Partagez | 
 

 Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant



Spinelle

Invité



MessageSujet: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Jeu 26 Fév - 22:17

Message de Spinelle, dragonne.

Scende venait juste de traverser la frontière qui séparait les montagnes rocheuses à la forêt blanche. Mais pour elle cela ne signifiait rien, car elle n'avait jamais sut que la vallée dans laquelle elle avait vécu faisait parti du domaine de ses ancêtres et congénères les dragons. Elle n'avait pas la moindre idée du lieu géographique dans lequel elle se situait.
Elle avait volé pendant plusieurs jours ne voyant que des monts enneigés et de la roche, ce paysage normalement si naturel aux dragons, lui paraissait bien désert et triste, c'est donc à une vitesse fulgurante et en ne s'arrêtant que dans les points d'eaux ou pour s'abriter que Scende traversa la terre des dragons. Jamais elle n'avait volé aussi longtemps, et jamais elle n'avait volé en dehors de sa vallée. Inquiète elle avait préféré longer les montagnes de prés, se faufilant comme un lézard entre les falaises, utilisant les nuages pour cacher sa progression. Elle n'avait donc aperçu ou retenu l'attention d'aucun autre dragon. Et à présent, elle se trouvait en terre elfique, sans en avoir la moindre idée.

Préférant ce nouveau décor plus verdoyant, elle se hâta de trouver une clairière difficile d'accès par la voie terrestre en espérant ne pas être découverte. Elle réussit à dénicher une petite éclaircie entre les branches de la forêt, celle ci était traversée par un petit filé d'eau claire. Elle ondula à travers la brise du soir, pour se diriger sans un bruit vers sa  nouvelle couche pour la nuit.
Elle s'écrasa dans l'herbe verte, dont l'odeur l'enveloppa de son doux parfum délicat, elle l'huma avec plaisir. Elle observa ce qui l'entourait. De jeunes arbres se dressaient droits et orgueilleux comme de fiers chevaliers, d'autres, plus vieux, se distinguaient par leurs grandeurs et leurs troncs tortueux qui faisaient penser à des vieillards. La minuscule clairière grouillée de vie, des vies minuscules, un monde autre, loin de la race des dragons qui gouverne le ciel. Un monde de plantes et de gouttes d'eaux géantes. Spinelle laissa son esprit vagabonder dans cet univers à la fois réel et imaginaire.

Elle enroula son long corps, le protégeant de ses ailes, gardant ainsi la chaleur du soir pour le reste de la nuit. Elle commençait à s'assoupir quand un craquement très léger, comme dans un souffle, arriva jusqu'à sa fine ouïe. Elle leva légèrement la tête, inquiète.


Dernière édition par Scende De La Spinelle le Ven 27 Fév - 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 27 Fév - 12:39

Message de Ciboré, elfe.

Depuis le pied de la montagne, Ciboré avait aperçu la lisière de la forêt des elfes. Il s'était remémoré longuement ce qu'il savait de cette forêt autant aimée que redoutée. En marchant, il avait appréhendé son arrivée trop hâtive aux abords des premiers bosquets. Il avait autrefois entendu parler de ces mystérieuses créatures peuplant la forêt en compagnie des fées et des elfes nommées « animaux ». Il songeait.

Alors que le crépuscule était en train de tomber, pour la première fois, il avait vu le ciel s'emplir d'incandescences rose orangées sans pouvoir voir le coucher à l'horizon, car les hautes montagnes enneigées cachaient le soleil. Il s'était déjà imaginé voir toutes ces choses qui lui étaient inconnu. Il avait hâte de visiter le monde, mais il avait aussi peur. La peur de l'inconnu est le mieux partagée des sentiments d'entre toutes les créatures... Ainsi songeant, il avait remarqué qu'il n'avait rien, hormis son grimoire. Pas de vêtements de rechange, pas de sac, rien à manger et surtout rien à boire.

Il se souvint alors de ces romans où les héros s'évanouissent au milieu des déserts. Il se compara a eux, mourant dans une clairière bucolique... Et où dormir ? il s'était surpri à soupirer, mais son souffle se confondit avec un bruit étrange. Ciboré s'était arrêté, anxieux, regardant alentour, il cherchait du regard un humanoïde qui pourrait surgir d'on ne sait quel fourré. Il vit alors de grands yeux noirs surgir d'un rocher. Une créature glapissante, au regard pénétrant, regardait notre héros. Le face à face fût intense. Quand la petite tête avança, le corps semblait long, long, comme un serpent velu. Mais finalement, une fois entièrement sortie, elle ne semblait pas si terrible. Le furet se dressa sur ses deux patte arrières en émettant un petit son grinçant. Ciboré sourit béatement et reconnut la bestiole dont il avait vu des dessins.

Il voulut s'approcher mais la bête détala. Trop curieux, Ciboré, le suivit au pas de course. En quelques instants, le ciel s'assombrit, les premières étoiles pointèrent, et l'elfe avait passé la frontière de la forêt. Il suivit tant bien que mal le furet à travers les taillis herbeux de la forêt dense. Il pensait que cette créature forestière ne pouvait pas l'amener dans un lieu dangereux. Ses vêtement s'en retrouvèrent bien abîmés, les ronces des muriers et des rosiers sauvages accrochant les riches broderies de ses belles étoffes. Après s'être bien usé, fatigué et couvert de légères contusions lui donnant un aspect comique, il vit le furet, arrivé, encore sur ses deux pattes arrières, le narguant du haut de son gros rocher en un feulement léger.

D'en bas il lui cria : « Sale bête ! Tu sais que je n'ai rien ? C'est bien ce que l'on dit des fées ! Elles tourmentent avec leurs jeux espiègles qu'elles seules savent apprécier. Regarde-moi, il sanglota presque, tu aurais au moins pu m'amener près d'un ruisseau ! Et..»


C'est à ce moment que Ciboré a un temps d'hésitation. Le rocher bouge, se lève, et est au bout d'un long cou. Le furet, trônant fièrement, ne le fût pas longtemps. Quand il réalisa qu'il était sur la tête d'un dragon, il eût le poil qui s'hérissa de frayeur et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire il était déjà derrière l'elfe.

Bien que stupéfait et inquiet, Ciboré n'est pas vraiment apeuré. Il sait que les dragons ne répondent par le feu qu'au feu, et que le dialogue devrait être possible. Il avait eu hâte de rencontrer un dragon, alors c'était le moment... Il n'est pas totalement posé non plus, on peut déceler des traces d'angoisse dans sa façon inhabituelle de bouger ou de se tenir.

Il considère longuement la majestueuse créature, il admire sa grâce et sa beauté, les reflets de la lune et du ruisseau sur sa peau semblent courrir comme nombre de fées luminescentes. La beauté de la scène était sans égale. Sans parler, Ciboré tend la main vers le visage du dragon pour lier un premier contact physique. Il ne savait pas si le dragon apprécierait, mais il pensait que cela serait mieux que de parler. Les yeux du grand reptile étaient si profonds que Ciboré ne put s'en décrocher, sa main voulait toucher la gracieuse créature. Il tremble, de la peur qui se fait de plus en plus intense. Il s'évanouit, tombant sur la grasse mousse au sol.
Revenir en haut Aller en bas



Spinelle

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 27 Fév - 22:11

Message de Spinelle, dragonne.

