Partagez | 
 

 Retrouvailles au sommet [Gheata]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Mar 17 Fév - 23:38

Le soleil darda un rayon d'une blancheur éclatante à l'intérieur de la grotte. La lumière de l'aube vint alors se loger dans l’œil d'un dragon endormi, qui en fut négligemment réveillé. Papillotant de la paupière, Adrammalech se mit à regarder autour de lui. Il se mit à sourire à mesure que la mémoire lui revenait et qu'il se rendait compte de la présence d'une personne particulière. Sa tête se releva, étirant son cou. Il pointa ensuite son œil en direction de la jolie dracène bleue à ses côtés. Elle était encore paisiblement endormie, la tête posée sur ses pattes. Le drake remarqua que leurs queues n'étaient plus entrelacées, et que la dernière chose qui les maintenaient encore ensemble était sa propre aile. Avec une extrême minutie, et ce malgré son corps imposant, il se releva en douceur,soulevant son aile avec délicatesse. Une fois debout, il regarda le corps de Gheata. Elle était encore endormie. A pas de loup, le dragon s'éloigna de la petite bleue. Un air décidé sur son faciès, il gagna l'entrée de la grotte. Bientôt, elle se réveillerait, il fallait donc faire vite.

Une fois sorti, il regarda rapidement les alentours. Son angle mort n'aidait pas, mais il s'était habitué à ce genre de détail. Même en combat, il trouvait toujours le moyen d'annuler ce désavantage. Le tout était d'être conscient de l'avoir. Il repéra rapidement un petit lac en contrebas, plus rempli que d'habitude à en juger par les arbres qui en émergeaient. La nuit dernière avait été une grosse tempête, apparemment. Heureusement qu'ils avaient trouvé cette caverne. Avec un grand sourire, Adrammalech se répéta "Heureusement en effet". Il ne lui avait rien fait. Ils s'étaient juste endormis l'un à côté de l'autre, leurs présences les rassurant tous deux d'une manière différente. Le dragon avait peut être l'air d'un vrai dur, il  avait à présent une faille qu'il ne pouvait combler.

Il arriva enfin au petit lac, trempant ses pattes dans l'eau. Il devait sûrement y avoir des poissons là-dedans. Effleurant a surface de l'eau avec ses griffes, il se mit à étudier le fond des eaux de son œil acerbe. Du moins s'y essaya-t-il, le lac étant complètement troublé par le récent orage. Réfléchissant à un moyen d'attraper le poisson, Adrammalech se gratta la tête. Puis, bingo! Il eut une idée! Ouvrant l'une de ses ailes, il la fit entrer dans l'eau doucement. Elle était fraîche sur ses membranes. D'un geste rapide, il souleva alors son aile et la propulsa hors de l'eau. Une énorme vague sortit du lac, des trombes d'eau s'abattant près de la forêt alentour. Quelques petits poissons volèrent en dehors, sûrement surpris par le soudain changement de milieu et surtout à la soudaine gravité s'emparant d'eux. Ils retombèrent au sol en gesticulant et en sautant. Mais ils étaient trop petits, ils n'intéressaient pas le grand bleu nuit.

Tentant une nouvelle fois son approche, il envoya de nouveau des trombes d'eau en dehors du lac, dont la contenance allait vite diminuer s'il continuait ainsi. Une nouvelle envolée de poissons sortit du point d'eau, mais cette fois, une silhouette capta l'attention d'Adrammalech. Un poisson plus gros que les autres fut projeté hors de l'eau, avant de s'écraser contre un arbre. Un peu sonné, il ne frémit que très peu, alors que le gros dragon l'attrapait avec sa gueule, prenant évidemment soin à ne pas l'écraser. Un petit mordillement suffit à calmer la créature, ou plutôt à la tuer net. Satisfait, le grand drake lâcha le poisson et répéta l'opération avec son aile plusieurs fois.

Adrammalech remonta vers la grotte, un paquet de gros poissons dans la gueule. Sa propre faim était mise à rude épreuve, avec toute cette nourriture qu'il ne pouvait pas avaler. Avant de pouvoir commencer à saliver, le grand dragon parvint à hauteur de Gheata, qui venait de se réveiller. Il relâcha tous les poissons d'un coup, qui vinrent heurter le sol avec un bruit flasque. Puis, un immense sourire sur le visage, déclara à la dracène:

"Bonjour Ghea. Tu as faim, je suppose?"

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Jeu 19 Fév - 18:40

Tout était calme, les éléments avaient fini par arrêter de se déchainer, laissant place à l’astre du jour inonder le monde de sa douce chaleur. Quelques rayons lumineux parvinrent à s’infiltré par l’étroite ouverture de la grotte, se déposant en une mince bande lumineuse qui se termina sur la tête d’une dracène bleuté. C’est la douce chaleur matinal qui la sortie de sa torpeur, elle roula doucement sur elle, cherchant à se rapprocher d’une présence qu’elle pensait toute proche.

Elle se pencha sur le côté, ne trouva rien, elle étendit son aile, qui n’heurta doucement que de la roche. Elle ouvrit et les yeux et se redressa brusquement, comprenant soudainement qu’elle était seule, que le dragon bleu s’en était allé.
La dragonne fixa logement l’espace qu’il avait occupé, un goût amer l’envahie. Ce dragon avec ses belles promesses, de la protégé, de la conduire face à son clan et le voila qui c’était enfuis, disparu dans la nature. Elle se maudit elle-même d’avoir évoquée son passé, persuadé que c’était là la cause du départ soudain d’Adrammalech.

Elle se retourna vers le feu qu’elle avait allumé la veille, bien évidement celui-ci était mort et ne restait que des cendres du bois qui avait brulé durant la nuit. Elle tenta de le rallumer avec son souffle enflammé, pour redonner un peu de chaleur à la maigre grotte, mais il n’y avait rien à faire, le feu refusait de tenir avec si peu de bois. Au moins, la bonne nouvelle était qu'elle n'aurait plus à se rendre sur le territoire de son ancien clan.

Gheata fut interrompue dans ses sombres pensé par le bruit de battement d’aile régulier, annonçant l’approche d’un dragon. Furieuse, elle allait faire subir à celui qui osait l’importuner de sa mauvaise humeur. Elle en resta bouche bée en voyant le grand dragon bleu entrer, la gueule remplit de poisson qui laissa tomber au sol. Elle se sentit bien idiote de croire qu’il s’était enfuit et elle n’osa le regarder gênée.
Elle se rapprocha tout de même de lui, venant coller son museau contre celui du dragon, ravie de le retrouver.

- Bonjour Adra, tu as bien vu, ces poissons seront parfaits, merci. Je suis surprise de constater que tu es devinée que j’apprécie beaucoup ce mets.

D’un mouvement de la patte, elle coupa en deux le tas de poisson, s’offrant une part. La dragonne arqua le cou, avalant tout rond l’un des poissons. Puis Gheata sourit en retour à Adrammalech.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Mer 25 Fév - 19:58

Adrammalech remarqua l'air un peu gêné de Gheata, mais il l'oublia bien vite lorsque celle-ci colla son museau contre le sien. Un sourire en coin, il se dit que la journée s'annonçait sous les meilleurs auspices. Lorsqu'elle lui demanda comment il avait su qu'elle aimait le poisson, le dragon posa son œil sur elle et, avec un sourire, lui dit mentalement:

"J'appellerai ça une intuition."

Et c'était vrai. Il n'avait pas forcément deviné. C'était son instinct qui l'avait guidé... et le fait que l'étang était plus proche et plus petit que la forêt...
La dracène partagea le tas de poissons en deux parties, ce que le borgne n'avait pas prévu. En fait, il pensait qu'elle mangerait tout. Lui n'avait jamais goûté de telles créatures au cours de sa vie. Avec un regard curieux, il étudia sa nourriture. La senteur était étrange, mais pas désagréable. Ni une ni deux, il mit une de ces créatures aquatiques dans sa gueule, et commença à mâcher, goûtant sa chair. Après quelques coups de dents, il avala la chair de l'animal et décida qu'il avait bon goût. Rassuré, il se mit à dévorer le reste des poissons, savourant sa nouvelle découverte.

Le repas fut vite fini, ce n'était pas non plus un véritable banquet. Mais c'était assez pour le vol qu'ils allaient devoir effectuer sous peu. Aujourd'hui était un grand jour pour Gheata; elle allait voler vers les terres de ses ancêtres, afin de laver son honneur bafoué par des êtres sans scrupules. Pour ce faire, elle pouvait compter sur l'appui et la loyauté sans faille d'Adrammalech. Le dragon se faisait un point d'honneur à restaurer celui de la dracène. Et après ce petit repas, il était temps de partir vers les plus hautes montagnes, celles dont les neiges étaient éternelles...

Concerné, Adrammalech vint poser son aile sur le dos de la petite bleue. Par voie mentale, il lui demanda:

"Tu te sens prête, Ghea? Pouvons-nous y aller?"

Après tout, c'était elle qui tenait les clés du départ entre ses griffes. Il ne ferait rien sans son consentement. Mais elle savait également qu'elle ne pourrait pas retarder l'échéance à jamais. Ça ne ferait qu'empirer les choses...

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Mar 3 Mar - 15:02

- Une intuition ? Vraiment ? Alors que tu découvres qu’on peut se nourrir de ces créatures. Tu sais te montrer très perspicace.

Elle imita son compagnon et tâcher de terminer avec hâte son modeste repas. L’appétit n’était pas vraiment là et la dragonne se sustentait uniquement car elle savait que les prochaines heures à venir allaient être riches en évènement et allaient lui réclamer bien des efforts. Mais l’inquiétude la rongeait, pire même, la peur. Même si la présence du dragon était rassurante, aussi puissant soit il, Gheata craignait plus que tout une effusion de sang et une fin tragique pour elle et son ami.

D’ailleurs, le dragon bleu posa la question fatidique, le moment du départ approchait. Gheata alla blottir sa tête contre Adrammalech, venant se nicher sous la base de son cou. Elle profita longuement de cette dernière étreinte, calme avant la tempête, puis elle se retira, déposant un petit coup de langue sur le museau du dragon bleu. Elle plongea son regard dans celui du dragon et elle lui répondit avec un certain manque d’assurance.

- Oui, mettons nous en route, nous avons que trop tardé.

Et c’est fébrilement, que la dragonne bleu glace s’avança à pas lent vers l’étroite sortie de la grotte, étendit ses longues et fine ailes et d’une simple impulsion, se hissa dans les cieux. Elle volait à basse altitude, essayant de se cacher avec le relief du paysage.
Et quand la dragonne reconnu un endroit qui lui était familier, elle en parlait au dragon bleu, lui évoquant des souvenirs lointain, première chasse fructueuse, fierté de la dragonne, premier pas dans les airs, découverte de son pouvoir magique, l’apprentissage de la vie et même un ou deux début d’histoire de cœur. Bien qu’elle devinait qu’elle provoquerait la jalousie chez son ami, c’était bien la le but de la manœuvre, car Gheata lui trouvait un petit côté adorable à le voir exprimer vivement ses sentiments, même si il se montrait brute.

Il ne fallut pas moins d’une heure pour arriver à hauteur des monts les plus hauts du monde, là où la neige était éternelle, c’est ici, dans ses vastes montagnes que vivait le clan Adaela. Gheata s’aventura par un petit col, mince espace tout juste assez large pour qu’un dragon passe, elle espérait ainsi ne pas se faire remarquer par les sentinelles du clan qui surveillaient que nul intrus n’entre pas surprise. Une chance pour la dragonne de bien connaitre ces terres et de savoir par où passer pour passer inaperçu.
Mais cette relative discrétion fut de courte durée, quand elle remarqua au loin un duo de dragon, dont l’un d’eux portait un marquage noir sur ses ailes. Un mage dragon du clan Adaela devina Gheata. A peine que la dragonne les eu aperçu, elle plongea, invitant Adrammalech à la suivre. Elle se posa brutalement, entrant dans une grotte, qui dans ses souvenirs débouchait sur tout un réseau de galerie. Elle respira bruyamment, la peur commençant à la gagner, regrettant d’avoir eu la folie de venir ici. Elle s’adressa rapidement à son ami.

