Partagez | 
 

 Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Dim 7 Fév - 18:38

Bon cette fois cela suffisait. Elle avaiit réussi à supporter la nouvelle venue jusque là mais cette fois c'était trop. Que l'on se foute du maître de caravane, passe encore. Que l'on se paye la tête de tout le monde pour faire le malin, elle pouvait comprendre. Qu'on se moque d'Edwin, là non. Mais elle avait fait avec, ce dernier lui ayant demander de ne pas intervenir. Mais lui cracher à la figure alors qu'il lui avait accordé plus de chances et de possibilités là ou la plupart ce serrait déjà débarrasser d'elle, c'était trop pour elle. Ni une, ni deux, elle se mit en mouvement.

* Edwin, là c'est trop. Je m'occupe d'elle. *

* Vas-y ! Elle le mérite bien, cette sale truie. Il y a une limite à l'irrespect. *

* Fais comme bon te semble. *

Une partie des gardes avait entendu la dernière disclamation de l'étrangère et aucun d'entre eux n'allait prendre sa défense. Cela faisait des années qu'Edwin les accompagnait et sa place de chef, c'était eux qui lui avait demandé de la prendre. L'insulte qu'elle venait leur était tout aussi destiné et leur honneur ne leur permettait pas. Aussi une bonne partie s’apprêtait à montrer à la nouvelle venue à quel point le monde pouvait être cruel quand tu commettait  certaines erreurs. Avançant vers elle ils étaient prêt à prendre un sermon pour l'avoir malmené mais ils n'allaient pas laisser l'insulte passer. Cependant alors qu'ils leurs restaient une quinzaine de mètres, ils s'immobilisèrent tous immédiatement. Ils avaient tous vu la même chose. Myryaluna venait de quitter sa caravane. Et ils savaient tous une chose : s'il y avait bien une personne qui avait pu le prendre encore plus mal qu'eux, c'était bien elle. Et du couple, elle était peut être la plus effrayante quand elle était dans cet état. Mais Braem qui était toujours aussi grande gueule, décida qu'une bonne leçon ne ferait pas de mal à l'étrangère et, justement il se trouvait être aligné avec la nouvelle et Myryaluna. Il décida donc de la héler afin de lui faire tourner le dos à la menace qui était pour le moment caché par Edwin.

" Eh, grande gueule. Je t'entend beaucoup japper depuis t'a l'heure mais t'as pas fais grand chose si c'nest pleurer sur ta pauvre misère. S'rait moi t'srais d'jà plus des nôtres et même quand l'patron t'fais une fleure, t'comporte comme une catin insatisfaite. Je sais pas d'où tu viens, mais sache qu'ici les actes font preuve de fois et tout ce que t'as fait c'est le bazar. Aussi, avec les gars ont veux pas t'voir. Mais avant ça, prend donc le temps d'réfléchir à toutes tes conneries. Je suis sur que ce sera une bonne médecine pour toi ! " lança t'il de sa voix tonitruante.

Et alors que la tirade se finissait Myryaluna arrivait à quelques pas derrière Edwin.


* Baisses toi.*

Et Edwin se baissa et, dans le même mouvement, Myryluna colla son dos sur le sien, assénant un violent coup de pied dans les côtes de Kathryn. Continuant dans son élan, elle lui deux coup au plexus et un à la tempe. Elle se mit alors en position, juste au cas où elle ne s'était pas évanoui et attendait la suite, se demandant si elle avait pu tenir le coup, se dont elle doutait fortement. Et tous ceux qui regardaient n'avaient aucunement l'intention d'intervenir en faveur de la nouvelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Kathryn O'Feinley

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Dim 7 Fév - 22:28

“Quand l'orgueil chemine devant, honte et dommage suivent de près.”
Gabriel Meurier

J'étais douée pour me faire des ennemis. A moins que je sois douée pour ne pas me faire des amis. A force, je finissais par confondre. Une chose était sûre : j'étais douée, en tout cas. Tournant la tête vers le grand gaillard qui se décidait à parler -tiens, il était là lui ?- je l'écoutais distraitement. Pas dupe. Ses gars avaient des réactions louches, lui-même n'ouvrait la bouche que maintenant ... C'était clair et net : un truc allait me tomber sur le coin du nez.

Ce qui était dommage parce que je l'avais fort joli. Comme une certaine Cléopâtre d'un autre monde. Passons.

