Partagez | 
 

 Au coeur des campagnes. (Braod Longgar - Vnyx)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Braod Longgar

Invité



MessageSujet: Au coeur des campagnes. (Braod Longgar - Vnyx)   Sam 4 Juil - 14:23

Message de Braod Longgar, humain.


La campagne entre rive droite et blanche ville, une zone emplie de nombreux champs, tous plus rentable les une que les autres. Un véritable festival de couleur et de nourriture, il était loin le temps où ses terres avaient été brûlé par la famille Lakt. Braod avait quitté blanche ville dans la matinée avec son ours Dak pour rejoindre son fief principal, des cernes était visible sur son visage, la nuit  avait été agité.

Depuis que les annonces révélant que le roi de leur peuple était responsable des enlèvements, la révolution était à deux doigts d'éclater, et elle risquait d'être violente. Si il avait put contenir pacifiquement et rapidement la rébellion à Rive-Droite celle de blanche-ville s'était montré plus difficile, ces derniers ayant eut le temps de rassembler armes, parents et combattant dans les forêt de l'est, semblant se préparer à agir de leur propre chefs. Braod avait donc du s'y rendre seul et les raisonner, les négociations avait été difficile  mais il avait réussi à les convaincre de le laisser s'en charger. Il était proche du peuple, proche de chaque paysan sur ses terres, c'était sûrement grâce à cela qu'il avait put éviter que ces derniers aillent se faire massacrer sous les épées de la garde royale.

Le membre de la chambre ne savait que pensez de cette situation, dès que les enfants avaient commencé à disparaître sa sœur et son réseau d'information c'était mis à les traquer et les recherches en quête de vérité s'étaient décuplés depuis l'annonce sur l'identité du coupable. Braod trouvait cela inacceptable, mais il ne savait que pensez de cette révélation. Il y avait tant de mauvais coup, tant de manipulation dans ce royaume qu'était le siens, il ne pouvait que douter de cette annonce, de ce coupable. Voila pourquoi ses informateurs, ses espions, ses assassins dirigés par sa sœur grattait les informations dans l'ombre sans s'arrêter depuis plusieurs semaines. En quête d'une réponse confirmant ce qui était dit, ou d'une toute autre vérité.

Les semaines allant suivre seraient sombre pour le royaume, les nobles allaient sûrement profiter du léger chaos pour se mener leur propres guerres, quand au roi s'il finissait entre les mains du peuple il finirait probablement lynché. Cette révolution pouvant tant être mené par des parents en colère que par des mercenaires ne cherchant qu'à gagner en réputation, ou alors des imbéciles se disant porteur de justices, venant de tout peuple, des idiots. Triste époque...

Quoi qu'il en soit Braod venait d'arriver dans l'un des nombreux villages fermier parsemant ses terres, son ours à ses côtés. Linille étant resté à Blanche-ville pour garder un œil sur la situation. L'homme était vêtus d'une simple chemise blanche, d'un pantalon noir souple et de botte robuste, très loin des tenues d'apparat d'on faisait preuves de nombreux nobles. Seul sa lame de haute facture accroché à sa ceinture le trahissait, une fois dans le village il fut surpris qu'un bon nombre des habitants avaient récupérés fourches et armes et s'était rassemblé. Il s'approcha et l'un d'entre eux remarqua sa présence.

- Mon seigneur nous avons un problème...

Braod haussa un sourcil avant de répondre.

- De quel genre ?

Le paysan lui montra du doigt non loin une ombre volante, un dragon, vola qui était plutôt rare en ces terres.

- Il y a un dragon qui traîne non loin, il n'a pas vraiment fait de dégâts mais avec les différents villages brûlé récemment, nous ne somme pas vraiment tranquille.

Le bretteur soupira, il était vrai qu'un dragon bleu avait fait pas mal de dégâts dans de nombreux village il y a quelques temps, normal que la méfiance des hommes augmentent envers la race des dragons. Même si ils étaient tous différent, ce genre de dragon cinglé avaient une très mauvaise répercussion sur la réputation de l'ensemble de sa race, il serait arrêter dans sa folie par des dragons tôt ou tard, Braod en était sûr. Le sabreur donna une grande tape amical sur l'épaule de l'individu, sourire éclatant au visage.

- Détendez-vous, ranger vos armes et retournez à vos occupations. Les dragons fou et hostile sont rares, la plupart sont pacifique, laissez moi m'en charger.


En disant cela il se mit en route et il quitta donc le village pour se rendre dans la direction indiqué, voyant au loin l'ombre du dragon indiqué. Il s'y rendait tranquillement, son ours marchant à ses côtés, les dragons voyageurs étant rares il était plutôt heureux à l'idée de pouvoir discuter un peu avec l'un d'entre eux. Cependant si se membre de la race draconique venait à être aussi fou que ce cracheur de feu bleu...alors le sang devrait couler.

