Partagez | 
 

 Célestine Repentia, La Sainte [Validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Célestine Repentia



Masculin Nombre de messages : 37
Style de combat : Opportuniste & réfléchi


MessageSujet: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Jeu 11 Fév - 15:40

Prénom ou surnom* : Célestine, La Sainte
Nom : Repentia
Sexe : Féminin
Âge  * : 24
Peuple *: Humain
Alignement : Pieux et sacré
Métier et/ou rang *: Chapelain mercenaire et Demi-Divinité
Votre arme : Une épée et son armure

Physique * : Célestine a un physique peu coutumier au sein de son espèce. Mesurant près du mètre quatre-vingt pour un peu plus de soixante cinq kilos, c'est une femme taillée pour la bataille. Elle possède tout de même des attributs féminins très marqués depuis sa miraculeuse guérison, ce qui la rend très populaire au sein de la gente masculine, surtout quand elle ne porte pas son armure. Sa chevelure est d'un blanc éclatant encore plus marqué lorsque celle ci porte son armure qui lui confère son halo de lumière, mais aussi un teinte blanche de ses yeux. Par défaut, ses yeux sont bleus.

Son armure est tout sauf ordinaire elle aussi. Entièrement plaquée d'or, elle possède une sculpture très fine, qu'aucun maître forgeron ne peut concevoir actuellement, et dont aucun ne peut comprendre sa fabrication, ni l'alliage dans lequel elle a été fabriqué, assurant une extrême résistance mais aussi une relative légèreté pour un tel attirail, permettant à Célestine de la porter des jours durant. Les épaulières sont hautes et le plastron couvre largement le coup. Entonnement, l'armure semble être faite sur mesure, puisque les formes de la jeune femme épouse à merveille les courbes de l'armure, renforçant encore le caractère sacré de sa personne. Plusieurs détails apparaissent sur l'armure, notamment une fleur de lys sur chaque jambe et un crâne ailé juste en dessous de chacun de ses genouillères. Un morceau de tissu blanc décoré d'un liseré rouge et de teintes de la même couleur. Un long ruban rouge d'une quinzaine de centimètre de large par du ventre et va tomber jusqu'au pied de l'armure. De plus à quelques points sur l'armure l'on retrouve des bouts de papiers fixés avec de la cire rouge sur lesquels sont notés les prières de la sainte lorsqu'elle part au combat. Un grand halo couleur fer se situe derrière sa tête. Composé du même alliage que le reste de l'armure mais non recouvert par de l'or, il semble être à l'origine des pouvoirs sacré de celle ci. L'épée, toujours dans le même alliage, et longue d'un mètre précisément garde incluse. La lame de soixante quatorze centimètre est d'un extrême tranchant et peut s'enflammer par Dieu sait quelle magie. On y retrouve le même motif de crâné ailé mais des fleurs bleus qui semblent enraciner dans l'épée et ne vouloir disparaître au sein des flemmes.

Sans son armure Célestine est une femme plutôt simple, portant des vêtements relativement simple la plupart du temps et en accord avec la saison. Sans son armure elle a les yeux bleues, ce qui change du blanc éclatant à l'inverse. Elle possède de très fin traits de visage qui font qu'elle attire l’œil. C'est une jeune et très belle femme.. avec une armure et une épée.

Caractère* : Célestine est une femme plutôt méfiante. Ses expériences dans sa vie lui ont amené à penser que peu de gens sont dignes d’intérêts, et qu'encore moins sont dignes de confiance. Très pieuse, elle assume parfaitement son caractère de Sainte et que l'on puisse l'associer au divin. Une sorte de vanité personnelle et de revanche après les épreuves de sa vie. Pour autant elle reste très serviable et accessible contrairement à ce que l'on pourrait croire. Elle n'a en aucun cas de la rancune envers les dragons ou bien les classes politiques dirigeantes d'Espalion qui pourtant sont la source de sa solitude. Elle accepte avec aisance la critique des autres mais aussi l'admiration. Par ailleurs, bien qu'elle ait souvent du mal avec la gente masculine elle ne rejette en aucun cas le sexe opposé avec qui elle a tissé quelques affinités, tout en refusant de se marier avec celui ci.

Globalement elle se croit instruit d'une mission d'un être supérieur. Elle pense être elle même une part de divin sur terre pour que chacun puisse se souvenir que tout le monde a un destin, et que ce dernier est inéluctable. La foi en sa mission est l'une de ses plus grande force. Déterminé et courageuse dans sa tâche elle ne recule jamais face à l'adversité ni face au combat, qu'elle a plutôt tendance à accepter avec grand plaisir. Elle prône pour autant quelques grandes valeurs qui sont la foi, l'amour, l'espoir et la paix.

« La foi est mon bouclier, l'amour est mon guide, l'espoir est ma lumière, la paix est mon but ! » Sainte Célestine.

Sa grande notoriété, surtout dans le Royaume des Humains lui a fait comprendre que cela lui confère de l'influence, et l'utilise pour se rapprocher du gouvernement et ainsi se voir confier des missions qui ne font qu’accroître sa popularité.

Possédant un intelligence certaine, elle est très cultivée et est capable de communiquer avec n'importe quel race pacifiquement grâce aux nombreux ouvrages qu'elle a lu et qui lui offre une meilleur compréhension du monde. Elle admire par ailleurs énormément les dragons, qu'elle trouve dans la globalité majestueux et noble, et bien qu'elle n'ait aucune rancœur contre l'espèce en général, elle ne cesse de chercher à se venger de dragon qui jadis à raser son village.

Bien que dans tel l'un de ses proverbes, la paix est son but, elle n'est pas non plus dénué du sens du pouvoir, et est elle même embrigader dans l'auto satisfaction de son propre pouvoir bien qu'elle fasse tout ce qui est possible pour ne pas le montrer et rester la plus humble possible et aimable, avec un sourire qui parfois peut faire paradoxe avec son armure.


