Partagez | 
 

 Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Maître du jeu

avatar

Nombre de messages : 31

MessageSujet: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Dim 12 Mar - 8:46

Quelques jours venaient de s'écouler depuis l'épreuve de bonté et le palais royal était en ébullition, toutes les suites du palais étaient occupées, et malgré la grandeur des lieux, il manquait encore des places. Ceux qui avaient une propriété en ville ou non loin s'y rendaient pour dormir et revenait ensuite. Certains devaient partager des appartements.
Aussi, quelques nobles mécontent demandaient à ce qu'on utilise les appartements royaux, qui permettrait de loger à eux seul 5 familles, mais les domestiques avaient reçu des consignes claires : n'ouvrir les appartements royaux sous aucun prétexte. Le grand intendant du palais (chef des domestiques) avait confisqué toutes les clés menant aux appartements royaux, bien qu'il prétendait n'en avoir aucune lorsqu'on lui demandait de les ouvrir. La rumeur courrait que cette décision venait des membres de la chambre, bien qu'aucun n'eut confirmer, sans doute pour couper court au débat. "Que personne ne se prenne pour le roi", semblait être le mot d'ordre.
Dans cette ambiance électrique, tout le monde attendait avec impatience l'épreuve de sagesse. Et quand enfin ce fut le moment, il y eut comme un frisson électrique qui parcourut tout le palais et la grande salle d'audience du palais fut noir de monde avant que les plaignant n'arrive.

étoile étoile étoile

Si vous arrivez sur ce sujet par hasard, vous devriez faire un tour ici : Modalité pour l'événement de la nomination du roi

Chaque prétendant va avoir un cas de justice ou de morale à trancher.
Comme c'est l'épreuve n°2, seul ceux qui ont passé l'épreuve de bonté peuvent demander à passer l'épreuve de sagesse.
Ce ne sera pas aussi simple que la première épreuve : Je vais vous donner à chacun un cas de justice différent (j'en ai que 6 en stock, donc si vous êtes nombreux et que j'ai pas le temps d'en écrire d'autres, je vais p'être en réutiliser, même si ce n'est pas le but) ; sachez, tout de même, que les solutions aux épreuves ne sont pas prédéfinies à l'avance et que vous pouvez broder ce que vous voulez en fonction de l'énoncé de votre épreuve.

Envoyez-moi un MP (à Subraya) pour demander votre épreuve (en gros, ça consiste à prendre un ticket, le premier à m'écrire passera son épreuve en premier et ainsi de suite),
Je poste l'épreuve à votre nom,
Vous y répondez,
J'écris le résultat,
Il ne vous reste qu'à attendre la troisième épreuve,
Et moi, je posterai l'épreuve pour le candidat suivant.

Que la sagesse soit avec vous. onion38
Revenir en haut Aller en bas



Maître du jeu

avatar

Nombre de messages : 31

MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Dim 12 Mar - 15:01

Épreuve de Dreksaÿ Adhamanthe :

Le grand sage, grand mage du sanctuaire des étoiles Théliophor Nalm -un vieux très vieux- et ses 3 jeunes disciples, Gilbert, Saturnin et Faustin furent annoncé (un brun, un blond, un roux, tous pourtant la même tenu bleu foncé brodée de blanc).
Le grand sage prit la parole :
« Mes hommages,
J'ai promis d'enseigner mon plus grand secret de magicien à mon élève le plus méritant. Gilbert, Saturnin et Faustin se sont montrés tout les 3 exceptionnels dans tout les domaines. Ils obtiennent tous la meilleur note aux examens. Pour les départager je leur ai lancé un défi : celui qui me ramènerait l'objet magique le plus incroyable sera vainqueur.
Gilbert est parti dans les montagnes naines, où il a trouvé un mirroir magique permettant de voir qui l'on souhaite.
Saturnin est parti chez les elfes et à trouvé une pomme en or qui peut guérir n'importe quelle maladie chez celui qui la touche.
Faustin est parti chez les démons d'où il a ramené un tapis magique qui permet de se déplacer où l'on veux instantanément. »

