Partagez | 
 

 Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Isteria

Invité



MessageSujet: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Dim 3 Mai - 19:17

Message d'Isteria, dragonne.

La jeune dragonne se posa au sol avant de lever la tête en poussant un hurlement de victoire. L'adolescente aurait pu sans passer, il en allait de soi. Mais elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une immense fierté : Dia l'avait aider un minimum. S'il y avait une chose qu'Isteria espérait, c'était de pouvoir se poser sans guide.
Bien sur, elle ne l'espérait pas autant que de réaliser son rêve mais... Ce serait formidable que de pouvoir poser ses griffes immaculées sur le sol seule et sans soucis.

-Si seulement... soupira télépathiquement Voile Aveugle.

-En m'attendant, repose toi. dit la mouette qui l'accompagnait, répondant à sa remarque.

Un léger grognement s'échappa de la jeune cracheuse de feu. Elle se coucha néanmoins sur le sol, préférant profiter de la chaleur du soleil pendant que son oiseau se nourrissait. Peut-être allait que le volatile allait lui apporter un amuse bouche. 
Le reptile se servit de son odorat pour repérer le point d'eau qui devait surement être à porter de museau, connaissant Dia. La dracène le repéra et se mit à s'hydrater, veillant à ne pas déranger la chauve-souris endormie sur sa corne gauche.
Elle en avait pour un moment avant de repartir et de reprendre la route. Sa direction actuelle était simple : elle comptait retourné dans son clan, ressentant le besoin de les voir (si une aveugle en était capable) à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Mar 5 Mai - 8:30

Les vols à travers les Montagnes étaient plutôt vivifiants. L'air y était sain et pur, et chaque paysage au détour d'un versant était un nouveau spectacle empli de majesté. Neidr, virevoltant dans le vent, n'avait jamais pris le temps d'explorer tous ces territoires, pourtant si proches de son clan d'origine. A l'époque, il s'intéressait plus à l'entraînement de sa puissante magie. Il travaillait d'ailleurs toujours plus dur pour renforcer son pouvoir éolien. S'il le voulait, il pouvait presque provoquer une tornade mais, sincèrement, qui voudrait d'une tornade? En cas de combat, c'était très utile, mais le dragon rouge étant un pacifiste convaincu, il y aurait sûrement très peu d'occasion dans sa vie de créer un tel grabuge. A la place, il préférait voyager et faire de nouvelles connaissances, découvrir de riches paysages, et même dorer au soleil! Jusqu'ici, il n'avait pas été en reste de ces trois activités, à travers ses montagnes natales et les Terres des Elfes. Il devrait un jour aller voir à quoi ressemblait le Royaume humain...

Soudain, il déboucha sur une vallée belle à en tomber par terre. L'herbe grasse ondulait au rythme du vent, et quelques arbres y avaient élu domicile. Presque au centre se trouvait un petit point d'eau, accueillant et serein. D'ailleurs, il était déjà occupé par quelqu'un, un dragon d'après la silhouette. Neidr sourit; encore une nouvelle connaissance à faire! Ces derniers temps, il était plutôt chanceux de ce côté-là. Et cela tombait bien, il commençait à éprouver une petite soif. Il pouvait se diriger vers le point d'eau pour s'y abreuver, et ainsi commencer une discussion avec son potentiel nouvel ami. Il piqua vers le bas, prêt à se poser en douceur sur le sol verdoyant.

Lorsqu'il fut à terre, il replia ses ailes sur son dos et se dirigea vers l'eau afin d'y tremper son museau. Arrivé devant la silhouette qu'il avait repérée, il se rendit compte qu'il s'agissait en fait d'une dracène plutôt que d'un dragon. Elle était entièrement violette, et faisait beaucoup penser à ce vieux chef de clan dont on lui avait déjà parlé... Gersalkar, oui, voilà. Cela dit, elle ne le regardait pas dans les yeux, même si elle l'avait entendu venir. Elle était jeune, et devait avoir près de deux siècles et demi... Neidr sourit chaleureusement, et lui dit alors:

"Bonjour, sœur d'écailles! J'ai une petite soif, et j'ai remarqué ce point d'eau en survolant la vallée. Ça te dérange si je m'y abreuve un petit instant?"

