Partagez | 
 

 Frères d'écailles [pv Adrammalech]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Ven 8 Juil - 15:30

Cette saison fut bien chaude, le soleil réchauffait une grande partie de notre bonne vielle île, de quoi rendre l’endroit plaisant, surtout au sommet des montagnes. Les rayons du soleil me donnaient une de ces envies de dormir sur ma bonne vielle montagne, laissant mon corps se réchauffer durant la journée avant d’aller retourner dormir à l’abris. Oui, je n’avais pas prévu grand-chose en ce moment, j’avais déjà pas mal voyagé ces derniers temps, survolant les diverses terres de l’île avec que peu de pauses, à présent, je voulais dormir pour me remettre de ces aventures et laisser mon esprit organisé tout ce que je venais de voir. Comme un gros chat, je m’étais allongé près de mon fort, me mettant en boule, la tête poser sur mes pattes avant, la queue faisant le tour de ma zone de couche et mes ailes replier dans mon dos, pour pas qu’elles me gênent. J’étais très bien ainsi, je pourrais dormir pendant des jours ainsi, tant que rien ne venait me dérangeait.

Cette saison était agréable, je me doutais donc bien que beaucoup aimerait sortir et en profiter. Le temps clément et doux pouvait pousser n’importe qui à sortir de son repère et partir à l’aventure. Sans doute, encore un aventurier ou chevalier, selon la façon qu’ils aiment se faire appeler, irait venir jusqu’ici pour me dérober un objet appartenant à mon trésor et aller se venter auprès de ses semblables comme quoi, il aurait vécu une épopée épic, vaincu le dragon et prit son trésor. D’habitude, cela m’amuser de tourmenter ces voleurs, les faire courir ou se cacher, leur donnant une des plus grandes frayeurs, mais là, je n’avais pas trop la tête à ça. Je voulais juste dormir. Mais bien évidemment, c’était bien trop demandé. On ne pouvait rien demander à l’Univers, même, il en profitait pour vous donner le contraire. Essayant de me reposer, je sentis qu’on approchait. Ouvrant discrètement un œil vers l’horizon, je vis une silhouette noire approchait. Je ne bougeais pas d’un cil. En réalité, sans trop bouger, mes écailles pouvaient offrir une sorte de camouflage grâce au sol. Ici, il n’y avait que très peu d’herbe, terrain au sommet était surtout recouvert de pierre bien particulière. En hiver ou en automne, la roche devenait grise ou couleur cendre, alors que vers l’été, elle prenait une couleur rougeâtre comme maintenant, me faisant passer pour un monticule de roche.

L’ombre approchait rapidement, sans se rendre compte que je l’avais repéré. Elle fut assez proche pour que je devine qu’il s’agissait d’un humain. Quelques minutes plus tard, elle était juste à l’entrée du fort. Je l’entendis chuchoter :

Aventurier – C’est bien ici. Super, le butin doit être de l’autre côté de la porte. Mais pas de dragon dans le coin, il doit être partit.


Il vient en toute discrétion pour me voler, mais il se sentait obliger de parler, même tout bas, ce qui ne m’empêchait pas de bien l’entendre. Passant la porte, je l’entendis crier un « Yahou !!! » Je joie. Il venait de trouver le trésor. Quel idiot. Bon, allons jouer. Redressant la tête, je regardais ce qu’il faisait par une ouverture dans le mur. Le voleur prit plusieurs objets en or et alla les déposer à l’extérieur. Attendant qu’il soit sorti, je me mis à lui dire :

Jarmore – J’espère que tu as une bonne raison pour me réveiller, humain.

Ce dernier se retourna face à moi et hurla de terreur. Il dégaina une petite épée en acier et me menaça avec, avec tout son corps tremblant de terreur. Pitoyable, j’avais connu bien mieux.

Jarmore – Tu voles, et tu menace le propriétaire. Hahaha ! Je suis donc dans l’obligation de me défendre.

Je lachai juste quelque flamme devant moi. Je ne voulais pas le brûler, juste lui faire déclancher une grosse panique. Ce qui marcha car le voleur lâcha tout, y compris son arme et voulu s’enfuir en trébuchant plusieurs fois au sol. Amusant à voir.