Le petit bruissement c’était de plus en plus intensifié, elle crut déceler deux présences. Mais avant qu’elle puisse se mettre d’accord avec elle-même sur cette dernière supposition, un petit animal était entré dans la clairière. Elle le vit progresser dans les hautes herbes, la petite créature se dirigeait vers elle, inconsciente du prédateur qui l’observait. Spinelle se força à ne plus faire le moindre mouvement, le plus insignifiant soit t’il. Elle arrêta de respirer. Elle était curieuse. Elle laissa l’animal se rapprocher d’elle. De près, elle constata qu’il s’agissait d’un petit carnivore de la famille des Mustélidés. La minuscule créature était si inconsciente de ce qui la guettait, qu’elle monta sur la tête même de la dragonne. Spinelle, intriguée et amusée à la fois décida de ne pas bouger.
Dans l’ombre elle aperçut un mouvement, un autre personnage était rentré dans la clairière sans qu’elle s’en aperçoive. Les pas de l’inconnu étaient si silencieux qu’elle avait peine à les percevoir. Il passa sous un rayon de lune, permettant à la dragonne de voir ce qu’elle identifia comme un jeune homme. Spinelle l’entendit s’adresser à la créature qui trônait sur sa tête, apparemment l’homme ne pouvait voir son visage qui était de moitié sous son aile. Ses deux invités n’avaient pas la moindre idée de sa présence.
Elle hésita, puis leva légèrement sa tête. La petite créature s’échappa, terrorisée, et vint se réfugier à l’arrière de l’homme. Scende eut peur que ce dernier ne s’échappa lui aussi, mais il resta sans bouger, la contemplant, il semblait fasciné et effrayé à la fois. Elle choisit de rester immobile, ils s’observèrent. Il finit par tendre la main vers elle, ce geste de paix et de douceur la rassura immédiatement. Mais lui, ne semblait pas avoir l’esprit si tranquille. Alors que sa main n’était plus qu’à quelques centimètres de la peau d’écaille, il perdit connaissance et s’écroula.
Elle mit du temps à réaliser, était il mort ?
Non, il respirait. Elle le regarda. La lune donnait à son teint blanc une belle couleur argentée. Il était beau. Elle n’aurait sut l’expliquer. Elle ressentait ce même sentiment qu’elle éprouvait lorsqu’elle regardait l’aurore boréale qui se reflétait sur les sommets enneigés. Un bonheur tranquille. Il avait l’air si fragile… Son regard fut interpellé par des oreilles anormalement longues.
  Un Elfe
  Les elfes existent donc bien…

Elle l’observa plus attentivement, et remarqua qu’il montrait des signes d’une faible carence, il devait avoir faim.
Que vais je bien pouvoir faire de toi ? accepterais tu l’aide d’un dragon ? Que dois je faire ?
Elle hésita, devait-elle l’aider ? Devait elle attendre qu’il se réveille ? Elle ne voulait pas lui faire peur. Mais elle était très curieuse.
  Si je veux un jour créer un contact, je dois accepter ce cadeau du destin…
Elle se sentait seule, elle avait envi de connaître celui qui l’avait regardé avec tant d’intensité.

Elle coupa plusieurs grandes branches aux feuilles abondantes, les superposa, créant ainsi une couche qui lui sembla confortable. Elle y déposa avec le plus de délicatesse possible le personnage elfique. Elle remarqua un grimoire, il le portait contre sa poitrine. Elle lui enleva et le mit à coté de lui. On ne dort pas avec des livres, aussi étranges soient ils. Elle rassembla quelques branches sèches, cracha un petit filet de feu. Le reflet flamboyant se répandit sur toute la clairière qui prit une teinte dorée.  
Elle entendit un petit bruit, c’était le furet, il c’était blotti dans un trou, la pénétrant d’un regard curieux. Elle se dit qu’il devait s’agir d’un ami de son protégé.
Elle s’envola sans un bruit pour rejoindre un torrent plus large situé dans un canyon rocheux, elle attrapa plusieurs poissons de belle taille. Une fois revenue elle les vida et les embrocha dans un pic taillé, le tout de manière assez maladroite. Elle avait lut dans un livre d’aventure ce qu’il fallait faire pour qu’un être humanoïde puisse manger, mais c’était si précis sur de si petites choses !
Elle se rendit compte que le petit furet c’était rapproché d’elle, l’odeur du poisson devait l’attirer comme un aimant. Elle lui lança un poisson, il le mangea, et alla s’enrouler prés de la tête de l’elfe. Spinelle éloigna le poisson cuit du feu, mais le déposa suffisamment proche pour qu’il reste chaud. Elle sourit et lança un regard bien veillant sur le premier individu qu’elle avait rencontré après son père.
Elle s’allongea après avoir elle-même mangé, mais l’angoisse de ne pas être accepté l’empêcha de dormir.

  J’espère au moins qu’il ira bien…
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 27 Fév - 23:50

Message de Ciboré, elfe.

Ciboré se retourna dans son sommeil, à demi éveillé. Des draps de soie lui caressaient la peau, il s'enfonçait dans son matelas de plumes confortables. Ses rêves faisaient se lever le soleil matinal à l'horizon, sa blanche lumière réconfortante traçait de larges rayons à travers les hautes fenêtres de la tour de Ciboré.  Malencontreusement, l'oeil de l'elfe s'ouvrit. Il vit alors les frondaisons nébuleuses de la forêt. Tout était flou et la lumière insupportable. Quand il revint à ses esprit il se souvint de la cité écroulée, du furet, de la course après lui et puis... du dragon... Il pensa au dragon... ce mot raisonnait dans sa tête comme une ritournelle... dragon... ...dragon, dragon... dragon. Il ferma les yeux, se retournant, croyant à peine ce qu'il se remémorait. Alors il ouvra un oeil, couché sur le côté, puis l'autre, il considérait son espace : Le dragon était couché, et, les pattes croisées devant son visage, regardait l'elfe.

Ciboré se leva alors d'un bond. Puis il retomba en arrière, comme épuisé. Sous l'effet de la chute le furet se réveilla en sursaut, son poil s'hérissa, puis il se rendormit à la seconde. Depuis plus de deux jours, l'elfe n'avait pas dormi, mangé ou bu. Il regarda le dragon immobile. Il pensa rationnellement et rapidement : Avec un lit tel que celui-ci, m'ayant laissé dormir plus qu'après la fin de la nuit, m'ayant apporté cette eau, pas empoisonnée, ces poissons préparés... J'imagine...

Il n'imagina pas longtemps, il but longuement et goulûment. Il prit le poisson tiède près de la braise bien entretenue. Il hésitait entre le manger et le savourer, mais sa réflexion ne tint que le temps de porter lentement le poisson à ses lèvres, poisson qu'il savoura à la hauteur de faim.

Repu, il se coucha sur le dos et dit : « Merci » il ne sut que dire d'autre, regardant le peu de nuages qu'il pouvait apercevoir à travers les épais feuillages. Il ne savait quoi dire à cet être si respectable, nombre de questions affluèrent à son cerveau :

Qui est tu ?
Qu'est tu qu'un dragon ?
Que fais tu à part sauver des elfes ?
Où suis-je ?


Il pensa d'un coup : Les dragons sont télépathes !
Revenir en haut Aller en bas



Spinelle

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Sam 28 Fév - 0:32

Message de Spinelle, dragonne.

Spinelle n'avait pas réussi à dormir, elle n'avait réussi qu'à somnoler. Gardant toujours un oeil sur son protégé. Elle avait finit par s'inquiéter, l'aube ne l'avait pas réveillé, il devait être plus faible qu'elle ne l'avait pensé au premier abord. Il remua, puis sembla s'éveiller doucement, jusqu'à ce qu'il se dresse dans un mouvement brusque. Elle le regarda hésiter un peu puis se jetter sur ce qu'elle lui avait préparé. Elle était rassurée. Il n'était pas aussi méfiant qu'elle le présageait. Elle était heureuse de voir que son poisson ait du succé.
Il arrêta de se restaurer, puis la remercia.
Elle devina l'état d'esprit de l'elfe, il fallait maintenant communiquer.
Une voie féminine douce et profonde raisonna dans l'esprit de l'elfe.
“Bonjour à toi étranger. Sache que tu es en sécurité avec moi et que je ne te veux aucun mal. Je ne violerais jamais tes pensées, parle moi en ton langage de sons ou pense ce que tu veux me dire tout en voulant que je l'entende, et je t'entendrais.”
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Sam 28 Fév - 12:56

Message de Ciboré, elfe.

