Partagez | 
 

 rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Idril Palanén

Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Style de combat : stratégique


MessageSujet: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Mer 18 Mai - 10:02

Après des jours de voyage, j'arrivais enfin dans la magnifique capitale des humains. Depuis un moment, je recherchais un compagnon ou une compagne pour m'épauler dans mon métier de détective. J'éprouvais l'envie d'ouvrir une agence privée et secrète qui pourrait me conduire tout droit à l'arrestation des membres des Faucons Nocturnes. Le tout était de rester discrète vie à vie d'eux pour ne pas se faire poursuivre en ayant sa tête mise à prix. J'avais besoin pour cela de me trouver quelqu'un de confiance, de me trouver deux personnes qui combattraient à mes côtés. Pourquoi pas une fille et un garçon ? De plus, si l'un d'eux pouvait être de la haute-bourgeoisie ou occuper un poste élevé dans la hiérarchie, cela nous apporterait un plus considérable. Le tout restait de trouver au moins une personne prête à se jeter dans ce combat.

C'est avec cette idée en tête que je m'étais dirigée vers la capitale des humains. Bon j'avoue vouloir aussi la visiter car jusqu'à présent, je n'ai jamais eu l'occasion d'y aller. A présent, je voyais à quel point elle se trouvait magnifique. Pas étonnement que de plus en plus de gens voulait y habiter pour y faire carrière. Seulement, en ce qui me concernait, ma charrette me suffisait amplement. Si je parvins à me procurer des compagnons, il faudra tout de même que je songe à l'aménager...

Mon perroquet voltigeait au dessus de moi, paillant de ravissement quand à la beauté de la ville. C'est sûr que cela changeait de la dernière destination. Un village fantôme composé de ruine et de mendiant...
Arrivée dans une rue commerçante particulièrement animée, je décida d'ouvrir mon spectacle de la journée ici. En général, les commerçants me remerciaient du monde que je pouvais leurs ramener et m'offraient de quoi manger ou des objets qui pouvaient toujours me servir plus tard.

Lorsque les passants aperçurent mes instruments de musique et reconnurent les paroles d'une fable que j'avais mis en chanson, une foule se forma autour de moi. Le public, connaissant le texte par cœur, reprenait avec moi les passages les plus connus. Mêmes certains commerçants s'étaient penchés par dessus leurs stands pour prendre part à l'animation.

Ce début de journée s'annonçait plutôt bien !

_________________

Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://Floriansa.skyblog.com



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Mer 18 Mai - 14:57

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


Il y avait beaucoup de monde à Espalion. Les derniers événements avaient ramené beaucoup de gens, de partout. Le Roi avait été évincé, et à présent les épreuves pour en choisir un nouveau étaient en route. Cela avait ramené beaucoup de marchands, de spectateurs, de personnes qui voulaient se faire un peu d’argent sur ce qui se passait en somme, ou qui voulaient bien mettre la main sur une partie du pouvoir en même temps que le nouveau Roi d’Espalion. Elizabeth assistait à ces épreuves, mais en ce jour, il n’y en avait pas. Tout était étalé sur plusieurs jours avec du repos. La jeune femme avait donc décidé d’aller faire quelques courses au marché. Son garde du corps avait rompu le contrat car la noble l’avait sans doute épuisé, et l’homme étrange qu’elle avait rencontré, elle ne l’avait toujours pas revu. Elle soupira en repensant à tout ça. Elle s’était amusée pendant un petit moment, et de nouveau c’était le vide. Elle manquait d’aventure, de choses à faire ! Donc, Elizabeth s’était mise dans l’idée de prendre du temps pour faire autre chose. La cuisine par exemple. Tache normalement confié aux domestiques de la maison. Elle voulait créer quelques gâteaux pour s’occuper l’esprit. Nul doute que le premier qu’elle fera de sa vie serait raté, mais elle était déterminée !

Elizabeth se promenait donc dans les ruelles de la capitale munie d’un petit panier d’osier pour y mettre ses commissions. Elle s’était attachée les cheveux pour éviter que ceux-ci ne se coince partout entre les passants, et portait une robe simple mais élégante.
Soudainement, la jeune femme entendit une jolie voix surmontée par celle d’un rassemblement. Curieuse, elle s’avança alors près d’une roulotte d’où une autre jeune femme chantait une fable. C’était très agréable à écouter. Elizabeth se disait que cette femme avait dû parcourir beaucoup de route pour pouvoir raconter des histoires à tous. Et pourtant, elle paraissait si jeune. Cela la faisait rêver ! Et puis, cette rousse était accompagnée par un perroquet qui lui aussi chantonnait des bouts de chansons. C’était là un curieux mais plaisant spectacle.
Elizabeth voulait attendre la fin de son spectacle pour lui donner une petite pièce et la remercier et la supporter dans son métier.

