Partagez | 
 

 Gardien et rencontre : l'entrevue


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Gardien et rencontre : l'entrevue    Sam 31 Oct - 23:58

Gardien et rencontre : l'entrevue


Cela faisait maintenant plusieurs années que des rapports à propos d'un dragon protégeant la frontière sud leurs parvenaient. Edwin était toujours occupé lorsque ces rapport arrivaient mais cette fois, il avait du temps pour aller le voir. Il était curieux de rencontrer cet être qui avait décidé de quitter les siens et protéger les Elfes pour aussi longtemps des démons.
Après avoir fait quelques préparatifs, il se mit en chemin. Myryaluna chevauchant à ses cotés, ils empruntèrent la porte sud est afin de sortir non loin de la capitale. A partir de là, il mirent encore deux jours pour atteindre la ville de Pelen où le dragon avait été vu pour la dernière fois.

Lorsqu'ils arrivèrent, il faisait presque nuit et ils décidèrent de passer la nuit à l'auberge de la ville. Ils en profitèrent pour essayer de glaner des informations sur le dragon mais personne ne savait quoi que ce soit d'utile à son propos mis à part les quelques légendes du coin et le fait qu'il longeait la frontière.
Afin de payer leur repas, Edwin proposa de jouer de son Luth, lui permettant ainsi de faire d'une pierre de coup : cela faisait un moment qu'il n'avait pu jouer et cela lui éviterais de payer l'addition. Enjoué d'avoir de la musique dans son auberge, le patron accepta avec joua et lui offrit même le gîte en échange.
C'est donc ainsi qu'Edwin se mit à jouer une douce mélodie langoureuse dont le son se répandit dans toute la petite ville pendant presque une heure.
A la fin de sa performance, il fut chaleureusement applaudit et certains lui offrirent même un verre. Il refusa avec politesse, expliquant qu'il aurait une longue route devant lui le lendemain, ce qui pourrait ne pas être tout à fait faux. Accompagné de Myryaluna, il alla se coucher dans leur chambre après un repas simple mais gratifiant.

Ils repartirent le lendemain matin aux aurores, ayant décidé de longer la frontière à cheval, espérant ainsi que le gardien de ses bois viendrais à leurs rencontre.....



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °





_________________


Dernière édition par Edwin Skirata le Dim 15 Nov - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Jörmungand

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Style de combat : Utilise son avantage de vol


MessageSujet: Re: Gardien et rencontre : l'entrevue    Mar 3 Nov - 13:07

Encore une journée de plus dans la forêt. Le dragon qui s'était, comme de temps en temps, enfoncé dans les bois pour pouvoir se reposer quelques temps, se réveilla. Il avait décidé cette fois ci de prendre un peu de repos dans les alentours de Pelen, petite bourgade sympathique avec un garnison qui assurait les relais des postes de garde à la frontière. C'était aussi généralement ici que le dragon recevait, rarement plutôt, des pseudo ordre de missions, et qu'il conversait avec les anciens, car c'est près de Pelen qu'il s'était installé avec Elial lorsque son village fut brûlé. C'est donc cette ville qui avait le plus de lien avec le dragon.

Jörmungand sorti de sa sieste doucement, constatant encore une fois que les animaux avaient pris du plaisir à venir s'installer sur lui. Il se leva donc calmement, réveillant ainsi les quelques écureuils qui faisaient eux aussi la sieste sur son dos. Ceux ci se précipitèrent dans les arbres bien qu'il n'avait rien à craindre du dragon et qu'ils le savaient pertinemment. Ce n'était pas le genre de proie que le dragon aimait dévorer. Il se leva donc, et se déplaça quelques instants sur le sol en direction de Pelen. Peut être y trouverait-il encore quelques ces sortes de pèlerins qui venaient séjournais ici pour le rencontrer. En effet le dragon était entouré par quelques superstitions, légendes. Certains prétendaient qu'à son contact l'on était bénis et que l'on pouvait ainsi vivre heureux et chanceux pendant un an. Il n'était pas rare donc de voir les mêmes têtes chaque année. Cependant cela n'était pas non plus une coutume très rependu, l'extrême majorité des passants ne faisait plutôt que de lui témoigner du respect, certains lui laissaient quelques offrandes et rares étaient ceux qui croyaient en des superstitions autour de lui.