Décidant de mettre cette pensée de côté le noble commençait à arriver au niveau du dragon...ah bah non visiblement il s'était trompé. C'était une dragonne, heureusement qu'il avait l’œil après avoir vécu parmi les dragons pendant quelques années sinon il se serait lamentablement planté, rien de mieux pour vexer son interlocutrice.

- Bien le bonjour dragonne, c'est assez rares de voir des membres de votre peuple sur mes terres, surtout ses temps-ci. Quel bon vent vous amène ?

Bonne humeur quand tu nous tient...
Revenir en haut Aller en bas



Vnyx

avatar

Féminin Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: Au coeur des campagnes. (Braod Longgar - Vnyx)   Lun 6 Juil - 1:55

Message de Vnyx, dragonne.


La dragonne avait passé la dernière semaine à survoler les terres humaines, ne sachant si elle devait se poser ou non. Les avertissement du dragon bleu flottait encore dans ses pensées, bien qu'elle sache que ça n'était pas un avis objectif, loin de là. Elle hésitait donc, passant ses journées dans le ciel à observer les va-et-viens humains et dormant dans un grand champ la nuit. Sa chouette, Yald, l'accompagnait quelques fois mais restait le plus souvent au dessus du champ, surveillant mulots et souris vagabondes.

Une chose la fascinait de ces bipèdes: ils semblaient toujours pressés de tout. Ils voulaient tout faire en même temps et courraient toujours en tous sens pour diverses tâches. Leur vie était-elle si courte, qu'ils se sentaient obligé de tout faire avant que leur temps ne manque? Le fait étant que Vnyx ne comprenait pas cet empressement, les dragons vivant très longtemps ils n'avaient pas besoin de se précipiter de tous les côtés. Continuant ses observations, par un matin très ensoleillé, la dragonne remarqua plusieurs hommes, femmes et enfants qui la pointait de temps à autre avec un air à la fois terrifié et curieux. Les dragons devaient avoir mauvaise réputation dans ces contrées, raison de plus pour rester dans les airs. Un soir, en voulant se poser pour dormir, elle avait heurté une grange et l'avait réduit en miettes. Les animaux étaient saufs, mais le fermier en colère avait menacé la dragonne d'une fourche alors qu'elle tentait vainement de s'excuser pour les dommage et offrait de reconstruire la grange détruite. Rien à faire, l'homme l'avait menacé en gesticulant de colère et la dragonne était partie trouver un endroit plus éloigné. Donc jusqu'à maintenant, en une semaine d'observation, Vnyx avait constaté que les hommes étaient extrêmement pressés et entêtés, voir même haineux pour certains. Seuls les jeunes enfants la pointaient avec des regards pleins de fascination, ils ne devaient pas avoir rencontré Adrammalech ceux-là.

Épuisée par une autre journée de vol, la dragonne atterrit dans un vaste terrain vide. Elle s'alluma un petit feu, juste de quoi être au chaud pour dormir et s'allongea sur ce lit flamboyant, Yald blottit sur son épaule. Elle était affamée et assoiffée, mais trop fatiguée pour se mettre en quête de repas pour ce soir. Ça attendrait le matin suivant. Au moment où ses yeux se fermèrent, un bruit léger la mit en alerte et elle releva la tête, méfiante.

"Qui est là?"

Une voix se fit entendre dans la pénombre et elle vit une petite silhouette humaine, accompagnée d'une boule de poils énorme.

- Bien le bonjour dragonne, c'est assez rares de voir des membres de votre peuple sur mes terres, surtout ces temps-ci. Quel bon vent vous amène ?

La chouette lança un hurlement d'avertissement, alors que la dragonne se relevait pour faire face à l'étranger.


"Bonjour, es-tu ici avec haine ou avec curiosité? Je vous dirai alors ce qui m'amène ici"

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Braod Longgar

Invité



MessageSujet: Re: Au coeur des campagnes. (Braod Longgar - Vnyx)   Dim 12 Juil - 20:31

Message de Braod Longgar, humain.


A son approche une chouette qui se trouvais proche de la dracène se mit à hululer de manière assez agressive, si Braod s'était contenté de levé un sourcil de méfiance se n'était pas le cas de son ours Dak qui instinctivement se leva sur ses deux pattes arrières et poussa un violent hurlement, le membre de la chambre tapota gentiment le ventre de son ours pour le calmer, ce dernier lâcha un bref grognement et se remit sur ses quatre pattes.

- Tout doux mon grand, pas besoin de te brusquer. Veuillez l'excuser chère dragonne.

