Partagez | 
 

 Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Élianne

avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Style de combat : Corps à corps


MessageSujet: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Jeu 18 Juin - 16:43

C'était une belle soirée, il y avait des masques



Le Comte de Valois avait été invité par la noblesse d'Espalion pour célébrer la venue de l'été. Ils organisèrent un festival masqué où tous étaient invités et étiqueté selon sa classe, les riches et les pauvres. Solemina se déhanchait  dans sa robe au corset vert foncé et qui dénudait ses épaules  dans la nuit fraîche. Sous cette nouvelle peau, elle s'appelait Ambre et était une courtisane. Mais sous cette couverture se cachait une toute autre femme, Solemina l'Assassin. Celle qui avait été engagée pour  tuer le Comte de Valois.

La fête était à son apogée et l’alcool coulait à flot. Elle observait sa proie du coin de l’œil, qui était accompagné de son escorte. Celle-ci ne le quittait pas des yeux, tandis que celui-ci prenait plaisir à taquiner les catins de la soirée. En ajustant discrètement son corset et son lourd chignon roux, elle s’avançait vers sa proie. Elle jouait avec sa coupe et croisa le regard du Comte. Il s’approcha d’elle et la saisit par la taille. Solemina échappa un rire cristallin, tout en glissant son arme fatale entre ses petits doigts, son aiguille empoisonnée. Elle n’en avait qu’une seule et allait servir pour tuer le Comte de Valois. Une courtisane de chaque côté, il s’amusait à palper chaque parcelle de leur corps et à s’excité en reniflant leur odeur.

Minuit approchait bientôt. C’était ce qu’elle avait prévu, qu’à minuit, le Comte de Valois ne serait plus. Les deux courtisanes ronronnaient face aux caresses perverses de ce dernier. Solemina saisit le Comte et l’entraîna sur la piste de danse, avec l’aide de l’autre courtisane. Ils dansèrent tous les trois collées et un rictus collé aux lèvres de la jeune assassin. Des feux d’artifices s’élevèrent dans le ciel, Solemina feignit la stupéfaction face à ce spectacle. Elle se colla de plus en plus contre le Comte et son aiguille, prête à piquer et tuer.  Sol termina sa coupe de vin et la jeta par terre et ce dernier la saisit par surprise pour l’embrasser et enfoncer sa langue dans sa bouche. Il caressa ses fesses et celle-ci plaça sa main sur la sienne et piqua son doigt. Celui-ci sursauta et les deux courtisanes s’éloignèrent du Comte.


C’était une belle soirée, il y avait des masques et un mort.


Le Comte de Valois se dirigea vers son escorte en chancelant. Son regard devint vite vitré et des sueurs froides coulèrent le long de son front. Les effets du poison étaient bien rapides. Du sang coulait de son nez et il tomba par terre, mort.

Solemina s’éloigna des festivités en se faufilant parmi les hommes qui la saisissaient et la caressait. Des cris d’effrois firent réagir la foule. On criait le meurtre du Comte de Valois. La jeune femme sourit de satisfaction et s’éloigna le plus vite d’une démarche sure et pleine de conviction tout en détachant son lourd chignon et laissant sa longue chevelure rousse s’emmêler avec la brise de vent.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Jeu 18 Juin - 23:44

Message de Ys Sin, humain.

Une bien belle soirée qu'ils disaient. On s'en rappelera longtemps chantonnaient-ils. On ne pouvait célébrer l'été autrement et tout le foin habituel. C'est sûr, tout était réussi, la nourriture, la boisson, les filles. Quiconque dans le royaume ne pouvait espérer de plus belles réjouissances et Ys était là. A surveiller et à garder l'endroit; comme tous les soldats présents ce soir-là qui auraient préféré se détendre. Mais ainsi va la vie. Son père l'avait chargé de chapeauter l'ensemble, avec quelques dizaines d'hommes sous ses ordres. C'était son devoir et son rang ne lui permettait pas d'y échapper. Paré de son armure habituelle, qu'il avait du briquer et faire reluire pour ne pas paraitre trop pouilleux devant les invités de marque, il gardait une main sur le pommeau de son épée courte.
Tout semblait bien se passer, si l'on exceptait le fait qu'il ne pouvait même pas se désaltérer d'une coupe de vin, et même ce comte, dont on lui avait attribué la garde personnelle, passait une excellente soirée, à l'instar de tous les invités. Il s'ennivrait et avait les mains balladeuses à l'excès. Car plus que les dames, de nombreuses courtisanes avaient été "invités" pour rendre la soirée plus...légère comme on lui avait dit.

Les feux arrivèrent, signant le début du calvaire pour le jeune chevalier. La moitié de la nuit venait d'être marqué et les risques de voir des débordements éclater ne faisaient qu'augmenter. D'ailleurs le comte de Valois bougeait trop à son goût. Il allait et venait au milieu des invités sans se rendre compte qu'il rendait la vie impossible à Ys. Lui qui ne pouvait se mélanger à la foule sans risquer de bousculer et blesser quelqu'un, devait se déplacer pour ne jamais le perdre des yeux. Qu'il arrive quelque chose à ce noble et son père lui lancerait un regard à vouloir s'enterrer dans le cimetière local.

Sans qu'il comprenne vraiment pourquoi, le comte vint s'écrouler à ses pieds. Tout allait bien la seconde d'avant, il s'amusait avec trois courtisanes et soudainement, il venait agoniser en rampant vers lui. Damné soit la légèreté de ses courtisanes. "Elles ont été bien payés, elles sont inoffensive !" lui avait-on rabattu toute la journée.
En quelques aboiements, il fit attraper par deux gardes les filles, sauf une disparue, ayant tourné autour du comte et étant resté sur place. Les autres hommes sous son commandement allaient se déployer autour de la zone de la fête pour contrôler toute sortie. Profitant d'une table, il s'éleva pour observer la foule qui venait s'attrouper vers lui et le comte en train de refroidir. Il n'y avait qu'une seule personne qui s'éloignait de la scène. La rouquine manquante. Sans perdre de temps, il s'élança à sa poursuite, une main fermement accroché au pommeau de son épée courte, l'autre écartant la foule sans difficulté, provoquant de nombreuses indignations. Son objectif en tête, il progressa plus rapidement au fur et à mesure que la foule se faisait moins dense. Il ne pouvait pas encore l'atteindre mais déjà sa lame était partiellement tiré hors du fourreau.
Allongeant sa foulée, il ne quittait pas la chevelure rousse des yeux. Alors qu'il arrivait à quelques enjambées d'elle, il se permit d'élever la voix pour se faire entendre et l'interpeller.