Cela soulagea le dragon lorsqu'il atteignit de nouveau sa position près de la route que personne ne s'y tenait. Mais avant qu'il ne pu atteindre exactement sa positon, il vit un elfe et une fée passer sur des chevaux. Ceux ci avaient une apparence quelques peu différente de ceux qu'ils voyaient de coutume. Pour autant, cela ne choqua pas le dragon qui par le passé avait vu sans aucun doute des êtres bien étrangement vêtu. Nonobstant, il restait assez rare de voir ce type de cavalier. Quelque chose passerait-t-il à la frontière ? Si cela avait été le cas, sans nul doute quelques anciens seraient venus le tirer de son sommeil mensuel. Pour en avoir le cœur net, le dragon se rapprocha de la ville sous son apparence elfique et observa la situation au sein de celle ci. Quand il y arriva l'ambiance ne semblait pas traduire un état d'alerte ni une situation dramatique, au contraire l'air était festif, quelqu'un jouait d'un instrument, et bien qu'il n’était pas spécialement grand amateur de musique, il resta quelques instants à écouter, avant de quitter les alentours de la ville pour retourner son poste de garde frontière.

Il marcha toute la nuit, oui il marcha, car bien que le dragon aurait pu s'envoler pour considérablement réduire le temps du trajet, ce dernier, puisque qu'aucun alerte n'était lancée, préférait prendre son temps au lieux de se précipiter. Il aimait savourer la vie bien qu'il savait que la sienne était plus longue que celle de n'importe quelle autre créature. Ce soir là, la lune perçait les branches pourtant bien garnies des arbres. Sa douce lumière venait caresser doucement les traits du dragon en elfe. Ses yeux complètements blancs se confondaient avec la lumière pâle du plus grand astre éclairant le firmament.

Il arriva bien tard dans la nuit, presque à l'aube, à la frontière. Il se mit assis dans l'herbe, contemplant la tranquillité de la frontière. Il ferait sa patrouille en pleine journée. Cela serait plus intéressant. Il partirait donc dès l'aube survoler la frontière. Cependant il prit quelque peu du retard sur son agenda lorsqu'il s’endormit au pied d'un arbre.

Le soleil s’était déjà levé depuis presque une heure, et bien qu'aucun impératif ne l'obligeait à partir à l'aube, cela correspondait plutôt à son plaisir que de voler quand le soleil se levait. Il parti donc immédiatement après avoir repris son apparence de dragon. Il s’élança sous le regard admiratif de quelques gardes qui étaient postés non loin de là. Il prit rapidement de l'altitude pour surveiller le plus largement possible le secteur. Il aimait particulièrement ses vols matinaux. Il aimait sentir encore les alizés dans ses ailes et la rosée du matin glisser sur son cuir. Cela le rendait nostalgique et le rapprochait d'Elial, car sans nul doute cela était leur plus grand rituel. Il ne pouvait se souvenir de combien de fois ils avaient parcouru les environs de long large travers de bon matin. Ni combien de fois ils étaient allés jusqu'au pic pour contemplait assis sur le rebord d'une falaise l'immensité du monde. Ces moments étaient précieux à son être, il lui paraissait donc normal de leur rendre hommage en les perpétuant autant qu'il le pouvait.

C'est là qu'en survolant la frontière il remarqua deux cavaliers dont le silhouette en lui semblait pas inconnu. En effet, en descendant quelque peu il put distinguer nettement l'elfe et la fée qui chevauchaient en direction de Pelen la vieille. Ils seraient donc e nouveau garde frontière ? On ne l'avait pas prévenu, mais qui d'autre s'amuserait donc à longer la frontière à cheval. Pour autant cela n'était pas spécialement efficace si le but était de surveiller une large portion. Pour autant il n'en savait pas grande chose, et peut que cela était une mesure exceptionnelle car les tensions avec les démons avaient redoublées ? Sans nul doute en effet. Il décida donc d'aller leur parler, étant d'humeur sociable après son court exil. Il baissa donc drastiquement jusqu'à n'être plus qu'à une dizaine de mètres du sol, et c'est là qu'à pleine vitesse il passe par dessus les deux cavaliers avant de ralentir et d'aller se poser quelques cent mètres plus loin.

Les deux cavaliers étaient dorénavant au niveau du dragon, qui les scruta rapidement. L'elfe était plutôt d'une belle carrure, avait des cheveux noirs et son regard trahissait en lui une grande confiance et puissance. Quant à la fée, elle était d'une beauté que l'on pourrait qualifier d'originale. Le dragon senti immédiatement l’ambiguïté de sa personne et sa tenue vestimentaire ne faisait que de confirmer ses soupçons, en plus du fait qu'elle était anormalement grande. La dragon baissa quelque peu la tête en signe de respect et de salutations avant de s'adresser à l'elfe :

« Mon nom est Jörmungand, gardien de cette forêt et protecteur de la frontière. Et vous, qui êtes vous ? Pourquoi venez vous donc ici sur cette frontière si belle et paisible et meurtri à la fois ? »

Il n'y avait aucune agressivité dans ses paroles pour autant. Elles étaient au contraire emplies de sagesse, de patience et de respect. Et bien que le dragon en l'ait pas clairement exprimé, il avait sans aucun doute deviné la raison de leur venu, il lui fallait donc les traiter avec respect car sans nul doute qu'ils étaient là pour des raisons à la fois claires mais tout autant sombres pour le dragon.
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Gardien et rencontre : l'entrevue    Dim 15 Nov - 23:06

Gardien et Rencontre : l'entrevue


Comme prévu, le gardien ne mit pas longtemps à les repérer. En effet celui-ci avait du les repéré de haut et venait d'entamer un plongé à tel point que lorsqu'Edwin sentit sa présence, le dragon avait atteint une telle vitesse qu'il les passa et ressortit immédiatement hors de sa zone de perception.