Je croisais les bras, clairement blasée. Ce n'était pas du mépris, je n'étais que rarement méprisante même si beaucoup de gens pensaient le contraire. Non non, juste blasée. Ils ne voulaient plus me voir, je les avais insultés, et patati ... La fleur, je ne l'avais toujours pas vue, mais ça, c'était une autre histoire. J'hésitais à en cueillir une pour la lui donner d'ailleurs, mais là pour le coup je pense que la provocation aurait été trop importante. Et je m'en voudrais de provoquer quelqu'un faisant 2 ou 3 fois ma corpulence. Si ce n'était plus. Surtout qu'entre nous, je pense que je l'aurais ramassé au tapis.

Je fronçais les sourcils, et je la laissais seule juge de savoir si j'avais pris les coups exprès ou s'ils m'avaient surprise. Cette explication-là, je la garderais pour moi, bien au chaud. Quant aux spectateurs, ils n'y verraient sûrement que du feu. Ce qui se passait là était entre elle et moi. Ses pieds n'avaient pas tapé au maximum de leurs capacités, sûrement avais-je légèrement bougé quand elle tapa. Chance, maladresse de glissade, volonté inébranlable de faire chier le monde ?

Joker.

Je me rattrapais en tout cas d'une pirouette après, me rapprochant des arbres, atterrissant à terre et soufflant un coup. Elle tapait fort la gamine, un coup était un coup. Quelque soit le subterfuge utilisé pour le réduire. Bon, et puis il fallait bien faire croire aux autres que j'avais été salement touchée par la peluche de leur chef. Je me redressais ensuite, passant la main sur mon crâne pour estimer les dégâts. Une bonne bosse et je devrais m'en sortir. Surtout que quelques secondes après, il n'y paraîtrait plus. Merci Papa pour les réparations rapides.

"Quel dommage. Un si joli visage que le mien. On me dit souvent que j'ai une tête à claque, pas une tête à high-kick. Mais j'en prends bonne note."

Je n'étais toujours pas agressive, refusant visiblement le combat. Mais je ne restais pour autant pas sur place, peu désireuse qu'elle finisse ce qu'elle avait commencé. Agrippant donc la première branche à ma portée, je m'élevais rapidement jusqu'à disparaître dans le feuillage. Merci Maman, pour le coup. Ils pouvaient bien essayer de me retrouver, ils n'y arriveraient pas, sauf si je le voulais.

"Il n'empêche, je ne vous pensais pas du genre à attaquer de dos. C'est un peu lâche."

Faisant rapidement le tour sans bouger une seule feuille ni faire craquer une seule branche, quitte à m'éloigner, je finis par réapparaître plus loin, hors de portée des mimines de la sale gosse (comment ça la sale gosse ici c'était moi ?) et des excités de première. A bien y regarder, j'étais plus proche de Nalfein, mais lui ne voulait pas me buter au moins.

"Je veux bien vous expliquer, mais je suis allergique à ma propre mort. Je ne dis rien tant qu'ils voudront ma peau. Et s'ils sont sympas, je dirai tout, comme au tribunal. Je pourrais même me montrer moins tête à high-kick dans la face."

Changement complet d'attitude ? Possible.

"Cela étant, promis, vous ne risquez rien avec moi."

Et ceci étant dit, je disparus de nouveau dans les environs, me rendant insensible à toute flèche juste histoire de précaution. Ca m'emmerderait sec d'être embrochée par une bande de pouilleux quand même. J'avais vécu suffisamment longtemps pour mériter mieux comme mort, zut.

_________________
Trust those who are seeking the truth
Doubt those who find it.
Revenir en haut Aller en bas



Nalfein Sedhe

avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Style de combat : Discret et léger


MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Ven 12 Fév - 15:40

Nalfein avait assisté à la scène en silence, il ne voulait s’attirer les foudres de personne. D’un côté son patron et ses hommes, ceux qui l’avaient engagé et de l’autre une inconnue irrévérencieuse. Ceux qui lui avaient promis de l’argent opposés à une étrangère intéressante et mystérieuse. Et ils se battaient. Le mercenaire ne comprenait pas trop. Pourquoi ? Ils étaient pourtant tous adultes normalement, ils devraient savoir que certains conflits peuvent se régler en parlant et que pour avoir des réponses, il est parfois plus simple de poser des questions que de proférer des menaces.

