Partagez | 
 

 Corps étrangers (Elizabeth Morgenstern - Isaac Foreign)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Corps étrangers (Elizabeth Morgenstern - Isaac Foreign)   Sam 26 Sep - 17:04

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


La jeune noble descendait les escaliers. Elle se décidait enfin à se joindre à la fête. Elle n’aimait pas être présente lorsqu’il n’y avait pas encore assez de monde. De toute façon, ce n’était pas elle qui avait organisé cette petite fête… Ses parents avaient décidé de passer un peu de temps avec leurs amis et connaissances, qui étaient tous des nobles de plus ou moins hauts rangs. Elizabeth se doutait bien que ses parents avaient dû leur demander de ramener leur fils s’ils en avaient… Au cas où l’un d’eux taperait dans l’œil de la jeune femme et qu’ils puissent tous ensemble célébrer un mariage… Hélas, la jeune femme tentait d’éviter tout cela tant bien que mal. Elle savait pourtant qu’un jour prochain, elle devrait en épouser un selon la tradition… Elizabeth avait déjà un pseudo garde du corps, alors si en plus elle avait un époux canard… Il l’empêcherait surement aussi de partir à l’aventure ! Et pour le moment, personne n’avait partagé son envie de s’enfuir avec elle, c’était surement cet homme-là qu’elle cherchait en vain.

Elizabeth se promenait donc parmi les invités, les saluant et discutant un peu avec eux. Beaucoup d’entre eux s’amusaient à se souvenir des moments où elle n’était encore qu’une enfant. En général, cette réflexion était suivie d’un « et maintenant tu es une belle jeune fille ! », auquel elle répondait avec un sourire gêné. Présentement, elle était coiffée d’un chignon délicat, où les cheveux n’étaient pas tous tirés en arrière dans un air sévère, mais assez relâchés. Certaine mèche étaient même libres et venaient caresser ses épaules. Elle portait un ensemble de bijoux accordés à sa robe, d’or de saphir. Elle portait une robe légère dont le voile se mouvait à chaque geste. Ses longues manches étaient transparente et laissait paraitre des bras fins. La couleur du tissu se dégrader du bleu au blanc, et dont les plis étaient dorés. C’était une robe plutôt simple, qui s’ouvrait néanmoins sur un décolleté.

Les invités avaient l’air de se plaire, et notamment les hommes, qui étaient très bruyants autour de Sire Morgenstern. La famille d’Elizabeth sortait de l’ordinaire, ils étaient certes riches, mais ne s’amusaient pas à s’en vanter ou à se conduire comme des princes. Ils devaient surement se raconter des blagues un peu salaces… Et pourtant, son père n’aimerait pas que sa petite fille adorée en écoute quelques-unes. Il était très protecteur, comme un papa-poule.
Quant à sa mère, elle n’était pas précieuse non plus, bien qu’elle respecte les convenances. Elle travaillait elle aussi, et adorait la botanique. Elle possédait quelques espèces dans sa propre chambre, même si Monsieur Morgenstern n’apprécie pas toujours les odeurs qu’elles pouvaient libérer.

En cette soirée il n’y avait ni musique, ni spectacle. Il n’y avait que les discussions, les bavardages, les rumeurs et les ragots. Cela faisait tout de même un sacré boucan. Les domestiques avaient beaucoup de travail, mais n’étaient pas non plus des esclaves. En bref, la petite soirée allez de bon train. Elizabeth mangeait quelques petits fours par-ci, par-là, et regrettait un peu les moments forts qui s’étaient produits il y a quelques semaines.



Spoiler:
 


Dernière édition par Elizabeth Morgenstern le Dim 27 Sep - 7:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Isaac Foreign

Invité



MessageSujet: Re: Corps étrangers (Elizabeth Morgenstern - Isaac Foreign)   Sam 26 Sep - 23:41

Message d'Isaac Foreign, humain.

Début de soirée, Isaac s'approche enfin de cette grande demeure qu'est le manoir Morgenstern, les gens avec qui il a eu l'occasion de discuter n'ont pas mentis, la bâtisse est digne de certains des plus grands palaces du royaume, le jeune voyageur s'arrête contempler un certain moment le bal des lumières et les jardins éclairés autour de la forteresse de luxure, une bien riche famille.

Malgré la pénombre s'installant, les passages sur ces routes restent encore très réguliers, il y a d'ailleurs d'autres "touristes" contemplant le spectacle indirectement offert par cette noblesse interne, cependant, Isaac n'est lui, pas présent simplement pour se régaler les yeux non, il est là pour d'autres buts un peu plus concret. Quelques jours plus tôt, arrivé en ville, Isaac eut l'occasion de discuter avec un certain nombre de personne, il apprit l'existence de cette lignée et de leurs richesses, le point particulier qui intéressa le mage itinérant est la fille, une certaine Elizabeth, connu dans le coin pour sa fascination de l'histoire et paraîtrait-il, de plus rares personnes, un certain don pour le soin, d'un niveau magique.

