Partagez | 
 

 Revenons aux affaires (Delökia)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Delökia Mor'Khal

Invité



MessageSujet: Revenons aux affaires (Delökia)   Mar 16 Aoû - 18:38

Message de Delökia Mor'Khal, démone.

L’animation était à son comble dans les rues de la capitale. Il faisait chaud, l’air était chargé de poussière et sentait la sueur. Bien entendu, il ne faisait pas aussi chaud que dans le royaume démoniaque, aussi c’était pour moi bien plus agréable comme température. Il était un peu avant la mi-journée, et l’on ne parlait que des épreuves pour élire le prochain souverain. Chacun avait ses propres favoris, faisait ses paris. Et moi, dans ce lot, j’étais celle dont on redoutait le jugement, car j’étais Juge des Candidats. Assise discrètement avec deux gardes du corps sur un balcon de taverne donnant sur la rue, j’écoutais les rumeurs qui passaient sous ma vue. Pour beaucoup d’humain, mon jugement ne serait qu’en défaveur du royaume des humains, et beaucoup souhaitaient qu’un évènement « fâcheux » vienne à rendre mon avis non comptable dans la balance. Ces humains n’avaient pas tout à fait tord, mais pas de la manière dont ils pensaient. Certes, mettre sur le trône un humain incompétent serait bénéfique pour les démons affaiblissant, mais c’était jouer dans la cour des amateurs, et manquer cruellement de subtilité et d’ambition. Si je comptais prendre le pouvoir sur les humains, c’était sur une tout autre échelle. Plus discrète, plus vicieuse, plus longue, mais des résultats bien supérieur en perspective.

Mais pour arriver à mes fins, en utilisant le commerce comme arme principale, j’avais besoin de points d’entrée et de chevaux de bataille. Par d’armée de soldats sanguinaire qu’il me fallait ici, mais des marchands vicelards, habiles, et surtout fidèles à leurs propres intérêts. Il me fallait des agents me permettant de mettre sur le marché des produits du royaume démoniaque, et ainsi renverser la balance tout à fait légalement. Ceci venait de commencer chez les elfes, là où une première entrevue à leur capitale m’avait permis d’enclencher de premières transactions. Mais ici, avec un gouvernement bringuebalant et un souverain en devenir, il fallait trouver un autre point d’entrée que la grande porte. Pour cela, j’avais fait quelques petites recherches. Il y avait des candidats tout à fait prometteur en lice : des marchands prospères et ambitieux, des membres du marché noir… Mais la personne qui m’avait plus frappé, de par son pedigree et sa réputation, était Aâron Ohtar Luthien. Cet hybride démon avait un historique singulier, mais surtout avait su montrer ses compétences pour atteindre influence et fortune sur le marché autant officiel que caché. Trouver un contact pour faire passer le message ne fut pas forcément facile, mais la réponse fut assez rapide à revenir. Mon invitation à le rencontrer dans le cadre de ma « curiosité sur son succès commercial » reçu une réponse positive. Le jour et le lieu avait été posé, sans aucun remord ni soucis sur les conséquences. Au lieu d’organiser l’entrevue dans un coin sombre et caché, en pleine nuit dans les quartiers louches de la capitale, j’avais choisis une taverne de bonne renommée, en plein jour et lors du déjeuner. Un balcon privé de réservé, permettant ainsi de voir les badauds passer en contrebas.

C’était dans des habits d’été, singulièrement moins tapageurs que d’habitude, que je m’étais présentée. Déjà installée sur un siège relativement confortable, je sirotais du vin épicé tout en grignotant quelques fruits. Mon esprit divaguait, ne prêtant pas grande attention à ce qu’il se passait vraiment en bas. Je fus cependant tirée de ma contemplation passive par une remarque tendue de l’un de mes gardes démons.


"Peut-on vraiment compter sur cet hybride renégat ? Il va peut-être nous trahir et vouloir rançonner l’information."

Ce démon à la peau presque noire et aux cornes dorées à la feuille était le responsable de ma garde, en tant que Main du Roi. Il était nerveux, encore plus par le fait que j’étais bien loin de lui faciliter la tâche avec mes caprices. Mais peu m’importait, c’était son boulot, pas le mien. Cependant, je ne pouvais nier qu’il avait son utilité, aussi c’est en le regardant presque avec amusement que je le rassurais avec tranquillité.

"Bien sûr que non. Mais comme n’importe lequel d’entre nous, nous ne sommes pas des démons pour rien. Il faut cependant compter sur sa curiosité et sur son appât du gain. Il doit bien se douter qu’il doit y avoir quelque chose à glaner de plus valorisant, si la demande vient d’une des Main du Roi. Nous allons voir ce qu’il vaut, il est peut-être la clé, après tout… "

Oui, une clé importante pour rentrer sur ce marché sans encombre. Cela allait bien entendu se négocier, mais si je pouvais mieux comprendre ses ambitions, alors je pourrais m'en servir pour le convaincre. De plus, ce n'est pas comme si je venais sans atouts. J'étais Main du Roi, et propriétaire d'une fortune personnelle suffisamment importante pour pouvoir lui accorder quelques faveurs. Mais à voir jusqu'à quel point il pourra s'avérer utile, et dans quelle mesure ses dents sont longues... Le garde continua à ronchonner dans son coin, mais je l'ignorais de nouveau. Quand soudain on annonça l'arrivée de notre invité. Je me levais, pour l'accueillir avec un sourire charmant, mais des yeux perçants analysant déjà sa proie.

"Haaa, le voilà… A temps pour le début des festivités à ce que je vois. Ravie de faire votre rencontre, Aâron Ohtar Luthien."

Revenir en haut Aller en bas
 

Revenons aux affaires (Delökia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation
» Au delà des mots...
» Récupère ses affaires (après la prison) [PV NINON]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-