- Mademoiselle ! Je vous demande de vous arrêter !

Sa main se resserra sur son arme, prêt à réagir à la moindre réaction suspecte. Il tendit l'autre vers l'avant, avec l'intention de la poser sur l'épaule nue de la jeune femme et ainsi pouvoir avoir une prise sur elle si besoin.

- En tant que chevalier, je préférai ne pas avoir à faire usage de la force !
Revenir en haut Aller en bas



Élianne

avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Style de combat : Corps à corps


MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Ven 19 Juin - 15:57

Alors qu’elle marchait tranquillement, Solemina entendit des pas derrière elle. L’inconnu derrière elle, l’interpella ; «Mademoiselle, Je vous demande de vous arrêter!». Elle analysa vite que c’était l’escorte du Comte de Valois. La jeune femme échappa un cri de peur et pris les pant de sa robe et se mit à courir, feignant si bien l’hystérie.

-Ne me tuer pas, je vous en pris!

Elle jeta la si petite aiguille, l’arme du crime sur le sol dans la grande noirceur de la nuit, ce qui rendait totalement impossible de la retrouvée. Celui-ci la rattrapa et la saisit par l’épaule et l’immobilisa. «En tant que chevalier, je préférai ne pas avoir à faire usage de la force! » Solemina feignit de trembler comme une feuille et d’avoir peur. Des larmes reluisaient sur ses joues et elle jeta un regard vers le soldat.

-Il… il… il avait les yeux vitrés et… et… bégaya-t-elle.

Elle se remit à pleurer de plus.

-C’est l’autre putain qu’il y avait, c’est elle qui a fait ça! Elle l’a empoisonné! J’ai tout vu. Lorsqu'il m'embrassait elle lui a enfoncé une fléchette empoisonnée sur l'une de ses mains. J'ai pris peur en voyant le corps par terre et je suis partie. Ne me tuer pas, je vous en pris!

Elle se ,mit en boule par terre et continua de pleurer.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Sam 20 Juin - 13:47

Message de Ys Sin, humain.

Qu'est-ce qu'elle était en train de faire là ?! A sa connaissance, jamais un chevalier n'avait tué une jeune femme sans avoir été attaqué avant. Ou alors il y avait des circonstances accablantes. Bon certes, l'éclat d'une lame sortant du fourreau pouvait induire en erreur sur son intention. Mais tout de même, la voir dans cet état lui faisait un petit quelque chose. Il n'avait jamais eu comme objectif de vie de terroriser les jeunes femmes. En plus elle allait attirer toute l'attention sur eux. Il relâcha l'épaule et lui fit signe de la main de se calmer tout en lâchant son arme, la laissant glisser dans son fourreau.

- Calmez-vous, je n'ai aucune intention de vous faire du mal...

Ah bah voilà qu'elle se jetait par terre en pleurant, la totale. Décidemment, rien ne lui était épargné ce soir.
Elle lui avait raconté tout un foin sur le fait que c'était une des deux autres la responsable, mais toujours est-il que c'était elle qui c'était enfuie. Il se baissa et la saisit fermement par un bras.
C'est vrai quoi, rien de plus suspect que cette attitude...à moins que ce soit simplement sincère et que l'assassin soit resté sur place pour le duper. Maintenant il avait vraiment besoin d'un verre et de taper sur quelque chose; c'était exactement le genre de situation qu'il voulait à tout prix éviter. Et qui croire dans l'histoire ?! C'est pas comme s'il avait affaire à trois femmes, des adversaires redoutables en terme de duperie, qui étaient en plus des courtisanes, la pire espèce en matière de survie.

- Vous allez venir avec moi, on va tirer cette situation au claire...mais si vous êtes innocente, la fuite n'était clairement pas votre meilleure idée de la soirée. Pour le moment vous êtes la plus suspecte dans l'affaire.

il s'exprimait clairement, sans animosité malgré une pointe d'impatience et d'agacement. Si elle avait eu l'audace de lui jouer une telle comédie alors qu'elle était coupable, elle le sentirait passer. Rafermissant sa poigne sur le bras de la jeune femme, il la tira d'un coup sec vers le haut pour la relever et la trainer si elle ne désirait pas marcher. Déjà que la situation ne le mettait pas de bonne humeur, il n'allait pas en plus se coltiner une récalcitrante apeuré.
Revenir en haut Aller en bas



Élianne

avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Style de combat : Corps à corps


MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Dim 21 Juin - 4:18

Le soldat la pria de se calmer, mais Solemina ne faisait qu’empirer les choses en tremblant de plus en plus. Ce dernier la saisit avec une poigne ferme et la souleva du sol d’un coup. «Vous allez venir avec moi, on va tirer cette situation au claire...mais si vous êtes innocente, la fuite n'était clairement pas votre meilleure idée de la soirée. Pour le moment vous êtes la plus suspecte dans l'affaire.» La jeune femme ajusta son corset et redressa vite la tête en direction du grand soldat. Il était imposant par sa taille et la musculature de son corps. Elle secoua la tête lorsqu’il lui dit de la suivre et de partir dans la direction dans laquelle ils venaient d’arriver. Elle essaya de se défaire de son emprise.

-Pourquoi je devrais vous suivre ? Vous allez me tuer aussi ? Je n’ai rien fais, je vous l’ai dis que j’étais innocente! Pourquoi j’aurais voulu la mort de quelqu’un qui payait ? s’exclama-t-elle, hystérique.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Dim 21 Juin - 23:27

Message de Ys Sin, humain.

Comment ça la tuer aussi ?! Il n'avait jamais tué personne sans une bonne raison et ce n'est pas comme s'il était connu comme un boucher ! Et en dehors du fait qu'elle commençait sérieusement à lui faire mal au crâne et que sa main démangeait de l'assomer pour la faire taire, il n'avait pas vraiment donné l'impression de vouloir la tuer. Enfin c'est ce qu'il lui semblait tout du moins.

- Je vous le répète une dernière fois, je ne vais PAS vous tuer !

Elle commençait à résister en plus, se démenant pour le faire lâcher. Mais ce n'était pas en gigotant qu'elle allait se libérer facilement. Et qu'importe ses objections, elle resterait suspecte tant qu'il n'aurait pas trouve la véritable tueuse. Il commença à avancer en la trainant de force.

