Partagez | 
 

 Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Vega Aldebarán



Féminin Nombre de messages : 180
Style de combat : Huilé et musculeux


MessageSujet: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Mar 22 Sep - 15:03

.




Prénom ou surnom* : Vega
Nom : Aldebarán
Sexe : Femme
Âge  * : 20 ans
Peuple *: Humain
Alignement : Angéliquement perfide ?
Métier et/ou rang *: Noble
Votre arme : le langage

Physique * :

[NOTE: Vega à seize ans ici pour pouvoir faire la description complète en RP, elle n'a pourtant pas changer, comptez cela comme toujours actuel!]

« Je vous attendais depuis quelques heures. »
La jeune dame tendit sa main pour indiquer au messager de prendre place. Les voiles légers qui recouvraient ses bras laissaient entrevoir ses poignets délicats. Les soieries glissaient pour mieux épouser chacun de ses mouvements. Elle avait atteint l'âge d'être une dame et plus une enfant. La jeune humaine se plaça sur une causeuse, ajustant son vêtement pour mieux saillir ses formes, mettant ainsi en valeur ses hanches et ses cuisses élancées surmonté d'une taille fine. L'émissaire n'avait pas vu la jeune femme depuis qu'elle n’était pas plus haute que trois pommes, des taches de rousseur, aujourd’hui remplacé par du fard, avec autant d'espièglerie dans ses yeux brillants que dans son sourire malicieux. Aussi, était-il surpris de retrouver un visage sévère sur ses traits doux et féminins. Elle balaya d'un geste ses cheveux châtain ondulant le long de son dos. Ses lèvres comme un bouton de rose s'ouvraient pour laisser échapper sa voix mélodieuse et autoritaire. Fasciné par la créature qui se tenait devant lui, autrefois si frêle et si petite, il resta immobile, incertain. Il réprima quelques pensées avant de poser son séant sur la place qui lui était accordé. Sa prestance et sa supériorité  étaient dignement héritées de feu son père le Général Antares du Fort de l'Est.
Au bout de ses longues mains se balançait un verre rempli d’un liquide cramoisi. Ses lèvres pincées, un sourcil levé et le regard ouvert sur le vide. Elle méprisait le simple messager qui venait l’importuner. Le dédain était une expression qui seyait parfaitement le visage de la jeune noble.

Caractère* :
Tout son aspect, son maintient, son langage reflétait la noblesse de ses traits. Derrière son air hautain, perdu dans le dédain et caché par le mépris on trouve dans ses yeux et dans la moue de ses lèvres, le regret. Ce mal lui viens d’aussi loin que le messager qui lui faisait face. Mais, un conseil de narrateur, ne vous fiez jamais à l’expression de la demoiselle. C’est en effet une grande comédienne, avant de la percer à jour vous verrez son humeur d’apparat, comblée de sourire ; sa tristesse, une ruse pour vous attendrir ; sa colère, une fois que vous l’aurez vexé, il sera de bon ton de se sentir coupable ; et ainsi va sa ribambelle de sentiments. Après tout il ne faut jamais lésiner sur les moyens pour arriver à ses fins.
Et c’est ainsi qu’elle jouait avec le messager, porteur de malheurs. Elle perdrait sa fortune, ses commerces pour un simple titre et des droits à la cour. Un malheur pour un bien, si la chance le veut.
En apprenant à la connaitre on découvre que la jeune femme n’est pas versée dans les bonnes mœurs, elle ne s’attendrira devant un enfant malade que si cela lui profite. Après tout, la misère nous guette tous et il est déjà une tache suffisamment lourde de s’en protéger, venir en aide aux autres est un luxe que nous ne pouvons tous nous offrir. Et confidences pour confidences, avouons que Vega méprise ceux qui ont abandonné la lutte pour survivre; les mendiants, les malades et les pauvres ne sont ici que par leurs propre faute. Les opportunités ne manquent pas dans se monde.