_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Dim 10 Juil - 12:12

Les montagnes s’étaient réchauffées sur leurs versants exposés au soleil, si bien que nombre de clans avaient organisé une grande séance paresse collective, se couchant tous en groupe sur les flancs verdis de leurs immenses pics. Sur ces magnifiques endroits, le clan Griffe-Montagne dorait lui aussi à l’astre solaire. Neidr le Rouge, Lidyana la Demi-Sang… Mais également Gheata, la Belle. Cela faisait trois jours qu’ils étaient ainsi baignés de la lumière du soleil. Et durant trois jours, Adrammalech avait tenu compagnie à sa liée, Gheata, profitant tout à la fois de la chaleur et de l’élue de son cœur. Mais après trois jours passés en compagnie du clan Griffe-Montagne, le dragon borgne avait décidé d’aller se changer les idées ailleurs, seul avec lui-même. Il était donc parti tôt le matin, faisant virevolter son immense corps dans l’air ambiant.

S’il avait voulu se vider la tête, c’était pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’il ne se faisait toujours pas au contact prolongé avec autant de ses frères d’écailles. Il n’en avait pas encore l’habitude, même si cela finirait bien par venir un jour ou l’autre. La seconde, c’était par rapport au clan de ses véritables parents, et de sa sœur. Les Elendil étaient-ils eux aussi en train de profiter des bienfaits de la montagne ? Adrammalech aurait tant voulu être parmi eux en ce moment, accompagné de Gheata. Mais il savait bien que s’il s’y présentait maintenant, seul le rejet et l’incompréhension l’attendraient. Aussi, isolé, il était parti faire le vide dans sa tête, traversant les passes venteuses et les pics millénaires, volant tel le maître de l’univers, le Roi des Dragons.

Sa petite balade s’interrompit lorsqu’il décida de se poser tout près d’un fort abandonné. Tout d’abord, Adrammalech haussa les sourcils. Des Humains seraient allés si loin dans les montagnes ? Il gronda. Quand cette engeance allait-elle s’arrêter, pour laisser à jamais son peuple tranquille ? Il était sur le point de s’énerver, lorsqu’il se rappela les avertissements de sa liée. Gheata n’aimait pas qu’il s’emporte ainsi avec d’autres créatures… Le grand dragon bleu nuit décida alors de se calmer, jetant juste un œil méprisant sur la construction. Il aurait pu repartir bien vite, s’il n’avait pas miré un mouvement, avec son seul œil valide. C’était en direction du fort, quelque chose avait bougé. Il resta ainsi, à contempler la construction.

Soudain, il vit un Humain en sortir, les bras chargés de ce métal jaune dont ils raffolaient tant. Un autre dragon fit alors son apparition, un rouge qui s’était caché depuis le début ! Il le regarda menacer l’Humain, crachant une petite gerbe de flamme. Sans doute pour l’effrayer… Et Adrammalech avait raison. Le voleur s’était enfui, en panique. La créature claudicante avait tenté de semer son poursuivant, qui en fait ne le prenait même pas en chasse. Attendant à l’ombre d’un grand rocher, le sombre dragon à l’œil crevé vit se rapprocher le petit homme, qui passa à proximité de lui. Une fois devant Adrammalech, la petite créature menue s’arrêta net, posant un regard terrifié sur ce qu’il venait de distinguer dans l’ombre. N’était-ce pas… une patte de dragon ?

Il eut à peine le temps de relever la tête, que la patte se leva, pour le pousser dans le vide. Adrammalech regarda sa chute avec une certaine satisfaction, alors qu’il hurlait à gorge déployée, son cri s’éloignant à mesure que son corps prenait de la vitesse, jusqu’à l’impact final. Après un petit soupir, le grand dragon de couleur sombre se dirigea en marchant vers la silhouette de son frère rouge qu’il avait vue de loin. Une fois assez près, il établir le lien mental, plongeant son seul œil jaune dans ceux de sa nouvelle rencontre.

« Bonjour à toi, frère d’écailles. Je suis Adrammalech, Sans-clan. Cet Humain ne t’embêtera plus jamais… »

Il se rapprocha un poil.