Puis le dragon posa une patte sur son torse.

"Je m'appelle Neidr, et je suis content de te rencontrer. Quel est ton nom, jeune dracène?"
Revenir en haut Aller en bas



Isteria

Invité



MessageSujet: Re: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Sam 9 Mai - 10:50

Message d'Isteria, dragonne.

-Ce point d'eau ne m'appartient pas. On est même pas sur le territoire de mon camp. Alors, ne demandez pas! dit-elle. "Je m'appelle Isteria. Mon clan me nomme aussi Voile Aveugle. 

La jeune dracène sentit l'air autour d'elle, toute ouïe à ce qui l'entourait. La respiration de Neidr fut la première chose qu'elle parvint à situer. Elle se leva et se dirigea vers son ainé. Ses yeux avait beau être ouvert, ils ne regardaient rien. Les seules choses qu'elle savait, c'était l'âge et l'espèce de son interlocuteur. En même temps, il lui était facile de reconnaître un dragon.
L’adolescente posa son museau sur le cou de son interlocuteur, prenant le temps de mémoriser toutes les informations que son sens du toucher lui donnait. L'aveugle parcourut le corps de l'adulte, remarquant avec amusement le plastron et la crête de ce dernier. Comme pour vérifier qu'elle ne rêvait pas, elle repassait sans cesse sur ces deux détails, allant jusqu'à sortir sa langue pour en avoir le goût.

-Dites, vous venez d'où? demanda la dragonne.
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Mar 12 Mai - 18:15

La jeune dracène l'autorisa à s'abreuver au point d'eau, affirmant qu'il n'était pas le sien. Neidr la remercia tout de même, c'était la moindre des politesses. Elle se présenta sous le nom d'Istéria, connue également sous le patronyme de Voile Aveugle. Le dragon rouge se demanda d'où pouvait bien provenir ce surnom... Peut-être était-ce dû à une histoire qu'elle avait vécu? Neidr portait bien le surnom d'Aile-Tempête parmi les siens. Elle était entièrement violette, et dotée d'une paire d'yeux qui dénotaient dans tout ce mauve. Ils étaient vert émeraude. Elle s'approcha de lui en marchant posément, sûrement pour l'étudier de plus près. Elle était plus petite que lui, ce qui était normal au vu de son âge.

Et au moment de l'étudier de plus près, lorsqu'elle plaqua son museau contre son cou, Neidr frissonna un peu. Ça, pour être près, c'était près! Elle faisait voyager son museau sur tout le corps du dragon, qui trouvait cela un peu osé de traverser ainsi les frontières personnelles, et surtout à la première rencontre! Dans un premier temps, il ne sut pas trop quoi dire, alors qu'elle semblait s'attarder sur son plastron et sa crête. Lorsqu'elle commença à les toucher de la langue, Neidr eut un petit sursaut, et s'adressa alors à la jeune dragonne:

"Hum... Je dois dire que... C'est assez... troublant. C'est ainsi que vous dites bonjour et que vous vous présentez de là d'où tu viens? Car chez moi, ce n'est pas forcément ainsi. Mais soit. Heureux de te rencontrer aussi."

Le drake rouge sourit, un peu gêné.

"Tu sembles t'être un peu attardé sur ma crête et les écailles de mon buste... Tu n'en avais jamais vu auparavant?"

Neidr était plutôt fier de ces deux attributs; des cadeaux naturels de son père, le grand Baldr Griffe-Montagne! Même Surt et Hrund ne pouvaient se vanter de cette magnifique crête rouge et bien faite! Qu'on lui admire lui faisait plutôt plaisir.
Revenir en haut Aller en bas



Isteria

Invité



MessageSujet: Re: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Sam 20 Juin - 8:16

Message d'Isteria, dragonne.

-Non, seulement moi. Et je n'en avais en effet jamais sentis avant. répondit la jeune dragonne, remplaçant naturellement le verbe voir par le verbe sentir.

Elle ne comprenait par ailleurs pas ce verbe. Le sens du mot "vue" lui était tout aussi abstrait que les religions et l'argent des créatures à deux pattes. L'humain et le démon avait tenté de lui expliquer les trois concepts mais la jeune aveugle n'avait rien compris. Et puis, ce n'était pas comme si cela avait été intéressant.

