Partagez | 
 

 visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Bywyd

Invité



MessageSujet: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Sam 28 Fév - 8:59

Message de Bywyd, dragon.


Je me trouvait dans ma forêt, l'une des nombreuses forêts que je nommais ainsi en fait, lorsque l'on a le ciel pour toi et la terre entière comme demeure il semble qu'en tout lieux que l'on aille ce soit toujours un peu chez nous… ainsi désignais-je cette forêt par ma forêt. Cela devait bien faire quelques années que je n'étais pas revenu à celle ci, perchée dans les montagnes des terres draconique, mon berceau. A vrai dire ce n'est pas non plus comme si elle avait eut besoin de moi.
L'endroit était difficile à atteindre, de hautes montagnes aux pics acérés déchiraient l'horizon, formant un écran dans lequel se logeait cette perle verte et bleu, l'un des quelques paradis resté totalement intact après mon départ. Qu'il était bon de s'y ressourcer, de s'y endormir en sentant que tout aller bien et que lorsque le sommeil viendrait à faiblir, la même constatation attendrait au réveil.

C'est en pensant vaguement à cela que j'avais rallié l'un des lacs de ces bois, louvoyer mon large corps entre les troncs serrés ne m'était pas apparu comme une nécessité absolue sur le moment. De fait je me contentais des berges du lac, tout aussi plaisantes, si ce n'est plus, que les tréfonds émeraudes de ma gigantesque tanière. Une ou deux paroles échangées avec les esprits avaient confirmées ma pensée, pas de problèmes pour le moment, tout allait bien et tout irait toujours bien, je ne suis pas le protecteur de ces bois pour rien, je refuse catégoriquement qu'il puisse leur arriver quoi que ce soit.

Goûtant alors à la quiétude des lieux, la caresse du vent fraîchit par sa course sur l'eau, emplis des senteurs d'herbe et de feuillages dans lesquels pendent les fruits sucrés de l’opulence, je me lovais comme un chat. Ma forme végétal était maintenant totalement reprise, je ne faisait qu'un avec les lieux, ils étaient moi et j'étais eux, je pouvais dormir en sachant que le moindre danger m'éveillerait. C'est ainsi que commencèrent mes quelques mois de sieste.
Oui quelques mois, lorsque je suis sous ma forme sylvestre je n'ai besoin que d'eau et de lumière pour vivre. Là, l'une de mes ailes trempait à moitié dans l'eau, des racines avait poussé, l'arrimant à la berge de limon tendre et riche. Mon corps lui même s'accordait le luxe de l'invisibilité de part son mimétisme parfait, la terre et la verdure me recouvraient. Après tout ce temps à dormir sans bouger, mon imposante masse ressemblait à un tertre verdoyant, quelques bouts de bois plus ou moins larges et moussus peuplant ses pentes, et une superbe corolle de fleurs multicolores égayant ce qui devait être mon échine. Un bute parmi les autres en somme...
Revenir en haut Aller en bas



Silma

Invité



MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Sam 28 Fév - 17:57

Message  de Silma Telimec, Elfe.

Silma huma à plein poumon et avec délice l'air pur des montagnes draconiques. Il lui avait fallu plusieurs semaines pour préparer ce voyage jusqu'à ces terres de fantasmes pour lui qui rêvait de découvrir ce qu'il considérait comme le peuple le plus majestueux de tout Hypolaïs. Il avait tout d'abord fait une demande de permission, puis il avait du avertir sa famille de son projet. Son oncle et sa tante avaient été enthousiastes à l'idée qu'il découvre une autre culture et fasse le plein de savoir inédits. Sa mère était un peu réticente à laisser son cher enfant s'éloigné de la Forêt, mais une fois assurée que toutes les précautions seraient prises, elle s'était résignée. Après tout, elle savait que son fils rêvait de ce voyage depuis longtemps. Par contre, son père s'était catégoriquement opposé à son projet, il n'en voyait tout bonnement pas l'intérêt. Silma n'avait même pas cherché à discuter avec son géniteur. Quoiqu'il dise, quoiqu'il fasse, son père aurait forcément l'avis contraire, ne serait-ce que pour la forme. Quand Silma rentrerait de son voyage, fort de nouvelles connaissances, alors seulement son père dirait que c'était une bonne idée qu'il parte, s'attribuant bien sûr le mérite de cette initiative. C'était toujours comme ça, Silma le savait.

Et après quelques semaines supplémentaires de voyage en compagnie de sa louve, Nauëlin, Silma avait enfin foulé du pied son rêve le plus secret. A peine avait-il franchi les frontières du territoire draconique qu'Edwin était apparu entre les arbres, comme s'il avait sentit son arrivée. Les retrouvailles entre les deux amis furent chaleureuses. Jamais Silma ne le remercierait assez, car c'était grâce au musicien qu'il était ici, entrain de toucher du doigt son souhait le plus cher. C'était Edwin qui lui avait permis d'envisager ce projet presque fou et qui l'avait aider à le mettre sur pied. Bien sûr, Silma ne manqua pas de complimenter Myryaluna sur sa beauté et Nauëlin, qui retrouver là sa meilleure amie de jeu, jappa de contentement.

