Partagez | 
 

 Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Lidyana "Lini" Andacialil

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Style de combat : Lames effilées & pointes affutées


MessageSujet: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Lun 17 Aoû - 15:34

Le temps était agréable et le domaine baignait dans une douce et chaleureuse lumière dorée. Je paressais au soleil au milieu d'une clairière appartenant à ma famille et profitais de ce ciel clément pour parcourir un ouvrage des plus captivant. Enfin il devait l'être, sinon je ne le lirais pas. Malgré le fait que je ne comprenais rien à son contenu. Mon regard ne parvenait pas à se détacher de cette succession de pages blanches que je découvrais encore et encore. Une forte brise se leva et commença à balayer avec violence les bois, créant un murmure lugubre lorsqu'il soufflait entre les arbres. Puis la forêt et le sol éclatèrent autour de moi. Je fus perdue au milieu d'une tempête de verdure faite de feuilles et d'herbes voletant et tournoyant tout autour de moi. J'étais complètement désemparée au milieu de ces vagues vertes qui m'assaillaient de toutes parts.

Alors que le vent accélérait sans cesse, la clameur sinistre se transformait en un cri de douleur, témoin d'une souffrance inimaginable, indescriptible. Dès l'instant où je l'entendis, je fus prise d'une panique incontrôlée qui me cloua sur place. Mais ce n'était rien en comparaison de la terreur qui me saisit lorsque je vis cette forme blafarde si familière surgir de cet océan de verdure. Mon cœur se figea lorsque je le reconnus malgré le hurlement et la douleur qui défiguraient ses traits. Aussitôt mon regard se porta sur mon bras droit. Une marque de morsure était apparue sur mon poignet. Avec effroi, je voyais ma chair se nécroser alors que mes veines avaient pris une teinte violacé, parcouru par un liquide inconnu et délétère. Des spasmes incontrôlés s'emparèrent de moi tandis que le maléfice recouvrait de plus en plus mon être. Je me mis à hurler...




Je me redressai en nage, le souffle court et haletant. Le regard perdu dans le vide, je reprenais gentiment conscience de moi et de mon environnement. Je sentais les saccades de mon cœur se calmer et les tremblements qui agitaient mon corps s'estomper peu à peu. Par réflexe je me mis à observer mon bras : intact, aucune marque ni tâche. Même si je savais que tout ce qui venait de se passer n'était qu'un tour de mon esprit, je laissai échapper un soupir de soulagement.

Du coin de l’œil je perçu une masse allongée à mes côtés. Comme une prise de conscience, je ne me rendis compte que maintenant de sa présence, de sa chaleur et du gonflement de sa respiration contre mon flanc, de ses deux pattes posées sur mes jambes. Mon regard croisa alors celui de la panthère des neiges et je pus lire dans le sien toute l'inquiétude qu'elle avait pour moi. Ma main vint se poser derrière sa nuque et d'un mouvement doux je l'invitai à se rapprocher. Elle se leva et vint poser sa tête sur mon épaule. J'en profitais pour l'étreindre et lui caresser le dos. Je sentais à travers sa fourrure blanche tachetée de noir toute la tension et l'anxiété qui la parcourrait. Une larme perla sur mes joues. D'une voix douce et apaisante je lui murmurai :

~ C'est bon tout va bien. Je suis désolée de te causer tant de soucis. Ça ne se reproduira plus, promis.

J'aurais tellement voulu me convaincre que cela allait être le cas. Malheureusement, je n'étais pas maître de mes rêves et si cette situation perdurait, j'allais perdre plus que des heures de sommeil. Cela faisait maintenant trois jours que j'avais fui le domaine familial, la demeure de mon père. Trois jours que je courrais à travers les bois dans l'espoir de mettre le plus de distance avec la Forêt Blanche. Trois jours depuis que l'incident était survenu, cause de ces cauchemars incessants. Mais, même en ayant une endurance supérieure à la normale et en mettant à profit tout mon entraînement, mon corps finirait par me lâcher tôt ou tard.

La présence du félin et son contact me permirent de me ressaisir. Je libérai Rashaa de mon étreinte et me mis debout. Je levai les yeux vers l'arbre sous lequel j'avais dormi tant bine que mal, et vis avec satisfaction que Siffleur était là, l'air interrogateur. Je lui souris et lui fis un signe. Le faucon déplia ses ailes et prit sont envol en poussant un cri. Puis mon regard se reporta sur l'endroit où je me trouvais : une large vallée au pied des montagnes. À gauche je pouvais voir les plus hauts sommets d'Hypolaïs, drapés de leurs neiges éternelles, et à droite les pics rocheux où les dragons ont établi leur domaine. Bien plus loin au nord, se dessinaient les contreforts des territoires nain et les cols donnant sur les grandes plaines du Royaume des Hommes. Le soleil matinal commençait à apparaître au-dessus des cimes enneigées.