Mais bon… Le mal était fait. La compagne d’Edwin venait de frapper Kat’. Et celle-ci s’en était remise encore assez aisément, elle s’était un peu éloigné et avait ensuite disparu, non sans prévenir qu’elle coopérerait si on arrêtait de vouloir la buter. Ce qui était compréhensible, cela ne servirait à rien de parler ou de s’expliquer si le seul sort qui vous attend est la mort.

Mais apparemment cette logique était incompréhensible pour Edwin et ses hommes. Celui-ci était sans doute devenu plus basique au contact des humains, il s’était laissé influencer par leur esprit simple et basique. Violence, reproduction, pouvoir.

Nalfein décida de ne pas s’impliquer. Il ne défendrait pas la nouvelle venue, et ne l’attaquerait pas. Elle ne constituait aucun danger pour la caravane, et son boulot était de protéger le convoi et non pas de satisfaire toutes les exigences d’Edwin. Il recula un peu et s’éloigna du feu et du combat. Il resterait à l’écart en tant qu’observateur, toujours à l’aguet de ce qui pourrait se passer aux alentours. Si quelque chose arrivait ou se cachait, il le verrait et se tiendrait prêt. Mais il ne banda pas son arc, il le laissa attaché dans son dos. Il ne voulait pas non plus que Kat’ pense qu’il la transpercerait s’il en avait l’occasion.
Même s’il pourrait le faire si Edwin lui offrait une certaine somme…

Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Lun 15 Fév - 11:36

" Cela suffit !"
Il venait de hausser le ton. Voilà qui n'était pas commun. Cette jeune dame avait vraiment réussi à le sortir et à lui faire faire n'importe quoi. Et ils avaient tous joué son jeu. Voilà qui était lamentable. Bon, maintenant il s'agissait d'inverser la donne.
Edwin mit une main sur l'épaule de Myryaluna pour lui dire de cesser le combat. Elle avait eu ce qu'elle méritait et avait montré patte blanche en ne répondant pas à la provocation de la marchombre. Maintenant qu'elle était là, il ne pouvait tout simplement pas l'ignorer. Et puis, qui sait, si elle avait réellement vécu ce qu'elle prétendait elle pourrait être un atout, disons...unique. Et mieux vaut garder un ennemi près de sois que loin.


"Je veux bien vous expliquer, mais je suis allergique à ma propre mort. Je ne dis rien tant qu'ils voudront ma peau. Et s'ils sont sympas, je dirai tout, comme au tribunal. Je pourrais même me montrer moins tête à high-kick dans la face."

Changement complet d'attitude ? Possible.

"Cela étant, promis, vous ne risquez rien avec moi."

" Et bien soit. Je considère que tu viens de payer ton dû pour les impairs que tu as commis. Le tableau est donc maintenant vierge. Alors reprenons dans les règles si tu le veux bien." annonça haut et fort Edwin.
" Mon nom est Edwin Skirata et je suis le responsable de la sécurité de cette caravane. Je m'engage à garantir ta sécurité et ton intégrité parmi nous sous les conditions que tu participe à la vie commune de cette caravane jusqu'à ce que tu la quitte et que tu ne t'en prenne jamais au moindre de ses membres. De plus, selon ce que tu pourras nous dire sur toi même et selon la véracité de ce que tu nous diras, il se pourrait même que j'ai un contrat pour toi. Cela te convient-il ?"

Cela faisait plusieurs minutes qu'il la cherchait à l'aide de ses sens mais elle avait complètement disparu. Il ressentait bien sa présence magique mais elle était intangible, impossible de la localiser. Ce don leurs serait surement précieux, surtout s'il avait raison sur ce qui allait suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Kathryn O'Feinley

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Sam 27 Fév - 2:31

“L’honnêteté est la meilleure des lignes de conduite - lorsque il y a de l’argent à la clé.”
Mark Twain

Point positif : j'étais toujours en vie.
Point négatif : pour combien de temps ?
Point neutre : Je suis entourée d'hommes musclés pas trop moches pour la majorité.

Pardon, je m'égare.