Aussitôt les retrouvailles passées, Edwin entraina Silma à la découverte des terres draconiques, initiant le jeune elfe à la flore et la faune propres de ces montagnes. Lui faisant découvrir des paysage tous plus magnifiques le uns que les autres. Et le sourire ne quitta plus le visage ravi de Silma, ses yeux brillants en permanence d'un éclat joyeux. Le jeune elfe était insatiable, il voulait toujours en voir plus et en apprendre d'avantage. Curieux de tout, buvant chacune des paroles d'Edwin.
En cette belle après midi ensoleillée, le petit groupe arrivait en vue d'une superbe forêt, écrin d'émeraude perchée entre les piques rocheux.
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Dim 1 Mar - 1:00

Cela faisait deux heures qu'Edwin et Myryaluna avait retrouvé Silma et Nauëlin. Ces derniers étaient ravi de retrouver leurs amis et de pouvoir voyager avec eux. Silma était un puits de curiosité sans fond et Edwin était ravi de pouvoir lui apprendre ce qu'il savait. Il lui apprit sa connaissance en herboristerie ainsi que les divers propriétés des plantes uniques des terres draconique. Après de longues heures de marche, ils arrivèrent à un pic et Edwin dit alors:

"Ce que tu vas voir derrière ce pic te couperas le souffle. Crois moi !"

Et cela ne manqua pas. Remplaçant les montagnes arides qu'ils venaient de gravir, ils arrivèrent à une crevasse d'un vert émeraude magnifique ! Les couleurs était à en couper le souffle et le bleu profond de la rivière et du lac interne était en contraste magnifique avec le gris de la montagne. C'était un petit paradis naturel caché en pleine montagne.
"Mon père m'avait jadis emmené ici. Il connaissait le gardien de ce lieu et m'a dit que nous pouvions compter sur sa sagesse tant que nous respections sont territoire. Je ne l'ai encore jamais vu mais je t'avoue avoir hâte. On le dit sage et calme, vertu qui manque à certains des nôtres...."

Continuant leurs périple, ils décidèrent de monter leurs camp non loin de la rivière, prêt d'un petit tertre presque au milieux de celle-ci....

Ils décidèrent d'aller chercher de l'eau et ils en profitèrent pour se baigner. L'eau était bonne et il sécheraient rapidement avec ce soleil quand alors......

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Bywyd

Invité



MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Dim 1 Mar - 9:59

Message de Bywyd, dragon.

Bywyd somnolait paisiblement, le vent soufflait doucement sur l'herbe, donnant l'illusion de vagues calmes sur son corps d'herbe et de terre. Il se trouvait plongé dans de profonds songes, se rappelant d'autres endroits à la végétation luxuriante et ses amis esprits qui les peuplait. Ces sur ces dernières pensées qu'il sentit quelque chose le tirer de sa torpeur. Du bruit... il y avait du bruit près de lui, cela encore il en avait l'habitude, si n'est que cette habitude se rapportait aux animaux venant s'abreuver ou brouter dans les environs. Ce qu'il percevait comme des sons lointains étaient des éclaboussures, des rires et des paroles enjouées. A sa connaissance il n'y avait pas de créatures capables d'un tel vacarme dans sa demeure de verdure.
Aussi se décida-t-il à ouvrir un oeil, action des plus inutiles étant donné qu'il s'était totalement fondu dans la nature et que la terre le recouvrait. Il dut se résoudre à quitter le refuge douillet de son lit de sable et de limon, sa couverture chaude et agréable de terre, de bois et d'herbes.
Dans un grondement impressionnant, le tertre bougea, il se craquela de toute parts, la terre se fendillant sous la pression, le bruit le plus impressionnant fut certainement celui des articulation de bois que craquaient comme une forêt entière s'abattant d'un coup. Plus celui de son ailes qui brisa ses nombreuses et puissantes racines fichées dans la berge. Ce fut somme toute comme si la terre grondait et le bois hurlait, mais le résultat valait d'être présent.

Bywyd se révéla lentement dans toute sa splendeur sylvestre. La terre craquelée en plaques glissa le long de ses flancs, lorsqu'il déploya ses ailes ce fut comme si l'air entier devenait vert, teinté d'un émeraude surnaturel auquel se mêlaient feuillages et brindilles dans une valse rapide et aérienne. Le grand dragon finit en s'ébrouant pesamment, comme son métabolisme le lui permettait. Retirant les dernières parties de terre molle qui s'accrochait à son corps.
Alors seulement, il fut dévoilé dans sa totalité, des éboulements tout autour de lui et son anatomie de bois moussue, ses ailes ressemblant à des branches liées par quelques matière végétale fibreuse et diaphane, colorant tout ce que la lumière les traversant touchait d'une couleur verte. De la mousse poussa lentement sur son corps, les fleurs parsemant son échine et le haut de ses flancs se balancèrent, déployant majestueusement leurs corolles colorées. Et les yeux d'un vert profond, faiblement lumineux, se posèrent sur les intrus figés dans l'eau.

Bywyd bâilla longuement, dévoila sa dentition aux crocs d'ambre sur lesquels la lumière jouait comme mille facettes d'un miroir doré. Puis il se rapprocha du bord de l'eau tout en les fixant d'un air aussi neutre que le museau d'un dragon puisse donner l'impression de l'être.