- Prépare-toi, je pense qu’on nous a remarqués.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Ven 6 Mar - 13:47

La peur de Gheata flottait dans l'air. Elle s'était attardée près d'Adrammalech, la tête posée sur son puissant cou. L'idée d'y aller la terrifiait, cela allait de soi. Et le dragon borgne fut presque tenté de lui dire qu'elle n'était pas obligée, qu'ils resteraient ici et oublieraient cela. Cependant, il savait qu'elle devait être confrontée à son passé. C'était le seul moyen pour elle de guérir cette blessure, de s'ouvrir vers un avenir sans nuages. De se libérer. La tendresse qu'il éprouvait à l'égard de la dracène était telle qu'il ne pouvait la laisser avec ce goût amer dans la gueule. Si la situation l'effrayait tant que cela, alors les choses devaient être fixées. Il y veillerait personnellement.
Un petit coup de langue sur le museau le fit un peu sursauter. Puis, la surprise passée, il sourit à la petite bleue. Elle avait beau dire ne pas être prête à éprouver la même chose que lui, elle semblait tout de même assez joueuse. Bien qu'il fût encore trop tôt pour le dire, Adrammalech soupçonnait que sa déclaration ait trouvé un écho...

Les deux dragons s'envolèrent à tire-d'ailes en direction des plus hauts sommets hypoléens, à la recherche du clan de Gheata; les Adaela, dirigés d'une patte de fer par Arkys, un dragon noir à l'esprit habile et calculateur. Des tissus de rivalités s'étaient installés au sein même du clan, certains dragons étant jaloux de la position sociale du chef. Enviée était sa position, destinée en premier lieu à sa fille. Cette même fille qui avait été contrainte à l'exil, et ce encore à cause des manipulations d'autres dragons envieux... Les deux drakes bleus volaient à présent en direction des Adaela, poussés par un vent de justice, portés par des ailes de vertu. Ils parvinrent finalement à localiser l'endroit, rappelant quelques souvenirs à Gheata, qu'elle partagea avec son compagnon de vol. Adrammalech écouta la dracène, même lorsque celle-ci parla de ses anciennes histoires sentimentales. Ce fut avec une pointe de jalousie qu'il accueillit ces petites déclarations, même si elle n'avait pas lieu d'être, ces liaisons ayant existé des années avant qu'il ne tombe sur elle. Pourtant, ainsi était fait Adrammalech...

Un autre couple de dragons apparut dans le ciel. L'effet fut instantané, la dragonne bleue plongea vers le sol, atterrissant dans une grotte, respirant bruyamment. La peur semblait l'avoir retrouvée. Le grand borgne regarda d'abord la petite dracène, puis attarda son regard vers l'entrée de la caverne. Une idée lui vint à l'esprit, et il la partagea à son amie. Celle-ci protesta, le croyant fou. Malgré tout, il sortit de la grotte et s'envola à la rencontre des deux dragons. Ceux-ci, alertés de sa présence, se dirigèrent aussi vers lui, sur leur garde. Arrivé à leur hauteur, Adrammalech leur lança avec respect:

"Bonjour, frères d'écailles. Je me nomme Adrammalech. N'ayez crainte, je ne suis l'ennemi de personne. Je souhaite simplement avoir une entrevue avec votre chef."

La méthode était simple, mais il ne voyait pas pourquoi elle ne marcherait pas. Les drakes savaient se montrer mesurés et nobles. Adrammalech ne savait pas si Gheata était sortie le rejoindre, ou si elle se terrait encore dans sa cachette.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Jeu 12 Mar - 20:10

Les deux dragons du clan Adaela qui patrouillaient, avaient remarqué la présence des deux intrus, bien qu’incapable d’identifier exactement qui ils étaient. C’est pourquoi le dragon mage, aux écailles rouges teinté d’une aura doré sous le soleil sur lesquelles se dessinait ici et la des marques noirs on forme compliqué, s’aventura d’un vol assuré en direction de la grotte où la dracène bleu avait trouvée refuge.
Le dragon brun qui l’accompagnait était bien plus jeune, son expression d’étonnement à la vu des inconnus trahissait son inexpérience. Il n’avait de cesse que d’harceler son compagnon de route de question. Ils sont peut être d’une autre patrouille ? Des ennemis n’auraient pu s’aventurer si loin dans nos terres ? Et le mage avait beau lui répondre qu’il savait être les seuls ici et qu’il fallait s’y prendre avec prudence que le jeune dragon s’y avançait avec une curiosité grandissante et une innocence désolante.

Pour Gheata, ses craintes venaient de se muer en une frayeur incontrôlable, Adrammalech voulait parlementer avec eux. Elle lui cria mentalement que c’était folie, qu’ils iraient prévenir le clan de sa présence sur leur terre. Elle recula, tremblant de tout son corps, le déchirement fut encore plus grand quand le dragon bleu s’extirpa de la grotte, la lançant seule avec ses craintes.

La surprise du duo fut totale à la vu de l’imposant dragon inconnu qui venait à leur rencontre. Le mage ne parvenait absolument pas à comprendre comment il avait pu s’aventurer si loin sur leurs terres sans que personnes ne l’aient remarqué plus tôt. Sa requête piqua ce dernier, comment osait-il débarquer ainsi et réclamer à voir le chef. Il se montra assez agressif dans sa voix quand il daigna lui répondre, présomptueux de par ses pouvoirs magiques, il estime être de taille à lutter face à Adrammalech.

- Car tu penses vraiment que notre chef n’a que ça à faire, perdre son temps à écouter pleurnicher le premier dragon venu. Qu’il est l’esclave des faibles qui fuit leurs clans pour mendier ses faveurs ? Tu n’as nul droit de demander un tel privilège, Arkys à bien mieux à faire que de se préoccuper de ton existence insignifiante. Je te conseil de vite déguerpir.

Plus que la peur, c’est l’angoisse de l’attente qui rongea Gheata. Son ami, son compagnon de route ne revenait toujours pas et elle s’inquiétait grandement de son devenir. Elle s’encouragea à aller le rejoindre, se répétant qu’ils étaient que deux, qu’avec sa magie et l’aide d’Adrammalech, elle pouvait les tenir en respect en cas d’attaque.
C’est ainsi, encore tremblante, qu’elle prit son ascensions dans les cieux, se laissant porter par un courant ascendant. Se fut le plus jeune des deux dragons qui la remarqua approcher, trop jeune pour la reconnaitre, car il ignorait tout de son existence, même dans le clan, avec les années, on ne parlait plus de la traitre. Il s’exclama avec étonnement.

- Regarde, elle aussi à des marques, comme toi.

Le dragon rouge darda aussitôt son regard mauvais sur la nouvelle venue, qui passa d’une expression de suffisance à l’incrédulité la plus totale. Mais il l’avait reconnu, il savait qui elle était. Sous la stupeur, il ne lâcha qu’un faible son mentalement.

- Gheata.

La dragonne bleue jugea le dragon rouge à son tour, remarquant qu’il arborait fièrement les marques noires des mages du clan. Sa voix laissait penser qu’elle avait reprit une certaine assurance, mais ce n’était qu’une façade, elle ne voulait pas laisser croire à ce potentielle ennemie qu’elle avait peur. Puis la présence d’Adrammalech était plus que rassurante.

- Je vois que tu es parvenu à passer le rite Eliodor. Et dire que tu étais incapable de maintenir une simple flamme quand j’ai du …

- Je … Je n’ai pas fais aussi forte impression que durant le tiens, mais … Le dragon avait perdu toute fierté face à la dracène, mais il reprit ses esprits, ne s’aventurant pas dans un sujet qui pouvait le détourner de ce qu’il estimait être son devoir. Quand le clan va savoir que tu es ici, ils te massacreront, traitresse.

Se simple mot toucha Gheata en plein cœur, elle se pensait apte à affronter son vieux passé et pourtant la douleur était entière. Mais qu’il est été trop bavard sur son rite de passage en tant que mage redonna confiance en la dragonne, elle le savait bien moins puissant.

- Une menace ? Tu cherches à me défier ? Je doute que ça soit raisonnable. Elle se rapprocha, profitant de la terreur qu’elle lui inspirait, elle pointa Adra du bout du museau. Que t’a-t-il demandé ?

- A voir Arkys.

- Tu vas nous faire le plaisir d’accepter notre requête dans ce cas.

Le dragon rouge paru rechigner, mais une lueur de malice passa sans son regard l’espace d’un instant, puis il fit signe de le suivre. Gheata s’adressa à son compagnon de route.

- Je ne sais pas ce qu’on a bien pu dire à mon sujet, mais j’ai l’air de faire peur tout autant que j’ai peur d’eux. Prudence Adra.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Ven 13 Mar - 14:37

Adrammalech sentait peu à peu la colère s'emparer de lui. Qui était donc ce dragon pour lui répondre de la sorte? Il venait avec un air aimable, respectueux, et voilà qu'on lui répondait avec suffisance et mépris. Le grand borgne, outré, faisait monter la chaleur à l'intérieur de son corps, son feu ne pouvant se contenir face à une telle réponse. Le dragon aux tatouages ne ressemblait pas à l'idée que se faisait Adrammalech d'un de ses congénères, voilà ce qui le rebutait le plus. Où était le noble représentant de sa race qu'il essayait de paraître en chaque instant? Non, devant lui, c'était un tout autre type.
Gheata voleta jusqu'au groupe de drakes et se rapprocha d'Adrammalech. La présence de la dracène permit au grand bleu nuit de stabiliser la montée de sa colère, qui allait exploser dans de violents sermons et insultes. Tout ce qu'il fit fut darder un regard empli de haine au dragon rouge si présomptueux. Apparemment, la dragonne le connaissait bien. Il s'appelait Eliodor, et c'était lui aussi un mage. Un saine terreur l'animait à l'encontre de Gheata, ce qui amusa un peu le borgne. Il la ramenait moins, maintenant qu'il avait en face de lui quelqu'un qu'il ne sous-estimait pas. Le dragon fut d'ailleurs fier de voir la dracène prendre de l'assurance face à cette vermine, alors qu'elle était encore morte de trouille il y a quelques instants dans la caverne en contrebas.

A la mention du mot "traîtresse", qu'Adrammalech capta dans le flux des pensées, ses cornes se hérissèrent de plus belle, et il lâcha un grognement grave et profond. Il aurait presque pu traverser les quelques mètres le séparant du dragon rouge et lui briser tous les os du corps. Cependant, il ne souhaitait pas réagir alors que Gheata parlait avec cet Eliodor. Elle se défendait très bien verbalement, et plus encore, elle avait bien spécifié qu'ils ne feraient que se défendre. Le fait qu'il souhaite mettre en pièce ce dragon, en dehors d'une arène, ne tourmenta que très peu l'immense drake. Il essayait de se conforter dans l'idée qu'il avait ce sentiment pour la bonne cause, n'arrêtant pas de se le répéter.
Le dénommé Eliodor sembla étrangement obtempérer à ce que les deux dragons bleus lui avaient demandé, à savoir de rencontrer leur chef, Arkys. Adrammalech n'était pas dupe, ou la dracène lui avait vraiment foutu les jetons, ou bien un piège se préparait quelque part, dans ces montagnes. Ce que dit Gheata ne fit que confirmer les soupçons du grand borgne. Prudence était de mise. Il répondit à sa douce amie:

"Le feu vengeur ravagera les cœurs. J'ouvrirai l’œil, Ghea. Au moindre problème, réfugie-toi derrière moi. Je te protégerai jusqu'à mon dernier souffle."

