Partagez | 
 

 Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Shrikan Tatsu

Conseillère en Machiavélisme
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Style de combat : Rapproché - sabre courts


MessageSujet: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Mar 21 Mar - 20:33

Ma précédente mission s'était plutôt bien terminée. Bien que fatiguée d'avoir fait une deuxième extermination et nettoyage des laboratoires de ces savants fous, je pouvais me trouver satisfaite. A mes yeux, rien ne pouvait être pire que ce que j'avais - ce que l'on avait tous découvert, sous le château du roi humain. Et pourtant, savoir qu'il y en avait d'autres m'avait horrifié et lassé en même temps. C'était dangereux, on ne savait pas ce que l'on allait trouver là bas. Encore ces espèces d'engeances maudites, qui attaquaient comme des enragés la moindre personne qui passe ? Ou un esprit tourmenté qui cherchait vengeance ? Pour l'instant, c'est ce que j'avais trouvé en m'occupant des deux autres lieux d'expériences. L'un dans d'ancienne ruines, l'autre dans ce qui semblait être un réseau de cavernes. J'avais pus m'en sortir jusqu'à présent toute seule, l'expérience et mon immunité relative contre ces morsures maudites me prévenant de tout trépas.

Mais la donne avait changé en trouvant un reliquat d'information dans le dernier lieux. Là, un rapport inquiétant sur un dernier laboratoire existant m'avait mis la puce à l'oreille. Il parlait d'expériences encore plus poussées que les autres, qui servaient d'exutoire à certains magiciens pernicieux, et surtout testaient les versions les plus violentes qui furent ensuite exportée dans le laboratoire sous le château. A destination d'une utilisation plus "modérée mais à grande échelle". Quand on savait les monstruosités qui s'étaient trouvées sous le château, on ne pouvait que frémir à l'idée de ce qu'ils avaient bien put créer dans ce laboratoire. Cela m'avait donné à réfléchir. Je restais fatiguée et affaiblie, surtout après la tournée de laboratoires. Bien entendu, je restais toujours plus efficace et mortelle que la plupart des mortels, mais il fallait que je joue la carte de la prudence pour ce dernier. Il me restait suffisamment d'énergie pour effectuer une dernière purification ou deux, mais il me faudrait de l'aide.

C'était dans cette perspective que j'avais lancé un appel d'offre pour les mercenaires. Je cherchais des indépendants, des personnes qui si elles devaient mourir ou disparaitre ne manqueraient pas à grand monde. Sans pour autant, bien entendu, être inutiles. De la chair à canon, certes, mais au moins qui savait tenir debout et faire des dégâts un minimum. C'était peut être froid de ma part de penser cela, mais j'étais bien trop lasse pour chercher de véritables compagnons. Surtout que cette affaire de laboratoire était presque devenue personnelle, et j'en faisais un chemin de croix pour moi seule. Y mettre des gens que j'apprécie et que j'estime dans ce foutoir n'allait que compliquer la chose, ou bien m'attrister grandement si je n'étais pas capable de les protéger. C'était donc partit pour chercher ceux qui voulaient l'appât du gain et de la violence.

La description du poste avait été assez simple. On cherchait un ou deux voleurs, un ou deux combattans brutes et magiciens pour une quête cherchant à nettoyer une laboratoires infestés de pestes dangereuses. Autorisation de tuer, avec de l'or et la possibilité de piller les lieux. Cependant, pas de garantie d'en sortir en vie, et pas d'avance sur l'or. J'avais donné rendez-vous dans une auberge, dans un coin relativement paumé. J'avais prévenu les gens des lieux, de dire à ceux qui venaient qu'on les préviendrait s'ils avaient été choisis, et qu'il ne rencontreraient pas en direct leur commanditaire. Je les avais bien payé, les prévenant que j'étais la messagère. De mon côté, j'étais arrivée en début de soirée, pour prendre mon repas. Installée sur une table en fond, légèrement en recoin mais me permettant de bien voir tout le monde, je jouais la carte de la voyageuse seule qu'on avait pas envie d'enmerder. Mes habits étaient simples, ceux d'une voyageuse, ma capuche rabattue sur ma tête pour cacher un minimum mes cheveux blancs inhabituels. Mon armure blanche, Cerillion était elle aussi bien camouflée sous mes haillons. Dormant, il fallait être particulièrement sensible à la magie des dragons et des esprits pour la sentir.

J'étais donc là, et les premiers arrivants faisaient leur place. Là, je continuais de manger et de boire tranquillement, écoutant et ressentant les différentes aura, attendant de choisir ceux qui feront partie de mon équipe. Je n'avais pas forcément besoin de voir comment ils se battaient et de les mettre à l'épreuve, je n'avais pas le temps pour cela. Non, pour une fois l'instinct et leur potentiel magique me permettront de faire mon choix. A voir quel spectacle j'allais rencontrer à présent...


[en premier Fenrir et Sizar, qui feront leur entrée dans l'auberge. Faites ce que vous voulez, interagissez avec d'autres candidats, les gens du bars etc... Après votre post vous serez choisis. Bien entendu, essayer de montrer un peu vos aptitudes ou votre potentiel, pour que Shri y voit clair ;). Et nous pourrons ensuite sortir pour continuer et rencontrer Denrak ensuite en dehors de l'Auberge, sur le chemin]




_________________
Revenir en haut Aller en bas



Fënrir O'Grimär

avatar

Masculin Nombre de messages : 41
Style de combat : Fourbe


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Jeu 23 Mar - 15:10

Fënrir se baladait, comme à son habitude, dans presque toutes les forêts qu'il croisait car après tout, il se sentait bien plus proche des animaux que de tout autres espèces un temps soit peu humanoïde du continent. Il "discutait" avec la plupart des animaux qu'il croisait, s'en faisant des amis, des ennemis et parfois même des vassaux pour les plus téméraires. Toujours étant qu'il était actuellement intéressé par un appel aux mercenaires qui avait été lancé quelques temps plus tôt et dont le lieu de rendez-vous était une auberge située non loin de sa position actuelle. L'hybride n'ayant rien à perdre et aucun contrat, il s'y dirigea promptement en quête de récompense mais surtout d'une occupation passagère.

A peine eût-il approché du dit lieux que déjà la présence humaine avait grandement augmentée, les mercenaires étaient déjà là et, aux yeux de Fënrir, tout cela ne présageait rien de bon. En effet, l'hybride n'aimait déjà pas énormément les humanoïdes mais avait une aversion profonde pour les mercenaires, ces êtres bruyants et colériques qui, pour la plupart, n'apportaient jamais rien de bon là où il se regroupaient. Toujours étant que Fënrir avait un objectif et qu'il devait s'y tenir tout en restant le plus discret possible et ce même si il devait se contenir au prix de violents efforts. C'est donc déjà passablement irrité qu'il pénétra dans l'auberge.

Si l'hybride en croyait l'annonce de recrutement, il était ici afin de, peut-être, participer à un "nettoyage" de laboratoire ce qui tout d'abords avait laissé de marbre l'assassin mais un détail l'avait poussé à vouloir participer. En effet, la notion de "peste dangereuse" avait titillé sa curiosité au plus haut point, pourrait-il utiliser cette "peste" pour augmenter encore plus la létalité de ses poisons et surtout, pourrait-il les rendre contagieux ? Cette idée était très plaisante pour n'importe qui prenant part à la même activité que l'hybride ce qui, il en était sûr, avait poussé d'autres assassins à prendre part à ce recrutement qui, selon les dires de l'aubergiste, ne se ferait que par la simple présence des candidats, c'est à dire sans test ni rencontre.

