Partagez | 
 

 Transformation [PV Lini]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Transformation [PV Lini]   Ven 25 Sep - 9:56


La journée semblait calme, bien chaude sous les rayons du soleil, avec quelques nuages d’un blanc immaculé s’étirant sur la toile bleutée du ciel. Cotonneux et aux formes diverses, ils étaient la cible du passe-temps d’un dragon. Un dragon qui s’ennuyait en cette jolie après-midi solitaire. Neidr, couché sur le dos dans l’herbe, observait la forme et la course des nuées, cherchant à tromper l’ennui. A vrai dire, cela faisait un petit temps qu’il commençait à trouver le temps long loin des siens. La raison principale, c’était qu’il n’avait plus vu un seul drake depuis quelques jours, alors que d’accoutumée, il parvenait à se dégoter un compagnon de route éphémère. La solitude lui avait toujours plu, elle lui permettait de réfléchir et philosopher. Seulement, ici, à regarder passer les nuages… Peut-être devait-il rentrer, après tout ?

L’idée de retrouver ses frères ne l’enchantait pas tant que ça. Retrouver ses parents et ses sœurs, en revanche, était une perspective tentante. Les autres membres du clan l’accueilleraient sûrement un temps, avant de retourner vaquer à leurs habituelles et répétitives tâches quotidiennes, à moins qu’ils ne se dorent la pilule au soleil toute la journée. Etre un dragon comportait certains avantages, comme être le plus gros prédateur d’Hypolaïs et se permettre d’être un gros flemmard paresseux. Avec un sourire aux lèvres, il se dit que la vie n’était pas si mal en fin de compte, à regarder les nuages...

Il se mit à chantonner dans l’air, envoyant par ses dons télépathes les vibrations de son chant. C’était une vieille balade de son clan, sereine et tranquille, qui parlait de l’arrivée de l’été et du bonheur de ses pairs. Comme portée par la musique, sa queue se mit à louvoyer, de droite à gauche, au rythme des paroles pensées du drake. Fermant les yeux, il profita de ce petit instant pour sentir le vent sur son museau. Son flair détecta quelqu’un dans son périmètre, un mélange subtil d’odeurs pourtant bien différentes. Au début, Neidr ne sembla pas s’en soucier. Puis, au fur et à mesure que le fumet se rapprochait, il commençait à se relever. Ce n’était pas une odeur comme les autres, ça non. Une odeur de dragon, mais avec quelque chose en plus... Difficile de mettre la griffe dessus.

La réponse du grand reptile fut apportée par une silhouette qui se détachait, au loin, à l’entrée d’un défilé. Un dragon vert. Non, en fait, une dracène. Elle avait l’air affolée, et cherchait quelque chose. N’écoutant que son cœur, Neidr s’approcha de la femelle qui semblait avoir besoin d’aide. Il arriva près d’elle, et lui toucha l’esprit de ses mots :

« Bonjour, sœur d’écailles. Je m’appelle Neidr, du clan Griffe-Montagne. Tu as l’air perdue et agitée, puis-je t’aider ? »
Revenir en haut Aller en bas



Lidyana "Lini" Andacialil

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Style de combat : Lames effilées & pointes affutées


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Lun 28 Sep - 22:33

L'idée avait son bout de chemin depuis que cela s'était produit. Et la course effrénée que je menais depuis plusieurs heures lui avait laissé suffisamment de temps pour devenir une certitude. Toutefois, je me refusais à croire ce qu'il m'arrivait. Mon esprit rationnel savait de quoi il en retournait et je le sentais dans tout mon être, je n'étais plus moi, j'étais devenue autre chose. Mais inconsciemment, je continuais à nier ma situation. Non, je voulais rester dans le déni... Ce ne fut que par la force que la vérité éclata à mes yeux, lorsque, au hasard de ma fuite, je me mis à longer une petite rivière. Mon regard glissa en direction de cette masse couleur émeraude qui se reflétait sur le paisible cours d'eau. J'en avais trop vu, je ne pouvais plus ignorer mon état. Mes pas ralentirent et je finis par m'arrêter. Avec une certaine appréhension, je m'approchai du miroir naturel et commençai à m'observer.

Je restais interdite voyant mon reflet. J'étais si différente il ne restait plus rien de mon ancien moi, sauf mes yeux... La forme de la pupille et de l'iris avait peut-être changé pour adopter cet aspect plus reptilien, mais la couleur de mes yeux n'avait rien perdu de son éclat si spécial, ce bleu-gris si puissant, si profond... Alors que mon regard se plongeait dans celui de son reflet, je sentis comme un vertige parcourir mon corps. Pendant une fraction de seconde, j'eus l'impression de chuter. Lorsque je repris mes esprits, je sentis tout mon corps trembler et mes membres commencer à se dérober sous moi. Je terminai au sol sur mes articulations et ce fut à ce moment que je me rendis compte dans quel état de fatigue et de détresse je me trouvais, et que je n'étais pas seule à avoir pris la fuite.