- Et...vous allez me suivre parce que je n'ai aucune preuve que vous dites vrai. C'est pas aujourd'hui que je vais commencer à croire une courtisane sur parole. Vous êtes ce qui se fait de pire quand il s'agit d'avoir une information claire et précise. Toujours à essayer de vous en tirer de la manière la plus rentable. A extorquer le plus possible.

Il se stoppa net et l'amena de force devant lui, face à face. Il la pointa du doigt en la fixant dans les yeux.

- Et c'est exactement pour ça que n'importe quel catin, courtisane, ou peu importe le nom que vous vous donnez, pourra tuer un client. Il y a TOUJOURS quelqu'un d'assez riche pour vous payer pour tuer ! Maintenant, vous allez avoir le choix : vous calmez par vous-même et me suivre sans faire d'histoire ou me forcer à vous calmer pour que vous suiviez la marche tranquillement.
Maintenant, on va, dans le calme, retourner sur le lieu du meurtre, retrouver l'arme du crime; qui ne devrait pas être trop compliqué à retrouver, du moins je l'espère, si c'est bien une des deux autres qui l'a tué. Etant donné qu'elles n'ont pas bougé, elles.


Après ces quelques explications sèche et dénué de toute compassion pour la jeune femme, il la ramena devant lui et fit pression sur son bras pour la faire avancer, en la poussant.
Revenir en haut Aller en bas



Élianne

avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Style de combat : Corps à corps


MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Lun 22 Juin - 23:42

Avec ses paroles sèches et remplis de mépris envers sa fausse profession, le soldat saisit le bras de la jeune femme et la poussa, comme si elle était une poupée de chiffon, pour qu’elle passe devant lui et qu’il a tout le plaisir de la surveiller si elle faisait un faux pas qui la vendrait d’avoir tuer le Comte de Valois. Il espérait retrouver l’arme du crime. Cela allait être dur, puisqu’elle avait utilisé une simple aiguille pour son crime.

Solemina sortie de la ruelle et déboucha dans la place publique qui était devenue bien vide dû au meurtre du Comte. Les participants de la fête s’étaient tous échappés, dans la peur que le meurtrier, ou la meurtrière, les retrouve et les tuent à leur tour. On avait apporté le corps faisant de la place publique, une place fantôme. La jeune femme s’arrêta net. Elle jeta un coup d’œil rapide pour voir les meilleures options pour s’échapper et changer de peau le plus rapidement possible pour que le soldat cesse de la pourchasser.

-Alors ? fit-elle en croisa les bras contre sa poitrine, Vous voyez une arme quelque part ?

Elle le laissa chercher les lieux et feignit la frustration.

-Je vous l’ai dis, cette fille s’est servie d’une fléchette empoisonnée pour le piquer.

Voyant qu’il ne l’écoutait point, la jeune femme poussa un léger cri indigné.

-Mais bien sûr, la parole d’une courtisane ne vous ait égale. Seule la parole des personnes de votre rang social qui compte le plus Navrée de vous déplaire de mon style de vie, preux chevalier. Mais que voulez-vous, certains d’entre nous doivent gagner leur vie au dépend des autres!

Elle rajusta sa robe et toucha son poignard qu’elle avait accroché à sa cuisse, sous celle-ci. Solemina gardait toujours une arme sur elle malgré tout. Elle plaça ses poings sur ses hanches, jouant son rôle. La jeune femme voyait bien que le soldat était sur le point d’éclater d’une très grande colère. Un rictus, au bord des lèvres, elle ajouta, pour mettre de l’huile sur le feu;

-De plus, ce n’est pas ma faute si vous n’avez pas bien fait votre boulot.

Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Jeu 25 Juin - 14:41

Message de Ys Sin, humain.

Elle était agaçante, c'était quelque chose d'assez incroyable. Il devait se concentrer, réfléchir à la situation et démêler le vrai du faux dans cette histoire qui le gênait déjà bien assez. De plus en plus elle lui tapait sur les nerfs. Et cette histoire de flêchette, ce n'était pas quelque chose qu'il allait retrouver aussi facilement dans la nuit, même avec quelque torches. Peut-être à l'aide d'un mage, mais aucun sous sa la main. Il se rapprocha de la rouquine, les deux autres étant sous bonne garde, un peu plus loin. Dans l'immédiat, il n'avait rien de tangible pour l'accuser en étant vraiment sûr qu'elle était la meurtrière du comte.

- Pour vous répondre, j'accorderai souvent plus d'importance à la parole d'un fermier qui m'est inconnu qu'à celle d'un noble. Et contrairement à un fermier, vous ne faites rien d'honorable comme métier.
Mais qu'importe, dans le cas présent, la question est plus de savoir, qu'elle est celle d'entre vous trois qui ment le moins et réussira à me convaincre de son innocence.


Il leva une main et fit signe à ses hommes de se saisir des deux autres courtisanes.

- Et pour cela, hors de question de rester ici, la zone va être fermé au public et fouillé pour retrouver l'arme du crime. Si cela c'est déroulé comme vous l'avez décrit, on retrouvera forcément quelque chose; les deux autres n'ont pas pu se débarasser de l'arme autre part que sous nos pieds. Du coup, je vous emmène...

...et la prochaine fois que vous voulez insulter quelqu'un, rappelez vous qu'une courtisane peut disparaitre dans cette ville sans que personne ne s'en inquiète...


La dernière phrase fut prononcée sur un ton plat, sans animosité; c'était juste un avertissement sur ce qui pouvait l'attendre si elle continuait à se comporter de la sorte. Pour finir, il se décida à la saisir par le bras et la pousser vers les deux autres courtisanes afin qu'elles soient toutes conduites sous bonne garde vers les prisons.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Élianne

avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Style de combat : Corps à corps


MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Ven 26 Juin - 18:39

Deux autres soldats amenèrent les deux courtisanes vers eux. Solemina observa les deux jeunes femmes. En les observant, on pouvait constater qu’elles n’avaient même pas la vingtaine. On imaginait bien leur triste histoire. Orphelines, elles ont été enrôlées dans les rangs des courtisanes pour survivre. On ne pouvait avoir que de la pitié pour elles, sauf si nous nous penchons sur cette version de l’histoire.

Solemina examina bien les avant-bras des jeunes femmes. Elle remarqua bien le tatouage d’un double infini sur chacune d’elles. Un nouveau rictus apparu sur les lèvres de l’assassin. Elles s’échangèrent un regard discret. Chacune d’entre elles sortirent un poignard qu’elles dissimulaient dans leur robe. Tout en écoutant les paroles remplis de haine du soldat qui la maintenait, Solemina ne disait plus aucun mot. Il la saisit par le bras et l’amena avec lui jusqu’au milieu de la place publique, accompagné des autres.

