Partagez | 
 

 De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Astaroth Bael

Invité



MessageSujet: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Lun 2 Fév - 22:06

Message d'Astaroth Bael, démon.

La caravane avançait à un rythme acceptable, une procession d'une cinquantaine de guerriers en armures, avec à leur tête leur seigneur de guerre, Astaroth. Le régiment qu'il avait choisi avec lui était composé de bleu, comme chaque année, pour endurcir ses soldats et leur faire voir autant de paysages possibles Astaroth faisait le tour de tout Hypolais en faignant comme excuse la gestion d'affaire commerciales par ci et par là. Avec trois régiments engagés en territoire humain et deux en territoire nain, cela lui laissait une belle trotte à réaliser. Sans oublier ses capitaux investit dans de nombreux commerces humains et elfes. 

Cela lui permettait aussi et surtout de s'éloigner du regard du roi Démon, loin des terres démoniaques il pouvait compléter sans craindre les oreilles et regards indiscret. Et aussi avouons-le Astaroth aimait le voyage et la découverte.

Sa troupe avait quitté la forêt maudite tard dans la matinée, ils avançaient à présent à dos de manticore le long du littoral non loin de la plage des milles vagues. Une troupe de démon se promenant en plein territoire humain n'était pas anodin, mais depuis la paix le clan Baal avait été embauché à de nombreuses reprises par les humains comme mercenaires pour étouffer des révoltes, chasser des brigands et même supporter des nobles dans des querelles régionale. Une telle présence lui avait permis de raffermir ses relations avec les humains et d'obtenir des laisser passer pour quasiment l'ensemble du territoire humain, si ce n'est la capitale et ses abords. La seule condition était de faire en sorte de paraitre inaperçue.

Pour cela, bien que leur manticore étaient assez imposante, les démons en soient portaient une armure totale qui ne laissai entrevoir que les yeux pâles des démons du clan Baal et t les ailes de ces derniers étaient caché sous leur longues capes. Leur bannière volant haute au-dessus de leur tête les faisait passer pour une simple caravane de mercenaire, certes très impressionnante.
Le soleil entamait sa régression et disparaitrait bientôt à l'horizon, ses rayon rougeâtres annonçaient le crépuscule, Astaroth leva le poing et tel un seul homme la colonne s'immobilisât. Les fumées aux loin indiquaient la proximité d'un village voir même d'une petite ville, Astaroth préférait en rester loin, pour éviter toute méprise. Ses hommes commencèrent donc en installer le camp.

"Orloth, prend trois hommes avec toi et sécurise le périmètre."

Un démon, à la taille assez petite pour sa race descendit de sa créature et suivit de deux autres démons se dirigea vers la petite forêt qui faisait face à la plage. En rien aussi imposantes que la forêt maudite, elle semblait toutefois suffisamment épaisse pour permettre à des brigands de s'y caché afin de rechercher un effet de surprise.

Astaroth pour sa part se dirigea vers la plage, contrairement à celle rocheuse du sud, celle-ci était composée d'un sable fin et scintillant.

"Que c'est paisible..."

Spilet bannière et manticore:
 
Revenir en haut Aller en bas



Obsidiurne

Invité



MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Mar 3 Fév - 7:09

Message d'Obsidiurne, humaine.

« À la Mer, à la Mer ! Mille mouettes chantent,
Le vent souffle et l’écume vole, blanche et brillante »


Quelques vers d’une vieille chanson revinrent à la mémoire d’Obsidiurne sur le chemin. Retenant d’une main son chapeau que le vent menaçait d’emporter au large, elle repoussa quelques mèches blondes qui venaient fouetter son visage pour observer le paysage un moment. On pouvait sans peine vanter la beauté des paysages côtiers de ce royaume, ces rubans de sable blanc et ocre, ses rivages paisibles où l’eau, le sel et la lumière venaient se mourir au crépuscule dans un dernier éclat. Dommage toutefois que l’on n’y prête rarement attention, chacun préférant rêver aux frondaisons enchantées de la Forêt Blanche sans s’apercevoir qu’ils avaient bien mieux, juste sous le nez.

