Partagez | 
 

 Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Jeu 7 Juil - 7:27

Espalion ! La célèbre capitale humaine. Voilà bien des années que je ne m’y étais rendu. Elle devait avoir changé. Peut-être pas beaucoup, mais c’était une ville qui bougeait, peuplé généralement d’espèce à la longévité plus courte que ceux de mon espèce, ils courraient donc dans tous les sens pour se donner à leurs activités étranges avant qu’il ne soit trop tard pour eux. Et donc, leur ville évoluait en même temps qu’eux. Si la cité avait bien changé, j’aurais aimé revenir avec un petit souvenir, pour pas être venu pour rien. Volant depuis quelques jours, porter par le souffle de l’air, planant entre les nuages et me chauffant près du soleil, j’atteignais enfin la ville. Du moins, elle était à porter de vue. J’aurais pu voler encore jusqu’à elle, profitant de cette sensation de liberté le plus longtemps possible, mais les gens d’ici ne le verraient sans doute pas d’un bon œil. Plusieurs pouvaient avoir peur de ma venue imposante, atterrissant sur leur toit. La considération d’un dragon chez les humains était… Mitigé et comme certains des miens étaient peu diplomate, la crainte existait au cœur des humains et autres espèces. Il fut loin le temps où je fus appréciée pleinement parmi eux. Une bien belle époque où j’étais vue comme un bon allié, un des leurs, jusqu’au jour où j’avais brûlé une de leur armée avec leur chef, mais ça, ils l’avaient mérité !

J’atterrissais bien à l’écart de la ville, dans un endroit un peu reculer, entourer d’arbres sans me faire repérer. Ici, je pouvais changer de forme. Dans une grosse boule de forme, je pris mon apparence humanoïde. C’était une magie bien pratique pour ce genre de situation. Bien que je ressemblais à un hybride homme-lézard, je passerais plus inaperçu et les gens me prendraient juste pour un croisement et ne causeront pas de réels problèmes. Cette crainte envers tant de choses, je ne la comprendrais jamais, cela me passait au-dessus, mais bon, inutile de provoquer des conflits pour rien. De toute façon, je ne resterais sans doute pas longtemps. Je terminais le reste du voyage jusqu’à Espalion à pied. Je passais les premières grosses murailles, ce qui me fit arriver chez les humains de plus basse condition. Je ne comprenais pas non plus cette histoire de classe sociale. Des humains m’en avaient déjà parlé avant, mais cela ne voulait pas rentrer. En réalité, ce que j’avais pu comprendre était qu’un humain, moins il possédait, plus sa condition de vie était précaire. Même, il était mal considéré de par ses pairs et avait moins de droit. Curieuse coutume, car chez nous, j’avais un joli monticule de babiole en tous genre. Cela ne m’apportait aucun avantage auprès des autres dragons, même, ils s’en moquaient comme de la coquille d’œuf. Une coutume typiquement humaine et puis voilà tout.

Je me dirigeais vers les marchands. La cité avait bien changé, mais pas trop comme je l’avais imaginé. La décoration par exemple avait un peu vieillit, et commençait à être remplacé par de nouvelles. J’avais aussi du mal à reconnaître les rues, certaines me disaient quelques choses, d’autres m’étaient étrangères. Enfin, je n’avais jamais exploré complétement Espalion dans ses moindres recoins. Déjà, mon apparence humanoïde avait une limite de temps et il y avait un réel dédale de rue, de passages étroits et d’autres allant sous terre, j’avais l’impression. Poursuivant ma petite promenade, essayant de passer à travers cette foule agitée allant dans tous les sens, je parvins à trouver les marchands. Ils vendaient toujours des choses intéressantes. Des objets exotiques qui pouvaient bien trouver une bonne place dans mon petit fort avec le reste des bibelots. Apparemment, chez les hommes, il fallait l’échanger contre des pièces d’or ou autres biens. Voilà une autre pratique étrange dont j’ignorais la logique. Examinant toutes ces étables aussi bien fournies, mes yeux s’arrêtèrent sur un bel objet, un gros œuf en or, reposant sur un support en argent, le tout incruster de belles pierres de nombreuses couleurs. Saphir, rubis, améthyste, émeraude et diamant. Une bien belle pièce. Malheureusement pour moi, je ne portais jamais de pièce. Pas évident à en avoir quand on est un dragon et quant à mes biens, hors de question de les échanger contre un autre souvenir. Je demandais donc au marchand :