Il s'avança donc dans l'auberge en direction du comptoir et s'assit sur l'un des rares sièges restant vu la quantité de personnes présente avant de commander quelque chose à boire. Il n'avait absolument pas soif mais se devait de se fondre dans le décors, ses cornes frontales et celles présentent sur ses bras étant déjà cachées par une longue cape à capuche. Tout allait bien jusqu'à ce qu'un mercenaire qui venait juste de passer la porte de l'auberge prit l'hybride pour cible. Celui-ci savait qu'il était commun d'affirmer sa domination sur les plus faibles dans des groupes comme ceux des vénaux et plongea rapidement sa main dans sa poche, laissant le bout de sa griffe percer un des nombreux pots de poison bien rangés qu'elle abritait, la brute se rapprochant déjà.

- Hé toi là-bas avec la capuche !

L'hybride soupira rapidement avant de se retourner, un air niai dans la voix.

- Que puis-je faire pour vous ?

Selon les dires du mercenaires, Fënrir se trouvait actuellement à "sa" place et, toujours selon ses dires, il devait bouger si "il ne voulait pas finir en très mauvais état". L'hybride resta impassible, faisant son maximum pour ne pas tuer l'homme devant toute l'assemblée et se contenta de se lever de son siège, prenant sa commande dans sa main avant de la tendre vers son "agresseur" qui, une fois sa main tendue pour attraper le verre, se retrouva en pleine poignée de main avec l'assassin qui en profita pour planter discrètement sa griffe dans la partie inférieur de son poignet, le saluant respectueusement au passage et déposant la bière au creux de sa main.

Il s'en alla ensuite dans un des coins de l'auberge et attendit patiemment que le poison fasse effet, il n'en avait pas choisi un rapide afin d'éviter de se faire soupçonner mais ses effets étaient tout de même relativement puissants. C'est donc ainsi qu'une dizaines de minutes passèrent sans aucuns changements jusqu'à se que l'homme se lève brusquement de son siège, le regard paniqué et qu'il quitte l'auberge en courant et en poussant des cris de panique relativement aigus, un fin filet de sang à peine visible le long de son poignet.

*Drogue hallucinatoire très cher, et bon amusement.*
Revenir en haut Aller en bas



Shrikan Tatsu

Conseillère en Machiavélisme
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Style de combat : Rapproché - sabre courts


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Sam 8 Avr - 18:22

[HRP: je fais une réponse rapide pour faire avancer un peu. Sizar tu pouvais répondre après Fenrir ^^]

Un peu d'cativité se fait dans la taverne. Des chamailleries, des bousculades, quelques jeux de coqs pour impressionner et se faire sa place. C'était intéressant de les voir se jauger les un les autres. On pouvait vraiment sentir la tension monter.
A croire que ne pas savoir qui sera choisis et comment était une véritable source d'inquiétude. Mais de mon côté, je m'amusais bien, et les observais en souriant légèrement.

Une première personne avait attiré mon attention en rentrant dans la taverne. Ce n'était pas tant ses actions et ses attitudes, mais plutôt son aura. Il n'était pas humain, et avait plus la présence d'un démon qu'autre chose. Un hybride, peut être ? Sans le voir de plus près, il était difficile de dire. Mais je pouvais sentir son potentiel, son énergie. Instinctivement, je savais qu'il pourrait être intéressant de l'avoir dans l'équipe. Pas en tant que brute sans cervelle, en tout cas. Son utilité viendra sûrement à point nommé. Pour ma part, je faisais office de magicien et de brute épaisse. Il me fallait donc aussi plus de finesse dans l'équipe pour compenser.

J'attendais à présent de voir d'autres potentiels candidats montrer le bout de leur nez. J'observais, patiente et attentive...

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Shrikan Tatsu

Conseillère en Machiavélisme
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Style de combat : Rapproché - sabre courts


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Dim 23 Avr - 20:08

HRP:
 

Je restais ainsi, à regarder le reste des gens. A part l'hydribe, pas grand monde m'inspirait. Je jetais cependant mon dévolu sur une autre personne, qui avait un potentiel magique intéressant. Un jeune homme, un humain plus précisément, qui avait une aura attirante. Je vidais mon verre à présent, et sortis de ma besace quelques vielles notes, et un embout de crayon de charbon pour écrire. J'arrachais deux morceaux de papier, et écrivais dessus les ordres suivant: vous êtes choisis, sortez de la taverne par la porte à côté des escaliers, discrètement. Je pliais les petits morceaux de papier, et appelais le barman. Je sortais de mon sac quelques pièces, comme pour payer ma bière. Je lui fis signe de se rapprocher, et lui parlais doucement.

" Tenez, donnez discrètement ceci dans 5 minutes aux deux accolytes là bas."

Je montrais l'hybride qui s'était installé un peu plus loin, ainsi que le jeune magicien dans sa cape brune. Il hocha la tête, prit l'argent et repartit au comptoir. De mon côté je finissais pas chope, me levais tranquillement et partais par la porte d'entrée. Je rejoignais mon cheval, attachais ma sacoche à la selle et montais dessus. Je pris deux autres montures au loueur, et prenait un chemin qui contournait légèrement la taverne pour arriver par la remise de derrière. Là où les nouveaux membres devaient arriver. Ma capuche était toujours sur ma tête, et je réajustais mon foulard pour cacher mon visage. Je ne tenais pas à ce que l'on me voit complètement. Je n'eus pas à attendre longtemps, qu'ils se montrèrent enfin. Là, sans vraiment leur laisser le temps de poser des questions, je les interpellais et les enhardissaient à monter à cheval et à me suivre.

" Venez vite, il faut partir avant qu'ils ne sachent que la sélection est terminée. Nous avons de la route, et moi des explications à vous donner. Si vous n'avez pas de cheval, prenez un de ceux là, et vite."

Je détournais mon cheval, pour reprendre le chemin. Dès que je vis qu'ils étaient en selle, je pris le trot puis le galop. Il fallait s'éloigner, et prendre le bon chemin. Je bifurquais vers l'ouest, en direction des plaines venteuses. Quand j'estimais qu'assez de distance avait été parcourue, je reprenais le pas. Là, je baissais ma capuche et mon foulard, pour montrer mon vrai visage. Il était temps de se présenter, et de discuter enfin de l'important.

"Je suis Shrikan Tatsu, le commanditaire de l'expédition. La mission est particulière, et risquée. Si je vous ais choisis, c'est pour vos talents et votre potentiel. Et votre intérêt à vous, c'est ceci..."

Je sortais d'une de mes poches un cristal. Il était pas très gros, de la taille d'une noix, mais brillait légèrement d'un éclat rougeâtre. Et l'énergie dormante qu'il dégageait...

" Du cristal de Drake. Rare, très puissant amplificateur de magie, une petite fortune sur le marché noir. Si vous réussissez votre mission, vous en aurez chacun assez pour améliorer votre vie, ou l'utiliser selon votre plaisir. Et ceci vient bien entendu en bonus de ce que nous pourrions trouver là où nous allons."

Je le rangeais, observant l'effet que cela avait eu sur eux. J'espérais que cela les avait assez titillé.

" Avant que je vous donne le reste des informations, je préfère vous prévenir que c'est une mission à haut risque, et que vous avez une chance importante de mourir. Même si cela avait été dit dans l'annonce, je préfère le répéter et insister dessus."

Il est vrai qu'ils étaient considérés plus comme de la chair à canon utile que comme des compatriotes, mais par regain de conscience je préférais être certaine qu'ils avaient compris le topo. Une dernière confirmation, avant de parler d'affaires.

" Alors, toujours partants ? Et si vous pensez me tuer ici pour prendre les pierres, ce serait une erreur. Vous ne ferez que mourir, et stupidement en plus."