Si Nalfein restait silencieux, Edwin était presque aussi bavard que les petites voix dans ma tête. Mais vu qu'il disait des trucs cool (du genre 'je veux pas te tuer', 'laissez-la tranquille', 'si tu finis la pyramide en moins de trois mois je te couvre d'or' (ah non, c'est pas ça)), c'était plutôt intéressant à écouter. Je finis donc par réapparaître, toujours plus près de Nalfein que d'Edwin, juste au cas où il serait aussi bipolaire que ronchon.

On n'est jamais trop prudente.

J'étais tentée de m'appuyer sur Nalfein mais puisque ce dernier avait décidé de faire chien de garde -ce qui entre nous n'était pas totalement con comme idée- j'étais bien obligée de faire sans. Snif. Mon petit coeur était brisé de tant d'indifférence. Enfin, je m'en remettrais. Je croisais donc les bras, toisant Edwin et sa peluche derrière. Puis je regardais tous les hommes pas loin avec un sourire narquois. Héhé. Ils n'étaient pas près de me voir foutre le camp, nah ! Ma cote auprès d'eux n'augmenterait peut-être pas, mais ce n'était que du menu fretin. Et puis, quand ils apprendraient à me connaître, ils m'adoreraient à coup sûr. J'étais un compagnon de route des plus agréables quand je le voulais.

Et il ne tenait pas à grand-chose que je le veuille, surtout quand ça parlait pognon. Je tendais mes deux oreilles pointues en direction d'Edwin, bien attentive à ça. Mais il ne donnait pas de montant. Pfu ... J'espérais que je ne faisait pas ça pour deux chenilles (seul équivalent trouvé par l'auteur pour 'deux kopecks' étant donné son ignorance de la devise actuelle, de l'existence d'une, et sa flemme monumentale d'aller relire à 3h du mat' les règles du jeu où c'est sûrement écrit). Sans me départir de mon sourire, je finis par répondre.

"Enchantée, Edwin Skirata. Je suis Kathryn O'Feinley, mais si tu n'arrives pas à le prononcer tu peux m'appeler Kat. Les intimes m'appellent Katie, mais on va attendre quelques nuits avant ça, le temps de faire connaissance."

Ironie inside. Smile. J'allais commencer mon récit, mais je m'arrêtais avant même d'avoir commencé, prise soudain d'une question qui me laissait franchement dubitative.

"Est-ce que je dois jurer la main sur le coeur 'je jure de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité' ?  Parce que, moi perso je trouve ça hyper pompeux, mais s'il vous faut ça pour me croire, hein, je peux le faire. Faut juste me le dire. Bon par principe, je vais le faire."

Et je refis la petite scène, main sur le coeur et tout le toutim, ânonnant ces paroles débiles qui servaient juste à donner un esprit tranquille à ceux qui écoutaient. Mais bon, je l'avais fait sans croiser les doigts, et j'avais de toute façon l'intention de dire la vérité. Toute la vérité, peut-être pas, faut pas abuser. Il y avait certaines choses qu'ils n'étaient pas prêts à entendre.

"J'ai fait partie des forces secrètes elfes un petit bout de temps, mais ça m'a gonflé. La surexploitation à la limite de l'esclavage, les brimades, ce genre de détail. Du coup j'ai fini par éplucher mon contrat et j'ai trouvé une faille exploitable pour le briser. Le contrat hein, pas mon patron. Quoique j'aurai bien aimé entre nous, mais j'ai pas encore trouvé l'occasion.

Bref, je suis passée à mon compte. Du coup je réagis mal à l'autorité, désolée beau gosse. Je me rattraperai. Mais tu vois que tu sais être sympa ! Hey, d'ici la fin du parcours, t'auras ptet même lâché un sourire. Sinon je te chatouille.
"

Le beau gosse en question était bien évidemment Edwin, même si comme expliqué plus haut ils étaient plusieurs à être plus que potables. Mais bon, draguer le chef de la caravane était beaucoup plus intéressant. Même juste pour rire.

"Je t'en dirais bien plus sur mes capacités, mais je suis un cas désespérant, pas désespéré. Je préfère garder quelques atouts dans ma manche tant que je ne connais pas les vôtres. Alors disons qu'avec mon arc, mes flèches et mes pouvoirs, je suis encore en vie au bout de 100 ans malgré ma tête à high-kick."

Ce qui valait tous les CVs du monde ! Non ?

Ah, mais au fait ... Je regardais toute la petite troupe qui vendait du rêve face à moi.