Les quatre dragons partirent alors en groupe vers l'intérieur des montagnes enneigées. Sûrement en direction du clan. Les minutes passaient, et avec elles un sentiment de plus en plus oppressant. Adrammalech imaginait les mille et unes façons de mettre en place une embuscade quelque part. Cette idée l'obsédait. Instinctivement, il cherchait à rester le plus proche possible de la petite dracène bleue, celle pour qui il ferait tout. Malgré son angle mort, son œil était présent partout à la fois, et il étudiait chaque occasion, chaque coin d'ombre, avec une suspicion relevant presque de la paranoïa.
Eliodor fit alors brusquement demi-tour, faisant face au reste du groupe. Le jeune dragon qui l'accompagnait continua dans sa direction, et fit également face à Gheata et à son compagnon de route. Le jeune semblait d'ailleurs moins assuré que le drake rouge, qui affichait une petite mine de défi. Adrammalech se posa avec Gheata sur une plateforme montagneuse, étudiant du regard Eliodor qui se posait également. D'autres membres du clan Adaela semblaient s'inviter à la fête, apparaissant d'un peu partout. En tout, quatre autres dragons se présentèrent. Deux d'entre eux étaient des mâles, un vert et un bleu, le premier jeune et l'autre plus vieux. Les deux autres étaient des femelles, toutes deux rouges. Aux regards qu'elles lançaient à Gheata, elles avaient un compte à régler avec.

Le puissant Adrammalech regarda de son œil valide Eliodor. Il cracha ensuite ces mots, rapprochant une aile protectrice de celle qu'il aimait:

"Que voilà une surprise complète. Apporter ses amis pour venir affronter l'ire d'un dragon, et celle d'une dracène. Je n'en attendais pas moins d'un tel fanfaron. Mais je vous préviens. Le premier à venir se frotter à mes écailles perdra les siennes. Le premier à venir se frotter aux écailles de Gheata, en revanche, y perdra plus encore. A vous de voir si vous vous sentez en veine, aujourd'hui."

Le jeune drake bleu gloussa doucement, et se dirigea vers les deux intrus. Il se posa en face d'Adrammalech et lui lança un regard de défi. Ce dernier ne réagit pas, attendant le moment où le jeune se mettrait à faire un geste qu'il regretterait.

Ce qu'il fit...

Le jeune bleu essaya de sauter au-dessus du grand borgne, s'aidant de ses ailes, pour essayer d'atterrir face à Gheata. Il sentit des crocs agripper l'une de ses pattes antérieures, le traînant vers le sol. Il mangea la pierre de la montagne, avant d'être roué de coups par l'imposante masse sur la queue d'Adrammalech. Le pauvre bougre ne s'y était apparemment pas attendu, et sentit la violence du grand guerrier draconique se déchaîner sur son pauvre corps.
Ses amis, alertés par les cris déchirants du dragon, grognèrent et voulurent le venger.

Pike of Wrath

Délaissant son ennemi sonné, le borgne vit les autres lui foncer dessus. Avec rage, il relâcha son feu intérieur, bouillonnant depuis trop longtemps. Un véritable torrent de flammes submergea la formation draconique, qui s'écarta de la trajectoire en allant dans tous les sens. L’œil aux aguets, Adrammalech repéra une dragonne rouge volant trop près de sa queue. Cette dernière s'éleva dans les airs, allant frapper la dracène à la tête. Déséquilibrée, elle retomba durement sur la pierre, essayant de reprendre ses esprits.
Le mâle vert tenta d'attaquer le borgne avec sa queue. Ce dernier l'arrêta de ses pattes, agrippant fermement le bout qu'il tenait. Voyant sa queue coincée, le dragon tenta de s'extirper de là, mais Adrammalech tint bon. Il attira le dragon vers lui, qui lui lança un coup de griffe désespéré. Malgré cela, le grand bleu nuit l'attrapa à la tête et lui fracassa contre le sol pierreux.

Derrière lui, Ghea semblait avoir engagé également le combat, même si se retourner pour voir ce qu'elle devenait était dangereux dans l'état actuel des choses. Une violente boule de feu vint s'écraser contre le flanc d'Adrammalech. Enragé, ce dernier regarda d'où elle provenait. Ce fut sans surprise qu'il aperçut Eliodor, un sourire en coin, qui se préparait à lancer un nouveau sortilège. Tout ce que lui dit le borgne fut:

"Je suis les Flammes Haineuses, pauvre sot!"

Et d'un bond magistral, il s'éleva dans les airs à une vitesse ahurissante. Pris de court, Eliodor ne put que voir avec effroi un dragon massif arriver droit sur lui. Adrammalech percuta le mage avec la force d'un météore. Le drake rouge fut à ce point déstabilisé et sonné qu'il s'effondra vers le sol en tourbillonnant. Adrammalech voulut revenir à sa position, afin d'aider Gheata, mais il sentit un violent coup s'abattre sur sa tête. La secouant, il regarda en direction du jeune mâle, qui l'avait frappé avec sa queue.
Sans aucune autre forme de procès, l'immense lézard bleu nuit déversa ses flammes en direction du jeunot. Brûlé, ce dernier désengagea, volant à tire-d'ailes vers un point aléatoire, mais éloigné de tout feu apocalyptique.

Après cela, Adrammalech se battit avec deux dragons, tentant d'accéder le plus vite possible à Gheata. Il fallait qu'il la rejoigne, qu'il la protège...

_________________
The Vicious Flames



Dernière édition par Adrammalech le Mar 31 Mar - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Jeu 26 Mar - 15:31

Les deux dragons suivirent donc leur congénère du clan Adaela, Gheata connaissait bien le chemin, visiblement le dragon rouge cherchait à passer par l’entré principale menant au refuge du clan. A mesure que les hautes cimes des imposants monts se firent proches, la dragonne était de moins en moins confiante. Et ses mauvaises impressions se confirmèrent bien vite quand d’autre dragon se présentèrent pour leurs barrer la route.

Le combat semblait inévitable, au fond d’elle, Gheata savait que ça se passerait ainsi, le clan ne l’aurait jamais laissé aller plus loin. Résignée, quasi certaine que la défaite était à venir, elle s’avança, restant le plus près possible du grand dragon bleu.
Mais Adrammalech lui refusait de renoncer. Une fois les hostilités engagée, la dragonne bleue s’écarta, le grand dragon déchainant tout sa rage et sa puissance juste pour la protéger elle. Un dragon du clan voulut s’en prendre à Gheata, mais elle fit l’erreur de vouloir ignorer le grand dragon bleu, qui d’un coup avec la masse ornant la pointe de sa queue, l’envoya bien loin de la dragonne qu’il protégeait.
Finalement, le dragon bleu était si rapide que la plupart des dragons du clan n’avait en aucun cas l’occasion d’approcher de Gheata, et bien que celle-ci fut fort impressionnée, elle ne put lui porter qu’une faible attention. Car bien vite, les adversaires Adrammalech le forcèrent à s’éloigner de sa dracène et une autre dragonne, une rouge, profita de la brèche pour aller affronter celle-ci.

Face à six dragons, Gheata avait perdu tout espoir, mais maintenant qu’elle se retrouvait à une contre une, ses craintes c’étaient dissipée. La dragonne rouge était rapide et agile, ce fut elle qui tenta de porter le premier coup, que la dracène bleu esquiva avec aise. L’adversaire de ma dragonne bleue continua encore et encore ses attaques, Gheata désireuse de ne pas la blesser, se contentait d’esquiver et de rester sur la défensive, répliquant avec sa magie de glace pour l’intimider. Mais son opposante comprenant parfaitement qu’elle n’osait pas attaquer s’en montra que plus agressive.
Gheata s’éloigna davantage de son allier, évitant un autre coup. Mais à force de refuser le combat, elle se retrouvait en mauvaise posture. Elle n’eu d’autre choix que de riposter, la dracène invoqua donc son pouvoir, projetant une onde glacé en direction de la dragonne rouge qui la harcelait. Celle-ci évita en parti l’attaque, s’envolant quelque peu déroutée. Cette distraction fut suffisante pour que Gheata rejoigne Adrammalech qui lui également tentait de se reprocher.

Bien que de nouveau réuni, les autres dragons refusaient d’en resté la et ils s’apprêtaient à reprendre l’assaut. Mais un puissant grondement sourd provenant de l’intérieur de la caverne les stoppèrent dans leur élan. Gheata comprit bien vite de qui il s’agissait ce qui raviva son angoisse tendis qu’elle cherchait la protection d’Adrammalech en se rapprochant de lui.
Le dragon ne tarda pas à se montrer, grand, bien plus qu’Adrammalech, les écailles couleurs ébène, le crâne orné de deux imposantes cornes d’ivoires recourbées. Il darda son regard mauvais, bleu acier sur celui qui était à l’origine de tout ce grabuge. Il projeta son esprit sur tous, dont les mots étaient le reflet de sa colère.

- Alors c’est ainsi que vous compter défendre vos frères et sœurs, incapable d’arrêter deux dragons qui ont réussis à pénétré jusqu’au cœur de notre territoire ? Vous êtes une honte, si c’est deux la se montraient bien plus hostile, le sang des notre aurait coulé.

Gheata murmura doucement à l’attention de son compagnon.

- Inutile de te dire qui il est. Toi qui voulais ton audience, profites-en.

Arkys ne lâcha pas Adrammalech du regard, il avait bien entendu remarqué la présence de sa fille, l’unique raison qui l’avait retenu de ne pas se lancer dans le combat. Bien que l’imposant dragon noir se montrait prudent, les cicatrices du dragon bleu témoignaient qu’il n’en était pas à son premier combat. Et puis, il avait tout de même tenu tête à six des gardiens protecteurs du clan, dont des mages, il était préférable de bien connaitre un tel adversaire avant de s’y frotter.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Lun 30 Mar - 14:15

Gheata et Adrammalech avaient réussi à faire la jonction, instaurant par leur réunion une sorte de statut quo où les dragons se regardaient en chien de faïence. C'était surtout l'occasion pour les combattants sonnés et éparpillés de se regrouper dans l'optique d'un nouvel assaut sur le couple. Griffes toutes dehors, le grand bleu nuit attendait de pied ferme que l'un d'eux ose l'approcher, qu'il voit ce qu'il en coûte de reproduire encore une fois cette erreur monumentale. Pourtant, ils ne bougèrent pas d'un pouce. Un grondement guttural retentit de l'intérieur de la grotte devant laquelle ils se battaient. Adrammalech, en l'entendant, sut exactement à qui il avait affaire; le fameux Arkys, chef de clan des Adaela, et par extension le père de celle à qui il faisait la cour.

L'imposante silhouette sortit de la caverne, se révélant à la lumière du jour. La première chose que le borgne remarqua fut la taille gigantesque d'Arkys. Il était sûrement plus grand qu'Adrammalech, aux écailles sombres et au regard dur. Dès que le bleu nuit le vit, il sut qu'il avait affaire à un guerrier féroce. Son expérience lui avait appris à reconnaître qui, dans un combat, pouvait dominer son adversaire. Et le chef de clan semblait être un parfait exemple de dominateur. En combat loyal, Adrammalech était prêt à reconnaître qu'il pouvait être perdant face à un tel concurrent. Mais ici, pas de duel. Il venait laver l'honneur de Gheata, pas plus, pas moins.

L'immense dragon noir réprimanda avec force colère les membres de son clan. Ces gardiens n'en avaient apparemment pas l'étoffe, à en juger par le résultat des combats. Puis, lorsqu'il reporta son regard sur Adrammalech, ce dernier sut qu'Arkys ne l'appréciait guère, non pas qu'il se soit attendu à autre chose. La lueur calculatrice dans ses yeux, emprunte d'une colère froide, avait de quoi mettre mal à l'aise. Mais le dragon borgne maintint sa résolution, et fit face aux courroux silencieux du chef des Adaela. Gheata laissa la parole à son compagnon qui, après tout, avait demandé à voir le père. Aussi, il s'avança fièrement en dans sa direction, la tête haute. Ironiquement, la seule chose dont il était déçu, c'était d'avoir fait une mauvaise première impression sur le père de celle qu'il aimait. Mais bon, il pourrait réparer cela en temps et en heure.