-Bienvenues en mes terres, navré de ne vous avoir accueillit plus tôt, je n'avais pas perçu votre présence. -dit-il d'une voix grondante et profonde bien que douce et sans animosité aucune.- Je suis Bywyd, dit Leaf, gardien, protecteur et âme de ces lieux, quelque soient vos origines et les raisons de votre venue, sachez que vous êtes ici mes hôtes et mes protégés, du moins temps que vous respectez la nature et moi même. -il tourna ensuite la tête sur le côté, regardant dans les airs un esprit que lui seul pouvait voir et qui le saluait.- Heureux de te revoir Vala, cela faisait longtemps, j'ai cru que tu étais partit. -écoutant la réponse il se tourna ensuite vers ses invités.- Si vous avez quelque demande que ce soit je veillerais à y répondre dans la mesure du possible.
Revenir en haut Aller en bas



Silma

Invité



MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Dim 1 Mar - 16:53

Message  de Silma Telimec, Elfe.

Silma était assis sur la rive, les pieds dans l'eau fraîche, couvant d'un regard tendre Nauëlin et Myryaluna qui jouaient dans la rivière. Comme il s'était baigné lui aussi un peu plus tôt, l'elfe n'était vêtu que de son pantalon de toile qui séchait doucement, collant contre sa peau. Edwin n'avait pas menti sur la beauté de cet endroit. Cet écrin de verdure était un vrais petit coin de paradis. Quand son ami lui avait parlé du gardien de ces lieux, les yeux de Silma s'étaient mis à pétiller. Un gardien ? Un dragon ? Il allait vraiment voir un dragon ?

Mais pour le moment l'esprit de Silma était à milles lieux de ces précédentes interrogations. Il profitait simplement de la tranquillité de cet endroit magnifique. Lui qui était un enfant des arbres, ce petit coin de verdure lui apportait une sérénité profonde qu'il n'avait que rarement ressenti, même perché dans les branches de sa forêt natale. Silma ramena ses jambes contre son torse dénudé et il ferma les yeux, écoutant les murmures de la rivière et les chuchotements du vent. Cet endroit était baigné d'une telle puissance tranquille que Silma sentait la vie pulser dans ses veines comme jamais. Et cela le remplissait d'un bonheur simple et d'une quiétude infinie. Il était tellement bien en cet instant qu'il se mit même à fredonner doucement, comme s'il essayait d'accompagné le chant du vent et de l'eau.

Mais soudain, un grondement terrible brisa la tranquillité de l'instant. C'était comme si la montagne elle même s'ébranlait. Silma rouvrit brusquement les yeux pour s'apercevoir que c'était en fait le tertre situé à quelques mètres de lui qui se fissurait. Il y eut un bruit énorme, comme des arbres mis au supplice par une violente tempête. Et alors que Silma se redressait sur ses jambes, la bête de plusieurs mètres de haut en fit de même. Au travers de l'écran de poussières végétale que la cassure du tertre avait libéré, un corps massif et deux ailes immenses se dévoilèrent. Comme Silma était juste en face de la magnifique créature, il fut plongé dans l'ombre émeraude que les membranes fibreuses de ses ailes projetaient sur le sol.

Silma admira avec un mélange subtil de peur et de fascination le dragon qui venait de s'éveillait face à lui. Car ce corps végétal couvert d'une mousse d'un vert profond et parsemé de fleurs colorées était bel et bien celui d'un dragon. C'était comme si un fantasme irréel était venu le poser là, juste devant les yeux ébahit de Silma. Le dragon bailla, dévoilant ses crocs couleurs ambre, puis s'avança vers eux. L'elfe ne bougea même pas, trop époustouflé du spectacle qui se jouait devant lui. Il ne remarquait même pas Nauëlin derrière lui qui, de peur, grondait en montrant les dents. Il ne fit pas plus attention à Edwin et Myryaluna. Non, il était complètement focalisé sur la créature majestueuse qui se mouvait devant lui.

Pourtant, peut-être que s'il avait été seul, Silma aurait plus facilement ressentit de la peur face à un dragon de plusieurs dizaines de mètres de haut. Mais comme il savait Edwin près de lui, Silma se laissa totalement aller à sa contemplation. Se demandant si la mousse qui recouvrait le corps du dragon était douce ou un peu sèche. Se questionnant sur la sensation procurée par le fait de voler haut dans le ciel d'azur, porté par ces ailes d'émeraudes. Et alors que les yeux d'un vert profond du dragon se posaient sur eux, Silma sentit son souffle lui manquer et son cœur taper dans sa poitrine.

La voix grondante du dragon, semblant venir du cœur même de la montagne résonna dans le corps de l'elfe. le dragon se présenta, puis parla à quelque chose, ou quelqu'un, qui lui seul semblait voir. Jamais Silma n'aurait pu imaginait qu'un être aussi majestueux puisse être fou au point de parler tout seul. Non, pour lui c'était simplement la preuve d'un pouvoir étrange et puissant qui semblait indispensable à une créature d'une telle noblesse.

La dernière réplique de Bywyd leur fut adressée, mais Silma était bien incapable de formuler le moindre mots en cet instant. Toujours plongé dans une profonde admiration. Et de tout façon, qu'est ce qu'un humble elfe comme lui pouvait répondre à un dragon aussi magnifique ? Silma n'arrivait pas à trouver de réponse correcte à formuler. De toute façon encore une fois, il savait que Edwin était à ses côtés, il était peut-être préférable de le laisser parler, au moins pour le moment. Quand Nauëlin fourra le museau dans sa main, Silma la caressa doucement pour la rassurée, conscient que son amie de toujours devait être un peu effrayée.
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Dim 1 Mar - 19:58

HRP:
 

Cela faisait maintenant une heure qu'ils étaient arrivés dans ce petit coin de paradis.
Edwin était aux anges. Voilà prêt de 70 ans qu'il n'était pas venu ici. Myryaluna et Nauëlin étaient tellement heureuses que les deux louves avaient filé jouer dans les bois. Décidément, c'était une excellente idée! Edwin était content de lui. Tant de souvenirs !