La voix résonnant dans sa tête, Ciboré eut un temps d'incompréhension. Mais la douceur de la voix l'empécha de paniquer. Il comprit bien que le dragon avait peu de visiteurs. Il ressentit le besoin de créer un lien avec cette créature mystique. Il se remit en question un temps :

Si je veux créer un lien, est-ce pour moi-même ? est-ce ma simple avidité de connaissance ? est-ce un désir égoïste ?

S'asseyant en tailleur au coin de la braise, l'air pensif, il lui dit :

"Qui est-tu ?" et pensa : D'ou viens-tu ?

Son esprit vagabondait à ce moment précis. Il se faisait des réponses à lui même, rêvant à désirer l'impossible. Au delà des cieux se trouvait peut-être une cité de dragons... Ils viennent peut-être de là bas... Mais cela n'était qu'une rêverie dans l'esprit imaginatif de Ciboré. Les dragons étaient peut-être tout simplement le fruit de la terre et de la montagne... Il attendait au moins de savoir qui était ou qu'était ce dragon.


Dernière édition par Ciboré le Sam 28 Fév - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Spinelle

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Sam 28 Fév - 14:45

Message de Spinelle, dragonne.

Spinelle sentait la curiosité de l’Elfe prendre le dessus sur toute peur et même sur toute raison. Elle fut amusée à l’idée de l’image qu’elle devait donner, celle d’une créature très puissante. Mais après tout, à bien y réfléchir, les dragons, aussi jeunes soient t’ils, restaient toujours une race noble et respecter de tous. Leur histoire et leur pouvoir leurs conféraient une place étrange dans l’univers, ils étaient vu comme des créatures très mystérieuses qui se montraient rarement en dehors de leurs terres montagneuses… Enfin, c’était ce que les livres et son père lui avaient dit. Autant ne pas trop montrer son ignorance se dit-elle.
Elle se leva, faisant bouger plus d’une branche, et s’étira de tout son long. Dévoilant ainsi son corps gigantesque et déployant ses grandes ailes d’un rouge flamboyant aux contours d’un violet surnaturel. Cela fait, elle se senti plus à son aise, elle s’allongea de nouveau et essaya de mettre sa tête à peu prés au niveau de celui de l’elfe. Elle le dévisagea de ses beaux yeux pourpres.

«  Mon nom de dragon est Spinelle. Je suis une marquise des cieux brûlés de la terre des Dragons. Je viens d’une belle vallée verdoyante d’entre deux montagnes enneigées. Mon destin est de parcourir le monde, d’aider ses créatures et de protéger le secret de ma famille qui est aussi celui de l’univers. »

Elle hésita, puis se dit qu’après tout, des présentations se faisaient à deux. Et puis elle aussi elle avait quelques questions en tête. Toujours avec cette belle voix gracieuse et intense, elle s’adressa à l’homme.

« Quel est ton nom, Elfe ? Que t’es t’il arrivé pour que tu sois si faible ? Quel est ce lieu pour que tu sois seul sans tes congénères ? »
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Sam 28 Fév - 22:56

Message de Ciboré, elfe.

_ Je suis Ciboré, exilé de la ville de T'hellyeh. Cette ville est celle que tu as peut-être vu s'écrouler il y a peu. C'est ma faute si cette civilisation est tombée, elle est tombée à cause de ma bêtise, dit l'elfe soupirant et baissant les yeux.
   
    Il convulsait à moitié, comme pleurant, mais c'était un rire plutôt ironisant sur son sort. Il continua :
_ Je me suis exilé car je voulais connaître le monde, dit-il. L'autarcie de mes congénères orgiaques ne portait aucun crédit au savoir... J'étais rejeté, alors je suis parti. La descente du long escalier de verre dans la montagne m'a mené à des caves hantées par d'anciens esprits magiques. Et je suis corrompu par eux, je suis maudit.

    Ciboré montra sa main gauche, avilie par la pierre, qui luisait, presque vivante, sanguinaire. Il écarta les lourdes étoffes cachant son torse, se révéla alors sur la peau couvrant son sternum ce qui semblait être un tatouage : une rune, d'un noir profond. Autour de la rune la peau était rougie, comme colorée. Elle avait une forme gracieuse, intrigante, presque hypnotique. Le maudit continua alors :
_ Tu vois, cette rune est le prix de mon avidité. J'ai souhaité effacer le pacte que j'ai lié, et la cité s'est écroulée. J'ai sacrifié le souvenir de quelque chose de cher pour cet essai, et voilà que ma malédiction grandit. Chaque souhait corrompra mon corps, mon esprit et ce qui m'entoure. Pour les Quatres, tout est vendable. Ainsi la première lettre de l'ancien alphabet T'hellyen s'est inscrite sur mon torse. C'est un idéogramme signifiant « début », mais il a une connotation morale : ce début fait écho a une fin, que j'ai peur de connaître car je ne sait que trop ce qui arrive à ceux qui touchent trop à ces arts occultes...

    Ces derniers mots résonnèrent comme un soupir désespéré. Ciboré fit une pause. Le sentiment de malédiction envahit son esprit. Il se sentait comme à demi-mort. Le furet réveillé s'approcha de Ciboré, se déplaçant comme pour éviter le regard du grand dragon. Il s'installa comme pour le réconforter.
_ Pour répondre à ta dernière question, je crois que nous sommes dans la forêt blanche, territoire des elfes et des fées. Enfin, c'est ce que me narrait mes anciens livres, tout cela a peut-être changé depuis le temps où ils ont été écrits. Remarque, les elfes et les fées vivent longtemps et savent se garder du danger, contrairement à beaucoup d'autres créatures, dit-il d'un air un peu orgueilleux.
Je ne sais pas où je vais. Je me suis dirigé par ici sans le savoir, à la poursuite de cette sale bête.
   
    En parlant il reprenait, non, il prenait pour la première fois le sourire. Il sentait son esprit se revigorer. Songeant à cette mésaventure avec le furet il pensa :

    Heureusement pour moi, ce dragon à l'air bon. Cette bestiole aurait vraiment pu m'attirer de terrible ennuis. J'espère que je suis en sécurité.

    Ciboré pensait aussi au secret du dragon, mais il l'enfouissait le désir de le découvrir au fond de lui-même, car il savait ce que la curiosité peut amener de pire.
Revenir en haut Aller en bas



Spinelle

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Dim 1 Mar - 14:41

Message de Spinelle, dragonne.

Spinelle fut touchée intensément par les déclarations intimes de l’elfe. Cette fragilité qu’il dévoilait lui donnait un charme et une noblesse qui réchauffa le cœur de la dragonne. Malgré le terrible dessin qu’il lui avait dévoilé, elle le regarda comme un tableau effroyable mais d’une beauté incroyable. Elle avait envi de protéger Ciboré, de le sauver de ce mal qui rongeait les créatures, de ce mal qui se jouait des mortels.
Les mots n’effacent que peu les blessures et rien ne change le passé, rien de ce qu’elle pourrait dire ne suffirait. Alors, elle se pencha délicatement vers l’Elfe, et frôla de son museau la rune sur le torse de son ami. Elle répandit dans son corps une chaleur douce empreinte d’une mélodie plus ancienne que le monde. Elle lui transmit son sentiment de bonheur et de joie, son sentiment face au monde merveilleux qui regorgeait de trésors insoupçonnés. Un rire d’enfant, le rire de l’innocence naturelle, raisonna dans la petite clairière, comme la voix de la nature elle même.

