Partagez | 
 

 Braod Longgar [validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Braod Longgar

Membre de la Chambre


Masculin Nombre de messages : 6
Style de combat : Bretteur


MessageSujet: Braod Longgar [validé]   Dim 28 Juin - 16:28

Prénom : Braod
Surnom : Le Négociateur
Nom : Longgar
Sexe : Masculin
Âge  * :28 ans
Peuple *: Humain
Alignement : Amis
Métier et/ou rang *: Membre de la chambre
Votre arme : Un long sabre de confection naine, décoré comme il se doit, léger et d'un bon tranchant il peut autant se manier à une qu'à deux mains.
Physique * :
Braod est un homme qui atteins les un mètre quatre-vingt-cinq tandis que sa masse tourne autours de 80 kilos sans compter les vêtements, autant vous dire qu'il est très loin d'être un petit morceaux. Ayant reçu une formation martial dès son plus jeune âge sa carrure est donc celle d'un combattant. Imposante, saillante, des muscles parfaitement taillé pour le combat et toute sortes de prouesses physique. Mesdemoiselles veuillez arrêter de baver je vous prie! Passons à la suite, sur le buste de ce dernier vous pourrez y compter quelques cicatrices plus ou moins grandes, ses années passé à voyager en quête de danger lui ont laissé ces marques gravés dans sa chaire.

Notre noble possède une chevelure châtaigne assez présente et le plus souvent désorganisé, si on combine cela avec le fait qu'il garde assez souvent une légère barbe vous pouvez vite comprendre qu'il n'est pas le genre de noble à se cacher derrière des heures de préparation pour être "présentable". Les yeux de notre cher Braod sont d'un bleu puissant, emplies de bontés ils sont avec son sourire chaleureux ce qui rend son faciès si plaisant à observer. Vous pourrez également remarqué que la peau de notre membre de la chambre est assez bronzé, bien plus que celle des autres membres, preuve de son habitude à trainer au soleil dès qu'il a finit la paperasse.

Ses lèvres n'ont rien de particulier si ce n'est que c'est de là que sort la voix de Braod, une voix puissante, capable de se faire entendre de loin et d'imposer le calme lorsque le chaos est présent. Braod possède une démarche fier, toujours droit dans ses bottes, il ne se recroqueville jamais. Si l'on ajoute ceci avec sa musculature et son visage notre cher noble dégage une impression de force tranquille et chaleureuse autour de lui et à ses interlocuteur.

Pour finir notre bretteur possède quelques tenues,en effet lorsqu'il doit se rendre à Espalion ou rencontré d'autre noble il préfère usé d'une tenue d’apparat suffisamment raffiné pour que l'on comprenne son statut au premier coup d’œil mais sans être tape l’œil. En effet il n'en a nullement besoin pour être remarquer,sa prestance naturelle suffisant amplement contrairement à beaucoup de noble obligé d'être tiré aux quatre épingle pour se faire voir.

Il possède également une armure qui l'a accompagné bien des années durant ses années de vagabondage, de plaque et de cuir et même de quelques fourrure de loup, son armure à été conçu par des mains humaine mais aussi naine.Faite pour atteindre le bon équilibre entre résistance et mobilité, une armure intermédiaire. Elle est aussi efficace que toute ses belles armures que peuvent se procurer ceux de son rang mais elle a été créer de sorte à ne pas être tape l’œil elle aussi.Il a la possibilité d'y rajouter de plus grosses épaulières avec le blason de sa famille dessus lorsqu'il le juge nécessaire.  (image armure)

Mais entre nous il n'a aucun soucis à prendre une vieille chemise, un pantalon banal et à se barrer pied nue en pleine campagne avec son ours lorsqu'il a un peu de temps, mais ça faut pas le dire sinon sa conseillère va gueuler.

Caractère* :

Braod est un homme qui peut se voir sous plusieurs aspect mais il faut savoir que la première chose que verra un inconnu chez lui, c'est sa bonté. En effet Braod est un homme souriant, blagueur, un être extrêmement chaleureux avec les autres, et plutôt charmeur avec ses demoiselles. Peut importe leur rang ou leur races, pas de différence il est pareil avec tous les inconnus, il ne crache pas sur autrui sans raison. En parlant de ça c'est surement l'un des êtres les moins raciste au monde, ses jugements ne se basent pas sur ces critères mais sur ce qu'est la personne en elle même. Et puis il serait bien ridicule pour sa part d'être raciste, quand on a un parrain nain et une marraine dragonne.