Mon corps était raide et quelque peu endolori par la mauvaise nuit que je venais de passer. Je m'accordai quelques minutes pour effectuer une série d'étirements et déployai mes ailes pour les détendre. Mes articulations craquèrent, certains muscles protestèrent contre ces exercices, mais mon corps commençait à retrouver sa souplesse naturelle. Une fois ceci terminé, je pris ma gourde pour boire et m'asperger le visage. Il me restait assez d'eau pour un jour, mais pas un de plus. Enfin, ce n'était pas un problème. Je connaissais un lac dans les environs où je pourrais refaire le plein d'eau et même chasser. Ce serait mon objectif pour aujourd'hui.

_________________

{MàJ 06.11.15} Journal de Lidyana Andacialil ~ Le récit d'une fée fuyant et recherchant sa nature
Apparence dans Histoires de familles & Transformation :
 

Apparence dans les autres RPs :
 

Apparence de dragonne :
 
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Mar 18 Aoû - 14:48

Les montagnes enneigées s’éloignaient peu à peu, laissant leurs cimes blanches et immaculées glisser vers les méandres du passé, ouvrant la voie des montagnes rocheuses. Un couple aux allures typiques volait dans cette direction, le futur devant eux. Ils paraissaient banals, et pourtant, ils ne l’étaient pour rien au monde. D’un côté, Adrammalech, grand dragon bleu nuit, cracheur de feu invétéré et borgne de son état, qui virevoltait comme le drake le plus heureux d’Hypolaïs, une humeur qui contrastait avec sa réputation d’irascible incendiaire. De l’autre, la jeune Gheata, une dracène soulagée et heureuse de s’en aller du territoire de son clan, fière que son honneur ait été lavé. Ce couple, loin d’être un simple duo, venait de traverser quelques épreuves, et à présent, il semblait renforcé, leur lien n’ayant pas cédé.

Adrammalech jeta un œil à sa belle, admirant son corps élancé voler dans l’air ambiant. Il s’était battu pour admirer cette grâce draconique. Il avait sûrement mené le meilleur combat de sa vie lorsqu’il s’était opposé à tout un clan. Uniquement pour elle. Pour la séduire, et pour lui plaire, quel qu’en soit le prix. En un sens, tout ceci avait payé. Car elle avait fini par éprouver quelque chose pour le drake. Plus que de l’amitié, à n’en point douter. Son tonus n’en était que décuplé, et les mornes jours du passé semblaient occultés par sa joie d’être avec Gheata. Seulement lui. Rien qu’elle. Deux êtres amoureux perdus dans l’immensité du ciel printanier. Ivre de cette sensation, le dragon aurait donné cher pour avoir connu tant de félicité plus tôt dans sa vie.

Gheata tourna son regard vers lui, et lui sourit. Un sourire à faire fondre le cœur même du cracheur de feu. Et des yeux verts à le faire défaillir, même en plein vol. D’un commun accord, ils décidèrent d’aller se désaltérer au premier lac qu’ils pourraient apercevoir. Ce dernier ne mit pas longtemps à se révéler aux yeux du jeune couple. Une petite étendue d’eau en contrebas attira leur attention, et les dragons descendirent d’un cran, afin de le survoler pour se poser un peu plus loin. L’atterrissage se passa en douceur, et Adrammalech atterrit sans grand mal, Gheata à ses côtés. Le drake borgne marcha à côté de son aimée jusqu’à la surface d’azur. Pendant qu’ils se dirigeaient vers là, l’aile du dragon n’avait cessé de caresser celle de la dracène. Sa présence lui était maintenant indispensable. Il en était complètement mordu. Peu de place pour le reste, à présent. Et même les vieilles rancunes semblaient passer au second plan lorsqu’il se tenait à côté d’elle.

