Partagez | 
 

 Ça [validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Sa



Féminin Nombre de messages : 6
Style de combat : Victime


MessageSujet: Ça [validé]   Mer 28 Jan - 19:09

Nom : Sa
Sexe : Sa est quelque part entre le gille et la farçon
Âge : C'est compliqué, il serait plus simple de le dater sur son physique, on lui donnerait la quarantaine elfique
Peuple : Le problème ressurgit, est-ce une elfe ou une fée ?
Alignement : Aucun alignement particulier.

Physique : Lorsqu'elle tourna sa tête d'or, la première chose que l'on remarqua fut ses yeux pâles, aveugles, tournés vers le néant. On aurait dit de délicates perles bleu du sud que le temps aurait ternies jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un regard sans lumière, un regard qui passe un delà de vous, le regard d'un mort où d'un être qui s'y apparente. Peut-on même le décrire encore vivant, l'enfant, avec sa peau claire qui ressemble davantage à la poussière qui n'aurait jamais vu le soleil et s'y trouverait brusquement exposé qu'à un bel albâtre, une porcelaine clair. Rien ne s'apparente à l'inhumanité que cet être dégage, la chair fragile, les ailes trop courtes, la folie en étincelles autour de lui car en effet, l'air semble trouble, changeant, agité, comme si l'obscurité et la lumière ne parvenait pas à se décider au sujet duquel devait régner sur ce cadavre vivant. Pourtant légèrement grand, gracile et dotée d'ailes à la manière d'un elfe ou d'une fée, il n'y a aucune hésitation pour quiconque le regarde, ça n'est qu'un monstre, ça.

Caractère : Les enfants sont lunatiques, celui-ci est fou, poussé par deux instincts contraires qui résonnent comme folie dans sa tête. S'y mêlent sans cesse les gémissants murmures des ombres, plaintes silencieuses où elles racontent sans cesse la douleur qui ne cesse pas plus de leur être infligé ainsi que les chants mélodieux et lointains qui sont ceux des lumières, envoûteurs et mensongers, ils vous mèneraient à la perte si vous n'osiez que tendre une oreille. Entre les deux, il n'y a que Sa, rien du tout, torturé et poussée sans arrêt, ça en est devenu immobile, inattentif, insensible comme si plus grand chose ne pouvait l'atteindre. Il n'y a plus en cette âme qu'une immense étendue d'eau qui est telle que l'agitation qui règne autour n'a pas d'influence sur ses profondeurs. Peut-être est-ce l'inverse, peut-être est-ce au contraire le chaos qui lui remue sans cesse les entrailles qui l'a amené à devenir vide, des mouvements internes ayant poussé tout ce qui le composais hors d'elle. Même son but d'enfin quitter cet enveloppe intolérable a fini par être oublié. Oui, il ne reste rien, rien que le chaos de la vie.

Histoire : Pour comprendre l'histoire de l'être qui vous est décrit, il faut remonter loin, très loin à travers le temps, à une époque où les elfes aux paroles rares se mirent à rencontrer d'autres êtres, des barbares loin d'égaler les purs et sublimes traditions elfiques déjà présentes. Cela fut intolérables à certains d'entre eux et un cercle en particulier décida de partir, protégeant leur culture de ces mains malhabiles. Ils s'enfoncèrent vers le centre de l'île, pénétrèrent dans les montagnes, s'enfoncèrent si profondément que bientôt ils ne surent quelles raisons avaient guidé leur départ et de quelle façon repartir, alors ils demeurèrent en ce lieu, ils s'unirent en ce lieu, ils vieillirent en ce lieu, ils moururent en ce lieu puis leur enfants firent de même et encore, encore et encore, et chaque fois, moins d'enfants venaient abreuver ce sang déjà mille fois mélangé et, à chaque fois, ils étaient plus stupides et plus ignares. Bientôt, on entendit plus parler ces êtres-monstres dans l'obscurité nouvelle, ils étaient devenus des bêtes.

Ils ont brisé ! Ils ont brisé la terre qui nous recouvrait, nous protégeait, nous calmait. Ils nous ont exposé aux flux tumultueux de la lumière qui nous on tant haï. Ce jour-là, la terre a tremblé, unissant deux formes qui n'auraient du jamais se rencontrer, un éclat venu des hauteur du ciel-même encore vierge de toute terre et les ombres des plus intimes profondeurs de la terre. Cela n'aurait pas été plus étrange, plus monstrueux si un elfe avait crié successivement et sans séparation ces deux termes que tout oppose “ombres” et “lumière”. Les deux formes sans vie et sans âmes ne pouvant se rencontrer ont voulu se protéger, ont cherché un intermédiaire et dans leur quête, toutes deux se sont retrouvées enfermées, bloquées, prisonnières d'un monstre qui gisait là sans pensée. Sa était née, une seconde fois, une ultime et tout en Sa voulait se séparer de nouveau, retrouver leur liberté, réparer l'inimaginable. Cela était impossible. Sa a marché longtemps et jamais n'ai trouvé quoi que ce soit. Seul le malheur attend Sa. Lentement, dans le vide, l'abomination se perd, usée par l'absence de ce qui devait être. La quête n'a plus de sens, elle n'a plus de souvenirs, la marche devient errance. Une chose se promène sans savoir où elle va.

Pouvoirs liés à votre peuple : Aveugle, sourd, aux ailes trop mal-formées pour voler, tous le monde regarde cette forme inconnue. On ne peut pas vraiment dire que le sang de son peuple trouve un véritable intérêt dans ce corps.

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques : Sa est Ombres et Lumière. Et quand on utilise le verbe “être” ce n'est pas à prendre à la légère. Sa n'est bien sûr malheureusement pas une ombre ou une lumière (encore que selon elle, elle ne l'est plus seulement), mais c'est presque tout comme. Sa peut se faire mouvoir les ombres et la lumière comme son corps (mieux), voir se protéger avec. Sa n'a pas non plus besoin de nourriture, les ombres et la lumière sont déjà autosuffisants. Ce sont aussi les ombres et la lumière qui comble ses sens de poupée désarticulée et lui offre de voir et d'entendre à travers eux d'une façon bien différente d'un elfe. Cependant, il ne faut pas parler de maîtrise de les ombres et de la lumière car se serait faux, Sa ne maîtrise rien du tout, ce serait plutôt Sa qui est maîtrisée, la lumière et les ombres sont libres et font ce qu'ils veulent, voilà pourquoi il n'est pas rares de voir des effets bizarre autour de ce pauvre enfant., de plus, il est impossible de se débarrasser de l'un ou des autres, d'où le fait d'ailleurs que la discrétion ne soit pas une caractéristiques qu'on puisse vraiment pas lui attribuer.

Autres : Mon écriture sera alogique, folle et fantasmagorique ou ne sera pas. Âmes droites et sensibles s'abstenir.

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
A fairy who gives the hapiness by jjkuin.
Comment avez-vous découvert le forum ? Je le connais depuis longtemps sans y être jamais inscrite et en ne cessant de rencontrer des gens qui y sont. Finalement, je fais le pas.
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? En tant qu'hermaphrodite de type escargot, je suis généralement lente même lors des Rps que j'adore. Pour viser au minimat, je dirais un par mois mais ce sera sûrement davantage.
Votre réponse à la question des règles : Non
Revenir en haut Aller en bas
 

Ça [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-