Alors qu'il s'avançait dignement vers son interlocuteur, d'autres dragons vinrent assister à l'événement, les bruits de la bataille ayant sûrement réveillé leur curiosité. Une dracène noire, en particulier, sembla fort intéressée par le grand borgne aux écailles couleur de nuit, ce qu'Adrammalech ne remarqua pas vraiment. Une fois devant le drake noir, il s'adressa à lui d'une voix grave:

"Salutations, puissant Arkys, chef des Adaela. Je me nomme Adrammalech, et je suis venu en ces lieux réparer une lourde injustice. Je suis sûr d'être en mesure de prouver que votre fille, Gheata, n'a pas commis l'acte ignoble dont on l'accuse, et ne mérite ainsi nullement l'exil. Je ne demande qu'à prouver l'innocence de cette dracène, afin de laver son honneur souillé par un vil manipulateur."

Le grand drake inspira profondément.

"Acceptez-vous de revoir votre jugement, si d'emblée le véritable coupable est désigné?"

A ce stade, la majeure partie du clan s'était attroupé près des deux dragons, regardant avec curiosité la situation et murmurant à la vue de celle qui avait été auparavant bannie; Gheata.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Mer 8 Avr - 17:27

La dracène bleu se fit toute petite, de plus en plus inquiète, voir terrifiée à mesure que des dragons du clan s’amassaient autour d’elle et Adrammalech. Elle se blottit davantage contre le dragon bleu, cherchant sa protection. Mais nul n’attaquait, la présence seul du chef de clan, de son père, suffisait à intimer le respect à tous, qui ne ferait rien sans son aval.
Mais cela n’aidait en rien la dragonne qui gardait au fond d’elle le sentiment de s’être jetée dans la gueule du loup. Elle n’osa en aucun cas croiser le regard du dragon noir qui leurs faisait face. Attendant fébrilement, tout son être tendu, qu’il dicte sa sentence.

Le chef des Adaela fixa d’un regard mauvais Adrammalech, se méfiant de celui qui avait réussit à attendre le refuge de clan avec aisance et facilité. Quand il arriva, c’était avec la volonté de le défier et de bien lui faire regretter de s’en prend à son clan, mais sa fille était là. Et lorsque le dragon eu exposé sa requête, Arkys se montra bien plus intéressé.
Il attendit, que davantage de dragon du clan se rassemble, d’abord car il se délectait de l’autorité qu’il avait, mais surtout, ils voulaient que tous écoute ce qu’il avait à dire, que nul n’ignore ce qu’il allait décider en cet instant. Il attendit encore, même quand plus aucun dragon ne s’approcha, que tout se turent, attendant la réponse de leurs souverains, s’assurant de captiver leurs attention à tous. Arkys constat avec satisfaction que la majeur parti du clan se massait autour de l’inconnu et la dracène qui l’accompagnait. Le silence durant devenait de plus en plus pesant.
Il tonna fort mentalement, s’adressant à Adrammalech, mais voulant se faire entendre de tous.

- Adrammalech, voila bien longtemps que nul dragon avait approché de notre sanctuaire sans notre consentement, l’exploit en est d’autant plus grand que tu l’as accomplis seul. Comprend bien que les crainte de mon clan en sont que plus grande et que beaucoup me pressent de t’ôter la vie pour les apaiser. Qu’une traîtresse du clan soit à tes côtés est loin de jouer en ta faveur.

L’assemblé poussa des grognements approbateurs au discours de leur chef, montrant les crocs, attendant le signal pour du dragon noir pour en découdre avec le dragon bleu. De son côté, le sang de Gheata se glaça, son protecteur était certes fort, mais la, il n’avait pas l’ombre d’une chance.

- Mais ta requête à suscité mon intérêt cependant. Crois bien qu’il m’a été fort difficile de condamné Gheata de la sorte et j’ai été fort clément en lui infligent l’exil, mais la sécurité du clan passe avant mes propres désirs. J’ai moi-même enquêté, désireux de faire la lumière sur cette tragédie, il ne fait nul doute sur la question que c’est un dragon du clan qui à tuer l’un des siens ce jour là et non un étranger. Si Gheata n’est pas la responsable, c’est forcément un autre ici, une accusation grave que tu portes sur le clan étranger.

- Arkys. S’interposa un dragon près du chef de clan. Inutile de palabrer davantage et ôtons la vie à ce vil menteur.

- Silence. Gronda Arkys. Très bien Adrammalech, si tu te sens capable de faire la vérité, je te laisserais faire, peut être qu’un avis extérieur pourra apporter un élément nouveau, mais j’attends une preuve irréfutable, dans le cas contraire toi et Gheata ferait mieux de vite retourner d’où vous venez.

Des clameurs se firent de plus en plus nombreuse jusqu’au devenir une véritable cacophonie, bon nombre de dragons protestaient, certain semblait même terrifier. Deux dragons plus téméraires s’envolèrent et tournèrent autour du duo, se préparant à l’attaque. Un autre rugissement d’Arkys fit retomber le silence. Cette fois, il s’adressa à tous.

- Quiconque osera s’en prendre à la vie d’Adrammalech et de Gheata devra en répondre devant moi, ils sont les invités du clan pour les prochains jours. Quant à vous deux, l’avertissement est le même, à la moindre goutte de sang versé, je ne ferais preuve d’aucune indulgence. Et Adrammalech, si jamais ta quête s’avère fructueuse, je t’interdis de rendre justice toi-même, je déciderais du sors du coupable.

La masse de dragon commença à se dissiper, des regards mauvais jeter au duo en centre de l’attention, mais nul n’osa porter le moindre coup, ne voulant pas s’attirer les foudres du dragon noir.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Jeu 9 Avr - 9:55

Le regard mauvais d'Arkys sur Adrammalech n'augurait rien de très bon. Le puissant guerrier maintint tout de même sa résolution. Jamais il n'avait ployé devant aucun dragon, qu'ils soit plus grand, plus fort, ou plus rusé que lui. Il avait vu la mort de trop près que pour en avoir peur, car la peur de la mort, après tout, relève de celle de l'inconnu. Et elle n'était plus pour lui cette étrangère lointaine et énigmatique qu'elle devait être pour les autres vivants. La voir de près la rendait moins effrayante, moins mystérieuse. Mieux encore, la frôler rendait les choses plus vivantes. Après cela, les événements étaient plus intenses, les sensations plus extrêmes. Les sentiments s'exacerbaient aussi; la douleur, la haine, la colère... L'amour également. Ce même amour qui avait fait traverser les montagnes à Adrammalech, lui avait fait combattre un clan à lui seul, et lui avait fait affronter un drake plus puissant que lui. Tout cela pour une paire de beaux yeux verts qui avaient su percer la muraille d'écailles enserrant son corps, pénétrant son cœur telle une lame affûtée, vaincu, mais grandi par la défaite. Et à présent, il défendait l'honneur de celle qu'il aimait.

Le dragon noir devant lui avait gardé le silence durant un moment. Tout autour, d'autres membres du clan s'amassaient, désireux d'assister au spectacle, ou prêts à en découdre avec l'immense montagne d'écailles qui avait eu l'audace de se traîner jusqu'ici. Le borgne sentit la présence de Gheata, toute proche, qui cherchait le réconfort de sa stature colossale. Discrètement, la queue d'Adrammalech vint caresser doucement le flanc de la dracène, tentant de la rassurer par une touche plus intime. Le regard du borgne resta cependant braqué sur Arkys, qui venait lancer un monologue tonitruant sur ce qu'il venait d'accomplir avec sa jeune amie. Le mot "traîtresse" fit encore mouche, car le feu intérieur de celui qu'on appelait Flammes haineuses monta encore d'un cran. Pourtant, il se retint, attendant la suite. De plus en plus de dragons voulaient lui sauter dessus pour lui arracher la vie. Il les attendait de pied ferme.

Puis, les propos d'Arkys soulevèrent la surprise générale. Il acceptait la requête du grand drake bleu nuit, sûrement trop content que de voir une échappatoire pour sa fille qu'il avait dû condamner à l'exil. Adrammalech savait qu'il accepterait, ne serait-ce que par amour pour sa fille. Le doute planait rarement dans ses décisions, sauf pour certains points, clarifiés un soir dans une grotte... Mais pour en revenir aux paroles du chef de clan, celles-ci provoquèrent un murmure important dans la foule réunie autour des deux parias. Un dragon tenta même de s'opposer à la décision du grand dragon noir. Le borgne le grava dans son esprit, le considérant comme un suspect à la minute où il avait commencé à parler. L'enquête avait déjà commencé, et le drake serait sans pitié. Il devait apporter une preuve irréfutable, et Adrammalech savait déjà ce qu'il allait faire pour la trouver. Un plan plutôt malin qui, il l'espérait, fonctionnerait. Les dragons qui protestèrent le plus furent marqués au fer rouge dans l'esprit du dragon couleur de ciel nocturne, qui n'oubliait pas si facilement quelque chose.

Il ne pourrait cependant pas faire justice lui-même, Arkys l'en interdisant fermement. Adrammalech devrait se faire violence pour cela, mais il comprenait qu'un étranger comme lui ne pouvait revendiquer un quelconque droit de vie et de mort sur un membre clanique. Aussi, il abaissa sa tête en un remerciement, alors que la foule commençait à s'estomper peu à peu. Des regards mauvais leur étaient lancés, regards soutenus par celui du grand borgne. Un seul œil, peut être, mais un œil dans lequel une lueur dérangeante avait pris place. De la haine? Pas vraiment. De la colère? Oui. Mais plus encore, il cherchait. Chaque dragon était analysé dans son expression par l’œil acéré du drake. Il n'était pas enquêteur, mais instiller la peur dans le cœur de ses potentiels ennemis, ça, il savait le faire. Et si cela fonctionnait, alors la moitié du travail était déjà faite.

Il se tourna malgré tout vers Gheata, passant d'un regard calculateur et rempli de colère à un regard plus doux et se voulant rassurant. Il toucha alors son esprit avec des paroles dont le but était de la rasséréner:

"Tu vois, Ghea? Tu n'as pas à t'en faire. Je trouverais le dragon qui a osé te faire cela, et je le traînerais par les écailles jusqu'à Arkys s'il le faut."

Adrammalech fit un petit sourire. Il mourait d'envie de prendre la dracène dans ses bras, mais il se souvenait qu'elle ne se disait pas prête. De plus, faire cela devant son père lui semblait, sous le climat actuel, un peu suicidaire.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Jeu 30 Avr - 20:36

Elle n’avait pas à s’en faire, voila bien une ligne de conduite que la dracène bleue allait avoir bien des difficultés à suivre. Même avec à ses côtés la présence rassurance du grand dragon bleu. Même si ils avaient réussis à fouler le sol du territoire du clan Adeala sans y perdre la vie et avec en prime la bénédiction du chef de clan. Et pourtant, Gheata le savait, ce n’était que le début, le plus dur était encore à venir.
Quand le chef du clan Adeala se retira vers les cavernes où demeurait son peuple, il adressa un bref mouvement de tête à l’attention de sa fille, qui reçut aussitôt le message. Celle-ci s’empressa aussitôt de s’adresser à son ami et désormais protecteur.

- Arkys souhaite s’entretenir avec nous en privée. Je suppose qu’il veut en savoir plus à l’abri des oreilles indiscrètes.

Elle s’aventura donc en compagnie du dragon bleu à l’intérieur du réseau de grotte et cavité qui traversait la chaine de montagne. Elle pressa le pas, sentant bien des regards converger sur elle, elle lisait le mépris de certain dragons sur les traits de leurs museaux, elle entendait des murmures au frontière de sa perception mentale.
Elle ne retrouva qu’une certaine paix en elle quant elle arriva à destination. Sortant du réseau de cavité pour déboucher sur un petit plateau à la bordure de l’imposante masse des montagnes. Avec la font de glace, un petit point d’eau c’était formé, où de maigre arbuste avait réussis à pousser en s’accommodant de la rudesse du climat. Tout ici respirait le calme et la sérénité, sentiment qui finit par germer dans la confusion de la dragonne.