Jarmore – Mon brave, que faut-il pour obtenir ce bel ouvrage que voici ?


Le marchand se tourna vers moi, le visage gras, une petite barbichette et l’œil mauvais. Il cracha, littéralement sur moi :

Marchand – Ce n’est pas pour les monstres ! Ça c’est pour les gens respectable, comme un bon humain avec une grosse bourse. Pour un seigneur et non pour un écailleux. Maintenant disparait !


Visiblement, cet humain avait un problème. Il y en avait des gens comme ça, même chez des dragons qui se montraient hostiles. En tout cas, cela sonnait pour moi un défi. Je pourrais le voler, mais non. Mon ardeur se calma. Je pris une écaille sur mon bras. Aucun problème, cela allait repousser. Sans que le marchand ne s’en rende compte, je laissais cette petite écaille de dragon à la place de l’œuf d’or que je pris avec moi. Une écaille de dragon était de ce qui fut des plus solide au monde, un guerrier ayant un bouclier recouvert de ces écailles, serait protéger contre un grand nombre d’attaques en tous genre.

_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Siwan Flaurot

Marchand d'Espalion
avatar

Masculin Nombre de messages : 45

MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Dim 10 Juil - 16:21

Siwan était en ville depuis quelques semaines. Il avait reprit les habitudes de la vie en ville après des mois passé à traverser le monde sur sa carriole. L’avantage des grandes villes, c’est qu’on y croise plein de jolie fille. Aussi Siwan passait toutes ses soirées à charmer des femmes sans pour autant penser à conclure. Et c’est justement ce que Siwan avait fait toute la nuit, il était rentré à pas d’heures après avoir offert une fleur à une rousse et un peigne à une brune et après des heures à bavarder et à complimenter. Et c’est avec la tête encore embrumé par le manque de sommeil qu’il s’était levé ce matin.
Il bu vite fait un peu d’eau et avala une tartine avant de descendre dans le magasin familial. Son père tenait la boutique. Il avait mit en vente tout les objets qu’il avait récupéré de son dernier périple. Les affaires marchaient bien.
Le père entama la conversation : « Au fait, tu n’avais pas dit qu’un démon t’avais promis une belle récompense contre un œuf dorée ? J’en ai vu un chez Mahauch, tu devrais aller le voir ».
Siwan, qui n’était pas encore bien réveillé, répondu d’un « mouais. Je vais aller voir. » et se dirigea tranquillement dehors, vers la boutique de Mahauch au marché de la place des bijoutiers. La matinée étaient bien entamé quand Siwan arriva devant la boutique de Mahauch. Siwan, qui été enfin bien réveillé, entama la conversation :
« Bonjour, il parait que tu vends un œufs en or ? Tu en veux combien ? 
-Salut ! Tu vas voir, il vaux de l’or ! » Le marchand chercha l’œuf sur son étale. Sans succès.
« Mince ! Il était là pourtant ! Je suis certain ne de pas l’avoir vendu. »
C’est alors que les 2 hommes remarquèrent l’écaille de dragon.
« C’est à toi, ça ?
- Hum, le monstre de tout à l’heure à signé son crime.
- Je vais tenter de le retrouver, il ressemblait à quoi ?
- Tu empoche l’œuf, et moi, je ne vois jamais la couleur de mon argent, c’est ça ?
- Revends-donc l’écaille aux armuriers de la guilde des nains, avenue de la porte Ouest et tu aura ton or.
- Ok, mais si j’obtiens pas l’argent, tu me devra une faveur.
- D’accord. Donnes-moi son signalement maintenant.
- Tu aura du mal à le rater, il est grand, avec des yeux jaunes et des griffes à la place des mains.
- Hé ben ! t’es certain de ne pas exagéré un peu ? 
- Tu verra bien, laisse-moi tranquille maintenant. Oust ! »

