Partagez | 
 

 Niels O'Khane arrive. [Validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Niels O'Khane

Intendant du roi


Masculin Nombre de messages : 9

MessageSujet: Niels O'Khane arrive. [Validé]   Jeu 28 Avr - 1:16

Prénom ou surnom* : Niels
Nom : O'Khain
Sexe : Masculin.
Âge  * : 73 ans.
Peuple *: Humain.
Alignement : Pour le peuple humain.
Métier et/ou rang *: Conseiller du Roi.
Votre arme : Une hallebarde polymorphe.

Physique * : Bien qu’il soit dorénavant un homme bien vieux, il n’en reste pas moins athlétique.  Une vie entière à forger son corps à la gloire de des divins, pour servir les divins. Son visage est marqué par les années et les dures épreuves qu’il eût à traverser, tout comme son corps. Son visage ridé reste cependant très serein, rare sont les fois où l’ont aperçu Niels avec ses traits tendus. Son attitude est nonchalante, il est généralement paré d’une ample toge blanche ou grise aux bordures bleues ou blanches avec des sandales de bois. Bien qu’il semble négligé cette parure n’est pas des plus aisé à mettre. Ses profonds yeux noirs reflètent sa nature malice et manipulatrice même s'il sait en jouer. Dans chacun de ses oreilles Niels compte deux piercings, allongeant considérablement celle-ci. Dès lors, Niels de s’expliqua jamais à ce sujet. Une autre particularité physique permet de la distinguer facilement, ses longs sourcils blancs, tout comme ses cheveux, dont le peu qu’il reste sont longs et en queues de cheval. Le reste du crâne reste dépourvu de tout résidu capillaire. Il peut encore être caractérisé par sa moustache et sa barbe blanche dont la dernière part en pointe, rebiquant un peu à cause de son habitude à sans cesse la recourber lorsqu’il est pensif. Il n’utilise que rarement l'ensemble d’arme et d’armure qui est à sa disposition, car il n’apprécie guère l'avoir longtemps sur le dos et son transport n’est pas chose facile.


Caractère* : Niels est une personne très pieuse bien qu'il le cache au monde entier. Les divins guident ses pas et il respire pour eux, malgré le fait qu'il n'en voit que très peu de signes. Bien qu’il ne tienne pas en haute estime les nobles, il a pour le principal des hauts dignitaires du Royaume un assez grand respect, notamment pour Arazel Mores, bien qu’il le considère comme trop extravagant et encore trop jeune pour percevoir comme il se doit le monde. Bien qu’ayant un respect global pour la totalité des races, il exècre par-dessus tout les rebelles au régime, bien qu'ils se fassent rare. Il les considère comme l’avènement du chaos, de la discorde et de la débauche. Tout comme son attitude nonchalante, Niels paraît relativement excentrique, et on l’imagine mal être un Conseiller du Roi. Cependant ses paroles sont empruntes de sagesse, et généralement possède un sens caché. Extrêmement calculateur et d’une intelligence certaine, il est l’un des grands érudits de la capitale, s’étant cultivé tout au long de sa vie. Il est très sarcastique et est un très bon orateur, conseiller du Roi en ce domaine, notamment pour les discours. Extrêmement pédagogique il instruit de nombreux  jeunes Hommes de hauts rangs. Peu de personne ne comprenne les motivations de la  Duchesse d'Escreville  quant au cas de Niels, qui bien que très respectueux n’hésite pas à exposer son avis et à garder un extrême sang-froid en tout circonstance. Totalement dévoué au Royaume, il souhaite mourir sur le champ d’honneur pour le bien du Monde.

Histoire * :


Chapitre 1 : Ce n'était pas encore l'heure.


Rive Droite, seconde ville du Royaume Humain. Ville prospère portant en son sein de nombreuses institutions prestigieuses, mais aussi regroupant l'administration impériale. C'est ici que naquit il y a soixante treize ans Niels O'Khane. Sa famille était riche de biens mais pauvre de gloire, aucun d'eux n'étaient un grand érudit, n'avaient mené de grande bataille dans l'honneur ni même ne s'étaient illustrés dans le domaine intellect. Juste de riches marchands. Niels avait donc la responsabilité, et portait ce fardeau sur ses épaules, de gratifier les 'Khane d'une gloire sans nom et illimitée, c'est tout ce qu'il leur manquait.

