Partagez | 
 

 La falaise de Comerob [Feat, Fënrir O'Grimär]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Chrymarklangga

avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Style de combat : Bestiale, utilise principalement ses dons naturels.


MessageSujet: La falaise de Comerob [Feat, Fënrir O'Grimär]   Mer 27 Sep - 7:49

La falaise de Comerob

La falaise de Comerob, petit coin perdu du monde d’Historais. Quelques aventuriers s’y risquent, observant du haut des roches, l’eau d’une pureté sublime, qui s’écrase plus bas, contre la pierre et le sable. Une petite plage inaccessible où les vagues viennent finir leur courte vie, jonchée de quelques beautés de la mer. Coquillages et crustacés, se prélassent sur ce rivage d’une beauté à couper le souffle. Chaque grain de ce sable si fin est une véritable mine d’or, sachez que chaque grain est composé de minéraux, de métaux et d’autres merveilles pour l’artisanat.

Atteindre cette plage à mains nues ? Dîtes-moi que vous n’êtes pas fou au point de vouloir réaliser une telle chose ? Escarpée et raide au possible, cette falaise possède des roches tranchantes taillées par une créature refusant la venue de parasites. Quelle créature ? Un terrible dragon, vivant dans l’océan, proche du rivage, attaquant tout être assez fou pour rejoindre cette zone, ce paradis comme certains pêcheurs aiment l’appeler. Beaucoup de rumeurs, de légendes, racontent qu’on y trouve les plus beaux poissons de tout le pays, mais aucun d’entre eux ne connait l’existence de la créature. Ce dragon, n’a été aperçus qu’en de très rares moments, il n’a jamais attaqué de village, simplement des navires, marchands, pêcheurs ou tout autre, il ne laisse pas la moindre exception. Peut être même que d’autres dragons se feraient eux aussi attaqué s’ils étaient trop proches. Le dragon n’est donc qu’une légende, comme les histoires racontées sur ce lieu merveilleux.

Pourtant, une personne au port de Post-Her, croit dur comme fer à ces légendes. Racontant chaque jour son histoire aux enfants qui veulent bien l’écouter, encore et encore. Parfois des voyageurs viennent écouter les récits de ce vieil homme. Et parfois, des gens se mettent en tête de se rendre en ce lieu, malgré les conseils et avertissements du vieux marin. Si vous aussi vous voulez tenter votre chance, il faudra vous dirigez à l’Ouest. Longeant la côté, le bord de la falaise. Après plusieurs minutes de marches, vous atteindrez un pavillon, posté ici pour avertir les navires de la proximité des roches. Une trentaine de mètres plus bas, se trouve cette scintillante petite plage, il vous faudra la rejoindre, en un seul morceau. Et peut être aurez-vous la chance de faire la rencontre de cette terrible créature. Ou malchance dans le cas présent.

Actuellement, sous le niveau de la mer, au fond du récif. Le terrible dragon des légendes, Chrymarklangga, se repose. Son esprit vagabondant dans son imaginaire, observant petits et gros poissons nageant dans son eau paradisiaque. Plus d’un siècle qu’il se trouve ici, à ne faire rien d’autre que veiller sur son trésor. Peut être est-il enfin temps pour lui de se dévoiler au monde extérieur ? Non, il n’est pas de cet avis. S’il pouvait terminer ces jours en ces terres, il le ferait. Pour le moment, il se contentera d’aller nager avec les poissons, jusqu’à ce que quelque chose d’autres ne se produisent.
Revenir en haut Aller en bas
http://yumenosekai.forumactif.org/



Fënrir O'Grimär

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Fourbe


MessageSujet: Re: La falaise de Comerob [Feat, Fënrir O'Grimär]   Mer 27 Sep - 16:03

La lumière du jour transperçait les quelques nuages qui couvraient en quelques endroits épars la toile sans fin que semblait être le ciel. Ciel pourvu d'une belle couleur azurée qui se reflétait sur la surface de l'eau qui se trouvait à quelques mètres du rocher sur lequel se trouvait l'assassin. Celui-ci observait, les yeux perdus dans les limbes insondables de la mer. Mer qui l'obsédait tout en l'effrayant au plus haut point, il ne pouvait en détacher ses yeux, une curiosité dévorante le poussant encore et encore à s'en rapprocher, à en découvrir tout les secrets.