La boule de poil lâcha un dernier grognement, plus boudeur qu'autre chose face à la réprimande, bien que gentille, de son maître. Voyant ce dit air boudeur l'humain laissa sa main traîner sur la tête de son ours pour lui faire passer cela tandis que son visage chaleureux se tournait de nouveau vers la dragonne qui semblait l'interroger sur les intentions de sa venue. Voila qu'un climat de méfiance était installé, Braod afficha un sourire honnête.

- Du calme, je ne suis nullement là pour vous causez du tord, tous comme tu vous n'êtes pas là pour causer du tords sur ces terres je pense. Du moins je l'espère...

Son sourire rayonnait, ses paroles étant lâchés avec une voix emplies de bonne humeur, pas stressé le moins du monde il s'avança vers la dragonne et donc du feu, son ours s'allongea en premier non loin de la source de chaleur et Braod lui put s'asseoir puis s'adosser sur le flanc poilus de Dak. Ses yeux toujours poser sur la dragonne présente.

- Il est vrai que ma présence est due à la curiosité, car on ne peut sortir que grandit d'une discussion avec un membre de votre peuple. Enfin tant qu'on ne tombe pas sur la minorité instable, dans ses cas là on finit plutôt en cendre, c'est tout de suite moins enrichissant pour le coup.

Il lâcha un rire franc suite à ce qu'il venait de dire, il parlait naturellement et sans arrières pensés, sa posture et son visage ne lui faisant dégager qu'une force chaleureuse comme à son habitude, laissant le calme revenir suite à son rire il se décida à reprendre la parole.

- Mais j'en oublie de me présenter, je suis Braod, je vis sur ses terres.Toute fois il est clair que vous n'êtes pas du coin, vous faites partie de ses quelques dragons voyageur parcourant le monde loin de leurs clans ? Puis je savoir votre nom ?

Il connaissait un bon nombre de dragon, la grande majorité préférait une vie tranquille entièrement basé sur les terres rocheuse et les îles volantes. Toutefois une petite partie avait décidé de voyagé partout, en faisant des vadrouilleurs assez impressionnant. Quoi qu'il en soit elle n'avait pas montré d'intention hostile à son approche et il n'en avait pas montré non plus, pas question que cela finisse en bain de sang, fort heureusement.
Revenir en haut Aller en bas



Vnyx

avatar

Féminin Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: Au coeur des campagnes. (Braod Longgar - Vnyx)   Jeu 30 Juil - 19:51

Message de Vnyx, dragonne.

- Mais j'en oublie de me présenter, je suis Braod, je vis sur ses terres.Toute fois il est clair que vous n'êtes pas du coin, vous faites partie de ses quelques dragons voyageur parcourant le monde loin de leurs clans ? Puis je savoir votre nom ?

Vnyx se détendit en voyant que l'inconnu n'était pas hostile et elle caressa la chouette du bout de la griffe pour le calmer. Il n'y avait plus besoin de se faire menaçant. La dragonne réfléchit tout de même quelques secondes à sa réponse, pour ne pas en révéler trop à son sujet trop rapidement. Ne pouvant parler, elle s'adressa à l'homme par la pensée.

"Je suis Vnyx, du moins c'est ainsi que se prononce mon nom dans votre langue. Il y a peu de temps j'appartenais encore à un clan, mais je suis maintenant une voyageuse en quête de savoir."

Oui, cette réponse convenait parfaitement. Elle repensa à la blague de Braod, disant que si l'on tombait sur les rares instables on finissait en cendres et elle repensa à sa rencontre avec Adrammalech, l'inconnu lui disant de se méfier des hommes. Une fois de plus, la curiosité voulu prendre le dessus sur la méfiance et la dragonne ne sut contenir ses mots:

"Vous avez parler d'instables, pardonnez ma curiosité mais auriez-vous croiser la route d'un énorme borgne bleu? Si mes souvenirs sont bons, il se nommait Adrammalech et détestait les humains comme la peste."

Peut-être qu'avec un peu de chance il savait de qui elle parlait et ça leur ferait au moins un point commun sur lequel échanger. Et pis elle ne voyageait pas pour éviter les rencontres, bien au contraire, donc autant entamé la discussion sur un sujet ou l'autre. La chouette s'était détendue et voletait maintenant au dessus de la tête de l'ours, tout juste hors de la portée des griffes et des dents de l'animal, tout en lançant de petits cris provocateurs et joueurs. Vnyx somma l'oiseau de rester prudent, elle ne voudrait pas avoir à se trouver un nouveau compagnon après tout ce temps. Offensé, Yald vola jusqu'à l'homme, sans regarder la dragonne, et se posa sur son épaule, boudeur.

"Je suis désolée pour cet emplumé impoli, il est boudeur depuis notre départ des montagnes. Vous dites venir de ces terres, alors peut-être saurez-vous me raconter l'histoire de cet endroit."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Au coeur des campagnes. (Braod Longgar - Vnyx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-