Le jour était beau, vif et clair comme le sont ces lueurs ensoleillées au cœur de l’hiver. Le vent marin avait chassé les nuages et le ciel, pur, limpide comme une eau aux teintes pastel, retombait sur l’horizon comme un grand voile mouillé. Le soleil déclinant faisait des ombres longues, détachant du fond clair cette silhouette obscure qui s’en allait d’un pas vif le long de la grève. Obsidiurne s’était enveloppée des pieds à la tête dans les replis de son manteau pour se protéger de la bise humide qui hérissait les flots, la tête couverte d’un grand chapeau, et ne ressemblait de loin à rien d’autre qu’à une ombre. Noire, sur le sable. Profitant de la journée ensoleillée, elle avait pris la route qui longeait la mer pour s’attarder plus que de raison dans les belles solitudes de la côte. L’ouvrage était rare ces temps-ci et elle avait espéré trouver quelque pitance maigrelette entre les rochers, mais la marée était trop haute et il n’y eut rien d’autre que quelques coquillages biscornus qui retournèrent bien vite au sein marin.

Alors, sans doute le soir était-il magnifique, calme comme le sont ces déclins glacés quand le jour meurt au plus tôt ; sans doute la lumière, jaune, vive, presque tangible, brumeuse à force d’être lourde sur l’horizon était-elle une merveille à regarder se glisser dans les herbes et les rochers, illuminant le sable d’un éclat de poudre d’or. Sans doute y aurait-il eu de quoi écrire cent poèmes, mille chansons à propos de chaque détail qui pouvait s’offrir à la vue, des reflets aveuglants sur l’eau tranquille où, au loin, des voiles solitaires se perdaient dans l’horizon. On nourrit hélas difficilement un esprit tout occupé à écouter la lamentation d’un estomac creux et de fait, Obsidiurne se détourna bien vite pour reprendre son chemin. Elle espérait trouver un village, au moins avant la nuit, qui menaçait d’être glaciale et venteuse dans les environs. Hélas pour elle, les habitants du cru avaient une conception toute personnelle des distances, et « pas très loin » s’avérait en fait être beaucoup plus difficile à atteindre que prévu.

Obsidiurne ralentit le pas lorsqu’elle aperçut et surtout entendit du vacarme en contrehaut de la plage. Un élan de prudence naturelle la poussa à se méfier de la chose et lorsqu’elle vit quelques trognes malaimables de démons, sans compter leurs montures monstrueuses, la jeune femme opta pour une approche furtive consistant essentiellement en « faites comme si je n’étais pas là ». Pour l’heure, ils restaient stationnés sur la crête et pour peu qu’ils n’aient pas d’intentions belliqueuses, elle pouvait tout à fait passer son chemin sans encombre, avec cet air assuré qui est parfois bien pratique quand on cherche à faire croire qu’on a quelque chose à faire ici et qu’on est dans son bon droit.

Tandis qu’elle allait sans presser le pas, Obsidiurne leva brièvement les yeux vers le campement qui se montait un peu plus haut. Elle n’aimait pas beaucoup les démons. Beaucoup d’aristocrates dépravés, trop de mauvais payeurs, et on ne savait jamais vraiment ce qui pouvait passer par la tête de ces gens. Lorsqu’à tout cela s’ajoutait quelque chose de très manifestement martial, il y avait toutes les raisons du monde de déguerpir au plus vite.

L’un des démons alla faire un petit tour sur le sable, et fut dépassé sans un mot par la jeune femme qui se fendit à peine d’un petit salut qui lui fit porter la main au rebord de son couvre-chef. Quelques pas plus loin, celui-ci fut arraché de sa tête par une rafale traîtresse et atterrit dans le sable mouillé, soulevé par une vaguelette mourante.
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Mer 4 Fév - 10:21

Des rumeurs de dragons crachant leurs haine dans un souffle destructeur sur de modestes bourgades étaient parvenu jusqu’aux oreilles de Gheata, une jeune dragonne aux écailles bleutée, fine et élancée. La créature écailleuse c’était envolée en direction des terres humains pour enquêter sur la véracité des ragots et si ils étaient véridiques, mettre un terme au agissement de ce dragon, désireuse d’éviter que les humains nourrices colère et haine à l’encontre de son peuple et éviter que ces bipèdes ne se lancent dans diverses attaquent vengeresses.