C'est est homme éclatant, comme un soleil et transmet facilement sa bonne humeur, sa joie de vivre et c'est bien grâce à cela qu'il a beaucoup d'amis ici et là. C'est un homme franc et droit, toujours à faire front aux problèmes pour tenter de les résoudre, jamais il ne fuie devant eux. Braod possède sa fierté, sa fierté de noble mais aussi d'épéiste et il ne crache jamais sur un duel. Car il aime le frisson ressentit lorsque sa lame chante et s'entrechoque avec celle d'un adversaire. C'est également un meneur d'homme, il la bien compris lors de son séjour à l'armée, cela lui vient et lui est toujours venu facilement

Notre noble a beau être souriant il n'est pas un imbécile heureux. Il a été éduqué correctement et possède pas mal de connaissance dans plusieurs domaines, de plus il est curieux donc historien et ingénieur Braod sera un parfait partenaire de discussion pour vous. De plus c'est un être vraiment sage, cette sagesse venant de ce que lui ont enseigné les dragons, les vraies puits de sagesse de ce monde.

Si sous son air épanouie il ne semble pas méfiant c'est tout l'inverse, il garde toujours ses sens bien éveillé, à l'affut de quoi que soit, la vie politique est composé de trop d'enfoiré pour baisser sa garde et il le sait très bien. En parlant de cela il a depuis le temps bien appris comment se jouait ce jeu de la politique, bien que celui-ci ne lui plaise pas.

Braod est quelqu'un d'assez protecteur, notamment avec sa famille mais avec chacun des individus travaillant sous sa bannière. Il faut aussi savoir que contrairement à beaucoup de haute stature qui n'ont jamais réalisé comment était la vie de la "populace", lui en a fait l'expérience, loin de la fortune familiale durant ses années de vagabondage il a eut le temps de vivre et de découvrir la difficulté avec laquelle certains tente de survivre. Il sait comment fonctionne le monde sous ses différentes coutures.

Il possède toutefois quelque défaut, le principale est sa colère...ou plutôt ses coups de colère, en effet bien qu'ils soient assez difficile à déclencher, lorsque celle-ci éclate il réagit de manière extrêmement impulsive, oubliant parfois son poste et ignorant les conséquences. Ce qui peut être un sacré défaut lorsque l'on possède un rang au seins de la politique aussi élevés que le siens. Braod est un être qui n'aime pas spécialement tué, même si il n'hésite pas lorsque c'est nécessaire, il a été éduqué pour ça.

Si ses ennemis sont très rares il est du genre à ne pas faire de cadeau à ses derniers,il ne donnera toujours qu'un seul et unique avertissement d'une quelconque manière que se soit , si celui-ci est ignoré, alors le sang coulera...

Histoire * :

Je me nomme Braod, de la noble famille Longgar, je suis le benjamin de la famille...et je suis étrangement le successeur de mon père au poste de membre de la chambre. Mes doigts me démangent, et mon esprit à besoin d''extérioriser, voilà pourquoi je prends ma plume ce soir, je ne suis pas un écrivain de talent, mais je devrais bien être capable de graver ma propre histoire, non ?

Je suis né il y a 28 ans de cela, au sein du manoir Longgar, manoir situé en plein cœur de Rive Droite, cette ville et ses alentours appartenant à notre famille depuis plusieurs générations. Mon père était déjà à son poste lorsqu'il m'a eut, j’étais le second à naître, Akath étant mon aîné de deux ans. Trois années, plus tard, vint la naissance de ma sœur, Isiel. Nous avons grandi ensemble dans une certaine joie, douceur, mais aussi sévérité, comme si nos parents allaient nous laisser être des sales gosses. Mon père Athos était un modèle sévère et juste, ma mère Senalia un modèle de calme et de douceur.

Lorsque je fus en âge d'apprendre mes parents me confièrent deux tuteurs, engagés pour faire de moi un homme dit compétent pour la famille. Celui chargé de mon éducation était un vieil elfe du nom de Sorthur, celle en charge de ma formation martiale et guerrière se nommait Tekna, une démone mercenaire, anciennement soldate. Si mon frère moi et ma sœur avons appris les secrets de ce monde via Sorthur j'étais le seul à m’entraîner avec Tekna, mon père ayant choisi de former Akath et mon oncle ayant décidé de former Isiel.