Je souriais légèrement, pensant à quel point ce serait ironique. Aller chercher de l'aide, pour se faire dépouiller par eux. Mais, sincèrement, ce serait plus une perte de temps et d'énergie pour moi. Arrogant de ma part de dire cela, certes, mais on n'est pas dieu dragon de la guerre pour rien. J'avais l'expérience, la force et la férocité pour. Pouvaient ils se rendre compte de ce que j'étais, du danger que je pouvais représenter malgré mon apparence de jeune femme ? Aucune idée... Mais ils ont intérêt à être plus malin pour vivre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas



Fënrir O'Grimär

avatar

Masculin Nombre de messages : 41
Style de combat : Fourbe


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Mer 26 Avr - 1:11

Le "jeune" hybride était loin de trouver le temps long dans la taverne, il observait calmement les gens qui s'y trouvaient, souriant face au comportement déjà bien alcoolisé de certains, grinçant des dents face à l'hypocrisie d'autres... Toujours étant qu'il fût interrompu dans son occupation par le gérant de l'auberge qui vint discrètement lui déposer un morceau de papier sur sa table avant de s'en aller rapidement, comme si ce rien n'était. Le demi elfe déplia lentement le papier en dessous de la table et en lu le contenu avant de le replier et de le plonger dans le fond de son verre, effaçant ainsi toute trace du message. Il se leva ensuite et quitta discrètement l'auberge, rejoignant son nouveau commanditaire.

Sans avoir le temps de placer deux mots à la suite, il fût, ainsi qu'un autre compagnon de voyage semblait-il, vivement invité à prendre place sur un cheval et à décamper rapidement de l'endroit pour éviter toute source d'ennui probable vis à vis des non choisis. Il prit tout de même le temps de poser son front contre celui de sa monture et d'expirer bruyamment par les narines tout l'air que contenaient ses poumons avant de frotter sa tête contre le flan de l'étalon en signe de salut.

L'hybride se posait tout de même certaines questions sur ce qu'ils allaient découvrir sur le lieu de leur expédition, tout ce qu'il savait pour le moment c'est qu'ils se dirigeaient vers un laboratoire supposément abandonné et qu'il pouvait tuer tout ce qui s'y trouvait. De quoi attiser grandement sa curiosité et tout autant, voir même plus, son excitation.

Alors qu'ils voyageaient depuis un petit temps déjà, la personne à la tête de leur expédition, leur commanditaire donc, ralentit enfin la cadence et leur expliqua rapidement les raisons de leur recrutement ainsi que leur probable récompense. Il ne pût cependant s'empêcher de sourire lorsqu'il les mis en garde contre une quelconque mutinerie, l'hybride était loin d'avoir accepter ce job pour la récompense même si elle représentait un plus non négligeable. L'ennui était son principal moteur et la promesse de danger et le risque de mort ne lui faisaient que paraître le tout plus alléchant et se présenta ensuite à son tour.

Fënrir O'Grimär, humble assassin s'ennuyant à mourir, je ne redoute pas la mort, en étant moi-même un messager et ne vous inquiétez donc pas pour vos cristaux, ma paroles est la chose la plus précieuse que je possède et je ne suis pas prêt de m'en débarrasser. Qui plus est, un assassin sans respect pour les contrats est un assassin sans clientèle.

Il rabaissa sa capuche par la même occasion, laissant découvrir ses cornes frontales noires et rougeoyantes ainsi que ses cheveux blancs comme la neige.

Il doit à présent vous semblez évident que je suis un hybride et il serait futile de vous le cacher, toujours étant que je ne vous montrerais certaines choses que si je juge que c'est absolument nécessaire, j'espère que vous le comprendrez.
Revenir en haut Aller en bas



Denrak

avatar

Masculin Nombre de messages : 18
Style de combat : Maitre Martial


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Dim 30 Avr - 13:39

Les plaines venteuse, un vaste espace du royaume humain, royaume en proie aux doutes depuis l’exécution du roi et la découverte des biens nombreuses facette qui se trouvait derrière cette autorité. Dans l’un des rares bosquets de la plaine deux masse reptilienne se faisait face, tout deux bipèdes et avoisinant les deux mètres.

Denrak avait en effet pris sa forme miniature afin de voyager en terre humaine plus facilement, quant au second il s’agissait de Raymos, chef du clan Bonohok, un hybride sans aile, arraché par le fléau de l’alliance. Les deux drake s’observaient d’un air sévère malgré le fait qu’ils étaient de bons frères d’armes, la discussion télépathique leur donnant des airs de statue immobile.

* Vous avez mis des jours à vous décider alors que peut être dans cet endroit, des actions infames sont commises sur innocents, et tu me dis désormais que je dois te laisser la suite et que je dois rentrer chez moi? *

* Toi et les tiens pouvez-vous fondre chez les pays des bipèdes facilement Raymos, bien plus facilement que nous autres, si on venaient à apprendre l’existence de ton clan cela compliquerait nos prises d’informations futur sur les terres extérieures à celle de notre race. *

* Je ne supporte de moins en moins l’idée de ne pas pouvoir agir pour des cas comme celui-ci Denrak, l’alliance me fatigue parfois…fais ce qui est prévu, mais au moindre souci que je constaterais, j’interviendrais moi-même, j’ai assez attendu. *


La tension augmentait d’un cran et le chef des chefs n’avait nullement le temps ni l’envie de raisonner ou d’affronter son ami, les Bonohok étaient des dragons têtue, Raymos l’était encore plus et le sage-écaille savait bien qu’il ne pourrait pas lui faire changer d’avis.

* Si tes informations sont juste, alors sois en certains, mon jugement sera implacable *

Sans rien dire l’hybride sans aile et en armure partit dans une direction, probablement pour rejoindre un point d’observation d’où il pourrait suivre l’évolution du dragon gris. Ce dernier ferma un instant les yeux pour remettre de l’ordre dans son esprit. Les choses évoluaient bien vite chez les humains depuis la mort de leur roi, étant d’abord là pour assister à l’élection du nouveau roi en tant qu’ambassadeur, Denrak avait eu part de plusieurs agissements suffisamment abominables, au point que les Bonohok s'étaient presque tous enragés il n’avait donc pas pu ignorer tous ceci.

Il passait quelques temps à réfléchir alors que soudain quelques voix se faisait entendre non loin, discutant de quelque chose qui fit tiquer le dragon, de plus il sentit une faible aura magique de drake mort, mais pas de son clan, heureusement. En tout cas il marcha et quitta le bosquet pour arriver sur la route où il put découvrir trois individus, approchant d’un pas neutre le regard du dragon analysa les trois personnes avant de se stopper à deux mètres de ces derniers. Son esprit venant alors communiquer au milieu des leurs.

* Désolé de vous interrompre, mais j’ai entendu quelques-unes de vos paroles en sortant de mon sommeil. Vos mots m’intriguent, ayant moi-même prévu de me rendre dans un lieu particulièrement dangereux se situant dans la direction que vous semblez emprunter. *

Le ton calme et neutre s’arrêta doucement de raisonner dans l’esprits de ses interlocuteurs, puis la tête du drake de décala légèrement vers celle qui semblait être la commanditaire, étant donné que ces prochains mots allaient plus la concerner elle.

* Si ça ne vous dérange pas j’aimerais écouter les informations que vous comptiez transmettre à vos collègues, afin de savoir si vous vous dirigez vers le même lieu que moi. S’il n’en est rien je vous souhaite bonne chance, mais si le hasard nous mène vers ce même lieu je ne peux que demander de participer à votre mission. *

Si cette coïncidence était confirmée alors ça l’arrangeait, prudence était mère de sureté, et agir à plusieurs étaient toujours plus sûr après tout.
Revenir en haut Aller en bas



Shrikan Tatsu

Conseillère en Machiavélisme
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Style de combat : Rapproché - sabre courts


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Lun 1 Mai - 10:08

L'assassin se présenta, et donna comme assurance sa parole. Cela me fit sourire, le regardant avec amusement.

" Un assassin qui respecte ses contrats, il est vrai que c'est précieux. Tes talents nous seront utiles."