Ainsi la dragonne bleue voguait à vive allure à travers le ciel assure, ce confondant avec celui-ci. Ne s’autorisant qu’une brève halte pour s’abreuver dans un mince ruisseau. Elle voulait rejoindre son objectif avant la fin de la journée, alors que l’astre du jour vient à rencontrer l’horizon, elle poursuivie sa route, ignorant la fatigue qui la gagnait peu à peu.

Mais le destin désireux qu’il en soit autrement, un vent soufflant face à la dragonne se levant, assez violent pour ralentir Gheata. Têtue, celle-ci lui fit face, bien que plus lente, elle y mit plus d’effort pour poursuivre son chemin, battant frénétiquement des ailes. Mais elle du s’avouer vaincue quand la fatigue la gagna et que les muscles de ses ailes devinrent douloureux.

Elle replia les fines membranes contre son corps et elle se laissa tomber. Et quand la dragonne se rapprocha du sol, elle déploya à nouveau ses ailes pour prendre appuie sur l’air et plana tranquillement. Elle passa au dessus d’une procession qui montait un campement pour la nuit, curieux détail alors qu’une ville se trouvait non loin. Elle décrivit un arc de cercle, pour mieux observer le cortège, dont l’odeur des individus le constituant révéla leur origine, des démons.

Consciente qu’on avait du la remarque, la dragonne s’éloigna, craignant qu’on la considère comme une menace. Cependant elle se posa non loin du groupe de démon, ayant elle aussi grand besoin de repos. Gheata resta sur ses gardes, attendant la réaction des créatures toutes proches.
Revenir en haut Aller en bas



Astaroth Bael

Invité



MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Sam 7 Fév - 4:48

Message d'Astaroth Bael, démon.

Astaroth sentit les subtile vibration dans le sable qui indiquait les pas léger de quelqu'un dans le sable, l'armure de ses soldats auraient rendu les pas bien plus lourds, ce n'était donc pas un soldat, il tourna le visage vers l'origine de ces vibrations, et laissa son KI s'écouler de son être et s'étendre, sensiblement, paisiblement autour de lui telle une main invisible, la réaction de la nature fut un courant d'air chaud, au relent subtile de souffre, rappelant les terre arides et volcaniques du sud.

Une fois son aura étendue largement autour de lui il attendit que le nouveau venu entre dans son rayon de conscience, lorsque ce fût fait il commença à étudier l'existence spirituel de la femme qui s’approchait de lui; elle était humaine... jeune, son énergie était fougueuse, loin d'être immaculée, elle semblait souffrir d'une ambivalence certaine, il sera le poing, elle avait conscience de sa présence, il le sentait dans les différentes vibrations de son KI.

Le KI d'Astaroth se replia en un coup de vent sec, tel un serpent se repliant dans son trou, aux aguets. La femme le dépassa, il tendit ses oreilles, six, ce qui lui permettait une perception auditive de son environnement aussi clair que parfait. Il entendit d'ailleurs un léger objet tomber dans le sable, avant d'être soulevé par l'eau, en quelques pas il pût le récupérer. Un couvre-chef, il se tourna vers la femme et le lui tendit.

"Mademoiselle..."

Un peu plus loin les soldats s'affairaient, le camp se montait en cercle, au centre, la tente d'Astaroth, autour, les feux des soldats, alors que la nuit, encore jeune prenait sa place, l'un des soldats sentit quelques chose s'approcher et vit un dragon se poser non loin de là, il pointa le doigt vers deux de ses soldats et leur ordonna d'aller vérifier les intentions de la créature.
Les deux puissants guerriers du clan Baal s'avancèrent vers la bête qui s'était allongé non loin de leur campement.

