Partagez | 
 

 Entracte [PV Dreksaÿ]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Vega Aldebarán

avatar

Féminin Nombre de messages : 108
Style de combat : Huilé et musculeux


MessageSujet: Entracte [PV Dreksaÿ]   Mar 14 Mar - 23:37

Les voiles flottaient comme des étendards blanc, claquant contre les dormant des fenêtres. La journée s’avançait et et les rayons du soleil venaient chatouiller les pieds nus de Vega. Elle souriait comme une enfant dans son sommeil. Les draps recouvrait une partie de son corps, elle s’était débattue toute la nuit de sa robe de chambre. La chaleur était lourde même la nuit. L’air s’emplissait de particules de fumées, polluée par la vie citadine. Les cheveux bistrés de la Dame encadrait son visage blanc. Le personnel s’affairait et chuchotait. Ils n’avaient aucunes consignes et la Duchesse qui, d'habitude, évitait autant que faire se peut la capitale. Finalement un coursier était parti chercher Lord Gryspir.

Une gouvernante prit l’initiative de tirer la Dame de son sommeil angélique. Vega ne sembla houspiller personne, alors tout le monde s’agita comme pour rattraper le temps perdu à regarder la Duchesse endormie. Elle disposait de ses appartements, seule pour la journée. Les enfants avaient été réveillés et accomplissaient leurs devoirs, comme à l’orphelinat.
L’épreuve de “bonté” s’était déroulée correctement, après avoir parlé à la plupart des membres de l'assemblée, Vega était aller fêter l'événement avec Gryspir. Elle repassait en mémoire ses souvenirs de la veille en jouant avec l’épaisse chevalière qui ornait son auriculaire. Vega entreprit de prendre le plus de notes possibles sur ses adversaires. Elle découvrit une page blanche dans un petit carnet, faisant glisser trois fois sa main sur le papier, elle entreprit de noter et croquer ses souvenirs. Ses schémas pouvaient être parfois raturés et laids, mais au moins ils étaient précis.

Elle passa la seconde partie de la matinée à prendre des notes, aller et venir dans ses registres et livres de comptes afin de découvrir qu’untel avait mangé dans tel fief, qu’un autre avait emprunté l’une de ses voitures pour aller là-bas. Vega savait qu’investir dans les transport et que consteller les routes de ses diligences étaient un atout pour connaître la vie d’Espalion. Parfois on lui déposait une tasse chaude de café amère sur son secrétaire. La chambrière tenta plusieurs fois de l’habiller sans succès. Vega trouvait la chaleur trop difficile pour se corseter et s’ensevelir dans des kilomètres de soieries. D’autant plus qu’elle ne voulait pas sortir avant la fin d’après-midi. Aussi la servante avait réussi à déposer un chiton brodé sur ses épaules. Ainsi vêtue, Vega ressemblait aux statues de marbres des palais, représentant les jeunes vierges du printemps ou les demoiselles généreuses de l’été.

Lord Gryspir, qui aurait su tirer Vega de son travail, semblait ne pas répondre à l’appel. Il était sans doute acculé par de nombreux curieux. D’ailleurs on voyait quelques regard traîner devant l’hôtel particulier de la Duchesse. Mais cachée derrière des ifs taillés, des oliviers noueux, après une orangerie seulement on pouvait voir la Duchesse, penchée sur ses livres dans son cabinet au dessus des jardins.

Après une longue attente, on entendit gronder une rumeur près de la porte. Quelqu’un venait s’annoncer. Probablement Gryspir; il était en avance ? Vega pensa qu’ils devaient être nerveux avant l’épreuve de sagesse.


[ coiffé au poteau ( ͡° ͜ʖ ͡°) ]
Revenir en haut Aller en bas



Dreksaÿ Adhamanthe

avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Entracte [PV Dreksaÿ]   Dim 7 Mai - 22:56

- Non, non et Non !