Avec la plus grande prudence je déposais au sol la panthère des neiges que j'avais transportée délicatement dans ma gueule lors de ma course. Son pelage était maculé de sang et son flanc présentait deux longues entailles laissées par des griffes de dragons. Je me sentais désemparée et un immense sentiment de tristesse commença à m'envahir à l'idée que ce félin, mon compagnon d'aventure, puisse me quitter. Je voulus poser ma main sur elle pour m'assurer de son état, mais lorsque je vis cette grande patte verte tremblante s'en approcher, je retins mon geste. Je rapprochai ma tête de la panthère, la poussai légèrement du bout du museau avant de lécher ses plaies. Je ne savais pas pourquoi je faisais ça, cela me semblait naturel. Je sentais Rashaa respirer. Lorsque je l'entendis grogner, une lueur d'espoir naquit en moi.

C'est à ce moment qu'une mélopée vient résonner dans ma tête. Elle était agréable, apaisante, et je me laissais bercer par elle. Toutefois, un coin de mon esprit cherchait à savoir d'où venait cette chanson. Cette sensation qui touchait ma conscience m'était familière, comme lorsque ma sœur et son compagnon communiquaient avec moi. Suite à cette constatation, je sortis de ma torpeur et relevai la tête, cherchant dans toutes les directions la provenance de ce chant. Ce fut à ce moment que le chant cessa. Peu après, des mots prirent forme dans ma tête et j'eus la surprise de voir un dragon aux écailles rouges arriver derrière moi...

Contrairement aux trois derniers dragons que j'avais rencontrés, celui-ci paraissait ne pas avoir de mauvaises intentions à mon égard. Au contraire, il est poli et semblait concerné par mon état. Je voulus lui répondre, mais la seule chose qui sortit de ma gorge fut qu'une série de grognements dissonants. Je me tus aussitôt, me souvenant comment les dragons communiquaient. Je pris quelques instants pour me concentrer et, me rappelant des sensations que je ressentais lorsqu'ils utilisent leur télépathie, effleurai l'esprit du nouveau venu avec le mien. Pour moi, il s'agissait d'une expérience nouvelle que ne maîtrisais pas et cette première tentative tourna à la catastrophe.

Je fus horrifiée lorsque je compris que je ne lui parlais pas, mais que c'étaient mes souvenirs et mes sensations qui touchèrent sa conscience : Ce moment où j'ai entendu cette mélopée et ressentis un peu de bien-être, avant de rencontrer le dragon rouge. Ce moment où la tristesse saisit mon cœur, croyant que j'allais perdre mon amie. Ce moment où j'ai poussé mon corps au-delà de ses limites. Ce moment où, aveuglée par la peur et le doute, je courus sans savoir où j'allais. Ce moment où une douleur indescriptible parcourut mon corps et qu'une force nouvelle jaillit en moi. Ce moment où je sentis monter en moi une rage et une fureur sans commune mesure. Ce moment où mon cœur sembla s'arrêter lorsque le violent coup de griffe fut asséné à la panthère. Ce moment où je vis ma fidèle Rashaa s'interposer courageusement. Ce moment où, frappée par toute cette haine, je me suis effondrée en pleurs au sol. Ce moment où je me trouvais entourée par ces dragons qui vomissaient tout leur mépris envers moi...

"Non, il ne doit pas voir plus loin. Il ne doit pas savoir. Je ne veux plus qu'on me haïsse"

Je sentais mon être se dévoiler sans limite et j'arrivais pas à arrêter ce flux de sensations. Ne voyant pas de solution, je portai ma patte gauche devant moi avant que mes crocs ne se referment violemment dessus. Une vive douleur me saisit et je ne pus réprimer un cri de douleur étouffé accompagné de quelques larmes. Toutefois, je sentis le contact avec l'autre dragon se briser avant qu'il n'en sache trop sur moi. Je libérai la patte de ma mâchoire et elle tomba mollement au sol, meurtrie et sanguinolente.

_________________

{MàJ 06.11.15} Journal de Lidyana Andacialil ~ Le récit d'une fée fuyant et recherchant sa nature
Apparence dans Histoires de familles & Transformation :
 

Apparence dans les autres RPs :
 

Apparence de dragonne :
 


Dernière édition par Lidyana "Lini" Andacialil le Lun 28 Sep - 23:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Lun 28 Sep - 23:19


Neidr s’approchait de plus en plus de la dracène à la robe émeraude, trottinant doucement vers elle pour voir de quoi il en retournait. A mesure qu’il avançait, il commençait à avoir quelques appréhensions. Un mince filet de sang sortait de sa gueule, alors qu’une panthère gisait à ses pattes, couverte du même liquide vermeil. La terreur était lisible dans ses yeux, et quelque chose ne tournait pas rond, c’était certain. Plissant les yeux, le drake rouge se rapprocha encore plus, arrivant bientôt face à la dragonne à qui il avait parlé. Lorsqu’elle souhaita lui répondre, il n’eut droit qu’à des grognements bestiaux. Neidr fut un poil étonné, s’attendant à une réponse par voie télépathique. Leur langage bestial n’était réservé qu’à leurs ennemis, or, il n’était point venu pour lui faire le moindre mal. Il était toujours en train de se demander pourquoi elle l’avait accueilli avec ces borborygmes, quand soudain un lien mental fut établi par la dracène.