"Au fait, je dois rejurer comme tout à l'heure pour le fait de faire de mal à personne ? Ou juste le dire ça suffit ? Parce que j'ai pas masse envie de cracher par terre non plus, c'est juste immonde."

Toujours finir sur une blague, même une blague de merde. Par principe.

_________________
Trust those who are seeking the truth
Doubt those who find it.
Revenir en haut Aller en bas



Nalfein Sedhe

avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Style de combat : Discret et léger


MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Lun 7 Mar - 12:58

Au final tout semblait s’arranger. Comme quoi, Edwin n’était peut-être pas trop téméraire, peut-être était-il un bon dirigeant ? Nalfein aurait sûrement le loisir de le constater plus tard. Mais un tel revirement de situation étonnait quand même le mercenaire. La nouvelle venue, Katie, une elfe, ancienne espionne, travaillant pour son compte, se fait tabasser… Et elle ne garde aucune rancœur ?

Edwin accepte une personne aussi suspecte et lui propose même presque un travail dans cette caravane. L’hybride démoniaque restait perplexe.
Il appréciait la personnalité et l’humour de la nouvelle venue, elle avait l’air de pouvoir arriver à énerver Edwin assez rapidement avec son impertinence. Heureusement que ce dernier ne pouvait voir le sourire de Nalfein, caché derrière son masque…

L’hybride s’avança vers le chef de la caravane. Il était plus que temps que tout le monde se repose, les hommes ne supporteraient pas tant de jours sans repos et leurs capacités et réactivités seraient amoindries par la fatigue.

- Edwin, je pense qu’il serait temps de déclarer l’extinction des feux. Je m’occupe d’organiser les quarts, je prendrai le premier.

Se tournant ensuite vers Katie, il fit un signe de tête à l’un des gardes et lui indiqua l’elfe.

- Je te demande de veiller à ce que mademoiselle ait accès à tout le confort que l’on pourrait lui fournir. Sois sûr qu’elle n’ait ni faim, ni froid.



Une fois qu’il fut assuré que le garde lui obéirait, il retourna près d’Edwin. Parlant assez bas pour que toute la troupe n’entende pas, mais assez haut pour que l’ouïe de l’Elfe lui permette de l’entendre.

- Est-ce que vous pensez que nous pourrions avoir d’autres surprises du même genre ? Cela vous arrive souvent d’engager les personnes à l’improviste ?
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Ven 1 Avr - 23:02

"Je t'en dirais bien plus sur mes capacités, mais je suis un cas désespérant, pas désespéré. Je préfère garder quelques atouts dans ma manche tant que je ne connais pas les vôtres. Alors disons qu'avec mon arc, mes flèches et mes pouvoirs, je suis encore en vie au bout de 100 ans malgré ma tête à high-kick.
Au fait, je dois rejurer comme tout à l'heure pour le fait de faire de mal à personne ? Ou juste le dire ça suffit ? Parce que j'ai pas masse envie de cracher par terre non plus, c'est juste immonde."


Edwin soupira mentalement. Décidément, elle avait un sacré caractère....

* Eh bhe, non contente de faire partit des déserteurs, elle a le culot de s'introduire ainsi. J'avoue qu'elle a du cran mais si nous n'avions pas besoin d'aide, c'est en prison qu'on l'amènerais !*

* Malheureusement je doute que la prison suffise. Je pense qu'elle est plus que capable d'un certain nombre de tours dont je n'aimerais pas avoir à subir les conséquences...*

* Que veux tu dire ?*

* Qu'elle a physiquement disparus tout à l'heure quand elle s'est caché dans les bois. Elle n'était tout simplement plus là. Et lorsqu'elle est réapparu à nos yeux elle avait tout juste repris consistance. Et elle ne s'est pas téléporté d'un endroit à un autre de la zone. Elle s'est juste dématérialisé et re-matérialisé à un autre endroit. Je ne sais pas si c'est son don mais je n'avais jamais vu ça. Et savoir qu'elle a la capacité de pouvoir être n'importe où sans que je le sache me dérange profondément.*

* Attends, t'es en train de me dire qu'elle t'à échapper pendant tout le laps de temps où elle était dans la forêt ? *

* Oui.*

* D'accord, d'où le fait que tu l'intègre parmi nous. Ainsi elle rechignera à faire usage de cette capacité. Enfin, c'est ce que tu espère.*

* En effet. Sinon je ne serais pas aussi ennuyé et conciliant envers un traitre.*

Et alors qu'il finissait cette petite discussion mentale qu'il constatait cet fois que Nalfein décidais d'outre-passer ses droits et se mettait à donner des ordres aux gardes pour qu'il s'assure du confort de la nouvelle venue....

