Partagez | 
 

 Hateya, l'illusioniste.[validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Hateya

avatar

Féminin Nombre de messages : 2
Style de combat : Mental


MessageSujet: Hateya, l'illusioniste.[validé]   Mar 13 Sep - 13:15

Prénom : Hateya
Nom : Luba, nom désormais renié.
Sexe : Féminin
Âge : 138 ans en âge réel, la trentaine en apparence
Peuple : Démon
Alignement : Opportuniste
Métier et/ou rang *: Chercheuse de curiosités
Votre arme : Aucune, du moins physiquement




Physique :


« - Cœur sec et force sont les compagnons de la mort. Malléabilité et faiblesse expriment la fraîcheur de l'existant. C'est pourquoi ce qui a durci ne peut vaincre. »

Ceux qui voient Hateya sont intrigués, voir un peu mal à l'aise. Qui est cette démone ? Pourquoi semble-t-elle parler seule parfois ? Pourquoi ne parle-t-elle pas autant quand des gens sont avec elles ? Quelles sont ces cicatrices ? Elle dégage une certaine aura qui alimente les questions voir la méfiance.

D'une taille respectable, femme à la corpulence légère, fine, elle est de ces personnes qui ont une expression fixe. Malgré sa démarche normale, avec une pointe de joie, féminine et gracieuse, comme si chaque pas était une redécouverte du monde, au fond de son œil visible on aperçoit une lassitude incroyable. Mais non pas de tout, du monde, un œil fatigué par ce qu'il a vu, à la recherche de la nouvelle image qui saura lui apporter émerveillement et énergie.

Seulement, le masque visible sur son faciès et les cicatrices, elles, n'apportent pas de bonnes questions. Que c'est-il passé pour qu'elle ait de telles choses ? Ce sourire de l'ange vaguement cicatrisé et qui donne l'impression qu'à chaque fois qu'elle ouvre la bouche, c'est aussi les joues qui vont se séparer... A sa lassitude, cela ajoute un air étrange, dérangeant pour ceux qui ne peuvent se le sortir de la tête. Un air qui peut parfois apporter la méfiance, car on a l'impression qu'elle est constamment dans un autre monde, comme sous l'emprise d'un sortilège.

Mais cela est vite remplacé si l'on arrête de regarder son visage. De longs cheveux noirs tombent en cascade sur sa nuque et ses épaules, ayant cette douce odeur comme légèrement fruitée de l'orée de la forêt se réveillant, illuminée par une mosaïque de lumières formée par la rosée du matin.
Cette odeur est aussi celle de son corps, ayant vagabondé, souvent dans la nature, petit à petit l'odeur agréable de la forêt, des fleurs et du bois s'est mise à l'habiter.

Dans son dos qui est souvent découvert, deux grandes ailes d'un sombre noir avec une touche de violet sortent de ses omoplates. D'une grande envergure, déployées elles font plus que sa propre taille mais repliées, elles tiennent dans son dos bien que le haut dépasse.

Malgré tout cela, en aucun cas elle ne ressemble à quelqu'un de fort, qui a traversé des épreuves et en est ressorti plus grand. C'est l'inverse même, elle semble avoir vu trop de choses et comme affaibli par cela. Mais elle pousse, toujours plus loin, car elle sait qu'elle peut apprendre plus, qu'elle peut voir plus. Chaque geste, instant, événement est quelque chose dont elle peut tirer un acquis.

Le grand défaut qui l'habite et qui tâche le tableau de femme mystérieuse et étrange, c'est qu'elle parle tout le temps, se murmurant à elle-même. Dès qu'elle est sûre que personne ne puisse l'entendre, elle réfléchit en murmurant, accompagnant ses pensées. Ce qui peut la faire paraître comme une personne très étrange de loin.




Caractère :


« - Bien sûr ! Le bonheur, c'est quelque chose de très personnel. Il ne peut y avoir de bonheur sur le malheur des autres... »

A voir son air las, son œil fatigué, son sourire de l'ange... On l'imagine comme quelqu'un de triste, qui aurait vécu des choses terribles, ou quand elle parle seule comme une personne dérangée. Ceux qui s'intéressent à elle peuvent la voir vagabonder, comme errer... A partir de là la méfiance s'installe, tout naturellement.

Mais malgré ce que son visage affiche, est-elle triste ? Nullement. Malgré qu'elle ne respire pas la joie ou que comparée à certaines personnes, elle n'ait pas un sourire permanent sur le visage, elle est juste naturelle. Ce qui donne d'autant plus de valeur à son sourire qui est rare.

Du reste, on peut dire qu'elle ne s'investit pas vraiment. Du moins, que quand elle ne porte pas d'intérêt envers quelque chose qui attise sa curiosité.