* Parfait. Voilà donc le gardien de ces lieux. Allons y qu'on en finisse. Je suis sur qu'il va être bavard comme une pie, on va en avoir pour des millénaires alors allons-y ! * dit Sylnya comme si elle se résignait à aller voir une grand-mère qui s'apprêtais à vous raconter toute sa vie.

* Oh, allons, ce n'est pas si terrible ! En plus, vu son attitude, il m'a l'air aventureux ou du moins joueur. Moi j'aime bien sa manière de faire.*

* En plus il n'est pas des plus  inélégant et il a prit soin de nous signaler sa présence.* répliqua Myryaluna.

*Arrêtes, il se paye juste notre tête je suis sur ! *

*J'en doute, regarde, il vient de s’arrêter.*

*Mouais, enfin moi je boude ! Nha ! En plus vous êtes toujours contre moi !*

Et les deux cavaliers éclatèrent de rire. Arrivant là où s'était posé le dragon, ils constatèrent que c'était un Dragon assez agé à la peaux tanné qui les attendait. Arrivant doucement au pas, le dragon leur fit un signe cordial de tête et leur adressa la parole :

« Mon nom est Jörmungand, gardien de cette forêt et protecteur de la frontière. Et vous, qui êtes vous ? Pourquoi venez vous donc ici sur cette frontière si belle et paisible et meurtri à la fois ? »

Edwin et Myry descendirent de leur monture et adressèrent le même salut au dragon.

" Mon nom est Edwin Skirata, fils de Laarty Skirata, Gardien de la forêt nord de notre royaume. Et voici ma compagne, Myryaluna Skirata. Nous sommes venu à votre rencontre en ses temps calme, le temps nous ayant manqué pour le faire auparavant. Mais vous avez peut être entendu parler de nous sous un autre nom tel que la troupe du Vent et de l'Ombre ?"

Myryaluna profita de ce moment pour retirer sa capuche et sa cape et enchaina :

" Ou peut être sous le nom de "Duo des Forces de la Nature" ? Nous sommes ici afin de vous saluer et de vous transmettre les respects de notre clan. Nous sommes honorés de vous rencontrer et ce sera un honneur pour nous que de servir d'intermédiaires entre vous notre clan et sa majesté la Reine." fit elle en lui tirant une petite révérence.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________


Dernière édition par Edwin Skirata le Sam 30 Jan - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Jörmungand

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Style de combat : Utilise son avantage de vol


MessageSujet: Re: Gardien et rencontre : l'entrevue    Jeu 21 Jan - 11:26

C'était un vent comme dans les grandes steppes qui battait en ce jour. Les herbes plissaient sous sa forte détermination à pousser vers l'Est. Il apportait la chaleur du désert de l'ouest mais ne prenait au passage la perfidie du peuple qui y vivait, une odeur sans nulle doute malodorante que le dragon aurait ressenti. Le soleil haut dans le ciel ne venait plus autant brillait sur les écailles du dragon que dans sa jeunesse, ou d'un simple battement d'aile, il pouvait éblouir toute un bataillon. Son éclat était ne perdition avec l'âge, cependant il y gagnait une certaine forme de renommée car c'est à cela que l'on pouvait le distinguer et l'attribuer à une grande sagesse due à son âge avancé. Cependant il n'avait jamais recherché la confrontation philosophique avec qui que ce soit, et bien qu'il appréciait parler par énigme, tant bien pour tester son adversaire que par amusement, il trouvait cela d'un manque complet d'intérêt. Il préférait éprouver les capacités physiques et magique, car pour lui, derrière chaque grand combatant se trouvait un être intelligent. C'était un équilibre indispensable, tout comme le ying a besoin de contrebalancer son yang, qu'il ne peut y avoir d'ombre sans lumière, il ne peut y avoir de grand combattant qui ne soit fin intellect.