C’était également ici qu’Arkys, chef du clan, venait ici trouver le repos, interdisant l’accès à ce lieu à bien des dragons. Il trônait fièrement au centre de l’espace, tournant le dos aux deux arrivants.

- Il est bon de te revoir ici Gheata, croit moi, je regrette d’avoir été contraint de t’éloigner de ses terres, mais je ne pouvais me permettre de risquer que le clan se divise.

Il se retourna avec l’agilité d’un félin, ce qui au vu de sa carrure, était plus qu’impressionnant. Et il tourna autour du dragon accompagnant sa fille. Il le jugea, le scruta, l’analysa. Remarqua les cicatrices sur son corps, indéniablement l’œuvre d’un autre dragon. Quand il s’adressa à lui, sa voix était loin d’être amicale.

- Alors étranger, si j’ai épargné ta vie, c’est uniquement à cause d’elle, j’espère que tes attentions sont bien celle que tu as exposé si tu veux échapper à mon courroux. Je ne tolérerais guère d’ignorer tes petits secrets tout en te laissant parcourir mes terres impunément. Ta chair est inscrite par bien des combats et ta chair ne saurait mentir, c’est l’œuvres de nos frères d’écailles, et vu ce qu’ils visaient, j’en déduis aisément qu’ils ont été nombreux à vouloir t’ôter la vie. Je pense ne pas me tromper, mais c’est ce sort la que tu leurs as réservé. Alors tueur de dragon, tes attentions sont aussi louables que tu le prétends, où c’est pour prendre la vie des miens que tu es la ?
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Mar 5 Mai - 8:11

Arkys semblait vouloir s'entretenir en privé avec eux, ce qui n'étonna pas grandement Adrammalech. Il se doutait que le chef de clan avait quelques questions pour lui, après cette entrée fracassante et ces paroles emplies d'espoir et de justice. Gheata lui avait expliqué qu'il ferait tout pour conserver l'unité clanique, et le dragon bleu imagina dès lors à quel genre d'interrogatoire il pouvait être soumis. Il suivit la petite dracène dans le réseau de tunnels enfoncés dans la roche de la montagne, toujours aux aguets. Les regards haineux de certains dragons faisaient violemment battre le cœur d'Adrammalech dans sa poitrine. Il leur renvoyait ce même regard s'ils osaient trop exprimer leur colère, et à chaque instant, les griffes du grand borgne étaient déployées. Ire et colère bouillonnaient en lui, et son feu intérieur s'accroissait alors que quelques drakes fronçaient encore plus le museau à la vue de celle qu'ils considéraient comme une traîtresse.

Le dragon aux écailles de ciel nocturne en était presque malade, et plus d'une fois ses pulsions lui firent miroiter des images horribles, dans lesquelles il désossait chacun de ces ignobles dragons qui voulaient s'en prendre à sa protégée. Images d'autant plus horribles qu'Adrammalech s'était promis qu'il ne ferait plus jamais cela de sa vie... Mais pour cette dracène, il semblait prêt à se faire violence, et pas seulement contre lui-même. Au plus profond de lui, cette possibilité lui faisait peur, car il ne voulait plus tuer un seul frère d'écailles. Il réalisa pourtant avec une once de peur qu'il était paré à toute éventualité... La plus radicale également.

Le drake et la dracène arrivèrent à hauteur d'un petit plateau en bordure de montagne, très joli. C'était un endroit calme et posé. Malheureusement, c'étaient deux concepts presque étrangers à Adrammalech, à son grand dam. Le grand dragon noir déjà présent put dès lors parler franchement à sa fille, et lui dire qu'il était content de la revoir. Le borgne sourit quelque peu, cette déclaration pouvait sans aucun doute relaxer la pauvre dracène qui, jusque-là, n'avait eu droit qu'à très peu de considération de la part du reste de son ancien clan. L'envie de poser son aile sur le dos de Gheata dut être lourdement réprimée, car ce n'était pas chose à faire devant son père. Encore plus avec ce qu'il était sur le point de dire sur lui.

Lorsqu'Arkys analysa de la tête aux pattes Adrammalech, ce dernier ne broncha pas, et trouvait cela complètement normal. Néanmoins, ce fut quand il prit la parole que le dragon bleu commença à être blessé. Tueur de dragons. Les mots étaient plus vicieux que les coups, car le borgne ne pouvait éviter les mots. Il réprima un grognement, mais à l'intérieur de lui, il bouillonnait comme tout à l'heure devant les drakes remplis de mépris. Sa respiration était sur le point de s'emballer, aussi, il préféra parler afin de se calmer.

"Je ne suis pas un tueur de dragons. C'était eux ou moi, et je n'ai jamais ôté la vie à un frère qui n'avait pas d'abord essayé lui-même de le faire. C'est sous la contrainte que j'ai eu à agir ainsi, et je ne ferai jamais de même avec un membre de votre clan. Vous avez ma parole."

Un mélange de colère et de retenue. Adrammalech était tendu, très tendu.

"Pour ce qui est de découvrir qui est le coupable, j'ai déjà une petite idée qui me semble prometteuse. J'ai cru comprendre lorsque j'ai parlé avec Gheata que ce clan en avait également absorbé d'autres en son sein, n'est-ce pas? Si oui, alors j'ai une idée assez simple pour forcer le véritable coupable à se désigner de lui-même."

L’œil unique du dragon aux écailles bleu nuit était posé sur ceux d'Arkys, dans un regard neutre, mais au fond duquel brillait une once de fierté. Le plan devrait marcher sans fausse note, du moins l'espérait-il...

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Ven 29 Mai - 14:03

Le grand dragon noir commençait à cerner la personnalité de cet étranger venu sur ses terres. Et il fut fort désireux de repousser celui-ci dans ses retranchements, le tester, voir comment il réagirait. Ce dragon bleu serait-il capable de se contenir ou laisserait-il exploser sa colère ? C’est pourquoi il ajouta sur un ton glaçant, presque comme une provocation, comme si c’était une invitation au défi.

- Pour ce que vaut la parole d’un traitre à sa race qui est si présomptueux qu’il croit pouvoir agir à sa guise sur ces terres. Tu as un plan, j’en suis fors ravi, mais si tu veux pouvoir agir, se sera uniquement avec mon aval. Il est vrai que ce clan était autrefois divisé, j’ai unifié ses clans, pour qu’ensemble nous partions à la conquête de terre plus clémente. Quand la victoire fut notre, il fut tout naturelle que je les dirige.

Cependant, un élément échappait au terrible chef de clan qui dardait son regard bleu nuit sur le jeune sot qui se dressait face à lui. La raison, pourquoi ? Pourquoi désirait-il tant venir en aide à sa fille ? Puis un début de réponse se dessina dans son esprit, c’était si évident, il l’avait observé que brièvement, mais son comportement avec Gheata était plus que révélateur.

- Alors tu t’es épris de sentiment pour ma fille ? Une cause bien plus noble que celle de verser le sang de ses frères pour le simple plaisir.

La encore, c’était un autre test, le dragon bleu chercherait-il à dissimuler ses sentiments ? C’était aussi une façon pour Arkys de confirmer son intuition.
Gheata quant à elle ne disait rien, ne bougeait pas, elle n’était guère sur de la situation à adopter, s’il n’en tenait qu’à elle, elle aurait probablement déguerpit au plus loin de ses montagnes. Mais tant que les deux dragons n’en restaient qu’à échanger des paroles, et ceux, malgré l’agressivité du chef des Adaela, elle attendait une issue qui pouvait lui sembler favorable dans cet échange.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Lun 15 Juin - 12:30


Que voulait-il donc, cet Arkys ? Adrammalech avait eu du respect pour ce dragon qui, de par sa carrure, constituait un adversaire redoutable. Tout chez lui imposait le respect, celui voué au guerrier. Le plus grand que le puissant drake bleu puisse donner à un autre. Mais c’était avant qu’il n’ouvre la bouche et qu’il ne délie sa langue. Traître à sa race, présomptueux… Les mots pour blesser ne manquaient pas. Mais n’était-il donc que cela aux yeux des représentants de sa propre espèce ? Une brute sanguinaire qui avait tué ses frères ? C’étaient eux ou lui. Il le savait, il se le répétait à chaque instant. Alors pourquoi les mots du chef de clan coupaient aussi profondément qu’une lame ? Nombre de combattants avaient essayé de le tuer, et ironiquement, c’était finalement par la parole que l’on pouvait blesser efficacement Adrammalech. La colère montait, commençant à inhiber la retenue exemplaire dont faisait preuve le dragon. Sa patte tremblait, guidée par la rage qui l’animait. Une vision dans laquelle il plantait celle-ci dans la tête effrayée d’Arkys lui apparut d’un seul coup, et il ferma son œil bien vite. Il préféra penser à Gheata pour atténuer son ire, et bien vite, il commença à reprendre le contrôle de lui-même…

C’était sans compter le drake noir et son insolence crasse, qui se servit de la dracène pour encore asséner un coup droit dans l’estime du borgne. Son œil s’écarquilla, et il poussa un grondement inquiétant. Il frappa du poing sur le sol, et hurla sur le grand Arkys, y déversant tout son ressentiment et sa colère. Ensuite, il prit la parole, avec une voix profonde, à la fois malheureuse et empreinte de cette haine assourdie et tant bien que mal contenue :

« Par simple plaisir ?! Je me suis battu pour survivre ! Chaque jour à verser des larmes d’incompréhension lorsque les cages s’ouvraient et que je me retrouvais face à d’autres frères que je devais étriper ! Chaque jour à me demander quand le carnage s’arrêterait ! Chaque jour à me promettre que cette fois je me laisserais mourir, mais qu’une fois dans la fureur du combat, mon instinct reprenait le dessus pour m’éviter ce sort funeste ! Oui, j’ai tué, j’ai du sang sur les pattes. Plus que n’importe quel autre drake, j’ai estourbi des membres de ma propre race. J’ai bafoué le plus sacré des liens, et je ne m’en suis jamais remis. Est-ce que cela veut dire qu’il faut retourner le couteau dans la plaie ?! Vous qui n’avez su voir en moi que la bête féroce et sanguinaire… He bien, oui, j’aime votre fille. Plus que tout ce que j’ai et pourrais avoir. Elle, au moins, a su me faire voir que je n’étais pas le dragon que je pensais être. Elle m’a ouvert l’œil sur qui j’étais… »

Adrammalech perdit son regard sur les écailles bleues de Gheata. Il s’était un peu apaisé lorsqu’il avait commencé à parler d’elle. Mais le ressentiment était toujours là, et lorsqu’il se retrouva encore une fois avec son œil jaune planté dans ceux, bleus, d’Arkys, il reprit avec autant de véhémence qu’avant :

« Je me propose de vous aider à trouver celui ou celle qui vous a contraint à bannir votre propre enfant, et voilà comment ma bienveillance est accueillie ? Par un dragon aussi imbu de lui-même qu’insolent envers les autres membres de son espèce ? Votre taille vient de réduire considérablement, Arkys. Car avant que vous ne parliez, je vous voyais si grand, si noble. Maintenant, je vois le véritable visage, et votre esprit aussi dénué d’intérêt, et aussi noir que vos écailles ! »

Son museau expira un grand courant d’air, signifiant qu’il en était presque au point de rupture. Il soutenait le regard du grand chef de clan, se préparant à recevoir à nouveau une phrase écœurante de méchanceté, ou cette fois un coup de patte, qu’il se préparait donc à parer sans problème.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Lun 29 Juin - 10:12

La dracène bleu, extrêmement tendu par le déroulement des évènements, craignant que le grand dragon noir s’emporte. Elle comprenait la colère de son ami, mais elle ne l’approuvait pas, et elle ne pue réprimer l’envie de lui jeter un regard noir.