Il fit faire un rapide tour à Silma, afin de lui montrer les différents endroits de ce lieux. Ce derniers le suivit mais était tellement excité à l'idée de rencontré un Dragon de son vivant qu'il ne l'écoutait que d'une oreille.

"Ne t'en fais pas, je te promet qu'on vas le voir" lui dit-il en lui faisant un clin d’œil. "Le maître des lieux est des plus respectable et nous sommes sur ses terres. Il viendra ce présenter, j'en suis certain. Allez, que dirais tu d'une baignade ? Je meurt de chaud !"

Et sans plus tardé, Edwin retira sa cape, son haut et ses bottes et plongea dans l'eau. Il se tourna alors vers l'Elfe et lui dit :
"Allez, elle est bonne, même les filles sont déjà dedans!"
En effet, Myryaluna qui était passé sous sa forme de louve avait laissé ses affaires sur la berge et jouait avec Nauëlin. Silma ne se fit pas prier et les voilà tous les quatre en train de s’amuser. Un petit jet par ci, et que je te pousse par là. Et pendant un moment ils ne pensèrent qu'a se détendre. Au bout d'une heure, Silma décida de sortir afin de sécher et de profiter de son bon soleil de quatre heure.

"Alors comme sa notre petit Elfe est un frileux" lui répliqua Edwin tandis que le premier sortait de l'eau. Silma ne releva même pas et regarda plutôt Edwin d'un regard provocateur.
"Ah ouais ! Tu veux jouer ? Ok, regarde ça !"
Curieuse les louves s'interrompir et se mirent à regarder Edwin. Celui-ci fit semblant de chauffer un publique imaginnaire puis qu'en il s'estima satisfait de sa pitrerie, il s'arreta net et....se transforma ! Ce n'est pas un spectacle courant que de voir un dragon ou de connaitre un hybride de cet race, il l'était encore moins que l'un de ceux-ci vous laisse le voir ce transformer et vous laissent en vie....
Passant d'un Elfe suave au corps fin mais taillé il se retrouva en un magnifique demi-dragon, tout de muscle et d'écailles. Ses écailles d'un noir profond luisaient et les quelques de couleurs émeraude faisaient ressortir son penchant "puissant".

"Alors, qu'en dis tu ? Cool hein ?"
Ayant attisé les curiosité de Silma et des deux louves, il en profita. Prenant son envol d'un battement puissant, il aspergea les deux louves. Mécontente ces deux dernières se mirent à lui courir après même si elles ne pouvaient l'atteindre. Piquant d'un coup, Edwin récupéra son Tee-shirt et retourna au dessus de la rivière. Ne comprenant pas son manège Silma le regarda faire. Il piqua vers l'eau, remplissant son Tee-shirt d'eau et ... Silma compris alors le but de la manœuvre il tenta de s'enfuir s'était trop tard, le canadaire improviser lui passait déjà au dessus et lui larguait son chargement. Trempé à nouveau, il éclatât d'un rire cristallin qui résonna dans la clairière.
Satisfait, Edwin joua alors avec les deux louves. Tantôt les portait il, tanôt il les arrosaient.

Au bout d'un moment, il revint vers Silma.


"Alors, comment trouves tu l'endroit ? Sympa, n'est ce pas ?"

Silma le regarda et se contenta de lui rendre un sourire béat de bien être.

"Je vais inspecter le coin, histoire de voir si je peux pas nous ramener quelque chose de sympa pour le dinner."
Et sans attendre de réponse, il s'envola à nouveau, laissant l'Elfe sécher et Myryaluna s'amuser avec Nauëlin. Il commença par aller se poser sur une paroi rocheuse en hauteur. De là il voyait l'ensemble du petit paradis coincé entre les montagnes. Il étudia l'ensemble du lieux et repéra les endroits ou se trouvaient les troupeaux d'herbivores. Il analysa alors le terrain et se fit la réflexion qu'il était étonnant qu'il n'est pas encore repéré le maître des lieux. D'après son père il faisait un peu plus de 45 mètres, or, Edwin ne voyait d'emplacement ou le dragon pourrait être dissimulé. Il se rappela alors que c'était un dragon qui s'adaptait à son environnement et qu'il pouvait même transformer ses écailles......
Ne le cherchant pas spécialement, Edwin ce concentra plutôt sur un troupeau d'onyx, ces biches des montagnes qui était en train de paître un peu plus en aval de sa position. Décidant de sa proie il en choisie une qui avait l'air d'être bien épaisse. Ce disant qu'il en faudrait sûrement deux vu qu'ils étaient quatre, il en profita pour en repérer une seconde.
Il passa alors à l'attaque. Il sauta de l'escarpement mais ne déploya pas ses ailes. Il pique.....pique....et là, juste avant de toucher sa proie ( et le sol entre deux...) il déploya ses ailes attrapa sa proie avec ses griffes de pieds (morte sur le coup) il remonta alors et en profite pour la jeter sur la corniche et répéter la manipulation une seconde fois. Il reprit ensuite sa place sur la corniche.