« Je vis dans sa lumière,
Sans lui je me perd,
Ardente est ma volonté,
Infatigable est mon épée,

Je suis son serviteur,
J’instiguerais la peur
Chez ses ennemies,
Je brûlerai leur cœur
Corrompues et impies,

Je vis dans sa lumière,
Sans lui je me perd,
Ardente est ma volonté,
Infatigable est mon épée,

Son courroux je crains,
Vaincre pour les miens
Dans l'honneur de la bataille,
Ou périr l'arme à la main
Tel est mon travail. 

Je vis dans sa lumière,
Sans lui je me perd,
Ardente est ma volonté,
Infatigable est mon épée,»

Verset 1, Psaume 12, Prière de Bataille, Sainte Célestine.

Histoire * :

Chapitre 1 : Par le feu et l'eau.



Ce conte n'est nulle histoire charmante. Il s'agit ce celle d'une enfant, qui naquit dans quelque pauvre famille paysannes du Royaume des Hommes au sein d'Hypolaïs. Son village pittoresque d'une cinquantaine d'habitants vivait principalement de l'agriculture. Quelques champs de blés et de seigles, un peu de choux pour passer la soudure mais pas une seule bête dédiée à donner de la viande. Quelques vaches pour du lait, quelques chevaux pour le trait, quelque poules pour les œufs. Tous ceux qui naissaient dans ce village étaient destinés à un destin misérable, à ne jamais vouloir contester le numéro qu'ils avaient tirés au grand loto de l'univers. Dans les yeux de ces gens, l'on ne voyait guère de tristesse pour autant, chacun se contentait de ce qu'il possédait, les vols et autres crimes en tout genre étaient rare. Les enfants, bien que peu éduqués couraient et riaient comme il était de coutume ailleurs, dans des lieux plus prospèrent. Et c'est ici qu'elle vint au monde, ici qu'elle grandit durant toutes ses premières années, sans jamais, non jamais, dépasser les limites du village. Elle ne connu que la boue de l'unique rue par temps de pluie, le craquement des poutres quand la neige était lourde sur les toits en hiver, la soif qui ne semblait pouvoir s'assouvir quand le soleil ardent ne cessait d'assécher la terre. Elle sentait aussi le vent dans les épis, plus haut qu'elle même, ce vent qui soulevait ses cheveux, qui arrachait de ses yeux juvéniles quelques larmes. Malgré tout cela, elle restait l'enfant la plus heureuse du village. Pleine de vie, aimable et souriante, apportant un peu de joie dans un endroit qui semblait être abandonné de toute notion divine.

La vie suivait un parcours monotone, chaque année ressemblait à la précédente, toujours le destin abattait le mauvais sort aux mêmes périodes et bien que chacun le savait, personne ne pouvait s'empêcher de sangloter. Personne hormis cette petite fille, elle qui était intimement convaincu qu'un jour, tout finirai par s'arranger, que plus on avançait plus cela devait mieux se passer, et que toutes les souffrances étaient justifiées. Que quelqu'un quelque part dans cet univers avait un plan, et qu'il était impérieux de ne vouloir tracer son chemin égoïstement. Oui, cela pourrait sembler étrange qu'une jeune fille pense de cette manière. Mais il faut comprendre qu'aux yeux de cette présence qu'elle définissait, elle n'était rien. Elle savait qu'elle écoulerait toutes les années de sa courte et pittoresque vie au sein de ce village. Elle savait qu'elle n'était en aucun cas destinée à quelques glorieux faits. Et cela ne la dérangeait point. Car pour elle il en avait été décidé ainsi, et rien à ses yeux ne pourrait changer cela, rien qui ne pourrait détourner sa vie du destin qu'il lui avait été décidé.

Pour autant elle semblait s'être trompé. C'était au mois de juin, et une chaleur inhabituelles frappait toute la région. La terre était aride, le sol dur comme la pierre et la paille des toits menaçait de s'embraser à chaque instant. Le puits était tari. Pour autant, nul n'oublia l'anniversaire de la petite fille au visage si radieux. Celle qui donnait le sourire à n'importe quel habitant de la bourgade par un simple regard. Quiconque la croisait ne pouvait que s'exclamer de la voir constamment un sourire aux lèvres. En cette soirée du mois de juin, tout allait changer. Soudain un vent chaud d'est se leva, puissant et balayant les fouins et les pailles des maisons, puis vint un rugissement, puissant comme le tonnerre, et telle la foudre il apparu dans le ciel. De grandes ailes, la couleur était dur à distinguer tant la nuit était sombre, mais il ne faisait aucun doute, il s'agissait de l'un des créatures mythique dont elle avait tant entendu parlé. Un dragon. L'admiration se voyait dans tous les yeux, personne ne paniquait car tous avaient entendu parler de la sagesse légendaire des dragons mais aussi de leur pacifisme. Mais il ne fut rien, les flammes et la mort s’abattirent sur le village. L'enfant en pleure voyait peu à peu tout ceux qu'elle avait connu brûler sous yeux, courir dans tous les sens pour échapper à une mort certaine. Cependant nul n'y parvint. Les foins secs prirent feux et embrasèrent tout les alentours du village, piégeant ainsi la totalité des habitants, les privant de toute espoir, leur assurant une mort douloureuse par le feu. C'est à ce moment que la jeune fille vit son père qui courait en flamme se faire couper en deux par le queue de la bête qui passait en rase motte au dessus du village pour diriger les flammes. Le partie basse du corps resta sur place, mais le reste vola qui s'écrase juste devant l'enfant, en pleur. Sa mère, la prit sur ses épaules sans prendre la peine de pleurer son mari, et couru du plus vite qu'elle le pouvait vers leur maison. Le toit était en feu, mais peu importe, elle plaça sa fille dans la petite cave sous le plancher qui ne servait qu'à garder que quelques ingrédients au frais par jour de grande chaleur. Juste assez petit pour que l'enfant puisse s'y glisser, y mettre un couverture par dessus et un peu de terre. Le reste, nul besoin de le déclarer.