- Soit prudent, surtout avec lui, le mettre en colère ne fera que nous nuire, et nul besoin d’avoir un si puissant ennemi. Puis garde bien à l’esprit qui il est, autant pour ce clan que pour moi…

Elle ne cachait guère son désaccord avec le comportement du dragon bleu. Quelque peu irrité qu’Adrammalech se laisse emporter par sa fierté face à son opposant. Dans le fond, elle se doutait bien que le dragon noir agirait ainsi, qu’il comprendrait aisément où frapper pour toucher son adversaire, il le testait. Gheata regretta soudainement de ne pas avoir avertit son ami sur ce qu’il adviendrait, les évènements c’était bien vite enchainé des qu’ils avaient foulé le sol de ses contrées enneigées.

Arkys lui ne laissait paraitre aucun sentiment, restant droit et fière face à Adrammalech. Mais même si il ne montrait rien, intérieurement, il bouillonnait. Les paroles du dragon avaient entaché sa fierté et il n’était pas du genre à tolérer que le premier venu remettre en question ce pour quoi il avait œuvré. Bien que l’envie de faire comprendre à ce dragon venu d’ailleurs où était sa place, il se ravisa. Adrammalech avait mieux réagit qu’il le pensait, puis après tout, il voulait réussir là où lui avait échoué.

- Tu me surprends agréablement Adrammalech, je me voyais déjà devoir combattre avec toi, que tu laisserais la rage prendre le dessus sur la raison. Mais ton esprit est aussi résistant que tes écailles visiblement.

Arkys restait cependant les sens en alerte, n’accordant guère de confiance à ce dragon bleu. Bien au contraire, il se méfiait davantage de lui. Il avait en horreur de se tromper sur le compte de ses adversaires, anticiper le moindre de leur fait et geste était la clé de la victoire. Se tromper signifiait que l’opposant était encore plus dangereux que prévu. Le dragon noir s’approcha, guère amicale.

- Et tu te doute bien que je n’aime guère mettre trompé sur ton compte … Soit, tu veux le bien être de ma fille, je n’aurais pas le cœur à t’arrêter dans cette quête. Cependant tu ne feras pas un pas de plus tant que j’ignorerais tout de tes projets.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Mer 1 Juil - 11:25


L’œil valide d’Adrammalech glissa vers le regard de Gheata. Ce dernier était noir, et désapprobateur. Sur le coup, il ne comprit pas. Peut-être était-ce destinée à Arkys ? Alors pourquoi le regarder lui ? Perturbé, il dut attendre les paroles de la dracène pour comprendre ce qui n’allait pas. Il encaissa ses paroles comme si un immense roc le percutait. En réalité, le roc ne lui aurait rien fait. Mais ici, il était complètement désarçonné, et ses défenses complètement abattues. Les hautes murailles qu’il avait bâties, inexpugnables et invincible, s’étaient effondrées comme un château de cartes. Il ne comprenait pas… Venait-elle de lui demander de modérer ses propos ? Alors que face à lui, le dragon noir avait tout fait pour le mettre hors de lui ? Était-ce à lui de calmer le jeu, quand il n’en était que la victime ? Il devait se défendre, au risque de se battre. Plier était pire encore. Se soumettre, s’était s’affaiblir. Et entouré de dragons hostiles, c’était la pire situation dans laquelle il pouvait se mettre. Un coup de poignard, qui venait directement de celle qu’il aimait. Inimaginable, et si glacial… Plus que son souffle et que l’élément qu’elle maniait. Il grogna, et cacha tant bien que mal sa confusion.

Les paroles mielleuses d’Arkys résonnèrent une fois de plus dans son esprit, avec un léger goût d’amertume qui ne fit qu’obscurcir l’humeur de chacal d’Adrammalech. Son œil jaune et acéré fixait le dragon noir pendant qu’il lui parlait. Combattre avec lui… Cela aurait été mémorable. Peut-être le plus beau combat qu’aurait pu mener le borgne. Et pourtant, son amour pour Gheata l’avait empêché de faire quoi que ce soit, et ce malgré cette sensation de trahison qui l’avait envahi aussi soudainement. Le mal. La douleur. Des maux de l’esprit qu’il ne pouvait pas apaiser. Ce n’était pas tant le fait d’avoir été éconduit par le père de sa bien-aimée qui l’avait blessé, mais la réaction qu’avait eu cette dernière. Elle ne l’avait même pas soutenu. Pas une seule fois depuis qu’ils avaient posé les pattes dans cet endroit. Elle n’avait pas parlé de toute l’entrevue, et la seule intervention qu’elle s’autorisa fut celle où elle reprochait à Adrammalech d’insulter son père. Mais qui insultait qui en réalité ? Pour le drake couleur de nuit, cette tournure avait été inimaginable.

Avec l’air le plus contenu possible, bien que sa rage commence à tonner au fond de lui, il s’adressa à Arkys une dernière fois.

« Étonnant que vous me disiez cela. D’après vous, je n’ai aucune raison. Je ne suis que rage et destruction, apparemment. Mais passons. Oui je découvrirai ce meurtrier, et vous le ferez tomber vous-même car c’est votre clan et que vous le dirigez. C'est sans nul doute un des chefs des clans que vous avez assimilés, ce qui réduit grandement les marges de recherche. Je vais les étudier, les jauger. Je suis bon pour déceler les failles, même avec un œil, hm ? Une fois que l’assassin sera découvert, puis châtié, je quitterai aussitôt cet endroit, sans demander mon reste. Après tout, c’est bien ce que vous voulez, je me trompe ? Qu’une fois le travail effectué, je m’en aille sans discuter, et que jamais plus vous ne revoyiez mon horrible faciès couvert de cicatrices ? Je vois bien que mon passé vous dérange, et je vous comprends. J’ai fait des choses horribles, que beaucoup répugnent à entendre. Même moi je n’aime pas les raconter en détail. »

Il se retourna faisant quelques pas vers la sortie. Puis, il s’arrêta et se retourna une nouvelle fois.

« Je vais me reposer. Au revoir. »

Sans même regarder si Gheata le suivait, il s’éloigna du père et de sa fille, arpentant les galeries. Sa rage bouillonnait toujours autant, nourrie par l’incompréhension, la confusion, et surtout… par le sentiment de trahison. Au fond de lui, il désespérait qu’un jour la dracène ressente la même chose que lui. Et malgré toute sa volonté, maîtresse des champs de bataille et victorieuse des plus grands combattants, celle-ci ne put retenir une larme de couler.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Mer 12 Aoû - 20:11

Bien que le chef de clan ne soit pleinement satisfait de cet entretien, il ne connaissait que vaguement les grandes lignes qui tramaient dans l’esprit du dragon bleu alors qu’il aurait préféré en savoir jusqu’au moindre détail. Il le laissa filer sans un mot, il était plus qu’évident qu’Adrammalech était blessé et qu’il obtiendrait guère plus de lui que ce qu’il avait déjà.
Après tout, il était toujours décidé à faire la lumière sur les évènements du passé et il ne semblait pas disposé à faire des vagues au sien du clan durant son enquête. Ce qui était satisfaisant en soit pour Arkys, dans l’immédiat, il n’avait pas à s’inquiéter pour l’inconnu qui fouinerait sur ses terres. Parfait, il ne voulait guère que sa fille soit à nouveau blâmée et qu’il se voie contraint de sévir à nouveau. De toute manière, le dragon noir savait qu’il aurait d’autres occasions de se confronter à Adrammalech.

Gheata elle ne fit aucun signe à son père, guère rassurée par la tournure des évènements. Au moins, ça n’avait pas viré au bain de sang, pas encore, car c’est ce qu’elle craignait le plus. Elle s’empressa de suivre les pas de son ami, lui courant après pour le rattraper. Elle ne pouvait ignorer la détresse et la rage dans son regard, sans pour autant appréhender pleinement la raison de son état. Au fond, elle ressentait bien qu’il lui en voulait plus à elle qu’au chef de clan.

Elle se blottit contre lui, autant pour rechercher sa protection que pour le rassurer par sa présence et sa chaleur. Elle s’y avança avec prudence, craignant de se faire repousser par son ami.

- Ne soit pas si sombre, ça c’est bien mieux passé que ce que j’aurais cru. Au fond, je crois que tu as gagné le respect d’Arkys.

Elle voulait apaiser le dragon bleu, mais ignorant vraiment ce qui le rongeait, elle attendait à ce qu’il se décide à entrer dans le vif du sujet.

- Même si je dois bien dire qu’il a été particulièrement agressif, plus que par le passé. Pour qu’il soit aussi inquisiteur à ton sujet, c’est qu’il y a dû y avoir d’autre problème pour le clan, tout de dois pas aller au mieux pour qu’il soit si méfiant.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Jeu 13 Aoû - 13:33

Spoiler:
 


La dracène bleue ne prit pas longtemps pour rejoindre Adrammalech, qui serpentait toujours dans les couloirs avec la rage au ventre. Lorsqu’il la vit entrer dans son champ de vision, il cacha son chagrin, pour se murer dans le silence et afficher un air à la fois lugubre et amer. Il n’avait vraiment pas aimé le déroulement de cet entretien, et il voulait le faire savoir. Il s’attendait à tout, sauf à ce qu’elle fit au moment même où elle l’aperçut. Sans prévenir, il vint se lover contre le dragon, enfouissant son museau dans son cou écailleux. Le grand drake bleu sombre sentit la respiration chaude et régulière de sa belle amie, flottant sur ses écailles et se déversant sur son cou comme une brise calme et chaude. Il ferma quelques instants son œil valide, appréciant la marque d’affection, enivré par celle-ci. Tous ses soucis semblèrent s’envoler lorsqu’il sentit l’odeur de Gheata, celle qu’il appréciait autant qu’il ne pouvait plus s’en passer. Un cours moment, il se sentait prêt à oublier sa rancœur, à laisser filer son mal-être. Puis elle parla, et le temps continua sa course silencieuse.

Il rouvrit son œil. Celui-ci luisait d’une lueur chagrine. Ça c’était mieux passé, n’est-ce pas ? Elle ne semblait donc pas s’être aperçue que le dragon bleu avait été sur le point de vomir ses flammes et de ravager l’endroit dans lequel ils se trouvaient. Elle lui dit également qu’il avait gagné le respect d’Arkys, et de cela, il en doutait quelque peu. Comment une créature aussi vile pouvait éprouver du respect pour quoi que ce soit ? Il avait insulté Adrammalech, l’avait traité comme un animal féroce, alors où se trouvait donc le respect dans tout cela ? Il préféra tout de suite darder un regard dur sur la jeune femelle, et lui dire sur un ton à la fois sec et alourdi par la tristesse :

« Du respect ? Il ne semble point éprouver de respect pour quiconque. Pour moi encore moins, rappelle-toi, je tue des dragons pour le plaisir. Je me vautre dans leur sang et je joue avec leur carcasse. C’est ainsi que ton père me voit. Peut-être que toi aussi, après tout, vu que tu ne réagis pas à ses mots ! Pendant qu’il m’insultait, me rabrouait, toi, tu n’as rien dit. Tu n’as rien fait. Tu regardais tes pattes. Pire encore, tu l’as soutenu lorsque j’ai osé lui répondre ! »


Il avança un peu, s’écartant à contrecœur de l’étreinte douce de Gheata. C’était presque une torture de s’en dégager, mais quelque chose en lui le força tout de même à le faire. Il couina malgré lui, et sans savoir ce qui l’avait poussé à faire ainsi. Il regarda à nouveau son regard sur la magnifique dragonne bleue. Son œil s’adoucit, et elle put dès lors apercevoir qu’il n’était ni fâché ni haineux envers elle, mais juste déçu et blessé. Il lâcha ces mots, ignorant la phrase dite précédemment dans laquelle elle disait penser que le clan avait sûrement traversé d’autres épreuves depuis qu’elle était partie. Car Adrammalech s’en fichait sur le moment, il voulait avant tout qu’elle sache pourquoi il réagissait ainsi.