«...et la prochaine fois que vous voulez insulter quelqu'un, rappelez vous qu'une courtisane peut disparaitre dans cette ville sans que personne ne s'en inquiète...»

Les trois jeunes femmes s’arrêtèrent net, formant un triangle. Chacune d’entre elles dénouèrent leur tignasse et s’échangèrent un autre regard. Solemina prit la parole, tout en sortant son poignard,

-La prochaine fois que vous insulter un assassin, rappelez-vous qu’un soldat peut disparaître  dans cette ville et tout le monde vous oubliera.

Chacune d’entre elles se retournèrent vers le soldat qui la maintenait. Elles enfoncèrent leur poignard dans l'une des cuisses de ses derniers. Solemina ne laissa le temps que d’apercevoir son tatouage de double infini.

Les trois jeunes femmes saisirent leur poignard et s’éloignèrent chacune de leur côté. Solemina reprit la ruelle qu’elle avait prise avant que son captif l’interrompre.

Plus elle avançait dans l’ombre, on pouvait constater sa chevelure rousse changer pour le blond et sa robe verte devenir noire. Elle saisit le capuchon de sa robe et le déposa sur sa tête et disparut dans l’ombre de la ruelle. Ainsi, son travail était terminé. Sa récompense l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Mar 30 Juin - 12:59

Message de Ys Sin, humain.

C'était décidemment une soirée des plus détestable. On l'assignait à un rôle frustrant, on lui tuait son noble sous ses yeux sans qu'il ne voit rien et finalement il se retrouvait là, adossé à un mur avec deux de ses hommes; humiliés par trois frêles femmes armées de poignards. C'étant débarassé des ses gantelets, il avait plaqué une main sur sa cuisse blessé et comprimait la chair pour stopper le saignement, au moins jusqu'à ce qu'on vienne le soigner.
Il allait devoir rendre des comptes ce soir, heureusement pour lui, un de ses hommes avait réussi à atteindre une des courtisane d'un estoc bien senti. Certes elle était morte mais peut-être qu'elle donnerait quelques indices intéressants. Comme ce tatouage que possédait la rouquine. Il ferait passer le mot à ses hommes et la chasse pourra commencer. Nul part à Espalion elle ne serait en sécurité, elle pouvait compter sur sa détermination pour ça. Mais tout de même, elle avait osé lui répliquer qu'un soldat de cette cité pouvait disparaitre sans inquiéter personne en retour; ça le faisait bouillir intérireurement. Elle allait connaitre le sentiment de se faire traquer comme une proie. C'était sa cité, personne n'avait le droit d'en menacer ses habitants les plus fidèles sans craindre de sévères représailles en retour.

- Des assassins...

Même prononcé à voix basse, le mot le dégoutait. C'était répugnant.
En tournant la tête, il pouvait voir les deux autres gardes dans la même position que lui, assis, en train d'empêcher le sang de couler. C'était étonnant tout le sang qui pouvait s'écouler d'une cuisse ainsi blessée si on laissait faire. La soirée n'avait été bonne pour personne il fallait croire et en plus ils étaient complètement exposés maintenant. Mais que quiconque de mal intentionné s'amène et il s'en mordrait les doigts. S'il le fallait il perdrait sa jambe, mais un cadavre de plus viendrait joncher le sol d'Espalion.
En espérant que les secours se bougent un peu les miches, il n'avait pas envie de passer la nuit ici à attendre la prochaine patrouille ou devoir rentrer en boitant.
Revenir en haut Aller en bas



Delaynna

avatar

Féminin Nombre de messages : 23

MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Ven 3 Juil - 0:23

C’était une belle soirée, mais remplis de peur.

Elle n’avait que passer très peu de temps dans la grande ville d’Espalion. Pourtant, le peu de temps qu’elle avait passé, l’avait forcé à rester. Delaynna avait trouvée ce qu’elle cherchait depuis si longtemps. Ce tatouage du double infini. Depuis, elle n’avait que très peu de dormi et préparait son plan pour anéantir celui-ci qui avait anéanti sa famille.

Pour la venue de l’été, Delaynna n’avait point fait partie des festivités. Elle était restée de retrait à s’occuper des malades dans les rues. Ceux-ci la remercièrent avec toute la gratitude du monde. Elle marchait dans les rues, tel un fantôme dans sa robe bleue. Elle leur souhaite une bonne soirée et s’éclipsa pour retourner à l’auberge où elle avait élu domicile pour un temps indéterminé.

Alors qu’elle rentrait à pied, des gens venus de nulle part arrivèrent en sens inverse, en hurlant, criant de peur. On hurlait le meurtre du Comte de Valois. La jeune femme alla contre courant pour suivre son instinct pour savoir s’il y avait des blessés. Plus elle se battait pour sortir du courant, elle réalisa vite qu’elle se retrouva dans l’ombre de la fête, dans la place publique.

Arrivé sur la place publique, Del regarda autours d’elle. Elle n’entendit qu’un murmure, «assassin». Elle tourna la tête en direction d’où provenait cette voix. Elle aperçut trois soldats, par terre. La jeune femme courut vite et tomba à genoux devant eux pour examiner les dégâts.

-Que s’est-il passé ?! S’exclama-t-elle.

Elle examina le visage du premier soldat qu’elle avait aperçut. Son visage mal rasé et ses yeux marron qui exprimaient un caractère très dur et courageux. La jeune femme ne se pria pas de déchirer les pants de sa robe de voyage et d’en faire des bandages.

D’autres gardes arrivèrent après elle. Un capitaine de la garde d’Espalion s’empressa de la rejoindre. Il ordonna à un autre garde de les aider. Ils soulevèrent chacun un soldat blessé.

-Apportons-les à la caserne! Ordonna le capitaine.

Delaynna déposa le puissant bras d’Ys Sin sur ses épaules et le souleva, malgré la lourde armure qu’avait le soldat.

-Venez, je vais vous soigner.

La caserne ne se trouvait loin de l’endroit où ils étaient. Lorsqu’ils entrèrent dans l’endroit remplis de chaleur d’un grand feu, le capitaine ordonna que l’on dépose les soldats sur des lits non utilisés. Delaynna déposa le soldat qu’elle aida à marcher, sur le lit qui lui était assignés. Avec un couteau, elle coupa le pantalon qui la dérangeait pour pouvoir le guérir.