Ils burent en même temps l’eau du lac, avalant d’immenses gorgées de cette eau ayant descendu toute la montagne avant d’atterrir ici. Le drake releva un moment la tête, afin d’admirer le paysage. Entouré par les bois, ce lac n’avait qu’un seul côté où aucun arbre ne poussait ; le flanc de la montagne contre laquelle il dormait paisiblement. C’était un endroit plutôt calme et reposant, beau et sauvage. Adrammalech ne tarda pas à sortir cette réflexion par voie mentale :

« C’est une belle étendue d’eau. Et la vue est magnifique. Que penses-tu si nous restions ici un instant ? J’aimerais me poser un petit peu avec toi. »


Il sourit à la dracène, se rapprochant d’elle. Ils avaient volé toute la matinée, afin de rallier son clan, les Elendil. Son clan ? Pas vraiment. Celui de sa sœur, certes, et ils espéraient la retrouver là-bas. Depuis son enlèvement, seule Arcantya se souvenait de l’existence d’Adrammalech, alors que même ses propres parents semblaient avoir tout oublié. Quelque chose ne tournait pas rond, et le dragon bleu voulait en savoir plus. Peu à l’aise à l’idée de rencontrer son géniteur, il avait eu besoin de Gheata pour se convaincre d’y aller. Tout serait sûrement plus facile s’il était en sa compagnie au moment des ‘retrouvailles’…

Une odeur étrange faisait son apparition. Une odeur qu’il n’avait pas encore sentie auparavant. Un mélange de plusieurs fumets, mais qui étaient confus pour ce drake encore peu habitué à toutes les odeurs du monde. Elle était encore lointaine, mais se rapprochait. Cependant, il ne fit pas plus attention que ça à cette senteur nouvelle et inconnue.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Dim 23 Aoû - 13:07

Se fut en compagnie de grand Adrammalech que Gheata s’éloignait tranquillement des hautes cimes enneigées, territoire du clan Adaela d’où elle était originaire. Le grand dragon bleu qui volait à ses côtés semblait vivre une joie indescriptible, ce qui était un peu moins le cas de la jeune dragonne bleue.
En effet, celle-ci gardait un goût amer de ce voyage, renouer avec son passé n’avait pas été des plus agréables. Et combien même elle fut innocenté et de nouveau la bienvenue sur les terres qui l’avait vu naître, elle restait déçue et rancunière, car ce qui avait été fait il y a peu aurait dû être fait il y a longtemps. Non, elle ne pardonnait pas à son ancien clan, elle ne pardonnait pas qu’on lui est tournée si facilement le dos, qu’on est refusé de la croire. C’est pourquoi elle avait désirée ne pas réintégrer son clan, elle ne se voyait pas côtoyer ceux qui l’avaient exilée. Et à mesures qu’elle s’éloignait des montagnes, elle se sentait de plus en plus sereine, heureuse d’être sorti indemne de cette aventure.

La dracène bleue surprit le regard d’Adrammalech porté sur elle, il la détaillait avec envie. Il était vrai qu’elle aussi avait réalisé son attachement au dragon et elle était heureuse de l’avoir près d’elle. Comme il l’observait, la dragonne exagérer ses mouvements, tournoya autour et exécuta même quelques acrobaties aérienne, histoire de s’offrir en spectacle à son compagnon et de s’accaparer son attention.
Puis quand le compagnon de son cœur l’invita à faire une halte au bord d’un lac pour se désaltérer, elle accepta d’un hochement de tête, se laissant porter par le vent tout en descendant avec douceur, virevoltant autour du grand dragon bleu. Puis elle se posa doucement au bord de l’eau.

- Prenons tout le temps qu’il te faut, nul besoin de presser le moment de la rencontre avec ton clan. Puis ici me semble être un endroit idéal pour se reposer, personnellement, je n’ai pas encore évacuée toute la tension des derniers jours.

Gheata relava la tête, huma l’air et y décela l’odeur d’un groupe de cervidé, qui avait probablement fuit la zone à leur approche. La dragonne plongea son regard une dernière fois dans celui de son compagnon écailleux, puis elle se mit en quête de la trace d’un cerf. Après quelques pas, elle huma l’air à nouveau en quête d’une piste, puis à l’instant le vent tourna, apportant une autre odeur.
Les senteurs que détecta la dragonne bleue la troublèrent. Elle sentait des odeurs bien différentes, bien opposé et pourtant elle avait le sentiment qu’il s’agissait d’une seule et unique personne. Mais ce n’était pas la ce qui la tracassait, car sans aucune raison, sans en comprendre le pourquoi, ça lui évoquait une présence familière, ancienne, d’un être oublié, tout en étant parfaitement inconnu.
Toute envie gourmande de se repaitre de la chaire d’un cerf disparu subitement, Gheata se mit en quête de localiser et d’identifier cette étrange créature. Elle s’adressa rapidement au dragon qui l’accompagnait.