Nul mot ne fut prononcé. Nulle parole échangée. En réalité, c’était tout sauf ce à quoi Neidr s’attendait. A toute allure, des images et des bribes de pensées affluaient dans son esprit, échangées frénétiquement par l’inconnue désemparée. Le dragon écarquilla les yeux. Quelle personne livrerait donc tant de détails sur sa vie à un étranger ? Surtout ces détails-ci. Ce que vit Neidr dans ce flot ininterrompu d’images le rendit extrêmement perplexe. Il remontait en arrière dans les souvenirs de la dracène, une pièce de théâtre jouée à l’envers. D’abord sa rencontre avec Neidr. Ensuite, sa peine pour la panthère blessée. La course folle pour l’emmener à la rivière… Et la transformation draconique. L’étonnement du drake rouge ne put cependant pas durer longtemps, car le reste des souvenirs continuait à nourrir sa conscience, montrant comment d’autres dragons s’étaient moqués d’une elfe, la menant au bord des larmes. Neidr en fut particulièrement outré, ne sachant que dire du comportement odieux de ses semblables.

Tout à coup, le lien se coupa. Aile-Tempête eut à secouer sa tête pour reprendre un peu ses esprits, puis chercha le visage de la dracène. Elle avait de magnifiques yeux bleus, de ceux qui pouvaient capturer le regard des autres à jamais, et des traits plutôt jeunes, signes de son adolescence. Pourtant, elle était apeurée, tétanisée, et s’était mordue la patte pour couper le lien télépathique qu’elle avait établi avec Neidr. Il fronça les arcades sourcilières, intrigué. Tout ce qu’il venait de voir n’avait pour le moment que peu de sens, voire pas du tout. Tout du moins, une chose était sûre, c’est que la dragonne devant lui avait besoin d’aide, et qu’il ne souhaitait qu’une seule chose : la secourir. Il grogna un coup, et attrapa délicatement sa patte, regardant les traces de la morsure. Ce n’était pas profond, mais le sang coulait. Il jura intérieurement, et reporta son attention sur le visage de la dracène. Elle pleurait, et Neidr affichait un air empathique à son égard.

« Pourquoi avoir fait ça ? Tu ne sais pas couper le lien par ton esprit ? »

Il étudia encore un peu la blessure sur sa patte, et la reposa méticuleusement par après.

« Sèche donc ces larmes, ma jeune amie. Dis-moi, que se passe-t-il ? Je n’ai pas vraiment tout compris lorsque j’ai vu ces images défiler dans ma tête, ça a été si vite… »


Son regard dériva sur la faible panthère qui grognait de douleur à côté d’eux. Voir la souffrance des animaux n’était pas une chose agréable, et lorsqu’il chassait, il tuait vite. Si le félin était son compagnon de route, il faudrait également s’occuper très vite de son cas.

« Tu viens du clan de la Blanche Montagne ou bien du clan Elendil, pour te trouver dans le coin ? »
Revenir en haut Aller en bas



Lidyana "Lini" Andacialil

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Style de combat : Lames effilées & pointes affutées


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Lun 5 Oct - 14:13

Le choc et la fulgurante douleur qui avaient traversé mon corps de part en part, me libérant de mon lien avec cet autre dragon, s'estompaient peu à peu. Ils ne laissaient derrière eux que de violents élancements qui parcouraient ma patte estropiée, se faisant plus vifs lorsque je la bougeais. Je me trouvais encore confuse de l'expérience déroutante que je venais de vivre. Comme pour essayer de ramener mon esprit à la réalité, mon regard troublé par les quelques larmes coulant sur mon visage se porta vers ma patte. Au travers de ma vision brouillée, je voyais des flots de sang s'épancher de mes blessures et tomber sur la berge, creusant de fins sillons dans le sable, avant de se mêler au liquide rouge coulant des deux longues plaies courant sur le flanc de la panthère des neiges en souffrance devant moi, maculant son pelage blanc. Face à cette scène désolante, un pincement saisit mon cœur alors que sanglots et pleurs reprirent...

Une expression de douleur traversa mon visage lorsque je sentis la désagréable sensation remonter le long du membre meurtri, tandis que ce dernier était manipulé avec une certaine délicatesse par le drake rouge. Du coin de l’œil, je voyais qu'il m'observait, visiblement soucieux de mon état, et cherchait mon regard. Honteuse de ce qui venait de se passer lors de mes tentatives à communiquer avec lui et attristée par les événements présents, je baissai la tête, ne voulant offrir le spectacle navrant de mon visage déconfit que les questions embarrassantes du dragon peinaient à améliorer. Je ne souhaitais ni revenir sur ce pan de ma vie que je venais de lui faire vivre en lui transmettant souvenirs, émotions et sensations, ni sur mon incapacité à maîtriser un don inné à ce que j'étais maintenant. Toutefois, je ne pouvais pas me montrer ingrate envers ce dragon qui cherchait à m'aider. Je ne voulais pas...

"Je n'ai pas le droit d'être aussi distante. Il mérite bien des réponses..."

Les réflexes de toute une vie avaient la vie dure. Inconsciemment j’entrouvris ma gueule, prenant une inspiration dans le but de parler au dragon. Lorsque je me rendis compte de ce que j’allais faire, j'interrompis mon geste et soupirai. Je ne souhaitais pas le gratifier une seconde fois de mes grommellements gutturaux. Pas plus que je ne voulais essayer à nouveau de lier mon esprit au sien... Tandis que je cherchais une solution, mon regard fixait toujours le sol sablonneux souillé de mon sang et de celui du félin. Ce fut à ce moment qu'une idée germa dans ma tête. À l'aide d'une griffe de ma patte valide, je traçai dans le sable rouge les caractères de la langue commune. Au fur et à mesure que les mots apparaissaient, je fus étonnée de la dextérité avec laquelle je dessinais les délicates courbes des lettres, comme si je tenais une plume dans ma main, comme si j’écrivais sous ma forme de Fée.