« Et toi, qui es-tu, noble frère ? »


_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Lun 11 Juil - 9:13

Je regardais ce petit humain courir comme un fou pour m’échapper. Il n’ira pas bien loin. D’un coup d’aile, plus un vrai cracha de flamme suffirait à le rattraper. Allons jouer, je lui laisse une bonne distance, j’étais sympa. Le voyant justement être assez loin, je me préparer à bondir sur lui. Tel un félin, je contractai les muscles de mes pattes vers l’arrière pour préparer le saut. Il sera rapide et puissant. C’était ce que j’avais prévu du moins, car je ne fus pas assez rapide pour l’avoir. Le petit homme s’était arrêté devant un rocher et il poussa un cri effroyable, il était encore plus terrorisé qu’avant. Et c’était à ce moment-là que je vis une grosse patte griffue sortir de l’ombre et frapper le voleur. Ce dernier fut projeté dans le vide et disparue dans un ultime cri. La créature qui venait de frapper apparue devant moi, il s’agissait d’un grand dragon aux écailles bleues. Je me rallongeais au sol et le regardai approcher. Il était effectivement bien grand. Une fois plus près, j’ai pu observer une longue crête de piquant qui courait le long de son dos, et ses écailles étaient en réalité de couleurs bleu nuit. Il établit la communication télépathique entre nous.

Adrammalech - Bonjour à toi, frère d’écailles. Je suis Adrammalech, Sans-clan. Cet Humain ne t’embêtera plus jamais…


J’étirais mes pattes avant, le coup tendu et me mit à bailler fortement pour m’aider à bien me réveiller. Puis je me redressais pour me tenir assis sur mes pattes arrières.

Jarmore – Je vois bien. Mais il ne me dérangeait nullement. Tu viens de faire chuter mon nouveau jouet.


Je remarquais quelque chose de particulier chez lui. Il n’avait qu’un seul œil visible. L’un d’entre eux était cacher sous un bouclier. Je me demandais bien pourquoi une telle pratique ? C’était-il fait crever ce dernier lors d’un conflit ? Ou bien était-il difforme ?

Adrammalech - Et toi, qui es-tu, noble frère ?


Il était vrai que je devais me présenter aussi, même les dragons devaient faire preuve de politesse et de savoir-vivre entre eux, sinon nous ne serions que de vrais monstres. Je me présentais donc bien volontiers.

Jarmore – Je me nomme Jarmore, mon frère. Et mon clan est… Je regardais en peu vers les montagnes voisine… Quelques parts par là-bas.

Je me contrai donc de nouveau sur Adrammalech pour poursuivre notre petite discussion :

Jarmore – Alors, Adrammalech, que me vaut le plaisir de ta visite ici ? Sur mon humble montagne ?

_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Mar 12 Juil - 9:57

Jarmore, donc. Et son clan se trouvait, quelque part là-bas ? Adrammalech scruta l’horizon. Pourquoi ne lui avait-il pas donné de nom, cela aurait été plus simple. Il connaissait très mal la région, mais avait déjà pu rencontrer quelques clans des alentours. Il lui fallait un peu de temps pour s’y faire, mais du temps, il en avait à revendre, ce n’était pas un problème. Le dragon bleu nuit étudiait de la tête au pied son frère rouge, le plus discrètement possible. Il ne put s’empêcher de remarquer qu’il avait un physique taillé pour le combat, à son instar. Des belles cornes, une charpente honorable, une pique au bout de sa queue… Adrammalech s’en voulut par la suite d’avoir ainsi pensé, et se concentra plutôt sur leur conversation.

Le bleu sombre haussa doucement ses puissantes épaules.

« Rien de bien spécial. Je m’étais offert une calme balade dans les montagnes, et j’ai vu ce fort abandonné qui te sert d’antre. Je me suis posé, et pour la suite… J’ai vu cette engeance repoussante sortir de ton chez toi, armé de métal jaune. »

La dernière phrase avait été prononcée non sans une certaine amertume, et un certain dédain. Il regarda en contrebas, comme pour tenter d’apercevoir le lieu d’impact. Mais il n’arrivait pas à le distinguer à travers la légère brume qui s’était formée au pied du mont. Il dépêcha à nouveau son œil unique sur Jarmore.