Il enchaina sur le fait d'être un hybride, confirmant mes soupçons. Je devenais forte maintenant à lire les auras des gens. Je dirais au moins du démon dans son aura, mais l'autre partie je ne pouvais dire. Même s'il avait montré ses cornes, ce qui provoqua un mouvement de recul du magicien, je préférais ne pas pousser les questions. Chaque chose en son temps. Mais je le rassurais sur le fait qu'il pouvait garder ses secrets pour l'instant.

" Oui, je m'en doutais. Je l'ai sentis dans ton aura. J'aime bien les hybrides... Et de même, vous verrez des choses dont il faudra éviter de parler. Pour votre propre sécurité que pour la mienne. Mais chaque chose en son temps et en son heure."

Je talonnais un peu plus mon cheval, accélérant la cadence un peu. Le magicien se présenta rapidement, plus timide et sûrement inquiété par la présence de l'hybride. C'était un humain qui avait apprit la magie des elfes, et qui maitrisait semble t'il l'utilisation des gemmes et des pièges de magie. Parfait, cela nous sera utile.

"Bien, les présentations sont faites. Nous avons donc un magicien, un assassin, et une brute épaisse. Nous devrions nous en sortir comme cela, même si j'aurais aimé une autre brute pour m'éviter trop de peine au début. Mais cela devrait le faire face à la Corruption."

La brute épaisse, c'était moi en l'occurence. Mais j'évitais pour le moment de dire pourquoi je l'étais. Pas la peine de les faire paniquer de suite en leur disant que j'étais un dragon sous forme humaine. Ils le sauront une fois là bas, quand je leur dirais le reste de la situation.

" Nous allons avancer encore jusqu'à l'aube, nous devrions arriver là bas d'ici là. Une fois là bas, je vous expliquerais les détails de la mission, et pourquoi il faut agir de jour. En attendant, nous avons ...."

Je me stoppais, arrêtant mon cheval et scrutant les alentours. Quelque chose était apparu non loin. Je sentais son odeur, et mon sang se mit à bouillir. C'était un dragon. Mais ici, aussi loin de leur royaume ? C'était étrange. Mais... son aura n'avait rien d'hostile. D'ailleurs, il finit par apparaitre, s'approchant de nous calmement, s'arrêtant à quelque mètres. Je n'étais pas à l'aise à cheval, mais en aucun cas je n'avais peur. Tuer des dragons, j'avais fais ça pendant des siècles et des siècles. Je restais calme, celui ci ne montrant aucune aggressivité. Autant ne pas précipiter les choses, il faut que je garde mon énergie pour le manoir. Le dragon se mit à communiquer avec nous par l'esprit. Par réflexe de protection, je faisais barrière, n'aimant pas que l'on s'invite ainsi dans ma tête. Mais je restais asez ouverte pour entendre ses mots. Les autres devaient l'entendre aussi. Il s'exprimait bien, calmement, et s'enquit de notre destination. On l'avait réveillé de son sommeil, disait il ? Surprenant qu'il dorme dans un tel endroit. Plissant légèrement des yeux et calmant mon sang bouillonnant, je lui répondis mais à voix haute. Ma voix était calme, posée, mais chargée de méfiance et froide.


" Un dragon, tient donc.... Je me demande en quoi ceci pourrait concerner un écailleux. Vous êtes bien loin de chez vous, c'est imprudent."

Je descendais de mon cheval, qui était trop agité. Etait ce simplement par la présence du dragon, ou bien parce qu'il sentait la tension grandissante ? Quoi qu'il en soit, autant éviter d'être sur un animal peureux et instable lors d'un combat. J'étais donc là, au sol, toisant le dragon sans crainte et essayant d'analyser ses attention. Il était relativement petit pour son espèce, mais il n'avait pas l'air d'un juvénile. Au contraire, il y avait une présence et une puissance qui pourrait être inquiétante. Le dragon tourna sa tête vers moi, semblant vouloir s'adresser à moi plus à propos. Il avait dû entendre que j'étais la chef du groupe. Ou du moins, que je m'y apparentais.

" Mhh... Qu'un Drake prenne intérêt à ce genre d'affaire me parait bien étonnant. Enfin, pour peu que ce soit de la même chose dont nous parlons."

J'hésitais, réfléchissant. Il voulait en savoir plus, mais pourquoi ? En quoi les dragons ont un intérêt à s'occuper de cela ? Il n'avait pas l'air d'être un dragon corrompu, ou bien un de ceux qui veulent instinctivement s'en prendre ou en vouloir aux bipèdes. Il pourrait s'avérer utile, ne serait ce que plus d'informations sur le manoir. J'en savais un peu, mais toute autre information est toujours bonne à prendre. Je me décidais finalement à lui dire notre destination.


" Des laboratoires de corruptions ont miné le royaume humain, et l'un des derniers se trouve dans un manoir abandonné de Vent-Froid. Enfin, selon mes sources, la corruption semble émaner de là, et il faut éviter que cela ne se proprage."

J'espérais vraiment qu'il ne soit pas trop tard. Les autres laboratoires n'avaient pas encore dégorgé quand j'étais arrivée, mais celui là semblait plus gros et plus important. Et qu'un dragon s'y intéresse n'était pas vraiment bon signe. J'interpelais le dragon, essayant de le questionner. Bon, sans pouvoir m'empecher de le railler un peu, cela va de soi. Je n'aime pas les dragons, je n'y peux rien vu ce qu'ils m'ont fait par le passé.

" Parlons nous alors de la même chose... Dragon ? Et pourquoi vous intéresser aux affaires des bipèdes ? Même s'il pourrait être intéressant d'avoir l'aide d'un autre dragon, je préfère me méfier de vos sauts d'humeurs et de la place que vous prenez..."

Car un dragon, pour en être un, n'est pas vraiment quelque chose de facile à gérer. Pour peu qu'il panique ou qu'il soit prit de folie, cela pourrait tourner au drame. Des humanoïdes encore c'est gérable, mais un tel tas de viande peut vraiment faire des dégâts. Je devais vraiment comprendre son intérêt dans l'affaire, car de ce que j'avais compris les dragons de ce monde se mêlaient le moins possible des affaires des humanoïdes. Ce qui me convenait parfaitement, car moins j'en croisais mieux je me portais. J'attendais sa réponse, méfiante et sur mes gardes.


_________________
Revenir en haut Aller en bas



Denrak

avatar

Masculin Nombre de messages : 18
Style de combat : Maitre Martial


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Mer 10 Mai - 20:22

Le regard posé du drake continuait de bouger d’individu en individu, se faisant une première idée des personnes à qui il avait affaire et les reliant à ce qu’il avait entendu plus tôt avant de se montrer. L’humain magicien restait en retrait difficile de se faire une idée de la personne, l’hybride lui semblait calme et confiant, une bonne chose pour un assassin. Quant à la dernière, c’était clairement une dracène sous forme humaine, il en avait déjà rencontré plusieurs. Toutefois, il y avait quelque chose d’étrange chez elle, lui rappelant feu Yggdrasil, quoi que non, c’était encore autre chose... Il ne s’en préoccupait pas plus pour l’instant, ayant d'autre priorité, était-il imprudent en étant si loin de chez lui ? Peut-être…

* Il y a des dragons à qui une trop grande sédentarité ne convient pas, vous semblez en être autant la preuve que moi *


Ne sachant pas si elle avait dévoilé son identité à ses collègues le drake avait répondu uniquement dans l’esprit de celle-ci pour cette fois. Bien qu’il gardait son aspect neutre Denrak ne put s’empêcher de remarquer la tension qui commençait à s’installer malgré une unique source en émanant, une méfiance bien plus élevé que la moyenne. Dans tous les cas, cela ne l’intéressait nullement à l’heure actuelle, seul les mots et informations comptaient à ses yeux, en tout cas si l’assassin semblait confiant, la dracène le semblait encore plus.