- Prudence, il y a quelque chose qui ne va pas, j’ai un mauvais pressentiment.
Revenir en haut Aller en bas



Lidyana "Lini" Andacialil

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Style de combat : Lames effilées & pointes affutées


MessageSujet: Re: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Lun 24 Aoû - 5:36

Le malaise qui m'habitait depuis que je m'étais réveillée sembla enfin vouloir me quitter. Je me tenais accroupie cachée par un amas de buissons à une dizaine de mètres à l'intérieur des bois, tous mes sens en alerte, en train d'observer un groupe de cerfs profitant de la quiétude qu'offrait la petite prairie en bordure du lac. J'ai toujours apprécié pratiquer la chasse. Ce n'était pas uniquement à cause de ma tendance, quelque peu immodéré pour une Fée je devais l'avouer, à consommer de la viande, mais bel et bien pour l'état d'esprit et les aptitudes que requérait cette pratique. En un sens, cela me rappelait beaucoup ma fonction dans l'armée et à quel point j'y excellais. Aussi, grâce à la traque à laquelle je me consacrais, je sentais remonter en moi la discipline et les talents de combattant qui ont fait ma réputation. Je trouvais ce sentiment très apaisant.  

Ma traque du gibier avait commencé plus tôt dans la journée, lorsque je découvris le dernier lieu où la harde s'était arrêtée. Je pris quelques instants pour observer l'endroit avant de trouver la trace des cervidés. À ce moment, je saisis mon arc dans ma main gauche ainsi que deux flèches. Je gardai la première dans cette même main tandis que j'encochai la seconde... Remonter la piste ne fut pas très difficile pour moi et même si les indices visuels commençaient à manquer, je pouvais toujours compter sur le flair de Rashaa. À pas de loup, la panthère des neiges et moi rattrapions le groupe à travers la forêt, veillant à ne faire aucun bruit et à rester face au vent.

Même si je focalisais principalement mon attention sur la traque en cours, une partie de mon esprit se permettait de profiter de la sérénité qui se dégageait de ce coin du monde. Je prenais de longue et profonde inspirations, profitant des senteurs que l'air charriait. Le feuillage des arbres filtrait les rayons dorés du soleil et ces derniers avaient un contact tiède et agréable sur ma peau. Le silence de notre progression était à l'image de celui qui régnait dans le bois. Seuls le bruissement des feuilles et le chant des oiseaux venaient égayer la tranquillité de ces lieux. Ce fut grâce à ce calme que je pus entendre la harde. À l'abri, dissimulée sous l'ombre des arbres, je le voyais à travers le feuillage en train de paître au bord du lac. Lentement je relevai mon arc et le bandai en direction du cerf le plus proche.

"Deux flèches, deux cibles"

Alors que je prenais mon temps pour faire mouche, j'entendis les feuilles autour de moi frémir et sentis de légers souffles d'air caresser mon visage. Je n'y prêtai plus attention. Aussitôt, je vis tous les cervidés relever la tête, les oreilles dressées, à l’affût du danger. Je jetais un rapide coup à mes côtés et remarquais que Rashaa était dans le même état. Puis, sans crier gare, la harde fut prise de panique et se mit à fuir à tout allure. Lorsque mon attention se reporta sur elle, je me rendis compte avec effroi qu'elle fondait sur moi. Je vis alors un imposant cerf complètement affolé pénétrer dans la forêt, prêt à me renverser sur son passage. Je lâchai la corde et la flèche vint se planter profondément et avec violence dans la poitrine de l'animal. Il émit un bramement de douleur sans arrêter sa course. Mes yeux s'écarquillèrent.

"Un coup comme ça aurait dû le stopper sur le coup !"

Je m'apprêtai à me jeter sur le côté lorsque la panthère des neiges sauta toute griffes dehors à la gorge du cervidé. Je vis sa puissante mâchoire se refermer sur la gorge du cerf. Des flots de sang coulaient le long de ses crocs, venant tacher de rouge le pelage immaculé du félin. Les deux animaux roulèrent au sol pour s'arrêter dans la trajectoire d'un jeune cerf en furie. Du bout des doigts, je fis pivoter la seconde flèche que j'avais en main. À peine la flèche fut-elle encochée et la corde tendue, qu'elle fendit l'air pour se ficher dans le cou de la bête qui s'écroula lourdement au sol dans un râlement plaintif. Aussitôt, le calme revient, les derniers membres de la harde ayant détallé à travers les bois. Je laissai échapper un sourire de soulagement. Je récupérai mes flèches et les rangeais, ainsi que mon arc, et vint m'asseoir aux côtés de la panthère. Ma main vint lui caresser la tête, un sourire se dessinant sur mon visage :

~ Eh bien ma vieille, on va dire qu'on est quitte. Non ? Le félin voulu coller son museau maculé de sang contre moi, je le repoussai gentiment alors que mon regard se portait sur les deux cerfs Eh oh ! Doucement tu vas me salir. En tout cas tu n'as pas fait dans la dentelle.