Le cri avait raisonné dans la pièce, fort et mais presque ridicule. L’homme avança et faisait maintenant face a Zach. Cette homme était petit et trapu, mais bien habillé, un marchand en somme. Marchand de tissu ou de vêtement au vus des étoffes de prix qui constituaient en grande partie ses vêtements. ce petit homme gesticulait dans tous les sens en agitant les bras tout en continuant son grand discours improvisé en faveur d’une jeune duchesse qui prétendait au trône. Zach, était un mage de l’académie. Il faisait partie de ces rares mages à avoir vraiment perdu lors de la révolte du peuple. Étant un manipulateur du feu et de la chaleur, le fait qu’une gigantesque tornade de feu et dévasté le château n’aidait pas a se faire bien voir. Mais n’étant pas connus pour ses dons magique au dehors de l’académie, il jouissait plutôt d’une réputation de charmeur et d’être une personne de bonne compagnie. Zack, du coup, semblait n’avoir rien à faire de la plaidoirie de ce charmant monsieur, légèrement lourdeau. Bien malin celui qui aurait réussi à dire si oui ou non Zack se payait la tête du marchand. Son objectif était simple, voir qui avait le soutien de qui dans le peuple. Et cette Vega Aldebarán semblait avoir une certaine popularité auprès du peuple. Lui rendre une petite visite serait surement une bonne idée. Pour discuter aimablement et amicalement. De tout, de rien, de politique, de la pluie et du beau temps… Les discussions mondaines… Le monde ne tourne pas qu’autour des politiques et de la guerre.

- Dres, tu viens avec moi ? A ce qui parrait, c’est une très belle femme. d’autant que je pense qu’il serait bon pour toi de savoir qui sera ta principale rivale… Après, que tu m’accompagnes ou pas, j’y vais dans tous les cas !

Dreskaÿ eut un léger sourire ils étaient de cette taverne depuis plus de deux heures pour “ fêter “ la victoire… Super idée… Mais comme cette épreuve n’était qu’une farce il n’y avait pas grand chose a fêter de toutes façon…

- Une belle femme ? En politique ? Ce doit être la seul raison pour laquelle on l’écoute non ? , sourit Dres
- T’es mauvais… Certaine femmes sont belles et intelligente ! Et…
- C’est pas pour leurs intelligence que les femmes sont admise dans les cours ! C’est pour ce qui se trouve au dessus et au dessous de leurs ventre…
- C’est élégant… Et malheureusement trop vrais… Tu comptes faire quelque chose a ce sujet ? Ce serait pas une mauvaise chose non ? Ca te donnerait une certaine notoriété auprès des femmes politiques et femmes chevaliers…
- Et prendre le risque d’avoir la moitié des nobles du royaume sur le dos ? Déjà qu’une grande part vas se tourner vers cette femme dont tu me parles juste parce qu'ils voient en elle une poupée manipulable à souhait. Ils devraient se concentrer sur ce qu’ils savent faire de mieux...
- … Tu sais quoi ?! Je vais y aller tout seul ! Ce va nous éviter des problèmes a tous !
- Mais non…