La jeune femme ferma les yeux et incita le calme pour la suite. Elle leva sa main devant elle et celle-ci s’illumina d’une lueur apaisante. Delaynna déposa sa main et la lueur s’inséra dans la peau du soldat. La lueur apportait une sensation apaisante, comme un bain froid après une lourde journée de labeur. Cela suffisait à stopper l’hémorragie. Par la suite, elle sortie une pommade de sa sacoche et appliqua la substance sur la plaie et termina le tout en nouant le bandage autours de sa puissante cuisse. Elle répéta ce geste aux autres soldats sous le regard des autres qui regardaient la scène. Pourtant, la jeune femme ignorait que tout cela était le début de la fin.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Ven 3 Juil - 11:43

Message de Ys Sin, humain.

- Rien, il ne c'est rien passé...

Et le clou de la soirée, une frêle jeune femme qui venait le supporter pour l'aider à marcher, après l'avoir bander à la va-vite. Ils n'auraient pas pu venir à plus de deux ces imbéciles de garde ?! Au final elle semblait un peu plus forte que l'impression qu'elle donnait au premier regard; mais tout de même, Ys fit le maximum pour alléger la charge de la jeune femme. Si jamais il venait à perdre l'équilibre et à tomber sur elle, il faudrait plus d'un médecin pour la remettre en morceaux.
Bon la caserne n'était pas une de celle du guet, c'était chiant, il n'allait pas avoir toute l'aise dont il avait besoin pour lancer les recherches. Il se laissa tomber à moitié sur le lit, se réajustant pour s'adosser au mur contre lequel le lit était collé, et appela immédiatement un soldat valide alors que la jeune femme déchirait le tissu autour de sa blessure.

- Il me faudrait aussi du papier et quoi écrire dessus. Fais également prévenir deux messagers et rapporte moi un truc fort, la soirée a déjà été assez décevante pour que j'avale l'eau dont même les chiens ne veulent pas ! Et dépêche deux hommes là où vous nous avez récupéré, il y a le cadavre d'une courtisane que vous devez ramené au plus vite ! Bouge toi !

Maintenant qu'il se réchauffait, la colère commençait à faire surface. Cette catin à deux sous, si jamais il l'attrapait, elle ou l'une de ses semblables avec ce foutu symbole, elle regretterait même d'avoir quitté les jupons de sa mère !
Et qu'est-ce qu'elle faisait cette petite ? Elle demandait du calme ? Mais c'était qui d'ailleurs, personne ne s'en était inquiété. On laissait une inconnue rester dans les locaux sans même lui demander son identité sous prétexte qu'elle aidait à le porter ?! Si jamais elle venait finir le travail de la rouquine, par tout ce qui existe, il le jurait il lui ferait la grâce de la prison en éxécutant la sentence immédiatement. Sans rien dire, il se détendit à mesure que la lumière le soulageait et l'apaisait. Même s'il n'était pas un grand admirateur de la magie, il devait bien avouer que ça au moins, c'était quelque chose de pratique et qui valait la peine de mettre ses opinions de côté quelques instants. Elle n'était peut-être pas si mauvaise que ça finalement.
Juste à la fin du soin, alors qu'elle fouillait dans son sac, le soldat qu'il avait chargé de quelques tâches revint avec deux feuilles jaunies et un petit morceau de charbon taillé. Ys les saisit rapidement et dessina le symbole qu'il avait en tête avant de redonner la feuille, puis griffonna quelques mots sur l'autre.

- Soldat, vous allez faire passer ce truc au messager. Dites-lui qu'il l'amène au poste du guet royal le plus  proche et qu'il doit expliquer que ce sont deux espèces de 8 mélangés, que mes hommes n'aillent pas s'imaginer que c'est un symbole magique ou démoniaque. Mes ordres sont sur l'autre feuille. Si jamais ça venait à se perdre...je vous botterai le cul d'ici à Port-Cité pour vous jeter dans le premier navire à destination du territoire démoniaque, j'espère avoir été clair.

Le soldat hocha vivement la tête et déguerpit sans demander son reste. Ys tourna la tête vers la soigneuse et attendit qu'elle ait fini son office auprès de ses hommes en commençant à défaire les morceaux d'armure qui le gênait. Il commençait à rôtir là dedans. Son humeur s'améliora également quand il aperçut une bouteille sur la petite table à côté de lui. Voilà qui le remettrait sur pied. Il la déboucha et porta le goulot à sa bouche avant de boire à grandes lampées. il se rendait compte qu'il avait terriblement soif et le sentiment que le liquide lui brûlait la gorge et descendait dans son corps lui redonna un coup de fouet. Ça avait sacré mauvais goût mais au moins c'était pas l'eau digne des égoûts qu'il avait déjà pu boire dans ce genre d'endroit. Quand la jeune femme repassa près de lui, il lui fit signe de s'approcher d'une main et repoussa les cheveux devant son visage de l'autre.

- Si je pouvais avoir votre nom mademoiselle, le chevalier que je suis pourrait ainsi vous exprimer la reconnaissance qui vous ait du. C'est du sacré bon travail que vous avez fait là. les mages dans votre genre se font toujours un peu désiré dans l'armée. Trop peu nombreux et trop versé dans la destruction en général.

S'étant un peu affaissé en buvant, il se redressa et inclina légèrement la tête devant elle. Sa voix était à nouveau clair et énergique.

- Je suis Ys Sin, au service d'Espalion.

Quand même, être sauvé par une jeune femme avec de telles yeux, c'était autre chose que les vieilles infirmières dont il pouvait avoir l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas



Delaynna

avatar

Féminin Nombre de messages : 23

MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Ven 3 Juil - 20:29

Alors qu’elle appliquait ses soins, le soldat demeurait septique face aux intentions de la jeune femme. Avec un sourire bienveillant, Delaynna murmura d’une voix douce et calme mais qui savait être ferme.

-Cessez d’être sur vos gardes soldat, je n’ai aucunes mauvaises intentions. À moins que vous refusiez de vous faire soyez et qu’on doive amputer cette jambe.

Alors que celui-ci se laissa toucher par la jeune femme, le soldat convoqua un membre de la garde et lui demanda du papier pour transmettre ses ordres. Delaynna alla prendre des nouvelles des autres soldats blessés, lors de l’attaque. Alors qu'elle examinait la blessure de l'un des blessés, elle entendis la conversation avec une oreille fine en entendant les descriptions que faisait le soldat. «Ce sont deux espèces de 8 mélangés». Parlait-il du double infini de la secte de Daeron ?! Quoi qu'il en soit, les soldats avaient trouver une piste que la jeune femme n'avait pas trouver.