Denrak comprenait qu’on se méfie d’un drake fouinant un peu trop dans les affaires hors des terres draconique, ce n’était pas courant après tout, c’était même particulièrement rare pour la plupart d’entre eux. Mais bien que de manière assez indirecte, il était lié à cela à cause de son peuple, plusieurs alliés et contacts humains des Bonohok avaient disparu à cause de ceci, sans compter un très jeune drake d'un clan extérieur à l'alliance qui avait disparus. Le dragon finissait finalement par avoir sa réponse et cela le fit soupirer doucement, il allait donc falloir collaborer, cela apportait son lot d’atout comme de défaut, il prit à nouveau la parole lorsqu’elle eut terminé.

* Nous parlons bien de la même chose, nos objectifs se rejoignent, quand à ma présence ici… Disons que j’agis en tant que représentant pour plusieurs clans, certains ont vu plusieurs de leurs amis bipède disparaitre ces dernières semaines à cause de ce nid à corruptions. L'un d'entre eux a vu disparaitre un de leur très jeune drake, qui semble également lié à ce labo.*


Deux allié humain des Bonohok avaient disparus à cause de cela, et un trop jeune drake aussi, d'un clan extérieur à l'alliance. Ces deux éléments avaient déclenché la rage du clan allié à celui de Denrak,les Bonohok étaient loyaux envers leur amis et leur espèce malgré le fait qu'ils étaient composé en grande partie d'hybride. Le dragon gris était donc venu pour ces deux raisons, afin d'éviter qu'un voir deux clan ne viennent ravager ce lieu qu'il s’apprêtait à visiter. Car bien qu'aucun "innocent" ne serait tué...une attaque de nombreux dragons en plein milieu des terres humaines aurait fragilisé les rares liens qu'entretenaient la race tout entière avec le reste du monde, et ça il souhaitait l'éviter. Quand à sa propre motivation à l'annihilation d'une source de corruption, il n'avait pas besoin de le déclarer.

En tout cas le drake, toujours aussi calme et détendu repris la parole après avoir esquisser un bref air amusé et bienveillant.

* Ne vous inquiéter donc pas pour mes sauts d’humeurs, je les gères,  tout comme vous gérer votre esprit parfaitement détendu en cet instant *

Une petite ironie légère rappelant la tension qu'elle avait instauré lorsqu'il les avaient interpellé, une petite boutade sans réel méchanceté, de la simple blague venant d’un drake aussi surprenant que cela puisse être. En tout cas il regardait à nouveau les deux autres collègues avec qui il allait collaborer. Il fit résonner son esprit une nouvelle fois dans ceux des trois individus présents. Les interrogeant tous cette fois.

*Alors dite-moi, une collaboration vous semble envisageable ?*
Revenir en haut Aller en bas



Fënrir O'Grimär

avatar

Masculin Nombre de messages : 41
Style de combat : Fourbe


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Ven 12 Mai - 15:31

L'elfe démoniaque espérait ne pas avoir à leur montrer sa façon de combattre relativement.... animale car bien qu'il fût élevé par des mercenaires, ses années passées à vivre avec les loups ne l'avaient pas quitté. La jeune femme qui leur servait de commanditaire semblait elle aussi avoir des choses à caché ce qui n'était pas plus mal, elle le comprenait au moins. Le mage quant à lui avait esquisser un mouvement de recul à la vue des cornes de l'hybride ce qui lui décrocha à nouveau un sourire et même un léger rire, que les humains peuvent être peureux parfois.

Leur voyage continua donc jusqu'à ce qu'un dragon s'arrête à quelques pas d'eux, les saluant humblement tout en expliquant les raisons de sa venue, ce qui débuta une discussion entre lui et la tête du groupe. L'assassin observait la scène, la tête légèrement inclinée en direction du dragon qui les avait rejoins, entièrement concentré sur son être. Il se fichait pas mal de la discussion en cours, son attention était uniquement portée sur un seul et unique but, comprendre une nouvelle espèce. Il lui était déjà arrivé de rencontrer des dragons auparavant mais leurs rencontres furent brèves et sans aucune réelle discussion, c'est donc pourquoi l'hybride ne pût s'empêcher de sourire en découvrant que ces êtres pouvaient discuter d'esprits à esprits.

Il fût toutefois repousser de force dans la discussion lorsqu'il ressentit une tension presque palpable prendre place entre leur groupe et l'écailleux. Les chevaux commençaient à s'agiter et ce en partie à cause de la présence imposante du drake, Fënrir posa donc pied à terre et passa sa main sur le flan de sa monture avant de frotter sa tête contre la sienne pour la rassurer et, après avoir fait de même avec l'ensemble des chevaux, se rapprocha des principaux acteurs de cette agitation d'un pas léger, presque volatile.

Il resta en retrait tout d'abord, se contentant d'écouter et d'observer calmement sans bouger, son commanditaire semblait se méfier grandement du nouveau venu et ça l'assassin pouvait le comprendre, cette situation ne semblait en aucun cas réaliste pour un esprit sain et bien que celui de l'elfe démoniaque était loin de l'être, il était peu probable que ses deux nouveaux compagnons soient pareils à lui. Le dragon quant à lui semblait vouloir calmer le jeu tout en tentant de s'expliquer calmement après quoi ils interpella l'ensemble du groupe. L'hybride s'avança donc calmement face au drake et s'inclina humblement en signe de salut et, par la même occasion, pour baisser ne serait-ce qu'un peu la tension qui montait.

"Enchanté vénérable dragon, Fënrir O'grimär, humble assassin pour vous servir. Je ne peux poser aucun avis sur votre recrutement n'étant qu'un simple "employé" car quelque soit mon avis, la décision finale ne revient qu'à l'employeur car comme dit précédemment, les contrats sont sacrés pour moi et dans ceux-ci les tiers n'ont aucun mot à dire sur les quelconques modifications et ce même si l'idée d'être accompagné par un dragon ne me déplaît absolument pas"

Il sourit à nouveau et repensa au mode de communication de son interlocuteur, plongeant ses yeux dans ceux du drake tout en s'efforçant de projeter son esprit dans le sien, le sourire au lèvre car après tout, qu'avait-il à perdre à essayer ? Cela restait un mode de communication comme un autre.

*Amusant*
Revenir en haut Aller en bas



Shrikan Tatsu

Conseillère en Machiavélisme
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Style de combat : Rapproché - sabre courts


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Sam 13 Mai - 20:30



Le dragon était calme, et continua de parler. Tantôt à moi seule, tantôt au groupe en entier. Sa première réflexion me fit légèrement tiquer, fronçant des sourcils et ayant l'air piquée au vif. Je lui répondis mentalement, de la manière la plus froide et la plus sèche que le permettait mon état d'esprit méfiant.

*Je ne suis pas de votre peuple, Dragon. Ne comparez pas ce qui ne peut l'être...*

Il me prenait pour l'une des siens ou quoi ? Je n'aimais pas cette idée de me comparer ainsi, alors qu'il ne me connaissait pas du tout. Bon, je faisais de même, mais j'étais une vieille peau d'écailleuse, j'avais mon âge sénile en ma faveur. Cependant, j'étais intéressée et étonnée par ce qu'il dit ensuite. Les dragons, travailler avec des bipèdes ? Je ne pus réprimer une expression de surprise, repensant au passé dans ce monde.

"Je suis étonnée que les dragons d'ici collaborent encore avec des bipèdes. La dernière fois les circonstances étaient particulières... mais il ne me semble plus que la collaboration soit toujours de mise avec le royaume humain. Intéressant, quoi qu'il en soit."