Mon oncle, parlons en un peu, son nom est Arthur, la noblesse le considère comme dangereux, car lui et mon père travaillent et ont toujours travaillé de concert, il guette tous les dangers et à des yeux partout,il garde les dangers à distance. Bien qu'il agisse dans l'ombre, il est le plus grand protecteur de la famille Longgar, même mon père le reconnaît. Il s'est marié à une dragonne du nom de Hestia, membre du clan des Sages Ecailles, cette dernière étant capable de prendre forme humaine à intégrer notre famille il y'a longtemps. Seule notre famille sait qu'elle n'est pas humaine...

Elle est ma marraine et je la respecte tout autant que mon oncle. J'ai fais la connaissance du clan de Hestia lorsque ma cousine Nillith est venu au monde et que les dragons du clan souhaitaient la rencontrer, toute la famille est venue. Et je me rappelle encore la tête que j'ai fais en voyant ces êtres si imposants et puissants. Denosko le vieux chef, un sage charismatique. Denrak le combattant, un titan parmi les titans. Les jumeaux Deimos et Phobos, ceux ayant le plus d'affinité avec la magie. Tout jeune, j'ai pu rencontrer ce que les autres enfants de mon âge ne voyaient que dans les livres ou n'entendait que des histoires. J'étais heureux...

Par contre, au cours de ma jeunesse, je n'ai pas eut la chance de visiter les terres de mon parrain, Brayos, un nain possédant sa propre caravane marchande et étant un très bon ami de ma mère. Cette dernière avant de se marier n'était pas de la noblesse, elle était marchande et membre de la caravane.

Notre famille a toujours été honnête, soudé, protectrice, se sont des valeurs que nos aînés nous ont apprises, tant à moi qu'à mon frère et ma sœur. Moi et ma fratrie avons grandi, alliant éducation, entraînement martiaux et quelques fêtes avec d'autre famille nobles. Mon père nous habituant le plus tôt possible au jeu de la politique. Un jeu bien sombre malheureusement...

Mon frère est rentré dans l'armée d'Espalion dès qu'il eut l'âge requis, ma sœur, elle, est partie en voyage avec mon oncle pour parfaire sa formation d'assassin et d'espionne, cela pouvait sembler sombre mais c'était nécessaire pour une famille comme la nôtre. Quant à moi, je ne savais pas où me diriger, je surmontais les épreuves que m'imposait Tekna, plus je grandissais et plus elle me donnait des quêtes difficiles à effectuer pour me rendre plus fort. J'ai chassé le gibier, combattu dans l'arène d'Espalion, traquer un chevalier zombi avant de traquer le nécromancien l'ayant ramené. J'ai survécu un mois dans les montagnes enneigées en partant sans équipement, je suis revenu avec Dak, un très jeune ours à l'époque et qui aujourd'hui m'accompagne partout.

Ma lame devenait de plus en plus rapide, mon bouclier de plus en plus solide. J'étais un duelliste né, quelqu'un aimant le combat seul a seul, je l'avais compris au cour de mon adolescence. En quête de savoir et de compétences, je me suis tourné vers ma grand-mère, semblant âgés d'une soixantaine d'années, je sais bien qu'elle a dépassé la centaine depuis le temps. C'est une ancienne sorcière et elle use de magie cellulaire pour ralentir son vieillissement. Je lui ai demandé de m'enseigner la magie et elle la fait, dans la limite du possible bien sûr, j'avais commencé ma formation bien trop tard. Mais j'ai pu en ressortir avec une magie de déplacement très... Instantané.

Le jour signant la fin de ma formation martiale est ensuite arrivé. Tekna était une démone forte, sévère mais incroyablement juste, elle m'en a fait baver pendant plus de dix ans et c'était en un jour pluvieux qu'elle avait décidé de me faire passer ma dernière épreuve. Nous nous somme rendu sur le territoire démoniaque, dans un vieux tombeau isolé couvert de runes magiques... Elle a brisé et enlevé les runes, libérant un démon, un démon fou. (image)

Je l'ai combattu, j'ai saigné, j'ai tremblé, je l'ai craint, je le crains encore aujourd'hui et ma victoire ne s'est pas faite facilement. Lorsque j'ai triomphé et que ma formation martiale fut donc achevée, mon père me demanda une fois de retour ce que souhaitait faire en ce monde à présent, je n'en savais rien, c'est ce que je lui ai dit. Je n'avais pas envie d'être un politicien, il m'a donc conseillé de faire comme mon frère et de rejoindre l'armée, ce que j'ai fait, histoire de voir.

