Partagez | 
 

 Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Knurt Zob

Invité



MessageSujet: Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)   Lun 29 Juin - 19:42

Message de Knurt Zob, gobelin.


Les savanes entourant les contrés sud ouest, annonçant aux voyageurs la possible présences des êtres les plus stupides de cette terres : les gobelins ! Fier guerrier -ou pas- bien que petit, toujours à se battre à 1000 contre 1 pour éviter de prendre des risques, si c'est pas beau ça. Sur ces terres de savanes semblaient se trouver une créature assez voyantes, blanche, douce, laineuse, insouciante. Au loin sur l'une des collines, on pouvait voir un chasseur à l’œil aiguisé, chevauchant une monture assez particulière. Il ne restait que quelques instants avant que se fin et discrèt chasseur ne parte en chasse.

- MOUTON !

- MOUUUUUUUUUUUTTTTTOOOOOONNNNNN !!!!

Ah bah non en fait, la discrétion à pris des vacance. Un hurlement s'était fait entendre, suivit d'un échos bien plus violent et soudain le cavalier gobelin s'était élancé suivit d'une véritable marée vertes gobeline d'un nombre suffisamment grand pour que le mouton puisse les entendre venir de très loin. Cependant malgré cette stratégie valant un bon zéro pointé le mouton ne put échapper à la pluie de flèche lancé par les troupes vertes. Knurt et les guerrier de sa tribu arrivèrent sur leur proie et la mirent dans leur chariot foireux où se trouvait d'autres bestioles plus au moins grosse, chariot tiré par le troll de Knurt : Konnar. Mais soudain, une nouvelle proie se fit visible..

- SERPENT !

- SEEEEEERRRRRPEEEEENNNNNNNNNNT !!


Et oui un serpent assez gros avait été repéré, c'était à son tour, une nouvelle fois la marée gobeline chargea le serpent, c'fou comme la furie combative des petit hommes vert lorsqu'ils étaient nombreux avait le don d'effrayer n'importe qui. Une fois la proie tué, haché menu et massacrer elle fut elle aussi mise dans le chariot. Le chef de guerre étant sur son sanglier géant posa son regard sur ses sbires.

- Suffit, on ren'tr maizon ! Et A près cuisse taut, au bou'lot !

Les gobelins hurlèrent de joie et commencèrent à faire demie tour dans le but de rentrer à leur village, cependant alors que la majorité partaient assez vite avec le chariot, Konnar compris. Knurt lui remarqua un petit groupe d'homme à cheval au loin,il pouvait voir ces derniers traîner des cadavres de peaux vertes, encore des brigand ayant piller un village autre que le siens. Le chef de guerre fit signe aux gobelins restant près de lui de le suivre, environ une vingtaine ! Et alors il hurla :

- BRIGAND !

- BRIIIIIIIIGAAAAAND !

Et la troupe de gobelin s'élança à toute vitesse, bien en colère et prête à en découdre, lorsque soudain en s'étant finalement approché ils remarquèrent que les brigands étaient tous sans exception...équipés d'armes et d'armures lourdes. Oups...la grosse boulette, ils allaient morfler les petits. L'un des cavaliers qui avaient semble t'il une carte dans les mains adressa un regard à notre cher Knurt.

- Un problème gobelin ?


Toute la troupe de gobelin déglutit, pourtant le chef lui ne se laissa pas démonter bien qu'il était à deux doigt de se barrer.

- Ouais, Kasse t'oua d'mes tayres 'vec ta bande de troue-fion ! j'suis Knurt Zob et zai...

Soudain le gobelin se mit à réfléchir, comptant sur ses doigts lentement avant de reprendre..

- ...et zai deu miles gob' a'vec moi fu'myer !


Provocation ridicule quand tu nous tiens, pourtant cela ne fit pas son effet, en effet les 10 brigands éclatèrent de rire d'un seul coup pendant que notre cher chef gobelin regardait en arrière. Ses vingts sbires s'étaient enfuie en courant à toute vitesse, le laissant seul planter là. Oh petit Knurt, comment va tu te tirer de ce mauvais pas ? Il lacha tout de même un …

- BANDE DE TRAYTRES !!!