Lorsque celle-ci eut terminé, il lui fit signe de s’approcher.

«Si je pouvais avoir votre nom mademoiselle, le chevalier que je suis pourrait ainsi vous exprimer la reconnaissance qui vous ait du. C'est du sacré bon travail que vous avez fait là. les mages dans votre genre se font toujours un peu désiré dans l'armée. Trop peu nombreux et trop versé dans la destruction en général.»

Un sourire adoucissant éclaira son visage dans la lueur des flammes que projetait le feu dans la grande cheminée. Elle s’installa sur le lit du soldat et croisa son regard, alors que celui-ci buvait cet alcool qui semblait lui faire du bien.

-Non, je ne côtoie pas les mages. Je suis une simple voyageuse qui traverse les terres du royaume pour le simple devoir de guérir.

Le grand soldat se présenta, Ys Sin. Delaynna inclina la tête en guise de présentation. Ce n’était pas tous les jours que la jeune femme avait la chance de sauver un homme avait une telle musculature. Elle aimait bien regarder son visage.

-Je suis Delaynna, Delaynna Walder.

Après un silence entre les individus, la jeune femme se pencha vers Ys d’assez près pour que seul lui puisse entende ses paroles.

-Dîtes-moi, que s’est-il passé pour que trois soldats puissent être poignardés au même endroit et au même moment ?

Delaynna avait toujours été une personne très curieuse, mais maintenant que son ennemi était en jeu.


Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Lun 6 Juil - 23:22

Message de Ys Sin, humain.

Ce qu'il c'était passé hein ? Fallait-il vraiment évoquer ce moment honteux de sa vie ? Lui le chevalier craint dans l'arène, mis à l'épreuve par un simple poignard dans les mains d'une frêle femme. Cette histoire ne devrait jamais passer les lèvres des deux autres soldats blessés ce soir là. D'ailleurs il faudrait qu'il ait une sérieuse conversation sur le sujet avec les deux autres. Pour le bien de tous, ce n'était pas une histoire à répandre.

- Ainsi, Delaynna Walder, veuillez accepter mes plus sincères remerciements pour vos soins. Les deux autres s'exprimeraient de la même façon si je ne m'accaparai votre personne de cette façon.

Ramenant son poing droit sur son coeur, il s'inclina légèrement pour la saluer.

- Pour en venir à ce qu'il c'est passé cette nuit. Il n'y a pas grand chose que vous n'apprendrez pas demain en vous balladant en ville, ce genre d'affaires fait vite le tour d'Espalion en général. Enfin à côté des rumeurs sur le roi, ce n'est pas grand chose, mais vu le nombre de personnes ayant assisté à la scène, vous pouvez être sûre que tous les domestiques des grandes maisons sont déjà au courant et qu'ils ne tarderont pas à le faire savoir à qui veut bien l'entendre.
Un noble a été empoisonné durant la fête et nous avons été blessé pendant que nous tentions de capturer les suspectes. Trois courtisanes...


En racontant l'histoire, Ys sembla se perdre dans ses pensées, se remémorant la scène et essayant d'en tirer certaines évidences. Ils marmonnaient à moitié, entrecoupant ses paroles d'une gorgée de la bouteille qu'il tenait en main. Delaynna semblait être quelque peu oublié malgré sa proximité.

- ...elles semblaient se connaître...agissaient ensemble...hmmm...ce foutu symbole...il faudrait que je vérifie le corps...

Puis, sans prévenir, alors qu'il semblait reprendre conscience de la personne en face de lui, il continua son petit discours, le visage sérieux, semblant quelque peu inquiet pour ce qui allait venir ensuite.

- ... et nous allons placarder des avis de recherche dans la ville. A moins qu'elles ne quittent Espalion ou qu'elles ne changent radicalement d'apparence, elles n'auront nul part où se cacher. Chaque grenier, chaque cave et tous les tonneaux seront fouillés s'il le faut, mais je ne souhaite pas qu'elles s'en sortent.

Il but une nouvelle gorgée en grimaçant.

- Enfin d'abord...il va me falloir devoir faire un rapport à mon supérieur. Au plus tôt...

...dites moi Delaynna, quand est-ce que je serai capable d'utiliser normalement ma jambe ? J'ai besoin d'aller au palais au plus tôt et de reprendre l'entraînement. Ce genre d'incident ne peut se reproduire ou je risque fort de perdre ma réputation.
Revenir en haut Aller en bas



Delaynna

avatar

Féminin Nombre de messages : 23

MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Jeu 9 Juil - 16:18

«Ainsi, Delaynna Walder , veuillez accepter mes plus sincères remerciements pour vos soins . Les deux autres s’exprimeraient de la même façon si je ne m’acaperai de votre personne de cette façon.»

Le chevalier leva son poing pour le mettre contre sa poitrine en guise de salutation envers la jeune femme. Elle lui répondu avec son fameux sourire bienveillant. Ys lui raconta ce qui s’était passé de façon très brève. Il ne semblait pas vouloir décrire la situation dans les plus brefs détails, mais cela suffisait pour la jeune femme.

Tandis qu’elle l’écoutait attentivement, Delaynna fronça les sourcils en le voyant se perdre dans ses pensées. Il semblait ignorer totalement la présence de la jeune guérisseuse et continuait de parler seul. Il revenait sans esse sur un certain symbole. Del se leva pour aller examiner les autres soldats qui étaient blessé.

Ys Sin retourna son attention vers elle en lui demandant dans combien de temps il pourrait utiliser sa jambes à nouveau. La jeune femme retourna examiner sa blessure de plus près pour prononcer un diagnostique.

-Il va falloir attendre environ trois semaines. Il ne faut pas prendre votre blessure à la légère… Vous savez, celui qui vous a fait ça, n’y est pas allé de mains moites…

Delaynna s’installa sur le lit du soldat.

-Tâchez de bien vous reposez, pendant ce temps, vous pourriez trouver des informations sur ce soi-disant symbole, fit-elle avec un clin d’œil, je pourrai vous aider sur cette recherche, le temps que votre blessure guérisse.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Mar 14 Juil - 1:54

Message de Ys Sin, humain.

- Trois semaines ?! Vous vous payez ma tête ?!