Je n'y suis resté que de mes 18 à 20 ans. Mon père avait fait en sorte de me mettre aux services d'un général différent de celui de mon frère, celui-ci ayant déjà monté en grade depuis le temps pas question que je sois favorisé. Je suis devenu capitaine en deux ans, dirigé les soldats était simple, je m'y prenais bien et j'avais des facilités... Cependant, je m'ennuyais, j'avais l’impression de ne pas être à ma place. J'ai donc quitté l'armée en gardant de bons termes avec mon supérieur et mes équipiers.

J'ai décidé de parcourir le monde en vagabond, en quête de quelque chose qui me motiverait suffisamment pour que j'y dédie ma vie. Mon frère était devenu l'un des généraux de l'armée humaine, ma sœur était devenue le second bouclier sombre de la famille, il fallait que je trouve de quoi me rendre utile moi aussi. Ma première étape fut de me joindre au clan de ma marraine, les sages écailles. J'ai demandé à Denosko de me transmettre sa sagesse, et donc j'ai vécu dans les terres draconiques quelques temps, vivant avec eux, chassant avec eux,affrontant même certains d'entre eux, j'étais casse-cou à l'époque, quoi que je le suis encore un peu aujourd'hui. Pourtant certains dragons autres que ceux de ce clan ont essayé de me tuer au cours de ses deux ans, certains d'entre eux ont une certaine rancune contre les humains et cela me désole...je ne l'ai est pas vaincu, loin de là, mais j'ai survécus à leur crocs et cela rendu plus fort.

Deux ans ont passé et je dois avouer que ma vision du monde s'est assagie, juste deux années en compagnie de ses puits de connaissance m'avait apporté un savoir non-négligeable et fort utile. Je n'ai fait qu'une chose une fois cela fait, j'ai voyagé, je me suis aventuré là où ma curiosité me guidait, je vagabondais, proposait mes services en tant que mercenaire, bah ouais, étant loin de la fortune familiale, on apprend à se débrouiller pour manger. J'ai cherché des trésors, combattu monstres et hommes, appris bien d'autre chose. Cette vie me plaisait, vagabondé et chercher l'aventure loin de toutes ses histoires de noblesses me rendait heureux...

Je n'en oubliais pas mon titre et de temps en temps, j'agissais plus comme un agent de ma famille, j'ai ainsi renforcé mes relations avec le peuple nain et commencer à rencontrer quelques démons de haut rang. Ce sont des êtres assez brutaux, la loi du plus fort règne chez eux, franchement ce n'est pas plus méprisable que les guerres de pouvoirs au sein de la noblesse humaine selon moi. Enfin bref j'allais ici et là et j'ai vécu cette vie de vagabond durant deux ans, j'approchais des 24 ans lorsque tout changea.

Je reçu un matin une lettre de mon frère, son aigle ayant emmené le message. Ce message m'indiquait de rentrer sur le champ, c'est ce que je fis, rare était les fois où le général Akath était si paniqué. Lorsque je suis rentré, j'ai pu comprendre ce qui était arrivé, mon père ainsi que mon oncle avaient disparu du jour au lendemain, sans laisser de traces. Rien ne pouvait nous mettre sur la piste d'un assassinat, ils avaient complètement disparus, volatilisé du jour au lendemain. Isiel qui avait pourtant des yeux et des oreilles partout dans le royaume n'avait rien vu venir, selon elle aucune menace ne s'était ne serais-ce que fait entendre ou sentir par leur réseaux, alors comment cela était-il possible ?