Je repensais à l'époque, il y a plus de 1000 ans de cela, où j'étais venue en ce monde en tant que gardienne, pour récupérer une des orbes. A cette époque là, j'étais jeune et encore dévouée à la cause des dragons ainsi qu'à celle des humains et des hybrides. En ce temps, mes cheveux n'avaient pas subis le ravage psychologique qui les avaient rendus blancs, et ils étaient d'un rouge flamboyant. Ma peau était parsemée d'un grand tatouage, un démon scellé en mon corps à cette époque me donnant un peu de mal. J'avais été la reine des dragons, pour les protéger d'un danger des plus grands. J'étais la plus puissante magiquement, mais aussi avait noué des relations diplomatiques fortes avec le royaume humain. C'était la seule collaboration de l'histoire entre des dragons et des bipèdes, du moins aussi proche, aussi officielle et aussi proche. J'en étais la cause, par ce que je représentais, ce que j'étais, et ce que je pouvais faire. Mais ne pouvant rester longtemps, et le danger écarté, je dus quitter ce monde, et l'équilibre fragile fur rompu. Les relations se distandirent avec le temps, et le monde oublia même ma présence. Car tous ici, oubliaient avec le temps, rien n'était conservé. J'avais appris cela, et j'en étais triste. Personne ne pouvait apprendre du passé, et tout le monde avait oublié mon existence et ce que j'avais fait pour eux. Mais peu importe, c'était le passé et je n'avais pas envie d'endosser le rôle à nouveau.

L'autre chose qui m'intéressa, et m'inquiétait également, c'était cette capture de dragon. Leur supposition les portait à croire que cela avait été orchestré par le laboratoire, en plus des autres bipèdes. Je ne pus m'empêcher d'avoir l'air inquiète. Avoir un dragon corrompu, ce n'était pas une bonne chose. Plus compliqué à vaincre. J'en avais déjà combattu bien souvent, mais je n'avais plus la force pour affronter des monstres pouvant faire trembler des royaumes d'un simple rugissement. L'autre soucis, c'était que le dragon allait sûrement vouloir récupérer le petit vivant. Mais s'il était infecté, je ne pouvais le laisser faire. Trop dangereux pour tout le monde, y comprit pour les dragons.


"Si un dragon est impliqué, aussi jeune soit il, cela peut d'autant plus compliquer les choses. J'espère que le pire est encore évitable dans ce laboratoire."


Le dragon me fit une petite boutade mentalement, et je lui répondis avec le même sarcasme, quoi qu'un peu plus corrosif.

*Alors nous sommes dans le même état d'esprit. Si vous mettez en danger mon équipe, je n'aurais aucune pitié et vous éliminerais sans remord. Mais sans cela, vous n'avez rien à craindre, à part ma mauvaise humeur habituelle.*


Soudainement, l'hybride intervint. Je le regardais avec surprise saluer avec beaucoup de cérémonie le dragon, lui montrant respect tout en spécifiant que ce n'était pas à lui de décider. Je le regardais avec de grands yeux.

" Vénérable dragon ... Sérieusement ? Ha ha ha ha ha !! "


Je me mis à rire, trouvant cela bien comique. Déjà qu'un descendant des démons dise cela, mais aussi qu'on puisse trouver un dragon vénérable. Il n'avait pas l'air si vieux que ça, et lui donner autant de crédit sur sa sagesse juste parce qu'il était dragon me faisait rire.

" Mon pauvre, si tu savais... Les vénérables dragons de ce monde sont morts il y a bien longtemps. La progéniture qu'il restait n'était guère prometteuse. Mais bon, qui sait... les choses ont peut être changées depuis le temps..."

Je posais de nouveau mon regard sur le dragon, mes yeux affichant moins de froideur et presque de la curiosité. Même si je doutais de pouvoir qualifier ce dragon de vénérable, il semblait loin d'être stupide. Et en tant que représentant de clans, il devait avoir son lot de diplomatie. Il n'était pas à sous estimer, mais je reste tout de même sur mes gardes. Je soupirais légèrement, croisant les bras tout enregardant le dragon.

" Je comprends votre venue alors. Nous sommes en effet sur cette même piste. J'ai déjà nettoyé deux laboratoires de ce genre dans le royaume humain, en plus de celui sous le palais de la capitale des humains. Mais celui du manoir m'inquiète le plus, car j'ai vu des rapports qui semblaient faire entendre que les expériences étaient les plus audacieuses et dangereuses."

J'expliquais ainsi un peu plus la situation, mais je n'hésitais pas à remettre sur la table le problème posé par le drake enlevé.

" Et si un dragon est impliqué, nous aurons sans doute à devoir affronter un Renégat. Car si votre Drake est corrompu, je n'aurais d'autre choix que de l'éliminer. C'est trop dangereux, et je ne pense pas avoir assez d'énergie pour effectuer sa purification en plus de celle de toute le laboratoire."

Cela allait se montrer difficile. Avec de la chance il sera déjà mort quand on arrivera. Au pire, il faudra le combattre, et l'autre dragon voudra le garder en vie pour le sauver. Même si mon geste allait être extrêmement mal vu par le comparse dragon, je préférais le prévenir d'ors et déjà. Bon, les choses étaient dites, je pouvais enfin donner mon verdict et me présenter un peu plus.

" Vous pouvez venir avec nous. Votre taille ne devrait pas poser trop de problème, et j'avais justement besoin d'une brute en plus dans l'équipe. Je me prénomme Shrikan Tatsu, Haut Dragon de mon état. Et si vous voulez savoir ce que c'est, demandez aux souvenirs de vos ancêtres. Enfin, si vous le pouvez.."

Je souriais avec sarcasme, essayant de lui mettre la puce à l'oreille. Je doutais qu'il sache de quoi je parle, mais on ne sait jamais. Je retournais vers mon cheval, pour remonter en selle. Il n'y avait plus de temps à perdre.

" Il nous faut partir, nous avons perdu assez de temps comme cela. Il faut y arriver pour le lever du jour, pour les coincer dans le manoir. Il ne faut pas qu'ils puissent sortir pendant que nous allons frapper."

De mon expérience dans les autres laboratoires, les créatures étaient sensibles à la lumière, et évitaient de sortir. Cela nous donnait un avantage pour les cerner dans leur tanière, et les éliminer jusqu'au dernier.


_________________
Revenir en haut Aller en bas



Denrak

avatar

Masculin Nombre de messages : 18
Style de combat : Maitre Martial


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Jeu 20 Juil - 11:41

[HRP: Toute mes excuse pour le retard, vraiment désolé onion03 ]

Eh bien, eh bien, son interlocutrice semblait toujours aussi acide à son égard, la collaboration allait être amusante à ce rythme. Gardant un calme parfait le drake soutenait l’air froid qui lui était adressé sans exprimer la moindre émotion à l’égard d’aucuns de ses interlocuteurs. Toutefois, la tension sembla finalement retombée légèrement, tant mieux cela ne pouvait qu’être mieux, ça lui éviterait de devoir agir comme une simple machine impassible. Il répondit rapidement au commentaire de la commanditaire.

* Je ne parle pas d’une collaboration à l’échelle des espèces, juste quelques communautés *

Ne cherchant pas à détailler plus Denrak en profita pour observer l’hybride qui calmait les équidés de manière plutôt efficace, sûrement un habitué de la faune. Quoi qu’il en soit le gris pu entendre les mots directement adressés à son esprit, il prit le temps d’y répondre, avec un ton beaucoup plus amusé et taquin.

* Votre mauvaise humeur semble en effet être le plus grand danger, puisse ma joie de vivre m’en protéger *

Toutefois voilà que l’hybride démoniaque venait s’adresser à lui, avec un respect certain que l’on retrouvait parfois chez les bipèdes en présences de drake. Beaucoup de peuples et de communautés ont pour principe de respecter les plus anciens, les dragons n’échappent pas à la règle. Pour sa part, Denrak n’était pas du genre à appliquer cela, forgeant le respect pour autrui pour ce qu’il était indépendamment de son âge ou tout autre chose. Qui sais un gobelin peut être plus sage qu’un être millénaire parfois…très rarement.