* Mais qu'es-ce qu'il fout encore celui-là ? P*t*in, mais c'est quoi ce délire ? Ils ont tous mangé des champignons abrutinogènes dans le coin ou quoi ? D'abord l'autre qui ignore intégralement le protocole et le respect et maintenant lui qui s'amuse à donner des ordres à ma place ? Et il croit quoi, que Braem pourra lui trouver un lit et une tente ? Alors que c'est un garde qui ne fout rien d'autre que faire des aller-et-retour toute la journée. Putain, si tu veux donner des ordres donne les au moins à la bonne  personne, espèce de demeuré. Vivement la suite, cette caravane va finir par me rendre dingue...*

* Je t'attendrais dans notre caravane, cela va m'énerver. Tu t'en sortiras ?*

* Oui.*

Il se dirigea vers une des servantes qui s'occupait de la caravane et lui demanda de relever Braem de sa tâche afin de ne pas faire perdre son temps au garde. C'était tout bonnement ridicule mais le garde avait réagit avec réflexion, il ne voulait pas causer plus de soucis.
Nalfein vint alors à sa rencontre.


" Est-ce que vous pensez que nous pourrions avoir d’autres surprises du même genre ? Cela vous arrive souvent d’engager les personnes à l’improviste ?"

Etait-il sérieux ? Etait-ce là l'étendue de ses capacités de réflexion ? La raison pour laquelle Edwin avait accepté Kat était pourtant assez évidente : mieux valait garder ses ennemis en vue que de ne pas les voir. Edwin espérait se tromper mais le démon semblait de moins en moins compétent. Son manque de constance était aussi assez perturbant. Un coup il était pour la venue de Kathryn, la seconde d'après il remettait en compte l'intégration de la nouvelle venue après lui avoir offert des accommodations....Edwin n'arrivait tout bonnement pas à le suivre.

" Du même genre, non. D'autres oui. Et son cas à elle est particulier : elle nous à accompagner toute l'après-midi sans rien faire, au final pour se joindre à nous. A moins de vouloir assassiner quelqu'un, elle n'avait aucun intérêt à se montrer ce soir. Et si elle avait voulu tuer l'un d'entre nous, elle n'aurait pas juré. C'est une renégat, pas une paria. Et cesse de douter de mes décision veux-tu ? C'est assez déplaisant qu'un de mes hommes les remettes en questions, même si j'apprécie le fait que tu le fasse en priver. Et pour ce qui est du "reste" j'apprécierai que tu laisse Uther et moi gérer ou les autres vont réellement finir par ne pas vous aimer, toi et Kathryn."

Uther s'adressa alors à toute la caravane :

" Nous allons pouvoir reprendre nos activités. Le repas sera servis dans trente minutes. Pour ce soir, Nalfein prendra le premier tour de garde. Jölln et Mann prendrons le second, Louis et Rob le troisième et je prendrais le dernier. Kathryn nous rejoins au moins jusqu'au prochain arrêt alors traitez là comme une des nôtres. Ce seras tout. Vous avez quartier libre d'ici là."

Edwin retourna immédiatement dans son chariot qu'il ferma à la vue de tous. Myryaluna l'attendait, assise sur un tas de coussin. Il s'assit et se blottit dans ses bras. Elle était décidemment  d'un grand réconfort dans sa journée qui pour le coup fut des plus désagréable. Il se laissa ainsi dorloter par sa tendre compagne jusqu'à ce que vienne l'heure du repas. Il alla alors chercher deux assiettes et revint dans le chariot qu'il referma à nouveau.
Ses sens étant à l'affut il monta la garde toute la nuit, refusant de faire confiance à la nouvelle venue et doutant finalement des capacités de Nalfein. Il décida d'ailleurs qu'il en toucherait deux mots à Uther lors de son tour de garde.

Les deux hommes s'entendirent sur le fait que Nalfein était troublant mais Uther décida que Kat était tout de même pplus loyal que voulait bien l'accorder Edwin.