Je cherche la réponse encore aujourd'hui, j'ai tout fait pour les retrouver, j'ai demandé à mes alliés de les chercher, nains et démons ont cherché, même les dragons les ont cherchés, ces êtres capables de tout percevoir depuis le ciel. Et pourtant rien, nous avons dû nous rendre à l'évidence, nous allions devoir faire sans eux pour gérer les domaines de la famille. Lorsque la chambre proposa le poste à mon frère, il refusa, il avait déjà ses responsabilités en tant que général d'armée et ne pouvait pas les laisser tomber du jour au lendemain. Je me souviens bien ce qu'il m'a dit ce jour-là.

« Braod tu as assez joué, tu n'as pas fait ta part du boulot. Moi et Isiel nous soutenons la famille depuis bien longtemps alors que tu ne fais que vagabonder à travers le monde ! Il va être temps que tu prennes tes responsabilités, tu es un noble, tu es le benjamin des Longgar et il est grand temps que tu te fasses voir comme tel, pas comme un petit merdeux constamment absent et fuyant ses responsabilités ! »


Cela m'a vexé à l'époque, car il avait raison en grande partie, j'étais celui qui en faisait le moins dans la famille. Je ne faisais que sourire et consolider nos alliances avec certaines familles des autres races. Mon frère lui en étant général apportait un soutien défensif et offensif considérable à notre maison via ses hommes, ma sœur elle avait repris le flambeau de mon oncle et mettait tout en place pour que les oreilles indiscrètes et les assassins ennemis soit contré. Il était temps que je fasse ma part, j'ai donc récupéré le poste de mon père et à 24 ans, je suis donc devenu un membre de la chambre.

Notre domaine est vaste, et nos sources de revenus autres que les taxes ont souvent été dues grâce à la nourriture. Nos terres sont fertiles et les fermes sont nombreuses, à l'époque le blé et les épices étaient cultivées principalement, mais nous avions aussi quelques grand champs d'olivier. Rive Droite étant situé géographiquement juste à côté du canal d'alimentation cela nous permettait de faire parvenir rapidement de la nourriture à Espalion. Ma première action fut donc d'augmenter les productions déjà existantes en investissant l'argent que j'avais trouvé au cours de mes voyages et de mes recherches aux trésors.

Au vu de l'augmentation de la production, notre faible nombre de navires de transport s'est vite retrouvé insuffisant pour acheminer la partie de la production destinée à la vente. Dans la même période, nos alliés propriétaires de Blanche Ville -la famille Elénis- étaient en difficultés financières, étant des alliés de longue date, il était évident que j'allais leur venir en aide cependant, j'y ai vu une opportunité pour nos deux familles. J'avais besoin de plus de bateaux de transport pour le fleuve, donc il me fallait plus de bois, leur cité étant posté à côté de la forêt de l'est, je savais qu'ils avaient bon nombre de scierie.

Je leur ai donc proposé de racheter leurs scieries à un prix très haut, de cette manière, je leur venais un maximum en aide et je gagnais de quoi rattraper ce coup sur longs termes, bien que ce fût risqué je le conçois. Ils ont accepté et le bois à vite affluer de Blanche-cité à Rive Droite, de cette manière le petit chantier naval sur fleuve s'y trouvant à pus nous construire de nouveaux navires de transport, et notre capacité de transport à doucement repris une vitesse optimale, les ventes se faisant à Espalion et même aux villes en aval du fleuve, l'argent est vite rentrer dans les caisses. Et bien sûr, on a continué à construire des bateaux, on les a vendus à Port Embrin et Port Post-Her, leurs cités étant entouré de plaine et de désert avoir du bois étaient compliqué pour eux, ça les a forcés à acheté, mais je leur ai fait de bons prix.

J'ai incité et fait jouer mes contacts chez les nains pour que de plus en plus de caravanes avec des prix avantageux passe par chez nous, mon parrain Brayos m'a bien aidé sur ce coup, l'importation et l'exportation de toute ces ressources nous as permis de renforcer Rive Droite comme il le fallait. J'ai également renforcé les patrouilles dans les campagnes, d'abord pour assurer une meilleure sécurité aux paysans hors de Rive-Droite, mais aussi pour veiller sur les cultures...au cas où un concurrent ait une idée peu recommandable.