Spinelle laissa peu à peu la magie s’estomper pour devenir un murmure. Et parla.
"Peu importe la décadence de ton peuple, l’écroulement d’une civilisation est lourde à porter pour un seul être…
J’ai entendu parler des T'hellyen, mais comme d’une civilisation de puis longtemps disparue. Elle l’était depuis longtemps, mais je crois que personne ne se doutait que même disparue aux yeux du monde, elle subsistait encore. On la décrit comme une civilisation plus avançait que toutes les autres, mais son apogée date de plusieurs centaines de siècles. On dit qu’elle est devenue orgueilleuse, que ses habitants se trouvaient si supérieur en tout qu’ils ont fini par croire qu’ils étaient des dieux… Et puis un beau jour, les portes ont été fermées, et on n’a plus entendu de vie venant du mont T'hellyeh-kel, ils n’existaient plus aux yeux du monde. Mais cette partie là de l’histoire est presque oubliée par les esprits, on préfère se souvenir de cette ancienne civilisation comme d’un empire puissant qui a découvert des secrets que l’on a pas retrouvé depuis lors.
Certains érudits disent que cette race de hauts elfes n’a rien inventé mais plutôt tout découvert. J-Verne-o, très puissant oracle des temps anciens et connu que par très peu de personnages illustres, aurait dit avoir vu dans ses songes une histoire plus vieille que le monde.
Savais tu, Haut Elfe, qu’avant les jours d’Hypolaïs, un peuple vivait déjà sur les sommets des montagnes ? La légende veut que la terre était recouverte d’eau et que seuls les sommets transperçaient le puissant mur liquide. Des créatures dont l’origine nous échappent, les Athalantysiass, c’était installé sur ce qui pour eux était un groupe d’îles. La cité principale fut ériger sur la montagne la plus basse, pour que ses habitants soient prés des eaux navigables. Elle fut nommer T'hellyeh. Les Athalantysis vivaient en harmonie avec leur source de vie et de savoir, ce qu’ils nommaient la Magie Rouge. Mais ils voulurent tout savoir, ils voulurent tout avoir, et devenir maître de la Magie. Cette dernière se joua d’eux, détruisant la raison et les esprits. La seule pauvre créature qui avait gardé sa raison fut celle qui dut souffrir le plus, car se fut à elle de tout arrêter. Et tout disparut.
Bien des millénaires plus tard, les terres étaient apparues et le monde n’avait plus du tout le même visage, mais la cité était restée intacte, vide, mais intacte. Un groupe d’Elfe l’aurait découverte, buvant des secrets qui dépassaient tout savoir. Ils se seraient détachés des autres membres de leur race, et aurait fondait une nouvelle civilisation de hauts Elfes. Le savoir des Elfes T'hellyen serait en réalité le savoir d’une ancienne civilisation détruite par cette même connaissance. Mais tout cela est une version du passé que l’on ne peut prouver."


Elle garda un peu le silence tout en fixant le rune sur le corps de l’elfe.

"Mais, cette marque et ton histoire me poussent à penser que les légendes ont toujours un fond de vérité, car cette lettre que tu portes comme une malédiction n’est autre que « Yll », lettre T'hellyenne, oui, mais aussi symbole de la magie rouge. Je me trompe ?"

Elle réfléchie, puis articula en essayant de choisir les paroles les plus adaptés ;

"Le même schéma historique de drame et de souffrance s’est reproduit sur deux civilisations entières. Et, mon garçon, tu en es l’un des principal acteur ainsi que le dernier témoin. Tu es le dernier descendant de cette malédiction rouge.
Ne refais pas les mêmes fautes que tes ancêtres, luttes contre ce qui te ronge, même si cela fait parti de toi. C’est à toi de choisir si tu veux être un lien entre les tragédies passés et les tragédies à venir, ou si tu veux être celui qui arrêtera la malédiction… "


Spinelle comprit que toutes ces paroles ne venait pas seulement d’elle, mais de quelque chose en elle qui la dépassait, quelque chose qui faisait parti du secret de ses ancêtres. On la guidait, on l’aidait, on lui murmurer ses paroles et son rôle. Et elle sut, oui elle sut que :

"Ciboré ? " Dit-elle dans un murmure à peine audible, "moi je sais que tu parviendras à libérer le monde de se fardeau."

Il n’allait peut-être y voir qu’une parole pour le rassurer, mais elle, elle savait que le mal n’entourait pas l’elfe, et tant que cela restera ainsi, il n’avait rien à craindre, si ce n’est des épreuves difficiles. Mais aussi de belles choses l’attendait. A présent, elle n’avait plus qu’a attendre que l’elfe réagisse à ses paroles.




[je tiens à souligner pour tout lecteur, que Ciboré et moi nous nous sommes mit d’accord pour cette version de l’histoire, et que je ne cherche pas à contrôler l’histoire de son personnage ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Dim 1 Mar - 15:53

Message de Ciboré, elfe.

   Une fois que le dragon eût terminé, Ciboré le considéra longtemps. Il n'avait jamais vu quelqu'un ayant des connaissances dépassant les siennes. Et ils se sentait complêtement dépassé par l'érudition du dragon. Il était surement extrêmement âgé et avait peut-être même connu ses ancètres... Cette race dont il avait rencontré un tributaire, et à qui il devait ses connaissances. Il était démoralisé. Il se sentait sans origines, maintenant qu'il savait que tout ce qu'il savait, sa civilisation ne l'avait pas inventé. Il comprit mieux la décadence de ses congénères, qui vivaient sur les acquis d'une autre civilisation... Il était perdu.

- Me libérer... pardonne mon défaitisme, dit-il en un sourire ironique, mais dans tous les cas me voilà interdit de transmettre ma connaissance. Et libérer ce monde de cette malédiction serait ma mort, et si un être maudit tel que moi pouvait mourir, je crois que mon prédécesseur se serait déjà tué... Lui qui devait désirer ardemment « se libérer », le seul moyen qu'il ait trouvé est de me transmettre sa malédiction. Peut-être suis-je condamné à transmettre cette malédiction jusqu'à qu'elle finisse un beau jour par gangréner une autre civilisation, après avoir détruit la vie de nombreux êtres avides de pouvoir.

   Il s'arrêta un moment, se remémorant les paroles de Scende. Lutter contre ce qui me ronge. Arrêter la malédiction.

- Vous avez raison sur tous les points. Je me dois de me combattre moi-même. Je suis marqué du fer de la magie rouge, et je serais le dernier. Voici mon but, même si je dois souffrir pour l'éternité, je gagnerais contre cette malédiction.

   Le mage se leva brusquement, comme pour partir soudainement. Mais une fois levé, il se posa de multiples questions :

   Comment-faire ? Où aller ? Suis-je vraiment le seul ?

- Puis-je te suivre ? Demanda t-il au dragon. Je ne sais pas par où commencer un si long voyage. Que compte tu faire maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas



Spinelle

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Mer 4 Mar - 19:05

Message de Spinelle, dragonne.

Spinelle fut tout d’abord inquiète de la réaction de l’Elfe, il avait l’air totalement démoralisé et défaitiste, mais soudainement se fut tout le contraire ! Elle vit une magnifique lueur d’espoir en lui. Elle fit vibrer un doux ronronnement de joie dans sa gorge.
Elle médita un long moment sur les questions de l’elfe, le temps semblait comme suspendu, elle leva son long coup et regarda le ciel, comme si sa réflexion pouvait être aidée par le bleu azur, ou que les nuages étaient susceptible de lui murmurer une solution.
Puis elle se souvint d’un vieux grimoire qui parlait d’un objet magique comme il en existait peu, un objet qui permettait à qui conque qui le consulté d’en savoir plus sur soi même et sur ce qui nous habite que ce que nous permet tout autre chose.

« Je connais une légende qui, si elle se révèle vraie, peut t’aider. Il existerait une sorte de miroir qui révèlerait aux hommes leurs âmes, leur permettant de tout connaître d’eux même, ainsi que de connaître tout ce qui les concerne. On l’appèle le Miroir Psyché ou Le Psyché. Mais ta quête serra très longue. Ce miroir est tellement ancien et dangereux pour les âmes fragiles, qu’il est protégé par des forces et des mystères qui nous dépassent. Sur le plan de notre réalité, les moyens de le trouver sont dispersés et protégés par chaque peuple. En d’autres thermes, tu trouveras des indices sur le miroir et son emplacement sur les terres de chaque peuples d’Hypolaïs, c’est à dire 7 peuples, 7 lieux, 7 connaissances. Je ne peux t’en dire plus, car si je le faisais, cela mettrait en danger tes chances. »

Elle fit une pause, et parut préoccuper aux dernières questions que son ami lui avait posé.
« Je… je ne sais pas… Je ne peux être toujours auprès de toi en tant que dragon. Cela mettrait ta quête en danger. Mais sache que… je te promet de toujours veiller sur toi. Des troubles se préparent, et j’ose imaginer que nous devrons combattre ensemble. Mais… un dragon, c’est encombrant. »
Elle avait dit ces dernières paroles avec une pointe d’humour pour rassurer l’elfe.
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Mer 4 Mar - 22:48

Message de Ciboré, elfe.