La garde arriva bien tard le lendemain, trouvant le village complètement brûlé, des corps calcinés éparpillés sur le sol encore chaud. Qui aurait bien pu survivre à cela. Mais c'est en fouillant dans les décombres qu'un soldat trouva un enfant. Oui un enfant. Car le corps était brûlé. Bien que vivant son corps entier semblait souffrir, et bien que cela était un miracle qu'il ait survécu, personne ne pouvait déterminer s'il s'agissait d'une fille ou d'un garçon. Et alors que les soldats préconisaient de l'achever ici même, le commandant de la garde prit pitié et décida de faire tout son possible pour la soigner. Un chariot fut aménagé pour transporter l'enfant brûlé. Mais il ne semblait plus vivant, ses yeux étaient fermés l'on ne pouvait qu'à peine distinguer son souffle. Pendant ce temps le ciel se couvrait, et l'on entendit au loin un orage, du aux vents maritimes et à la chaleur de la terre. Puis la pluie vint s'abattre brusquement et les éclairs traversèrent le ciel. C'est à ce moment, que l'enfant ouvrit le yeux. C'était sa deuxième naissance.



Chapitre 2 : Se relever...



Le voyage qui pourtant ne durait que quelques heures ne pouvait que paraître interminable pour l'enfant. Chaque mouvement du chariot ne faisait qu'engendrer d'insoutenable souffrance, pour autant ni son visage n'était crispé, ni de larmes coulaient sur sa joue. Mais la souffrance de son esprit était encore plus grande que celle de son corps. Condamné en son subconscient à revoir en boucle son village en flamme, les siens périr, le corps de son père sur le sol, à peine reconnaissable, la chaleur insoutenable des flammes et le visage d'une mère en pleure. Tous pensaient que l'enfant ne tiendrait pas jusqu'à l'arrivée en ville, à Espalion, la capitale. C'est ici que vivait le commandant Repentia. Une homme de carrière et droit. Tolérant et juste, il avait bonne réputation au sein de la cité, et était apprécie en hautes sphères notamment pour sa franchise. Paradoxalement, cela bloquait aussi sa carrière. La femme de ce dernier était l'une des plus belles créatures de la capitale, en plus d'être de haut lignée. Son mariage avec Repentia n'était en aucun cas une union arrangée, car pour pouvoir l'épouser, elle du abandonner tout espoir d'héritage du au rang bien trop inférieur auquel il appartenait. C'était une femme humble et serviable, qui croquait la vie à pleine dent, mais qui portait un lourd fardeau. Elle était infertile. Elle ne pouvait donner descendance à son époux.

Les remparts de la cité était en vu lorsque la troupe fit une dernière halte dans une petite auberge pour changer les bandages de la petite créature à l'arrière du chariot. Le commandant les lui passa lui même. L'enfant était atrocement brûlé sur tout le corps, cela toucha le commandant. Un corps blessé pour recomposer un lien brisé. Sa décision était prise, il allait adopter l'enfant.

Peu de temps après, pour la première fois dans sa vie elle franchit les portes d'Espalion, cité resplendissante, bastion des Hommes et gardienne de leur savoir. L'enfant fut soigné par les meilleurs médecins qui s'attelèrent jour et nuit pendant plus d'une semaine à stabiliser son état. Nul souvenir autre que la souffrance ne ressortait pour cette période de l'esprit. Une dernière question se posait : le sexe de l'enfant. Brûlé de cet manière, rien n'était moins sur. Les organes génitaux étaient calcinés, et à un âge aussi précoce, rien n'était fiable. Le commandant, désireux d'un héritier et en connaissance de la condition féminine plaida sa cause pour que l'enfant soit adopté en tant que garçon sous le nom de Célestin Repentia.

Carnilla, la femme du commandant Repentia ne pouvait que se réjouir d'avoir un enfant, et bien que son corps entier avait un apparence qui aurait fait reculer n'importe quelle mère, cette femme qui n'avait pour autant aucun aucun lien avec le pris dans ses bras délicatement, comme un couverture de soie pour ne pas lui infliger encore plus de souffrance. Sa nouvelle mère était belle et douce, gentille et attentionnée. D'une certaine façon Célestin comprit qu'il lui fallait oublier sa vie passée, qui désormais était confuse dans son esprit, et que bien peu de chose ne pouvait en ressortir. Il avait aussi compris qu'il avait accès à plus de chose en tant que garçon, il fit tout alors pour masquer son véritable sexe auprès de tout ceux qui l'entouraient, par crainte de perdre tout ce qu'il avait récemment acquis. Son rétablissement fut long, mais dès qu'il pu remettre les pieds dehors, l'enfant débordait de joie. Les autres enfants apprirent à passer au-delà de son apparence physique et sans nul doute c'est là qu'il vécut la période la plus prospère et paisible de toute son existence. Il ne pouvait encore intégrer les structures éducatives du à son rétablissement et était donc exempté de toute obligation. Il eut tout de même un tuteur pour lui apprendre à lire écrire et compter pour pouvoir reprendre les cours sans trop de retard sur les autres élèves. Celui ci se nommait Simgord. Il s'agissait d'un vieil homme à barbe grise et aux longs cheveux, et qui semblait aussi bien soigné que les gens de la rue. Cependant il s'agissait, malgré les apparences, d'un grand érudit qui n'eut aucune peine à instruire à l'enfant toutes les notions qui lui étaient nécessaire et plus encore. Célestin semblait avoir une bonne intelligence et une capacité de compréhension qui lui permettait d'assimiler rapidement les notions qui lui étaient inculquées.