Histoire * :

Revenons à notre messager, sa présence et son importance en ses lieux. Si vous vous interroger sur ce qui lie cet individu à notre raffinée demoiselle - je vous ai mentionné que cela remontais à des temps anciens - nous allons remonter des années auparavant, alors que Vega courrait encore dans les jardins du Fort en culotte courte. Dans ces temps là elle était déjà capricieuse. Exigeant des merveilles venu de l’extérieur, même s'agissant d'un simple cailloux venu d'une plage lointaine; Vega se constituais une sorte de collection dépaysante, tapissant les murs de ses appartement pour avoir l'illusion de voyager sur les terres d'Hypolaïs. Imaginez-vous, piégé dans votre tour sans plus de compagnie que des servants et une poignée de gardes ou ambassadeur élitiste qui venaient parfois souper, mais ceux là il était interdit de leur parler. Je ne vous parle pas d'une enfance malheureuse, mais d'une certes grande solitude. Revenons-en à notre émissaire; Vega eu le ... déplaisir de le rencontrer à cette époque-ci.

C'était un jour d'été, humide et pourtant si ensoleillé. Sa nourrice, une femme forte et dont les rondeurs traduisaient la douceur, l'avait laissée jouer à l’extérieur, la guettant par dessus sa broderie. L’enfant s'affairait avec quelques araignées, les glissant dans le tablier du fils du boucher pour le faire crier. Il avait eu le malheur de la contrarier une fois, il ne pouvait même pas se plaindre ou chercher à la dénoncer sans dégoter une correction. Si jeune et déjà hostile et rancunière. Elle transportait un petit coffret à bijou fourré de créatures à huit pattes lorsqu'une grande ombre passa sur son visage. Devant elle se tenait sa nourrice, si troublée qu'elle tremblait comme une feuille. Son visage était distordu, ses lèvres frémissantes de mots qu'elle ne pouvait laisser échapper. Ses yeux se gorgeait et elle déploya sa gorge en fondant sur la petite fille. Vega se souvient de ce visage, si laid et déformé par la peine. Elle y repense à chaque fois que ses sentiments tonnent pour s’échapper. Ce visage si laid, qu'une dame ne devrait jamais arborer. Et les araignées couraient le long du col de la nourrice tandis que Vega, consciente que le malheurs serait difficile restait stoïque.

Plus tard quelqu'un de mieux portant lui expliqua le drame: ses parents étaient tout les deux disparus. Cet homme était long et fin, des habits noirs et portant un sceau sur la poitrine, un signe de propriété. C'était notre émissaire. Il n'était pas venu uniquement pour les funérailles, il venait emporter la demoiselle.
A cet instant la question qu'on est en droit de se poser c'est où va une orpheline sans oncle, ni tante avec des biens que ni elle, ni personne ne peut toucher?
C'est ici qu'entre en scène le Duc Aldebarán.

La noblesse est fournie de champions autant que d'un fatras d'hypocrites, qui cherchent à arranger le monde autour d'eux. Aldebarán n'est ni l'un d'eux et combine ces deux critères. Il est issus de la lignée royale avec quelques degrés qui ont évincé son père ou son grand-père, peut en importe, il se considère comme noble au dessus de tous. Le Duc avait un sale héritage, autrefois sa famille avait tenté de s'octroyer des territoires supplémentaires par la force. Celà leur à valu de perdre leur fortune, et leur château dans une guerre pour trois lopins.
De plus il avait eu le mauvais gout d'aimer les navires et de penser que la révolution se ferait par une militarisation marine. Après avoir écumé les dots de jeunes bourgeoises pour faire construire quelques bâtiments, le nom d'Aldebarán c'est vu à nouveau tombé aux oubliettes, dans la pauvreté et le dédain; autant vous dire qu'avoir les navires mais aucuns marins et que sur Hypolaïs on aime pas l'eau on ne fait pas fortune dans la marine.

Son contact avec Vega c'est fait après avoir répudié sa précédente femme qui ne lui donnait pas d'enfants. En connaissant le Duc, vous pourriez apprendre de terribles choses à son sujet et son absence d’héritier en est un mystère à résoudre à la cour. Pour famille il à un frère aussi froid et manichéen que son ainé.
En déshonneur et sans titre il a trouvé appui chez le Général du Fort de l'Est. Marié avec une riche propriétaire et marchande autant dire que leur fille deviendrai rapidement un grand parti. Vega n'avait pas deux ans au moment où avec quelques usages de langage et un titre de noblesse qui lui offrirai prestance et rayonnement à la cour, son père l’échangea avec le Duc.