"Je ne sais pas si j'ai envie de savoir ce qu'il y a en moi, même si j'imagine que c'est nécessaire. Ca s'avère long, complexe et dangereux..." A ce dernier mot le furet frissonna.

Ciboré avait un peu de mal à se représenter les choses.

Pourquoi visiter ces peuples ? Pourquoi ne pas dirrectement chercher le mirroir, car le secret est sûrement bien gardé. Et chaque peuple doit bien se garder de dire ce qu'il sait... s'il le sait...

Ciboré sentait son avidité monter. Il était impatient. Il avait maintenant un but. Il redoutait ce but, mais le fait de l'avoir fixé lui donnait le coeur ardent. Il pensait à ce coeur plein de noirceur et de dégoût. Il le dépeignait dans son esprit comme une masse noire dégoulinante. Un bouillon huileux corrompu... Voilà ce qu'il imaginait apparaître sur le Psyché...

"Ton savoir est remarquable. J'aurais du mal à me passer d'une si bonne encyclopédie... dit-il d'un ton railleur."

Ciboré avait un tel respect pour le dragon. Il se sentait dépassé par la créature millénaire.

"Crois-tu que chaque peuple garde jalousement son secret ? ou du moins que certains nous laisseront fouiller leurs bibliothèques ?"

Il pensa : Enfin, si les dragons sont acceptés... Il douta.

"Enfin... Il va nous falloir partir et éventuellement nous séparer plus loin. La capitale la plus proche est celle des Elfes, il me semble, si mes cartes anciennes ne font pas défaut... Les Elfes sont une race qui sait se préserver... Qu'attendons nous ?"

Les yeux du T'hellyen étaient grand ouverts, comme de larges coquillages nacrés, il trahissaient de la joie et de l'entrain. Cette joie masquait la peur de Ciboré. La peur du Psyché. La peur des Elfes. La peur de l'autre. La peur de son destin et la peur de se séparer du dragon, qui semble lui être le seul lien entre lui et cette terre... Il avait du mal à se résoudre de le voir déplier ses larges ailes, malgré tout il voulait les voir... Il constatait ses propres contradictions... Ses yeux perdirent leur éclat, le nacre laissa place à une couverture de pierre. Ciboré reprit son expression impassible. Il exprimma en son esprit le désir de rester aux côtés de Spinelle.
Revenir en haut Aller en bas



Spinelle

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Jeu 5 Mar - 22:27

Message de Spinelle, dragonne.

Plus Spinelle réfléchissait plus il lui était évident qu’elle ne pourrait pas garder sa forme et sa taille si elle voulait parcourir le monde, connaître les peuples tout en passant inaperçu et en étant considérée comme un voyageur sans particularité spéciale. Le comportement de Ciboré prouvait à la dragonne, malgré lui, qu’elle ne pouvait pas être estimée et jugée comme toutes les autres créatures. Elle recherchait un rapport d’égalité avec l’autre, et non qu’on la traite en puissant dragon. Non seulement ce n’était pas intéressant, mais en plus elle ne voulait pas être juger seulement sur son apparence ou sa race. Elle ne voulait pas que Ciboré ou les autres la voient pour ce qu’elle n’est pas. Ils voient sa connaissance et sa force, mais pas son cœur, son esprit, ses espoirs, sa solitude.
Elle était touchée par Ciboré, et quelque chose lui soufflait que quoi qu’il arrive, ils se retrouveraient.
Plus elle réfléchissait au problème, plus la solution lui paraissait évidente.
Elle ne voulait pas tromper ou manipuler Ciboré, mais les choses ne pouvaient être autrement, soit elle partait définitivement, soit la vérité lui serait cachée.
Elle plissa un peu les yeux, dévisageant l’elfe, puis le mensonge prit forme, se mélangeant à la vérité.

La peur de l’elfe était compréhensive, mais elle décida tout de même de parler ainsi :
"Peut-être que tu ne verras pas les choses que tu pensais voir, mais la blessure n’en serra pas moins élevée. Mais tu sauras ce qui est en réalité le plus fondamental… "

Elle prit un temps de pause, se demandant ce qu’il fallait lui dire sans qu’elle ne lui facilite trop la tache :
"Les peuples que tu rencontreras n’auront pas conscience de leur connaissance, et cela serra d’autant plus difficile de retrouver ce que tu cherches. "
Elle rajouta dans une petite pointe d’humour mais avec un esprit moraliste que "Le savoir est parfois le meilleur moyen de se tromper. Car dans cette quête, ce n’est pas de tes connaissances dont tu auras le plus besoin, mais de ton cœur. "
Un joli rire cristallin sembla raisonner dans le doux vent des terres des Elfes.


Tout le corps subitement tendu et les yeux devenus sombres du dragon dévoilèrent un trouble qui tomba sur la clairière. L’air fut soudain glacial. Le furet frissonna et se réfugia sous le manteau de l’Elfe.
L’exquise voix de Spinelle se fit entendre, mais elle avait une connotation bizarre, comme reflet d’une tristesse ou d’une inquiétude.
"Un dragon ne peut t’accompagner, tu attirerais trop l’attention sur toi et ta quête. Et puis… j’ai d’autres dessins. Mais je veillerais sur toi, tu peux en être sur.
Et… je peux déjà te dire que tu as un autre compagnon de voyage qui t’es attribué. Ne juge pas sur les apparences, cela te perdra. Et sache que l’autre est le reflet de toi même, si tu es intelligent et capable de prendre un peu de recul, tu verras que le meilleur miroir de l’âme, ce sont les yeux qui te regardent… Demain il me faudra m’envoler "


Elle préféra éviter le regard de l’elfe et paraître insouciante, s’intéressant à autre chose.
"Le soir n’est plus très loin, il serrait tant pour nous de penser à nous nourrir. Je vais pêcher ! toi, ramasse des bouts de bois pour préparer un bon feu !"

Elle déploya ses belles ailes pourpres.
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Jeu 5 Mar - 23:13

Message de Ciboré, elfe.

Ciboré se leva, il se mouvait comme un vieil arbre que l'on ré-enracinait après avoir essuyé une tempête... Lentement, bruissant et gémissant, il semblait difficilement tiré par des centaines de petits êtres au bout de centaines de petites cordes faisant de centaines de petits efforts pour relever la masse. Un menhir. Il se sentait lui même crouler, il ne savait pas sou quoi? Mais il se sentait croulant.

Une fois debout, il s'étira. Il était inquiété par les allusions vaporeuses du reptile. En ramassant du bois mort, il remarqua la petite bête qui le suivait alors partout. Il tenta de l'attraper, mais elle se déplaçait comme une brume qui s'écarte là ou se lance la main au moment même où elle arrive. Il s'imaginait son futur. Il méditait sur le mot « repos ». Il se disait qu'il ne le connaîtrait jamais, et que le seul moment où il l'avait connu, c'était ce mince instant où il eût parlé avec l'imposant dragon, où il le connaissait à peine, et où il avait eu l'impression d'être absorbé par sa bienfaisance...

Que fais un dragon dans sa vie ? Se demanda t-il.

Il revint au feu, méditant. Il posa le fagot, le disposa à la façon des elfes, fort gracieusement. Il regarda la pyramide de bois, s'imagina le filet de feu sortir des naseaux du reptile... Mais un bruissement se fit entendre, et l'elfe se prépara à l'arrivée d'un intrus sauvage.

« Spinelle ? » demanda t-il.