Dès son plus jeune âge, le jeune homme fortifia si bien son corps que son esprit, il ne trouvait réconfort qu'auprès d'une existence supérieure dont son Oncle lui avait inculqué les notions. Sa piété et sa foi dépassait l'entendement de son entourage, il était comme obnubilé par sa divinité créatrice. Ceci lui permit de développer une sagesse et une compréhension hors norme, pour son âge, du monde. Ainsi travail persévérance et piété devinrent ses maîtres mots, son principe, son mode de vie.

   La grande demeure des 'Khane abritait une bibliothèque impressionnante, emplie d'ouvrages centenaires, de parchemins relevants presque du sacré, et de biens autres œuvres que Niels, dès qu'il en fut capable, s'empressa de lire et de retenir. Il n'était pas spécialement plus intelligent que les autres Hommes du même âge, mais il avait en lui une force et une soif de savoir qui ne semblait pouvoir être extinguible. Une voix d'érudit lui semblait toute tracée, cependant dès son quinzième anniversaire il souhaitait intégrer les académies de maîtrises des compétences martiales, contrariant les dessins de sa famille, décevant ses proches et indiquant très nettement un défi de l'autorité, son père l'y conduisit pourtant, convaincu de la légitimité de la demande de Niels. En effet, il était inconcevable d'avoir passé tant d'années à  monnayer des cours auprès de grands noms du combat rapproché pour au final n'en tirer aucun bénéfice. Ainsi Niels intégra les académies de Rive Droite.

      Les tests d'aptitudes démontrèrent un très grand potentiel chez le jeune homme, héritier des 'Khane, portant le fardeau de la destinée de sa famille. Comment l'histoire s'en souviendrait-elle ? Comme une grande famille, ou comme de simples marchands trop riche pour se plaindre ? Que conterons les livres ? Quoi qu'il en soit, Niels semblait être dans la capacité d'écrire l'Histoire et d'encrer sa famille dans les légendes pour l'éternité. Cependant cette idée ne semblait pas effleurer l'esprit de Niels. Non que la gloire ne l'intéressait pas, bien au contraire, mais il voulait la dédier au divin. Plus les années passer et plus sa foi se renforçait, et c'est cette piété qui le mena à la réussite.

Au sein des académies Niels était un excellent élève, brillant en cours théorique, assidu dans la pratique, toujours à l'écoute, aucune parole veine. Bien que son jeune âge trompait ses mentors, sa sagesse était déjà largement au dessus de bon nombre d'êtres plus anciens. Il développa une affinité pour le maniement de la lance et en devint rapidement un expert bien qu'il ne semblait pas être trop éprouvé par l'entraînement. Mais bien que sa maîtrise des arts martiaux continuait d'impressionner ses maîtres, il semblait encore plus compétant quant à l'art du langage. En effet, sa perspicacité, sa culture et son naturel don de marchand lui apportèrent tout ce qu'il lui fallait pour manipuler les gens ou même donner un discours.

Cependant, alors que le divin semblait lui rendre ses prières jusque lors, Niels se trouva confronter à une dure réalité. Il ne semblait capable d'utiliser toute forme de magie, et ce malgré tous ses efforts. Dès lors, le jeune homme changea, et bien que sa piété ne s'en trouva pas ébranlée, son comportement lui fut chamboulé. Il devint quelque peu excentrique, cachant sa frustration et sa sagesse derrière un masque d'ignorance et d'insubordination.

Il venait d'avoir dix-huit ans, sa majorité et le service militaire de trois années lui tendait les bras. Mais pour la première fois de sa vie, Niels ressenti une énorme satisfaction, celle de se détacher de sa famille, même s'il savait qu'il allait en trouver une autre. C'est en se rendant au point de rassemblant pour le départ que Niels rencontra son destin lors d'un violent accident. Personne n'en connaît les circonstances, Niels compris, seul est relaté le fait qu'il frôla la mort, et paya le prix de son miracle.
Chapitre 2 : Premier service pour le Royaume.