Saturnin prit la parole :
« Sur le chemin du retour nous nous sommes retrouvé et avons partagé nos découvertes. Gilbert nous à montré son miroir et nous avons voulu voir notre maître Théliophor. Nous l'avons vu très malade. Grâce au tapis de Fautin, nous nous sommes rendu instantanément aux sanctuaires des étoiles, où nous avons apprit que les médecins ne donnaient plus que quelques heures à vivre à notre maître, je me suis donc hâter d'aller voir notre maître pour le guérir à l'aide de ma pomme d'or. »
Gilbert continua :
« chacun d'entre nous à ramener un objet extraordinaire, et sans l'ensemble de nos objets, nous n'aurions pas pu soigner notre maître. »
Suite à quoi le grand sage reprit la parole :
« Vous voyez donc le problème, comment puis-je choisir qui à qui transmettre mon plus grand secret ? »

[ps : cette énigme est honteusement copié sur une histoire du Père Castor.]
Revenir en haut Aller en bas



Dreksaÿ Adhamanthe

avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Mar 14 Mar - 14:36

Dreskaÿ était en ville depuis quelque jours seulement. Il logeait chez un amis en face du palais. Il était attendue le lendemain pour la seconde épreuve. L’épreuve de sagesse. Une idiotie… Qui pouvait juger la sagesse d'autrui ? et cela au travers d’une décision de justice ! Ou en résolvant un problème… Quoi qu’il en soit…. Il devait être là et rendre son verdicte.

- Dres ! Oh !! Dres !!!

- Hmm ?
- Tu m’écoutes ?!
- Oui… Oui… Vas y continue…
- Donc. Je disais… Nan mais tu le fais exprès ?!

Dreskaÿ se leva et passa sa cape et avança vers la porte. Zach se trouvait dans l’encadrement et l’attendait, son sourir en coin comme toujours. Le mage fit un léger signe de la main à la femme en face de lui. Dreskaÿ passa à côté du mage et ils allèrent tous deux vers le palais. Personne ne se trouvait dans la salle du trône transformé, comme lorsque le roi était en service, en salle de doléance. On imaginait sans peine les gradins qui aurait put être construit le long de la galerie, et peut être une foule plus présente mais à cette heure si il n’y avait personne. Personne hormis deux ou trois candidat déjà présent. L’attente ne fut pas si longue que ça. Le peuple a beau dire. Voir les nobles se tirer dans les jambes les uns des autres, leurs fait bien plaisir. La preuve, les doléance avait était ouverte au public et la salle était noir de monde. Dreskaÿ était le premier à devoir rendre son jugement. Aucun problème.

Le grand sage, grand mage du sanctuaire des étoiles Théliophor Nalm et ses 3 jeunes disciples, Gilbert, Saturnin et Faustin furent annoncé. Le problème fut exposé au prétendant au trône humain et celui-ci répondit presque du tac au tac :

- Grand mage Théliophor, une leçon est a tiré de l’histoire de vos apprentis. Une leçon que nous devons tous retenir. Tous sont aussi brillant les un que les autres, et sans le pouvoir de chacun des objets vous ne seriez pas là aujourd’hui. Leur union a fait leur force. Qu’ils continuent sur cette voie. Révélez une partie de votre secret à chacun d’entre eux, ainsi ils seront obligés de travailler ensemble, mains dans la mains, afin de pouvoir avancer.
Revenir en haut Aller en bas



Maître du jeu

avatar

Nombre de messages : 31

MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Mar 14 Mar - 20:20

Lorsque Dreskaÿ rendit son jugement, le sage Théliophor considéra la question d'un air pensif pendant que l'assemblée murmurait. Puis, le grand sage releva la tête et dit :
" C'est envisageable, hum ... Cette solution est des plus avisée, pourquoi n'y ai-je pas penser moi-même. Je vous remercie monseigneur."

Les membres de la chambre murmuraient entre-eux de plus en plus fort, jusqu'à ce qu'on puisse comprendre des brides de discussion, ils avaient l'air satisfait. Le murmure continua de grandir jusqu'à ce que certains membres de la chambres applaudissent légèrement (c'est pas une ovation non plus Razz)

Le grand mage  Théliophor Nalm salua Dreskaÿ ainsi que la foule de nobles avant de quitter la salle.
Les 3 disciples ressortirent en suivant, Gilbert avait l'air satisfait du jugement, Saturnin affichait en partant un air interrogateur sur le futur, et Faustin, lui, semblait irrité, sans doute aurait-il préféré recevoir toute la gloire.