Un mot du dragon rouge résonnait dans mon esprit : Elendil. Ce nom accompagnait mon périple depuis quelque temps. C'était vers ce clan que ma sœur, son ami et moi-même avions fait route ces derniers jours. C'était également dans ce clan que mon autre nature avait pris forme lors de cette déchirante transformation, dont les conséquences m’amenèrent jusqu’aux événements présents. Ce fut moins la connaissance du dragon sur son peuple qui me surprit, que sa perspicacité à deviner le lieu d'où je venais... Je continuai à calligraphier  mes lettres sur la berge pourpre jusqu’à ce que les mots suivants soient pleinement lisible :

Elendil
Ce n'est pas mon clan
Mon nom est Lidyana

Je poursuivis en écrivant, tout en pointant du bout de mon museau la pauvre panthère des neiges :

Aide ?

Sans même attendre une réponse, j'allongeai mon cou et vins lécher les blessures de l'animal.

_________________

{MàJ 06.11.15} Journal de Lidyana Andacialil ~ Le récit d'une fée fuyant et recherchant sa nature
Apparence dans Histoires de familles & Transformation :
 

Apparence dans les autres RPs :
 

Apparence de dragonne :
 
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Ven 30 Oct - 12:58

La dragonne fuyait visiblement le regard de Neidr, qui ne pouvait s’empêcher d’avoir de la peine pour la pauvre créature. Elle avait l’air toute étourdie, et son regard changeait tout le temps de direction, sauf pour le regarder lui, alors qu’il lui posait des questions en vue de l’aider. Le drake rouge se demandait si cela valait la peine d’ailleurs, vu qu’elle avait du mal avec la communication télépathique. Que s’était-il donc passé pour qu’elle se retrouve ainsi privée de ce don crucial ? Peut-être n’avait-elle jamais su le maîtriser ? Tant de questions, dont les réponses dépendaient de quelqu’un qui ne savait pas y répondre… Un comble, ni plus ni moins. Et alors que Neidr pensait à cette situation cocasse et à toute son absurdité, il voulut effleurer le dos de la dracène avec son aile, en signe de réconfort. Son geste, cependant, fut arrêté par un soupir de la dragonne.

Elle sembla avoir trouvé une idée, car son attitude changea. Concentrée sur son nouvel objectif, elle utilisa une de ses griffes pour se mettre à tracer des signes dans le sable. Intrigué, Neidr regarda les tracés se dessiner, créant des pictogrammes sur le sol. Il ne mit pas longtemps à comprendre que c’étaient là des lettres d’un alphabet. Le drake rouge sourit. Enfin, ses connaissances pouvaient le servir ! Il n’avait donc pas appris tous ces caractères et cette langue écrite pour rien. Il se demandait néanmoins pourquoi un dragon était forcé d’écrire dans la langue des Elfes pour s’exprimer, mais il se retint de faire la moindre remarque à ce sujet. Il était plutôt occupé à déchiffrer ce que la dracène voulait lui dire.

Il lut tout d’abord le mot « Elendil ». Satisfait, il crut avoir deviné sa provenance, et donc où il se devait de la ramener, lorsqu’il lut ensuite les autres mots. « Ce n’est pas mon clan ». Neidr s’était donc réjoui trop vite… « Mon nom est Lidyana ». Le dragon sourit. Il pouvait enfin mettre un nom sur cette dragonne en détresse. Il mit une patte sur sa poitrine, et baissa sa tête en une courte révérence.

« Enchanté de te connaître, Lidyana, du clan… Mais de quel clan fais-tu partie, d’ailleurs ? »


Elle continua néanmoins à tracer ses sigles sur la berge. Un seul mot pour conclure ses pensées, alors qu’elle désignait la panthère des neiges avec son museau. « Aide ». Neidr regarda Lidyana lécher la pauvre créature meurtrie, puis acquiesça.

« Si c’est d’aide dont tu as besoin, je t’épaulerai volontiers. »

Il vint se placer à côté d’elle, évaluant les blessures de son compagnon à poils. Les entailles étaient bien là, profondes, mais pas mortelles. Du moins, elles n’en avaient pas l’air. Il eut soudain une idée.

« Il faudra voler très vite, mais je connais un petit hameau perdu, entre le Grand Fleuve qui traverse le Royaume des Elfes, et les Montagnes Rocheuses. Dans ce hameau vit un ancien guérisseur, avec qui j’ai déjà eu le plaisir de converser. Nous pouvons y emmener la panthère, afin que ses jours ne soient plus en danger. »

Il regarda ensuite la patte de Lidyana, avec un regard un peu plus inquiet.

