Partagez | 
 

 Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire
avatar

Nombre de messages : 69
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Sam 26 Sep - 15:47


Prénom ou surnom* : Aâron –
Nom : Ohtar Luthien  
Sexe :  Homme
Âge  * : D’ apparence 28, 50 ans d’âge elfique-démoniaque
Peuple *: Hybride Elfe Démon
Alignement : Fidèle seulement à lui-même.
Métier et/ou rang *: L’éloge du sang – Assassin
Votre arme :
Plusieurs, puisque métier l’impose !
Luthien – L’épée noire à double tranchant. Forgée par les elfes. Aâron la reçut comme héritage familial ayant gagné en combat contre son grand père. Positionnée à sa hanche gauche. ICI
Les quatre dagues. Deux sur ses cotes, deux dans ses botes.  ICI &  ICI &ICI
Needels, une série d’aiguilles qu’il dissimule sous ses manches et à tout endroit convenable.
Des bijoux, chacun pour son rôle précis. Certains étant des poisons, d’autres des produits chimiques pouvant allumer le feu ou créer des nuages de brouillards.
Et si l’on vidait toutes ses poches, l’on ne garderait pas l’élément de surprise qui reste, sans doute, la meilleure arme d’un assassin.


Comme s’il s’était forgé comme il le désirait.  

Ses cheveux ont toujours étés d’un noir mat, comme s’ils étaient seuls capables d’absorber la lumière et non la refléter. Ses yeux d’un rouge éclatant crient au monde son intolérance et sa haine. Son visage, si finement dessiné, doté de la pointure de l’excellente beauté élfique garde sur ses traits pointus la fierté de l’un de ses pères et l’arrogance des autres.

Aâron, depuis son jeune âge ne trahissait les elfes que de ses yeux qui échappent aux normes du peuple avec lequel il a grandit. Personne ne soupçonnait ses origines elfiques pour plusieurs raisons visible à l’œil et à l’esprit : Ses oreilles pointues, son corps grand et fort, son agilité et son adaptation avec ses confrères. Aussi faut-il avouer qu’on le loua pour avoir toujours été l’un des premiers combattants de son peuple. On lui attribua dignement –Malgré la compétition que représentait ses cousins- le titre Luthien, celui passé par leur lignée donné par son grand père.

Le charme d’un chef. La beauté d’un ange. La force d’un démon. La démarche d’un roi, et la voix profonde d’un érudit.  

On aimerait certes le voir pour embellir les yeux, pour copier de techniques ou simplement louer celui qui l’a si bellement forgé.

Mais toute chose ne peut être entièrement accomplie.



Dans l’ombre de ses pas, sous la force de sa voix, derrière ce déguisement qui crie l’appartenance il n’y a que du mépris. Du mépris pour ceux avec qui il a grandit, pour les autres qui l’ont abandonnés, pour sa mère qui l’a enfanté, pour ses cousins à qui il ne pourra ressembler qu’à moitié. La haine nourrit ce cœur qui a aimé avant, avec ferveur ; Qui a aimé, certes ! Le temps de comprendre l’ironie du sort. Le temps de cacher au fond de lui tout ce qu’il a de meilleur et d’apprendre à patienter, à attendre, a accumuler son courage et comprendre ses pouvoirs avant d’agir.

C’est un être calculateur bien que parfois impulsif. Son enfance a forgé en lui un étrange vilain défaut. Son esprit est fissuré, il a une multitude de personnalités qui vont étrangement avec ses multiples apparences. Mais malgré ces variables, il lui reste des certitudes qui le gardent en vie :

La première est qu’il n’existe point de valeur plus forte que le sang. La seconde, c’est que seule sa sœur jumelle le partage.  



De couloir en couloir, d’une obscurité vers une autre plus profonde, des pas se précipitaient dans la boue et l’eau et la répugnance du sous-sol de la prison. Le bas de la cape nageait dans la puanteur et sentait le vomit. Lorsque l’homme s’arrêta à quelques pas d’une porte en fer noir. La seule bougie qui éclairait le couloir trahissait ses yeux qui n’arrivaient plus à bien voir. Il dut sentir de la paume de sa main les fissures dans la porte, les bords, puis après le poignet. Il chercha une clé dans sa porche, le craquement du métal contre le métal,  le silence immensément perturbé, puis la voix froide d’un être autre qu’humain à l’intérieur du cachot ;

‘- Vous feriez mauvais assassin, monsieur le duc !