C'est cinq mois après l'attaque, l'anniversaire de ses six ans, qu'il entra enfin dans le cursus scolaire, mais aussi dans les écoles de formation militaire qui commençaient dès le plus jeune âge et qui était strictement réservé aux garçons. Célestin y fit rapidement bonne figure en tant que bon élément en théorie mais surtout avec l'excellente aptitude physique malgré des muscles plus ou moins atrophiés. Son style de lutte s'en était ressenti, beaucoup plus basé sur la tactique d'évolution du combat plutôt que sur la force brute. Il apprit ainsi à retourner la for ce de son adversaire contre lui même. Ce qui pouvait avoir tendance à engendrer quelque conflit de jalousie parmi les élèves mais il ne fut jamais la victime de brimade à outrance pour autant. Cependant l'on pouvait constater une certaine retenu chez lui, il ne souriait pas autant que les autres enfants de son âge, il était plus effacé, plus discret et bien qu'il n'était pas associable, il restait rarement longtemps avec les autres.

Les trois première années se passèrent sans le moindre soucis, c'est vers ses neuf ans qu'apparurent les premières difficultés. Son corps de jeune fille commença à se façonner, et quelques légers traits de son poitrine commençait à ressortir. Ainsi il fallait commencer à cacher la vérité. Sous le prétexte de cicatrice, elle pu se bander le haut du corps pendant les entraînement, cependant cela n'était praticable que lorsque celle ci ne se développait que peu.



Chapitre 3 : … pour mieux chuter.



C'est à ses quatorze ans que la famille Repentia n'eut plus le choix que d'avouer qu'il s'agissait bel et bien d'une fille, ainsi Célestin devint Célestine, et la famille tomba en disgrâce. Le commandant perdit son poste dans la garde d'Espalion, et fut affecté à l'escorte des caravanes diplomatiques. Ce n'était pas le pire travail qui pouvait exister. En tant que commandant de la caravane il avait le privilège de pouvoir se faire accompagner par sa famille, un stratagème plus ou moins subtil de la part de ses supérieurs pour évincer Repentia. Pour autant cela ne semblait gêner la famille. Il restait ensemble et bien que la route soit moins confortable qu'une maison, ils voyaient du pays et étaient tout de même reçu dans les palais dans tout Hypolaïs. En vérité, cela pourrait presque s'agir d'un poste que l'on voudrait envier.

Ils escortèrent la caravane d'un diplomate en mission pour la royaume des elfes. Des créatures que Célestine n'avait encore jamais vu. Elle avait juste entendu parler de leur manière et de leurs coutumes. Mais aussi de leur caractère qui faisait d'eux aux yeux de l'adolescente l'un des races les plus fascinantes mais aussi l'une des plus invivable de tout Hypolaïs. Ceux ci étaient généralement assez arrogant selon son ancien maître Simgord. Il était donc assez compliqué de converser avec eux sur leur propre territoire, surtout si l'on était l'initiateur des pourparlers. Il fallait donc agir avec prudence et délicatesse, et bien qu'ils aient meilleur réputation que les démons, chez eux la franchise n'est pas forcément  de mise.

Ils arrivèrent à la frontière Ouest, après avoir traversé le territoire des démons et avoir du évité les embûches du aux tensions qui animaient les deux Royaume. Ils avaient comme instruction de se rendre à Pelen, où se tiendrait conseil en présence de quelques anciens et sages de la forêt. Soudain le vent se leva, un vent chaud, qui vint balayer la caravane. Un vent puissant qui ne pouvait rappeler que de mauvais souvenir. Puis vint un rugissement, là aussi qui ne semblait pas étranger. Mais aucun flammes ne vinrent cette fois ci. Mais plutôt un immense dragon blanc, qui vint se poser juste devant la caravane, effrayant hommes et chevaux. C'était la première fois que Célestine revit un dragon depuis le massacre de son village. Elle ne pu s'empêcher de défaillir à sa simple vue, sa gueule pleine de dents et ses pics sur la tête et le dos. Mais bien qu'elle dans la nuit elle n'avait pu que rapidement distingué le dernier dragon, celui ci lui semblait plus grand et plus élancé, rien à voir avec celui qui, une dizaine d'années auparavant, l'avait attaqué. Soudain, et alors que son père, le commandant, semblait parler seul. Le dragon s'envola, et se mit à dessiner des cercles au dessus de la caravane diplomatique. Et bien que celle ci n'était pas d'une grande importance, Célestine, lorsqu'elle se réveilla, ne pu que constater avec quel sérieux son père prenait son travail, et avec quel majesté ce dragon volait dans le ciel. Après la crainte vint l'admiration pour celui ci de son espèce. Elle qui avait tant appris sur les dragons dans ses cours théoriques, elle à qui on avait tant dit que les dragons étaient des créatures sages et pacifiques, pouvaient enfin se mettre à y croire.

La caravane arriva dans la forêt sans la moindre encombre sous l'étroite surveillance du dragon. Des elfes en armes sortirent d'un peu tous les recoins, de derrière les arbres et de dans les ombres et se mirent à fouiller la totalité des chariots jusqu'à tomber sur Célestine. Quelques gardes la regardèrent avec dédain et dégoût, car il était bien connu que l'apparence avait une place importante chez les elfes. Ils s’éloignèrent, puis escortèrent le convoi. Le dragon lui, marchait en tête d'un pas lourd, la queue agitée, obligeant les hommes à manier précautionneusement leurs chariots. Il arrivèrent dans une clairière près de Pelen où il devait attendre sous la surveillance des gardes et du dragon. La jeune fille elle, décida de prendre son courage et de se promener dans ce si jolie endroit. Elle courut, et courut, de tous les côtés, admirant la splendeur des arbres, la magnificence de l'herbe et de toute la nature, jusqu'à tombé nez à nez avec le dragon, couché sur le sol, attendant la relève.