"Noble créature, comprends tu nos mots?"

Le clan Baal était un clan qui accordait énormément de respect aux créatures puissantes, les Ifrits, les dragons, et toutes les créations du grand ciel bleu qui pouvait par leur simple valeur imposer le respects de toutes les créatures.
Revenir en haut Aller en bas



Obsidiurne

Invité



MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Dim 8 Fév - 19:30

Message d'Obsidiurne, humaine.

Obsidiurne se précipita pour ramasser son couvre-chef déjà soulevé par une vaguelette, mais l’homme, ou plutôt le démon, fut plus rapide. Elle récupéra son bien d’un geste un peu sec, avec cette mine farouche, les yeux fixes, qu’ont les chats menacés. Elle n’avait pas particulièrement peur, disons qu’elle se serait sentie bien plus à l’aise à cent mille lieues de cette espèce de géant semi-monstrueux où elle s’étonna néanmoins de trouver comme quelque chose qu’on qualifierait d’esthétique à défaut de beau. Il était vrai que son visage n’était pas dépourvu de grâce, mais c’était celle qu’on trouve dans les histoires d’horreur et dans les étrangetés, une grâce qui donnait des frissons et qui glaçait le sang.

Se désintéressant soudain du démon, Obsidiurne leva les yeux quand ils furent attirés en l’air par un mouvement soudain, et distingua brièvement la silhouette d’un dragon qui se posait non loin. Décidément, il y en avait des gens de passage, par ici. Néanmoins, le lézard n’était pas dans l’ordre de ses priorités, même si elle se demandait déjà d’où viendrait le danger entre les démons et celui-ci.

La jeune femme secoua vivement son chapeau pour en ôter le sable mouillé qui s’y était collé, et s’en coiffa aussitôt. Elle ne put s’empêcher de répondre :

— Merci, monsieur.

Elle accentua à dessein le dernier mot, non sans moquerie, parce qu’elle ne comptait même plus les années depuis la dernière fois qu’on avait pris la peine de l’appeler « mademoiselle ».

Une esquisse de sourire plana sur sa bouche fine, comme un soupçon de défi, et parce qu’elle n’aimait pas beaucoup l’idée d’une troupe de soldats démons dans les parages, osa une question.

— Sacrés gaillards que vous avez là. On voit rarement des gens comme vous dans les parages, et aussi lourdement armés. Loin de moi l’idée de mettre le nez dans vos affaires, mais pour des soldats, vous avez l’air plutôt aimables avec les gens. Ou bien suis-je une exception.

Difficile de savoir sur quel pied danser, avec elle. Moquerie, défi, inquiétude peut-être, le tout couvert d’une bonne dose de cette nonchalance feinte qui lui faisait baisser les paupières dans un demi-regard perçant. Mais celui qui savait voir ne serait pas dupe. Elle était prête à décamper à la moindre alerte, sa main gantée, couverte par son long manteau, posée sur la garde d'un couteau.
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Ven 13 Fév - 13:24

Comme il fallait s’y attendre, la présence de la dragonne avait alerté les occupants de la plage. Et deux d’entre eux furent envoyé à sa rencontre. Prudente et ignorant tout de leurs intentions, la dragonne restait en alerte, près à sa battre s’y devaient en être ainsi. Mais elle s’apaisa bien vite en voyant que les deux guerriers lourdement armé face à elle n’avaient pas la moindre intention belliqueuse et qu’ils s’adressèrent avec respect.

Gheata était entre deux états, à la fois ravie qu’on lui témoignant tant de respect, le propos noble créature n’y trompait pas, mais aussi quelque peu irritée qu’on lui pose la question de s’y elle les comprenait. Tout naturellement que leurs paroles faisait sens dans son esprit, les dragons étaient tout aussi intelligent que ces autres peuples bipèdes, si ce n’était plus. Et que certain pensant encore le contraire où ne les voit comme de simple animaux n’était loin d’être flatteur.