Après son accident, Niels fut cloué dans un lit d’hôpital pour plus de huit mois, période durant laquelle il s'initia encore plus à la théorie de la magie, mais aussi au divin. Il vit dans sa survie comme un signe de la providence, mais que pour le punir de son impudence envers ses maîtres, il lui prit quelque chose qui lui rappellerait le prix à payer pour avoir défié ceux qui sont au dessus de lui. Ainsi, il acquit une certaine forme d'humilité, bien que son excentricité n'en fut pas entamée, il respectait de nouveaux ses aînés. En même temps, comment, en tant que miraculé, pourrait-il regarder de haut les autres ? C'est ainsi que même les autres races ,dont on a la tendance à dénigrer, devinrent à ses yeux, ses égaux. Bien qu'il en éprouvait une certaine fierté, il ne l'affichait pas publiquement, par crainte d'un jugement rendu trop rapidement. Dans un monde où l'apparence est importante, il fait bon de soigner sa personne. Et il en faisait de même pour ses croyances.

Après son rétablissement, Niels fut rapidement incorporé au service militaire, rejoignant ses cadets d'une année, devenant lui même le cadet de ses pairs. C'est ainsi qu'il allait passer trois ans à servir le Royaume et à peut-être enfin dessiner le brillant avenir qui lui avait été tracé sa famille. Bien que compétant, ses muscles s’étaient atrophiés durant sa convalescence, une mise à niveau lui était nécessaire, nonobstant le fait que même diminué il inspirait toujours la crainte à ses camarades de caserne. En effet nombreux étaient ceux qui avait connu ses coups à l'académie d'art martial. Nombreux étaient ceux qui l'avait défié, et bien qu’entraînés, avaient connu fractures et commotions.

   Niels avait pris pour habitude qu'après son entraînement et son service de garnison d'aller prier et méditer pendant des heures. Cette coutume qui semblait bien étrange aux yeux de ses camarades, car pour eux il n'y avait nulles prières et ne voyaient là qu'un homme penser, ce n'était cependant pas dans un but anodin. Il parvint à atteindre un sommet en matière de concentration, lui conférant un entière maîtrise de soi. Et bien qu'il en tirait une énorme satisfaction, Niels ne pouvait cependant se résoudre à abandonner la maîtrise de la magie. Cette restriction le rendit sévère envers lui même. Pour palier ce qu'il caractérisait comme sa honte, il ne cessa de perfectionner son art du corps à corps.

  La dernière année du service obligatoire de trois ans, Niels était devenu un combattant au corps à corps hors pair, capable d'abattre plusieurs adversaire à mains nues sans grande difficulté. Au sein de sa garnison, il semblait tracer son chemin vers un avenir glorieux, prédestiné par sa famille. Ses années à passer à fortifier son corps durant les entraînements et même durant le temps libre lui sculpta impeccablement la silhouette. Un certain charisme, comme une aura, semblait lui être spécifiquement attribué.

  Malgré ses compétences magiques théoriques, Niels était incapable d'en matérialiser l'essence. Il fut incapable même après tant d'années à donner vie à un sort offensif ou défensif. Il comprenait juste la magie, et même au-delà, le fait que l'application lui en soit quasiment proscrit augmentait grandement sa compréhension de ce que le commun usait naturellement.

   Lors de la dernière semaine du service obligatoire, et après trois années enfermé dans une caserne, au sein de la garnison de la ville, Niels avait la possibilité de s'engager dans l'armée impériale, faire la fierté de sa famille, devenir un grand dans le Royaume, prouver la valeur des 'Khane. Cependant le jeune homme fit un tout autre choix. Il ne s'inscrit pas pour continuer et évoluer au sein de l'armée, préférant s'adonner à la perfection de son art de la magie et du combat, méditant sur la volonté des divinités. Ainsi, il fut rejeté de sa famille, son propre père le jeta dans la rue comme un malotru, ne lui laissant que quelques sous pour survivre une ou deux journées. Niels comprit alors que la volonté des Dieux étaient inéluctables, encore une fois il avait déçu les attentes de ceux qui étaient son ascendance, une fois de plus il voyait un signe de la providence, encore une fois il lui semblait pouvoir interagir avec Dieu.