Un membre de la chambre prit alors la parole : " Dreksaÿ Adhamanthe, vous avez réussi votre épreuve, rejoignez la foule et laissez place au prochain candidat".

[hors rp : j'ai l'impression que ma réponse est pourri, mais en semaine, j'ai pas vraiment le temps de faire mieux ^^"]
Revenir en haut Aller en bas



Maître du jeu

avatar

Nombre de messages : 31

MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Mer 15 Mar - 6:38

Épreuve de Vega Aldebarán :

On entendit les pleurs d'un bébé bien avant de voir les 2 plaignantes rentrer dans la salle. Le crieur annonça mesdames Iseult Aduatuca et Matilde (sans nom de famille). Elles s’arrachaient successivement un tout jeune bébé des bras. Une fois arrivées devant la cours elle parlèrent en se coupant la parole l'une l'autre.
« Cet enfant est le mien.
- Mensonge, c'est la chair de ma chair.
- tu affabules, j'ai souffert toute une nuit pour mettre au monde cet enfant.
- Madame, dites-lui de ne plus toucher mon enfant.
-dites-lui à elle . »
Revenir en haut Aller en bas



Vega Aldebarán

avatar

Féminin Nombre de messages : 220
Style de combat : Huilé et musculeux


MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Mer 29 Mar - 5:39

Coupez le bébé en deux.

(Si tu veux lancer une autre épreuve après moi du coup je réserve ma réponse en cours...)
Revenir en haut Aller en bas



Vega Aldebarán

avatar

Féminin Nombre de messages : 220
Style de combat : Huilé et musculeux


MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Dim 7 Mai - 14:26

Vega se penchait pour ajuster l’ourlet de sa robe. La nuit entre les deux épreuves avait été mouvementée, fêtes, boissons, visites et des assassins qui couraient les rues, fuyant des clients trop audacieux.
Le coeur de Vega penchait, elle avait la nausée pour seulement la seconde épreuve ! Elle releva ses épais cheveux pour qu’une domestique passe un collier d’or blanc dont les aigues-marines rendaient ses yeux encore plus froid. Sa peau frissonnait. Le Lord, qui ne la quittait plus pour son séjour à la capitale, glissa sa main sur son épaule.

- Tu es scandaleusement belle. Il déposa ses lèvres contre son front. Même si tu ordonnais de brûler le palais, ils scanderaient ta beauté et obéirait.
- J’aimerais être autre chose qu’une jolie poupée.
- Ah ! C’est ce que demandent tous les rois ! Tu es en bonne voie.
Elle sourit tristement.
- Les enfants resteront ici aujourd’hui?
- J’aimerais, mais ils aiment trop voir le palais grouiller de nobles. Ils sont déja si maniérés et sentencieux pour leur âge.
- Ils ont de qui tenir.
Vega bondit, féline et sauvage.
- Tu sous entends?
- Seulement que tu les éduques. Il se racla la gorge, la Duchesse réagissait toujours de façon brutale lorsqu’il s’agissait de Aran et Aengus.
Mettant fin au débat, Grispyr flatta encore Vega. En vérité, la dame se lassait de ses compliments, elle n'appréciait pas vraiment les flagorneries, mais elle savait que Grispyr cherchait à la rassurer et à s’excuser.