Toutefois, malgré cet heureux dénouement, quelques détails me tracassaient :

"Pourquoi ces animaux se sont-ils mis à paniquer ? Est-ce à cause de moi ? Ont-ils réussi à me repérer d'une manière ou d'une autre ?  Non, ils n'ont pu ni me voir, ni m'entendre, ni même me sentir. Serait-ce autre chose ? Après tout, Rashaa semble encore préoccupée"

Soudain, j'entendis une série de battements dans les airs et vis du coin de l’œil deux dragons se poser dans la clairière. Tout devint alors clair dans mon esprit. Face à la menace que pouvaient représenter ces créatures, une nouvelle énergie afflua dans mon corps et je me jetai face contre terre, une main posée sur la panthère, l'incitant à se coucher au sol et à rester calme. C'était la première fois que je voyais des dragons et malgré la situation je pris quelques instants pour les observer. Même s'ils appartenaient à la même espèce, possédaient une morphologie semblable et des écailles tournant autour des tons de bleu, ils étaient très différents l'un de l'autre. Le plus grand possédait un physique terrifiant avec ces nombreuses piques et la couleur de son corps tirant vers le noir n'arrangeait rien. L'autre en revanche, plus petit, avait des traits plus doux et des teintes plus claires, voire cristallines.

"Pour l'instant ils sont tranquilles. On va en profiter pour se replier. Heureusement le vent est toujours avec moi"

Subitement, comme pour me donner tort, le vent tourna en directe de la clairière. Lorsque je sentis le souffle me parcourir le dos, un sourire crispé se dessina sur mon visage. La nature avait décidément un drôle d'humour. Je savais que cela allait attirer l'attention des dragons ce qui ne manqua pas de ses passer. Le plus petit des deux se mit à chercher d'où provenait cette nouvelle odeur, mon odeur. Il ne pouvait pas me voir, mais je n'allais pas attendre qu'il vienne me débusquer. Il était temps de rebrousser chemin. Ce fut à ce moment que la panthère des neiges bondit en avant et partit en direction des dragons. Sans m'en rendre compte je lui criai :

~ Rashaa non ! Reviens !

La crainte de ce qui pouvait lui arriver me saisit et mon corps bougea de lui-même, se lançant à sa poursuite. Par miracle je réussis à rattraper et à l'arrêter dans son élan en la saisissant au niveau du torse. Malheureusement elle avait réussi à m’entraîner hors des bois. Je me retrouvai dans la clairière, un genou à terre et une panthère dans les bras, le regard dirigé vers les deux dragons, à me demander ce qui allait advenir de moi.

_________________

{MàJ 06.11.15} Journal de Lidyana Andacialil ~ Le récit d'une fée fuyant et recherchant sa nature
Apparence dans Histoires de familles & Transformation :
 

Apparence dans les autres RPs :
 

Apparence de dragonne :
 
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Ven 4 Sep - 9:50

Adrammalech était content que Gheata lui propose de ne pas hâter le moment fatidique où il se retrouverait face à son clan d’origine. Il en était même reconnaissant. S’il avait accepté d’aller les voir, c’était pour deux choses ; alléger sa conscience d’un côté, et satisfaire sa curiosité de l’autre. Pourtant, un malaise grandissant s’installait à l’intérieur du dragon. Il craignait peu de choses, mais se retrouver en face de ses géniteurs qui pourraient ne pas le reconnaître, le juger comme un imposteur, c’était une idée assez déplaisante. Très sincèrement, il espérait revoir sa sœur au sein des Elendil. Son soutien ne serait pas de trop, et cela faisait déjà trop longtemps qu’ils ne s’étaient pas recroisés au détour d’une passe montagneuse. Son esprit alourdi de question, le grand drake bleu nuit préféra penser au moment présent, et à sa chère compagne. Jamais il n’avait été plus heureux qu’en sa compagnie, et il était donc normal qu’il cherche à rester auprès d’elle.

Gheata avait trouvé du gibier. Adrammalech, autre chose. Mais en inspirant un peu plus l’air ambiant, il détecta cet arôme de cerfs bien dodus que la dracène avait dû humer. Il la vit se diriger vers les bois, et décida de la suivre. Au début, rien d’anormal, mais au fur et à mesure qu’elle avançait sur le tapis de feuilles et d’humus à l’orée de la forêt, ses narines frémissaient avec plus de verve, et son rythme, déjà lent, se tarissait. Lorsqu’elle fut complètement arrêtée, son visage paraissait troublé. Le borgne eut alors une mine à la fois interrogatrice et concernée, demandant silencieusement à sa douce amie ce qui n’allait pas. Elle lui avoua avoir un mauvais pressentiment. Cette odeur étrange, peut-être ? Adrammalech s’attarda encore un peu plus dessus, tentant de déceler de quoi il pouvait s’agir.