« C’est donc ta montagne ? Je me dis qu’un jour, il serait agréable que j’en fasse autant. Avoir ma propre montagne. Mais alors, sans Humains. Là, ce serait optimal. »

Sentant que le mâle rouge n’avait aucune animosité à son égard, il prit la peine de s’asseoir et délier ses muscles. L’endroit était plaisant. Gheata aurait sûrement apprécié…

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Sam 16 Juil - 8:04

Adrammalech - Rien de bien spécial. Je m’étais offert une calme balade dans les montagnes, et j’ai vu ce fort abandonné qui te sert d’antre. Je me suis posé, et pour la suite… J’ai vu cette engeance repoussante sortir de ton chez toi, armé de métal jaune.

Je notais une certaine amertume dans la voix de ce dragon bleu. La façon dont il avait nommé l’humain n’était pas glorieuse. « Engeance repoussante », du dédain pour cette espèce. Mon avis sur la question était partagé, j’avais connu à la fois de bons et de mauvais humains et bien que j’éprouvais toujours de l’incompréhension envers eux, je n’éprouvais pas de dégoût, ni d’amour. Adrammalech tourna son regard un moment vers l’endroit où le fuyard était tomber. Ce dernier avait bien failli rejoindre ma collection de squelettes, rôti ou déchiqueter, au lieu de ça, il trouva une mort tout aussi effrayante et rapide. Avait-il eu une chance de survivre à pareil chute ? Impossible à savoir, son petit corps avait disparu à travers les nuages qui planaient en dessous des sommets. Il pouvait aussi bien être vivant et blesser que mort et aplatit. Adrammalech retourna son unique œil vers moi.

Adrammalech - C’est donc ta montagne ? Je me dis qu’un jour, il serait agréable que j’en fasse autant. Avoir ma propre montagne. Mais alors, sans Humains. Là, ce serait optimal.

Il prit place face à moi, détendant ses muscles et s’asseyant pour se mettre à l’aise. De la compagnie venant de mes semblables était plaisant et je le voyais bien, qu’a part pour les humains, il n’éprouvait aucune hostilité à mon égard. Les dragons unis contre un seul ennemi ? Je n’en savais rien. Je voulais mieux le connaitre avant de le juger. Son œil cacher derrière le bouclier était peut-être dû aux humains ? Ce qui peut expliquer une rancune envers ces derniers. Je voulais donc connaître son histoire, j’étais un peu curieux comme dragon.

Jarmore – Oui, j’ai eus de la chance de trouver ce sommet après une longue vie de jeunesse. Un endroit idéel pour se reposer après des voyages qui ont durer longtemps.

J’attendais un peu avant d’aborder la question. Baillant de nouveau, car je n’étais pas encore bien réveillée, je croisai mes pattes de devant allongé. Je ne sentais plus le moindre danger et donc, je ne voyais pas pourquoi rester sur mes gardes. Le seul risque possible serait qu’un autre bipède arrive pour tenter sa chance et j’imaginais mon nouvel ami lui régler son compte sans que j’aie à bouger une griffe. Une fois bien détendu, je me lançais :

Jarmore – Je note par contre, une animosité envers les humains de ta part. As-tu connus une mauvaise expérience avec eux ?

_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Mar 26 Juil - 9:20

Apparemment, le rouge avait voyagé. Adrammalech pouvait en dire autant, néanmoins, ce n’était peut-être pas le genre de voyage sur lequel il fallait s’étaler. Il connaissait la propension de son peuple au pacifisme. Peut-être que ses actes ne seraient pas compris. On comprenait rarement la violence, lorsqu’on n’en connaissait pas la cause. Mieux valait plutôt laisser cela de côté. Ce n’était pas le genre de conversation qu’il aimait avoir avec ses frères d’écailles. Il préférait parler tel un dragon, non tel le rebut qu’il avait été jadis. L’oubli était parfois préférable, dans certains cas, et ce même s’il était très dur d’oublier, voire quasi impossible dans sa situation.