* Vénérable ? Mes écailles semblent si vieilles que ça ? *


Une réponse sur le même ton posé et amusé que précédemment, bien qu’il n’ait jamais montré de réaction à la tension installé jusque-là, le fait que celle-ci est disparue rendait tout de même les choses plus aptes à communiquer pacifiquement. Alors que la commanditaire rigolait, il répondait mentalement à l’assassin alors que ce dernier finissait de se présenter tout en répondant à sa question.

*Je vois, une manière de pensée bien respectable faucheur de vie. *



Écoutant ce que disait la bipède aux cheveux blancs sur les dragons, il nota dans un coin de sa tête qu’elle devait probablement avoir un âge avancé, ça ne serais pas la première fois qu’il voyait un être vivant transcendez ses limites, restait aussi la possibilité du mensonge ou de la folie, mais il n’y croyait pas vraiment. En tout cas, il tourna la tête lorsque l’hybride parla à nouveau, dans son esprit, un télépathe ? Cela amusa le drake qui se permit de répondre au commentaire du démon.

* Tu remarquera que c'est aussi fort utile *

Au même instant il répondit à la commanditaire qui venait de parler du drake capturé :

*Ne vous faite pas d’idée, je n’ai pas prévu de lui laisser la vie sauve si son état est déjà trop avancé pour être soigné.*

La première partie de sa phrase avait été bien plus froide soudainement, il n’était pas idiot au point de vouloir sauver tout le monde, et bien qu’il n’est pas encore fait face directement à cette corruption en particulier, il avait déjà pu observer les dégâts causés par des contaminations biologiques et magiques sur ses pairs par le passé. Bien que cela sois toujours de source différente, les magie influençant le corps et l'esprit des êtres vivant n’était jamais une bonne chose, surtout lorsque cela empirait. IL ajouta tout de même un détail à sa précédente phrase :

* Toutefois je resterais seul juge sur son devenir alors si l’un d’entre vous tente de le tuer sans mon accord, vous retournerez tous à la poussière, sans aucune exception. *

Le ton s’était montré légèrement plus sec qu’auparavant, inutile d’en faire plus, les avertissements étant donné des deux côtés, il avait les moyens d’agir si cela devait arriver. En tout cas ils allaient pouvoir se mettre en route, la commanditaire s’étant finalement présenté comme une Haut Dragon, un terme que Denrak se permit de noter dans un coin de sa tête sans faire de commentaire.

*Dans ce cas allons-y, je vous suis.*

Il laissa ses comparses remonter sur leurs chevaux et se mit donc à les suivre en bondissant et planant de manière successive à petite allure pour rester avec le groupe sans trop se fatiguer.
Revenir en haut Aller en bas



Shrikan Tatsu

Conseillère en Machiavélisme
avatar

Féminin Nombre de messages : 190
Style de combat : Rapproché - sabre courts


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Sam 19 Aoû - 12:18

PS:
 

La réponse du dragon me satisfaisait à moitié. Son autorisation, je n'en avais que faire. Je ferais ce qu'il faudra faire, en évitant un maximum de risque possible. Nous n'allons pas à un pic-nique que je sache...

"Mh... Nous verrons..."

Nous reprenions la route, prenant le petit trot our le galop. La nuit continuait, nous traversions forêts, longions la plaine où le vent frais de la nuit soufflait par bourrasque. Nous avançions ainsi, mais j'avais ma carte et savais où aller. Je fus satisfaite et arrêtais notre compagnie quand nous arrivions devant le lieu. Un manoir qui semblait abandonné, construit sur un petit surplomb rocheux dominant la plaine et préservé par un bout de forêt cachant en partie les lieux. L'allure était sinistre, mais des chariots abandonnés montraient qu'il n'était pas vide depuis très longtemps. Je ne prenais pas le risque de nous approcher du manoir, restant sur le chemin en contrebas du surplomb. Je descendais de cheval, faisant signe aux autres de faire de même.

" Nous y voilà. Restons à distance pour le moment, tant que le soleil n'est pas totalement levé."

Je regardais l'horizon, qui restait sombre mais palissait à vue d'oeil. Le jour devrait se lever d'ici une petite heure maximum. Si nous voulions faire un nettoyage complet, cela nous prendra peut être la journée. Car qui sait s'il y a beaucoup de galeries et jusqu'où elles vont. Je restais à côté de mon cheval, me concentrant un peu pour sonder les environs. Je ne sentais pas de grandes sources d'eau à la surface, mais il y avait plus profondément une nappe prhéatique et un réseau de petites rivières souterrainnes. Egalement, je sentais des pics d'humidité de ça et de là, comme de discrets filons. Les galeries, peut être ? Il faudra bien vérifier cela. Je m'accroupissais, grattant un peu le sol pour trouver de l'humidité. Là, j'invoquais un petit habaek. Cet esprit-serpent fait d'eau, pas plus grand qu'une couleuvre. Il gronda légèrement, montrant ses crocs et son mécontentement. Cela faisait un moment que je ne l'avais pas appelé pour de l'aide. Il n'aime pas ça. Amusée par la manière dont il montrait sa mauvaise humeur, je souriais et lui grattais ses écailles de glace derrière sa tête.

" Habaek, fais le tour s'il te plait. Je veux un rapport sur les issues, les fenêtres et les souterrains."

L'esprit sembla réfléchir, ne disant rien. Puis il se mit à piailler, comme s'il contestait quelque chose, et disparut dans le sol. Je savais qu'il allait faire le travail. Je devais juste lui fournir l'énergie nécessaire le temps de ses recherches. Cela me laissait l'occasion de faire un point avec les autres.

" Bon, en attendant, voilà le topo sur la situation."


Je me relevais, me tournant vers mon groupe atypique et haut en couleur. Il était temps de leur expliquer le contexte et les dangers de cette missions.

" Comme vous avez du en entendre parlé, des enlèvements d'humains et d'elfes, ainsi qu'un accident impliquant des être corrompus ont été reporté à la capitale humaine, plus précisément dans le château. Sous le château de trouvait un laboratoire dans lequel des expériences de magie noire et de corruption se sont effectués. Les personnes enlevées servaient de cobaye. Elles ont été en partie relâchées ou bien tuées, selon le degré de corruption."

Je commençais à marcher de long en large, une habitude quand je parlais tout en réfléchissant.


" Mais suite à la découverte et à la destruction de ce laboratoire, j'ai effectué d'autres recherches, ayant trouvé des notes impliquant 4 autres laboratoires annexes éparpillés dans le royaume et à sa frontière. Le manoir que vous voyez là est le dernier que je n'ai pas encore nettoyé."

Je soupirais en pensant qu travail que ça avait été. Pas étonnant que j'étais crevée, surtout pour avoir du faire ça toute seule! Je n'étais pas vraiment dans le meilleur de ma forme. D'où la raison pour laquelle j'avais recruté des extérieurs, chose que je préférais éviter. Car on ne peut s'assurer d'un bon travail que par sois même. J'espérais suffisamment les canaliser et ne pas avoir de fuyard. Ce serait bête de devoir tuer des idiots froussards et couards. Je fixais mon regard glacé sur eux, étant plus sérieuse que jamais.

" Le but de la mission ici est d'exterminer tous les éléments corrompus, de faire un grand nettoyage. Détruire également les écrits pouvant conduire à la conduction d'autres expériences."

Tout effacer pour que rien ne recommence. J'étais tout à fait consciente que les chercheurs avaient sans doute fuis avec leurs plus précieux écrits. Mais les poursuivre sera une autre tâche, une fois que j'aurais nettoyé celui là. J'avais quelques pistes, mais ce sera un autre travail dans un deuxième temps. Trouver celui à la véritable origine de ces atrocités était mon but. Et par les dieux, qu'il allait prendre cher si je lui mettais la main dessus... Mais avant tout, il faut nettoyer son bazar.