Ce dernier décida tout de même de faire des nuits blanches sa routine afin de s'assurer l'intégrité du convoi, choisissant de dormir chaque matin dans son chariot jusqu'au début de l'après-midi. Il n'y eu cependant aucun autre incident à signaler jusqu'à leur arrivée à Ter'Ocre. Ils allaient maintenant passé les deux prochains jours en ville, le temps de vendre et acheter leurs articles....

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Kathryn O'Feinley

avatar

Nombre de messages : 37

MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Lun 18 Avr - 22:16

“Mauvais accord vaut mieux que bon procès.”
Proverbe français

Est-ce que quelqu'un a un chapeau pointu, et un espèce de truc en carton où quand on souffle ça fait "pouêt" ? Parce que franchement, l'ambiance avait l'air d'être grave à la fête. Surtout cachez votre joie les gars. Enfin, qu'importe leur entrain, moi j'abordais un sourire éclatant. J'avais trouvé un truc plutôt cool pour occuper mes journées, si c'était pas génial ! J'allais être nourrie et presque logée, je n'aurais pas à me soucier de me paumer encore dans d'autres coins bizarroïdes, je serais payée et surtout, SURTOUT, j'allais pouvoir embêter Edwin quand je le voulais ! Ouais !

Non, sans rire, c'était la meilleure partie du deal.

Je souris à chaque membre pendant que ça donnait des ordres et des contre-ordres dans tous les sens, observant en silence et annotant dans mon petit carnet mental. Uther eut droit à un sourire plus grand, mais je prenais bonne note qu'on ne me laissais pas prendre de tour de garde, même accompagnée. Logique, certes, mais frustrant. Cela étant, ça me permettrait de pioncer comme une bienheureuse ou presque. Après m'être assise près du feu et avoir dîné en essayant d'entamer la conversation avec certains des hommes, brisant la glace un peu comme on pouvait -il y avait bien des sujets, il y en avait toujours- je décidais de passer la nuit assise sur une branche à regarder les environs et le camp. Notant une fois de plus les habitudes de chacun. Qui allait où, discutait avec qui, mangeait près de qui. Qui se levait la nuit, qui ronflait -à éviter absolument !- ou bien qui veillait le plus tard.

Autant d'informations utiles ou inutiles selon les circonstances, mais qui me rassuraient. Connaître les gens, c'était mieux prévoir leur trahison, et mieux savoir comment s'en sortir indemne lorsque ça arriverait.

Le trajet fut plutôt agréable, une fois que l'envie de tirer les oreilles d'Edwin chaque fois que je le voyais fut passée. J'essayai bien une fois ou deux mais sans jamais aller au bout, m'arrêtant à quelques pas en mode pas du tout furtif avec un grand sourire innocent auquel on ne croyait pas du tout. Mais il était beaucoup trop sérieux ! On n'avait pas idée. Je papotais donc avec quiconque voulait bien de moi, parlant des terres que je connaissais, d'aventures vécues, ou bien de la pluie et du beau temps, ou des demoiselles potentielles qui les attendraient chez eux.

Hey, n'oubliez pas mon côté commère, quand même.

L'arrivée en ville me renfrogna néanmoins un peu. Je n'aimais pas les villes, je n'avais jamais aimé ça. Aussi, sans vraiment m'éloigner du camp, je préférais passer ma journée à réviser mon arc, faire des flèches ou à m'entraîner au tir pendant qu'ils discutaient, vendaient, achetaient ... Non, tout ça, ce n'était pas pour moi.

Même si j'avoue, j'allai faire un tour à la taverne à un moment donné. Juste histoire de croiser quelques têtes ... Quelques infos aussi. Se tenir au courant c'était important. Et plus si affinités avec ces têtes croisées, pourquoi pas ? Je n'avais pas la peluche de compagnie d'Edwin pour me tenir chaud, moi, et installer une mauvaise ambiance dans la caravane, ce n'était pas mon truc.

Si je faisais ça, je finirais jetée au bûcher. Très peu pour moi.

Non, je préférais rester drag-micale avec les gens du groupe, sans aucun malentendu. En somme, rester moi-même quoi ! De toute façon, on ne s'arrêterait pas longtemps, alors je n'aurais pas trop à tuer le temps. Je finis par aider à bâcher ce qui pouvait l'être, m'occuper des bêtes ... Enfin, ce qui pouvait m'occuper pendant que les grand faisaient leurs affaires quoi.