  Niels disparu après avoir été renié, plus jamais au sein de la cité on ne le vit reparaître avant fort longtemps...
Chapitre 3 : Exil


  Juste après avoir été rejeté de sa famille, Niels parti s’isoler, s’enfuyant de sa réalité de déceptions. Une nouvelle épreuve que les devins semblaient se complaire à lui attribuer. Prenant pleine direction du désert, il avait pour objectif l'ancien Royaume humain, majestueux endroit, emplis de mystère. Grâce à ses nombreuses années de lectures, Niels connaissait le monde sans pour autant l’avoir parcouru. Un conte faisait état d’un vieux monument au beau milieu de cet endroit mystique. Quoi qu’il y trouverait, reliquaire ou autre, Niels savait que cela ne pouvait que lui apporter des bénéfices. Cependant la chose qu’il désirait le plus ardemment était ni plus ni moins que la paix de l’esprit, la sérénité, une ultime concentration pour enfin maîtriser sa magie à la perfection tout en acquérant une capacité hors norme au combat.

   Son voyage fut pénible, ce désert de plaines n’était pas forcément une terre d’accueil idéale pour une voyageur solitaire, et bien que la théorie soit utile, elle ne pouvait permettre n’importe quelle imprudence. L’eau devint très rapidement une ressource rare, tout comme la nourriture comestible. Malgré cette carence significative, Niels ne semblait voir sa détermination faiblir, pourtant sa vie s’effondrait autour de lui, les buts qui lui avaient été fixés par sa famille ne sont plus. Seule sa foi en les divins le guidait à travers ce champ de solitude.

   Tant bien que mal il parvint à traverser le désert. Arrivant dans près d’un point d’eau il s’y reposa un certain moment. Le paysage était serein, la solitude du désert ne semblait plus lui peser, la vie reprenait ses droits en cet endroit idyllique. Mais la pause bucolique ne devait pas durer, plusieurs lunes avaient déjà passées depuis son départ, et bien qu’ayant un énorme laps de temps devant soi, il savait déjà que chaque seconde comptait, car à tout moment les divins pouvaient vous ramener vers sa divine incarnation.

   Encore quelques lunes passèrent avant que le chemin de Niels ne le conduisit jusqu'aux ruines, réputées pour leur magnificence tant bien que pour leurs bandits. Pour autant le jeune homme, sur de ses compétences, ne craignait guère quelques humains stupides et malhabiles qui auraient bien du mal à lui porter le moindre coup.  Niels mit des mois à mettre la main sur l’objet de ses convoitises, le monument en ruine se tenait pourtant près d'une modeste place, trop petite pour une si grande cité. Un lieu mythique où le recueillement et le repos de l’âme paraissait chose aisée. C’est ici que Niels cultiva son amour pour les divins, son éternelle reconnaissance et son indéniable dévotion à ce qu’il qualifiait de divin du divin.

  Les premières années ne furent pas de tout repos pour le jeune ermite. La solitude ne semblait plus le peser que ça, de plus ses voisins n’avaient pour lui aucune intention hostile, et cela le comblait. Bien que le combat ne lui ait jamais déplu, détruire un être était pour lui une tâche qu’il ne pouvait qualifié d’aisée. Sa compagnie la plus fréquente était quelque petits oiseaux qui devinrent de plus en plus nombreux au fur et à mesure des années, créant leur nid au sein même du monument, qu'il voyait dorénavant comme un temple, que l'humain avait soigneusement réaménagé pour en faire son refuge. Bien loin de toute civilisation Niels perfectionna ses compétences à la magie et au corps à corps. Parvenant à atteindre un art de combat, qui d’après ses propres connaissance, ne semblait avoir encore jamais existé. La fluidité de ses mouvements en tromperait les réflexes animales. Sa force se décuplait de jour en jour, sculptant la silhouette de l’homme de plus en plus mûre.  Une certaine sagesse vint accompagnée cette période, les prières quotidiennes à n’importe quel moment de la journée, même durant ses entraînements, car il compris qu’une prière venait du cœur, et non du fait d’être prosterné les mains jointes devant une statue ou bien même une personne.