Ce n’était comparable à aucune autre odeur qu’il ait pu sentir jusqu’à présent. Des relents draconiques se mêlaient à une forte mais suave senteur elfique. Le grand drake avait vu peu d’Elfes dans sa vie, mais sa mémoire olfactive n’oubliait que rarement les odeurs qu’il rencontrait, même celles remontant à plusieurs centaines d’années. Intrigué, Adrammalech s’imagina quelques scénarios dans sa tête, sans pour autant trouver la bonne solution. Puis soudain, une autre odeur attira son attention. Comment avait-il pu la laisser de côté ? Sûrement son attention avait trop été accaparée par le fumet étrange qui se dégageait devant lui. Ici non plus, la bête lui était inconnue. Une sorte d’animal, sûrement un félin. Mais de là à savoir de quel type… Dans ces montagnes, beaucoup de léopards des neiges vivaient dans des coins reculés, terrorisant les rares voyageurs osant s’y aventurer. Dans la forêt, peut-être aurait-il affaire à un lynx, ou à un chat sauvage ? Ces petites bestioles ne lui faisaient pas peur, aussi, il se concentra à nouveau sur la première senteur.

C’est là que tout se précipita. Du sombre amas de feuillus et de conifères, la source d’une des deux odeurs apparut, fonçant en direction des dragons. Hardie petite créature, pensa Adrammalech. Elle n’était cependant pas seule, et une autre ombre se dirigea vers la panthère sortie de la forêt. Une ombre qui se dévoila au grand jour lorsqu’elle se saisit du félin aux poils blancs. Là, le grand drake était fixé. Devant lui, une Elfe au corps frêle et aux longs cheveux, caractéristiques de son peuple, semblait tétanisée, car elle n’avait pas bougé depuis qu’elle avait retenu l’animal de s’aventurer plus au loin vers les deux gros mastodontes. Son regard les fixait, mais ce que se demandait le borgne, c’était d’où provenaient ces relents draconiques ? Un semblant de réponse se forma dans sa tête, qu’il préféra mettre de côté en attendant, ne sachant pas s’il avait tort ou raison. Puis, il s’avança d’un pas. De son esprit naquirent des mots, se répercutant dans la boîte crânienne de l’Elfe à genou.

« Paix, Elfe. Que nulle crainte n’anime ton cœur, car d’aucun grief envers toi nous ne sommes animés. »

Pointant son œil valide vers Gheata, il attendait sa réaction face au nouvel arrivant.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Sam 10 Oct - 11:33

Quand le félin se jeta toutes griffes sorties sur le duo de dragon, la première réaction de Gheata fut de pousser un puissant rugissement, désirant intimer respect et crainte dans le cœur de la petite créature téméraire. L'efficacité de son action ? Elle n'aurait jamais la fierté de la connaître, puisque qu'une fée se précipita sur l'animal pour l'arrêter et lui sauver la vie sans nul doute.

La dragonne bleue se fit bien plus douce en observant la petite fée blottit contre son compagnon terrifié à la vu des deux dragons. Gheata eu le sentiment qu'elle pensait bien vite se faire dévorer toute cru. Elle s'approcha à pas lent, son regard adoptant une expression de calme et de curiosité. Elle observa rapidement la petite fée, notant les armes qu'elle portait.

- Oui, comme le dit mon compagnon, tu n'as nulle crainte à avoir, nous ne sommes que de passage et faisons une halte pour nous reposer de notre voyage. Tu es bien loin de chez toi, pourquoi venir t'aventurer sur ces terres ?

Elle se rapprocha encore, étudiant la fée, humant son odeur et recula soudainement. Elle était de nouveau troublée, inquiète. L'odeur de cette inconnue lui évoquait d'ancien souvenir, une personne qu'elle n'avait plus côtoyée depuis si longtemps, une personne qu'elle croyait disparue. Et bien que Gheata savait au fond d'elle que cette fée était une parfaite inconnue, dont elle ignorait tout, que l'odeur qui émanait d'elle était différente de la dragonne à laquelle elle songeait, elle lui restait extrêmement familière. Elle se retourna vers Adra., s'adressant doucement à lui par la voie mentale.