C'est à cela qu'il compris qu'il avait affaire à des personnes loin d'un état de stupidité arriérée tel qu'il pouvait le voir lorsqu'il affrontait des démons. L'elfe était empli d'assurance, une grande aura se dégageait de lui, une puissante aura, qui même pour le dragon ne semblait pas des moindres. Quant à la fille, elle semblait un bien moindre adversaire, cependant des traits innocents et une grande beauté peuvent habillement cacher un émérite combattant. Ainsi, bien qu'il n'y avait raison apparente, le dragon resta sur ses gardes, jusqu'à entendre les mots qui sortit de la bouche de ses interlocuteurs.

" Mon nom est Edwin Skirata, fils de Laarty Skirata, Gardien de la forêt nord de notre royaume. Et voici ma compagne, Myryaluna Skirata. Nous sommes venu à votre rencontre en ses temps calme, le temps nous ayant manqué pour le faire auparavant. Mais vous avez peut être entendu parler de nous sous un autre nom tel que la troupe du Vent et de l'Ombre ?"

C'est l'elfe qui avait commençait, et la fille, qui donc était sa compagne poursuivit.

" Ou peut être sous le nom de "Duo des Forces de la Nature" ? Nous sommes ici afin de vous saluer et de vous transmettre les respects de notre clan. Nous sommes honorés de vous rencontrer et ce sera un honneur pour nous que de servir d'intermédiaires entre vous notre clan et sa majesté la Reine."

Il était naturel pour Jörmungand de se tenir au fait de se qui se passait dans la forêt et notamment au niveau de ses frontières. Il avait donc déjà entendu parler de ce clan. Puissant et prospère, nouant de puissante relation au sein du Royaume mais aussi à l'extérieur. Le vieux dragon n'était pas dupe, et il sentit néanmoins derrière cette démarche amicale quelque chose de plus profond. Bien qu'il était normal de se saluer entre gardien, cela fait cinq cents ans qu'il garde cette frontière, et vu la réputation de ce clan, bien que maigre, ce n'est pas le temps qui leur fait défaut. Il y avait il une raison particulière à leur venu en ce moment précis ? C'est ce qu'il lui fallait savoir. Car si en effet il avait fait tout ce trajet juste pour venir saluer le dragon et se présenter avant de repartir, peut être les aurait il jugé un peu vite.

Nonobstant tous ces faits, le dragon pouvait baisser sa garde, il n'était en rien une menace puisque tant qu'il garderait cette frontière, ce clan n'avait aucune raison de développer de l'animosité à son encontre. Ainsi pour prouver que lui aussi n'est pas un danger pour eux, il changea de forme, et se métamorphosa en elfe. Bien que sous cette apparence il était loin d'être inoffensif, des guerriers comme eux comprendraient instantanément la symbolique de ce geste.

Il sortit de la fumée de la métamorphose, et avança doucement vers les deux compagnons. Il avait toujours ce même manteau noir à capuche, long, qui couvrait la totalité de son corps, ainsi que des vêtements sombre, tout comme sa peau mat qui contrastait fortement avec les couleurs de ses écailles. Seul pouvait rappeler sa couleur d'origine ses yeux pâles comme ceux d'une aveugle, ainsi que ses cheveux et sa barbe, tout aussi blanc que les écailles de sa jeunesse.

Il continua d'avancer jusqu'à la hauteur des deux émissaires. Il pose ensuite sa main droite, aux ongles de griffes, sur le front du cheval de l'elfe. Il caressa doucement la bête de sa joue jusqu'à son collier, puis regarda la jeune femme et dit :

« Il en ait ainsi. Vos élocutions de nom sont loin sans faux d'être étrangères à Jörmungand. Oui.. Biensur il connaît ce clan. Quant à vous deux, impossible de dire si tel les monts du Nord je vous ai naguère connu. Cependant Jörmungand n'en reste pas moins enchanter de vous rencontrer. Il est rare par ici de croiser une si jolie créature, 'puis se tournant vers l'elfe avec un regarde quelque peu moins doux que sur la demoiselle', ni de si puissant elfe. Quelque chose en vous trouble le dragon que je suis. »

Il se tourna vers la forêt et se mit à marcher tout en regardant la compagne de l'elfe au cheveux noirs en lui esquissant un sourire :

« Venez donc très chère, à l’abri du soleil sous ses arbres. Vous conterez au vieux Jörmungand vos histoires et la raison de votre venu… et en quoi un simple gardien aurait besoin d'interlocuteur avec Sa Majesté la Reine elle même. »

Il marchait doucement et paisible, et tout comme auparavant sa voix était posée et emprunte de sagesse avec le brin autoritaire qu'il fallait. Il ne cherchait pas à les impressionner, juste à les obliger à ses questionner… ce n'est pas tous les jours que l'on a des viciateurs avec qui s'amuser.

PS guideRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Gardien et rencontre : l'entrevue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Entrevue avec Mr.Jérôme
» Att / Def /gardien
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Forêt Blanche :: La forêt-