Au vu de l'augmentation militaire de nos hommes combiné aux soldats suivant les ordres de mon frère j'ai détaché quelques troupes pour qu'elles aillent porter soutien au fort d'Altar, ce dernier étant non loin des terres maudites j'ai entendu dire que de plus en plus de gobelin traînait dans la zone. Je n'ai pas donné l'ordre de tuer à vue, juste de surveiller leur agissements et essayer de les calmer un peu. Ils n'ont pas été les seuls à s'agiter à l'époque, les démons semblaient aussi plus virulents à l'égard des humains, je me suis donc rendu chez mes quelques contacts au sein de la cité démoniaque et j'ai apaisé les tensions, bien que j'aie failli y laisser ma tête, je l'admets.

Je crois que c'est à partir de ce jour que la totalité de la chambre à fini par me respecter, certains avaient jusque là encore la vision de l'illégitimité de ma place, car j'étais le second fils. Toutefois, mes actions chez les démons et mes mesures strict mais non-violente contre les gobelins mon valu un surnom assez spécial. Je n'étais peut-être pas aussi charismatique que mon frère, ni aussi froid et implacable que ma sœur, mais j’étais le plus chaleureux, le plus honnête et le plus franc, j'étais le plus humain. Celui étant capable de négocier tant avec les démons destructeurs qu'avec certains clans de dragons, j'étais Braod le Négociateur aux yeux des nobles et du peuple.

Quoi qu'il en soit les choses suivaient leur cours, moi, mon frère et ma sœur, nous faisions tout pour faire prospérer notre famille et participer au bon fonctionnement du royaume. Au vu de nos grosses ressources de nourriture, nous avons débuté plusieurs élevages, notamment de chevaux et j'ai donc signé un contrat avec l'armée royale via mon frère. Je vendais de ce fait de bons chevaux aux armées d'Espalion pour qu'il puisse en faire des chevaux de guerre pour leur cavalier et chevalier.

Un problème s'est ensuite présenté à nous, Linille Elénis la dirigeante de cette famille alliée est venue me trouver, annonçant que leur terre agricole avaient été brûlé, les rendant inexploitables pour un bon moment. Le réseau de ma sœur à enquêter et à trouver une faible piste qui prendrait des mois à remonter, je lui ai donc laissé l'affaire, pour ma part, il fallait que j'agisse, car sans terres cultivées la famille Elénis seraient forcés d'acheter la nourriture, leurs revenus atteindraient vite zéro et ils seraient contraints de vendre leurs terres.

Cela m'a pris un peu de temps, mais un plan à germé dans ma tête pour régler cela, j'ai proposé à Linille de racheter ses terres, j'avais un plan pour les sortir des ennuis, mais je ne pouvais pas le faire seulement en étant un allié généreux, il fallait que j'aie le contrôle sur la zone pour agir. Je m'occuperais bien de son peuple et elle le savait, le seul problème étant de savoir où sa famille allait pouvoir vivre, je leur ai dit de rester,j'aurais besoin d'eux là bas, mais je voulais que Linille m'assiste comme conseillère, elle était sage mais surtout calme, plus que moi et j'avais besoin de quelqu'un capable de me raisonner dans ce jeu de la politique. Le contrat étant passé, j'ai racheté les terres, et j'ai immédiatement diminué la dose de nourriture que je vendais à Espalion pour subvenir aux besoins de Blanche-ville.

Une fois cela fait, j'ai investi le reste des économies dans la création de plusieurs forges au sein de Blanche-ville. Pourquoi, la question est simple, j'avais d'excellent contact avec les nains et Blanche-ville étant l'une des cités humaines les plus à l'est, elle était l'une des plus facilement accessible pour les caravanes naines. La situation géographique combinée à mes relations à permis un véritable afflux de caravane, fournissant des matières premières de qualités à un prix bien abordable et permettant aux forges construites juste avant de tourner à plein régime, la vente d'armes et d'armures nous a permit de récupérer plus que l'argent dépensé, mais à surtout sauvez les habitants d'une possible famine. Au final, ça a permis de diversifier les domaines marchand de la famille Longgar, et nous avons put garder sous notre aile la famille Elénis, on s'en est finalement sortit... Mais le coupable courrait toujours.

Quelque temps plus tard lors d'une soirée que mon frère avait organisée, l'un des membres de notre famille à été empoisonné, ma marraine Hestia. J'ai ordonné à mes soldats d'arrêter tous les individus suspects et nous avons récupéré le coupable, notre famille était honnête, franche, loyal, chaleureuse... Tout le monde le savait. Mais nos colères étaient destructrices, et cet assassin n'y échapperais pas. Il a été interrogé par ma sœur, experte en la matière, elle a récupéré tant bien que mal le nom du commanditaire de l'assassinat, Zad Lakt, propriétaire de Haut Castel.