Mahauch fit signe à Siwan de partir, d’un air embête et pressé. Il n’avait pas envie de penser qu’il venait de se faire avoir ; à moins qu’ils soit pressé de savoir combien l’écaille va lui rapporter.
Alors Siwan parti. Il se dit qu’il aurait dû demander vers où le type était parti, mais il était probable que Mahauch n’en ai aucune idée, vu qu’il ne l’avait même pas vu faire l’échange.

Alors Siwan marcha à vive allure dans les rues du quartier en espérant retrouver l’homme étrange avec des griffes à la places des mains. Il demanda à Garance, la tenancière du bar de la lune, qui prenait le frais au coin de la rue si elle l’avait vu. La réponse fut négative.
Il croisa Artimir, qui déchargeait des sacs de farine pour un hôtel particulier.
« Ouais, ça me dit un truc. j’crois qu’on la croisé en venant. C’était la rue de la forge blanche. Il descendait la rue je crois.
-  Ok, merci ».

Siwan couru alors vers la rue de la forge blanche. Il espérait que l’homme n’était plus très loin. C’est alors qu’il aperçu quelqu’un de grand au bout de la rue. c’était lui ?

_________________
Que me donnes-tu en échange ?
Revenir en haut Aller en bas



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Lun 11 Juil - 9:41

Ma promenade était loin d’être finie, et j’avais plusieurs heures devant moi avant que ma véritable apparence ne revienne, et il valait mieux que cela se produise hors des lieux fréquentés. Sinon, ce sera la panique générale, des gens armés voudront m’embrocher et d’autres courront n’importe où, créant au passage des accidents. C’était ce qui c’était produit une fois dans un village, j’avais trop trainer et ma forme draconique était réapparus. Je ne vous dis pas le chaos que cela avait engendré. Tous courraient dans tous sens, fourche et lance au point, courant pour s’abriter et protégé leur bien. Je m’étais à peine défendu, mais je me souvenais très bien que le village avait fini en feu, alors que je n’avais craché une seule flamme. Tout, c’était dérouler sans une seule de mes interventions. Donc, mieux valait éviter de reproduire un tel incident, surtout dans une grande ville comme celle-ci. Poursuivant mon voyage, je découvrais tant de choses exotiques, des personnes toutes aussi différentes les unes des autres, aussi bien sûr le plan physique que sur leurs vêtements. Pensant passer une journée bien tranquille, quelqu’un m’interpella.

Me retournant, je vis un homme devant moi. Il était plus grand que la plupart des humains. Sa peau était bronzée, ses cheveux étaient longs et noirs, des yeux jaunes, peu habituels pour un humain, et un long nez. Quelque chose me disait qu’il avait une particularité en lui. Son odeur en tout cas me le disait. Le regardant, bras croisé dans le dos, j’attendais sa requête. J’espérais pour lui qu’il ne venait pas me déranger pour rien, j’avais horreur de ça et je le faisais bien savoir. Vu son accoutrement, il ne devait s’agir de ceux, appartenant à une classe sociale peu élevée. Bien que je ne comprenais pas trop ce principe chez les marcheurs, j’appris au long des siècles de nombreuses choses sur leurs coutumes, sans pour autant les comprendre ou accepter. Et je savais que chez eux, les vêtements étaient révélateurs de leur niveau de vie.

Siwan – Je vous prie de m’excusez mon bon seigneur, mais vous venez de prendre quelque chose qui ne vous appartiens pas.