Un jour, alors qu’il était dans le temple à prier, il sentit un léger courant d’air, sûrement ne l’avait-il remarqué auparavant car ses sens étaient moins aiguisés. Mais l’explication n’intéressait pas Niels, il voulait en connaître la provenance. Suivant la maigre piste, il arriva droit sur un mur qui semblait pourtant belle et bien scellé. Usant de pierres disposées çà et là, il brisa le mur à coup de détermination. Bien que le temple était pour lui un lieu sacré, il semblait pour lui très clairement que les divins l’avaient mené à cet endroit pour précisément trouver ce qui se cachait derrière ce mur. Après un dur labeur, le mur tomba sous les coups. Niels découvrit une salle majestueuse, richement parée. Les divins lui avaient ouvert la voix. Au milieu de cette somptueuse salle se dressait un autel surmonté d'un mannequin de pierre portant arme et armure. Cela semblait être un don de de la providence. Il essaya sans plus tarder l'ensemble, mais rapidement quelque chose changea. L'armure et l'arme se métamorphosèrent à trois reprises, et à chaque fois, tout semblait différent. Niels décida de donner à chaque ensemble un nom, l’ensemble du soleil fut nommé Athropea, celui du dragon fut nommé Uurta’kal, pour celui du renouveau ce fut Val’mater qui fut choisi, et enfin pour l’ensemble de la destruction et du chaos le nom de Rydyaas fut donné. Ces quatre ensembles devinrent ses trésors, les chérissant et les protégeant tout en apprenant à s’en servir.

   Ainsi durant des années il perfectionna son art. Des décennies passèrent, sans que personne plus jamais n’ait entendu parler d’un quelconque Niels O’Khane. Devenant un érudit, pur savant des divins, créant sa propre philosophie sur la vie, l'homme acquit maturité et force, se bonifiant avec l’âge. C’est ainsi qu'à plus d'un demi siècle de vie, Niels parvint à atteindre un art martial redoutable lui permettant d’asséner de puissant coup à une vitesse folle. Dédiant cette technique de combat aux divins, il la dénomma la délivrance du pêcheur.

   Mais le plus grand changement se vit au niveau de sa magie. Après avoir enfin réussi à maîtriser son âme et son cœur, à atteindre une sommité en la maîtrise de soi, il parvint enfin à matérialiser sa magie. Elle se fit tout aussi remarquable que ses compétences en arts martiaux, et sa technique lui permit d'invoquer la volonté des divins en une statue d'or possédant vingt bras et mains. Mesurant près de sept mètres de haut, il la vit comme une apparition divine. Cependant il se rendit compte rapidement que cette invocation empêchait tout mouvement de sa part le rendant ainsi vulnérable à quiconque aurait une vitesse assez grande pour tromper les réflexes du guerrier.

  Dès lors, fortifier encore son esprit devint sa grande préoccupation. Mais malgré sa volonté, un fait vint le gêner. Alors qu’il avait toujours vécu durant les trois dernières décennies en bon terme avec les bandits, un incident éclata. En effet le chef d’un des camps d’une petite douzaine d’individus changea de chef suite à la disparition du précédent. Décidant que la présence de Niels devenait trop envahissante et pour lui faire comprendre que sa présence n’était dorénavant plus tolérée, ils saccagèrent le temple durant l’absence de l’ermite. Dès lors leur sort était scellé. À la vue du temple dévasté, Niels sentit un sentiment naître en son sein, un dont il ignorait jusque lors l’existence même : la haine. Il se précipita à l’intérieur et par chance l'ensemble qu’il considérait comme divin était encore présent et intact. Se laissant guider par ses émotions, l'homme, désormais combattant d’élite, décida d’aller régler le problème à la source. Mettant sur son dos l’ensemble Rydyaar du chaos, prenant l’arme en main, il était prêt à se venger. Débarquant sans préavis en plein milieu du repas du camp de bandit, il annihila sans aucune forme de procès quelconque ses adversaires. Personne n’échappa aux foudres vengeresses de Niels. Abattant son hallebarde avec une force dévastatrice et une colère aveugle, il massacra ses adversaires jusqu’à continuer de frapper les monceaux de cadavres en éparpillés à travers le camp de la tribu. Reprenant son souffle, soignant son âme, Niels reprit ses esprits au milieu d’un bain de sang. Encore une fois les divins s’étaient satisfaits de lui donner une nouvelle épreuve. La providence frappait encore, et Niels ne s’était pas senti à la hauteur des attentes du divin. Il comprit dès lors comment on pouvait aisément tomber dans la folie, comment des empereurs s’était corrompu, il comprit alors que pour que cela cesse il fallait de l’ordre dans le chaos, que l’Empire était la solution de l’équation, et que même si ses actes peuvent être sujet à controverse, il ne fallait pas douter du fait que sans l’Empire, le monde serait plongé dans la désolation et le chaos. Libérant de leurs entraves deux chevaux dressés. Une fois l’opération acquise, prenant un stock pour la route, il se rendit de nouveau au temple, qu’il se chargea de nettoyer promptement. Utilisant le bois de la forêt il construit ensuite un chariot pour transporter ses biens les plus précieux qui avait soigneusement caché sous des peaux de bêtes. Attelant les deux chevaux au chariot, il reprit de nouveau en direction de sa cité natale  près de trente ans après son départ… Nous sommes ne l’an 5207...
Chapitre 4 : Second service dans pour le Royaume