*Voilà qui est parfait. Je sens que l'on va se régaler*

Ramenant ses deux prise là ou ils avaient laissé leurs affaires, Edwin dépeça les deux bêtes et après les avoir découper, il mis certains morceau à faisander tandis qu'il préparait les autres pour qu'ils puissent les mangers le soir même.

Satisfait de son travail, il se rinça dans la rivière. Quand soudain un craquement sourd retentit dans tout le lieux. On n'aurait dit le son du tonnerre frappant le bois. Les craquements sourds et les puissante vibration venaient de la berge....reprenant sa forme elfique, Edwin rejoignait Silma et quel ne fut pas sa surprise voyant le têtre qui était à quelque dizaine de mètres d'eux se transformer en un immense dragon. Celui ci devait se réveiller et venait à présent à la rencontre des nouveaux venus.

Bywyd bâilla longuement, dévoila sa dentition aux crocs d'ambre sur lesquels la lumière jouait comme mille facettes d'un miroir doré. Puis il se rapprocha du bord de l'eau tout en les fixant.


"Bienvenues en mes terres, navré de ne vous avoir accueillit plus tôt, je n'avais pas perçu votre présence. "dit-il d'une voix grondante et profonde bien que douce et sans animosité aucune.
" Je suis Bywyd, dit Leaf, gardien, protecteur et âme de ces lieux, quelque soient vos origines et les raisons de votre venue, sachez que vous êtes ici mes hôtes et mes protégés, du moins temps que vous respectez la nature et moi même."

Il tourna ensuite la tête sur le côté, regardant dans les airs quelque chose et lui adressa ses salutations...
Edwin se dit que cela devait être un esprit. Bywyd se tourna ensuite vers ses invités :

" Si vous avez quelque demande que ce soit je veillerais à y répondre dans la mesure du possible."

Edwin, habitué à ce spectacle remarqua alors que Silma était cloué d'admiration devant le gardien et n'était pas prêt de lui répondre. Edwin remarqua aussi que Nauëlin était effrayé du dragon, chose compréhensible lorsque vous voyer un dragon pour la première fois, qui plus est quand ce dernier était aussi grand.
Il s'approcha d'elle et la flatta, lui parlant pour la calmer:


"Tout doux, tout doux, il ne te veux aucun mal, il est le gardien de ces bois. Tout va bien."
Légèrement rassuré, elle décida tout de même d'aller ce placer derrière Myryaluna.
Ce tournant alors vers Bywyd, Edwin lui tint alors la discussion en ces termes :


"Je te remercie noble Bywyd. Je te remercie de ton accueil. Je suis Edwin, fils de Laarty, Grand Dragon du ciel, et de Ellana, une Elfe. Voici mes compagnons, Silma, Myryaluna et Nauëlin. Nous sommes venu sur ces terres afin de nous détendre et aussi afin que je puisse transmettre le savoir d'herboriste draconnique qu'est le mien à mon jeune ami."

Myryaluna repris alors sa forme semi-Elfique et salua le dragon d'une courbette :

"Je suis Myryaluna, fille de la nature. J'ai été recueilli par Edwin ici présent et le suis depuis. Je vous suis reconnaissante de nous accepter en votre territoire noble Bywyd."

Ravi de la tournure que prenait les choses, Edwin continua :

"Nous comptons rester ici un peu plus d'un mois et nous serions honoré que le Grand Dragon de la Nature nous fasse visiter les lieux et nous aide dans notre recherche de plante médicale et pharmaceutiques. Je préparais justement le repas, nous tiendrez vous compagnie ?" lui offra t'il d'un sourire sincère et bien venant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Bywyd

Invité



MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Mer 4 Mar - 17:37

Message de Bywyd, dragon.

Le grand dragon vert écouta tranquillement ce que disaient ses invités, notant au passage que l'un d'entre eux semblait avoir quelques difficultés avec les paroles, peut être souffrait-il d'une étrange maladie le rendant muet en présence d'un dragon. Il eut une pensée pour Larty, un bon dragon qui l'avait toujours traité comme l'un des leurs, sans préjugés aucun sur son apparence ni son mode de vie. Il ne connaissait pas sa mère par contre, mais il en avait déjà entendu parler, nombre de dragons considéraient ces unions mixtes anormales, lui s'en contrefichait, du moment que son ami se plaisait avec cette elfe.  Il aimait beaucoup Larty et se rendit compte qu'il était heureux de pourvoir accueillir sa progéniture sur ses terres. Que ce soit un dragon de sang pur ou un hybride, peu lui importait, Bywyd n'étant pas de ceux qui font dans la différence raciale.

Il ne fut pas surpris de la transformation de la louve, il avait sentit qu'elle n'en était pas totalement une et cela lui plut. Quoi de mieux que d'avoir pour invités des êtres aussi proches de la nature dans sa forêt. Une semis elfe, semis animale, un demi dragon et un elfe, à moins qu'il soit métissé carpe. Bywyd ne se laissa néanmoins pas beaucoup flatter par le terme de grand dragon, il était grand c'est vrai, mais à ses propres yeux restait un enfant de la nature avant toute chose, les titres de noblesse ou marques de grandeurs n'avaient rien à faire avec lui. Mais il n'en dit rien, l'enfant dragon lui était sympathique et il semblait ravis, point railleur.