Il fût cependant sorti de sa transe par le doux bruit du papier qui se trouvait dans sa poche qui venait de tomber son rocher. Il sorti instantanément sa dague et, par pur réflexe, vint la planter directement au centre de la lettre sans émettre un seul bruit si ce n'est un léger "tac" lorsque la lame frappa contre la surface de la pierre. Il porta ensuite son regard sur le papier tout en grommelant quelque peu, il détestait habimer les contrats. Il enleva donc délicatement le dit contrat de la pointe de sa dague et le déplia, le relisant rapidement pour vérifier qu'aucune partie importante n'avait été touchée.

Le sous-signé Monsieur XXXXXX (pour des raisons d'anonymat, le guilde des assassins se réserve le droit de supprimer le nom des commanditaires si besoin est.) s'engage à payer une somme équivalente aux informations et/ou preuves qu'aura ramené Fënrir O'Grimär, spécialement choisit par le dit commanditaire pour cette mission.

L'elfe démoniaque replia ensuite la bout de papier sans en finir la lecture, il avait fini par repérer le petit trou dû à la dague et vérifier qu'il n'avait en aucun cas dégradé la bonne compréhension du document. Il soupira donc de soulagement avant de s'allonger sur son rocher, son regard directement porté dans l'immensité du ciel.

Il détestait devoir l'avouer mais il avait été choisis pour une mission dite de "bas rang", c'est à dire à une collecte de renseignements, missions d'habitudes assignées aux novices pour leur apprendre le métier et, par extension, éviter aux professionnels des efforts inutiles. Toujours étant qu'il avait été spécialement demandé par le commanditaire et que la guilde mettait un point d'honneur à toujours respecter les demandes de ses clients "à la lettre". Il se releva donc péniblement et se repositionna face à la mer, soupirant de plus belle.

Sa mission consistait à devoir prouver, ou tout du moins chercher des indices sur l'existence d'un monstre de légende. La créature semblait vivre dans ces contrées escarpées ce qui ne déplaisait pas tant que ça à l'assassin, ici au moins il pouvait se déplacer tranquillement et à découvert puisque presque personne ne se baladait dans les environs.

C'est donc toutes cornes démoniaque dehors qu'il se laisse flotter tranquillement jusqu'à la plage de sable fin qui se trouvait au pied de la falaise sur laquelle il se trouvait quelques instants plus tôt. Il replia ensuite ses ailes à l'intérieur de son corps  ce qui produisit quelques craquements relativement désagréables à entendre et appliqua une pâte assez épaisse sur les deux plaies qui restaient de l'opération. Il en profita par la même occasion pour sortir quelques unes des fioles qu'il gardait bien au chaud à sa ceinture pour "commencer" sa mission, si seulement il savait par où commencer.

Il tournait donc en rond depuis plusieurs minutes sans vraiment savoir quoi faire, il cherchait une légende après tout. Il s'assit donc en tailleur sur le sol et réfléchit calmement à ce qu'il connaissait de sa "cible", si il se souvenait bien, la légende racontait qu'il attaquait les navires et autres embarcations. Il se mit donc en tête de se créer un navire de fortune pendant plusieurs heures avant de se rendre à l'évidence, il n'était absolument pas fait pour ça. Il était donc prêt à abandonner son idée lorsqu'il se rappela l'un des principes fondamentaux de la pèche, l'appât ! Il n'avait pas besoin d'un bâteau, juste de quelque chose qui y ressemblait. Il attacha donc une corde à le semblant de bâteau qu'il avait réussi à construire pendant les quelques heures qui s'étaient écoulées (un mélange entre une coque de bâteau et une épave entre autre) et y attacha une corde afin de pouvoir le tirer depuis les airs.