Le dragon semblait dormir. Ses grands yeux étaient fermés et sa respiration chaude et forte. Son cuir était blanc crème, comme si de nombreuses années avaient fini par avoir raison de son éclat. Célestine s'en approcha doucement. Pas à pas. De peur de brusquer la bête. Soudain elle entendit quelques ricanements derrière elle et se retourna. C'était quelques gardes de la caravane qui connaissait parfaitement l'histoire de la jeune fille. Quand elle regarda de nouveau droit devant elle, le dragon avait les yeux grands ouverts, et la fixait de sa pupille reptilienne. Cela ne pouvait que donner des frissons à la jeune fille. Cependant, il n'y avait aucun air agressif dans le regard du dragon et cela elle le comprit très vite. Elle n'avait rien à craindre de lui. Soudain, elle se mit à entendre un voix dans sa tête.

« Tu sembles être dans le tourment jeune fille. Jörmungand en en a vu des choses et des créatures, mais même parmi les démons, le vieux dragon doit bien admettre qu'il n'a jamais vu créature bipède aussi laide que toi. Personne ne devrait être affublé d'un tel fardeau. Allons, raconte moi ce qu'il t'ait arrivé »

Célestine resta estomaquée. Elle ne savait que dire, elle avait entendu parler du don de télépathie des dragons, mais le vivre soi même est une expérience complètement différente. Elle s'assit alors, et conta son histoire au dragon blanc, gardien de la forêt. Elle n'omit aucun détail de toute son histoire. Elle parla, parla, des heures durant, expliquant à la majestueuse créature ce qu'il en était de sa vie. Derrière, les gardes ne comprenaient guère ce qu'il se passait, et se moquaient constamment de la jeune fille. À la fin de son histoire, le dragon hocha la tête calmement, jusqu'à ce qu'un garde dit.

« Et oh le monstre, tu te mets à causer toute seule ? Tu deviens folle quand tu vois un dragon ? Ca te rend toute chaude ?! »

Il s'exclama dans un rire de porc. Le dragon jeta un coup d'oeil à Célestine, qui ne semblait vouloir répondre, trop gentille et modeste, elle ne l'aurait même pas rapporté à son père. Pour le gardien, les Hommes étaient décidément des créatures bien stupides. Il se leva sur ses quatre pâtes et bondit juste devant les gardes avant de rugir, faisant sursauter la totalité de la caravane mais aussi les elfes. De sa gueule s'échappait de la fumée. Ses yeux trahissait une puissante colère. Immédiatement après, le trois gardes de caravanes furent emportés par les elfes, et bien que leur camarades auraient bien voulu intervenir, personne n'aurait osé se mettre en travers du chemin du dragon. Pour tout le reste du séjour, aucun garde n'osa non plus croiser le regard de la jeune fille, qui avait trouvé en Jörmungand, le vieux dragon blanc gardien de la foret, un fidèle ami, son premier.

Ils reprirent la route après les négociations. Les deux nouveaux amis savaient qu'ils allaient bientôt se revoir. Cette caravane établissait des contrats assez régulièrement entre les deux royaume et bien que ceux ci étaient de moindre importance, il fallait tout de même plusieurs jours pour les établir. Ils se reverraient donc bientôt. Et déjà, la jeune fille avait ressenti que son esprit se mettait à guérir, car elle savait aujourd'hui que tout comme chez les hommes, tous les dragons n'étaient pas mauvais. Et cela la rassurait, il lui faudrait raconter cela à son maître Simgord dès qu'ils seraient de retour à la capitale…

Il fallut longtemps à la caravane pour revenir à son point initial qu'était la splendide capitale Espalion. Il tardait à la jeune fille d'y retrouver tout ses anciens amis, ainsi que son maître à qui elle avait tant de chose à partager même s'il  faudrait attendre le lendemain. Cependant l’accueil dans la cité ne fut pas aussi chaleureux qu'elle ne l'avait escompté. Au contrôle à la porte principal, les gardes bloquèrent la caravane, et alors que son père, le commandant Repentia s'approcha du responsable, celui ci lui enfonça doucement une dague entre les côtes. Aucun garde de la caravane ne bougea. D'autres hommes d'armes de la ville arrivèrent et se ruèrent sur Carnilla et Célestine. Ils violèrent la mère dans le chariot à tour de rôle, d'autres se postant devant pour bloquer toute vue. Le tout devant les yeux de la fille, qui ne fut épargnée de cette souillure que de part son physique. Pendant ce temps, les quelques serviteurs de la familles se faisait soit violer et tué, soit égorgé comme des porcs dans les chariots. Quand les hommes en eurent finit avec Carnilla, ils la jetèrent au sol, avant de la rouer de coup et de l'égorger, toujours sous les yeux de la jeune fille. Puis ils balancèrent les corps meurtris et sans vie dans un ravin sur le côté. Ils traînèrent Célestine par sa chevelure blanche dans la boue, avant de la jeter elle aussi dans le ravin, au milieu des corps de sa famille, encore une fois.. laissée pour morte...



Chapitre 4 : Renaître une dernière fois.