« Tu m’as… déçu, Ghea. Je n’ai pas de mot pour décrire la tempête qui a éclaté en moi. Je me suis senti trahi. Abandonné… Seul, comme lorsque j’étais dans l’arène. J’ai cru que je pouvais t’avoir à mes côtés, et je me rends compte que j’ai peut-être fait une erreur. Après tout… j’ai cru que tu pouvais ressentir la même chose que moi. Je me suis peut-être trompé. J’ai parcouru les montagnes à tes côtés, je vais attraper l’imposteur qui t’a fait du tort, et tu vas retrouver ton crédit et ton honneur auprès de ton clan. Mais dans tout cela, qu’aurais-je gagné sinon une insulte de la part d’un vieux dragon noir, et une peine plus grande encore ? »


Il se rapprocha soudain de Gheata, plongeant son regard dans le sien, presqu’animé par une sorte d’empressement, de folie soudaine. Impatient et endolori, il cracha soudain ses dernières paroles avec une voix agitée :

« Tout ce que je fais, je le fais pour toi, Ghea ! Uniquement parce que je t’aime… Mais pourquoi est-ce que tu ne m’aimes pas en retour ? »


_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Sam 15 Aoû - 12:53

Quand elle fut repoussée par le dragon, Gheata se sentit terriblement blessé. Dans un sens, elle pouvait comprendre la douleur du dragon, cependant sa réaction l’agaçait surtout. Il se sentait blessé, la célèbre fierté des dragons, que cela pouvait être pénible, surtout en cette situation où tout deux naviguaient en des eaux bien plus que trouble.
Mais il ne comprenait pas, il ne comprenait rien. Il évoquait à nouveau son passé, dans l’arène où il n’avait nul autre choix que de combattre pour vivre. Mais ici tout était différent. Et elle se retrouva surtout plus énervée qu’autre chose à l’encontre de son ami qui s’estimait laissé et abandonné par son comportement. Pourquoi ne comprenait-il pas qu’elle jouait la prudence ? Elle connaissait bien mieux que lui le chef de clan. Elle se fit bien sèche dans sa voix quand elle lui répondit.

- Tu ne comprends vraiment rien Adrammalech, il n’est point question d’honneur ou de fierté ici, mais juste de rester en vie. Et tu comprends encore moins comment fonctionne mon père. Il a très vite jugé tes prouesses au combat quand tu as affronté ces dragons en arrivant, il sait que tu es un adversaire redoutable sur ce point. Alors il a cherché tes faiblesses ailleurs. Je suis sur d’une chose, il ne te voit nullement comme tu t’es décris, c’est uniquement toi qui te considère ainsi, c’est ta honte, ta souffrance. En cela, il l’a parfaitement comprit et il a plongé dans la brèche que tu lui as ouvert. Il cherche à avoir une prise sur toi, sur ton cœur, sur tes sentiments, car là est ta faiblesse. Et il y parvient, la preuve en est dans l’état de désespoir que tu es. Dans le fond, je suis sur qu’il s’attendait à ce que tu l’attaque suite à ses provocations, c’est pourquoi j’ai voulu te retenir, car ça aurait causé notre perte.

Elle marqua une pause, elle tremblait. Elle commençait à regretter d’être venu ici, elle craignait de perdre son ami. Elle savait les sentiments d’Adrammalech fort pour elle. Il lui déclarait à nouveau son amour et sa peine d’être repoussé. Elle ne dit rien à cela, craignant que sa réponse ne provoque bien plus de mal. Au fond, elle avait le sentiment d’avoir perdu quelque chose avec le dragon bleu, ce qui la chagrinait.

- Pardonne-moi de ne pas t’avoir soutenu comme tu l’aurais voulu. Je n’osais guère tenir tête à mon père, depuis que j’ai dû quitter ces montagnes, je le crains. Mais c’est à toi qu’il voulait parler, il n’aurait guère tolérer que j’interfère. Mais ne laisse pas ses insultes t’atteindre, il cherche uniquement à avoir une prise sur toi.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Sam 15 Aoû - 22:19


Les mots de la dracène étaient rêches, ils râpaient contre ses oreilles, durs à entendre, transportant avec eux l’agacement de Gheata. Elle pensait qu’il ne comprenait rien, que le prisme par lequel il voyait les événements était erroné, faux. Que c’était par intérêt qu’Arkys l’avait poussé à bout, cherchant à s’approprier ses faiblesses pour les manipuler à son avantage. En tout cela, oui, Gheata avait raison. Elle connaissait bien son père, et savait de quoi il tenterait de tirer parti pour soumettre Adrammalech. Elle avait entrevu le défaut dans l’armure ; l’arrogance et la fierté du dragon. Certes, tout ceci était fondé, logique, et tombait sous le sens. La dracène était sage, et avait étalé tout ce qui n’allait pas, tout ce qu’il fallait éviter. Cependant, le borgne était en colère, et il n’y avait nulle place dans son esprit fulminant pour des paroles mesurées et sensées. En lui régnait la tempête, balayant sa tempérance et sa raison.

La seconde partie de son discours, néanmoins, trouva une oreille plus attentive. Le drake se calmait quelque peu, en entendant le chagrin qui gagnait les paroles de Gheata. Il l’écouta parler de sa peur, de son père. Elle s’excusa de ne pas l’avoir soutenu. Un peu tard, selon lui. Mais il darda son regard jaune et brillant vers la dracène, et s’adressa à elle mentalement une fois qu’elle eut fini de parler.

« Arkys peut essayer d’avoir prise sur moi, je ne vois pas à quoi cela peut lui servir, car je viens pour t’aider et non le défier. Je suis par contre triste d’apprendre que tu aies trop peur de ton père et pas assez confiance en ma protection. J’ai promis de te protéger, et ce contre tout. »

Il soupira un instant, remettant en place le bouclier lui servant de cache-œil.

« Ce n’est guère aussi facile que je l’imaginais… Néanmoins, je remplirai ma part du marché. Je trouverai l’assassin. Et pour l’heure, je suis fatigué. Tout cela m’a… vidé. »


Il se dirigea vers la sortie, puis vit que la dracène avait commencé à le suivre. Il s’arrêta, et ne se retourna pas lorsqu’il parla.

« Je vais… dormir sous les étoiles. Demain sera une longue journée, et je pense que nous devrions être en forme si nous voulons pouvoir avancer sur le sujet. »


Il ne s’était pas retourné, parce que sur son visage, et il le savait, tout lui interdisait de prononcer ces paroles. Il était malheureux de lui demander de rester seul, tant il avait besoin de sa présence en cet instant. Pourtant, il lui avait bien dit, et avait pris le chemin du dehors. Adrammalech n’était pas réellement dans son état normal, tout chamboulé qu’il était. Plus sûr de rien, il préférait faire le point…




Une fois sorti et installé contre un rocher, il vit une silhouette se dresser à côté de lui. Une ombre s’étendait à quelques mètres, celle d’un dragon. Ou plutôt une dragonne. Elle marcha vers le grand borgne, d’un pas léger, et avec un petit sourire sur le museau. Une fois postée devant le grand bleu nuit qui la regardait avec un air dubitatif, elle se présenta de sa voix mentale sibylline :

« Toi non plus tu ne souhaites pas dormir à l’intérieur ? »

Il ne répondit pas.

« Je suis Tayna, une dracène du clan Adaela. J’ai vu ton combat contre les gardiens. Tu es impressionnant quand tu te bats, tu le sais ? »

« J’essaye d’éviter de me battre avec d’autres dragons. »

« Je vois… Tu risquerais d’en abîmer de trop, c’est ça ? »

L’amusement dans sa voix était difficilement interprétable pour Adrammalech. Vraiment impressionnée, ou simplement moqueuse ?

« Tu as un nom ? »

Il hésita avant de le donner.

« Adrammalech. »

« He bien, puissant Adrammalech, je te trouve plutôt intéressant comme dragon. En fait, je me suis même demandé si une petite balade au clair de lune pouvait te remonter le moral ? J’ai cru comprendre qu’avec le grand chef, cela n’avait pas été fort bien… »

Le drake grogna.

« Pas intéressé. »

Elle sembla d’abord offusquée, puis se ressaisit, retrouvant vite son petit sourire et son regard rempli d’envie.

« Bon, tant pis… Nous ferons ça une autre fois… »


Puis, elle fit mine de partir, avant de rajouter, presque sur un ton léger :

« Ho, au fait, je sais qui est le coupable… »

Cette dernière phrase tira la sonnette d’alarme, et sortit Adrammalech de sa morosité et de sa léthargie qui venaient de s’emparer de lui. Il écarquilla son œil, et lui lança :

« Attends… Quoi ? Tu sais qui je cherche ? »


Elle s’arrêta, fière et triomphante. Se dandinant vers le dragon surpris, elle le regarda droit dans l’œil, et lui lâcha sur un ton enjoué :

« Mais si tu veux en savoir plus, alors rendez-vous demain dès l’aube près des pics du nord. »

Elle releva la tête, et s’éloigna en sautillant, visiblement excitée à l’idée d’être demain. Adrammalech, quant à lui, n’était pas sûr d’avoir tout compris, et regarda dans le vide pendant quelques secondes. Il se coucha néanmoins sur le sol, au frais, alors que dans son esprit, l’affaire se réglait peu à peu, et ce grâce à un témoignage inattendu qu’il pourrait recueillir demain. Cependant, fallait-il encore qu’il soit vrai. Il y avait beaucoup de façons de vérifier les choses…

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Lun 17 Aoû - 15:09

Suite aux paroles du dragon bleu, la dracène aux écailles couleurs bleu ciel resta tétaniser. Il voulait se séparer d’elle pour la nuit. Elle ne voulait pas y croire, pas maintenant. Se fut à son tour de se sentir trahit et abandonnée. Mais plus que l’amertume, ce fut la peur qui la rongeait, la hantait même. Elle s’imaginait déjà le pire, se retrouver seul face à plusieurs autres dragons du clan Adeala bien décider à lui faire payer le crime qu’elle n’avait pas commit et ceux même en allant contre les directives de leurs chefs. Elle savait que certain pouvait aller jusque là.
Le temps qu’elle reprenne ses esprits, la maitrise de son corps et de ses pensées, son compagnon de route avait déjà filé. Sans la protection de son ami, elle choisit de se mouvoir sur ces terres avec prudence. Profitant de l’obscurité naissante, elle s’éloigna avec grands battements d’ailes. Elle repéra au loin le dragon bleu qui filait vers l’horizon, mais elle ne pouvait le rattraper aisément. Car désireux de rendre plus difficile la traque de ses éventuelles poursuivant, elle joua avec la direction du vent et le relief de la chaine de montagne, profitant de la moindre crevasse ou de la moindre galerie pour se dissimuler.

Suivre Adrammalech ne fut pas évident, l’obscurité de plus en plus prononcé n’aidait pas. Elle se guida essentiellement à son odeur qu’il laissait dans son sciage, bien qu’elle failli perdre la piste à plusieurs reprise. Se fut quand la lune était haute et que les étoiles brillaient de mille feux qu’elle l’aperçu au loin.
La dracène décida de passer la nuit ici, non loin de son ami, comme ça, si des dragons tentaient quoi que ce soit, il pourrait lui venir en aide. Elle se sentit quelque peu rassuré à cette idée, encore plus quand elle constat satisfaite que personne ne la suivait. Elle s’autorisa donc à s’aventurer dans le sommeille, une fois bien sur qu’elle était bien dissimulé à la vu de tous.

