Partagez | 
 

 Sirias, l'éveil du loup. [validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Sirias



Masculin Nombre de messages : 6
Style de combat : Salissant


MessageSujet: Sirias, l'éveil du loup. [validé]   Lun 12 Sep - 22:58

Prénom : Sirias.
Nom : Aucun.
Sexe : Mâle.
Age : Réel : 32 années. Supposé : Difficile de lui donner un âge.
Peuple : Origine humaine.
Alignement : Fidèle à ses amis.
Métier et/ou rang *: Mercenaire
Votre arme : Hormis griffe et crocs, une épée bâtarde qu’il peut manier à une main.


Histoire

Une goutte.

C’est la première chose dont je me souviens. La seule pour le moment. Le liquide froid venu s’écraser sur mon crâne m’avait tiré d’un lourd sommeil. Mes sens peinaient à revenir, comme si je m’étais endormi pendant une décennie. Ou plus.

Une autre goutte.

Celle-ci tomba sur quelque chose de dur. De la pierre ? Le bruit résonnait dans ma tête, mais j'attribuais cela à mon état léthargique. Au moins, je n’étais pas sourd.

Une troisième.

Ou étais-je ? Pourquoi n’arrivais-je pas à me souvenir pourquoi et comment je me retrouvais à devoir lutter pour sortir de l’inconscience ? Il fallait que je sache.

Une dernière goutte.

J’entendis celle-ci plus clairement. Le flou qui m’embrouillait l’esprit s’estompait peu à peu. Il était temps d’ouvrir les yeux.

Mes rétines en prirent un coup au début, à croire que j’avais eu les yeux fermés un bon moment. Après adaptation, j'observai mon environnement immédiat. Pierres, roches, stalactites et autres formations rocheuses, humidité omniprésente. Une caverne à n’en point douter. Mais de là ou j’étais, à savoir un lit sommaire fait de foin détrempé,  je ne voyais rien de plus. La prochaine étape était de se lever. Des craquements accompagnèrent chacun de mes mouvements ou presque durant tout le processus, mais après quelques bonnes minutes et deux belles chutes, je tenais sur pieds. Non. Sur pattes apparemment. Bizarre, quelque chose clochait. Je voyais mon corps bouger, réagir comme je le souhaitais, mais j’avais l’intime conviction que ce n'était pas le mien.

Pattes digitigrades, griffes, queue, pelage et gueule animale d’après mes mains. Si un jour j’avais été humain, et j’en avais le pressentiment, je ne l’étais plus vraiment aujourd’hui. Était-ce pour cela que je me sentais étranger à mon propre corps ? Je n’en avais aucune idée et pas un seul souvenir ne me revenait. Même mon propre nom tomba dans l’abysse de ma mémoire. Pour trouver des réponses, il n’y avait plus qu’une chose à faire, ouvrir cette grille qui bloquait l’unique sortie de la pièce. Lourde, imposante et métallique, elle était fermement fixée à la roche. Pas moyen de faire céder l’accroche du côté de la poignée non plus. La seule chose réalisable était de prier d’avoir suffisamment de force pour la déloger de ses gonds. De toute façon, je n'avais pas de meilleure idée, ni une once de notion de crochetage… Je pris position devant la grille, les bras vers le sol, les mains agrippant les grands barreaux verticaux, et les jambes un peu fléchis. Puis de toutes mes forces, je tirais la grille vers le haut en poussant avec mes jambes.

Rien.

- Manquerais plus que je crève ici tiens. Pas question qu’une foutue porte ait raison de moi !

Je réessayai.

La grille grinça, puis je la senti bouger d’un pouce. Si elle s’était coincée depuis sa dernière ouverture, je venais de la dégripper. Sans plus attendre, je pris une nouvelle fois mes appuis, et tira.

La grille se leva de quelques centimètres, mais le double était nécessaire pour crier victoire. Entre son poids et le mien, mes pattes s’enfonçaient dans le sol meuble de la prison. A bout de souffle et passablement énervé, il était hors de question que je la relâche.

- Saleté...pffff... de grille...de….gnnnh...! GRAAAAAHH !