Mais la dracène bleue n’en fit pas grand cas, que cette question pouvait bien sembler naturelle et prudente pour un groupe qui n’avait jamais eu la chance de côtoyer régulièrement les nobles créatures ailées qu’était les dragons et que cette simple méprise n’était que du fait de leurs ignorance. Elle abaissa la tête en signe de salue aux deux guerriers et leurs répondit mentalement avec douceur pour éviter de les mettre mal à l’aise.

- Certainement que je vous comprends. Pardonnez ma brusque irruption au dessus de votre campement, ma route à été longue et les vents en altitudes ne sont pas des plus favorable. Je ne souhaite que me reposer sans causer le moindre trouble.

Gheata remarqua non loin deux individus isolé du reste de la troupe. Détail particulier était que l’un d’eux était une humaine qui semblait guère confiante face à son interlocuteur. Et il y avait de quoi, le démon avec qui elle conversait était pour le moins imposant face à l’humaine et même face à un membre de son propre peuple. Il dégageait de lui une impression de force et d’autorité. Probablement leur chef en conclue la dragonne.

Elle s’approcha donc à pas lent, surveillant du coin de l’œil les deux gardes près d’elle. Si il fallait discuter, c’était sans aucun doute avec se démon. Puis l’humaine serait sans doute plus rassurer de voir qu’elle n’est pas la seule non démon au abord de cette plage. Bien que Gheata restait bien consciente qu’un dragon n’allait pas non plus aider cette humaine à se sentir à son aise.
Revenir en haut Aller en bas



Astaroth Bael

Invité



MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Lun 16 Fév - 21:33

Message d'Astaroth Bael, démon.

Astaroth écouta la voix de la jeune créature humaine, elle était belle, il aimait la manière de parler de la mortelle, dans son habituelle gestuaire calme et imposante, il approcha doucement la main du visage de l'humaine, il la sentit tressaillir et sentit un malaise chez elle, il continua tout de même son geste pour caresser doucement sa joue. Une peau douce bien qu'abimer par ses nombreuses aventures il devinait, une belle femme à n'en pas douter. Il baissa la main et lui fit signe de lui emboiter le pas, toujours en silence, il commença à marcher vers son campement puis se mit enfin à parler.

"Nous sommes Le Clan Baal, nous venons des terre volcaniques du sud, je dirige cette colonne vers nos forces dans l'est de ces terres qui combattent rebelles et brigands au nom de la couronne d'Espalion. Mais je puis comprendre votre suspicion première, nous essayons d'être aussi discret que possible pour ne pas affoler la peuplades alentours. Mais rassurez vous, nous ne sommes ni une force d'invasion ni des brigands sans remords, simplement un substitut qui pâlit au manque de courage et de fermeté de votre roi et de ses hommes, rien de surprenant à ce niveau là."

Il continua d'avancer.

"Je vous ai sonder, vous sembler fatigué d'une longue marche, et votre ventre sonne creux, venez casser le pain avec moi et mes hommes, vous..."

Astaroth interrompît lorsqu'il sentit quelque chose s'approcher, d'un geste vif et presque imperceptible il dégaina sa lame et lança son aura telle une toile d’araignée vers la nouvelle présence. Lorsqu'il pût la sondé il se rendit compte qu'il était en présence d'un dragon, d'une dragonne pour être précis, une noble créature, puissante et sage. il rengaina.

"Cet endroit me semble beaucoup plus peuplé que je ne l'eut crût. Bonsoir noble créature."
Revenir en haut Aller en bas



Obsidiurne

Invité



MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Jeu 19 Fév - 22:35

Message d'Obsidiurne, humaine.