De quoi parlait-il ? Ah oui l’œuf en or. Que me voulait-il ? Travaillait-il pour ce gros humain mal poli ? Ou il était un client aussi, ou bien un voleur ? Quoi qu’il en soit, j’avais effectué un change honnête, je n’avais aucune raison de le rendre. Chez eux, c’était ainsi que cela fonctionnait, pour obtenir un objet, il fallait donnait quelque chose d’autre en retour. Ce que j’avais fait, sinon, ils ne seraient que… Quel est le terme exact ?... Ah oui, des escrocs.

Jarmore – Si vous parlez de l’œuf, sachez que je l’ai obtenu de façon honnête. J’ai donné quelque chose ayant une plus grande valeur que ce bibelot.

_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Siwan Flaurot

Marchand d'Espalion
avatar

Masculin Nombre de messages : 45

MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Jeu 14 Juil - 11:17

Siwan avait réussi à trouver le bon homme. Effectivement, il était difficile à rater. Avec ces écailles sur la peau, il était impressionnant, mais Siwan n’allait pas se dégonfler. Il était marchant et avait un achat à faire.

« Certes, je vous le concède, mais négocier l’échange n’aurait pas été de trop. D’ailleurs, en parlant d’échange, j’aimerai vous racheter cet œuf. Seriez-vous prêt à négocier ? Combien en voulez-vous ?  Vous préférez un échange, j’ai des couteaux magiques de fabrication démoniaque ou des diadèmes en émeraude venant des mines naines. »

Siwan tentait de convaincre l’homme de lui vendre l’œuf. Il l’invita même à venir faire un tour dans  sa boutique familiale.
L’entrée de la boutique ne payait pas de mine, c’était juste une porte ouverte sur la rue surmonté d’une enseigne. Par contre à l’intérieur c’était une magnifique boutique, les murs étaient d’un blanc immaculé et la pièce était pleine d’étagères et de présentoirs croulant sur les objets incroyables venus de tout les coin du monde. Bien entendu les objets les plus précieux était au fond de la boutique, sous une vitre.

« Je suis sûr d’avoir quelque chose qu’il peut vous intéressez. Ma boutique n’est qu’à 3 rues d’ici, venez y faire un tour, vous y trouverez forcément quelque chose qu’il vous plaira. ».

[hors-rp : bon, je pars du principe que tu accepte de venir, j’espère que ça te va]

Siwan accompagna l’homme jusqu’à sa boutique. Il continuait à parler sur le chemin.

« C’est la première fois que vous venez en ville chez monsieur, c’est la première fois que je vous vois ici. »

Au coin de la rue, il y avait Margotte, une amie à Siwan, elle n’osa pas adresser la parole, comme si elle avait peur de l’étrange homme. Elle fit juste un petit signe timide du coin de la main. Siwan en fit de même. Il va y avoir des rumeurs à expliquer bientôt.

En rentrant dans la boutique, Siwan salua son père qui était toujours là, tenant la boutique.
« Rebonjour ! J’ai une négociation sur le feu !! » et puis il s’adressa à l’étrange homme en possession de l’œuf dorée « Voici la meilleur boutique du coin. Je suis sûre que vous trouverez quelque chose qui vous plaira assez pour vous séparez de cet œuf dorée. » Siwan prit un objet sur le étagère : « que pensez-vous de ce sac elfique brodé au fils d’or ? »

_________________
Que me donnes-tu en échange ?
Revenir en haut Aller en bas



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Sam 16 Juil - 8:30

Siwan - Certes, je vous le concède, mais négocier l’échange n’aurait pas été de trop. D’ailleurs, en parlant d’échange, j’aimerai vous racheter cet œuf. Seriez-vous prêt à négocier ? Combien en voulez-vous ? Vous préférez un échange, j’ai des couteaux magiques de fabrication démoniaque ou des diadèmes en émeraude venant des mines naines.