La vie semblait l'avoir abandonner, tout ce dont elle avait cru durant sa jeunesse s'était envolé en une soirée. Un nouveau bain de  sang pour rappeler que son destin ne pouvait être heureux. Qu'elle n'était pas destiné à vivre une vie en famille entourée par les gens qu'elle aime. Célestine n'avais plus la force de se lever. Et alors que la garde se retourna et que les quelques mercenaires qui avaient aussi participé se dispersèrent, un homme arriva, et cria au meurtre en voyant l’hécatombe dans le ravin. Il s'agissait de Simgord, un homme influent qui avait l'oreille de nombreuse grande famille. Les mercenaires, effrayés s'enfuir, les gardes de faction eux, sûr de leur travail ne bougèrent point et ricanèrent tandis que le vieil homme tentait désespérément de retrouver Célestine parmi les corps. Bien qu'elle n'était que blessée légèrement, elle paraissait être morte. La volonté de vivre l'avait quitté. Ses yeux étaient vides d'espoir, et emplie d'horreur qui ne semblait pouvoir un jour se terminer.

Rapidement après le cris d'alerte du vieil homme, de nombreuses personnes accoururent, venant constater l'ampleur des dégâts, le massacre qui venait de se produire, et l'état dans lequel avait été laissé une jeune fille d'une quinzaine d'années. Les gens d'armes furent alors prévenu, et rapidement ils purent établir que cela n'avait pu se produire sans l'appuie des gardes en faction à l'entrée. Ils avouèrent rapidement qu'ils travaillaient pour le compte de la famille rivale de la mère de Célestine, Carnilla. Mais ceux ci n'avaient guère à s'inquiéter du courroux de la justice, seuls les gardes avait été condamnés, et si l'on lui avait laissé le choix, sans aucun doute Célestine aurait aimé les voir brûler dans d'ardente flammes, telles que celles qu'elle avait connu dans sa jeunesse.

La sanction fut rapide et expéditive. La mort par décapitation sur place publique. Célestine insista pour s'y rendre, et c'est là la dernière fois que Simgord la vu sourire. Peu de temps après l’exécution elle disparu, ne laissant aucun trace, quittant rapidement la ville comme elle avait abandonné autrefois son village. Mais cette fois ci elle partait seule. Elle ne risquait pas grand-chose des bandits de long chemins car elle était pauvre et son corps n'avait aucun valeur. Elle quitta la cité par là où elle était entrée il y a quelques semaines. Là où toute sa famille était morte. Une larme coula sur sa joue quand elle baisa le sol. Puis elle se releva et marcha, n regardant droit devant elle, ne se retournant pas une seule seconde.

Elle se mit en direction du Sud, traversant les plaines de Vent-Froid tout d'abord avant de tracer vers les montagnes, et les pics. Lieux peu fréquenté des humains, où de nombreux clans de dragons avaient fait office de domicile. Mais cela ne l'effrayait en rien. Elle savait désormais que les dragons n'avait aucune animosité pour la plupart d'entre eux, et qu'ils étaient loin d'être l'espèce la plus vile et plus sournoise sur ce continent. Alors elle prit les sentiers escarpés, passant par des lieux où personne ne vivait avec juste assez de provisions d'eau pour survivre jusqu'au prochain point, et de part ses lectures se nourrie essentiellement de racines et de petites bêtes que l'on pouvait trouver en altitude.

C'est par un soir d'orage que tout changea. Que sa vie bascula. Alors que le vent battait et qu'elle semblait trempée jusqu'au eau, et que les éclairs fendaient le ciel, la foudre vint s'abattre juste à côté d'elle, provocant un éboulement massif dont elle ne réchappa que par miracle. Et comme si cela ne semblait suffire, le foudre avait ouvert le passage vers une grotte. Pressée par le temps, Célestine s'y engouffra sans réfléchir, courant se mettre à l’abri. Cependant il lui était impossible de faire du feu pour se réchauffer, mais cela n'allait pas être nécessaire. Alors que le temps se calma, et que le ciel redevint sombre sans éclair et emplie de nuage, Célestine remarqua que le fond de la grotte était éclairée, dès lors elle s'y dirigea pour constater la chose. Elle y découvrit une crypte. Personne ne sait réellement ce qu'il s'y est passé, selon la légende et les rumeurs, Célestine serait ressorti dans un halo de lumière, dans son armure, une colombe sur la main et des anges lui tenant un drap rouge par derrière. Une chose de sur, elle ressorti bel et bien avec l'armure.

Sans nul doute il devait d'agir d'ancienne relique de quelque chef de guerre qu'il soit d'un ancien âge. Célestine y vu un signe divin, le signe que son destin n'était pas qu'une lente et pitoyable descente inéluctable vers sa mort, mais plutôt qu'elle avait une destinée, qu'elle serait amenée à faire quelque chose de grand dans ce monde, et pour cette raison il Lui aurait rendu son apparence. En effet l'armure semblait contenir un grand pouvoir qui lui avait guéri toutes ses blessures. Son corps meurtri par le feu était devenu superbe et impeccable. Elle ne pouvait que croire en l'intervention divine, et signe qu'elle était Son incarnation parmi les mortels. Elle était devenue elle même à ses yeux une divinité.

Elle fit demi tour, repassant dans les villages où elle s'était arrêté, ceux ci propageant la rumeur qu'une Sainte était descendu des montagnes. Certains crurent à une rumeur de basse campagne, d'autre n'en était qu'à moitié convaincu, mais certain devinrent de fervents croyant en cette Sainte, cette divinité errante, et décidèrent de la rejoindre dans son périple. Enfin, elle finit par arriver à Espalion. Capital maudite de souvenirs interdits. Elle entra par la porte principal, la  même par laquelle elle avait quitté la cité il y a un plus d'un an. Les gens la regardèrent avec admiration et crainte. Une épée aussi large, une armure aussi épaisse, cet halo de lumière. Rapidement, elle attira l'attention autour d'elle jusqu'à ce que les autorités décident de la recevoir. Elle se présenta sous le nom de Célestine Repentia, la Sainte.