En moins d’une seconde, dans une rafale de mouvement que le duc ne parvint à voir ni à compter, l’homme se retrouva à terre, ses cheveux courts frôlaient la puanteur.

‘- Je suis venu vous engager !

Les bras de l’homme faillirent être briser. L’agresseur sniffa, le lâcha puis se rendit vers la porte ouverte qu’il ferma.

‘-Que faites-vous ?

Le paria s’installa au fond de la salle, les bras croisés et les yeux fermés.

‘-Vous venez perturber ma paix ! Justifiez-vous ! Prouvez votre vie plus importante que votre mort !

‘-Vous êtes un sal assassin ! Vous-vous pliez aux ordres de celui qui paye !

L’homme se redressa. Articulant ses mots sans les crier. Il dépoussiéra ses habilles mais se retrouva avec la répugnance se collant à sa main. Des yeux rouges le fixait, tirant une aiguille de ses manche, Aâron la lança sur un point vital de sa jambe ; L’homme tomba agenouillé.

‘-Si je vous tue ici, là ! Je ne tomberai pas plus bas que je ne le suis déjà ! Quel est le prix que vous payerez pour votre vie ?

L’homme mordilla ses lèvres. Se sentant entièrement en désavantage. Il entrouvrit sa bouche,

‘-Vous aurez le droit à une seule réponse. Le temps que vous réfléchissiez, je vous raconterai une histoire !

Aâron a écrit:
«

Il fut autrefois, un elfe qui grandit plus fort que ses semblables. On le jalousait et du coup on le piégeait, le torturait, le manipulait… ce qui le rendait plus fort.
Ce même elfe gagna malgré tout l’épée de son grand père. Grand sorcier elfique de grande lignée.

Les gloires du petit se succédaient ; mais quelque part, dans son cœur,  il fut une paix qu’il ne trouva jamais. Quelque soit le nombre des victoires qu’il accumula, quelque soit ses triomphes et les hommages qu’on lui porta ! Dans son cœur, une abime grandissait. Quelque chose manquait.

Lorsqu’il clore vingt ans. Son grand père lui dit vouloir révéler une confidence. Le sorcier, Luthien lui offra son nom et donc le nomma son héritier. Même ce titre ne combla pas son vide, mais Aâron –Parce que l’elfe se nommait ainsi- se voua aux désirs de son grand père, de sa mère, de ses ancêtres… il était et resta toujours à la hauteur !

On lui raconta que l’amour de ses parents était si fort qu’ils avaient donné naissance à un enfant prodige ! Seulement de ses parents, il n’avait jamais vu son père. Peut-être était-ce là la raison de son vide ?

‘Ne suis-je pas assez mur pour savoir qui est mon père, mère ?

‘Un jour, malheureusement, tu le sauras !

Et un jour est venu, il se laissa guider vers les chambres souterraines de la demeure de son grand père. Et ce qu’il y découvrit changea absolument sa vie.

La répugnance qui émanait de cette dame n’était autre que démoniaque ! Mais autre que ça, elle avait ses yeux ! Et bien que toutes les forces de l’univers eut essayés de le dissuader de cette pensée qui naissait, son cœur, son âme et son sang le criaient : Liée à des chaines d’acier, transpercée par des lames enflammées, ensanglantée comme nul être ne le devait, sa sœur le regardait.

Il revint aux profondeurs du cachot moult fois. Son abime se remplissait chaque fois qu’il lui enseignait un nouveau mot, chaque fois qu’il lui ramenait à manger, chaque fois qu’il appréciait son regard innocent qui le regardait.

Il n’osait pas, mais il comprenait que son apparence elfique venait d’un sort que son grand père lui avait fait subir : Sa sœur, Aâran, gardait l’apparence du démon qu’ils devaient partager à deux pour que lui puisse garder celle de l’elfe ; Pour que lui puisse vivre dans le prospère et la lumière ; Pour que lui puisse exister, elle devait être réduite à un état pire que la non-existence.