Une fois sa colère extérioriser il observa trois des brigands dégainer leurs lames, ah bah il semblait que le sang aller couler visiblement. Le gobelin afficha un sourire niais et gentil en levant les mains comme pour les calmer et soudain il détourna l’agressivité des 3 bonhommes sur leurs chevaux. De ce fait ses derniers exécutèrent leurs montures d'un bon coup d'épée alors qu'ils étaient encore dessus, entraînant donc leur chute. Le gobelin hurla d'un rire mauvais et moqueur jusqu'à ce ue tout les autres dégainent à leurs tour.

- Re'pli statébigigique !

Et sans demander son reste Knurt donna un coup de talon à Crado son sanglier géant et celui ci fit demie tour pour détaler à toute vitesse, poursuivit par 7 brigand à cheval en colère, semblant prêt à hacher menu notre cher petit gobelin qui flippait complètement car un gobelin seul est un gobelin complètement vulnérable !

- A L'AIIIIIIIDEEEE !!

Fierté, quand tu ne nous as jamais effleuré...voila un chef de guerre étant rendu à appeler à l'aide, a voir désormais si une âme charitable viendrait peut être sauvez la peau de ce petit homme vert.
Revenir en haut Aller en bas



Azraïel Tyros

Invité



MessageSujet: Re: Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)   Lun 29 Juin - 20:34

Message d'Azraïel Tyros, humain.

La chaleur, s'il y avait bien quelque chose qu'Azraïel détestait plus que les autres, c'était cette stupide et étouffante chaleur. D'autant plus qu'après un rapide inventaire de son sac de voyage il n'avait plus ni eau ni nourriture. Il regrettait déjà de ne pas s'être arrêté au village qu'il venait de traverser quelques heures auparavant.
Que faisait il ici ? Seul, en sueur et sans même un cheval ? C'est très simple ! Il ne faisait rien, il se contentait de marcher. A dire vrai il n'avait jamais vue de Gobelin, cela peut paraître stupide mais jusqu'à aujourd'hui le jeune homme n'avait jamais mis les pieds sur leur terre. Il se disait de ces petits êtres verts qu'ils étaient aussi laids que stupides. Des cibles parfaites, d'autant plus qu'il pourrait sans mal les pousser à lui donner quelques vivres.

Aurait il néanmoins le temps de trouver un village de gobelin avant de mourir de faim, de soif ou de chaud ? C'est cette question qui lui fit risquer de tourner les talons. Il devrait retourner au village, trouver une gentille famille à manipuler, profiter du gite et du couvert pour finir par les tuer ou par les laisser vivre selon son humeur au petit matin. Alors qu'il se décida à faire demi tour, un crie irritant percuta ses oreilles.

- MOUTON !

Puis d'autres cries, plus nombreux et en cœur.

- MOUUUUUUUUUUUTTTTTOOOOOONNNNNN !!!!

Se laissant guider par de soudain bruit de courses il aperçue au loin ce qui semblait être.. un.. groupe de chasseur. Un très petit groupe.. composé d'une horde de gobelins tous moins discrets les uns les autres. Cependant le pauvre animal eu beau galoper aussi vite que lui permettait ses quatre sabots, il s’écroula lourdement au sol le corps criblé d'une dizaine de flèches. En voilà une techniquement de "chasse" intéressante. Et le pire dans tout ça c'est qu'à en croire les récits ces êtres dégoûtants se battaient de la même manière. Petits et trapus ils n'avaient pour eux que leur nombre. Atout qui se révélerait inefficace contre les cavaliers qu'il apercevait non loin d'eux.

- SERPENT !

- SEEEEEERRRRRPEEEEENNNNNNNNNNT !!

Le jeune homme trépignait d'impatiente, il allait voir des gobelins se battre, et avec un peu de chance ces brigands en laisserait un en vie. Après tout Azraïel n'avait pas fait tout ce chemin pour rien.

Les cavaliers n'avaient pas l'air d'avoir remarqué les Gobelins, chose étonnante si l'on considère leurs cries de chasse. Puis le moment tant attendu arriva, tandis que la majorité de la horde s'éloignait avec un chariot rempli de cadavres d'animaux, celui qui semblait être leur chef ainsi qu'une vingtaine d'autres s'élancèrent vers les humains.