_________________
Trust those who are seeking the truth
Doubt those who find it.
Revenir en haut Aller en bas



Nalfein Sedhe

avatar

Masculin Nombre de messages : 15
Style de combat : Discret et léger


MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Ven 29 Avr - 6:57

Edwin était imbu de lui-même, en plus d’être désagréable et de mauvais poil de manière constante. Nalfein était étonné de son attitude, il ne remettait pas en question ses ordres, il s’informait juste, il voulait savoir à quoi s’attendre. Et il faisait encore moins partie de « ses hommes »... Mais apparemment, le pouvoir devait rendre un peu paranoïaque. Et Edwin avait l’air de s’attacher à ce pouvoir comme un bateau à un phare une nuit sans lune. Il semblait obnubilé par celui-ci et ressentait apparemment le besoin de l’exercer et d’insister qu’il était le chef à chacune de ses phrases.

Décidément, cet elfe était étrange. Mais Nalfein n’en avait déjà plus rien à faire, il attendait patiemment une opportunité quelconque. Et dès que celle-ci apparaitrait, il la saisirait.
Le trajet se déroula sans autre encombre jusqu’à la première ville traversée : Ter’Ocre. Nalfein resta de son côté, toujours plongé dans son mutisme, il préférait écouter ce qui se racontait plutôt que parler pour ne rien dire. Il surveillait les gardes et les alentours, après tout c’était pour ça qu’il était là. Enfin… La vrai raison pour laquelle il était là restait tout de même l’argent, mais bon…

Ter’Ocre, une ville du royaume des humains se trouvait sur leur route. La caravane comptait commercer dans cette ville pendant deux jours. Il s’agissait d’une petite ville humaine, typique.
Visiter ou commercer n’intéressait nullement le démon. Il hésita quant à la marche à suivre. Edwin ne lui ayant pas donné d’ordres clairs ou précis… Il décida de rester en compagnie des marchandises de la caravane et d’escorter celles-ci jusqu’aux lieux de transaction. Et de protéger les marchands.

Kat restait près du campement et n’avait pas l’air de vouloir en bouger. Sa mission n’étant pas de la surveiller, il ne lui prêta pas plus d’attention que ce qu’elle lui en avait prêté. Ne pas se lier aux participants, ne pas oublier son objectif premier, ce trajet n’est qu’une étape, il n’était pas là pour se faire des amis ou des relations.

Il n’adressa la parole à personne et se fit aussi discret qu’un garde armé vêtu de noir en pleine journée au milieu d’un village humain pouvait l’être, autrement dit, pas trop. Si les caravaniers avaient besoin de lui, ils sauraient où le trouver.
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)   Sam 30 Avr - 9:34

La semaine d'échange se passa sans le moindre problème et la caravane avait pu refaire le plein de marchandise et de vivres à un prix des plus intéressant. Mais il fallait maintenant reprendre la route. Edwin en avait profité pour prendre des nouvelles de la route et de la région et il fut rassuré d'apprendre qu'il n'y avait pas eu d'apparition de bandit depuis bien longtemps maintenant.

Et cela se révéla exacte du fait que la caravane passa la semaine suivante sans encombre jusqu'à Aquer. En revanche la suite du voyage allait être plus mouvementé. En effet ils allaient devoir passer par la route des marais d'or pour rejoindre la Capital et cela promettait de ne pas être une partie de plaisir. Car si à une certaine époque ces marais étaient remplis de chercheurs d'or, il n'y résidait maintenant plus que des bandits de la pire espèces. La garde n'arrivant tout simplement pas à établir de poste de garde sans que celui-ci soit rasé, elle avait tout simplement abandonné l'idée de protéger la route entre Aquer et la capital, minimisant ainsi les pertes. De plus on racontait qu'un Esprit-Ours aurait établit son nid non loin de là.... Voilà qui n'augurait rien de bon pour la suite de la caravane. Edwin avait décidément un mauvais pré-sentiment  pour la suite des événements alors qu'ils partaient en direction de la capitale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une caravane mystérieuse (PV Edwin Skirata + Libre)
» Mew,ile mystérieuse
» Mystérieuse atmosphère
» Les Mystérieuses Cités d'Or, le film !!!!
» Arya Ombrelune



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Royaume Humain :: Littoral-