Ils arrivaient au palais comme la fois précédente, les enfants étranges reçu avec grâce plus que de mépris. Le monde devait changer, sous le règne de Grégory Tharoni ces enfants aurait surement été victimes de sa magie noire. Vega baissa les yeux vers les deux magnifiques anges. Évidemment elles les aimait plus que les autres. Les participant étaient séparés de plébéiens et autre fanfarons qui venaient jouir du spectacle et de ses évènements qui résonnaient dans toutes la ville. Habituellement, les boulanger se levaient les premiers et les nobles restaient dans leurs lits veloutés jusqu'à l’après-midi pour les pire. Mais ces derniers temps, boulanger, teinturier, artistes et nobles vivaient au même rythme, pour l’heure ils attendaient dehors. La population avaient ses champions, les fortunés en avaient d’autres.
Saluant les autres candidats déjà présent, Vega prit place sur l’un des grands sièges ornée, disposé en demi lune et réservés aux candidats. Bientôt la vue serait imprenable, toute la plèbe debout s'écartant pour former un cercle imparfait et courant à travers les grandes portes jusque sur les marches, dans les rues et les grandes places. Au dessus des gradins des galeries étaient prises et fermées pour les juges.
Vega avala sa salive comme on prenait une pilule. Elle était nerveuse non pas pour l’épreuve en elle même, mais pour ce qu’on allait lui demander. Vega était meilleure stratège, les choix étaient toujours plus évidents dans un bureau fermé, entouré des représentants de factions que devant un tas de personnes aux idée préconçues et bouchés comme les latrines du palais en ce moment !

Dreskay, dont la seule bonté fut celle de tout citoyen civil, sachant manier une arme fut le premier à prendre la parole. Les temps changeaient, et la bonté n’avait plus le même sens… elle semblait synonyme de civilité.
Au moins ça sagesse est plus présente que ça foutu bonté. Mais c’était un cas d’école, les faux semblant pour dire “l’union fait la force” était beaucoup trop facile.
Vega serait la troisième à parler. La première place était l’étalon, donc elle plaçait la barre et la dernière était la plus marquant… si la chambre ne dormait pas d’ici là ! Le second candidat était aussi insipide que tous les suivant !
Ces systèmes d’épreuves étaient pire que de jouer au dés !  

Vega voulut enfoncer son visage dans ses mains lorsqu’elle découvrit son épreuve, elle se retint de paraître déplacée. Ils se moquaient ! était-ce parce qu’elle était une femme qu’ils lui refilait l’histoire du bébé? En plus, les contes avaient déjà fait le tour d’Hypolaïs, l’enfant devait être menacé pour que la véritable mère se montre. L’épreuve était plus compliqué que cela, elle devait trouver un moyen de déjouer l’énigme sans paraphraser les légendes. Elle ne put retenir un regard furibond vers la chambre, qui avait décidé de son cas.

Un jeune bébé s'époumonait, rouge de fatigue et beuglant à chaque passes. Vega n’avait rien à faire, l’enfant s’étoufferait dans ses pleurs avant la nuit. Elle se leva gracieusement pendant que les deux mégères débattaient.
- Cet enfant est le miens.
- Mensonge, c’est la chair de ma chair.
- Tu affabules, j’ai souffert une nuit pour mettre au monde cet enfant.
- Madame, dites-lui de ne plus toucher mon enfant.
- Dites-lui à elle.
Elle osaient lui donner des ordres. Dans un silence solennel, Vega décrocha l’enfant des bras des deux femmes. Retournant s’asseoir pendant que l’enfant gigotait, elle continua d’ignorer les deux mégères, berçant le tout petit. Les reflets bleu des pierres précieuse de la Duchesses caressaient le visage du nourrisson. Heureusement pour elle, l’enfant compris l’enjeux. Ou il était terriblement fatigué et il s’apaisa dans l’instant pour dormir. Le comble du privilège fut qu’il ne rota pas, ni ne vomit, ni ne se fit dessus comme tout les autres bébés ! Il était sage, mais Vega trouvait sa tête énorme par rapport à son corps, en plus il était chauve. À leurs naissance Aran et Aengus avait des cheveux bouclés blanc sur la tête, malgré le sang et les couches de matières visqueuses qui les recouvraient, on savait déjà qu’ils seraient beau.