Fait décevant, les "hommes" du gobelin cavalier se mirent vite à la poursuite de leur courage, courage qui ne semblait pas être dans la direction des cavaliers. Deuxième fait étonnant, Trois des brigands se mirent à perforer leurs propres monture de leurs épées pour s'étaler sur le sol la tête la première. Un rire s'échappa du gobelin, un rire mauvais qui ne semblait en aucun cas surpris. Ce spécimen serait intéressant. Aussitôt les cavaliers restant se mirent à la poursuite du petit être vert, celui ci talonnant son sanglier.. dans sa direction. Il y allait avoir du spectacle. D'abord tenté par se cacher pour laisser le Gobelin mourir par l'épée des hommes en colère, Azraïel décida de ne pas bouger. Hors de question qu'il reparte sans avoir passé un moment avec au moins un gobelin, et celui ci semblait tout indiqué pour être le bon. Ainsi ne broncha t-il pas quand le large sanglier se rua sur lui, poursuivit par le groupe de brigands armés jusqu'aux dents.
Revenir en haut Aller en bas



Knurt Zob

Invité



MessageSujet: Re: Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)   Mar 30 Juin - 21:21

Message de Knurt Zob, gobelin.


- MAAGNNNNNE TOUA CRAAAAADOOO, HUE! KONNNNAR AU PIEEEEEED!

Notre gobelin continuait d'appeler désespérément son troll au loin. Son sanglier géant lui, grogna tout en accélérant, visiblement aussi pressé de s'enfuir que son maitre, c'est fou comment les lâches sont douer pour se trouver et trainer ensemble hein? M'enfin pas le temps de débattre sur ça, le sanglier et le gobelin continuaient de s'enfuir à tout allure en hurlant de peur tandis que les cri de rage des 7 cavalier les talonais. Mais soudain, un héros se fit voir au loin, un homme qui le sauverait de cette situation, un guide, un ami! Le gobelin tandis ses bras de manière accueillant en souriant pendant qu'il approchait, tandis que le sanglier lui se décalait un peu pour pas le charger.

- Keupain !


Et le sanglier...passa à côté de lui tandis que Knurt venait d'activer sa magie, en effet keupain comme disait Knurt avait pour le coup la signification de "pigeon". Ce fut donc pour cela que l’agressivité de quatre des cavaliers se détourna sur le petit humain n'ayant rien demandé. M'enfin il en avait toujours 3 sur le dos, heureusement ses cries de terreur avait enfin été entendu, son troll se voyait au loin en train de courir dans sa direction ayant abandonné le chariot visiblement, quel bestiole fidèle envers celui qui le nourrissait, si c'est pas beau.

Le sanglier fit soudain demie tour pour charger, vite dépassé par le troll qui térassa les cavaliers en chargeant dans le tas, récupérant deux trois blessures légères au passage. Le gobelin sur son sanglier se décida à charger en direction des autres qu'il avait laissé au p'tit gars, bien décidé à en finir avec ses péquenaud trainant sur SES terres! Pourtant il ne savait pas qu'elle était la situation là bas alors accompagné de son troll il se rapprocha de nouveau vers l'humain en levant la main, grand sourire au visage. Ne voyant pas si il avait oui ou non résisté à l'assaut ennemi.

- T'ten sore keupain? T'vivant?


Hypocrisie quand tu nous tiens, le gobelin entendait du bruit à nouveau, sa horde revenait vers lui, évidemment ils allaient pas voyager sans un chef et sans un troll, ils étaient bien trop lâche pour ça. Tant mieux ça lui donnerait l'occasion de punir les vingts ayant fuie, mais pour l'heure son regard restait entièrement concentré sur l'humain ne semblant pas être un bandit ainsi que sur les brigand. La poussière ambiante du aux sabots ayant galopé l'empêchant encore de bien voir qui était vivant et qui ne l'était pas.
Revenir en haut Aller en bas



Azraïel Tyros

Invité



MessageSujet: Re: Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)   Mar 30 Juin - 22:12

Message d'Azraïel Tyros, humain.

- Keupain !

Que quoi ? A peine le sanglier géant l'avait il dépassé que quatre des brigands s'arrêtèrent devant lui, le regard chargé de haines ils descendaient déjà de leurs montures. L'un d'eux, le plus imposant s'approcha le premier.

- Ne faites pas ça.. marmona le jeune homme.