Isteria leva la tête en entendant un battement d'ailes. Elle reconnu sans peine l'odeur de Dia et celle dela nourriture préféré de la mouette : du poisson. Elle sentit les palmes de l'oiseau se poser sur son front. Le son de ses plumes n'était pas le plus discret pour la dragonne atteinte de cécité. La dracène devinait parfaitement que l'être à plume observait le dragon.

-Dia, je te présente Neidr! Neidr, je te présente Dia.
-Enchantée de vous rencontrer, messire dragon. dit la mouette parlante. Sinon, Isteria, ça te dit un peu de pêche? Je crois que ça serait sympa de montrer à ton ami comment s'y prend une aveugle.

Voile Aveugle tourna la tête vers son frère d'écaille, attendant une réponse à la question détournée de l'oiseau. Un léger air de défi avait l'air de se dégager de l'adolescente. La cracheuse de feu avait parfaitement compris que sa guide diurne voulait la voir se débrouiller seule.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Dim 28 Juin - 10:32

Neidr fut assez surpris de la réponse de la dénommée Isteria. Sentir ? Quel intérêt ? Et à ce moment précis, la révélation devint aussi claire que du cristal ; la dracène violette était malheureusement atteinte de cécité. Les signes ne trompaient pas, à présent qu’il y pensait ; l’étude poussée de son anatomie, l’absence de mouvement dans ses yeux qui ne fixaient rien... La tristesse envahit le dragon, empathique qu’il était. Sa pauvre sœur d’écailles n’avait sûrement jamais vu le monde et ses merveilles, privée d’un des cinq sens primordiaux. Concevoir la vie sans sa vision était une pensée effroyable pour le drake rouge, lui qui était un amoureux de la nature et de sa beauté sauvage. Avec un air penaud, il préféra s’excuser tout de suite pour sa méprise.

« Pardonnez-moi, je n’avais pas compris. Vous ne voyez guère, n’est-ce pas ? Je suis réellement désolé pour vous. »


Et ce fut dès lors qu’il fit la rencontre la plus inattendue et la plus étrange de sa jeune vie draconique ; une mouette. Mais bon, une simple mouette aurait été trop banale. Celle-ci parlait ! Et communiquait mentalement avec lui ! Neidr écarquilla les yeux lorsqu’Isteria amorça les présentations. Dia. Une mouette douée de parole. La nature et ses prodiges n’arrêteraient-ils donc jamais de l’épater ? Un grand sourire sur le visage, il écouta ce que le volatile parlant avait à dire. Une partie de pêche ? Voilà qui n’était pas pour déplaire au dragon rouge. Sa dernière prise remontait à bien un an, lorsqu’il s’était retrouvé sur les bords du Grand Lac, sur le territoire de son clan. L’eau, grouillante de poisson, lui avait donné de jolis amuses-bouches. Il n’eut donc aucune hésitation lorsqu’il répondit à la dracène :

« Sans problème, Isteria. Voyons donc comment tu peux te débrouiller ! Je te préviens tout de même, je n’ai jamais été un grand pêcheur. Peut-être serons-nous donc à armes égales ? »


Il s’avança vers le point d’eau, posant une patte sur le rebord. Faisant claquer sa mâchoire pour défier la jeune dragonne, il prononça mentalement ce simple mot :

« Prête ? »

Revenir en haut Aller en bas



Isteria

Invité



MessageSujet: Re: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Sam 25 Juil - 19:28

Message d'Isteria, dragonne.

Neidr demanda à la dracène si elle était prête. Rugissant, l'adolescente sauta dans l'eau. Elle s'y avança jusqu'à ce qu'elle soit presque entièrement immergée. La dragonne déploya ses ailes sous l'eau, attendant visiblement que les poissons y passent.

-Je crois que tu as ta réponse! dit mentalement Isteria.

Voile Aveugle était plus qu'heureuse que son aîné aie accepter. De plus, l'eau était bien plus réceptive au mouvement que l'air. Non seulement elle aurait la possibilité de repérer, un peu près, les mouvements de son frère d'écailles mais, en plus, elle pourrait percevoir l'arrivée des poissons. C'était beaucoup plus simple pour elle que d'attraper un cerf, même sans l'une de ses guides.