Le courage de crier justice ! Le courage de réprimander, de se révolter, d’équilibrer les donnes et de rendre à sa sœur son existence en partageant avec elle le sort qu’ils devaient tous deux endurer : Enfants de l’union d’une elfe et d’un démon. Des parias de la société.

Il détesta alors la société, d’abord de petit feu, puis après de flammes que l’on voyait jaillir dans ses yeux.

‘Quittons

Lui proposa-t-il !

‘Quittons

Lui affirma-t-il

‘Vers où ?

Tout autre lieu serait mieux qu’ici pour elle. Mais tout autre lieu le condamnerait à jamais comme étant traitre et déshonorable paria. Lui, aux honneurs, aux titres et aux histoires dignes de respect. Lui, à la fierté démesurée.

‘Là où je pourrai te voir sourire

Ils se fixèrent rendez-vous le temps qu’il puisse rassembler quelques biens, préparer des chevaux de voyage, s’emparer des cartes des royaumes extérieurs ; Le temps qu’il lise les ouvrages qui parlent de ce qui les attendra face au monde nouveau !

Les choses durent se précipiter lorsque leur mère découvrit leur complot. Elle décida de tuer Aâran pour garder son fils. Seulement, elle fut tuée par sa fille… Et dans cet instant ensanglanté, où les valeurs se mêlent à la couleur du sang, la décision ne revient plus aux réflexions. Il s’empara du corps de sa mère, l’emporta à son grand père et lui demanda des questions. Aâron mentit en disant que sa mère lui insufflait qu’il n’était pas un elfe mais un paria, chose qu’il ne supportait pas au point de la tuer. Luthien commença alors ses explications,

Dans l’espoir d’avoir le meilleur des gendres, il accoupla sa fille avec un puissant maitre démon, joua ses manigances pour qu’elle enfante des jumeaux, l’un sera lumière et l’autre se ombre. Leur force appartiendra au fils, les malaises et la répugnance à la fille.

Un sourire au visage, Aâron tua son grand père avec sa propre lame. Le sort fut renversé. Il sentit en lui l’essence du démon qu’il était à moitié.

‘A partir d’aujourd’hui, Tu seras ma lumière et je serai ton ombre !

Il ne put tomber plus bas que d’avoir porté sur son dos le fardeau d’être meurtrier de sa mère, de son père, et traitre de sa patrie. Il ne put se sentir plus heureux d’avoir accumulé assez de courage, assez de confiance pour s’assumer comme il s’est toujours senti. Perfide jusqu’aux coins les plus profonds de son âme.



Dans un grincement audible, Aâron ramena son épée noire vers lui. Il l’agita invitant le duc à se sentir mal à l’aise et contraint à répondre ;

‘-Pour l’amour de Dieu, de ta famille, de l’argent, de la vie ! De ce que tu veux ! Epargnez-moi ! Pour l’amour de votre sœur !

Aâron sourit amplement, haussant la tête et un sourcil

‘- L’amour n’existe pas ! Il n’y’a que le sang, que les liens de sang, rien d’autre !

Avant qu’il ait prononcé un deuxième mot, la tête du duc tombait par terre, son corps restait agenouillé du sang en éclatait en fontaine.

‘- Rien n’est digne d’éloge que le sang !



Pouvoirs liés à votre peuple :

De la race de sa mère, la discrétion absolue

De la race de son père, la cicatrisation rapide


Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques :

Memoricide – La capacité de s’infiltrer dans la mémoire d’un interlocuteur en le regardant droit dans les yeux, et de choisir une mémoire à voler ou à changer. En contrepartie, Aâron doit y laisser l’un de ses souvenirs. Raison pour laquelle il s’est tatoué ses souvenirs les plus importants sur sa peau en utilisant des différents produits qui font que ses tatouages ne sont visibles que sous des conditions précises.
Ainsi, il faudrait spécifier que  c'est pour cette raison-ci que sa soeur n'a plus de souvenirs de leur 25ans.

Mazhar- La capacité de changer son apparence, et d’être doté de la force ou agilité du corps auquel il emprunte l’apparence. Ce sont souvent les allures et les corps de gens qu’il a tué et examiné dans les plus fins détails. S’il ne visualise pas parfaitement l’aspect –ou le corps- qu’il emprunte, il risque en pleine mission ou combat de se retrouver coincé dans un certain corps une durée de temps non précise.