Mais déjà les quatre cavaliers lui faisait face, et c'est sans le moindre mot qu'ils chargèrent. Ne reculant pas d'un pouce Azraïel fixa celui qui semblait être leur chef. Aussitôt son regard haineux se détourna vers son compagnon de droite qui fini une épée en travers de la gorge. Un autre fuyait déjà, criant à la mort comme si seule sa voix pouvait le sauver. Le chef quand à lui fixait la gorge ouverte de son camarade avant de tomber à genoux. Le jeune homme pouvait se concentrer sur le dernier, celui ci restait fixé au sol, il ne bougeait plus. Balançant son regard du fuyard à son ami mort en passant par son chef en état de choc.
Il se mit à balbutier.

- Qu'est ce que.. Mais.. Bard..pourquoi.. Non enlevez ça, enlevez ça ! pitié ! Arrêtez ça !

Il se mit soudain à griffer son visage de ses mains, de plus en plus frénétiquement, comme pour enlever quelque chose qui le terrifiait. Puis quand il en eu fini avec la peau de son visage, il saisit son épée à deux mains avant de se l'enfoncer dans l'estomac. Il resta ainsi, inerte, à genoux. Défiguré et abreuvant la savane d'une boisson macabre.

Le souffle court, Azraïel reporta son attention sur le seul qui restait. Le dénommé Bard n'avait pas bougé, et d'après l'expérience du jeune manipulateur, il ne bougerait plus avant très longtemps.

- T'ten sore keupain? T'vivant?

Ce petit être ignoble venait de le mettre en danger, et non content d'avoir fui il revenait avec le sourire. Se retournant rageusement il se calma vite en apercevant le troll et les quelques.. vingtaines de gobelins qui suivait le petit chef.

- Bien sur je m'en sort. Je ne sais pas ce qui leur a pris, la vision du troll a du les effrayer. Ils sont devenus fous et ont préféré fuir ou mettre fin à leurs jours.

Il fixait nerveusement le troll, celui ci n'aurait aucun mal à broyer son corps frêle sous ses poings, heureusement il semblait n'avoir d'yeux que pour l'imbécile en chef. Aussi Azraïel décida t-il de faire en sorte que ce haut de pyramide l'apprécie.
Avec un grand sourire et comme si de rien n'était, il ajouta.

- Je meurs de faim l'ami.
Revenir en haut Aller en bas



Knurt Zob

Invité



MessageSujet: Re: Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)   Jeu 2 Juil - 20:45

Message de Knurt Zob, gobelin.


Ah bah visiblement l'humain s'en était plutôt bien sortit à en voir les différent cadavres de bandit à ses pieds, leur sang coulant sur les terres sèches de la savane gobeline. Par contre le gars à la carte lui semblait encore vivant mais pas trop en état de bouger, état de choc visiblement, il lui faudrait bien deux ou trois claque pour le ramener à la réalité. Knurt se demandait comment l'humain avait fait cela, il n'avait pas pourtant l'air d'un combattant. La réponse lui fut pourtant vite donner.

- Bien sur je m'en sort. Je ne sais pas ce qui leur a pris, la vision du troll a du les effrayer. Ils sont devenus fous et ont préféré fuir ou mettre fin à leurs jours.

Selon lui c'était donc le troll qui avait déclenché la panique et le suicide des gus, étonnant, ces types avaient l'air d'être des habitués du coin et vu le nombre de troll traînant dans les terres maléfique n'en avait ils vraiment jamais vu ? Le gobelin laissa tomber se réflexion sous peine de faire surchauffer ses quelques neurones actifs. Ce gosse semblait pas être un bandit en tout cas, pas de raison de l'attaquer, l'un comme l'autre ils allaient pouvoir reprendre leur chemin lorsque soudain.

- Je meurs de faim l'ami.

Le regard du chef se posa de nouveau sur l'humain, il avait faillit sortir une phrase réflexe du style « ba Krève an sil-ensse ! ». Pourtant non, il ne se sentait pas d'humeur à dire ça, il avait même envie d'être de bonne grâce avec le pigeon lui ayant permis de survivre aux brigands. Knurt fit un signe à un gobelin qui sortit un couteau et s'approcha du mouton, pendant ce temps Knurt détacha sa gourde et l'envoya doucement vers l'humain pour le faire patienter.

- 'Scaliet.

Plusieurs gobelins se mouvèrent à côté du sanglier, certains faisant la courte échelle à d'autre de façon à former un escalier vivant. Escalier que le chef emprunta pour descendre de sa monture géante sans trop d'encombre, ne souciant aucunement des jérémiade et autre couinement de douleur de ses pairs. Il était le chef et contrôlait sa tribu d'une main de fer, enfin presque au vu de la fuite de  ses troupes il y a peu. En tout cas le sbire au couteau venait vers lui avec deux morceaux de chaire sanguinolent, Knurt les pris puis en donna un à son sauveur. Grand sourire au visage...