Le temps parut long et tenir en suspens. Il était angoissait et s'imaginait les pires scénarios.
Revenir en haut Aller en bas



Scende

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 0:06

Message de Scende, fée.

Les bruits se furent de plus en plus intenses, puis ils étaient si nombreux et si fort, qu’on aurait crut que plusieurs hommes en ligne marchaient de front, découpant tout ce qui barré leur passage.
L’Elfe sentit tout son corps se tendre, il se préparait à la fuite ou au combat, ne sachant comment et s’il devait attendre la cause de tout se raffut qui perturbait la nature alentour.
Les branches commencèrent à bouger, la créature allait apparaître.

Une petite tête rousse apparut dans les buissons, elle tournait le dos à l’elfe tout en se dirigeant vers lui, l’étrange personnage tirait quelque chose. Son corps apparut petit à petit aux yeux de Ciboré.
L’intrus ce révélait être une jeune fille. Les pieds nues, elle était habillée de manière assez étrange, sa mini jupe frôlait l’indécence, des fleurs et des perles étaient mises dans un fouillis incompréhensible. Par son apparition, ses vêtements et son aura étrange, le personnage semblait totalement insolite.
La jeune femme se tourna vers l’Elfe, dévoilant un magnifique visage délicat, il semblait comme luminer de bonheur… et de naïveté.
A ses pieds, c’était plusieurs dizaines de poissons qu’elle tirait avec une sorte de corde faite avec de longues herbes tressées.

"Alors ? tu viens m’aider oui ? "
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 0:32

Message de Ciboré, elfe.

« Hein ? Euh... quoi ? Qui êtes-vous ? » Dit Ciboré paniqué.

Il était plein d'incompréhension... Effectivement, il attendait des poissons, mais pas de cette façon. Il se méfiait de la jeune fille provocatrice. Il ne savait que penser. Le furet se jeta sur l'arrivée, enfin, on ne savait pas si c'était plutôt vers l'adolescente ou vers les poissons... Quoi qu'il en soit, la situation était comique... Ciboré s'impatientait devant cette maladresse manifeste.

Il se demandait ce que faisait le dragon... Pour un dragon, pécher quelques poissons ne devait pas prendre plus de temps que de ramasser du bois mort.

Il resta là, regardant bêtement la rousse traînant ses poissons, apparemment trop lourds pour elles. Il pensa à l'aider, mais il resta là, bêtement, l'air hagard. Tant d'incongruité le fascinait.

« Alors ? Qui êtes vous ? » Répéta t-il.
Revenir en haut Aller en bas



Scende

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 0:57

Message de Scende, fée.

"Haaaa ! Lâche mes poissons tites bêtes poilues !" Elle attrapa le furet par les pattes arrières, le soulevant la tête en bas. La petite fée emmena l’animal au niveau de son visage, les deux créatures de la nature se faisaient face à face, la jeune fille fit une grimace puis commença à sermonner le mustélidé.
"Non mais t’as vu faire ça où ? tu auras ta part comme tout le monde au moment qu’il convient, quand on est aussi petit on se tient tranquille et on fait la seule chose pour laquelle on est bon ! Si tu me fais des câlins, tu auras de quoi de nourrir." Elle sourit au furet, et l’installa dans ses bras. Ce dernier grimpa timidement le long de la poitrine de la fée, et lui lécha la joue. L’enfant se mit à rire, d’une rire plein de joie et de bonheur.

Elle se tourna vers l’elfe, les mains sur les hanches et dit d’une voix douce mais rapide:
"C’est à toi de l’éduquer, sinon il ne faudra pas t’étonner s’il te mange dans l’assiette. Vraiment ! tu n’as aucune éducation ! Tu n’aides pas une pauvre jeune fille qui te ramène de quoi manger ? Je suis trop gentille… j’accepte de t’aider parce que miss dragon me l’a gentiment demandé, je te porte des poissons depuis plusieurs lieux, je vais devoir faire la cuisine à cause de ton incapacité et tu n’es même pas capable de m’aider sur 3mètres, sans même parler du néant qui remplace ta faculté de gentillesse et d’accueil !" Les paroles semblaient agressive, mais le tout était dit avec calme, avec un soupçon de taquinerie.

Elle déposa le furet au sol, ce dernier resta au pied de la jeune fille, levant son long cou pour regarder son visage, impatiente d’avoir son morceau
La jeune fille essaya à nouveau de tirer le lot de poisson.
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 18:16

Message de Ciboré, elfe.

L'elfe eût honte de lui, mais il se ressaisit promptement. Il se rua vers la jeune fée, prit maladroitement sa corde, tira le ballot jusqu'au  bois empilé pour le feu. Sans adresser un regard à la rouquine, il dit d'une voix monocorde :

« Cette "tite bête" n'est pas à moi, c'est plutôt elle qui m'a adopté. Mais quoi qu'il en soit elle n'aura que ce que je daignerais lui donner. De plus, heureusement que je n'accueille pas à bras ouvert n'importe quelle inconnue qui surgit des fourrés à moitié nue tirant grotesquement une corde ! Tu pourrais être n'importe qui, ainsi ma question se tient : Dis moi qui tu es, que je puisse savoir si je peux b€aisser ma garde. »

Ciboré était déçu, il se savait déjà hors de danger mais il se défendait comme il le pouvait : « Je ne pense pas ma réaction déplacée, et puis peut-être qu'un "s'il vous plaît pourriez vous m'aider" aurait mieux fonctionné. Au lieu de vous braquer, vous devriez voir la façon dont vous vous adressez à moi avant de parler de courtoisie...»

De toute façon, il se disait : Pour elle, le résultat est le même.
« Enfin tant pis, merci pour le poisson. Si je vous ne pouvez pas apprécier ma compagnie, je ne vous force pas à partager mon feu. » Pour Ciboré, cela équivalait à une invitation...

Il s'assit, au même endroit où il était quand il parlait à Spinelle. Au fond de lui, il savait que le reptile était parti, mais il ne pouvait s'empêcher d'espérer qu'il reviendrait, qu'il surgirait des sous bois ou des frondaisons. Il regardait mélancoliquement dans le vague. Il n'avait pas faim. Il ne supportait pas une rupture aussi brute. Il dit alors  comme poussé par le désespoir de la solitude qu'il entrevoyait après sa dernière rencontre :

« Vous avez faim ? ».
Revenir en haut Aller en bas



Scende

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 21:07

Message de Scende, fée.

Scende commença à prendre une mine boudeuse, et puis comme un enfant qui avait changé d’avis, elle se mit à rire et répondit à l’elfe par un sourire amusé.

Sans un mot, elle se dirigea vers le feu, et agenouilla de manière infantile. Elle leva sa délicate main et la positionna au-dessus de l'âtre. Elle murmura quelques mots que Ciboré ne put entendre. Une petite flamme qui devint très vite un grand feu chaleureux jaillie parmi les brindilles.
" On aura plus chaud comme ça " Dit-elle en se levant et en laissant apparaître un sourire sur son visage rougit par la chaleur.
" Oui, j’ai une faim de loup! Mes poissons sont prêts à cuire ! on en ferra que deux et les autres on les ferra sécher pour notre voyage " Elle fit ce qu’elle venait de dire dans une concentration absolu ; elle prit les piques qu’avait déjà utilisé le dragon pour y enfourcher deux poissons, puis elle commença à fouiller dans son petit sac en cuir d’où elle ressortit des petits sachets dans les quels elle plongea sa main pour en ressortir des herbes variables qui diffusèrent très rapidement leur parfum, elle les projeta à la manière d’un peintre sur la nourriture, puis y rajouta des bouts de fromage de chèvre. Ensuite elle prit une grosse branche pour y aligner les poissons prés du feu. Elle contempla son œuvre satisfaite. Puis elle prit un gros poisson et s’agenouilla, le furet qui était jusque là couché au milieu de longues herbes se faufila vers la jeune fille, les yeux avides. Il sentit l'aliment et hésita, elle lui tendit davantage, ce qui finit de le convaincre de prendre le morceau, l’air tout heureux.
" Celui là, c’est moi qui l’ai pêché, alors je te l’offre. " Elle jeta un regard de défit amusé à l’elfe puis s’assit prés de lui, les genoux remontés sous son menton.
" Elle m’avait prévenu que tu serrais triste de son départ." Silence
" Mais elle ne pouvait pas faire autrement. Elle pense que je dois t’aider pour ta quête, et comme je m’ennuyais je ne pouvais pas refuser " Avait-elle dit comme si son raisonnement allé de soi.