Le grognement que je venais subitement de faire m’hérissa les poils… Littéralement même, puisque j’étais bien fourni à présent. Mais ce bruit bestial me permis de hisser la porte des derniers centimètres et de me retrouver ainsi dans la meilleure position du monde. Le dos penché vers l’arrière avec une grille en métal d’environ deux mètres et soixante kilos reposant sur mon torse. Dans ma chute en arrière, je pivotai sur le côté pour y jeter le poids de toutes mes forces. Je tombai lourdement au sol, exténué, suivi de la grille qui tomba sur sa tranche, prêt à basculer, à quelques centimètres de moi. Fermant les yeux, je m’imaginai un simple lancer de pièce aux conséquences funestes. Pile, tu meurs. Face, tu vis. Je retins mon souffle pendant des secondes interminables, puis un bruit sourd me fit écarquiller les yeux.



Face, tu vis....

Il me fallut bien 10 bonnes minutes pour me remettre de mes émotions. La poussière soulevée par la grille retombait lentement. De nouveaux sur pattes, je me dirigeai vers la sortie fraîchement dégagée. L'extérieur de ma prison n’était guère différent. Un grand couloir creusé à même la roche menait vers une pièce semblable à celle que je venais de quitter. Pas d’occupants à l’intérieur, mais la porte était ouverte après tout. En face de cet endroit, une ouverture me mena vers ce qui semblait être la pièce principale. Ou tout du moins ce qu’il en restait. Bibliothèques de fortune, meubles, livres, tables, chaises, verrerie… Tout était soit cassé, soit brûlé. Le propriétaire des lieux avait certainement préféré cacher ses travaux aux yeux du monde. Cela expliquerait par là même ma situation.

Après une demi-heure passée à fouiller les restes, je n’avais pu trouver que quelques mots dans des livres à moitié détruit par les flammes. Rien d’intéressant si ce n’est un nom, dont je ne connaissais pas le détenteur.

- Sirias.

Était-ce mon nom ? Celui de l’autre occupant ? Ou alors était-ce celui qui m’avait fait ça ? Plus je restais ici, plus j’obtenais de questions sans réponses. Il était temps de partir d’ici. Je pris tout ce qui me semblait utile, à savoir une sacoche roussie par les flammes, le seul livre encore en bon état (un almanach alchimique d’après les illustrations), et mon nouveau nom : Sirias.

La sortie de la caverne déboucha sur un petit bosquet qui entourait un massif rocailleux. La nuit déjà installée épargna mes yeux d’une trop forte luminosité. Je m'apprêtais à chercher de quoi manger lorsqu’un courant d’air frais me rappela un détail important.

- Mmmh. Je vais avoir besoin de vêtements.




Physique


S’il fût un temps ou Sirias était humain, il est désormais révolu. Suite à un événement encore inconnu de lui-même, le jeune homme est devenu ce que beaucoup qualifieraient de “monstre”. Et pour cause : pas de pieds et de jambes humaines, mais des pattes griffues lui donnant une allure digitigrade, très étrange pour les personnes non-habitués. Une queue touffue d’une trentaine de centimètres vient onduler de temps à autres et accompagne sa démarche. Même si son torse est typiquement humain, le dos du monstre est plus arqué vers l’avant que l’homme moyen, ce qui lui donne une apparence un peu plus imposante et massive. Ses mains sont un mélange particulier entre des pattes canines et mains humaines. Il dispose donc bien de pouces, mais également de griffes noires en lieu et place d’ongles. Surplombant le tout, une grande tête de loup doté d’yeux d’un jaune presque surnaturel. Bien sûr, la bête est couverte des pattes aux oreilles d’un pelage ébène dont l’arrière de la tête, la nuque et le dos forment une crinière plus fournie.

Changé à vie, Sirias est désormais un monstre lupin d’environ deux mètres (sans compter les oreilles), pesant dans les quatre-vingt-quinze kilos. Sa musculature noueuse ajoutée à son pelage hirsute lui donne une apparence impressionnante digne d’une bête taillée pour le combat.

Les vêtements qu’il porte communément sont assez grossiers. Un pantalon sombre, souvent en lin, dont les extrémités déchirées lui arrivent à peine sous le mollet. Pas de bottes, puisque sa morphologie n’est pas des plus communes. Son pelage lui tenant suffisamment chaud, il ne porte sur son torse qu'une armure en cuir bouilli. Le loup s’enveloppe souvent d’une grande cape à capuche et d’une écharpe lorsqu’il vadrouille dans des lieux peuplés, pour éviter des réactions exagérées.