Il soupira donc une nouvelle fois, se disant qu'il n'aurait sans doute pas dû replier ses ailes aussi vite et tomba à quatre pattes alors de sourds craquements se faisaient entendre pendant que ses ailes sortaient petit à petit, laissant une fine ligne de sang couler de chaque côté du dos de l'assassin. Il se releva donc péniblement en grommelant et décolla, tirant derrière lui son "bâteau" de fortune pour une partie de pèche d'un nouveau genre.
Revenir en haut Aller en bas



Chrymarklangga

avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Style de combat : Bestiale, utilise principalement ses dons naturels.


MessageSujet: Re: La falaise de Comerob [Feat, Fënrir O'Grimär]   Mer 4 Oct - 8:09

Le voleur volé

Des mouvements, le calme paradisiaque, le jardin d’Eden vient d’être chamboulé. Le silence d’un immense océan vient de perdre toute sa définition. De nouveaux marins, de nouveaux prospecteurs du genre humain. Encore des pêcheurs, encore et toujours. N’apprennent-ils pas ? Combien de leurs bateaux ont disparus dans les profondeurs de l’oubli ? Combien ont-ils rejoint la légende, dans les ténèbres des abysses ? Un de plus, un de moins, qu’est-ce que cela fait ?

Une énorme masse se déplaça alors sous l’eau. Papillonnant dans ce pur liquide de cristal, ses déplacements sont pour le moment indétectables. Trop loin de la surface, mais assez proche pour pouvoir observer le malfaiteur. Un radeau de fortune, ma foi guère entretenue. Un enfant, se précisa le géant au fond de ses pensées. Arrivait jusqu’ici est un exploit pour un si petit homme, comme récompense, je ne ferais que l’effrayer pour qu’il ne revienne jamais. La bête se faisait sourire d’elle-même, une si jeune âme est aisément malléable. S’il parvient à l’effrayer assez, jamais il ne remettra les pieds ici.

Il n’avait même pas besoin de se montrer, son terrible plan pouvait s’exécuter grâce à de simples mouvements. Glissant proche des algues et des roches, le cauchemar se rapproche du petit enfant présumé. Si proche, sa présence ne lui fait-il pas froid dans le dos ? Non, un humain ne possède pas de tels instincts primitifs. De légères bulles remontent à la surface, puis des plus grosses. D’autres mouvements que les ondulations habituelles de l’océan. Les vagues sont accompagnées d’une autre symphonie ondulatoire venant perturber le délicat tableau qui se dessinait un peu plus tôt. La bête apprécie jouer avec les nerfs de ces cibles.

C’est alors que le bateau fut retourné d’un coup sec. L’enfant est tombé, continuons de l’effrayer avec le visage le plus effrayants que je puisse produire. Il ne reviendra jamais ici, plus jamais. Un rugissement lui fera perdre tout sens de confort, la peur prendra le dessus et il se noiera peut être dans la panique. Tu n’aurais jamais du venir ici petit.

« Quoi ? Aurais-je été dupé ? La créature lâcha un râlement infernale, la colère grimpait, il bouillonnait de rage. Qui ose me traiter comme un simple poisson ! »

Le joueur venait de se faire prendre à son propre jeu, il poussa un terriblement rugissement alors qu’il s’expulsait hors de l’eau de ses puissantes ailes larges et épaisses. Il s’élança haut dans le ciel, au-dessus de la falaise, avant d’observer chaque créature aux alentours. Son regard s’arrêta sur une créature en particulier. En plein milieu de son paradis, au-dessus de l’eau, flottant de ses médiocres petites ailes, il tenait une corde. C’est lui ! Ce misérable, hurla-t-il à l’intérieur de son être. Ses pupilles se rétractèrent alors qu’il rugit de nouveau, dans un terrible cri de rage.