Tout se recroise à la mort des parents de la jeune Noble. Le Duc hérita des biens de la famille Anthares et la tâche de s'occuper de la jeune demoiselle lui incomba par le même processus. Vega lui appartenait entièrement. Il la plaça chez les parents de son épouse répudiée, envers lesquels il avait tout droit par les terre qu'il leur avait spolier; des marchands qui avaient perdu aux change. Autant dire que le sujet de tout leurs ressentiments fut la jeune noble. Il étaient contraint à la nourrir, l’héberger et la maintenir éduquée comme une noble; mais comme repas il fallait se contenter de légumes bouillis, comme lit d'un coussin fourré de paille et d'une seule parure pour prendre ses leçons en ville.

Cette injustice renforça le cœur de Vega qui avec les années se remplissait de haine et de dégouts envers ses hôtes si grotesques. Combien de fois aurait-elle rêver d'enfoncer le tisonnier encore blanc dans la grosse bedaine du maitre de maison lorsqu'il se vautrait passablement dans son fauteuil, se goinfrant avec les manières d'un porc.
Elle qui était si digne et destinée à tellement plus! Mais avec le temps son dédain changea et sa haine se tourna vers le Duc qui l'avait jeté entre les mains de ces gens de si basse qualité. Elle éprouva même de la pitié pour ces gens si pauvre d'esprit et incapable.

Et nous en venons au messager, celui là même qui avait escorté Vega vers sa nouvelle demeure des années auparavant, à présent il l'aidait à retourner dans le château de sa mère, là où s'était installé le duc.
Vega venait de fêter ses seize années
C'était n renouveau, son ancienne maison, autrefois si vivante, habitant servants et richement parée, faisait grise mine; les murs étaient nus, les couloirs vide. Une immensité austère faisait peser sur ces lieux une atmosphère.
Les jours se suivaient dans une grisaille de mauvais présage. Le Duc avait eu la bonne idée de ne pas vendre les habits de Dame Anthares. Et aujourd'hui, dans une grande robe écarlate à brocard dorés, Vega devait prononcer ses vœux au Duc... enfin, prononcer est un bien grand mot; elle avançait vers la table centrale, cachée sous une mantille, elle était le centre d'attention d'un comité d'inconnus. Le reste de la journée elle fut assise, recevant des félicitations.
Le reste de l'année fut à peu près similaire, des gens allaient et venaient pour la rencontrer, elle voyageait pour paraitre aux côtés de son époux, elle gagnait une place de dignitaire malgré ses volontés, elle ne quittais jamais les tours sombres des lieux qu'elle visitait.
Vega n'était pas docile mais à force d'enfermement et de traitements avilissants, la jeune demoiselle s'était terrée dans une prison de silence et de faux semblant. L'arrogance ne cessait de monter en elle, son rang était son dernier droit, c'était aussi sa privation de liberté. Elle accepta donc ce sacrifice.
Le temps continua encore son chemin et fit fleurir en la jeune demoiselle des ambitions. Elle devait avant toute chose se debarasser de son époux, un poids qui la tirait vers le bas, lui infligeant mauvais traitement et la déshonorant. Le Duc n'avait aucuns descendants, du moins direct car le château était peuplé d'un bâtard. Le fils de la dame de chambre de la Duchesse. Vega feignait de ne pas voir ce furoncle vivre sous son toit et prenait un malin plaisir à torturer sa dame de compagnie aussi souvent qu'il lui plaisait. Après tout, Aldebaran avait refusé l'enfant qu'il avait fait à Vega en lui arrachant la dernière trace d'affection et de refuge qu'elle aurait pu trouver. La leçon avait été difficile mais à présent la duchesse comprenait que le plus grand danger qui la guettait, sa destruction et sa peur vivait sous son toit et venait parfois coucher dans son lit: le Duc. Lui et son frère aussi antipathique qui veillait au rôle de geôlier lorsque son ainé partait en exploration.
Ce poison qui immisçait chez elle pourrait aussi être sa rédemption.
Voila trois mois qu'il était parti en mer pour suivre ses lubies, emmenant avec lui les dernières pièce qui trainaient dans les coffres. En trois mois, dans un milieu si hostile il pouvait arriver de terrible chose, et la Dame tenait particulièrement à cœur que quelque chose arrivasse. Mais avant tout il fallait s'occuper du jeune frère.