Il n'avait pas le temps pour ça ! C'était beaucoup trop de temps à rester handicapé par cette misérable blessure. il en avait déjà vu des pires qui ne l'avait pas bloqué aussi longtemps. Mais cette foutue entaille risquait de saigner à nouveau s'il forçait trop.

"Que faire ?! Réfléchis ! Réfléchis bien et vite Ys ! Tu as d'autres affaires urgentes à régler..."

Une nouvelle gorgée pour alimenter la chaudière et il posa la bouteille au pied du lit avant de se tourner pour poser les pieds à terre, toujours bien assis sur le lit. Ce simple mouvement lui arracha une petite grimace; il pouvait faire son malin la bouche ouverte, mais dans les faits ce n'était pas la grande forme pour cette jambe. Il toucha du bout du doigt ce qu'on venait de lui appliquer sur la cuisse. Ça ne ressemblait pas à grand chose, une espèce de mélasse d'herbes peut-être, un truc à mille lieux de tout ce dont il avait l'habitude.

- Bien, Delaynna, si vous me dites trois semaines, j'essaierai de ne pas trop en faire mais je ne promets rien. Je n'ai jamais accordé autant de temps à l'un de mes hommes pour se remettre d'une blessure; et je n'envisage pas de faire un mauvais exemple.

Maintenant que cela était dit, son visage s'éclaira d'un léger sourire. Il allait s'accorder quelques jours pour trouver d'où venait ce symbole. Peut-être qu'un passage dans des archives s'imposeraient, ça faisait un moment qu'il n'y avait pas mis les pieds et pourtant c'était toujours avec plaisir qu'il s'y rendait.
Quand à Delaynna, elle semblait en connaitre un rayon sur les corps, tout du moins c'est ce qu'il en déduisit, on ne guérit pas à travers le royaume sans en apprendre un peu sur comment marche le tout, et comme elle le suggérait, elle pourrait peut-être l'aider. D'ailleurs le temps qu'ils parlent, le corps de la courtisane abattue fut rapatriée dans le bâtiment et posée sur un lit dans un coin de la pièce.
En prenant appui sur l'armature en bois de sa propre couche, il se redressa en prenant garde de ne pas s'appuyer sur sa jambe blessée et se dirigea vers le cadavre, intimant Delaynna à faire de même d'un signe de la main.

- Venez. dit-il en clopinant. J'aimerai votre avis sur le symbole sur le bras. Vous me dites avoir voyager pour soigner, vous avez peut-être déjà eu l'opportunité de voir ça. Et puis tout indice pourrait me convenir, vraiment tout. Même les choses les plus idiotes, on ne sait jamais de quoi on va tirer une bonne information.
Revenir en haut Aller en bas



Delaynna

avatar

Féminin Nombre de messages : 23

MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Mer 15 Juil - 6:09

«Trois semaines ?! Vous vous payez ma tête!»

Delaynna s’attendait à ce genre de réponse, de la part du soldat. Elle eut un rire léger.

-Ne montez pas sur vos grands cheveux Ys Sin. Vous avez envie de reprendre servir avec une blessure qui n’est pas complètement guérie ? Vous allez en baver si vous le faite… Vous devriez écouter mes conseils.

En voyant son léger sourire, Del répondit en lui rendant son sourire. La jeune femme tourna le dos au chevalier pour se laver les mains. Elle s’essuya les mains avec les pants de sa robe lorsqu’elle jeta un regard par-dessus son épaule et observa Ys Sin qui se redressa. La jeune femme s’élança et passa une épaule sous son bras pour l’aider à marcher. «Venez» avait-il dit en l’invitant pour aller voir le cadavre de la courtisane que les gardes avaient ramené.

Ils gravirent les couloirs de caserne des sentinelles sous le regard des gardes. Ys Sin semblait connaître les environs et les amenèrent devant une lourde porte sombre. Ils s’y engouffrèrent et se retrouvèrent à la lueur des torches accrochées aux murs. Au milieu de pièce se tenait un pauvre cadavre le visage découvert. C’était celui d’une jeune fille qui ne semblait pas avoir atteint la vingtaine.

Delaynna approcha une chaise pour qu’Ys Sin puisse prendre appuie, tandis que celle-ci s’approchait du cadavre et examina le corps. Elle prit, tout d’abords, le poignet droit qui semblait présenter des cicatrices. Elle déposa le membre inanimé pour pendre ensuite le poignet gauche. Et c’est là, qu’elle le vit…

Ce tatouage de double infini… il était là devant elle. La jeune femme avala de travers sa salive et sentait en elle, toutes ses cicatrices s’ouvrirent à nouveau. Dans son esprit, Del revoyait les mois de tortures qu’elle et sa famille avaient vécus à cause de ce symbole. À cause de Daeron. Elle revoyait encore cette fameuse scène…

À quatre pattes, c’était une petite enfant qui pleurait, épuisés par les nombreux coups de fouets qu’elle avait reçue. L’homme qui la fouettait, s’avançait vers elle et la saisit par le cou et écarta ses cuisses pour la marquer avec sa lame.

Depuis, elle gardait ses affreuses cicatrices tous les jours. Ces cicatrices qui lui rappelaient son désir de se venger, le désir de venger la mort de sa famille. Delaynna redressa la tête et passa vite une main sur son visage pour faire disparaître les quelques larmes qui avaient coulés sur son visage.

-Oui, j’ai déjà vu ce symbole avant… fit-elle, sans rien rajouter de plus.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Ven 17 Juil - 20:36

Message de Ys Sin, humain.

Il s'avachit un peu sur la chaise qu'elle lui donna et laissa silencieusement la jeune femme faire ses observations. Il garda son regard rivé sur le visage de Delaynna dans l'espoir qu'il révèle un quelconque indice sur le cadavre présent sur la table. Il n'espérait pas grand chose pour tout dire. Avoir silloné le royaume en soignant des personnes de tout horizon, c'était une chose, mais reconnaitre le symbole d'un groupe d'assassins ne comptant pas forcément beaucoup de membres, c'était une tout autre histoire. Au moins pourrait-elle lui dire d'où venait cette fille, et ainsi il pourrait envoyer quelques hommes enquêter là-dessus.

Heureusement pour lui, le visage de la guérisseuse trahit quelque chose qui sonnait comme étant de bonne augure. Malheureusement pour elle, cela semblait être lui rappeler quelque chose de mauvais. Un mauvais souvenir au moins mais cela ressemblait plus à une très mauvaise expérience passée.
Il se releva lentement en grimaçant, se maudissant d'avoir baissé sa garde sous prétexte qu'il n'escortait que des courtisanes. S'éclaircissant la voix, il vint prendre appui des deux mains sur la table.