   
Rive Droite était désormais visible à l’horizon, le voyage s’était passé sans accro. Niels était comme à son habitude, calme, serin et concentré. Bien que la tâche de rentrer dans la ville soit aisée, il n’en reste pas moins plus difficile d’y rentrer avec une cargaison d’une aussi grande valeur. N’importe quel garde mal attentionné pourrait vous accuser de vol pour s’emparer d’une cargaison d’une telle valeur. Heureusement il avait pu échanger, sur le trajet le menant à la cité, ses vieux chevaux contre un bel cheval de trait de trait plus commun pour ne pas attirer l’attention des gardes. Cependant c’était une période prospère pour le Royaume, il n’y avait aucun grand problème, aucune tension apparente, et Niels avait su au fur et à mesure des années développer des sens pour comprendre les autres et leurs intentions, si les gardes venaient à devenir méfiants, il le sentirait sur le champ.

   Ca y’est, il était juste devant les portes, les gardes ne semblait pas porter plus d’attention que ça à Niels qui désormais dans le retour de la civilisation était un aîné. Il passa les portes sans grande difficulté, les gardes ne pensèrent même pas une seule seconde à vérifier son chargement. Une fois dans les rues de la prospère cité, il prit anonymement des nouvelles de sa famille. Il apprit que plus aucun ‘Khane n’était en vie. Après une guerre de l’ombre entre eux et la famille de marchand rivale de la cité, de nombreux membre de la famille ont été tués ou emprisonnés. Les autres par disgrâce ont fui, abandonnant l’immense richesse et la magnifique villa aux habitants déchaînes de la cité. Niels ne sembla point troublé par cette nouvelle. Au contraire il semblait l’accueillir avec beaucoup de facilité. C’était pourtant son héritage qu’il avait perdu, et bien que renié, cela n’en restait pas moins le patrimoine de sa famille.

   Il arriva à son ancienne demeure, ouvrant délicatement les portes de l’ancienne villa, désormais à l’abandon, il se rendit compte qu’elle était le repère de quelques trafiquants de la cité dont il exhorta le départ le plus rapidement possible. Bien que supérieur en nombre et plus jeune, les revendeurs clandestins s’effacèrent dans ces paroles bien sages. Ils n’avaient sûrement pas idée de ce que cachait leur aîné dans son chariot. Il retapa vivement la vieille demeure des beaux quartiers, en faisant d’elle de nouveau un endroit digne. C’est ainsi qu’une rumeur se répandit dans la ville : Niels O’Khane serait de retour.