Lorsqu'on lui proposa de rester pour le repas il hésita, non pas que des affaires urgentes l'appellent expressément, mais il n'y avait pas vraiment sa place. Lui se nourrissait d'eau et de lumière, l'intérêt était donc moindre, il accepta tout de même, curieux d'en apprendre un peu plus.

-C'est aimable à toi Edwin, je ne participerais cependant pas, je ne suis pas un être se nourrissant de chaire et verdure, mais je vous tiendrais compagnie. Si tant est que cela ne gêne pas tes compagnons, comme celui ci, Silma, a-t-il quelque chose de spécial ou bien est-ce normal ? Si c'est pour lui que tu viens chercher des herbes je craint qu'elles soient difficiles à trouver… difficiles mais pas impossible -ajouta-t-il en regardant plus fixement l'elfe qui se trouvait juste devant son museau. Puis il se rallongea, étendant ses ailes jusqu'à terre pour les détendre après leur crispation dans le sommeil. Il y eut encore quelques craquements de bois et gémissement d'écorce torturée mais finalement le silence revint et Bywyd parla à nouveau à celui qui les avait présenté.- Si tu as besoin d'herbes pour ta nourriture, tu devrais trouver celles qu'il te faut sur mon dos. Je te fais confiance pour ne pas abuser de ce privilège. -Sur ce il posa sa tête sur ses larges pattes, et regarda les premières flammèches de leur feu trembloter dans la brise.-
Revenir en haut Aller en bas



Silma

Invité



MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Jeu 5 Mar - 0:06

Message  de Silma Telimec, Elfe.

Silma fut reconnaissant à Edwin de parler à sa place. Néanmoins, aux dernières paroles de Bywyd, Silma comprit qu'il fallait qu'il réagisse car il commençait visiblement à paraitre étrange. Il chercha donc à reprendre contenance, et formula sa phrase en l'accompagnant d'une petite révérence.

"Honorable dragon, je suis désolé pour ma réaction peu approprié. Mais c'est la première fois que je vois un représentant de votre noble race. Je suis enchanté de faire votre connaissance."

Alors que Bywyd s'aplatissait au sol dans des craquements de bois secs, Silma s'approcha presque timidement. Nauëlin préférant pour le moment rester un peu en arrière, aux côtés de Myryaluna. L'elfe observa un fois de plus dans sa globalité cet être d'exception qu'était Bywyd. Comme le dragon proposait à Edwin d'aller chercher des herbes sur son dos, les yeux de Silma brillèrent comme ceux d'un gosse, accrochant le regard de Edwin comme pour lui demander la permission. Puis il s'approchant encore du dragon et demanda poliment :

"Puis-je monter sur votre dos moi-aussi ?"

Il devait y avoir une flore qu'il ne trouverai absolument nulle part ailleurs. Et surtout il voulait toucher cette herbe verte, était-elle douce ? Ou un peu sèche ? Ces fleures coloraient avaient-elles un parfum particulier ? La sensation de se trouver sur un être vivant mi-végétal mi-animal devait tout simplement être sans pareille. Nauëlin aussi s'approcha, reniflant avec méfiance le bout d'une des immense ailes du dragon. Puis elle trottina autour, cherchant sans doute à analyser cet étrange animal. Elle fixa un moment l'immense œil vert de Bywyd, finalement comme il n'y avait aucun signe d'agressivité chez cette créature, Nauëlin se rapprocha de son maitre pour une caresse. Maintenant, c'était la curiosité qui transparaissait de son attitude plus que la peur, même si la méfiance était encore un peu présente dans ses yeux bruns.
Revenir en haut Aller en bas



Edwin Skirata

Iznogoud
avatar

Masculin Nombre de messages : 326
Style de combat : Créatif

Possessions magiques : Un gant de soie créant un arc magique générant ses propres flèches.

MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Sam 7 Mar - 15:12

Avait il bien entendu ? Le laissait il aller sur son dos ?!
Profitant de cet chance inné, Edwin remercia le dragon et grimpa en sautant sur la patte avant du dragon. Une fois sur son dos, il fut émerveillé. Il y avait là des ....des dizaines....peut-être même des centaines de plantes rares qui ne poussent que dans des climats rude ou très renfermé auquel il était difficile d'accéder !
Il appela Myryaluna et lui demanda de lui amener sa sacoche. Se concentrant sur les herbes de soin il commença par recenser toute celles qu'il voyait....il avait devant lui une véritable pharmacie ! Il fit alors le tours de la petite forêt se trouvant sur le dos du dragon.
Il remarqua quelques arbres exotique et reconnu parmi eux un dattier dont les fruits étaient murs. Il en prit un peu et appela Silma :


"Silma, Nauëlin, venez, j'ai quelque chose à vous faire goûter, vous allez adorer!"

Myryaluna arrivant au même moment Edwin fit goûter  le fruit tropical à ses amis.
Myryaluna émis un long ronronnement de plaisir et sauta avec Nauëlin sur leurs part du trésor.


"Ravi que cela vous plaise !" dit il en s’esclaffant, regardant les deux louves dévorés leurs parts !
"Et vois tu Silma, on peut même les faire sécher et elles restent aussi bonnes. C'est normalement très rare car ces arbres ne poussent que sur les plages ou sur les terrains sablonneux normalement."