La nouvelle choqua la capitale, la fille Repentia était de retour, sans ses blessures et dans une armure d'or sous l'intitulé de Sainte. Et même si ce statue n'avait aucun caractère officiel, les gens semblait globalement le respecter, nul ne sait vraiment pourquoi. Dès lors commença un culte autour de sa personne, qui bien que rassemblait peu de fidèles, la plaça tout de même au rang de divin. Malheureusement Simgord était décédé avant d'avoir pu voir une telle chose… mais la Sainte trouva la présence masculine qu'il lui fallait chez un jeune homme nommé Thalion, fidèle à sa Sainte, à Son Guide et à sa divine parole.

Peinture dans les archives du culte de Sainte Célestine brûlant les impures à la Bataille du Saint Sépulcre, An 5227


Pouvoirs liés à votre peuple : Comme c'est une humaine elle n'a pas de pouvoir de race. Son petit pouvoir supplémentaire est lié à son armure :

Son équipement complet est une relique sacrée. Son armure est réputée indestructible bien que cela ne soit pas la vérité. Bien que son poids soit amoindri pour sa catégorie, cela ne reste pas moins une armure de plate entravant les mouvements de Célestine.

L'épée reste classique bien qu'elle ait été trouvé dans la crypte. Elle fut embrasée dans l'huile lors de la bataille du Saint Sépulcre créant sa légende.

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques : Célestine possède deux pouvoirs, un du de son propre fait et l'autre de sa sanctification.

Le toucher divin : Ce pouvoir permet à Célestine de se soigner de blessure grave. Cependant ce pouvoir n'est pas utilisable à l'infini et ne peut que soigner des blessures qui pourraient lui être fatale. Ce pouvoir, tout comme le bouclier du halo, ne dépend pas de la volonté de Célestine, bien qu'en se concentrant extrêmement elle peut appliquer ce pouvoir sur quelqu'un d'autre. Celui ci a pour effet de guérir des blessures graves voir fatales, mais n'est réutilisable qu'après un temps de repos considérable. Bien que son utilisation n'empêche pas de continuer le combat dans l'absolu immédiat. En effet le drain d'énergie lier à ce pouvoir créer une stimulation permettant au corps de Célestine de pouvoir le combat encore un certain temps. Cependant ceci la force à dépasser ses limites biologiques et la plonge assez rapidement dans un coma. La blessure quant à elle est complètement guérie et ne laisse aucune stigmate externe.

La volonté divine : Ce pouvoir permet à Célestine de repousser toute matière. Mais ce pouvoir comporte plusieurs conditions et limites dans son utilisation :

_ Ce puissant pouvoir est proportionnel à l'état de santé de Célestine. Plus celle ci sera faible, plus ses pouvoirs s'effondreront rapidement. Cela peut paraitre une évidence, mais il peut arriver à un point où Célestine soit complètement incapable de l'utiliser, si jamais elle est sonnée ou désorienté par exemple, car son utilisation demande une grande concentration même si son exécution est rapide.

_ La répulsion fonctionne sur toute matière qui par définition est palpable. La magie, dépendant ses formes, peut donc être affectée par la répulsion si celle ci se matérialise sous forme élémentaire par exemple. La répulsion fonctionne sous l'effet de pression. Celle ci est capable au maximum de projeter six cent kilos de matière. Cependant tout comme pour l'attraction toute résistance physique entraîne une diminution drastique de l'efficacité du pouvoir. Pour ce qui est de repousser des attaque magique, ce sont les puissances des deux belligérants qui seront mis à l'épreuve, si jamais il e trouve que Célestine à l'avantage magique, elle sera dès lors capable de repousser complètement le sort, si jamais il y a équivalence, il y a un forte chance d'annulation avec projection puissante omnidirectionnelle, cependant si jamais son adversaire possède le dessus, alors Célestine ne pourra au mieux que dévier le sort et au pire le prendre de plein fouet.


Familier, animaux : Une colombe sacrée la suit partout et lui adresse quelque rare fois la parole.

Autres : Ceci n'est pas un pouvoir mais Célestine est entourée d'un halo léger de lumière. Cet halo blanc dont personne ni même Célestine ne connait les caractéristiques éclaire en tout temps le chemin de la Sainte et fait briller sa chevelure ainsi que ses yeux. Cependant cela n'est valable que quand elle met son armure, sans elle, bien que sa chevelure reste blanche, ses yeux tournent aux bleus.

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ? /b]De pinterest [
Comment avez-vous découvert le forum? DC de Jörmungand
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? Autant que possible, plusieurs fois par semaine !

PS :
 


Dernière édition par Célestine Repentia le Sam 13 Fév - 21:46, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 411
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Jeu 11 Fév - 19:33

Bon, je ne ferais aucun commentaire sur l'avatar.
Pour le reste, rien à dire non plus...Attendez...ADRAMALECH ! Ramène toi ici de SUITE ! J'ai deux mots à te dire !
Saleté de Salamandre volante ! Montre toi que je t'inculque des manières !

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service


Masculin Nombre de messages : 569
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Jeu 11 Fév - 19:36

Mwahahahaha!

BRULEZ! RACE INFERIEURE! @_@

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 411
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Jeu 11 Fév - 19:45

Rappel à Adra sa place.

Promis il le fera plus ! Je vais le garder à l'oeil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Shrikan Tatsu



Féminin Nombre de messages : 176
Style de combat : Rapproché - sabre courts


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Jeu 11 Fév - 20:07

Hé ! Je peux le manger ? *w*

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 411
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Jeu 11 Fév - 20:55

Oui !

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Mieu Viktoria



Féminin Nombre de messages : 36
Style de combat : Sauvage


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Ven 12 Fév - 5:38

Bienvenue sur le forum Célestine.