Revenir en haut Aller en bas



Idril Palanén

Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Style de combat : stratégique


MessageSujet: Re: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Lun 23 Mai - 13:48

Alors que je continuais à chercher dans la foule quelqu'un qui pourrait correspondre à mes attentes pour une possible enquête ou tout simplement quelqu'un avec qui partager mes aventures, je vis une jeune femme qui me regardait avec un air émerveillé. Un rictus apparu sur mes lèvres. Voila qui faisait plaisir à voir ! Un enfant venu me voir personnellement à la fin de la chanson pour me demander de lui apprendre les paroles mais n'ayant pas le temps, je lui répondit que sa mère devait sûrement connaitre cette comptine et que je lui conseillais de l'apprendre auprès d'elle. Je n'étais guère doué avec eux et c'est tout rire qu'il retourna vers ses parents au fond de la foule.

Dans le but de voir si l'un de mes spectateurs n'était pas victime de blessures, toujours dans le but d'ouvrir une enquête, je décida d'enchainer avec une danse. Je demandais à mon public de se lever pour entamer une farandole et c'est là que je le vis. Quelqu'un dont la jambe gauche était recouvert de blessure, de bleu et de pansement. Cette affaire là était pour moi !

Vers la fin du numéro, je vis mon spectateur s'effondrer au milieu de la foule et je me précipita vers lui en un clin d’œil.

_________________

Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://Floriansa.skyblog.com



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Jeu 26 Mai - 15:09

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


Le spectacle battait son plein et Elizabeth en profitait. Autour d’elle, les personnes reprenaient en cœur lorsqu’ils connaissaient la musique. A la fin de la musique, les enfants allaient la voir. Elizabeth n’entendit pas de quoi ils pouvaient parler, mais en tout cas, le petit garçon revint, heureux, dans les spectateurs. Bref, cela avait été un petit moment de bonheur au milieu des angoisses de la jeune noble.

Elle allait se frayer un chemin vers la scène pour aller donner une pièce lorsque d’un seul coup, la rousse commença à jouer une farandole. Elizabeth se fit alors entraînée à l’intérieur. Un homme l’avait prise par le bras pour lui faire rejoindre la danse. Elle avait failli tomber mais son voisin l’avait aidé à se stabilisé. Il eut le droit à un sourire gêné. C’était amusant mais elle avait des choses à faire !

Et puis, c’est à la fin de la farandole que le petit bonheur s’envola. Quelqu’un s’effondra sur la place. Il y eut un effet de foule, et une expression d’étonnement général qui accéléra le cœur d’Elizabeth. Après un rapide coup d’œil autour d’elle, elle comprit ce qui n’allait pas.


« Laissez-moi passer ! » dit-elle à la foule pour qu’elle s’écarte sur son passage.

Après s’être frayé un passage, elle s’agenouilla près de la victime en disant aux gens de s’écarter et de lui laisser un peu d’air, ne sachant pas ce qu’il avait. Ensuite elle fit un rapide constat avant d’en déduire qu’il n’était blessé qu’à la jambe.

« Je suis guérisseuse, je vais vous soigner. Vous ne ressentez rien d’autres de particulier ? »

Normalement il devait ressentir un peu de fièvre, à cause de la plaie. Mais s’il y avait autre chose, elle se devait de le savoir !

Un halo lumineux entoura les mains d’Elizabeth et elle commença à soigner le blessé. La noble regarda la rousse qui était aussi près du corps.


« Vous avez des compétences en soin vous aussi ? » lui demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas



Idril Palanén

Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Style de combat : stratégique


MessageSujet: Re: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Jeu 26 Mai - 15:44

En quelques instants, l'homme s'était retrouvé par terre, la foule autour de lui. Alors que je pensais être la seule à l'avoir rejoint, la jeune femme du public qui m'observait avec attention s'accroupie également à ses côtés en se présentant comme une guérisseuse. Voila qui n'était pas commun comme rencontre. Elle semblait savoir ce qu'elle faisait en questionnant la victime. Oui, il ne faisait aucun doute qu'il avait reçu ces coups et blessures. j'entendis alors ma compagne me demander ce qu'il en était de mes compétences en médecine. Bien que je possédais quelques notions, je ne m'y connaissais pas suffisamment pour guérir une personne. Aussi m'empressais-je alors de lui répondre :

-Je suis désolée mais vous allez devoir vous débrouiller seule. Je suis détective privée et je peux vous affirmer que cette personne est victime de maltraitance. Quelqu'un lui inflige ces coups. Si vous acceptez de vous joindre à moi après l'avoir soigné, nous pourrions éventuellement nous rendre chez lui et enquêter là-bas. Qu'en dites-vous ?