Jamais depuis des années, il n’avait été traité de la sorte ! Démons, elfes, nains, humains ou toutes autres créatures existantes, jamais il ne laisserait passer un tel affront ! Mais par habitude, le terrible géant ne put s’empêcher de jouer avec sa "nourriture", d’être ce qu’il est en somme. Il éleva alors la voix en diminuant l’altitude de son premier vol.

« Misérable créature démoniaque, comment oses-tu venir troubler le sommeil de Chrymarklangga le terrible ? Tu veux mon paradis ? Ne t’en fais pas, je t’y ferais goûter à tout jamais ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://yumenosekai.forumactif.org/



Fënrir O'Grimär

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Fourbe


MessageSujet: Re: La falaise de Comerob [Feat, Fënrir O'Grimär]   Jeu 2 Nov - 16:31

L'elfe démoniaque resta quelques temps à tirer son fardeau sur la surface calme de l'eau, il s'ennuyait presque de rester ainsi à attendre que quelque chose se passe. Cela faisait maintenant plusieurs années qu'il n'avait plus pris part à une mission de collecte de renseignement dû à son rang et il se sentait actuellement profondément vexé même si un certain point l'intriguait au plus haut point, pourquoi l'avait-on nommé lui et pas un autre, comme si l'on cherchait quelqu'un de déjà expérimenté pour se travail, il tiqua alors de l'oeil lorsqu'il comprit qu'il s'était complètement fait avoir et lâcha un juron, jurant de retrouver le commanditaire.

Il fût cependant sorti de ses pensées par ce qu'il redoutait à présent, l'eau se mettait en mouvement et tout cela n'annonçait rien de bon pour l'assassin qui sentait la colère monter en lui. Ce n'était pas la première fois dans l'histoire de la guilde que quelqu'un engageait un assassin pour une mission de bas rang en connaissance de cause afin de payer moins cher les frais du contrat mais cela n'était encore jamais arrivé à Fënrir qui n'aurait jamais cru ça possible étant donné que le dernier à avoir ainsi essayé de rouler la guilde avait fini torturé et décapité, sa tête ayant été retrouvée sur une pique devant sa maison.

L'assassin aurait bien essayé de s'enfuir mais il n'en eût pas le temps, la "barque" était déjà retournée et une énorme masse était en train d'émerger de l'eau, semblant tout sauf amicale envers l'elfe démoniaque. Ses rugissements le forçant à porter ses mains à ses oreilles qui sifflaient sous la pression. La créature ressemblait à un dragon sans vraiment y ressembler, Fënrir n'avait jamais rien vu de tel et, oubliant presque la situation, il resta quelques instants à la contempler, admiratif de sa plastique, ses formes semblaient s'être adapter à sa vie sous-marine sans pour autant que ses ailes aient perdu quoi que ce soit de leur force pour lui permettre de voler. L'elfe dû cependant reporter son attention sur la créature lorsque celle-ci lui parla, ce qui le surpris quelque peu.

- Votre paradis ? Loin de moi l'idée de prendre quoi que ce soit, en vérité il semblerait que je sois tout aussi une victime que vous dans cette histoire.  

Il laissa rangées ses dagues en signe de bonne volonté tout en levant lentement les mains pour montrer qu'elles étaient vides, l'assassin n'était absolument pas préparé à affronter cette créature, ne s'étant préparé que pour une mission de "reconnaissance". Il s'approcha ensuite lentement du monstre tout en gardant tout de même une certaine distance de sécurité avant de venir lui parler mentalement, comme il était de coutûme chez les dragons.

Il semblerait cependant que quelqu'un veuille réellement voler votre paradis et ce par tout les moyens puisqu'il est même prêt à risquer sa vie auprès de ma guilde pour y parvenir, vie qu'il perdra dès l'instant où je le retrouverais d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
 

La falaise de Comerob [Feat, Fënrir O'Grimär]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Falaise Trempée
» Falaise de Konoha
» [Visorak] Falaise loin des ruines
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Royaume Humain :: Littoral-