_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1177
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Ven 12 Fév - 8:02

"comte" c'est un titre de noblesse, si c'est une histoire, c'est plus un "conte"
Est-ce qu'il faut que je corrige l'orthographe ? Razz

Hé ben ! si tout ça c'est que le chapitre 1, je penses que tu vas pouvoir publier ton histoire en librairie bientôt ^^
Revenir en haut Aller en bas



Célestine Repentia



Masculin Nombre de messages : 37
Style de combat : Opportuniste & réfléchi


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Ven 12 Fév - 13:50

Ahah Ed désolé pour l'avatar mais promis je tacherai de faire une belle pres' pour le rattraper !
Et ensuite je n'ai pas attribué à Adra ce petit bûcher puisque je ne vais faire faire des actions à son perso' comme ça ^^
Merci Mieu !
Et Sub... Oui s'il te plait corrige moi j'ai trop de la flemme de relire mes histoires à chaque fois ahahah !
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service


Masculin Nombre de messages : 569
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Ven 12 Fév - 15:18

J'pense que t'as le droit d'utiliser mon perso quand c'est pour cramer des trucs ou des gens x)

"T'es dans ton désespoir, j'ai cramé ton dortoir"

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Célestine Repentia



Masculin Nombre de messages : 37
Style de combat : Opportuniste & réfléchi


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Ven 12 Fév - 15:35

Ah oué mais du coup ça laisse le doute et aussi pour mon perso donc du coup c'est très bien comme ça mais merci quand même :)
Revenir en haut Aller en bas



Azura

Abscente pour un an


Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : Attributs de sa race, flammes, acide, griffes, ect.


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Ven 12 Fév - 18:05

Personnage qui semble faible~
Pas si différent de Jörmungand~

Viens t'battre~

Spoiler:
 

_________________
Azura, en grand.:
 
Revenir en haut Aller en bas



Célestine Repentia



Masculin Nombre de messages : 37
Style de combat : Opportuniste & réfléchi


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Ven 12 Fév - 21:45

Aaah en même temps tous mes perso ont grosso modo le même background car j'aime bien en faire des être assez ambigu et avec un caractère assez spécial ^^
Revenir en haut Aller en bas



Célestine Repentia



Masculin Nombre de messages : 37
Style de combat : Opportuniste & réfléchi


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Sam 13 Fév - 2:47

Petit double Post pour UP et signaler que j'ai terminé ma pres' que je laisse à votre soin et à vos jugements (Indulgence sur les trois derniers chapitre que j'ai écris rapidement de nuit ahah !)
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1177
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Sam 13 Fév - 15:58

euh, ya un truc qui me chagrine avec la description de l'armure, mais j'ai du mal à dire quoi.
Faudrait p'être dire plus clairement si elle est indestructible ou pas.

Et puis, entre la force de l'armure, le pouvoir de l'épée, le soin, repousser et attirer. Je trouves que ça fait un poil trop.
Faudrait p'être revoir la manière dont les pouvoirs sont pensées, parce que j'ai du mal à saisir les limites des pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas



Célestine Repentia



Masculin Nombre de messages : 37
Style de combat : Opportuniste & réfléchi


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Sam 13 Fév - 16:22

J'avoue que c'est très flou mais elle n'est pas indestructible. Je vais approfondir la description pour mieux cerner les limites des pouvoirs !
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 411
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Sam 13 Fév - 20:30

Euh, personnellement, j'ai un problème côté mathématiques :
2 pouvoirs + 2 reliques = 4 capacités/objets surnaturels

Ça fait un peu beaucoup...Parce que bon, si je résume, tu as :
- Une épée magique qui s'enflamme te donnant une attaque disons....destructrice
- Une armure TRES résistante/indestructible-like mais qui ne l'est pas qui en revanche te protège une fois par jour de n'importe quoi...de sa propre volonté ! Ah et qui ne ralentit absolument pas tes mouvements ni te gène.
- Un pouvoir de soin de blessure lourde/grave
- Un pouvoir te permettant d’interagir sur ton environnement en attirant/éloignant la cible.

J'ai rien oublié ? Ah si !
Bien sur ! Un familier ! Mais bon, lui ça va, rien à dire, pas une menace, même si les colombes qui parlent ne courent pas les rues (ou devrais je dire vole ?)

Ça fait pas un peu beaucoup trop violent pour un personnage tout neuf ? Genre, juste un chouilla ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Célestine Repentia



Masculin Nombre de messages : 37
Style de combat : Opportuniste & réfléchi


MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Sam 13 Fév - 21:05

Voilà UP fait ! et pour te répondre :
_ primo l'armure n'a jamais été indestructible car c'est une rumeur
_ de deux tu as séparé des pouvoirs qui n'en faisait qu'un à la base selon moi du coup my bad j'en ai supprimé un du coup
_ de trois mon pouvoir de guérison me place dans le coma et ne sert que pour les blessures fatales, blessure fatale qui ne peuvent m'être infligé que si je donne mon accord avant le RP, je trouve ça plutôt sympa pour l'adversaire comme pouvoir et il faut bien justifier le retour à la normal de son corps conformément à la demande de notre très chère admin Suby !
_ 4 ) tu veux vraiment parler de la capacité pour une colombe de parler dans un monde avec des dragons et de la magie ? Parce que là je suis tout ouï
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1177
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Dim 14 Fév - 20:08

Validé
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 411
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Célestine Repentia, La Sainte [Validé]   Lun 15 Fév - 13:07

Allez, soit la bienvenue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Célestine Repentia, La Sainte [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Napoléon à Sainte Hélène
» Non loin de Sainte-Berthilde[Pv Zareen et Aegar]
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-