Partagez | 
 

 Liö Meridheon


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Liö Meridheon

avatar

Féminin Nombre de messages : 113

MessageSujet: Liö Meridheon   Ven 20 Oct - 12:12





Une jeune femme comme les autres

« Liö Meridheon »


Il était une fois, dans les Terres d’Hypolaïs, l’histoire d’une famille de riche marchand humain qui prospérait allègrement dans tout le royaume. Le comptoir principal se trouvait dans le quartier marchand d’Espalion, capitale des Humains. D’autres antennes ont été ouvert dans les différentes capitales d’Hypolaïs, dont la mégalopole naine appelé aussi la « zone touristique ». Étant donné que les nains sont friands de commerce s’était, de ce fait, incontournable. Leurs produits de prédilection étaient sans contexte le tissu en tout genre. Cela allait du chanvre jusqu’à la soie, en passant par le textile le plus répandu, le lin. La mode au sein de la haute société humaine, et des autres races pouvant se vêtir, était importante. Plus vous montiez dans l’échelle sociale et plus les vêtements devaient être riche et de qualité première. De ce point de vue, il était donc évident que le patriarche de cette famille avait flairé le bon filon.
Mais cela ne s’arrêtait pas là, les tissus ne devenaient pas par eux-mêmes rouge, jaune, bleu et autres couleurs pittoresques. Il fallait de la teinture, des pigments permettant ce tour de main. Alors voilà comment cet homme construisit son empire commercial, filière envier et jalouser, mais partagé par d’autre marchands qui espéraient faire fortune également. Néanmoins, il fallait avoir une poigne de fer pour commander cette entreprise et beaucoup de main d’œuvre. Heureusement, les affaires étaient florissantes ce qui permettait d’embaucher ouvriers, artisans, mercenaires et autres métiers utiles en ce domaine.L’investigateur de cette affaire n’était autre que Tadel Méridheon, un homme d’à peu plus d’une quarantaine d’année au compteur.
Il tenait le sens des affaires de son père, qui le tenait de son père avant lui. En gros, le commerce était une histoire de famille avant tous. Et bientôt, il lèguera sans aucun doute son entreprise à son fils aîné Iwen, un gaillard de vingt-sept ans. Cependant, les Méridheon ne s’arrêtent pas à ses deux hommes. Tadel avait été marié à une femme resplendissante, dont il était éperdument amoureux et qui lui donna deux beaux enfants avant d’être emporté par la maladie, Iwen l’ainé et Liö sa cadette de deux ans. La jeune femme était le portrait craché de sa mère au fur et à mesure qu’elle grandissait. De ce fait, et à cause du chagrin qui ressentait le patriarche à la perte de sa femme, il rejetait sa fille sans le vouloir. Alors que le fils suivait les traces de son père dans la voie du commerce, Liö décida de prendre sa vie en main lorsqu’elle eut la possibilité d’entré à l’académie de magie.
Son but était d’apprendre la magie permettant de soigné autrui. La mort de sa mère l’avait, autant que son père, beaucoup affecté et elle regrettait d’avoir été impuissante face à sa maladie. Alors pour se repentir de ses regrets, elle s’était promit de venir en aide aux autres en devenant elle-même soigneur. Bien que cette discipline ne tourne pas qu’autour de la magie, il fallait lui apprendre les bases fondamentales de la médecine. Reconnaître les différents symptômes des maladies connues jusqu’ici, les différentes herbes médicinales, les potions qu’elle pouvait obtenir. Et puis à force d’acharnement, elle espérait arriver à réparer avec la magie les os cassés, les fractures, purifié un corps malade, sauver le monde ! …. Cependant, il ne fallait pas trop rêver non plus. Même la magie ne faisait pas de miracle. Et il est bien connu que l’utilisation de la magie avait un prix à payer. Du moins chez ceux dont ce n’était pas inné comme pour Liö. C’est pourquoi elle se rendit compte que plus elle pratiquait sur des cas grave, et plus elle se sentait mal elle-même. Généralement, cela se faisait sentir par une migraine et une grosse fatigue. De ce fait, la Méridheon combinait magie médicinal avec médecine traditionnelle pour ne pas trop se surmener.
À force de pratique auprès des différents patients qu’elle avait pu croiser, elle se rendit compte qu’une sorte de don d’empathie s’était développé chez elle. Elle était plus réceptive aux émotions que ce soit la joie ou la tristesse, il lui était également facile de deviner les intentions des gens rien qu’à leur expression sur leur visage. Parfois, cela lui était bénéfique et parfois pénible.
Lorsque ces études furent terminées, elle sortit de l’académie le jour de son vingt-cinquième anniversaire. Descendant les ruelles à pied jusque chez son père, il pleuvait des cordes ce jour-là. Liö lui avait pourtant envoyé un coursier pour le prévenir de son retour, il aurait pu lui envoyer une voiture pour qu’elle ne rentre pas trempée jusqu’aux os. Mais non, sous sa capuche, elle les maudissait, lui et son frère, qui ne pensaient qu’à leur commerce.
Ouvrant la porte d’entrée après une demi-heure à marcher sous la flotte, elle fut accueillie par les domestiques présents dans la demeure. La première chose qu’elle voulut savoir c’est où se trouvait son père et son frère, et ainsi elle apprit leur départ du tour d’Hypolaïs avec une caravane dans le but de visiter les différentes antennes de leur empire commercial et sans doute l’agrandir encore. Donc, cela voulait dire qu’ils étaient partis pour un temps indéterminés pensant, sans arrières pensés, que leur gentille Liö tiendrait la maison comme une bonne femme au foyer à son retour…
Furieuse, s’était peu de le dire, la jeune femme alla s’enfermer dans sa chambre. Encore un anniversaire passé seule. Sa mère lui manquait, son père la délaissait, son frère ne pensait qu’à lui… Liö Méridheon s’endormit tout habillé sur son lit, ses émeraudes noyés par les larmes et une migraine en prime.
Le jour pointa le bout de son nez en chatouillant le visage chiffonné par la fatigue de Liö avec les rayons du soleil traversant la pièce par la fenêtre. Les chants des oiseaux accentuèrent le réveil avec douceur et fermeté. Nonchalamment, la demoiselle se leva à contre cœur. Puis après un bon bain et un bon petit déjeuner, une nouvelle résolution lui vint à l’esprit. Il lui fallait quitter la maison.
Personne n’était là pour la retenir, il fallait qu’elle prenne son envol. C’est ainsi que Liö Méridheon se prépara un baluchon, s’appropria la jument alezane présente à l’écurie de son père et partie sur les chemins en quête d’aventure.