Continuant ensuite son petit tour, Edwin remplit sa sacoche et se fit la réflexion qu'il n'aura pas suffisamment de flacons pour préparer tous ce qu'il pourrait avec tant de plante et qu'il lui faudrait retourner chez lui pour réapprovisionner ses stocks personnels....Enfin, là n'était pas le problème, il y avait ici assez de plantes rares pour qu'il n'est plus besoin d'en récolter pendant une bonne dizaine d'année...

Après quelques heures de jeu, de récolte et de dégustations, les amis redescendirent et prirent leurs repas. C'est alors qu'Edwin proposa :


"Je tenais à vous remerciez de votre geste Bywyd et je pense que nous avons énormément appris cette après midi. Je me demandais seulement si....Soyons franc : Voudriez vous bien nous faire visitez cet partie des montagnes ? Je ne m'y aventurerai pas aussi peu équipé en tant normal mais je pense que si vous nous escortiez en tant que guide, il ne devrait pas y avoir de problème. Pourriez vous nous accordez cette faveur ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas



Bywyd

Invité



MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Ven 13 Mar - 13:18

Message de Bywyd, dragon.

Bywyd acquiesça lentement quand l'elfe lui demanda la permission de rejoindre son compagnon, tous deux étaient bien venus pour bénéficier des herbes draconiques de la région après tout. Il ne voyait donc strictement aucune raison de leur interdire de chercher sur sa propre personne. Cependant il désapprouva le geste du demi-dragon, bien qu'il soit le fils d'un ami lorsqu'il disait « ne pas abuser » cela avait une signification, notamment celle de ne pas abuser par exemple. Il remua donc légèrement, veillant à ne pas les faire tomber sans non plus les laisser totalement tranquille dans leur pilage de dates bien que cela reste bénin.

-Je croyais pourtant avoir été clair en disant de ne pas abuser de ce privilège jeune dragon. Laisse ces dates qui ne t'ont rien fait et ne demande qu'à vivre en paix sur leur arbre mère.

Il écouta ensuite tranquillement la requête qui lui était proposée, reposant sa lourde tête sur ses pattes tout en veillant à ne pas abîmer un jeune buisson de thym poussant juste devant lui. Il venait de dormir plusieurs mois sans interruption et ne se réveillait que pour vérifier que tout se passait bien dans sa forêt. De fait un tour de reconnaissance s'imposait, il commencerait par la partie terrestre étant donné que ses invités désiraient un guide sur ces terres qu'ils ne connaissait pas. De plus il pourrait ainsi s'assurer qu'ils restent raisonnables, avoir besoin d'un peu de bois pour un feu il n'en voyait pas le problème du moment que cela restait les branches mortes et souches desséchées. Se nourrir des animaux et des fruits de la nature était tout à fait normal, mais en tuer plus que nécessaire ne lui plairait pas, il préférait donc rester au près d'eux afin de s'assurer que son territoire n'ait rien à craindre, sans quoi ils découvriraient que malgré sa sympathie pour toutes les espèces il pouvait aussi se mettre en colère.

-Je n'y vois aucun inconvénient, mais si vous rester sur mon échine, veillez à vous baisser lorsque les branches se feront basses, je ne tiens pas à tuer l'un d'entre vous pour avoir avancé sans prévenir. -il marqua une pause tout en se redressant, faisant à nouveau tomber quelques brindilles et craquer son corps massif- Êtes-vous venus pour une partie du territoire en particulier ou l'ensemble vous attire-t-il ? Dites, je ne serais pas offusqué si vous choisissiez de ne voir qu'un fragment de la forêt. Je dois par contre vous prévenir que certains lieux vous seront interdits sans ma présence à vos côtés, il est des choses qu'il ne faut pas déranger.

Sur ce il étendit ses ailes, faisant gémir leur membrane végétal qui peinait à s'étirer sans souffrir du manque de mouvement qui leur avait été infligé ces derniers temps. Quelques trous se dévoilèrent dans l'aile qui était restée à terre sans toucher l'eau. Le dragon se rapprocha alors de l'eau tout en écoutant la réponse de ses passagers, se penchant pour boire et régénérer rapidement son membre dorsale. Il se tourna ensuite vers les restes de terre et de verdure du tertre dont il était sortit, soufflant dessus en appelant l'esprit qui s'occupait de cette petite partie du territoire. Il ne le connaissait pas très bien car ce dernier était arrivé quelques années plutôt et que le protecteur naturel passait le plus clair de son temps sur des terres étrangères. Une racine dans un aggloméra de terre et de petites pierres se présenta à lui, sans que quiconque d'autre puisse la distinguer.

