas. Après tout, les personnes qui pensent que je suis un menteur prétentieux sont innombables. Ils sont peut-être plus nombreux que les grains de sables qui forment cette plage. C'est pour ça que je tiens autant à mes promesses. Je veux leur prouver que je suis prêt à tout pour relever ce défi qu'est la promesse. Quitte à y laisser a vie, je veux que ces personnes passent des grains de sables aux doigts d'une main... »
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre au couché du soleil ... (Ninaël- Morchaint)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est si beau un couché de soleil... (StarLight-Vadael)
» [Gimp] Masque d'écrêtage !
» La bête se montre au couché du soleil et dévore sa victime sans un regret...[-18 Sorry]
» Un petit Rendez vous au couché de soleil [Rosie/Yvan]
» « L'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil. »



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-