Voyageant beaucoup, un peu d'aide, ne serais-ce qu'historique ou géographique, aiderait précieusement Isaac, cette demeure contient très certainement une bibliothèque garnis d'ouvrages de ce genre, très surement rare et de haute qualité, en lire ou en "emprunter quelques-uns pour une durée indéterminée" serait des plus bénéfique pour l'explorateur, bien qu'immoral, cette famille ne manquant pas de moyen, Isaac pense bien pouvoir se permettre cette petite infraction.

Fort heureusement pour lui, Isaac entends facilement parler de la description si singulière de la jeune Elizabeth avant de venir, une demoiselle pour le moins charmante, pleine de prétendant, assez fragile et délicate, mais surtout, des yeux de couleurs différentes, ce qui facilite grandement les recherches.

C'est vêtu d'une tenue d'assez bonne qualité qu'Isaac s'approche de la demeure en prenant soin d'éviter les champs de lumière, sa tenue noire en cuir et en laine, à la fois pratique et confortable lui permet de d'avancer discrètement, son long manteau à capuche des mêmes teintes lui permet en cas d'échec de ne pas être reconnu et de fuir assez rapidement, il continue son chemin.

*Mais où est donc cette demoiselle...*

Après quelques instants, Isaac arrive au niveau des fenêtres, il y jette un coup d’œil furtif de temps en temps sans se faire remarquer, il peut voir une bibliothèque comme il l’espérait d'un côté, et un salon plein à craquer de nobles de l'autre, s'approcher des fenêtres centrales est trop risqué, mais il supposes très aisément qu'il s'agit d'un hall avec un escalier permettant de monter aux étages. Il grimpe ensuite à un arbre, ayant une venue sur une des fenêtres du premier, voyant un genre de chambre décorée de manière féminine avec quelques armoiries familiales, très probablement la chambre d'Elizabeth, la chance le souris, un miroir y est également présent, il ne reste plus qu'à patienter en espérant que la demoiselle y entre ne serait-ce que quelques instants.

*Allez, rentre dans ta chambre, s'il te plait...*
Revenir en haut Aller en bas



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: Corps étrangers (Elizabeth Morgenstern - Isaac Foreign)   Dim 8 Nov - 17:01

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


Elizabeth continuait son avancée un peu partout dans la salle, s’inclinant pour certain, faisant des signes de main aux autres. Il n’y avait pas beaucoup de monde qu’elle connaissait, ce qui était souvent le cas quand on passait son temps dans les grimoires où à chercher des trésors inexistants. Les nobles n’étaient pas que dans le salon, il y en avait aussi dans le hall, certains continuaient d’arriver, et était accueilli comme il se devait. Il y avait aussi une salle à manger qui n’était pas visible depuis le devant du manoir. En bref, tous les nobles étaient au rez-de-chaussée, car l’étage était dédié aux appartements privés, et il ne fallait pas qu’ils y fourrent leur nez.

La jeune noble arriva enfin devant ses parents qui n’hésitèrent pas à faire comme toutes les personnes avant eux : dire qu’elle était toute mignonne dans sa robe, qu’elle était jolie, avec peut être une pointe de gaga supplémentaire…


« Mais, ma chérie, tu n’as pas mis le collier que l’on t’a offert ! Je pensais que tu le mettrais…. »

Son père, Stanislas Morgenstern avait l’air tellement déçu, qu’elle décida d’aller le mettre finalement. Elle soupira néanmoins car elle devait refaire machine arrière et ce n’était pas très facile. En passant, elle s’empara de quelques gâteaux, elle commençait à avoir faim…
Après avoir vaillamment passé tous les obstacles, Elizabeth monta les escaliers et partit dans sa chambre, chantonnant doucement, à la lueur des bougies qui éclairaient les couloirs, sa voix résonnant dans cette aile du bâtiment.


Elle ouvrit doucement la porte. Il faisait sombre dans sa chambre, aussi pouvait-elle allumer la bougie qui se trouvait sur sa lampe de cheveux. A la place, elle utilisa ses pouvoirs, créant une fine lumière dans sa main qui grandit au fur et à mesure pour éclairer la pièce comme si elle portait à la main une bougie. Elizabeth aimait beaucoup regarder ce phénomène…. Et lorsqu’elle leva les yeux… Elle aperçut une ombre près de la fenêtre.
Elle fit un pas en arrière, un souffle de surprise sortant de sa bouche qu’elle recouvra de sa main libre.


« Qu… qui êtes-vous… ? Qu’est-ce que vous faites là ? »

Elle tremblait un peu, elle était prête à crier à l’aide mais pour le moment, sous le choc, elle ne pouvait pas. De plus, un grand nombre d’idée sur son identité lui passait par la tête. Visiblement, elle avait trop lu de romans…
Revenir en haut Aller en bas
 

Corps étrangers (Elizabeth Morgenstern - Isaac Foreign)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» La lune s’attardait sur leurs corps endormis
» Garde du corps particulier cherche employeur aisé.
» Sherynna Limiesh [Garde du corps & danseuse]]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-