J'attendais qu'elle me soumette ses projets pour l'après-midi mais je vis alors ses poignets s'entourer d'une lumière éblouissante pour guérir son patient. Cette jeune femme m'intriguait beaucoup. Déjà, ses vêtements laissaient entrevoir qu'elle venait d'une famille assez riches. De plus, elle paraissait avoir déjà fais ces gestes une multitude de fois. Il faudrait vraiment que je m'entretienne avec elle à la fin de cette enquête.

_________________

Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://Floriansa.skyblog.com



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Dim 29 Mai - 19:59

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


La victime répondit qu’il n’avait rien et ne ressentait rien d’autre. Elizabeth en fut soulagée, autant pour lui que pour elle qui n’aurait pas beaucoup d’énergie à dépenser à le soigner.
La rousse du spectacle n’avait pas de compétences de soins et s’en excusait. La noble allait lui demander de partir mais celle-ci enchaina sur le fait qu’elle était détective privée. La jeune femme ne voyait pas trop le rapport et continuait à soigner le pauvre homme. Et puis son interlocutrice avait continué en disant que cet homme était victime de maltraitance.
Elizabeth avait donc jeté un regard à son patient. L’air qu’il avait sur le visage ne lui laissait pas plus d’indice sur la situation.


« Qu’en savez-vous ? Vous avez déjà ouvert votre enquête ? Il s’est peut-être blessé tout seul, ou à son travail. »

Cela lui paraissait vraiment très étrange qu’elle veuille directement aller chez cet homme sans même lui demander à lui s’il était vraiment victime de maltraitance. En fait elle en parlait comme s’il n’était pas là. En fait cela ressemblait à un vol préparé !

« Vous ne pouvez pas déduire comme ça que ce Monsieur est victime de maltraitance… »

Elizabeth regardait la jeune femme dans les yeux, elle voulait savoir ce qu’elle pouvait répondre. Il fallait qu’elle lui prouve qu’elle était détective privé, parce que jusque-là, cela paraissait trop étrange à ses yeux. Surtout que visiblement le travail de cette femme était de faire des spectacles et pas résoudre des enquêtes.

« Monsieur, est ce que vous êtes victime de maltraitance ? »

Elle attendait aussi sa réponse. Et puis ce n’était pas parce qu’elle demandait qu’elle aurait forcément une réponse juste. Cela pouvait être le cas et qu’il mente par peur par exemple.
C’est seulement si elle avait plus amples informations dans le bon sens qu’elle accepterait d’aider la femme qui se trouvait devant elle. Si effectivement cet homme était maltraité, il fallait l’aider c’était certain. Mais pour le moment Elizabeth ne voulait pas lui dire. Sinon elle pouvait inventer d’autres pipeaux si cela en étaient déjà.

Revenir en haut Aller en bas



Idril Palanén

Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 19
Style de combat : stratégique


MessageSujet: Re: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Dim 29 Mai - 20:57

Je laissais échapper un rire en entendant la jeune femme s'exprimer tout en continuant à soigner l'homme devant nous. Elle n'avait pas tord, rien ne lui disait que je que j'avançais était vrai. Cette guérisseuse me plaisait décidément de plus en plus. Un simple regard vers le blessé me permit de voir qu'il ne pouvait pas parler. Géniale, cet handicape en plus allait beaucoup nous aider dans notre démarche.

Aussi, l'homme sembla se rendre compte que la douleur ne lui permettait pas de s'exprimer à voix haute alors, il se contenta de réaliser plusieurs signes avec ses mains pour tenter de nous faire comprendre ce qu'il voulait nous dire. En recommencent plusieurs fois et avec l'aide des spectateurs les plus proches, je réussis à déchiffrer ce qu'il essayait de nous dire. Je prononça une première fois ce que je comprenais pour qu'il puisse me confirmer ou pas la traduction.

-Je suis un orphelin, j'ai été abandonné par ma famille... Ah non, c'est pas ça... Ils sont morts... on m'a vendu comme esclave et mes maîtres me battent quand ils ne sont pas satisfais... oui c'est ça !

Fière d'avoir deviné juste, je ne pus m'empêcher un sourire fleurir sur ma bouche. Je me repris instantanément pour ne pas blesser d'avantage mon premier client de la semaine. Je me tourna avec sérieux vers ma compagne pour lui expliquer ma vision des choses.

-Je doute qu'il mente quand à sa situation d'esclave lorsque l'on voit les vêtements qu'ils portent et la façon qu'il a de s'incliner devant nous sans oser nous regarder droit dans les yeux... Quand à savoir si ses maîtres le battent vraiment ou pas, il suffit de regarder ses blessures. Vous qui êtes guérisseuse, vous devriez savoir que si on tombe, que ça soit en avant ou en arrière, il est impossible d'avoir des marques si profondes sur les jambes si haut au niveau des cuisses. Observez l'état de ses mollets...