« Quant à ta patte, ne t’avise plus de la mordre ainsi, ça ne sert à rien d’autre qu’à faire couler ton sang… Je propose d’aller voir le guérisseur des Blanche Montagne, il est plus proche que celui des Elendil. »

Sur le chemin, il pourrait peut-être récupérer quelques herbes dont il connaissait les vertus antiseptiques, mais c’était tout ce qu’il pouvait faire en ce moment. Il n’était pas guérisseur, et ses maigres connaissances ne suffiraient pas.
Revenir en haut Aller en bas



Lidyana "Lini" Andacialil

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Style de combat : Lames effilées & pointes affutées


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Ven 6 Nov - 1:20

Au cours de ma vie de soldat, j'ai eu l'occasion de connaître de près le sang à de nombreuses reprises. Avec le temps, ses sensations m’étaient devenues familières : son goût métallique, sa couleur singulière, son odeur spécifique, sa texture particulière, la sensation tiède et poisseuse qu'il laissait sur ma peau, etc. Je l'ai côtoyé si souvent tout au long de ma carrière militaire que la vue du précieux liquide vermeille si essentiel à la vie hors de son élément naturel me laissait totalement indifférente. Qu'il suinte du cadavre d'un ennemi que je venais de défaire, qu'il macule la dépouille meurtrie d'une de ses victimes innocentes, qu’il perle sur la pointe et le fil de mes lames ou qu'il coule de mes propres blessures à la suite d'un exercice ou d'un combat, je m'étais si bien accommodée que sa présence ou ses sensations n'éveillaient plus rien en moi. Du moins je le croyais jusqu'à aujourd'hui.

Je venais à peine de commencer à lécher les plaies de la panthère des neiges meurtrie, que je dus subitement interrompre mon geste. Alors que mon nouvel instinct me poussait à continuer et que, même si je voyais mes efforts n'avoir que peu d'effet sur le pauvre félin, je souhaitais plus que tout soulager ses peines, une terrible sensation de dégoût naquit en moi. Malgré l'habitude et le recule que j'avais vis-à-vis du lui, la vue du sang ruisselant sur le flanc de mon compagnon animal et son goût dans ma bouche m'étaient insupportables. Une pensée funeste planait alors mon esprit et je ne pouvais m'empêcher d'imaginer Rashaa mourir. Je relevai légèrement la tête, la gueule ouverte, laissant échapper un fin filet de salive écarlate et haletant pour combattre les hauts le cœur qui m'assaillaient.

Tandis que mon attention semblait uniquement dirigée vers la panthère blessée durant tout ce temps, je n'avais pas oublié le dragon rouge près de moi. Malgré la tristesse et la nausée qui me gagnaient, je restais suffisamment lucide et attentive pour comprendre les paroles et questions que le drake m'adressait à travers le lien connectant nos esprits. Sa présence éveillait en moi des sentiments paradoxaux. D'un côté j’appréciais l'empathie et l'innocence qui se dégageaient de sa personne. De plus, son aide était providentielle et inespérée dans ma situation. Toutefois, l'état de détresse physique et psychologique qui m'habitait me rendait vulnérable et mon entraînement de soldat m'incitait à la prudence...

"Après tout, je suis une fée fugitive, doublée d'une meurtrière, qui vient à peine de découvrir qu'elle est une hybride, descendante d'un elfe et d'une dragonne. Et comme si la nature avait ressenti tout le scepticisme que je pouvais avoir pour ce fait, elle aurait décidé de me l'exposer au visage de la façon la plus violente et explicite qu'il soit, sans que j'y sois préparée. Et comme si ça ne suffisait pas, mon cher compagnon est peut-être en train d'agoniser... Pourquoi je m'étonne encore d'être en plein marasme ? Et tout ce qui intéresse ce dragon c'est de savoir quel est mon clan..."

Je ne comprenais pas pour quelles raisons il souhaitait autant s'informer sur ce sujet et je devais avouer que son obstination commençait à m’irriter. D'après ce que j'en savais, un clan de dragons n'était pas l'équivalent d'une famille. Plusieurs lignages différents vivaient au sein d'une même communauté et certaines étaient composées de plusieurs petits clans. Cela revenait à parler d'un village. S'il ne s'intéressait pas à mon ascendance, c'était qu'il cherchait à déterminer d'où je venais et Elendil était une réponse qui manifestement ne le satisfaisait pas. Toutefois, sa curiosité allait se heurter à un mur, car pour préserver ma vie privée et ma sécurité, je ne souhaitais pas lui en révéler plus...

Cela me faisait un peu de la peine pour ce dragon qui m'assurait à nouveau son envie de m'aider. Aussi, dans l'espoir qu'il cesse de me questionner, je décidai de lui répondre de manière évasive et me mis à tracer ma réponse dans le sable rougi. Tandis que je calligraphiais du bout d'une griffe les lettres, je vis le drake se déplacer à mes côtés. Nous étions si proches que nos ailes se frôlaient. Durant un court instant, je crus qu'elles s'étaient touchées, se caressant furtivement l'une à l'autre. Mais je n'en eus jamais la certitude... L'observant du coin de l’œil, je le vis évaluer la condition de la panthère. Ce fut alors qu'il fit une proposition qui me figea entièrement. Je restai interdite, sans avoir terminé mon texte.

Je n'appartiens à aucu...



L'information parcourut mon esprit et fit naître en moi bon nombre de sentiments. Bien que différents, tous s’opposaient à la première idée exposée par le drake rouge. Affichant toujours cette expression de stupéfaction, je me relevai lentement tout en gardant la tête baissée. Je sentais mes membres trembler à cause de la fatigue passée, ainsi que se tétaniser que sous l'effet de la rage et de la peur qui montaient en moi. Mes pattes se refermèrent, enfonçant mes griffes dans le sable cramoisi et ma tête commença à s’agiter de manière complètement erratique, tandis que les traits de mon visage se crispèrent sous la colère, dévoilant sous mes babines quelques crocs. Un monologue commença dans ma tête, s’amplifiant de plus en plus.