Pouvoirs liés à votre peuple :

Aucun

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques :

Dans les années passées rapidement, Vega à dû consulter quelques démons faiseur d'anges. Pour prendre soin de son aspect tout en cachant les grossière déformation et la peau abimé, elle apprit la magie de soin, rien de très folichon en fait, des rudiments pour retendre la peau, cacher une cicatrice ou effacer des cernes, des bleus... à but esthétique, au moins vous ne la verrez jamais dans un état pitoyable.

Familier, animaux :


Autres :

-_- je l'avais fini et depuis 1semaine je me demandais pourquoi il ne se passait rien... ça avait pas été enregistré

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
de mon armoire
Comment avez-vous découvert le forum? comme tout le monde, en regardant où je met les pieds
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? Je reprends les cours lundi 28 septembre, je suis motivée pour RP, mais la quantité de travail est niveau médecine. Je viendrais aussi souvent que possible; au mieux je passe tout les jours et Rp 3fois dans la semaine. Dans tout les cas je pense que mon miiiniiiiimuummeu serait 1 fois par mois, mais là c'est peu!
Votre réponse à la question des règles * : Nope sauf PNJ



Je vous laisse tout de même la joie du doublage français:
 


Dernière édition par Vega Aldebarán le Ven 9 Oct - 22:08, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret


Masculin Nombre de messages : 293
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Mar 22 Sep - 15:26

J'ai pas tout compris. Mais je dis BOOOOOOBS

_________________
Attention! Attention! Ce que vous prenez pour un homme, peut en réalité être un troll! ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1179
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Mer 23 Sep - 16:10

Bienvenue :)

Est-ce que ta fiche est fini ? Tu ne veux aucun pouvoir magique ? onion33
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud


Masculin Nombre de messages : 410
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Jeu 24 Sep - 20:13

Elle n'as pas encore fini je pense, elle a laissé le en cours. Corrige moi si je me trompe bien sur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Azura

Abscente pour un an


Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : Attributs de sa race, flammes, acide, griffes, ect.


MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Sam 26 Sep - 5:59

Elle me fait penser à la Reine régente de GoT. Cersei Lannister.
Sinon, bah vienbenue.

_________________
Azura, en grand.:
 
Revenir en haut Aller en bas



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire


Nombre de messages : 90
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Jeu 1 Oct - 20:26

Vegaaa, fais vite !!
Y'a personne qui veut RP avec moi !! -_- pleure

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1179
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Sam 10 Oct - 20:41

mince, c'est con ça, l'enregistrement qui foirent triste

Validé
Revenir en haut Aller en bas



Vega Aldebarán



Féminin Nombre de messages : 180
Style de combat : Huilé et musculeux


MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Sam 10 Oct - 21:01

YAAAAAYYYY

clique sur le dragon si tu veux faire des trucs magiques avec miss boobies .o/


Dernière édition par Vega Aldebarán le Sam 10 Oct - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1179
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Sam 10 Oct - 21:05

trop mignon le bébé dragon *w*

*Subraya fait des gouzi-gouzis au bébé dragon*
pour un peu, je l'adopterais ! XD
Revenir en haut Aller en bas



Aâron Ohtar Luthien

Esprit guerrier de l'épée noire


Nombre de messages : 90
Style de combat : Mixte & Varié


MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Sam 10 Oct - 21:42

Une, parce que je t'adore,
Et une autre parce que tu as fini ta prézaa :)


TADAAAAA:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://hypolais.jeunforum.com/t2777-l-eloge-du-sang-l-itineraire



Vega Aldebarán



Féminin Nombre de messages : 180
Style de combat : Huilé et musculeux


MessageSujet: Re: Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]   Dim 11 Oct - 10:06

moi aussi j'en ai!:
 


GATEAU TIME :3
Revenir en haut Aller en bas
 

Vega ou la présentation pleine d'étoiles... [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Licara Angello Faust [Validée]
» ? Présentation de Maya Whiteflow ? [Validée]
» Présentation de Melissendre Elwïge [validée]
» Présentation de Myrä la danseuse [Validée]
» présentation de anaïs granger [validée]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-