Vega leva la main pour faire taire les deux garces. Un léger coup d’œil rapide pouvait éclairer la scène. Mathilde avait son ventre visiblement déformé dans ses vêtements encore large, sa poitrine tombait et on aurait dit une furie aux yeux cernés de fatigue. Elle avait évidemment porter l’enfant.
- Iseult Aduatuca, trancha la Duchesse. Vous devriez avoir la garde.
Les mots étaient pesés et Vega avait conscience qu’elle émettait une suggestion et la réaction attendue arriva.
- C’est mon enfant madame ! Vous ne pouvez pas lui donner mon enfant. La rombière s'insurgeait aussi rouge que son petit.
- Pourquoi veux-tu cet enfant? Sa voix mélodieuse et grave rappelait celle du Général Antares, le père de la Duchesse, pour ceux qui l’avaient connu.
- Parce qu’il a besoin de moi, sa mère !? Répondit-elle mal assurée. Pendant que Iseult, l’air pédant gronda un rire.
- Ne pouvais-tu pas le lui offrir comme nourrice ? Une mère ne voit pas son enfant car il est entre les bras de sa nourrice. Tu prétends que l’enfant à besoin de toi, certes, mais il doit manger et grandir.

- Pourquoi refuser de le voir anobli, porter le nom de son père… je me trompe? Mathilde resta coite.
La situation était tellement simple, les tromperies sont si courantes et la petite femme avait bien plus de charme que la grande ! Iseult blêmit dans un sursaut.
- Ce petit bâtard aura la chance d’une éducation et d’un héritage. Vega sourit avec une certaine affection pour le bébé.

- Je refuse d’éduquer l’enfant d’une paysanne ! S’insurgea Dame Aduatuca.
La situation venait de se retourner et elle risquait de devenir ennuyeuse.
- Mademoiselle Mathilde, si votre enfant est bien celui de Monsieur Adua...tuca, dit-elle en secouant un main lassée, vous êtes en droit de lui demander une compensation. Cela n’offrira pas son éducation, mais pourra au moins le nourrir. Mathilde s’inclina tristement d’avoir manqué sa chance. Quant à vous Iseult Aduatuca, vous auriez dû faire preuve de jugeote et ne pas venir aujourd’hui.
- Vos accusation sont…
- Très envisageable. Une dame ne veut pas l’enfant d’une autre sans raisons. Vous connaissiez les risques et vous avez perdu. Maintenant retourner effectuer votre travail d’épouse.

Vega remit le petit dans les bras de Mathilde. Comme pour clôturer l’affaire, elle regarda à nouveau la chambre de ses yeux glacés.
On aurait présumé d’une Dame qu’elle défende les femmes, mais Vega savait la place des noble dame, elle ne faisaient que vaquer à leurs dépense et leurs envie de frivolité. La Duchesse veuve, avait la position d’un homme d’affaire, sachant ce qu’était le commerce et la valeur de l’argent. Elle le déplorait, mais peu de femme en avait la mesure, elle se vouaient à être des épouses plus que des femmes indépendante. Pourtant rien au monde ne les en empêchait !?  Vega était aussi une mère et avait été marié pourtant ses rêves de grandeur n’étaient pas amoindri !
Après le verdict des membres de la chambre, le monde changerait.
Revenir en haut Aller en bas



Maître du jeu

avatar

Nombre de messages : 31

MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   Dim 7 Mai - 15:27

Les deux femmes repartirent séparément, escortée par la garde qui s'assurait que la dispute ne recommence pas.

L'assemblée était sous le choc des révélations qui venaient de se produire. Vega avait tout de suite compris le fin mot de l'histoire, et ça avait été remarqué. Certains misogyne dire qu'une histoire de mioche était facile à résoudre pour une femme, mais l'insulte de berna personne. L'assemblée resta silencieuse un moment, mais tout le monde se souviendra longtemps que l'esprit aiguisé de Vega Aldebarán lui permettait de démêler le vrai du faux , de mettre des parties opposées d'accord en un rien de temps, de récompenser l’honnêteté, comme de punir le mensonge. Un sacré exploit en somme.

Des murmures parcoururent la foule jusqu'à ce qu'un membre de la chambre sortit de la foule et s'approcha de Vega : "Madame, vous avez passé cette épreuve haut la main, veuillez rejoindre la foule et laissez place au prochain candidat".
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Évènement : nomination du nouveau roi (2) ; L'épreuve de sagesse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♠ Nomination du nouveau lieutenant de la Rivière ♠
» évènement, nomination du roi humain
» [RP] Nomination : Vicaire Général
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Royaume Humain :: Espalion-