Les deux hommes se levèrent des tabourets sur lesquelle ils étaient assis et partirent en direction du manoir où résidait la jeune duchesse. Seul Zach, fut annoncé, alors que pourtant Dreskaÿ marchait a ses côtées. La tête découverte mais portant toujours son armure de mails et de cuir. Son épée dépassant de son épaule gauche, tandis qu’une seconde battait son flanc. Le fait que Zach vienne demander a rencontrer cette femme, Vega, en particulier faisait parler suscitait beaucoup de questionnement, il était de notoriété presque publique que Zach soutenait Dreskaÿ Adhamanthe, enfin… La rumeur disait qu’il le soutenait, mais Zach était suffisamment intelligent pour ne pas donner son avis publique. Il tennait a son image et il ne voulait pas causer de tort à son ami. Zach, se fit connaître à la porte du manoir, demandant si Dame Aldebarán était disponible. Dreskaÿ fut introduit comme étant le serviteur de Zach. Un homme de main ou un majordome, au choix. Le plus troublant pour tout observateur avisée était que Dreskaÿ avait et changé de vêtement et changé de visage. Tout mage suffisamment compétent verrait que ce n’était pas une altération de son corps, mais simplement un charme d’illusion lancé sur lui même afin de rendre la chose plus crédible et quasi indécelable. Quoi qu’il en soit, les deux hommes se retrouvaient a attendre la maitresse de maison ou au moins le majordome dans le hall de la demeure où logeait Vega Aldebarán. Le valet avait laissé entrer le mage et son ami, afin de ne pas trop attirer l’attention sur la maison. Une initiative peut être trop téméraire ?
Revenir en haut Aller en bas



Vega Aldebarán

avatar

Féminin Nombre de messages : 108
Style de combat : Huilé et musculeux


MessageSujet: Re: Entracte [PV Dreksaÿ]   Mar 9 Mai - 0:04

- Un certain Zach ma dame.
Vega souleva ses deux petites lunettes rondes de son nez. Se frottant les yeux.
- Peu m'importe son nom, qui est-il ?
Le majordome resta coi.
- Donc vous le recevez purement pour l’audace de s’être annoncé?
La conversation était à sens unique. Vega croisait les mains sur ses genoux, toujours assise à sa table de travail.
- C’est… hum. bafouilla le petit homme.
- Renvoyez-les alors. Vega se retourna vers son livre à la lourde couverture en cuir.
- Madame, si je puis me permettre… entonna la chambrière, jetant un regard salvateur au serviteur. il me semble que c’est l’homme raffiné qui soutenait Seigneur Adhamanthe. Peut-être a-t il préféré votre charme.
- Vous avez assisté à l’épreuve de bonté? Demanda-Vega, entre de l’interrogation sincère et du défi.
La femme rougit et se recula.
- Sachez ce qu’il veut. Un homme qui soutient nos opposant pour le titre ne vas pas innocemment se présenter. Lança-t-elle finalement.
Le majordome repartit, il ne se permit de respirer qu’après avoir quitté le bureau de la Dame, soulagé d’avoir au moins quelques choses à rétorquer aux visiteurs.

_ _ _

Les enfants quittaient leurs professeurs de lettre improvisé. Ce séjour à la capitale était de vraies vacances ! En plus, cet après-midi, ils avaient eut la permission d’aller au marché. Aran et Aengus firent la course, du petit salon jaune, jusqu'à leur appartement, dans ce qu’ils appelaient la Tour. En passant dans le hall, Aran agrippa son frère par la manche. Elle s’avança, le même maintient que la Duchesse, ses cheveux blancs retombant décoiffés en épaisses boucles dans son dos. Les yeux des jumeaux semblaient vous détailler d'un même regard. En passant d’un visage à l’autre, vous retrouviez les mêmes traits, les mêmes yeux de glaces qui vous irradiaient.
- Messieurs. s’inclina Aran de façon trop espiègle pour être crédible. La Duchesse nous envoit pour vous accueillir. Vous viendrez sans doute prendre un thé dans le petit salon jaune ?
Aran imitait bien la Duchesse, si ce n’est qu’elle était beaucoup plus jeune. Le garçon lui était mal à l’aise et prit la main de sa soeur.
- Arrête, on va encore avoir des ennuis. Lui chuchota-t-il.
Mais Aran faisaient déjà signes aux invités de la suivre.
- J’espère qu’en grandissant tu seras aussi charmant que ce monsieur, s’amusa la fille en raillant son frère.
- Je serais chevalier moi ! Pas barde. Annonça-t il, à mi-voix mais fière.
Elle glissa son bras dans celui de son frère, jetant un coup d’œil pour voir si on la suivait derrière. Ses sens de démons s’affolaient. Elle était trop jeune pour saisir la magie, mais elle était un peu trop démone pour l’ignorer.