Gheata se serait attendu à une nuit bien calme, du moins elle l’espérait. Alors quand des battements d’ailes se firent entendre au loin, elle se releva immédiatement, tout les sens en alertes, s’attendant au pire. Mais la réalité fut bien différente de ses craintes, le dragon qui approchait ne venait pas pour elle, mais pour Adrammalech. La dracène surveilla de loin l’échange, sans en percevoir le moindre mot. Ce qui fut loin de calmer son angoisse. Elle n’aimait pas ça et elle allait avoir une conversation avec son ami très vite.

- Toi, qui que tu sois, ne t’avise pas de faire de mal à Adra.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Lun 17 Aoû - 23:02


Adrammalech se leva lorsque les rayons solaires vinrent réchauffer ses écailles, signifiant que le matin s’était levé. Son feu intérieur l’avait maintenu au chaud, mais il avait manqué une présence durant la nuit, si bien qu’il n’en avait pas dormi. Il s’était contenté de fermer les yeux, attendant le lever du jour. Conscient que l’heure était très matinale, il se dit que Tayna devait l’attendre au lieu de rendez-vous. L’idée de pouvoir régler cette affaire au plus vite enchantait le dragon. Peut-être Gheata développerait-elle des sentiments plus forts s’il parvenait à laver son honneur ? Il l’espérait ardemment. Dardant son regard borgne aux alentours, il ne vit trace de personne. Pas un dragon n’était encore sorti. Le matin venait à peine de commencer. Le drake bleu nuit voulut se diriger vers la grotte, pour voir si la dracène de ses pensées avait bien dormi avec son père. Mais il ne pouvait rater le rendez-vous avec Tayna, sous peine de ne pas pouvoir recueillir ce témoignage vital.

S’étirant d’abord, il prit ensuite la route vers les pics nord, prenant son envol après un bâillement guttural. Le vol ne dura pas longtemps, car après quelques minutes, il put enfin se poser au lieu-dit des pics nord, atterrissant dans une clairière proche d’un petit lac plus proche de la flaque que de la véritable étendue d’eau. Une fois à terre, il jeta quelques regards à droite et à gauche. Il ne voyait aucun dragon, aucune ombre. C’était étrange… Peut-être n’était-elle pas encore là ? Il tourna en rond quelques temps, l’impatience le gagnant. Soudain, un buisson remua, et Adrammalech se focalisa dessus. Des fourrés sortit une dracène, à la robe noire et au sourire charmeur. Ses yeux de braise fixaient le drake bleu, alors qu’elle marchait d’un pas nonchalant vers lui. Le borgne soupira, soulagé de voir qu’elle n’avait pas oublié.

« Tayna, enfin. »

La dragonne arqua un sourcil.

« Ho, alors comme ça tu te réjouissais de me voir ? En voilà une bonne nouvelle… »

« Tu as dit que tu savais qui était le coupable. »

Tayna sembla déçue, puis retrouva vite son sourire aux allures charmeuses.

« Oui, oui, bien sûr… Mais que dirais-tu de marcher d’abord, et d’apprendre à se connaître un peu plus ? »

Le dragon grogna. Il n’avait vraiment pas de temps à perdre. La curiosité le rongeait, et ses griffes labouraient machinalement le sol pendant qu’il se demandait comment il allait répondre à ça. Il réfléchit un instant à comment la faire parler plus vite, puis se résolut à accepter, par dépit. Peut-être la réponse viendrait-elle en marchant ?

« D’accord, Tayna. Marchons. Mais j’aimerais beaucoup que nous abordions le thème de l’assassinat durant notre conversation… »


La dracène soupira, puis ils se mirent en marche, longeant les montagnes. La conversation démarra, plutôt ennuyante pour Adrammalech. Tayna voulait savoir beaucoup de choses sur lui, des choses qu’il trouvait assez privées. Mais s’il fallait ouvrir son passé pour arranger celui de Gheata, c’était un maigre sacrifice en comparaison. Afin de se montrer un minimum investi dans leurs échanges, il hochait parfois la tête lorsqu’elle parlait d’elle, et lui posait quelques questions sans intérêt. L’heure de parler du coupable ne tarda pas à arriver, et la dracène, comme si elle y avait elle-même assisté, lui raconta toute l’histoire. A la fois fasciné et horrifié, Adrammalech écouta comment ce Gotmund, le chef d’un ancien clan absorbé par les Adaela, avait tué l’un de ses propres frères d’écailles afin de faire exiler Gheata, devenue trop puissante pour lui au cas où il aurait l’occasion de se défaire d’Arkys. Ils restèrent un instant au bord de l’eau, Adrammalech regardant Tayna d’un air interrogateur.

« Et pourquoi ne pas avoir été raconter tout cela à Arkys, si tu le savais ? »


La dracène prit un air triste, et dit d’une voix qui l’était tout autant :

« J’ai eu peur qu’il ne m’écoute pas, et que Gotmund ne finisse par être au courant… Je suis à la fois honteuse et confuse à propos de ça, et je ne sais pas où me mettre… »


Elle fit mine de verser quelques larmes et quelques sanglots, mettant Adrammalech mal à l’aise. Il n’avait pas voulu la faire pleurer. Soudainement, elle vint se lover contre lui, mettant son crâne sous le menton du drake. Surpris, ce dernier se figea, et se demanda ce qu’elle était en train de faire. Au même moment, assez bien choisi il faut l’admettre, une silhouette se détacha des arbres, celle d’une dracène bien connue, et qui venait sûrement d’assister à la scène. Le dragon la regarda avec étonnement.

« Gheata ? »

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Jeu 29 Oct - 16:51

La nuit fut longue pour une petite dragonne bleue, celle-ci avait longuement veillé alors que les étoiles migraient lentement dans le ciel. Elle observait silencieusement et nerveusement le refuge qu'avait trouvé le dragon bleu nuit pour se reposer. Elle craignait également qu'on vienne harceler, cependant la fatigue eu raison d'elle et elle fini par trouver le sommeil, un sommeil agité.

Quand Gheata se réveilla en sursaut, le jour était déjà levé depuis longtemps, et le dragon dont elle voulait rester tout près sans oser s'en approcher suite à son départ rapide n'était déjà plus là. Sa traque de son ami reprit et tendis qu'elle pistait son odeur, mille questions venaient se bousculer. Adrammalech l'avait elle remarqué ? Cherchait il à l'éviter ?

Et bien qu'il lui fut particulièrement difficile de retrouver le dragon et que de longues heures avaient filées, elle finit par le retrouver. Il se tenait face à elle, lové contre une autre dragonne aux écailles aussi sombre que l'ébène, celle-ci affichant un air satisfait.

La dracène bleue resta longuement silencieuse, mais son regard crachait toute sa haine et sa colère à l'encontre du duo. Elle détailla la dragonne, dans un silence pesant. Elle ne la connaissait pas, et elle semblait bien plus jeune qu'elle. Et déjà, Gheata la détestait, elle la détestait plus que tout, de la voir si près de ce dragon. Elle désirait par dessus tout que de l'éloigné du puissant dragon bleu, de se montrer agressive, de l'attaque, peut être même bien pire. Mais elle se ravisa, craignant la colère de son ami.

Mais ce qui la fit siffler de colère, c'était justement son ami lui même. Lui qui n'avait eu de cesse de lui clamer son amour à chaque jour qui passait. Lui même qui était déjà éprit d'une autre et blottit entre ses ailes. Bien plus que la confrontation avec son clan, cet instant lui était bien plus douloureux, déchirant. Était-elle jalouse ? Elle refusait de l'admettre, mais elle jalousait belle et bien cette dragonne noire et elle regrettait amèrement de ne pas avoir davantage retenu le dragon, celui qui l'avait protégée contre tous. Elle comprenait désormais ce qu'elle avait laissée.

Quand elle daigna enfin parler, elle fut glaciale.

- Je vois que tu n'as pas perdu ton temps sur ces terres, ton départ précipité s'explique.

Elle se retourna et prit la marche du départ, il était grand temps de quitter ses maudites montagnes où elle n'aurait jamais du revenir.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: Retrouvailles au sommet [Gheata]   Dim 15 Nov - 12:49

Le sang d’Adrammalech se refroidissait alors qu’il étudiait le regard de Gheata. C’était comme si elle utilisait sa magie pour glacer ses veines, pour faire baisser la température de son corps. Mais la vérité était toute autre ; la voir si torturée avait presque éteint son feu intérieur. Il se sentait comme vide, mort intérieurement, alors que les yeux peinés de la dracène en disaient long. Adrammalech avait la gueule grande ouverte, et il cherchait ses mots mentalement, mais aucun ne semblait cohérent. C’était un moment maudit. Oh que oui, maudit. Plus noir qu’une nuit sans lune, cet instant avait presque tué l’âme du dragon. Venait-il de couler toutes ses chances avec sa bien-aimée ? Venait-il de détruire ce qu’il avait mis du temps à construire ? Toute cette confiance, cette amitié, cet amour naissant, bien que déjà bien vivace de son côté… Que s’était-il passé ?

Il regarda avec colère la jeune dracène qui s’était lovée contre lui en souriant. La traîtresse ! La ribaude ! C’était de sa faute, tout était de sa faute ! Si elle ne l’avait pas ainsi grugé, Gheata n’aurait jamais mal interprété ce moment. Pris d’une soudaine colère froide, il rejeta en avant Tayna, qui émit un petit grondement plaintif. Elle regarda Adrammalech avec de grands yeux. Ce dernier voulut lui cracher toute sa haine au visage, mais ne put se résoudre qu’à un simple :

« Va-t-en. »


« Mais Ad… »

« J’ai dit va-t-en ! »

Il avait hurlé mentalement ces paroles. La dracène avait écarquillé les yeux, bouche bée. Elle s’était également reculée de plusieurs pas. Le drake, quant à lui, cherchait à présent du regard la silhouette de Gheata qui avait pris le chemin inverse, visiblement blessée. Grondant contre Tayna, il finit par se jeter à corps perdu vers son véritable amour, courant pour la rattraper alors qu’elle avait fait quelques pas. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, il l’arrêta avec sa patte, souhaitant la faire se retourner. Là, il se mit à communiquer avec elle, il voulait lui dire la vérité !

« Ghea ! Ne pars pas… Ce n’est pas ce que tu… »

Elle essaya de se défaire de l’emprise du drake, mais ce dernier tint bon.

« Ce n’est pas ce que tu crois ! Cette dragonne m’a sauté dessus, en faisant semblant d’être triste, je n’ai jamais voulu ça ! »


La dracène se libéra de la patte d’Adrammalech, qui commençait à perdre ses forces à mesure que Gheata ne voulait apparemment pas l’écouter. Il émit un grognement plaintif.

« Gheata… Tu sais que je n’aime que toi… Elle, je ne l’aime pas ! Elle devait simplement me dire qui était vraiment le meurtrier dans l’histoire ! »


Sa tête pencha doucement vers le bas, jusqu’à s’affaisser complètement alors qu’il s’asseyait tant bien que mal sur l’herbe verte. Il ne faisait pas attention aux assauts mentaux de Tayna, qui s’offusquait qu’il dise tant de choses sur elle. Il n’en avait plus rien à faire, ni même jamais eu rien à faire. Ici, seul avait compté son combat pour sa dracène. La sienne. A lui. Celle qui lui aurait appartenu s’il avait lavé son honneur. Mais là, il se sentait de nouveau extrêmement seul, et dans sa tête commençait à se produire un effet pervers… Il se disait que c’était de sa faute. Il se disait qu’il n’aurait jamais dû parler à Tayna, même si elle connaissait le coupable… Qu’avai-il fait, en fin de compte ?

Il était à présent bien silencieux, la tête penchée vers le bas et son arrière-train au sol. Il n’avait pas vu si Gheata était partie ou toujours là, et il prenait peu à peu conscience de tout ce qu’il s’était passé… Cela signifiait-il le glas de leur amitié ? Ainsi que le deuil prématuré de leur supposée idylle ? Si tel était le cas, quel avenir s’annonçait donc à lui…

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles au sommet [Gheata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Le 5 e sommet des Amériques
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Territoire des Dragons :: Montagnes Rocheuses-