Obsidiurne considéra longuement le démon avec une suspicion grandissante, levant un sourcil si haut qu’il disparut presque sous la bordure de son chapeau. Un frisson de malaise lui escalada la colonne vertébrale quand, sans un mot plus haut que l’autre et avec ce calme olympien qu’il avait depuis le départ, il détailla sans coup férir toutes les attitudes de la jeune femme, jusqu’à préciser à quel point le ventre était creux et l’humeur passable. Diable. Cela ne lui donna que l’envie de s’enfuir à toutes jambes, mais l’opportunisme inébranlable de la voleuse lui fit présager une certaine hospitalité de la part du soldat, fut-ce en compagnie de ses semblables. C’était toujours bon à prendre, après tout, mais elle n’était pas à son aise et se sentait plutôt disposée à décamper au moindre soupçon. C’était même étonnant qu’il n’eût pas déjà deviné qu’elle faisait, au moins un peu, parfois, partie des brigands qu’ils prétendaient chasser. Cela ne saurait tarder, peut-être... En attendant, le tout était de se donner toutes les allures possibles de la plus honnête des travailleuses.

En arrivant à leur campement, elle vit celle qu’elle supposa être la dragonne aperçue un instant plus tôt. Celle-ci semblait un poil plus aimable que le glacial capitaine de l’escouade, et sa façon de se rapprocher d’elle suggéra même qu’elle pouvait être aussi amicale que ces lézards cracheurs de feu pouvaient l’être envers les humains.

Obsidiurne avait toujours évité la proximité de créatures autres que sa propre race et celles que l’on croisait régulièrement dans les grandes villes et les campagnes autour d’Espalion ; cela réduisait de beaucoup son expérience des autres peuples, mais elle était néanmoins curieuse.

Et plus que tout, elle avait faim.

— C’est fort aimable à vous de casser la graine avec une vagabonde de ma sorte, monseigneur, dit-elle enfin, s’apercevant que la méfiance et l’étonnement lui avaient cloué le bec suite au petit « sondage » effectué par le démon. Je m’appelle Obsidiurne.
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)   Jeu 26 Fév - 19:11

A la vu du démon qui dégainait son arme, la dragonne eu un mouvement de recule et montra les crocs, signe évident qu’elle était prête à en découdre. Mais elle retrouve bien vite le calme en elle-même et effaça de son comportement tout signe d’hostilité lorsque le chef du groupe en expédition se ravisa et rengaina sa lame. Sage décision, Gheata était las et ne pas à avoir à combattre était plus que bienvenue.

Le démon faisait preuve d’un immense respect envers la dragonne, ce qui ne fut pas pour la déplaire, bien au contraire, son égo s’en retrouvait quelque peu gonflé. Elle adressa à ses deux interlocuteurs un bref signe de tête en guide de salut. Elle se rapprocha et toucha l’esprit des deux créatures pour communiquer mentalement avec, bien que dans un premier temps, ses paroles étaient destiné au démon.

- Vous semblez tenir mon peuple en haute estime démon, rassurez vous, je n’ai nulle intention de vous causer le moindre trouble. Ma route a été longue et la fatigue m’a gagné, notre rencontre n’est que le fruit du hasard. Cependant, vous ne devriez pas être surpris de faire bien des rencontres à l’approche des terres peuplé. Mais je devrais me présenter avant tout, je me nomme Gheata.

La créature écailleuse eu quelque doute quand à l’approche à adopter avec l’humaine. Celle-ci n’était guère rassurée de base et que la conscience d’un dragon se frotte à la sienne devait la surprendre. Gheata, pour qui communiquer de la sorte était tout naturelle, se dit qu’elle y était un peu vite. Ainsi, elle tenta de converser avec elle, voulant la rassurer.

- N’ayez crainte humaine, j’ignore si c’est la peur que peu inspiré mon peuple qui vous fait vous réfugier dans le mutisme, mais vous pouvez converser librement.
Revenir en haut Aller en bas
 

De curieux voyageurs (Astaroth - Obsidiurne -Gheata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des animaux très curieux .
» “DO YOU WANNA TOUCH ME THERE„ ASTAROTH.
» [Animation EdN] Chapitre 1: un curieux message
» Astaroth, ange dechu du chérubin [ok]
» Les surnoms des Voyageurs



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-