Jarmore bailla, et s’installa confortablement, à l’instar d’Adrammalech. C’était un signe de confiance, et cela plut grandement au grand bleu nuit. Sa question, en revanche, bien qu’elle soit légitime, tombait justement dans le registre des choses dont il n’aimait pas parler avec les autres dragons. Néanmoins, il répondrait. Pourquoi ne pas répondre, après tout, puisqu’il l’avait demandé sans arrière-pensée aucune ? Après un bref soupir, Adrammalech se gratta doucement la gorge, avant de lancer mentalement de sa voix de basse :

« Les Humains sont mauvais, et en général, il ne suffit pas de mauvaises expériences pour s’en rendre compte. Mais, pour être franc, oui, j’ai eu quelques déboires avec ces viles créatures bipèdes. Contrairement aux autres races, que je connais relativement peu, ces fureteurs insipides sont dénués de toute valeur, et corrompent tout ce qu’ils voient. »

Il se remémora quelques lointains souvenirs, qu’il balaya rapidement de son esprit.

« Ils n’attirent que des ennuis, voilà ce que j’en sais. Fourbes et cruels. De véritables petits êtres maléfiques. Heureusement, il n’y en a pas beaucoup sur ces montagnes. »

Il ricana.

« Ils finissent tous par glisser de la falaise. »

Il regarda encore une fois l’endroit où l’Humain était tombé. Avec une chute pareille, aucune chance qu’il soit encore en vie. Et si c’était le cas, ses membres déclassés le faisaient souffrir le martyr, et pétrissaient d’une douleur lancinante tout son petit corps chétif, l’accompagnant dans son dernier râle d’agonie. A bien y réfléchir, Adrammalech aurait préféré la deuxième option. Que ces bêtes puantes apprennent à soutenir la douleur qu’ils aimaient tant distribuer. Puis, il reporta son attention sur son frère d’écailles, Jarmore.

« Parlons d’autre chose. Quel est le nom de ton clan ? As-tu une compagne ? »


_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Mer 27 Juil - 16:00

Adrammalech - Les Humains sont mauvais, et en général, il ne suffit pas de mauvaises expériences pour s’en rendre compte. Mais, pour être franc, oui, j’ai eu quelques déboires avec ces viles créatures bipèdes. Contrairement aux autres races, que je connais relativement peu, ces fureteurs insipides sont dénués de toute valeur, et corrompent tout ce qu’ils voient.

Il avait bien connu quelques mésaventures avec eux. Peut-être était-ce la raison de la perte de son œil. Cela expliquerait ceci. Car sinon j’aurais eu du mal à comprendre comment pouvait-il être répugné par une race sans la connaître un minimum. Du moins, il fallait avoir une bonne raison pour parler de la sorte d’une race avec tant de dédain. Sa voix mentale transmettait toute son amertume et sa rage envers les humains.

Adrammalech - Ils n’attirent que des ennuis, voilà ce que j’en sais. Fourbes et cruels. De véritables petits êtres maléfiques. Heureusement, il n’y en a pas beaucoup sur ces montagnes.

Je ne pouvais m’empêcher de l’imaginer rencontrer un humain qui lui apporte ses problèmes, pourchasser par des tueurs ou des monstres, ou bien tout autres choses viles. Cela ne changea en rien ce que je pensais de cette affaire. Le dragon bleu se mit à ricaner en disant :

Adrammalech - Ils finissent tous par glisser de la falaise.

Je comprenais son humour bien noir. Combien de ces pauvres bipèdes avait-il fait tomber du haut de ses rochers. Il regarda de nouveau là où fut tomber le voleur. Il regardait comme s’il espérait apercevoir le corps aplatit plus-bas et désarticuler à cause du choc. Les chances pour que cet humain ait survécu furent très mince, et si tel était le cas, il devait agoniser dans d’épouvantable douleur, priant pour que la mort vienne le chercher au plutôt. Si jamais c’était le cas, Adrammalech se ferait sans aucun doute le plaisir d’y répondre. En tout cas, il n’y avait plus le moindre signe venant du voleur, il avait tout simplement disparu à travers les nuages.