"Non... Il est hors de question que je m'approche du Royaume des Elfes. Non. Je n'y retournerai pas. Non. Non !" *NON !*

Cette dernière exclamation explosa en moi. Au même instant, ma tête se dressa et je posai mon regard de glace sur le dragon rouge à mes côtés, alors que mon poing meurtri et ensanglanté vint frapper la berge, formant une profonde marque dans le sol et soulevant de petits monticules de sable. Je sentis une vive douleur m'arracher une grimace... Cette ultime interjection avait été si forte que j'avais l'impression de l'avoir déclamer. Pourtant, je ne parvenais pas à savoir si j'avais réellement hurlé ce mot à la face du monde ou simplement pousser un puissant rugissement. Avait-il été suffisamment puissant pour se répercuter dans l'esprit du drake rouge ou était-il resté cantonné dans le mien ? Quoi qu'il en soit, il fallait que cet autre dragon comprenne bien... Après l'avoir fixé quelques instants, je baissai la tête et me mis à écrire frénétiquement sur le sol.

Elle et moi iront aux blanches montagnes. Pas ailleurs
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Lun 21 Déc - 14:53

Cette dracène se rendait malade à essayer de lécher les plaies de l’animal. Neidr voyait bien qu’elle avait la nausée à chaque fois que sa langue se recouvrait de sang, mais il comprenait à présent que la panthère n’était pas n’importe quelle bête à ses yeux. Il avait pu voir ça chez certains dragons, des sortes d’animaux de compagnie. Ils ne faisaient pas long feu, et causaient en général plus de chagrin que de joie pour leurs propriétaires. Mais ici, la vieillesse n’était pas en cause. La griffe ressemblait bel et bien à celle d’un de ses congénères. Peut-être était-ce même Lidyana qui, dans un moment de rage et de perdition, avait commis la faute, et se repentait à présent ? Neidr n’en savait rien, et l’heure n’était pas vraiment à ce genre d’interrogation. Si la dragonne avait su parler, peut-être auraient-ils pu gagner de précieuses minutes…

Elle traçait des symboles sur le sable. Leurs corps étaient proches, et les ailes de Lidyana frôlèrent un instant le drake, qui releva la tête. Il regarda la dracène, mais ne dit rien. Qu’y avait-il à dire, de toute façon ? Il se reconcentra sur le message que tentait de lui faire passer, encore une fois, la pauvre créature blessée. Son regard dériva néanmoins sur la panthère aux sévères blessures. Tout ce temps passé à tracer des signes dans le sol, alors que la parole suffirait… Il regarda les caractères tracés au sol, incomplets encore. C’est lorsqu’il parla du guérisseur prévu pour la panthère qu’elle s’arrêta d’écrire. Elle avait cette expression surprise, presque outrée. Elle tremblait. Neidr arqua un sourcil, étonné de ce genre de réaction. Sa tête se mit soudain à se secouer, babines retroussées, avec ses griffes plantées dans le sable, une expression agressive qui étonna encore plus le dragon. Son poing fracassa la berge, et un gros rugissement retentit, tout droit sorti de sa gueule béante. Il recula de quelques pas, craignant que la colère soudaine de Lidyana ne puisse faire des dégâts.

Tout ce qu’il essayait de faire, c’était d’aider. Il y avait parfois des moments où il se disait que l’ingratitude de ses pairs pouvait être irritante, mais là, c’était très agaçant. Il avait beau se dire qu’il avait en face de lui quelqu’un en état de choc, émotionnellement instable en ce moment, il avait bien failli voir sa patte partir dans sa direction, et il ne voulait pas s’en prendre une. Déçu par l’attitude de la dracène, Neidr secoua la tête de dépit, et regarda ce qu’avait quand même pris la peine de tracer Lidyana pour expliquer sa saute d’humeur. Le drake regarda les caractères. Apparemment, elle ne souhaitait se rendre que chez les Blanche Montagne. Cet entêtement semblait étrange pour Neidr, et peut-être avait-elle ses raisons à elle, aussi obscures qu’elles pouvaient être. Mais ce qu’il savait également, c’était que la dragonne ne pouvait sauvegarder la vie de sa panthère si elle ne se rendait qu’au sein du clan. C’était aussi simple que cela. Et il tenta de la raisonner, de la façon la plus claire et nette possible.

« Si nous nous rendons seulement chez les Blanche Montagne, alors ta panthère mourra. Là-bas, il n’y a aucun dragon qui s’y connaisse un tant soit peu en médecine animale, et s’il y en a un, je ne le connais pas. Veux-tu courir le risque de perdre ton animal qui te tient tant à cœur ? Je ne crois pas. Alors écoute moi, et rendons-nous là où je suis sûr qu’elle aura toutes ses chances de guérison. »

Peut-être avait-il été dur et intransigeant, mais ils perdaient de précieuses minutes à bavasser. Une vie était en danger, et même si elle n’était pas draconique, le chemin vers la bordure de la forêt des Elfes était encore à faire. Il montra la panthère du doigt.