- Et V'la, c'du su-père mort sceaux t'sais, c'afon sou l'langue, sa'vour bien Keupain.

Il serait mal vu de refuser un tel présent, surtout offert par un radin comme Knurt. Le gobelin offrait cela de bon cœur, ne pensant même pas au fait que la bouffe crue pouvait déranger les humains. Eux  gobelins mangeait tant cuit que crue alors pas besoin de se gêner, il mangea sans hésiter sa part, recouvrant ses babines verte de sang, ah dieu qu'il était bon de récupérer des forces après un dur combat mené par son troll, n'est-ce pas ? Son regard se posa sur les cadavres humains ici et là...

- Reck'péré leur z'arm et ler z'armure, go d'chariot. 'Mnez moi l'reste. SAUF VOUS !


Il avait dit la fin de se phrase en pointant du doigt le groupe de vingt gobelin l'ayant lachement abandonné tout à l'heure, pendant que les autres commençait à piller les cadavres et le brigand en état de choc. Knurt lui s'approcha du premier gobelin dissident, lui saisit le nez avec gantelet métallique puis il le tordit dans un violent « crac ». Il fit de même avec les 19 autres puis déclara.

- Prochaine fois, v'servé d'steak à Konnar !

Une fois la punition passé il se tourna vers l'homme et son sourire lui revint instinctivement, malgré la sympathie dont il faisait preuve il était tout de même curieux et méfiant.

- 'dit moi, c'koi t'nom ? Qu'ek t'u fou s'ur m'tayres ?

Il était bien en dit de se poser la question, les bigands humains et autre pillant les villages gobelins c'était commun, des caravanes marchande sur protégé allant du royaume humain au démoniaque c'était encore passable. Mais un péquenaud seul dans la savane gobeline...mouais. Quoi qu'il en soit ses sbires avaient récupérés toutes les armes et armures, ils allaient pouvoir s'équiper des armes et revendre les armures, trop grande pour eux. Pourtant un gobelin avait ramené au chef deux objet, une sorte de fiole avec un liquide bleu, et une carte. Rangeant la fiole le gobelin ouvrit al carte, ne compris quasi rien avec ce qui était dessus et la montra à l'humain.

- Gné ?!
Revenir en haut Aller en bas



Azraïel Tyros

Invité



MessageSujet: Re: Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)   Ven 3 Juil - 12:01

Message d'Azraïel Tyros, humain.

Deux constatations, premièrement l'esprit de ce gobelin ne semblait pas fonctionner comme ses victimes habituelles. Il y avait ce petit quelque chose de stupide, mais aussi cette mesquinerie naturelle qui lui poserait quelques problèmes. Toute fois et à son grand soulagement, malgré ces quelques obstacles contrôler les sentiments du petit chef ne lui avait pas coûté d'énergie, ou presque pas. Ce qui était une bonne chose après l'épisode des brigands.

L'abrutis en chef fit un bref signe à ses troupes tout en faisant rouler sa gourde aux pieds du jeune homme. Ce n'est pas la politesse qui allait l’étouffer. Se penchant non sans rester sur ses gardes, il ramassa la gourde pour boire de tout son soul. De l'eau, enfin. Ses efforts pour neutraliser ces bandits additionné à cette insupportable chaleur avaient commencé à lui donner des vertiges. C'est alors qu'Azraïel pu assister à l'un des  spectacles les plus ridicules de son existence.

- 'Scalier

Aussitôt quelques membres de la horde verte se mirent à s'entasser sur un flanc du sanglier géant de façon à former un escalier difforme sur le quel le "grand" chef entreprit de descendre. Décidément il fallait rajouter le respect à la liste de ce qui n’étoufferait pas ce petit être. Récupérant deux morceaux de chair que lui tendait un de ses sbires le chef en tendis un au jeune homme. Azraïel cru d'abord à une plaisanterie, cependant le large sourire qui illuminait le visage du gobelin semblait indiquer le contraire.

- Et V'la, c'du su-père mort sceaux t'sais, c'afon sou l'langue, sa'vour bien Keupain.