Notre famille était connue pour sa franchise, sa droiture, sa compassion. Nous ne frappions jamais dans le dos, nous n’attaquions pas gratuitement... Mais nos colères étaient sanglante, j'ai demandé à ma famille de s'occuper de ma marraine, le poison aurait tué n'importe quel humain normalement constitué, heureusement qu'elle était une dragonne. Usant de ma magie, je me suis rendu à Haut Castel, j'ai infiltré le manoir et j'ai kidnappé Zad avant de le ramener sur mes terres. Nous l'avons interrogé... Et torturé, nous n'y prenions pas de plaisir, nous faisions simplement comprendre que malgré notre bonté, s'attaquer à nous n'était pas une bonne idée.

Il a finalement avoué, c'était lui qui avait orchestré l'assassinat, tout comme il avait orchestré les ravages sur les terres agricoles de Blanche-ville. J'étais en colère et j'ai bien cru que j'allais mettre fin à ses jours, je l'ai fait souffrir une heure de plus pour voir s'il avait un lien avec la disparition de mon père et de mon oncle. Mais rien, il ne savait rien, je ne l'ai pas achevé, mais il est reparti avec des doigts et orteils en moins, j'étais clément. Je lui ai dit ces mots :

« Tu as voulu affamer une cité entière, puis tu t'en es directement pris à ma famille, ce que tu viens de vivre n'est qu'un avertissement Zad. Le moindre mouvement suspect de ta part à l'avenir et cette fois, je serais sans pitié, ton peuple mourra à petit feu et je massacrerais chacune de tes filles, suis-je bien clair ? Et ne crois pas pouvoir résister, s'attaquer aux Longgar c'est se préparer à faire face à des représailles si violente qu'elle nous dépasse nous, humains. Ne pense même pas à traîner cette affaire en justice, j'ai toutes les preuves pour prouver tes actes à l'encontre du peuple et de ma famille.»

Je ne lui ai rien dis de plus, mais mes mots étaient emplies de vérité, s'en prendre à ma marraine c'était le risque de faire venir tout un clan de dragon en colère, et je ne voulais pas dévoiler cet atout dans ma manche, pas tant que cela ne serait pas nécessaire. Ma sœur a pris l'initiative de traquer tous les agents de Zad et de démanteler son réseau d'espionnage, on a également fait en sorte d'avoir pas mal d’œil et d'oreille à Haut Castel au cas où. Désormais, je tiens la famille Lakt dans le creux de ma main, mais je ne la brise pas en miette, car je n'aime pas cela, ce n'est pas ma manière d'être. Mais je surveille leurs agissements.

Après ce grave incident qui a été étouffé comme il se dois les choses ont repris un cour plus normal. J'ai augmenté la sécurité de ceux travaillant sur mes terres, tant avec des soldats qu'avec des agents de contre-espionnage, nous avions les armes et armures nécessaires pour les équipées nous-même. Sur le point de vue de l'agriculture, de l'armurerie et de l'élevage mes terres se sont bien développées et tout cela prospère magnifiquement bien, j'ai donc il y a quelque temps lancé un assez gros projet. J'ai racheté des livres ici et là, beaucoup de livres et ce fut difficile, ouvrages démoniaques, humains, elfes, nains. Et j'ai créé une bibliothèque publique à Rive-Droite, géré par mon ancien tuteur Sorthur. Je sais que le monde d'Hypolais n'est pas vraiment friand d'histoire mais les savants eux le sont.

J'ai toujours trouvé que Espalion était le seul gros centre culturel du royaume, et excepté les tuteurs et érudits vagabond éduquant les nobles les plus influents il était rare de les voir réunis en un même endroit, c'était mon objectif, attiré à Rive-Droite des savants, des ingénieurs, des érudits et à ce que je vois cela commence à porter ses fruits, quelques grosses têtes se sont installés en ville et commence à travailler pour ma famille. Peut-être que cette concentration de savoir incitera des nobles moins influents et même des bourgeois à amener leur descendance sur mes terres, en quête d'éducation et de savoir. L'éducation, voilà peut être quelque chose que je vais devoir plus développer durant ses prochaines années...