« Pour qu’elle vive, il faudra se rendre chez mon ami. »
Revenir en haut Aller en bas



Lidyana "Lini" Andacialil

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Style de combat : Lames effilées & pointes affutées


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Mer 13 Jan - 6:18

J'avais mal... En baissant la tête, je pus voir ma patte estropiée. Le violent coup que je venais de porter contre la berge avait ouvert les plaies à peine refermées. Du sang en coulait et les grains de sable contre ma chair à vif provoquaient une désagréable brûlure. Toutefois, cela n'était nullement ce petit désagrément qui me causait tant de peine. Au contraire, j’accueillis cette douleur avec un certain soulagement, la sensation ayant eu l'effet d'un choc dans mon esprit, me libérant de cet accès de rage qui saisit mon être un peu plus tôt... Non, ce qui me faisait mal c'était ce sentiment d'embarras qui me gagnait. Mon regard se reporta alors sur le dragon rouge près de moi. L'expression de son visage était dure, autant que l'ont été ses paroles. Cependant, il avait raison et je ne pouvais pas me permettre de laisser mes agissements et les fantômes de mon passé jouer avec la vie de mon compagnon à poils.

Je savais mon âme meurtrie et ma fierté blessée par mon comportement... Je me déplaçai de quelques pas vers la rivière où je nettoyais mes blessures en laissant tremper quelques instants ma patte dans l'eau. Pendant cette courte période, je ne pus m'empêcher d'examiner le reflet de mon visage. Je paraissais moins agressive, bien que mes traits restaient encore crispés sous l'effet de la colère. Toutefois, lorsque je m'attardai sur mes yeux, un sentiment de malaise naquit en moi. M'adressant un terrible et insoutenable regard glacial, reflet de toute la honte et du dégoût que j'avais pour moi, je ne pus m'empêcher de fermer les yeux. Cependant, je ne pus y échapper. Dans mon esprit se forma une image de moi-même sous mon apparence de Fée. Elle était telle que j'aurais dû l'être : digne et réfléchie, et je pus entendre dans sa voix toute l'autorité dont elle pouvait faire preuve.

"Tu n'imagines pas à quel point j'ai honte... À quel moment dans ta conduite ai-je trouvé tout ce qui fait de toi un soldat ? Un officier ? À aucun moment ! Et où est passée l'affection que tu as pour Rashaa ? Où est passé l'esprit critique et la force de caractère de notre chère Lidyana ? Envolés... effrayés parce que les petits caprices et les petites peurs de la pauvre petite Lini semblent lui tenir plus à cœur que la vie de son compagnon d'aventure. Tu me fais pitié.... Heureusement que ce dragon est là pour te remettre les idées en place ! Alors, maintenant tu reprends ton calme et tu agis, car dans ce corps comme dans un autre, tu restes toujours Lidyana Andacialil"

Cette discussion imaginaire sembla durer une éternité alors qu'il ne s'était passé qu'une poignée de secondes depuis que je m'étais approchée du cours d'eau. Dans le reflets de celui-ci je pus constater que mon expression s'était adoucie et je sentais que j'avais retrouvé en partie mon calme. En effet, je sentais encore mon inquiétude pour la panthère et mon attitude indigne, me peser. À cela s'ajoutait ma crainte de retourner chez les Elfes. Cependant, j'étais prête à prendre ce risque et, bien que cette éventualité existe, les probabilités que quelqu'un fasse le lien entre une panthère des neiges, une Dragonne et une Fée fugitive étaient faibles. Je m'en voulus de ne pas avoir fait ce constat plus tôt, car cela aurait pu éviter toute cette déplaisante scène. Toutefois, il était trop tard pour avoir ce genre de regret et il me fallait avancer. Aussi, je pris une profonde inspiration et fis demi-tour, me présentant devant Neidr.

Son expression avait peu changée. Je trouvais rassurant le sentiment de réprobation que dégageait le drake, car cela dénotait d'une véritable bienveillance et d'une attention sincère envers moi, deux dispositions que je n'ai connues qu'auprès de trop rares personnes... Une fois face à lui, je m'inclinai humblement afin de m'excuser. Puis, relevant la tête pour le regarder, je désignai du doigt le félin, avant de le désigner à son tour et de lui adresser un signe d’approbation pour sa suggestion. Toutefois, n'ayant pas l'habitude de ce corps et de sa taille, ma patte vint se poser sur son épaule au lieu de simplement le pointer. Consciente de mon erreur, je retirai ma main du dragon et me dirigeai vers Rashaa. Après ce geste involontaire, j'éprouvai encore la sensation des écailles du dragon contre ma paume. Elle était étrange sans être désagréable... L'impression que me laissa le dragon était si troublante que je ne pus dire si je ne l'avais pas touché à nouveau du bout de mon aile ou de ma queue en me déplaçant.

Toutefois, elle disparut bien vite de mon esprit lorsque je me retrouvai près de la panthère blessée. Bien que je connaissais son état, j'avais un pincement au cœur chaque fois que mes yeux se posaient sur elle. Je m'assis à ses côtés, face à Neidr, et la pris délicatement dans mes bras. Je pouvais sentir le torse de l'animal se soulever contre le mien à chacune de ses respirations. Bien qu'elles étaient irrégulières, cela prouvait que Rashaa était encore en vie. Je reportais mon attention vers le drake et inconsciemment je déployai mes ailes, prête à m'envoler et le suivre. Ce fut à ce moment qu'une vérité apparut dans mon esprit. Un fait auquel je n'avais jamais songé jusqu'à présent. L'inquiétude me saisit. Si mon visage ne montra rien, mon estomac quant à lui, se noua aussitôt... Étais-je encore capable de voler dans ce corps ?