- Vous pouvez m'en dire un peu plus ? Je dois avoir le maximum d'informations sur ces assassins pour pouvoir faire quelque chose. Et le plus vite serait le mieux; ces rats s'éclipsent rapidement dans une si grande ville. Et capturer ne serait-ce qu'un seul des membres de ce groupe, en vie si possible, me permettrait peut-être de remonter jusqu'à leur chef. Ce qui m'enlèverait une grosse épine du pied quand on va me demander des explications quand aux événements de ce soir.

Le ton de sa voix était assez neutre, si on n'y sentait pas de compassion, il n'y avait pas non plus de désintérêt ou de manque total d'empathie pour les sentiments de la jeune femme. Tout ce qui l'intéressait dans l'instant, c'était les faits et les informations vitales au bon fonctionnement des recherches.
Revenir en haut Aller en bas



Delaynna

avatar

Féminin Nombre de messages : 23

MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Sam 18 Juil - 6:56

Les yeux rivés sur le tatouage, Delaynna demeurait omnubilé devant le dessin du cadavre de la pauvre jeune fille. Ys Sin la chassa de sa rêverie en lui demandant plus d’information concernant la définition de ce dessin. Elle ne voulait dévoiler ses véritables intentions au soldat, mais se contenta d’ajouter;

-La dernière fois que j’ai vu ce symbole, je m’étais arrêté, avec les autres membres de ma confrérie, dans un petit village pour m’abriter d’une tempête. Alors que je logeais dans une auberge, j’ai entendu des hurlements. Je me suis dépêché de me rendre où provenait ses cris. Lorsque je suis sortie, j’ai vu des enfants couverts de sang et appuyer contre les cadavres de leur parent. C’est là que je me suis rendu compte que le village était attaqué. J’ai pris les enfants avec moi et je me suis échappé avec eux et certains membres du village. J’ai vu des hommes et des femmes détruire et incendier le village. Tous portaient ce même symbole au poignet gauche.

Delaynna marqua une pause en repensant à la dernière dispute qu’elle avait eue avec la guérisseuse supérieure. Après cette terrible scène, Delaynna avait demandé vengeance pour ce village et sa famille. Mais la guérisseuse supérieure avait refusé de s’en mêler.

-Après cet évènement, j’ai tenté de chercher en vain la signification de ce tatouage…J’ai cherché dans les grandes bibliothèques. Et rien… les seules informations que j’ai pu obtenir furent celles d’un vieillard du village qui disait que ce carnage était l’œuvre d’une secte nommée la secte de Saturne.
Revenir en haut Aller en bas



Ys Sin

Invité



MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Jeu 23 Juil - 1:23

Message de Ys Sin, humain.

Donc ce n'était pas qu'une simple bande d'assassins. Cela allait plus loin que des contrats pour tuer nobles et marchands gênants. Et aucune informations dans les bibliothèques sur cette secte de Saturne. Pour cela il faudrait qu'il aille vérifier lui-même. De même que les archives de la bibliothèque royale. S'il y avait eu un incident de ce genre, il y avait forcément une trace quelque part. Ne serait-ce qu'un rapport, une demande de renforts pour sécuriser la région ou des offres de récompense pour la capture ou l'élimination de cette secte. Il devait forcément y avoir quelque chose.

- Il doit exister au moins une preuve de leur existence. La mise à sac d'un village ne passe pas inaperçu. Vous n'aviez juste pas les autorisations et les droits nécessaires pour consulter ces informations. Mais je pense être en mesure de le faire.

Ce n'était toujours pas assez pour qu'il puisse tirer quelque chose de constructif pour des recherches rapides. La rouquine avait certainement les moyens de disparaitre rapidement, ou au moins de se cacher aisément. Et ce genre de marque, ce n'était certainement pas quelque chose que l'on exhibait à la vue de tout le monde sur le marché. Ça le rongeait de l'intérieur de savoir que de telles êtres pouvaient arpenter librement les rues de sa ville. Il savait que tous les citoyens d'Espalion n'étaient pas des modèles de vertu, mais il ne supportait pas l'impuissance de ne pouvoir les punir. Si seulement il pouvait faire plus.

- Bien, je vais voir ce que je peux faire. J'espère que vous ne me cachez rien d'important; jouer les héros et se confronter seule à ce genre de personne est vraiment ce qu'il y a de plus stupide à faire. De plus, je préférai que vous restiez en ville, loin des bas quartiers si possible. Un dispensaire peut-être ?
J'aurai peut-être d'autres questions à vous poser ou des réponses à vous donner. Et j'aurai sans doute besoin d'aide si jamais je ne fais pas attention à ma jambe.


Il ricanna légèrement et se redressa pour croiser les bras sur sa poitrine.

- De même, si cette secte est capable de vous reconnaître, il est préférable que vous restiez dans les quartiers les plus tranquille, ou au moins à proximité d'une garnison. Est-ce que cela vous semble raisonnable ou vous avez des questions ?
Revenir en haut Aller en bas



Delaynna

avatar

Féminin Nombre de messages : 23

MessageSujet: Re: Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)   Mer 29 Juil - 5:06

Delaynna lâcha le cadavre de la pauvre jeune fille et s’avança vers le soldat en arqua un sourcil et un léger sourire pour camouflée ses joues rougies par les larmes qu’elle avait versé en repensant à son terrible passé.
La main appuyée contre sa poitrine, Ys Sin se tenait droit et solennel.

Il suggéra à la jeune femme de rester dans les appartements de la garde pour être mieux protéger si des membres de la secte la reconnaissaient.

-Je ne crois pas que des membres puissent me reconnaître, après tout cet événement date d’il y a des lunes. Je me propose de vous aider dans vos recherches. Mais avant tout, la guérisseuse en moi vous suggère fortement de reposer cette jambe. Que diriez-vous de commencer les recherches demain ? Vous devriez dormir un peu. Je suis consciente que vous désirez vengeance pour ce qui s’est produit, mais tâchez de garder vos forces. Je vous promets de rester ici. Cela vous convient ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne peux dormir, car la vengeance brûle en moi. (Élianne - Ys Sin - Delaynna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KIRSTEN&FERGUS&MELODY&LOGAN ? « J'ai peur du noir, je peux dormir là ce soir ? »
» TOC TOC...je peux dormir avec toi ?!
» peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent ? jbel
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-