La journée serait longue. Bien sur aurait il pu pousser son interlocuteur à faire cuire cette viande, mais il ne voulait pas prendre de risque avec ses pouvoirs. Quelque chose lui disait qu'il n'était pas si stupide que ce qu'il voulait bien montrer. D'autant plus que s'il perdait son emprise sur ce chef et que celui ci le prenait mal.. il finirait très probablement au fond de l'estomac du très cher Konnar.
Konnar.. sérieusement.

Il fixa alors le gobelin dévorer sa part, ses babines vertes devinrent d'un rouge sang immonde. Première leçon sur la culture des gobelins, cuire un aliment est une perte de temps.

- Reck'péré leur z'arm et ler z'armure, go d'chariot. 'Mnez moi l'reste. SAUF VOUS !

Moins stupides qu'ils en ont l'air, au moins pensez t-ils à récupérer les armes et armures des défunts.
Puis tandis que certains s'affairaient à dévêtir les cadavres, les autres détournèrent leur attention sur la vingtaine de gobelins se tenant devant leur chef. Chef qui semblait très concentré sur l'idée de punir ses fuyards. Tandis qu'il brisait le nez de chacun d'eux le jeune homme étalait un peu de sang sur le bord de ses lèvres avant de jeter le morceau de viande aux pieds de Konnar qui sembla apprécier cette nourriture bien plus que lui.

- Prochaine fois, v'servé d'steak à Konnar !

Ce Konnard était décidément bien gâté. Le gobelin en chef reporta son attention sur le jeune homme. Bien que son visage fut illuminé d'un éternel sourire, Azraïel sentait une ombre de méfiance planer sur cet esprit abrutis.

- 'dit moi, c'koi t'nom ? Qu'ek t'u fou s'ur m'tayres ?

Cependant, avant qu'il est pu répondre à ces questions le chef lui tendis une carte non sans ponctuer cet acte d'un son des plus doux.

- Gnéé ?

Azraïel n'était pas cartographe, et à dire vrai il avait pour habitude de voyager sur le dos de ses victimes innocentes. Tout en détaillant les indications du papier il prit la parole.

- Je me nomme Azraïel Tyros et je ne suis qu'un pauvre vagabond, et vous grand chef, comment puis je vous appeler ? Quoi qu'il en soit ceci est une carte. Elle semble indiquer un endroit en particulier..

Un trésor, il était question d'un foutu trésor. Pas de doute étant donné la croix rouge tracé sur la carte. Quoi d'autre ?

- Il semblerait que cela indique quelque chose de valeur.. Je ne connais pas vraiment les environ..

Puis pointant de son doigt un emplacement de la carte il continua.

- Nous sommes ici, et la marque rouge la, c'est le trésor. Vous pensez pouvoir vous y rendre ? Je serais ravis de vous y suivre.
Revenir en haut Aller en bas



Knurt Zob

Invité



MessageSujet: Re: Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)   Mar 7 Juil - 22:02

Message de Knurt Zob, gobelin.


Knurt avait donc passer la carte à l'humain pour qu'il la lui décrive et explique, bah ouais a quoi bon faire surchauffer ses neurones pour lire une carte quand on avait un keupain pigeon à côté, hein ? Bah ouais même si il appréciait bien ce dernier ça restait le même niveau d'appréciation que celui de ses larbins, donc c'était désormais son larbin et puis voilà ! Oui le chef venait d'en décider ainsi.

- Je me nomme Azraïel Tyros et je ne suis qu'un pauvre vagabond, et vous grand chef, comment puis je vous appeler ? Quoi qu'il en soit ceci est une carte. Elle semble indiquer un endroit en particulier..

Le gobelin nota le nom de l'individu dans un coin de sa petite tête verte et se contenta d'afficher un grand sourire, pas plein de bonté, ni carnassier, non un simple sourire fier en écoutant le compliment que venait de lui faire cet Azraïel, caresser le Knurt dans le sens du poil était un bon point pour lui. Il ferait décidément un très bon larbin, peut être même un LHQ,soit un Larbin de Haute Qualité, attention y'a du niveau. Mais finis avec ceci il se concentra sur ce qu'il disait.

- Il semblerait que cela indique quelque chose de valeur.. Je ne connais pas vraiment les environ..