Je défit délicatement le bandage qu'il s'était fait pour lui prouver mes dires. Lorsqu'il dansait, son pied tanguait violemment de gauche à droit en étant particulièrement instable quand il le posait sur le sol. Lorsqu'on tombe, il est impossible que cela fasse aussi mal et si tel est le cas alors normalement, on ne sort pas au risque d’aggraver sa blessure.

Lorsque le tissu tomba sur le sol, je ne pus empêcher une grimace s'afficher sur mon visage devant l'horreur du sang séché et de la profondeur du trou qui apparaissait à sa cheville. Il ne fallait pas être devin, en voyant sa blessure, pour comprendre que quelqu'un lui avait enfoncé un clou jusqu'à le faire saigner.

Derrière nous, les enfants criaient, pleuraient face à cette vision horrible et les parents se dépêchèrent de partir, ne pouvant en supporter d'avantage. Désireuse de connaitre l'avis de la jeune femme à mes côtés je lui reformula ma question.

-Alors ? désirez-vous prendre par à cette enquête oui ou non ?

_________________

Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://Floriansa.skyblog.com



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)   Mar 31 Mai - 19:06

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


Son interlocutrice avait ri à ses paroles. Elizabeth avait fait une petite moue, elle n’aimait pas beaucoup cela.
De plus, l’homme, lui, ne répondait pas. C’est au bout de quelques secondes que la jeune femme compris qu’il ne pouvait, en fait, pas s’exprimer. Décidément, cet homme n’avait pas beaucoup de chance. La rousse et les quelques gens les plus proches tentèrent donc de deviner ce qu’il pouvait bien dire. Elizabeth, qui était concentrée sur son soin, ne pouvait pas s’amuser à le faire aussi.
Et apparemment, c’était un esclave. La noble détestait ça. Dans sa famille, il n’y en avait pas. Tous les serviteurs étaient respectés. Il n’y avait pas de dispute et de réprimande. Et si cela avait été le cas, elle se serait fortement opposée à cela. Heureusement, ses parents avaient la tête sur les épaules.

Ensuite, la rousse lui exposa sa pensée. En effet, il n’avait pas à inventer une histoire d’esclave s’il n’en était pas un, il n’en tirerait rien.
Elizabeth se passa de dire qu’on pouvait aussi tomber sur des clous si on n’avait pas de chance. En tout cas, que ce soit une blessure volontaire ou non, la victime n’aurait pas à sortir pour danser à un spectacle ou s’arrêter pendant ses courses alors qu’elle avait eu des fichus clous dans la jambe et qu’il devait rentrer illico voir ses maitres, au risque de se faire frapper de plus belle. D’ailleurs, elle se demandait comment il avait réussi à faire tout ça sans s’effondrer tout de suite.

A la vue de la blessure, des enfants avaient commencé à faire des remarques, à crier. Elizabeth se retourna alors :


« Un peu de calme et d’air s’il vous plait ! »

Parfois, le comportement des gens l’excédait. Ils avaient peu de respect pour ce pauvre homme.
Et puis son interlocutrice lui redemanda si elle voulait la suivre. La noble se dit qu’il aurait mieux valu appeler les gardes, et puis elle se souvint qu’elle était détective privé.


« C’est d’accord. En plus, il y aura surement d’autres personnes à soigner. Je ne peux pas refuser. Je m’appelle Elizabeth, et vous ? »

Eh bien, la blonde troquait son après-midi gâteau par une après-midi, ou plus, enquête. Elle qui rêvait d’aventure, cela lui correspondait. Même si pour le coup, ce n’était pas très joyeux.

La plaie se referma petit à petit, non pas sans douleur. Cela ne faisait pas un mal de chien non plus. Mais un soin aussi réparateur, cela piqué un peu c’est certain.


« Voilà, ne vous inquiétez pas, je ne vous demande rien en échange. » dit-elle au pauvre homme avec un sourire.

Cela lui faisait déjà bien assez plaisir d’aider les gens, et la noble trouvait ça horrible de demander de l’argent à un pauvre alors qu’elle avait déjà bien assez d’argent à son gout.


[HRP : tu pourrais faire les descriptions des choses avant s'il te plait ? ^^ Je te considère comme le MJ du RP =)]
Revenir en haut Aller en bas
 

rencontre à la Capitale (Elizabeth Morgenstern - Idril Palanén)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entrée et tableau de la capitale
» Nou mande la peine capitale pou mouche
» Idril Tîwele [une boulette arrive xD] [GRYFFY]
» Un bois ensanglanté (with idril telrunya)
» Idril Telrùnya



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-