Vouloir négocier ? Trouver un échange ? Voilà des mots magiques pour moi. Je ne pouvais pas résister à l’envi de marchander. C’était plus un jeu pour moi qu’un moyen de survie pour les bipèdes. Déjà, ce qu’il me proposait avec les diadèmes et compagnie étaient intéressants. J’aurais voulu en savoir plus sur ce qu’il possédait. Il me fit un geste de la main, il désirait que je le suive pour sans doute, découvrir tout ce qu’il avait à me proposer. Sans hésiter, je lui emboîtai le pas. Avec ce qu’il venait de présenter, il devait avoir tout un tas d’autres choses intéressantes. Et même s’il s’agissait d’un piège, je pense être en mesure de me défendre.

Siwan - Je suis sûr d’avoir quelque chose qu’il peut vous intéressez. Ma boutique n’est qu’à 3 rues d’ici, venez y faire un tour, vous y trouverez forcément quelque chose qu’il vous plaira.

Sur le chemin, ce marchand continuait de parler. C’était bien humain ça, surtout les marchands, jacasser sans arrêter. Mais bon, si c’était nécessaire pour son travail, je pouvais le supporter pour bien autre chose. Et puis, je ne cherchais pas nécessairement dans cette négociation un objet qui me plairait absolument. Comme je l’avais dit, c’était un jeu pour moi, je voulais tester ces capacités de négociateur, le questionner et voir comment il défendait ses produits.

Siwan - C’est la première fois que vous venez en ville chez monsieur, c’est la première fois que je vous vois ici.
Jarmore – Non je suis déjà venu ici plusieurs fois ces derniers siècles.

Au coin d’une rue, nous croisions une étrange femelle humaine. Les deux rampants étaient bizarres, plus que pouvait l’être l’humain, ils se regardèrent à peine, se faisant un tout petit signe discret. Ces humains, mieux vaut ne pas chercher à les comprendre. Nous arrivions à sa boutique. Pour quelqu’un disant posséder de bien jolies pièces, la façade laissait à désirer. On dirait juste une de ces vielles maisons typique avec une enseigne au-dessus. Je suivis le marchand à l’intérieur et je fus agréablement surpris. Les murs étaient dans un blanc éclatant et on n’y trouvait un petit dédale d’étagère rempli d’objet en tous genre. Cela me rappela mon antre. Les étagères, les livres et les babioles brillantes. Il ne m’avait pas menti, j’en fus fort heureux.

Siwan - Rebonjour ! J’ai une négociation sur le feu !!

Il avait salué un humain plus âgé que lui se tenant au fond. Un parent ou un collègue sans doute.

Siwan - Voici la meilleur boutique du coin. Je suis sûre que vous trouverez quelque chose qui vous plaira assez pour vous séparez de cet œuf dorée.

Il se dirigea vers la première étagère et me proposa un premier bien :

Siwan - Que pensez-vous de ce sac elfique brodé au fils d’or ?

Avec mes doigts griffus, je touchais ce contenant pour tester la matière. Je n’avais pas d’objet en tissus chez moi, mis à part ce vêtement, mais cela était magique. Bref, un objet comme ça ne trouvera pas sa place dans ma collection. Un coup de flamme et il pourrait partir en cendre, et cela ne me semblait pas trop fait pour durer dans le temps.

Jarmore – Non, ça ne me plait pas du tout. Trop mou, trop fragile. Il suffit d’un jet de flamme ou d’un bon coup de lame pour que cela soit fichu. Non. Ca ne durera pas. Vous n’auriez pas quelque chose de plus solide comme l’œuf ? Comme vous aimez avoir en décoration ?


Je me dirigeais vers les autres étagères pour regarder. J’étais curieux de savoir quoi d’autre cet humain allait me proposer.

_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Siwan Flaurot

Marchand d'Espalion
avatar

Masculin Nombre de messages : 45

MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Dim 14 Aoû - 12:51

L’homme n’avait pas l’air convaincu par le sac elfique. Il voulais quelques choses qui résiste aux flammes. Je reposais donc le sac et me tournais vers une autre étagère.