Le gobelin bugua quelques instant à l'entente du mot valeur, ses yeux de mettant à pétiller de curiosité et d'avarice, il aimait les choses de valeur, il aimait les trouver et les gardes, en prendre soin, il aimait arracher ses choses aux autres, peut importe ce que c'était tant que ça avait de la valeur à ses yeux.

- Nous sommes ici, et la marque rouge la, c'est le trésor. Vous pensez pouvoir vous y rendre ? Je serais ravis de vous y suivre.

- YOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUPIIIIIIIIIII !!!!!

Il avait hurlé joyeusement cela en levant les poings au ciel, étoiles dans les yeux, sa voix avait fait tourné tout ses sbires vers lui, des regard plein d'intérogation, le chef les regarda en souriant avant de gueuler de nouveau !

- TREEEEEEESOOOOOOR !

- TREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEESOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOR !


La horde avait eut la même réaction du chef à l'annonce, la soif d'argent et l’exemple qu'il montrait au siens depuis tant d'année avait pas mal influencé sa tribu, tous savaient que si Knurt récupérait un trésor tout le monde aurait sa part, petite certes mais ils en auraient. Le chef sauta pour se mettre à la hauteur l'espace d'un instant et donna une tape amical sur l'épaule de l'humain.

- Par'fé, on fonze l'bàs d'suite !

Il récupéra la carte et hurla à ses sbires.

- L'laches et l'chasseurs vous r'trez avec Konnar et l'miam 'camp. L'reste m'suit, pré-nez l'bes'tieau !

Tout le monde se mit à courir, les chasseurs et la bande de lâche l'ayant accompagné se préparant à rentré tandis qu'une trentaine de gobelins équipés correctement, du moins pour des gobelin, s'attelèrent à récupérer les chevaux des différentes cavalier. Les petit guerrier vert s'empilant parfois à quatre sur un équidé mais bon tant pis, ils étaient petits ! Knurt zieuta la carte, maintenant que Azraïel lui avait facilité la tache il pouvait se repérer et là où se trouvait le trésor le souciait un peu...

- Kanp go'blin an 'ruine dans la zaune, an-siennes tayres d'jumeaux Brax, pillé et b'rulé par des brigands humain y'trois moua. Prude-ance reuhquise.

Ouais ils allaient devoir être prudent, tant avec les potentiels hors la loi qu'avec de nouvelle tribu s'étant installé dans le coin, m'enfin il se tourna vers Azraïel, ses sbires ayant laissé un cheval de libre.

- Grainpe Azra-keupain-larbin, l'sang et l'pognon nous a-pèle. On f'fera 95/5 pur l'butin heing, car z'ai une tribu à nourrir d'mon côté, c'vaut ben ça.


Son avarice ne connaissait aucune limite il semblerait.Il avait dit ça avec un air carnassier, comme si il était pressé d'y être, et c'était le cas ! Piquant un glaive à un des gobelins allant rentrer  à leur village, il le donna ensuite à Azraïel, il en aurait peut être besoin. Il ré-utilisa son escalier pour grimpé sur le dos de Crado puis avant de partir s'adressa à l'humain, il avait oublié de répondre à une question.

- Ah et chuis Knurt Zob, chèfe d'guayre go'blin, t'hache d'ten sous'vnir...car un jour je serais empereur.

Un air à la fois terrifiant, plein d'orgueil et pourtant charismatique (enfin pour un gobelin donc pas trop faut pas déconner) se formait sur son visage, ses yeux planté dans ceux de son interlocuteur. Ce poste n'existait pas dans la société gobelin, était-il sérieux ou était-ce juste de l’exagération, qui sait, ses traits ne donnait aucun indice sur la question. Faisant un signe à ses sbires et à Azraiel de le suivre il partit en trottant dans la direction indiqué par la croix. Le groupe de chasseur avec la nourriture lui ne bougeait pas, ils ne bougeraient que lorsque le groupe de l'expédition serait très loin, de façon à ce que l'humain ne voit pas dans quelle direction ils allaient partir et donc n'est pas d'indice quand à la direction et l'emplacement de leur village, ordre du chef donné silencieusement pour garder le lieu de leur chez eux caché.

Knurt était méfiant avec ses propres gobelins,hors de question que celle ci s'abaisser pour cet humain...
Revenir en haut Aller en bas
 

Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Folie et Bêtise? (Knurt Zob - Azraïel)
» La bêtise de l'homme n'a-t-elle d'égale que sa folie ? [ PV Taka ]
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-