_________________

{MàJ 06.11.15} Journal de Lidyana Andacialil ~ Le récit d'une fée fuyant et recherchant sa nature
Apparence dans Histoires de familles & Transformation :
 

Apparence dans les autres RPs :
 

Apparence de dragonne :
 
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Transformation [PV Lini]   Jeu 21 Avr - 9:09


La dracène semblait réfléchir, au bord de l’eau. Elle avait fermé les yeux, pesant sûrement le pour et le contre de la proposition que lui avait faite Neidr. Ce dernier ne comprenait pas pourquoi la femelle craignait tant de se rendre sur le territoire des Elfes. Mauvais souvenir ? Mauvaise rencontre ? En l’occurrence, ici, c’était une question de vie ou de mort. Après quelques secondes d’hésitation, elle soupira profondément, puis se présenta à nouveau devant Neidr. Elle se courba en une révérence, une excuse qui, pour le drake, n’avait pas lieu d’être. Après tout, c’était surtout à sa panthère qu’il faudrait s’excuser, elle qui se trouvait entre le monde des vivants, et celui des trépassés. Lidyana lui fit comprendre, encore à grands renforts de signes, qu’elle acceptait d’emmener la panthère sur le territoire elfique. Elle lui mit même la patte sur l’épaule, un signe qui étonna un peu le dragon rouge.

Lidyana s’en retourna bien vite à sa panthère grièvement touchée. Neidr détestait voir le chagrin dans le regard des dragons, et cette jeune dracène était accablée. Il ne fallait pas perdre de temps, s’il ne voulait pas qu’elle soit encore plus en détresse. Elle déploya ses ailes. Neidr n’attendait que ce signal. Il déploya également les siennes, et se dirigea vers Lidyana en lui mettant également la main sur l’épaule, un sourire se voulant rassurant sur les babines.

« Tout va bien se passer, ne t’en fais pas. Allez, suis-moi. »

Et ils s’envolèrent, en direction de la Forêt Blanche. Du moins, cela avait-il été aussi facile ? Il ne s’était pas attendu aux difficultés qu’avait éprouvées la pauvre dracène verte pour rester en l’air. Il aurait juré que c’était son premier vol, en voyant les multiples soubresauts, et les premiers battements d’ailes chaotiques de Lidyana. Néanmoins, comme tout dragon, le rythme devait lui venir instinctivement, et au bout de quelques temps, elle ne parut plus pratiquer autant d’efforts pour rester stable. Neidr la trouvait de plus en plus étrange. Elle ne savait pas communiquer par voie mentale, elle se servait de l’écriture elfique, elle avait une panthère comme animal de compagnie, et comble de l’inattendu, elle peinait à voler. Le dragon rouge épaula la femelle blessée durant la traversée, lui expliquant comment se servir des battements de ses ailes, et des courants d’air, pour glisser dans le ciel avec facilité. Sans lui dire, néanmoins, il se permit d’user un peu de sa magie éolienne, pour faciliter sa perception des courants.

Ils arrivèrent finalement à cet endroit à la frontière. Ils avaient dépassé les montagnes, et au pied de la dernière d’entre elles, une clairière s’étendait, à cheval entre le territoire élevé des Dragons, et la forêt dense des Elfes. Dans cette clairière, une maisonnée. Elle n’était pas bien grande, et en réalité, paraissait bien modeste pour l’antre d’un homme aussi sage que Thangëril. Survolant la plaine, Neidr fit signe à Lidyana de se poser, en douceur. Usant encore de sa magie, il lui permit de ne pas tomber, et ce même si elle ratait un peu son atterrissage. Il ne voulait pas que la panthère, déjà à moitié morte, ne le devienne complètement. Ils se posèrent sans encombre sur la terre verte, devant l’humble bicoque.

Un vieil Elfe en sortit, poussant la porte doucement. En voyant Neidr, il fit un sourire bienveillant.

« Par l’écorce des arbres, c’est bien toi, noble dragon ? »

Le rouge à crête sourit, et fit une révérence au vieillard.

« Bonjour, Thangëril. Je suis content de te voir. Je te présente Lidyana, une amie. Et voici sa panthère, qui est la cause principale de ma venue ici… »

L’Elfe étudia la dracène verte du regard, avant de se pencher sur le cas alarmant de Rashaa.

« Oh, en effet Neidr… Voilà de vilaines plaies… »

Il regarda Lidyana.

« Puis-je prendre ta panthère, noble dracène ? Elle a besoin de mes soins. »

Revenir en haut Aller en bas
 

Transformation [PV Lini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» petite transformation d'un prédéfini (sans qu'il soit le personnage joueur)
» [Magie] Magie de Transformation
» Examen transformation en Seigneur Liche
» Transformation de fruits : des opportunités à exploiter
» Chewing gum humain, bon pour l'haleine? (question sur les métamorphes et leur transformation)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Territoire des Dragons :: Montagnes Rocheuses-