- J'ignore pourquoi, mais elle me rappel quelqu'un de très important.
Revenir en haut Aller en bas



Lidyana "Lini" Andacialil

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Style de combat : Lames effilées & pointes affutées


MessageSujet: Re: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Mer 14 Oct - 15:27

Le rugissement du dragon résonnait encore en moi, tandis que ses échos vibraient encore dans la vallée, s'affaiblissant peu à peu. Je sentais dans mes bras la panthère des neiges trembler. J'ignorais si ses frissons étaient dûs à la peur que pouvait lui inspirer les deux grandes créatures ou s'il s'agissait de toute la tension qui l'animait depuis peu et que j'avais entravée par mon action. Je ne sus le dire car mon regard et mon attention étaient entièrement portés sur les deux dragons, étudiant leur réaction. Bien qu'ils semblaient parfaitement calmes, me tenais prête à agir au moindre de leur mouvement... Cette petite observation me permit de découvrir de nouveaux détails que je n'avais pu discerner à travers le feuillage du bosquet : la blessure à l’œil du plus grand des deux drakes ou les marques noires parcourant le corps du second, ainsi que le bijou à sa patte...

Avant que je ne puisse m'interroger plus longuement sur ce signe de richesse atypique aux dragons, je ressentis une sensation très étrange, comme si mon crâne était devenu subitement creux. Ce fut à ce moment que j'entendis une voix grave et profonde venir toucher ma conscience et résonner dans mon esprit. Mon corps se raidit, comme pour préparer à une éventuelle menace. Me souvenant de ce que j'avais lu sur ce peuple, je compris ce qu'il m'arrivait et me détendis. Inconsciemment, je sus qui dialoguait avec moi et mon regard se porta sur le grand drake aux écailles sombres, écoutant ses paroles. Ce n'était pas douloureux, ni même désagréable, bien que je trouvais cette manière de communiquer très intrusive. Puis ce fut au tour du second dragon de venir toucher mon esprit avec sa voix douce et posée. Un petit sourire vint se dessiner sur mes lèvres lorsque je compris mon erreur.

"Ainsi ce n'est pas un dragon, mais une dragonne"

Toutefois, l'atmosphère qui s'était créée après les propos amicaux des deux dragons, changea brusquement. En effet, la dracène s'était rapprochée de moi, sentant mon odeur et m'observant avec ses grands yeux verts pétillant d'une certaine curiosité. Ce fut à ce moment que son expression se mua. Sans que j'en comprenne la raison, elle recula précipitamment, retournant du côté de son frère d'écaille, sans cesser de m'observer. Je savais pertinemment que j'étais la cause de ce brusque changement. Cependant, je ne savais pas pourquoi et je détestais cela. Je ne supportais pas qu'une situation ou une information cruciale lui m'échappe. Surtout lorsque ma vie était potentiellement en jeu.

Sans intention de provoquer les dragons, je me relevai avec grâce, le regard toujours dirigé vers les deux imposantes créatures. Spontanément j'adoptais une posture proche de la position de repos : Le corps et la tête droits, les jambes légèrement espacées, un bras replié dans le creux de mon dos... Si ce dernier geste paraissait aux yeux de tous comme formel et anodin, il n'en était rien. J'avais maintenant une main proche de la poignée de l'une de mes armes. Ce réflexe, cet automatisme, avait quelque chose de rassurant, mais je savais qu'une simple lame ne servirait à pas grande chose face à deux dragons. Aussi, je détendis mon bras qui vint se placer le long de mon corps. Mon autre main se posa sur la nuque de Rashaa qui était à présent à mes côtés, assise sur son arrière-train. Bien que calmée, je sentais encore de la tension à travers son pelage blanc... Affichant une expression amicale aux dragons, je m'adressai à eux sur un ton calme et respectueux :

~ Veuillez excuser ma réaction. C'est la première fois que je rencontre des représentants de votre peuple et je craignais d'avoir pénétré sur votre territoire par mégarde. Enfin, comme vous n'êtes que de passage, j'imagine que ce n'est pas le cas Je marquai une petite pause, réfléchissant aux prochains mots que j'allais prononcer. Je continuai en employant ma main libre pour souligner mes paroles Pour répondre à votre question, je suis un peu dans la même situation que vous. Comme vous je ne suis que de passage ici. Comme vous je voyage et, connaissant l'endroit, je comptais me ravitailler en eau et en viande avant de continuer mon périple... Mais je me rends compte que je ne me suis pas présentée.