" Je doute qu'il y ait encore des personnes saines et bonnes à sauver dedans, les chercheurs ayants abandonnés les lieux et condamnés les issues. Mais il y a comme partout des fuites, et certains peuvent sans doute s'échapper. Quoi que nous allons trouver là dedans, ce sera ni sympathique ni forcément facile à tuer. Je le sais pour avoir nettoyé le laboratoire principal et les 3 autres avant. C'est pour cela qu'il y a des règles à suivre, assez importantes."

Je m'arrêtais de marcher, les regardant avec tout le sérieux possible.

" Premièrement, ne vous faites surtout pas mordre ou griffer. Dans mes rencontres précédentes les morsures et griffures sont véhicules de poison et de corruption. Je ne suis pas certaine d'avoir assez d'énergie pour purifier vos plaies, et je n'ai pas envie d'avoir d'autres mort-vivant sur le dos."

C'était une plaie ces créatures. Elles n'étaient même pas amusantes à combattre, juste très nombreuses et maladroites, énervantes par leur sauvagerie sans intelligence. Mais avant de se changer, ils auront toute la douleur du poison coulant dans leur veine. Et ça, c'est handicapant quoi qu'il arrive pour combattre.

"Deuxièmement, il faut bien faire les choses, et le faire avec prudence. Ne jouez pas au héros, vous risquer de compromettre la mission. Il ne faut en aucun cas en laisser s'échapper. Le fait d'attaquer de jour les empêchera de partir, car ils craignent en général la lumière. Mais ils peuvent trouver refuge dans les sous-sols ou des galeries, il faudra être vigilant. La plupart sont pires que des bêtes, uniquement dirigés apr leurs instincts. Mais d'autres sont plus intelligents et vicieux. Vous devez tout le temps rester sur vos gardes."

J'en avais rencontrés quelques uns. Plus amusants, mais très énervants car du genre à se cacher. Une partie de cache-cache je dis pas non, mais dans un endroit aussi petit et où je dois réserver mon énergie est véritablement épuisant. De sales pestes énervantes, voilà ce qu'elles étaient. Enfin, pour moi. Je suis déjà une abomination en soit, avec ma capacité à combattre et la violence dont je peux faire preuve. J'espère juste que les autres sauront se montrer à la hauteur.

" Pour la méthode d'entrée, j'attends que mon équipe de rapport soit de retour. En fonction, nous pourrons établir un plan, les rôles de chacun et la formation la plus appropriées. Avez-vous des questions en attendant ? "

J'attendais des remarques bien entendus, des questions et autres commentaires en tout genre. Nous avions encore un peu de temps, alors il vallait mieux tout mettre bien au clair.


_________________
Revenir en haut Aller en bas



Fënrir O'Grimär

avatar

Masculin Nombre de messages : 41
Style de combat : Fourbe


MessageSujet: Re: Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]   Mer 13 Sep - 19:33

Fënrir continuait d'observer en silence le drake, se laissant peu à peu oublier de la conversation plus par habitude qu'autre chose, il n'était presque plus maître de lui-même une fois que son attention était focalisée sur quelqu'un ou quelque chose, il observait, il analysait chaque parcelle du corps du dragon en y cherchant des failles, des faiblesses mais tant qu'il ne l'avait pas vu combattre, aucune tactique n'était vraiment viable. Toujours étant qu'il fût sorti de sa transe par le chef de leur groupe qui semblait être prête à repartir en direction de leur quête, direction encore inconnue du groupe d'ailleurs bien que l'hybride n'en avait que faire, il était là uniquement pour son plaisir personnel et, un peu, pour l'argent. Ils repartirent donc avec leur nouveau compagnon de route, bien moins discret qu'eux mais qui avait tout de même certains avantages tactiques certains.

L'assassin aimait beaucoup voyager, cela lui rappelait un peu sa vie d'avant, celle où il vivait au grand air dans son plus simple appareil, tel un loup parmi les loups. C'est donc plein de nostalgie qu'il regarda défiler le paysage devant ses yeux, perdu dans ses pensées jusqu'à ce que l'atmosphère devienne lugubre sans crier gare. Il plaça, par réflexe, ses mains sur ses dagues, cachées sous sa tunique et observa les alentours rapidement, laissant glisser ses yeux un peu partout à la manière d'un aigle qui cherche sa proie. La manoir qui se trouvait non loin d'eux lui renvoyait un sentiment déplaisant, comme si quelque chose ou quelqu'un le regardait sans que lui-même puisse le voir ce qui le fît grincer des dents.

Il reporta tout de même son attention sur leur commanditaire, sans pour autant négliger d'observer les alentours du coin de l'oeil, et l'écoute parler aussi calmement que possible, hochant parfois la tête à ses dires et haussant parfois un sourcil sur d'autres. Leur "aventure" allait être plus amusante que prévue et l'idée de combattre des créatures inconnues lui décrocha un sourire carnassier, laissant transparaître ses dents aussi pointues et aiguisées qu'une lame.

Il profita d'être à l'arrêt un moment pour sortir quelques fioles de sa tunique et d'en inspecter le contenu, histoire de voir si tout était bien en place et d'esquiver une catastrophe qui pourrait mettre en péril leur mission. Il sortit au passage quelques boules d'herbes en tout genre d'une fiole pour les mettre à macérer dans une autre remplie d'un liquide transparent mais à la fois très odorant. Il émit pour finir un long sifflement qui mit en marche le serpent enroulé sur le bras tenant la fiole jusqu'à ce que celui-ci vienne en mordre la fine membrane qui le recouvrait, laissant son poison couler lentement pour se mélanger à la mixture. Ayant posé pied à terre, il avait profité de leur "mise au point" pour s'approcher des arbres, espérant y trouver ce qu'il cherchait.

Il ne lui fallut pas longtemps avant de tomber sur un tapis de mousse végétale et il en récolta un petit paquet en souriant, la mousse était une plante qui demandait beaucoup d'eau et qui, par conséquent, pouvait servir de conteneur à poison et ce même si la plante mourrait lors du processus, il sufisait d'y mettre le feu pour qu'un épais nuage de poison se répande rapidement, très utile en souterrain. Il en plongea donc dans quelques unes de ses fioles les plus mortelles, juste au cas où et rejoignit le groupe aussi rapidement qu'il en était parti.

" Hm.... comment dire, j'ai juste une question de routine mais vous comprendrez que dans mon métier, il vaut toujours mieux s'en assurer, histoire de ne pas commettre une "légère" erreur de calcul.... Nous ne faisons strictement aucun prisonnier n'est-ce pas ? Sinon, pour les rôles je suggère que vous me laissiez passer devant, surtout si nous affrontons quelques choses qui ressemble plus à des bêtes qu'à des hommes, je pense que cela relève plus de mon domaine que du vôtre sans vouloir me venter bien entendu, juste histoire de bien situer les compétences de chacun."

Fënrir n'était pas du genre à partir en mission à l'aveugle et qui dit créatures étranges dit expériences étranges, il fronça donc les sourcils et, d'un air assez sérieux, posa la question qui lui trottait dans la tête depuis longtemps.

"Pour finir, vous avez dis avoir déjà "nettoyé" plusieurs autres endroits comme celui-ci, que risquons nous donc de trouver à l'intérieur en dehors de ces créatures ? Je parle de choses dans le genre de poisons ou de gaz potentiellement mortel pour notre compagnie, histoire de bien me préparer à ce qui va suivre."
Revenir en haut Aller en bas
 

Quête: Le Labo des Tréfonds - Manoir abandonné de Vent-Froid [PV Fenrir, Sizar, Denrak]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse aux trésors dans un vieux Manoir abandonné [Jared]
» Quête : Le Labo des Tréfonds [Kathryn - Edwin - Rakshasa - libre]
» La Suisse débloque les fonds de Jean-Claude Duvalier
» Le Manoir Oublié
» RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties !



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Royaume Humain :: Sur les routes-