Codée par Eli-Ls


_________________
"Là, vous faites sirop de vingt-et-un et vous dites : beau sirop, mi-sirop, siroté, gagne-sirop, sirop-grelot, passe-montagne, sirop au bon goût."
Franck Pitiot, Kaamelott, Livre II, Perceval et le Contre-sirop, écrit par Alexandre Astier.


Dernière édition par Liö Meridheon le Ven 20 Oct - 13:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas



Liö Meridheon

avatar

Féminin Nombre de messages : 113

MessageSujet: Re: Liö Meridheon   Ven 20 Oct - 13:03


_________________
"Là, vous faites sirop de vingt-et-un et vous dites : beau sirop, mi-sirop, siroté, gagne-sirop, sirop-grelot, passe-montagne, sirop au bon goût."
Franck Pitiot, Kaamelott, Livre II, Perceval et le Contre-sirop, écrit par Alexandre Astier.
Revenir en haut Aller en bas



Liö Meridheon

avatar

Féminin Nombre de messages : 113

MessageSujet: Re: Liö Meridheon   Ven 20 Oct - 13:36

Statut
Disponible
RP en cours : 1 / 1

Fiche
Sujets
En cours
// [ www ] _ Rester c'est exister : mais voyager, c'est vivre. { Vega }
Liö a quitté la maison, profitant que son père et son frère soient eux-même partie en voyage. Seulement, l'orientation et elle font deux, c'est alors qu'elle se retrouve perdu dans la région Docidre tandis qu'elle voulait se rendre à Docade. Par conséquent elle perdit espoir de dormir avec un toit au dessus de la tête, mais elle se rendit compte qu'au bout du chemin se trouvait une sorte de hameau...
Sujets
Terminés
// [ www ] _ Nom du sujet { personnages }
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même...
Sujets
Abandonnés
// [ www ] _ Nom du sujet { personnages }
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même...
Sujets
Réservés
- Personnage
Fiche by Dev Nerd Girl

_________________
"Là, vous faites sirop de vingt-et-un et vous dites : beau sirop, mi-sirop, siroté, gagne-sirop, sirop-grelot, passe-montagne, sirop au bon goût."
Franck Pitiot, Kaamelott, Livre II, Perceval et le Contre-sirop, écrit par Alexandre Astier.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liö Meridheon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liö Meridheon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Carnet de Bord-