   En effet, l’ancien garçon prodigue des ‘Khane était de retour, le prodige des académies, l’érudit rentrait chez lui. Cependant tout le monde ne voyait pas cela d’un bon œil. Mais bien que cela en déplaise à quelques personnes, Niels ne fut pas globalement mal à l’aise dans son ancienne cité. Après avoir rendu sa demeure plus sure et de plus fier allure. Il alla s’enrôler dans l’armée du Royaume. Cependant il était bien rare de voir un homme de cinquante et un ans s'enrôler ainsi. Mais dans la cité Niels O’Khane n’avait pas été oublié, les gens se souvenaient, et s’il ne s’était qu’amélioré, alors ce serait du gâchis pour l’armée de le refuser. Ainsi il se retrouva sous les drapeaux en tant que simple soldat. Cependant il n’y resta point longtemps. Ses connaissances et son intelligence dépassait celle des maîtres de la cité et ce sans nul doute. Il se fit rapidement reconnaître au sein de la garnison. Bien que les détails de son ascension fulgurante au cours de ses huit premières années de services restent relativement vagues, il n’en ait pas moins qu’il en sortit en tant que Sergent proche d’une futur promotion. En effet l'homme désormais érudit, sage mais également très puissant, endurci par des années de combats, sentait son avenir devenir florissant, dédiant cette gloire aux divins ,dans le plus grand secret, il n’en obtint qu’encore plus de satisfaction. Cependant ce n’est qu’en 5224 et suite à une longue attente très décevante que Niels obtenu sa promotion en tant que Général. Ca y’est, il avait atteint le sommet, il ne pouvait espérer mieux, il savait que sa carrière s’achèverait ici, car qui oserait espérer mieux encore ? Bien qu’il n’admirait pas spécialement ceux placés au-dessus de lui, il ne pouvait tout de même s’empêcher d’espérer un jour atteindre ce sommet.

   Il se passe de longue année sans trop de difficulté à exécuter les ordres d’un Roi de plus en plus dégénérescent, mais nécessaire pour maintenir et créer l’ordre là où il devrait y avoir le chaos. Niels le savait du haut de ses soixante neuf ans, il savait que le Royaume devait survivre, que le Roi devait continuer à régner, et qu’il devrait tout au long de sa vie continuer à traquer toute forme de rébellion. Cependant en cette année 5227 tout changea. Un assaut combiné et exceptionnel eut lieu. Des démons avaient manipulé des gobelins, lançant des assauts contre des forts et des villages au Sud. Niels, chargé d'une petite partie de cette frontière, il eu cependant à gérer le gros de l'assaut. Enrichi de son expérience et de sa propre puissance, il décida de combattre avec une armée bien inférieur en nombre. Il refusait de reculer, convaincu de la légitimité de sa cause. Ses tactiques innovantes et son sens pratique lui permirent de refouler l'offensive et de mener la contre attaque sans attendre les renforts. La défaite n'en fut que plus cuisante pour ses adversaire, et sa victoire que plus glorifiante. Il avait près de soixante douze ans, et pour autant il semblait apporter un œil neuf à l’armée du Royaume.

   Convoqué à la capitale suite à l'arrestation du Roi, Niels se montra sage et de bon conseil, très humble et serviable, bien qu’exposant son opinion avec ferveur. Nul ne connaît les raisons exacts de cette action, cependant Niels O’Khane fut nommé conseiller du Roi, après la disparition Mordred, bien que le Roi n'était pas réellement établi. Il doit tout de même cette promotion à la Duchesse d'Escreville.  Surpassant toutes ses plus grandes attentes, il mit cela sur le compte encore une fois de la providence. Érudit, sage et fort d’une longue expérience de vie, ses conseils s’étendit du monde politique, à l’économie maritime et à la fluctuation des courbes de marchés pour gérer le trésor et nourrir la population au mieux, jusqu’aux compétences militaires. Mais bien que le vieil homme, semblant d'antique conseiller croulant, il y avait en lui un puissant être, guidé par un esprit pieu sans faille. Niels était au sommet de son art, et au sommet de la hiérarchie qu’il ne pourrait jamais atteindre.. Nous sommes en l’an 5229.
Pouvoirs liés à votre peuple : Aucun.

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques :

I ) Possède un set d'ensemble relique actif uniquement s'il est complet composé d'une armure et d'une hallebarde polymorphe à diverses capacités en fonction :

_ Athropea est le set du Soleil. Sa puissance vient de l'astre divin, elle en tire l'énergie nécessaire tant à la défense qu'à l’attaque du conseiller. Au zénith sa défense est plus complète , l'armure se retrouve sur la quasi totalité de son corps alors qu'en pleine nuit elle n'est qu'un simple buste sans grande intérêt. En plein jour, en fonction du Soleil présent dans le ciel, elle peut même augmenter les capacités du porteur. Il s'agit sans aucun doute, par beau temps, du set le plus complet et le plus dangereux du vieil homme.
Spoiler:
 
_ Uurta’kal est le set du dragon. Il s'agit d'un set équilibré sur la défense et l'attaque. La hallebarde brûle au contact, cependant ses pouvoirs presque inefficaces dans le froid et il en va de même pour la défense qui est drastiquement réduite. Ce set est cependant le plus léger avec Val'Mater, permettant une bonne mobilité.
Spoiler:
 