Cela s'est exprimé tôt dans sa vie, elle a un intérêt qui est difficile à se manifester. Bien évidemment, cela ne l'empêche pas de faire le nécessaire mais elle se passionne uniquement pour les choses curieuses, un peu uniques. Et par extension, si elle gagne de l'intérêt pour quelque chose, elle ne lâchera pas l'affaire et sera têtue, n'hésitant pas à poursuivre son but ou même quelqu'un. Que ce soit de loin ou de près. Fixant son regard sur son but et ne pensant plus qu'à ça.

C'est une qualité d'observatrice que l'on retrouve chez-elle. Ayant passée du temps seule, à scruter chaque détail disponible, elle a appris à deviner les failles, relier les détails entre eux.
Elle a l'habitude de penser à plusieurs choses en même temps, stocker un détail un instant dans sa mémoire pour le ressortir plus tard, chose qui l'as aidée dans sa quête de curiosité.

Rapport avec son passé, elle n'est pas vraiment attachée aux êtres qui l'entourent. Plutôt solitaire, elle ne ressent pas de besoin envers les autres, elle reste solitaire, convaincue que seul elle peut comprendre les choses qu'elle poursuit, s'ouvrir à toutes les choses différentes, les vois de l'esprit... Ce n'est pas grave si quelqu'un n'est pas aussi ouvert, mais elle n'ira jamais plus loin que ça, elle ne tentera jamais de partager quelque chose d'important. Elle gardera ses pensées, son histoire, ses découvertes, tout ça... Juste pour elle.

Mais hormis cela, malgré son air étrange, son amour des choses farfelues et curieuses et ses mauvaises habitudes, elle reste quand même quelqu'un avec qui l'on peut discuter.
Celui qui l'abordera sans faire de remarques désobligeantes sur son attitude ou sur elle, tout simplement, remarquera qu'elle n'est pas si étrange que ça et possède même une bonne discussion.




Histoire  :


« - Crois-tu... Que tout a une raison ? »


L'individu répondant au nom d'Hateya est une démone avec une histoire peu commune.
A l'origine, elle n'appartenait pas à la haute noblesse, mais pas non plus à la basse, ils étaient en soi juste au milieu.

Cela donna une enfance plutôt normale pour Hateya, enfin aussi normale qu'elle pouvait l'être. La famille voulait progresser et ne pas se limiter à leur rang, c'était une volonté qui se transmettait de génération en génération avec les chefs de famille. C'était dur mais à chaque fois, on pouvait espérer un peu de progrès, ce serait long mais au final, peut-être qu'un jour ils seraient plus haut. Et un des moyens d'atteindre cela était les enfants. Élever strictement les enfants pour qu'ils se distinguent et fassent du bon travail, grattent un peu plus pour monter, ainsi de suite... La volonté d'acquérir plus, l'avarice, tout simplement.

Hateya naquit avec deux autres enfants. Cela faisait trois chances de faire progresser plus haut la famille avec cette génération. Et le père de ces enfants comptait bien y veiller.


« - Essaie de lâcher un instant la réalité... Juste tout oublier... Ton enveloppe physique... Tes problèmes... Tes sensations... Juste... Le vide. »


Seulement, alors qu'elle grandissait, il y eut rapidement quelques problèmes avec Hateya. Très tôt, elle se fit un ami imaginaire. En soit, ce n'était pas si gênant, vu qu'elle grandirait et qu'avec l'éducation, elle oublierait toutes ces gamineries et se concentrerait sur la famille.

Ce fut le contraire. Plus elle grandit, chaque mois passant elle devenait plus étrange. Elle s'isolait dans des endroits de la demeure, elle ne jouait plus avec ses frères, elle ne parlait plus beaucoup, avait tendance à murmurer ses réponses, cependant parfois quand on mettait l'oreille contre la porte de sa chambre on pouvait l'entendre parler ou même rire.

Au sein de la famille, Hateya devenait sujet de discussion fréquentes. La Mère était inquiète, le Père ne savait pas quoi faire d'elle. Au fur et à mesure qu'elle grandissait, elle devenait de plus en plus muette, n'apportait que peu d'intérêts aux affaires qui étaient jugées comme importantes. La finance, les manières, enfin... Ce genre de choses barbantes. Non, elle était happée par on ne sait quelle choses et refusait toute activité.

Pour éviter la honte, ou que des rumeurs circulent, Hateya fut tout simplement enfermée. A partir de ses 15 ans, elle resta dans sa chambre, parfois elle vagabondait dans la maison. Mais elle ne parlait plus du tout en présence de quelqu'un. Elle attisait la méfiance et la crainte autour d'elle, on disait qu'elle était folle, ou peut-être qu'elle était dégénérée et sourde... Mais elle entendait bien les remarques de ce genre. Pour le reste...