Adrammalech- Parlons d’autre chose. Quel est le nom de ton clan ? As-tu une compagne ?

Pourquoi vouloir savoir si j’avais une compagne ? Jamais un dragon ne m’avait demandé quelque chose de la sorte, pas même ceux de mon clan. Mais bon, je ne voyais aucune raison de lui cacher ces informations, ce dragon n’était pas un ennemi et il me demandait, tout comme moi je lui avais demander des renseignements.

Jarmore – Je fais partis du clan des « Porteurs de cendres ». Et non, je n’ai aucune compagne en ce moment. Je profite pleinement de ma vie encore, avant d’aider notre espèce à survivre.

Laissant un peu de temps pour assimiler ce que je venais de dire, je poursuivis sur un sujet qui pouvait être sensible :

Jarmore – Je partage ton avis, que les humains peuvent être corrompus, fourbe et j’en passe… Mais j’en ai croisé aussi de très bon qui furent de bons amis. Je suis bien désolé que tu sois tombé sur les mauvaises personnes.


_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Ven 29 Juil - 9:40

Adrammalech n’avait jamais entendu parler de ce clan. Les ‘Porteurs de Cendres’… N’ayant pas grandi dans les montagnes des dragons, il ne connaissait pas beaucoup les clans parsemant leurs cimes et leurs vallées cachées. Il ne connaissait que le clan de sa compagne, celui de sa sœur, et celui de ce petit dragon rouge étrange… quel était-il encore, son nom ? Il s’arrêta dans ses réflexions, préférant continuer à écouter Jarmore. Il disait profiter pleinement de la vie, sans compagne. Adrammalech sourit.

« Il ne faut pas voir sa compagne comme un enchaînement. La mienne m’a plutôt libérée, pour tout te dire. »

Néanmoins, le reste de sa phrase plut beaucoup moins au grand bleu nuit. Ne lui avait-il pas demandé de parler d’autre chose ? Il n’aimait pas s’étendre sur ce sujet. Il lui avait déjà donné sa réponse ; tous les Hommes étaient de viles créatures. Et ce qu’il pouvait dire ne changerait rien, ni son avis, ni la véracité de ses propos. Néanmoins, il voulait clarifier encore une fois.

« Les exceptions sont faites pour confirmer la règle. Ce n’est pas moi qui ai eu la malchance de tomber sur de mauvais Humains… Houhou, quel subtil pléonasme… Non, c’est toi qui as eu la chance de tomber sur les moins pires de tous. C’est simple. »


Il s’arrêta un instant, puis décida de lui livrer un exemple.

« Un jour, ma sœur longtemps perdue m’est apparue, alors que je me reposais sur les ruines d’un village humain. Un carreau empoisonné l’a clouée au sol, car l’étourdie avait pris forme humaine. C’est avec peur et appréhension que j’ai écouté ma future compagne, qui me proposait d’aller rejoindre la maison d’un guérisseur humain, pour extraire le projectile, et nettoyer la blessure de son poison. Durant des jours, j’ai craint, mais fort heureusement, elle s’est rétablie. »

Il gratta machinalement le sol devant lui.

« Tu pourrais croire que je pouvais être reconnaissant envers le guérisseur. Mais qui avait tiré le carreau ? Qui avait envoyé ma sœur aux portes de la mort ? Le guérisseur n’avait fait que racheter la faute de l’un de ses frères. Voilà pourquoi je ne l’ai pas brûlé. Cependant, je ne l’ai pas non plus retenu comme étant un symbole de bonté chez les Hommes. »

Adrammalech renâcla.

« J’aimerais que nous parlions d’autre chose. Je déteste parler de tout cela. »

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Re: Frères d'écailles [pv Adrammalech]   Dim 31 Juil - 11:35

Adrammalech - Il ne faut pas voir sa compagne comme un enchaînement. La mienne m’a plutôt libérée, pour tout te dire.