Caractère


Étonnamment, la morphologie de Sirias ne l’aide pas vraiment à s’intégrer dans des lieux publics. La plupart des gens ont tendance à l’éviter lorsqu’il le remarque, quand ils ne partent pas en hurlant pour appeler la garde locale. Du coup, le lycanthrope s’est forgé un comportement froid et indifférent afin de limiter ses interactions avec autrui. Cependant, une personne capable de le supporter verra cette carapace d’abnégation laisser place à un comportement très amical. S’il faut plus de temps à Sirias pour faire confiance à quelqu’un, gagner son respect -et par extension son envie d’aider- sera le cadeau le plus précieux qu’il pourra vous offrir. Si en revanche il vous prend l’envie de l’énerver, le plus simple sera de vous en prendre à lui ou à ses proches. Il ne restera plus qu’à savoir à quelle occasion un loup enragé de deux mètres de haut est une bonne chose.





Pouvoirs liés à votre peuple :


  • Aucun. Voir Capacités.


Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques :


  • Très grande force physique : Plus grande densité musculaire que l’humain ordinaire.
  • Sens surdéveloppés : Odorat canin, ouïe plus fine. La vision, le toucher et le goût restent inchangés.
  • Sa transformation semble avoir interféré avec sa magie : Aucun pouvoir magique.


Familier, animaux :


  • Aucun.


Autres :


  • Physique menaçant :

    • Tendance à apeurer facilement la populace et à être une cible prioritaire.
    • Risques importants qu’un civil appelle un garde en voyant Sirias.




~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
De Hjoldir-Hildwulf sur DeviantArt.
Comment avez-vous découvert le forum ? Via un top-site.
A quelle fréquence comptez-vous passer sur le forum ? Une fois par jour/ tous les deux jours.


Dernière édition par Sirias le Mer 14 Sep - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1177
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Sirias, l'éveil du loup. [validé]   Mer 14 Sep - 13:49

Bonjour et bienvenu :)

En terme technique, tu as prit humain, ce qui donne le droit à 1 pouvoir(ou une capacité sur-humaine) en plus des 2 donner à tout le monde.
Ce qui fait un compte de 3. Et j'en compte 4 : grande force physique, odorat sur-développé, ouïe sur-développé et vision touchée.
Je ne sais pas bien en quoi la vision est touchée, mais si c'est la vision d'un chien, tu as certainement perdu la possibilité de différencier le bleu du rouge, ce me semble. Si c'est ça, c'est plus un désavantage qu'autre chose, et je l'accorde en plus sans soucis. Sinon, en quoi ta vision est-elle affecté ?
Revenir en haut Aller en bas



Sirias



Masculin Nombre de messages : 6
Style de combat : Salissant


MessageSujet: Re: Sirias, l'éveil du loup. [validé]   Mer 14 Sep - 16:52

Bonjour, et merci d'avoir lu ma fiche :)

Concernant les pouvoirs, j'en ai en fait bien trois, mais j'ai mal tourné la phrase (et en plus, j'ai mal écrit "toucher". La honte.)

Sur les 5 sens, 3 restes inchangés : le gout, le toucher et la vision.

Je modifie ça de suite !
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1177
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Sirias, l'éveil du loup. [validé]   Mer 14 Sep - 16:59

Super, je valide :)
Revenir en haut Aller en bas



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret


Masculin Nombre de messages : 278
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: Sirias, l'éveil du loup. [validé]   Mer 14 Sep - 18:36

Bienvenue!

_________________
Attention! Attention! Ce que vous prenez pour un homme, peut en réalité être un troll! ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)



Krav & Vath



Masculin Nombre de messages : 76
Style de combat : Un combat ? Où ça ?!


MessageSujet: Re: Sirias, l'éveil du loup. [validé]   Mer 14 Sep - 20:04

j'aime bien ce perso. Stylé et original. Hâte de voir ton RP

_________________
- Dis Vath, tu connais Invité toi ?
- Euh... Ché pas...
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/@CRAZYWIWI_Draws
 

Sirias, l'éveil du loup. [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réveil le loup qui est en toi ->suite ( a archiver)
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-