Le furet qui avait englouti son poisson vint se lover dans les bras de l’elfe, l’air heureux.
"Ho ! il s’appèle Ash, c’est lui qui me l’a dit… "
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 21:42

Message de Ciboré, elfe.

« Ash ? Je ne trouve pas ça très gracieux, mais disons que ça lui va bien... enfin, tu sais si vous voulez lui donner un nom, vous n'êtes pas obligée de mentir... »

L'elfe regarda pensivement le feu. L'odeur alléchante du poisson voyageait dans ses sens. Il ne voulait pas céder. Céder devant une telle tentation serait une faiblesse face à cette petite impétueuse. Il ne tenait pas à se ridiculiser, mais, mais... mais l'odeur, l'odeur du poisson, alléchante, le furet dévorant sa part, la fée mangeant la sienne... L'insoutenable vue de la peau ruisselante du poisson au dessus du feu... Il n'en pût plus, il craqua malgré lui. Il tendit le bras d'un air nonchalant.

Il se disait que cela serait une occasion de tester la personnalité de la l'infante rousse. Soit elle l'agonirais de railleries, soit elle ne remarquerais rien. Mais cette pensée n'était faite que pour éviter de blesser l'égo elfique de Ciboré... Tout cela était physiquement imperceptible. On aurait dit, extérieurement que le regard vague du mage était plongé dans le feu. Quelqu'un de crédule aurait pu le croire en pleine méditation.

Quand il porta le poisson à sa bouche, il le trouva exquis et dit avec une imperceptible déférence :

« C'est bon. » il marqua un temps et continua, « Si on voyage ensemble c'est toi qui cuisinera ». Il la tutoya pour essayer de lier un contact plus proche.

« Pas la peine d'essayer de me consoler... Je ne suis pas triste, juste pensif. Comment connais tu ce dra... ...cette dragonne ? Tu n'as pas l'air bien sage, mais bon, si je dois faire avec... Par où suggères-tu d'aller ? »

Ciboré jeta le reste du squelette du poisson à Ash, qui, s'attendant à une formidable récompense, fût déçu, regarda Ciboré d'un regard noir, regarda la carcasse avec considération un temps, puis dévora ce qui en restait. L'elfe saisit un autre poisson.

« Chacun ses motivations, toi c'est l'ennui, moi, je ne sais pas... enfin si je le sais, ma motivation c'est justement de savoir pour quoi je devrais l'être. »
Revenir en haut Aller en bas



Scende

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 21:59

Message de Scende, fée.

Scende mangeait avec plaisir, laissant glisser de temps à autre un gémissement de ravissement.
"Ha oui ! ça c’est bon, vous pouvais le dire maître Ciboré !"  Elle s’attaqua de nouveau à son morceau. Cette appellation n’avait rien de définitif ou de significatif, c’était plus une façon de parler tout en flattant l’ego du mage.

Scende était soulagée que Ciboré ne fasse pas sa mauvaise tête plus que ça et l’accepte sans trop de méfiance, il fallait juste répondre à cette question délicate qui était la sienne pour finir de le convaincre :
" Disons que ce n’est pas la première fois que nos routes se croisent, Spinelle est très secrète et n’aime pas dévoiler ses secrets, alors je ne le ferrais pas pour elle. " Elle se mit à rire avec douceur, s’amusant de ses propres paroles évasives.

" Si tu veux connaître un secret des Elfes, c’est à la capitale arborée que tu dois aller ! Moi je suis Scende, je suis une fée, je vis toute seule dans la forêt depuis la mort de mon père… " Son regard s’obscurcit, elle s’enferma dans un silence que même la joie naturelle de la fée n’arrivait à percer, une boucle rousse tomba sur son visage, cachant ses beaux yeux violets.
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 22:23

Message de Ciboré, elfe.

Pendant une seconde, Ciboré était f asciné, presque hypnotisé par le regard de la fée. Ses yeux violets à moitié cachés par une mèche rousse subrepticement tombée comme une erreur bénéfique sur sa peau d'albâtre, lui donnaient un air de virginité lubrique. Cela faisait comme un trait de peinture placé avec génie, car il donne toute la sensualité d'un visage vu d'en haut. Ciboré, plus grand que la fée, la voyait légèrement la tête levée, qui lui donnait un air à la fois naïf et sensuel. Son petit sourire en coin était admirablement bien fait, et ce regard, ce regard que Ciboré ne pourrait se lasser de soutenir.

Il délogea son regard de celui de la fée, troublé. Il pensa à ce qu'on disait des fées, il songea.

« Je ne vois pas d'où tu veux en venir, mais ce n'est pas grave, tu as raison, il nous faudra partir pour la capitale arborée. »

Il était prêt pour ce long voyage qui s'annonçait difficile. Il pensait que le secret des elfes serait le plus facile à obtenir, car il était lui-même un elfe. Sa préoccupation venait plus des contrées maléfiques et de ce qu'avait dit Spinelle : Des troubles se préparent, et j'ose imaginer que nous devrons combattre ensemble.

La petite fée perturbait le sorcier, néanmoins il pensait qu'étant donné qu'elle connaissait Spinelle, on pouvait lui faire confiance... Alors raisonnèrent encore les mots de Spinelle dans son esprit : Un dragon c'est trop encombrant. Je veillerais sur toi, tu peux en être sûr. Je peux te dire que tu as un autre compagnon de voyage qui t'es attribué. Ne juge pas sur les apparences.

En réfléchissant, Ciboré savait que Scende avait de profondes affinités avec Spinelle.
Revenir en haut Aller en bas



Scende

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Ven 6 Mar - 22:52

Message de Scende, fée.

La nuit était doucement tombée, laissant les deux elfes dans un songe plus doux et délicat.

Scende fit un petit signe de la tête avec un petit son signifiant son approbation quant à leur destination. Puis elle commença à parler, retrouvant peu à peu sa bonne humeur.
"Il nous faudra marcher plusieurs jours avant d’atteindre le premier village elfique, il en existe de toutes sortes ! Il y a le village de la rivière qui est sous une magnifique cascade, tout éclairait par des cristaux luminescents ! il y a le village brûlant, qui est dans le cratère d’un volcan endormi (On dit que seul la présence du village arrive à contenir la colère de la montagne ardente, chuchote-elle comme par peur qu’il l’entende), il y a aussi le village des vieux arbres, la ville est suspendu à des arbres IMMENSES ! Et puis… et puis , il y a la capitale arborée, la végétation se mélange à la pierre blanche, créant un magnifique ville presque invisible aux yeux de ceux qui ne savent la voir. Mon père m’a toujours parlé de toutes ses merveilles, mais je ne les ait jamais vu. Nous allons les découvrir ensemble ! N’est ce pas Ash ? "
Ce dernier cherchait les câlins de la jeune fille en se frottant et se roulant dans ses bras, la léchant de sa petite langue rose. La fée se mit à rire, de plus en plus fort, le furet lui faisait des chatouilles, elle se laissa tomber en arrière, jouant et riant en compagnie de son nouvel ami. Elle se leva d’un bon, couru jusqu’au petit torrent de la clairière qui lumineux sous les feux de la lune, s’y jeta les pieds joints et arrosa Ash qui semblait prendre un véritable plaisir à ce petit jeu. L'animal exprimant sa joie par des petits gloussements aigus. Ils jouèrent un petit moment, son jupon s'élevait parfois comme des ailes rapellant les danses des jours de fêtes elfiques. Puis elle alla se sécher au coin du feu, toute essoufflée, à présent sa jupe blanche détrempée lui collait aux cuisses. Puis, très vite, sans prévenir elle s’endormie assise, jusqu’au moment ou son corps bascula avec grace dans l’herbe fraîche. Elle n’avait pas ouvert les yeux. Ses cheveux s'écoulèrent comme un voile formant un halo qui couronnait le doux visage de la fée, son expression décelait une sereinité et une joie de vie hors du commun. Il suffisait d'être un peu attentif pour prendre conscience à quel point l'aura de l'enfant brillait par son intensité et son mystère.
Ash vint se blottir contre elle.
Revenir en haut Aller en bas



Ciboré

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Sam 7 Mar - 14:19

Message de Ciboré, elfe.