-Et tu n'as pas à être désolé. fit la cracheuse de feu.

Il était vraiment étrange que la majorité de ceux qu'elle avait rencontré le soit. Elle ne manquait rien, après tout. Bien sur, elle ne faisait pas encore totalement confiance à ses quatre sens, vu que, seuls, ils ne pouvaient pas tout dire.
Les voyants étaient vraiment étranges... Si seulement ils pouvaient appréhender des sensations aussi simple que l'herbe entre les écailles, les minuscules détails de chaque écaille ou même se réveiller lorsque la température montait doucement, le doux sifflement d'une brise, l'odeur de la rosée et de la pluie... Les voyants rataient beaucoup de chose.

)Les poissons arrivent... chuchota presque l'aveugle de sa voix mentale, tout les sens aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas



Neidr

avatar

Masculin Nombre de messages : 39
Style de combat : En arrièèèèèèère!


MessageSujet: Re: Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)   Jeu 13 Aoû - 12:56

L’eau éclaboussa quelque peu Neidr lorsque la jeune dracène se jeta à corps perdu dans le calme et sibyllin lac. Il présenta une aile par réflexe, et l’onde rafraîchissante rebondit sur lui, glissant vers le sol. Il rit un peu, de bon cœur, avant de se lancer lui aussi sous la surface de l’eau, pénétrant de plein fouet dans ses profondeurs. Une fois à l’intérieur, le drake rouge se stabilisa, et ne fit plus aucun mouvement. Rien que leur entrée dans le lac avait dû en perturber la faune, et les poissons s’étaient sûrement éloignés par crainte d’être engloutis par d’immenses carnivores. Ici, la rapidité serait de mise, non seulement par besoin de ne pas se noyer, mais également parce que leurs proies étaient averties de leur présence.

Neidr se demanda dès lors comment pourrait bien faire l’adolescente pour repérer quoi que ce soit sans être dotée de la vue. Mais il se rappela qu’une fois privé de ce sens, un dragon aveugle développait les autres en conséquence et pouvait devenir extrêmement doué pour entendre les moindres sons ou sentir les moindres vibrations terrestres. Ici, point de terre pour entendre les pas du gibier, mais de l’eau qui vibrait pour annoncer une nageoire déplacée, ou un corps serpentant dans les flots. Le drake se dit qu’il avait face à lui une adversaire à ne pas sous-estimer…

Soudain, il aperçut une ombre filer quelque part droit devant lui. Petit, très petit. Un poisson, à n’en pas douter. Comme pour confirmer qu’il n’avait pas rêvé, Isteria lui dit que les proies étaient en route. Elles arrivaient, oui, frétillantes et succulentes. L’appétit du dragon commença à ronronner dans son estomac, alors que quelques queues et nageoires faisaient leur apparition dans les recoins sombres du lac. Le dracène partit la première en quête de poiscaille, suivie rapidement par Neidr. Elle se débrouillait bien mieux que lui à la pêche, apparemment, car elle attrapait déjà ces petites créatures aquatiques de sa gueule béante et chargée de crocs. Lui, peu habitué à la pêche sous-marine, avait bien du mal à attraper quoi que ce soit. Alors que son amie remontait, la bouche sûrement remplie, Aile-Tempête quant à lui ne refaisait surface qu’avec trois gros poissons bien dodus, les plus faciles à saisir car moins rapides.

Il relâcha ses proies mortes sur le rivage, n’ayant pas omis de les croquer pour les achever au lieu de les laisser s’étouffer à l’air libre. Une fois complètement dehors, il se mit à battre frénétiquement des ailes. A l’intérieur de lui, une concentration suffisante lui permit de provoquer un vent sec et chaud, une brise soudaine, qui l’enveloppa, et commença à le sécher. S’ébrouant, il ferma les yeux et continua d’utiliser sa magie éolienne afin d’éliminer la moindre goutte d’eau tapie sur ses écailles rouge pétantes. Une fois le travail terminé, il rouvrit les yeux, et sourit à la jeune dracène devant lui.

« Je suppose que tu as dû récolter plus de poissons que moi, et ce n’est pas très difficile, je te l’accorde… Souhaites-tu que je sèche tes écailles ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a toujours plus qu'un simple voyage (Isteria - Neidr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-