GONEN ICI
Le fantôme du démon du même nom. Une créature sinistre qui se plait à accompagner Aâron pour savourer les spectacles ensanglantés qu'il lui offre. Gonen a l'apparence d'une femme aux cheveux blancs, à la peau très pales. Elle choisit de se montrer ou pas à ceux qu'elle désire.
EZRA
Précédemment nommé Loup Blanc jusqu'à ce que Aâran convainque son frère que LOUP n'est pas un prénom. C'est la seule créature qu'Aâron pourrait considérer comme compagnon.

Autres :
Après leur fuite, Aâron est recherché presque partout, surtout sur le territoire elfique. De l'argent qu'il gagna pendant des années d'assassinat, il fit de sa soeur une grande commerçante du royaume humain- Elle habite une demeure semblable à un palais, aux jardins grands et immenses et aux sous sols appartenant tous à Aâron. C'est là qu'il garde ses armes, et c'est ici qu'il a son seul refuge.

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
Deviant Art - http://www.deviantart.com/
Comment avez-vous découvert le forum? Une très chère amie me l'a envoyé
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? Très variable
Votre réponse à la question des règles * : Sauf PNJ


_________________



Dernière édition par Aâron Ohtar Luthien le Dim 27 Sep - 11:13, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire
avatar

Nombre de messages : 69
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Sam 26 Sep - 15:57

J'atteste avoir finalement trouvé le nom de mon personnage, pourriez-vous m'aider et le changer ?
Aâron Ohtar Luthien - Esprit guerrier de l'épée noire

Merci,

Prochainement, vous lirez ma présentation complète

En attendant, sincères salutations :)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Azura

Abscente pour un an
avatar

Masculin Nombre de messages : 38
Style de combat : Attributs de sa race, flammes, acide, griffes, ect.


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Sam 26 Sep - 16:07

Bienvenu ! Mais ça sent l'elfe noir tout ça. Suspens.

_________________
Azura, en grand.:
 
Revenir en haut Aller en bas



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire
avatar

Nombre de messages : 69
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Sam 26 Sep - 16:18

Merci,

Mais devines encore Razz

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Subraya Druth

Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1171
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Sam 26 Sep - 19:20

Bonjour,
Je changes ton pseudo, donc ^^
Revenir en haut Aller en bas



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire
avatar

Nombre de messages : 69
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Sam 26 Sep - 19:26

J'adoore :3
Je m'adore sous mon vrai nom !!

Merci Subraya !
Je notifierai quand ma presentation sera finie :3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire
avatar

Nombre de messages : 69
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Dim 27 Sep - 11:14

Je pense que c'est bon,

Dites-moi ce que vous pensez :3

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 488
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Dim 27 Sep - 13:08

*lance des confettis*
Bienvenue membre n°200!
On a 200 membres ! *pouuuuet*
Du moins jusqu'à ce que sub fasse le ménage.
*relances des confettis*

_________________
Attention! Attention! Ce que vous prenez pour un homme, peut en réalité être un troll! ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)



Subraya Druth

Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1171
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Dim 27 Sep - 19:35

Validé
Revenir en haut Aller en bas



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 488
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Dim 27 Sep - 19:42

*fais la danse du 200 ème membre*
Pour fêter ça, pamplemousse amer dégueulasse pour tous!

_________________
Attention! Attention! Ce que vous prenez pour un homme, peut en réalité être un troll! ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire
avatar

Nombre de messages : 69
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Dim 27 Sep - 20:43

Merci à tous et à toutes ;)

Maintenant, je pars à la conquête d'Hypolais !!!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 344
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Dim 27 Sep - 21:00

Sois le bienvenu ! Bonne chance pour la suite mais ne sois pas trop gourmand, cela n'a pas très bien réussi au Roi clin d\'oeil

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire
avatar

Nombre de messages : 69
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]   Dim 27 Sep - 21:29

Merci pour le conseil, Edwin :3
Au plaisir de te croiser sur ces vastes terres ;) :)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire
 

Aâron Ohtar Luthien - L'éloge du sang [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'initiative de Tharbad - La Loge des Passeurs d'Etoiles
» Loge d'Alpha
» Loge de la Justice Squad
» Loge de Austin Aries
» Aj Lee loge



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-