Mon peuple est heureux, ma famille est forte, notre influence à Espalion n'a pas diminué et ma voix amène toujours sa pierre à l'édifice au seins de la cours. Au final, le jeu de la politique est un jeu que je maîtrise désormais plutôt bien, mais il ne me plaît pas, il y a trop de guerres de pouvoirs, de sale coup fait les uns aux autres, cela ralentit le royaume et je n'aime pas ça. Mon esprit est au départ celui d'un duelliste, d'un combattant, d'un aventurier cherchant le frisson, je suis doué en politique et en gestion... Mais je n'aime pas ça.

Mais qu'il en soit ainsi, que j'aime ce que je fasse ou non, c'est ma responsabilité en tant que membre de la chambre et je continuerais de faire ce qui doit l'être, et ce avec brio. Car je suis le fils de Athos Longgar et le neveu de Arthur Longgar... et rien que pour cela, je ne faiblirais jamais !
Pouvoirs liés à votre peuple :
Maitre lame: Capacité passive qui rend Braod bien plus dangereux avec l'utilisation d'une lame, il n'est pas plus rapide ni plus fort oh non. Mais ses mouvement sont plus complexes, ses combos plus travaillé et dangereux pour autrui, cela lui permet principalement de tenir facilement le rythme face à plusieurs lames en même temps en n'en maniant qu'une.

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques :

Téléportation: La grand mère de Braod lui a enseigner une magie de téléportation qu'il maitrise de manière incomplète, en effet là ou les magicien complet peuvent se téléporter partout en hypolais.Il est pour sa part obliger d'avoir un visuel direct avec l'endroit où il souhaite se téléporter. Il peut téléporter d'autre personne avec lui si il a un contact direct avec eux, mais cela décuple la consommation de magie.

Fend-dragon: Une technique physique qu'il a appris en vivant dans les terres draconiques, faut dire qu'il était un peu obligé pour suivre le rhytme des dragons. Il s'agit d'un unique coup à l'épée devant bien se placer. Un coup bien plus tranchant que les autres et qui a la spécificité de s'étendre sur une large surface, utile pour fendre de grande zone ou de très gros ennemi.

Familier, animaux :
- Dak, un ours brun assez imposant et plein d'affection. Braod la rencontré lors d'un voyage non loin des montagnes enneigés, sa mère avait été complètement charcuté par quelque chose qu'il n'a put déterminer. Ils ont voyager ensemble plusieurs années et Braod est assez complice avec son ours.

Compagnon :
- Linille Elénis: Il s’agit d'une noble de 30 ans, ancienne propriétaire de Blanche Ville que Braod à racheté suite à une situation assez complexe. Elle sert de haute conseillère à Braod, étant comme une voix de la raison pour lui lorsqu'il s'emporte trop. Elle n'a pas eut de vrai formation guerrière mais elle est agile et capable de manier les dagues, mais surtout elle a la capacités de créer des barrière mental pour éviter que l'on fouille ou influence son esprit ou ses sens, ainsi que ceux d'autrui. Ils se connaissent depuis longtemps et travaille ensemble depuis quelques années.

Autres :

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
Il s’agit de Gabriel Belmond il me semble, du jeu Castelvania lord of shadow.
Comment avez-vous découvert le forum? Déjà présent o/
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ?En ce moment, tous les jours.
Votre réponse à la question des règles * :Oui


Dernière édition par Braod Longgar le Mar 6 Oct - 21:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1177
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Braod Longgar [validé]   Ven 3 Juil - 14:40

Super fiche ^^
(bon, j'ai un peu lu en diagonale vers la fin)

Bravo pour tout ce background !!

validé ^^

(J'ai de plus en plus de membre de la chambre, c'est cool. Par contre, on est toujours en manque de candidat au trône.)
Revenir en haut Aller en bas



Braod Longgar

Membre de la Chambre


Masculin Nombre de messages : 6
Style de combat : Bretteur


MessageSujet: Re: Braod Longgar [validé]   Sam 4 Juil - 11:15

Merciiii :3

je m'en vais rp de ce pas o/



_________________
Le Négociateur
Élève des sages-écailles
Revenir en haut Aller en bas
 

Braod Longgar [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-