Surpris par l'excitation subite de la fée, Ciboré la suivit du regard un long moment, étudiant son comportement indiscernable... Quand elle eût fini ses pitreries avec le furet, dont Ciboré ne savait quoi penser, il la regarda s'écrouler, trempée, auprès du feu...

Ces événement naïfs le poussèrent à se poser de multiples questions.


Mieux vaut-il être sage et malheureux ?
Ou se laisser porter par la vie, en arrivant au bonheur ?
La sagesse n'est elle pas en fait seulement le fait d'arriver au bonheur ?
Mais, le bonheur est-il vraiment le sens de ma vie?


Regardant l'enfant se séchant près des flammes, il ne pût s'empêcher de tirer un sourire presque indécelable. Il la regardait, la veillait. Les reflets des flammes dansaient sur la peau de jambes dénudées de Scende et sa chevelure rousse déployait une érubescence qui ferait pâlir les plus belles escarboucles. Il y avait quelque chose d'hypnotique dans cette fée... C'était peut-être tout simplement le fait que justement, c'était, une fée.

Admirant, réfléchissant, il méditait. Assis, il posa son menton sur un de ses genoux alors que son autre jambe était dépliée. Il sentait la fatigue l'envahir. Ses paupières se closèrent et morphée finit par faire son oeuvre.

Il rêva. Il ré-entendait les paroles de Spinelle, qui raisonnaient comme une ritournelle alors qu'il courrait après lui-même nu. Il finissait par arriver au bout du long tunnel qu'il arpentait. Il y avait une grande salle, ou plutôt une gigantesque grotte, pavée de pierres plates de taille cyclopéenne. Il sentait les immenses flaques lisses et lumineuses sous ses pieds. La lumière bleutée venait de ces grandes flaques d'eau, et le plafond était si haut que l'on ne pouvait le voir. Il arriva devant un grand mur lisse et miroitant d'humidité. L'eau bleutée coulant uniformément, presque invisible, elle faisait un miroir immense, du la hauteur incommensurable au sol luminescent. Il entendait des rires venant de son image vaporeuse. Des rires enfantins, de plus en plus forts. Il vit une image venant de l'autre côté, qui poussa son image pour se mettre à sa place. Il se réveilla.

Rien n'avait bougé. La fée dormait toujours, mais le feu avait bien faibli. La nuit était à son apogée. Il partit chercher d'autre bois pour ré-alimenter le feu. Il ne put dormir plus, il passa une nuit d'insomnie, même bien installé dans le lit de confortables feuille que Spinelle lui avait préparé la deux jours auparavant.

Il resta quelques heures sur le dos, regardant l'insaisissable mouvement stellaire des constellations, puis il vit la lueur matinale de l'aube pousser la voute nocturne vers l'ouest, éclaicissant les cieux et laissant place à de petits nuages orangés...

Il se leva, cueillir de quoi manger. La forêt blanche regorgeait de fruits en tous genres, c'était un vrai paradis floral. Il trouva des petites pommes, des fraises des bois et des châtaignes. Il ne comprenait pas comment ces fruits pouvaient cohabiter dans la même saison, mais il s'en accomoda, la forêt elfique semblait hors du temps. Il faisait juste assez chaud et humide le jour, on trouvait quelques nuages et brumes plaisantes, la nuit, il faisait frais, mais pas froid. Il coupa une des pommes en deux, les piqua et les posa au dessus du feu, garda au frais les fraises des bois, et mit les châtaignes près des braises.

Une odeur partagée entre le sucré des pommes et la saveur sèche et douce des châtaignes fumantes s'éleva du feu. La fée resta en place, sans bouger, mais Ash se réveilla doucement. D'abord il ouvrit les yeux en grand, sans bouger, regardant Ciboré d'un air dubitatif, puis il plissa ses yeux avec un plaisir non dissimulé. Ash se leva, s'étira, bailla avec force de délicatesse et avança penaud vers le feu, s'imaginant déjà la récompense venir... Il avança son nez vers le foyer brulant, mais il recula vite, prenant peur des bogues craquant sous le feu de la braise. Il alla alors vers les fraises, mais Ciboré ayant bien compris son manège, lui lança une exclamation railleuse en lui retirant le petit paquet, le plaçant en bonne sécurité en haut d'un tronc d'arbre mort. Le furet d'abord vexé, cherche partout dans les lourdes étoffes de Ciboré posées près du lit végétal... L'elfe regardait, amusé, le petit museau qui dépassait par moment d'un air colérique.

Il écarta les pommes du feu afin qu'elles ne cuisent plus mais restent chaudes et attendit un réveil alléché de la fée. Il espérait que cela lui plairait, histoire d'arrêter les hostilités. Il imaginait tout cela comme une armistice... car il culpabilisait, il ne savait même pas pourquoi, puisqu'il ne trouvait rien à se reprocher...
Revenir en haut Aller en bas



Scende

Invité



MessageSujet: Re: Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)   Sam 7 Mar - 23:07

Message de Scende, fée.

La fée pendant son sommeil n'avait pas rêvé de manière ordinaire, sa nuit c'était composée d'images colorées sans le moindre sens, comme une série de paysages plongés dans une douce absurdité joyeuse. Aux belles formes et couleurs qui ressemblaient à des fleurs encore jamais vu dans notre monde se rajoutèrent de délicieuses odeurs sucrées et fruitées. Tout doucement cette jouissance de l'odorat la ramena à sa réalité. Elle laissa ses longs cils noirs papillotaient, laissant ses yeux s'habituer progressivement à la lumière mordante du matin. Elle se roula sur le dos pour s'étirer de toutes les manières possibles et inimaginables, se tortillant à droite puis à gauche, balançant ses bras et ses jambes le plus loin possible, tout son corps se tendit dans un mouvement gracieux, dévoilant ses courbes à la fois infantile et féminine. Elle baillât, et dans un murmure de rire elle cacha sa bouche derrière une petite main blanche. Puis, sans cris et gare, elle se leva. Les cheveux quelques peux broussailleux.
" Bonjour ! " Dit elle à l'attention de Ciboré, elle lui sourit avec sincérité. " Ho ! Les jolies pommes ! Ça vous dit de mettre du sucre dessus ? On aura des pommes aux caramels ! " Elle s'assit par terre, son jupon l'entourant dans un cercle blanc, elle fouillait dans son sac. Au bout d'un certain temps elle élevait au dessus de sa tête un sachet, l'air triomphant. " Tadam ! "
Elle alla saupoudrer les pommes, ces dernières déjà chaudes s'enveloppèrent rapidement d'un beau coulis de caramel doré.  Elle les saisit et en tendit une à Ciboré, puis elle vit le petit furet qui regardait en haut du tronc d'arbre, l'air désespérait. Son regard monta vers le sommet, puis elle vit les petits fruits rouges.
"  Des fraises des fraises des fraises des fraises ! " Dit elle en chantant et en dansant "J'adore les fraises! " Elles essaya de les atteindre mais elle était bien trop petite. Le bras tendu, ça ne l'empêchait pas de continuer à essayer.  
Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouvel Eveil (Spinelle - Ciboré - Scende)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Scende Leviaz [En cours.]
» Nouvel organisation du clan
» Voeux de nouvel an



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-