Je savais que je ne prenais aucun risque leur dévoiler mon identité et j'espérais que ma courtoisie mettrait à l'aise les deux dragons. Aussi, je leur fis ma révérence : Mes deux jambes se joignirent et tout le haut de mon corps s'inclina légèrement en avant. Dans ce même mouvement, j'ouvris les paumes de mes mains, tendant mon bras libre dans le prolongement de mon corps, légèrement détaché de celui-ci, et plaçant mon autre bras en travers de mon torse. J'exécutai tous ces gestes avec une grâce et une fluidité toute féline.

~ Je m'appelle Lidyana Andacialil Je me redressai, reposant une main sur la panthère et adoptant une posture plus posée. Mon regard se porta sur le plus grands des deux dragons, lui adressant un petit sourire Et pour votre information, et sans aucune rancune, mon cher ami aux écailles de nuit... je ne suis pas un Elfe, mais une Fée.

_________________

{MàJ 06.11.15} Journal de Lidyana Andacialil ~ Le récit d'une fée fuyant et recherchant sa nature
Apparence dans Histoires de familles & Transformation :
 

Apparence dans les autres RPs :
 

Apparence de dragonne :
 
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]   Dim 15 Nov - 12:13


Gheata s’approchait à pas de loups de l’Elfe, pendant que celle-ci essayait d’expliquer pourquoi elle se trouvait ici. Elle avait donc cru être sur leur territoire ? Habile remarque, car en réalité, ce territoire n’appartenait encore à aucun clan dans les alentours. En y réfléchissant, Adrammalech y vit une opportunité future pour son projet d’établir un clan avec sa dulcinée. Au fond de lui-même, plus qu’un clan, Adrammalech voulait réellement passer sa vie entière aux côtés de la dracène bleue. Le clan n’était qu’un moyen parmi tant d’autres pour arriver à ce résultat. Et il ferait tout pour que ses objectifs se réalisent. Tout. Et il avait déjà montré qu’il était capable de tout…

Alors que sa belle humait l’air ambiant, elle s’en trouva brusquement troublée, et sur ses traits pouvaient se lire à la fois de l’incompréhension et de l’inquiétude. Le drake bleu nuit, compatissant, se rapprocha de son aimée qui s’était tournée vers lui. Elle lui disait se souvenir de quelqu’un d’important lorsqu’elle sentait l’odeur de l’Elfe. Une fois rapproché, il vint caresser le cou de Gheata en la regardant droit dans les yeux.

« Du calme. Ce n’est sûrement rien, ton esprit qui te joue des tours. »

Cependant, il ignorait catégoriquement à quelle personne elle faisait allusion. Et son soudain changement d’humeur l’avait quelque peu dérouté. Pourquoi s’inquiéter pour si peu ? A moins que ce ne soit pas si peu, justement. Il tirerait cette histoire au clair le moment venu, mais pour l’instant, il avait une dragonne à réconforter, et une Elfe à interroger. Heureusement, cette dernière n’eut pas besoin qu’on lui pose les questions, car elle se présenta d’elle-même au couple draconique. Elle avait fait une révérence, chose qu’il n’avait encore vu se pratiquer que chez son peuple. Il sourit. Elle marquait déjà un point.

Ensuite, elle se présenta sous le nom de Lidyana Andacialil. Elle avait l’air plus confiante, son animal également, à mesure qu’elle se redressait et abandonnait ses réflexes martiaux. Adrammalech avait l’œil pour ce genre de choses, car lui-même avait encore du mal à se débarrasser de cette tension qui lui habitait tout le corps en permanence. Elle aussi, avait-elle dû affronter beaucoup d’autres personnes ? Peut-être même des gens de son propre peuple, à son instar ? Encore une question qu’il ne poserait jamais.

Apparemment, il avait fait une petite erreur dans son pronostic. Face à lui, il avait une Fée, et non un Elfe. Pas très sûr de la différence, si ce n’était peut-être les ailes à l’arrière du dos, il se demandait s’ils faisaient partie de la même espèce. Haussant les épaules, il répondit mentalement à la petite créature :

« Veux-tu bien pardonner mon manque de discernement. Je ne suis point habitué aux différences ethniques et raciales des peuples bipèdes, que je ne connais d’ailleurs sûrement pas dans leur entièreté. J’ai pour nom Adrammalech, pour l’instant sans véritable clan. A mes côtés, Gheata, le soleil de mes nuits, anciennement membre du clan Adaela. »


_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoires de familles [PV ~ Adrammalech , Gheata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoires cochonnes ..(pour lecteur averti)
» Histoires RP
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Histoires korriganes
» 99 Histoires d'Héritiers



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Territoire des Dragons :: Montagnes Rocheuses-