« - Voilà... Tu vois... Les autres choses... L'argent... Les devoirs... Les honneurs... Çà ne te paraît pas superficiel d'un coup ? Tu ne sens... Pas... Quelque chose... Comme inconnu ? Qui est terriblement attirant ? Exquis à penser ? A visualiser ? »


Elle devenait de plus en plus une charge pour la famille, une charge inutile et elle n'allait visiblement rien faire pour progresser la famille. Il y eut alors comme idée de s'en débarrasser en l'envoyant dans les bas-fonds de la cité démoniaque. Là-bas, elle disparaîtrait de la circulation sans aucun problème. Son sort... N'était pas l'affaire du Père. Il était pragmatique. A chaque fois qu'il la regardait, il pensait seulement qu'elle n'apporterait aucune valeur à la famille. Et de ce fait, elle coûtait plus qu'elle ne créait. Une charge à évacuer. Une presque-adulte qui était restée une gamine et passait ses journées à regarder dans le vide...

Cela fut fait, une soirée, par un serviteur. Elle ne se débattit pas. Ce fut simple. Sans un mot, elle se laissa comme guider, connaissant son propre sort. Il prit les précautions nécessaires même si elle ne fit rien. C'était juste... Un travail un peu sale qu'il n'avait pas vraiment l'habitude de faire. En même temps, se débarrasser sur ordre du Père de la fille actuelle du Père... Ce n'est pas très commun comme demande.

Dans son bureau, le Père attendit que le serviteur revint... Chose qui n'arriva jamais. Mais en soit, le problème était réglé, puis un serviteur ça se remplace. Hateya n'était plus là, elle ne poserait plus de problèmes. Il y avait déjà deux frères... Il faudrait bien refaire des enfants cependant, avoir une fille serait pratique.


« - Chhhhht... Vous êtes tous aveugles... Aveuglés par toutes ces choses futiles... Vous ne comprenez pas l'essence des choses... Vous ne savez pas vous exprimer... »


Le temps passa et Hateya ne fut bientôt plus qu'un lointain souvenir, dérangeant, qu'on repoussait de la main comme une mouche qui viendrait nous embêter.

Ce fut trois ans plus tard, quand Hateya devait avoir 19 ans qu'il se passa quelque chose.
Alors que c'était en soit une journée normale, en trois ans les fils avaient pu commencer leurs premières expériences au sein de la noblesse, le Père était content et la Mère avait presque oubliée que sa fille avait disparue, bien que parfois la lointaine douleur revienne dans sa chair, profondément encrée.

« - Que dis-tu de ça ? C'est l'histoire d'un démon qui tombe et qui au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu'ici tout va bien... Jusqu'ici tout va bien... Jusqu'ici... Tout va bien... Mais l'important c'est pas la chute, c'est l’atterrissage. »


Alors que le sommeil déposait son voile doux et chaleureux sur les esprits de chacun, Hateya se glissa dans la demeure qu'elle arpenta si longtemps sans dire un seul mot. Progressant lentement dans les couloirs, en haillons, sale, ses yeux regardant devant mais son esprit scrutant toute chose présente... Tel un serpent se faufilant mesquinement pour répandre son venin...

Mais à cette heure tard du soir, un esprit dans la maison n'était pas couché, un esprit particulier. Celui de son père. Lui qui était si pragmatique, profitait du soir et de sa solitude....

« - Oui, j'ai mon ire à exprimer. Mais ce n'est pas que la mienne, il y en a tellement d'ire, là où j'ai marché, là où j'ai erré... Tend l'oreille... Écoute... Tu ne les entends pas ? Moi, ils me murmurent des choses délicieuses... Parfois aussi vides de sens, mais on fait avec. Comme toutes les paroles vides de sens que j'ai entendu. Que cela se fait ainsi, et pas autrement... Que les chiffres marchent comme ça... Le monde ne marche pas totalement comme ça ! C'est à mon tour de faire des leçons. »

Hateya n'était probablement pas méchante, avait-elle été méchante une seule fois ? Même pas avec les petits animaux. Elle n'avait jamais accomplis d'actes de cruautés particuliers. Mais ce qu'elle fit là fut d'un tout autre niveau.

Son père mourra de ses mains en silence, sans un seul mot, et elle repartira après s'être servie dans les affaires de la famille. Ne laissant au matin que la trace visiblement d'un cambriolage très précis doublé d'un meurtre, condamnant la famille à une grosse perte et à un avenir indécis, sans parler des méfiances évidentes envers diverses personnes.