_ _ _

Le majordome redescendit l’escalier central, ajustant la ceinture de son habit. Il écarquilla les yeux en trouvant la grande pièce vide - sans compter ses gardes et domestiques. Il hésita à ouvrir les portes, paniqué, puis opta pour une solution moins démonstrative, de peur de créer une réaction de la foule.
- Où sont ils allés ?! s’étrangla-t il auprès d’un garde.
- beh, les enfants sont…
- Les enfants ! Quelle idée de venir avec des enfants !? s’insurgea-t-il. Ce n’est pas un nourricière ici. Il chercha une domestique, où sont allés les enfant? Faites du thé, du café, peu importe ! Et trouvez Grispyr.
Le garde s’offusqua du comportement du domestique. S’il avait pu prendre une pause, il aurait posé son poing dans le nez du majordome. gnangnagna ! Même pas merci ! La prochaine fois, va ge faire fout'.

_ _ _

- Pourquoi êtes-vous venu voir Dame Aldebaran ? s'enquit-Aran, curieuse. Elle est très occupé avec les évènements en ville.
Aengus n’avait pas oser s’asseoir. Il était prêt à déguerpir, attrapant sa sœur au passage. Il jouait moins bien la comédie. De lui on lisait plus la patience des elfes, mais ses yeux expressifs étaient ceux d’un homme. Un beau mélange ces deux là!
Le salon jaune était intime et portait bien son nom. Des renoncules dorées ornaient une table basse, faisant écho aux murs dont les lambris peint reflétaient le soleil. Les fauteuils étaient épais, parfait pour les séant de Dame en vérité, et de la couleur du miel blanc et onctueux ; comme les tartines que la fillette avait commandé d’une voix autoritaire. Ici elle faisait autant loi que la Duchesse.
Elle n’écoutait pas vraiment les réponses des deux hommes face à elle. Aran était trop heureuse de la facilité d'ordonner les choses ici et s’évertuait à être une petite réplique de douze ans de Vega.
Mais l'originale poussa la porte, l’air sévère. Quand elle portait ses lunettes, elle était toujours plus sérieuse. Aengus serra les dents et comme prévu tira Aran par le bras avant de courir. Cette dernière eu a peine le temps de voir la Duchesse.

- Pardonnez-les , ils sont très… stimulé par l'effervescence d’une grande ville. S'amusa la Duchesse.
Abandonna son statut de madone, elle sourit, fit glisser ses lunettes d’un geste charmeur et s’assit.
- Du café? Demanda-t-elle, les lèvres affinées par un sourire.

Chaque descriptions faite de la dame était des invitations à la luxure. Le parfum des renoncules envoutait autant que sa silhouette lascive. Et ses gestes étaient un engagement pour se plonger dans ses bras enjôleur. Derrière elle, pour les plus attentifs, on reconnaissait le domestique dépassé par les événements. Une autre demoiselle le dépassa pour attirer l’attention de Vega.
- Nous n’avons pas de nouvelles de monsieur Grispyr, madame. murmura-t-elle. Vega la renvoya de la main. se retournant vers ses invités.
- Me voilà ennuyée. Seigneur Grispyr a pour habitude de traiter les demandes de visite. Regardant Zach elle ajouta. Je devrais avoir quelques instants pour vous.
Elle porta son café à ses lèvres, conviant Zach à boire.


[les couleurs : Vega ff99cc ; Aran 99ccff ; Aengus ccccff]
Revenir en haut Aller en bas
 

Entracte [PV Dreksaÿ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Entracte.
» Soirée à l'opéra Garnier...
» Le temps d'un entracte [Neliana]
» Page d'entracte, plaisir de jeu et départ
» Retours de liens d'entracte



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Royaume Humain :: Espalion-