-Oui ? Navré je ne me rappelle plus de ton nom, la mémoire de ce genre de détails n'a jamais été mon fort. Bha c'est que je n'en ait pas aussi. Alors dit m'en un qui te conviendrait. Pourquoi j'en aurait besoin ? Pour que je te nomme. Pourquoi me nommeriez-vous ? Pour t’appeler. Ça semble compliqué tout ça. Seulement si on se complique la tâche. Alors quel nom dois-je avoir ? C'est à toi de choisir. Choisir entre quoi et quoi ? Entre ceux qui te plaisent. Moi ce qui me plaît c'est la terre meuble, le limon et les plantes légères. Prend donc un nom qui les illustre. Une image ? Non, un nom. Qu'est-ce qui illustre tout ça ? Je ne sais pas vraiment, c'est toi qui décide ce qui convient le mieux pour l'illustrer. Bha je ne sais pas. Alors puis-je te proposer un nom? Ça dépend, c'est quoi ? Laisse moi te le dire et tu sauras. Ça semble honnête. Que dirais-tu de Gaos ? Je dirais Gaos c'est ce que vous venez de me dire. Je te demande ce que tu en pense. Que ça ressemble à Gaos pardi ! Cela te plaît-il ? Ça dépend de ce que ça veut dire. C'est un sorte de mélange entre un terme pour la terre et un pour les fleuves. Donc c'est un fleuve ou de la terre ? Ni l'un ni l'autre, c'est un mélange. Un marécage ? Si c'est ainsi que tu le vois ce doit en être le cas. Je ne suis pas un marécage. Alors ne pense pas à un marécage. Mais les autres penseront à un marécage. Les autres ne sauront certainement pas plus que toi avant que je te le dise ce que signifie ce nom. Mais alors à quoi me sert-il si personne ne le comprend? Toi tu le comprends. Moi je comprends que je ne suis pas un marais et que tu veux me nommer marais. C'est ta vision des choses, la mienne s'arrêtait à la fusion de la terre et de l'eau. Ma vision à moi s'arrête à l'horizon, jusqu'où vois-tu ? Loin. Alors pourquoi ta vision est-elle arrêté plus tôt que la mienne ? Parce que nous ne parlons pas de la même vision. Tu caches des yeux ailleurs ? Non je parle de pensée. Aaah... Tu vois avec l'esprit ? Lorsque je le veux je le peux. De toute façon ça ne change rien, je n'ai toujours pas de nom. Je suis de terre, de limon et d'eau pure, pas de marais bourbeux et puants. Alors nome toi limon, c'est-ce pas le résultat des flots se liant à la terre ? Il me semble. Cela te plaît-il ? Pour sûr ! Je serais donc Limon. Bien Limon, puis-je te demander autre chose ? Ça dépend quoi, c'est un autre nom ? Aucunement, comme tu le vois je m'étais assoupit un moment pour me reposer, mais à mon réveil ma gangue protectrice s'est brisée et gît désormais éparse et fait paraître cet endroit tristement ravagé. Pourrais-tu te servir de cette terre et cette verdure pour embellir ton territoire ? Je le peux. Le voudrais-tu en plus de le pouloir. Je le veux bien. Alors je te remercie, si tu as quelque problème que ce soit ou bien une demande quelconque sache que je serais à ton écoute à chacun de mes passages. C'est aimable à toi, au revoir alors. Au revoir.


Et Bywyd se détourna, laissant le petit esprit réarranger les matières premières dont il disposait en quelque chose de plus en accord avec le reste du paysage.
Revenir en haut Aller en bas



Silma

Invité



MessageSujet: Re: visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)   Dim 5 Avr - 21:50

Message  de Silma Telimec, Elfe.

Silma suivit donc son ami et grimpa sur le dos de Bywyd, Naulëin sur ses talons. Il s'émerveilla de cet environnement si particulier. En totale admiration et considérant qu'il n'aurait sans doute plus jamais l'occasion de voir cela, l'elfe essaya de retenir la sensation particulière de l'herbe sous ses pieds, qui s'agitait au rythme des respirations de Bywyd. Il tenta aussi de mémoriser les parfums des fleures colorées. Silma suivit un moment Edwin qui lui présenta les plantes médicinales rares qui poussaient sur le dos du dragon. Néanmoins, il y avait presque trop, tout dire et tout retenir était quasiment mission impossible.

Silma délaissa donc son ami pour s'assoir un peu, profitant un peu de la vue que lui offrait la hauteur du dragon. En se concentrant il pouvait presque sentir les battements réguliers du cœur de Bywyd. Et Silma ressentait alors une sensation de tranquillité profonde. Il fut tirer de ses pensées par Edwin qui lui proposer une datte, mais vu la réaction du dragon, Silma préféra respecter la créature et ne pas en manger. L'après midi passa tranquillement, animé par les jeux de Naulëin et Myryaluna.

Ce fut néanmoins avec plaisir que Silma suivit Edwin quand il redescendit du dos du dragon pour prendre un repas bien mérité, en effet, son ventre gargouillait maintenant. Le soleil disparaissait derrière les pics rocheux alors que le petit groupe partager la viande qu'Edwin avait ramener plutôt dans l'après midi. Silma écouta d'une oreille attentive l'échange entre son ami et la dragon. L'elfe serait honoré de parcourir la forêt en compagnie de Bywyd et un franc sourire éclaira son visage quand ce dernier accepta. L'endroit où il les conduirait lui importait peu, il était juste curieux de découvrir cette forêt magnifique.

Par contre, Silma ne prêta que peu attention au dialogue que Bywyd semblait tenir seul. En effet l'elfe était plus occuper à jouer avec Naulëin, puis Myryaluna qui voulait s'amuser elle aussi. Après quelques temps, le groupe s'endormit d'un sommeil particulièrement paisible, veillé par le gardien des lieux. Le lendemain, le petit groupe rangea ses affaires et se prépara à bouger, normalement avec Bywyd comme moyen de transport.
Revenir en haut Aller en bas
 

visite en Eden (Bywyd - Silma - Edwin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite d'Eden
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-