« - Pourquoi tu l'as fais ? Pourquoi tu l'as demandé ? C'est lui qui m'as tout dit... Le serviteur... Pourquoi vouloir monter tout en haut ? Pourquoi ces appétits ? Plus on monte, plus on tombe de haut... Le monde, ce n'est pas que ça... Je vais partir... Explorer... Voir ce qu'il y a d'intéressant... Tout le monde pense logiquement... Ceci parce que cela... Il y a des choses dans le monde... Qui existent car elles existent... Je veux voir ces choses... Vivre avec elles... Je vais aller loin de tout ça... Et je vais commencer par me séparer de la plupart de ces choses logiques. »




Depuis toute petite, Hateya avait eu des problèmes, mais personne n'avait voulu vraiment se pencher dessus. Un ami imaginaire qui reste longtemps, puis pour une raison inconnue cela se mua en voix. Sa perception du monde changea, et au final, elle fut seule, grandissant elle-même avec ses pensées, sans guide, car elle ne manifestait pas d'intérêt pour les choses « normales », donc on ne s'occupait pas vraiment d'elle, du moins pas avec la rigueur et la profondeur nécessaire, le fait qu'elle parlait seule n'avait fait d'elle que la folle, mais on allait pas chercher plus que ça, le mal était déjà fait.
Se rendait-elle vraiment compte de ce qu'elle avait fait ? Probablement pas.

Et ainsi, elle partit de la cité démoniaque, s'aventurant seule, dans le monde encore inconnu à elle, à la recherche de choses... Qu'elles-mêmes ne connaissaient pas. Cela à mesure que ses cornes grandissaient tellement qu'une sorte d'excroissance formant un masque se mit à pousser sur sa tête, comme si tout était normal, qu'il n'y avait aucun problèmes. Mais cela lui allait, y avait-il besoin d'une raison pour que des cornes prennent une forme particulière ? Cela alors qu'elle explorait, tentait de satisfaire sa soif d'inconnu, se nourrissant uniquement des phénomènes étranges, magiques ou inexpliqués...

Les curiosités, c'est ça qui l'attire. Et elle-même en est une belle, de curiosité.




Pouvoirs liés à votre peuple : Cicatrisation rapide, bonne résistance aux maladies, vol.

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques :

Illusionniste : Il suffit d'un contact visuel, physique ou un son sur lequel on se concentre et on tombe dans le piège. L'illusion n'est pas permanente mais tant que le contact est maintenu, l'on peut faire ce qu'on veut, faire croire à une catastrophe, ou se faire passer par quelqu'un d'autre, ou même faire passer des gens pour des monstres...
Mais simplement cacher des détails à la vue de tous est possible, seulement quelqu'un de suffisamment entraîné verra à travers la supercherie, légère distorsion dans l'air, irrégularité... Il faut pouvoir prêter attention à ce genre de détails.
Tout le monde peut y tenter de résister mais plus le contact pour établir l'illusion est fort, plus il faudra une volonté importante pour s'en défaire.


Illusion émotionnelle :
Par contact physique ou par contact visuel, ce pouvoir ne donne pas la capacité de faire imaginer des choses à la cible, mais de lui faire ressentir directement des émotions, des sentiments et des sensations. La gamme de ce qui est possible de faire ressentir est aussi large que ce qu'on peut ressentir, de la jouissance à la douleur la plus intense en passant par la colère ou la paix intérieure, cependant la différence avec l'illusion est que le contact en est la clé. Si le contact est fait et qu'un sentiment de bonheur est induit envers la cible, la cible recevra du bonheur, tout simplement. Si c'est de la douleur... C'est similaire.


Précision : Les illusions les plus fortes sont avec un contact physique, le contact visuel viens en seconde position, le contact sonore donne les illusions les plus faibles.


Familier, animaux :
Aucuns, sauf si l'on compte ce qu'elle peut entendre parfois.


Autres : ...

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
 : Vive DeviantArt ! L'artiste est Shiro169
Comment avez-vous découvert le forum? : Top-site.
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? : Je dirais tous les jours, approximativement, ou tous les deux jours.
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 853
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Hateya, l'illusioniste.[validé]   Mer 14 Sep - 13:56

Bienvenue,

validé ^^
Revenir en haut Aller en bas



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 220
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: Hateya, l'illusioniste.[validé]   Mer 14 Sep - 18:36

Stylé le perso.
Bienvenue.


_________________
Attention! Attention! Ce que vous prenez pour un homme, peut en réalité être un troll! ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)
 

Hateya, l'illusioniste.[validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-