« que pensez-vous de cet miniature de bronze représentant un cavalier ? L’histoire raconte qu’elle a été créer il y a plus de 1000 ans par un alchimiste. Peut-être possède-t-elle des pouvoir magique cachée ?
Ou alors peut-être préféreriez-vous ce petit automate fabriqué par les nains, regardez, lorsque l’on tourne la manivelle ici, le petit bonhomme se sert une bière et la boit.
Sinon, je vous propose aussi cette broche ornée d’un rubis qui a le pouvoir d’éviter à la personne qui la porte d’être tachée par de l’encre ou de la nourriture. »


Siwan espérait que l’homme trouverai quelque chose qui lui plairait. Il restait plein d’autres choses sur les étagères, tout les espoirs étaient permis.

_________________
Que me donnes-tu en échange ?
Revenir en haut Aller en bas



Jarmore

avatar

Masculin Nombre de messages : 103
Style de combat : Combattant fou


MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Mar 16 Aoû - 9:11

J’examinais chacun des pièces que l’humain me passait. Ces trois pièces étaient très intéressantes chacun d’entre elle. La représentation en bronze du chevalier me plaisait bien, et savoir qu’elle avait plus de 1000 ans m’attirait. Mais qu’elle est des pouvoirs, cela m’étonnerait, cela était plus un discours de bonimenteur de marchand. La broche était fort jolie avec sa pierre. Et le pouvoir spéciale qui lui prêtait l’humain était amusant, éviter de se tacher, je ne voyais pas le rapport entre un bijou pour la tête et les taches que l’on se fait sur le reste du corps. Mais le plus amusant était le petit automate nain. Dans tout mon trésor, je n’avais rien de pareil. Les bijoux, les armes… Toutes se ressemblaient, couvert d’or et de rubis, d’émeraude et d’argent, incruster de diamant et de saphir, couvert de jade et de lapis-lazulis et autre matière précieux… Mais un automate, jamais je n’en avais vue avant et ceci se démarquera fortement du reste de la collection.

Jarmore – Je prends l’automate si vous le voulez bien. Marcher conclus. »

Je lui lançai l’œuf d’un simple geste et m’empara de la petite machine naine. Je la regardais avec des yeux d’enfant. C’était comme si je gagnais un nouveau jouet du dernier âge. Cela me changera des intrus venant me déranger et qui me servaient de passe-temps avant leur fin. Un peu comme un chat avec une souris en réalité.

_________________
Puissance de Jarmore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Siwan Flaurot

Marchand d'Espalion
avatar

Masculin Nombre de messages : 45

MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   Dim 26 Fév - 9:57

J'attrapais l’œuf à deux mains pour être sûr de ne pas le rater. Une rayure est si vite arrivée.
« Ce fut un plaisir de faire affaire avec vous. Revenez quand vous voulez. »

J'étais content, j'allais pouvoir faire affaire avec le démon Almanar et gagner un beau paquet d'argent. Aujourd'hui était une bonne journée. J'yrai bien boire un verre pour fêter ça, mais pas de suite. Il fallait bien garder la boutique pendant les heures d'ouverture. Je n'allais pas laisser mon père faire mon boulot à ma place. Il tenait déjà la boutique pendant que je partais en voyage. Je n'allais pas lui en demandé plus, surtout pour aller boire à la taverne. Je lui dis que j'allais garder la boutique pour le reste de la journée et qu'il pouvait s'occuper des choses qu'ils avaient à faire.
Je posais l’œuf dans une étoffe, derrière le comptoir. Plus tard je le rangerais dans un coffret avec mes affaires personnelles.

[RP fini]

_________________
Que me donnes-tu en échange ?
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marchandons si vous le voulez bien [pv Siwan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Oréal, parce que vous le valez bien [PV Jack]
» Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de... Ah, non, merde, c'est la version Moldue...
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"
» si vous voulez bien d'un(e) hermaphrodite séquentiel(le).
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Royaume Humain :: Espalion-