_ Val’mater est le set du renouveau. Ce set est extrêmement défensif. Bien qu'il ne soit pas forcément celui qui apporte la meilleur défense, il permet à l'utilisateur de se régénérer en le portant. Pour autant, celui ci consomme une quantité effroyable d'énergie empêchant même Niels d'utiliser sa magie pendant qu'il le porte.
Spoiler:
 


_ Rydyaas est le set du chaos et de la destruction. Il a la capacité défensif d'une armure lourde, et bien que réduisant drastiquement la vitesse de l'utilisateur, elle est sans aucun doute l'arme la plus destructrice dont  Niels dispose. La hallebarde permet de balayer d'un puissant coup plusieurs ennemies et peut même trancher la pierre. C'est le set le plus offensif dont dispose Niels. L'armure a la fâcheuse tendance à ronger l'esprit poser de Niels, le rendant agressif. Ainsi que l'on peut concevoir ce set comme le plus dangereux, car tout autant menaçant pour ses alliés que pour ses ennemies.
Spoiler:
 

II) Lorsque que Niels se met en appuie sur sa jambe gauche, rabattant celle de droit sur son fémur gauche, il peut invoquer la statue protectrice qu'il considère comme divine. Elle reste collée à lui et représente la partie supérieur du corps d'une femme avec vingt bras et mains. La statue en soit mesure près de sept mètres et les mains près d'un mètre cinquante. Chacune des actions de la statue est contrôlée par Niels directement. Plusieurs posture de combat sont possibles :

_ Une main : Cette compétence a généralement un peu défensif, elle consomme peu de magie et peu parer  des attaques physiques assez facilement. Offensivement elle n'est pas très efficace. Seule une main bouge, mais cela peut être n'importe quelle main de la statue.

_ Deux mains : Globalement le même but et la même chose que la technique à une main. Niels passe cependant rarement à ce stade face à ses adversaires.

_ Cinq mains : Globalement le même but et la même chose que la technique à une main. Niels n'a jamais utilisé cette technique face à un seul adversaire.

_ Dix mains : Cette compétence permet à Niels d'à la fois se protéger mais aussi d'attaquer un ou des adversaires puissants. C'est le but premier de celle ci, cependant elle consomme relativement beaucoup de magie.

_ Vingt mains : Globalement le même but et la même chose que la technique à dix mains, mais consomme beaucoup de magie.

_ Les cents paumes : Compétence uniquement offensif visant à faire frapper rapidement par toutes les mains une cible précise. Très destructrice c'est aussi une technique hautement énergie-vore.

Il faut avoir à l'esprit que chacune des mains peut avoir un but tout autre que juste la défense ou l'attaque. Elles répondent à la volonté de Niels. La statue est particulièrement résistance aux attaques magiques. Les attaques physiques elles, fonctionne comme si l'adversaire frappait réellement de l'or. Tout membre coupé disparaît du champ de bataille et ne peut repousser avant l'invocation suivante.



Spoiler:
 


Familier, animaux : /////////////////

Autres : ////////////////////

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
De pinterest.
Comment avez-vous découvert le forum? Grâce à Edwin Skirata.
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? Tous les jours au moins.

TC de Jörmungand.
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 410
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Niels O'Khane arrive. [Validé]   Jeu 28 Avr - 5:11

Cette présentation m'a l'air des plus alléchante. Je m'y attelle de suite. Je m'occupe de ta validation camarade !

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 410
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Niels O'Khane arrive. [Validé]   Jeu 28 Avr - 11:26

Bon et bien, félicitation, je valide !

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1179
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Niels O'Khane arrive. [Validé]   Jeu 28 Avr - 11:49

Bienvenue ^^
Le rang de Conseiller du Roi n'existe pas chez les humains, je te donne le rang d'iIntendant du roi.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service


Masculin Nombre de messages : 563
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Niels O'Khane arrive. [Validé]   Jeu 28 Avr - 21:31

Berk, un vieil homme

Bienvenue o/

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas
 

Niels O'Khane arrive. [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Niels O'Khane arrive. [Validé]
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Shisui arrive... [ fini ! ]
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-