J’avais bien du mal à le croire. Quand on est en couple, il faut s’occuper de sa vie à deux, puis arrive la progéniture dont il faut passer ses premières années avec, pour les protégés et les nourries, sans oublier le temps à passer à leur apprendre les bases d’une vie de dragon… Bien trop long et compliqué pour moi. Je ne me voyais pas liée pour le moment à une compagne et vivre une vie parentale. Je préférais encore dormir. Au moins, je faisais seulement ce qu’il me plaisait, partir en voyage, me battre, dormir… Enfin, vous avez compris. Et donc je ne voyais pas en quoi une compagne pouvait libérer en quoi que ce soit.

Adrammalech - Les exceptions sont faites pour confirmer la règle. Ce n’est pas moi qui ai eu la malchance de tomber sur de mauvais Humains… Houhou, quel subtil pléonasme… Non, c’est toi qui as eu la chance de tomber sur les moins pires de tous. C’est simple.

Il s’arrêta un moment avant de poursuivre. Des exceptions ? J’avais encore du mal à le croire. Sinon ce serait un gros paquet d’exception, mais je préférais ne pas le relever.

Adrammalech - Un jour, ma sœur longtemps perdue m’est apparue, alors que je me reposais sur les ruines d’un village humain. Un carreau empoisonné l’a clouée au sol, car l’étourdie avait pris forme humaine. C’est avec peur et appréhension que j’ai écouté ma future compagne, qui me proposait d’aller rejoindre la maison d’un guérisseur humain, pour extraire le projectile, et nettoyer la blessure de son poison. Durant des jours, j’ai craint, mais fort heureusement, elle s’est rétablie.


Sa sœur pouvait-elle aussi prendre forme humaine ? J’en étais fort surpris. Je n’avais jamais croisé d’autre que moi ayant cette capacité. Ce fut assez tragique oui, qu’elle fut victime d’un projectile empoisonné et mener vers une mort certaine. Mais je me demandais, que faisait-il sur les ruines d’un village humain ? Était-il responsable de la destruction de ce lieu et ayant poussé les habitants à se défendre ? Si tel était le cas, il ne serait étonnant que les bipèdes se montrent agressifs. Un autre élément qui me frappait, ce fut qu’il soit allé trouver un guérisseur qui se dernier, à soigner sa sœur. Lui aussi, il était tombé sur une des « exceptions ». Il gratta un instant le sol devant lui avant de poursuivre.

Adrammalech - Tu pourrais croire que je pouvais être reconnaissant envers le guérisseur. Mais qui avait tiré le carreau ? Qui avait envoyé ma sœur aux portes de la mort ? Le guérisseur n’avait fait que racheter la faute de l’un de ses frères. Voilà pourquoi je ne l’ai pas brûlé. Cependant, je ne l’ai pas non plus retenu comme étant un symbole de bonté chez les Hommes.

Qui avait tiré le carreau mortel ? Bien l’arbalétrier il me semblait. Ah moins que ce soit le guérisseur déguisé qui voulait faire mumuse. Cela manqua de me faire rire. « Réparer la faute de son frère ». Un être commis une faute et toute la race est condamné. Si jamais un dragon causait du tort à des humains, et que ces derniers retenaient Adrammalech pour responsable ? Serait-il d’accord ? J’en doutais bien, mais vu sa haine envers eux, cela ne changerait rien à la situation. Je pourrais le lui faire remarquer également et montrer en quoi je n’étais pas d’accord… Mais je ne le voulais pas. Déjà, il était bien fixé sur son opinion, mais aussi, je ne voulais perdre de temps en vaine parole et gaspiller mon énergie prévue pour la sieste. En plus, il voulait changer de sujet, dans ce cas…

Jarmore – Tu m’as dit que ta compagne t’avait libérée. En quoi a-t-elle fait cela ? Normalement tu es obligé de rester près de votre nid pour la future couvé dont vous devriez vous occupé pendant un moment. Rester bloquer dans un endroit, ce n’est pas de la liberté pour moi. Ah moins… Qu’un détail ne m’échappe.


_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Frères d'écailles [pv Adrammalech]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les frères Scott
» Les contes du Baragouineur : Thiekar et Tarkh, frères de sang
» Pourquoi Chavez et les frères Castro pensent-ils etre des indispensables
» Créer des écailles [Photoshop]
» Les frères Peignot



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Territoire des Dragons :: Montagnes Rocheuses-