Partagez | 
 

 A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Dim 11 Jan - 21:39

Les montagnes draconiques avaient quelque chose de majestueux. Peut être était-ce leur taille? On pourrait les croire assez hautes pour constituer les piliers du ciel, et certaines d'entre elles flottaient sereinement au-dessus du sol, défiant les lois de la gravité et le raisonnement des pauvres mortels. Ou bien, était-ce leur calme? Abritant une flore naturelle abondante, les hauteurs de ce pays étaient vierges de toute vie animale, mis à part quelques dragons solitaires ne faisant de mal à personne. Et aucun Humain ne venait noircir le tableau. La symbiose parfaite entre la faune et la flore. Aucun déséquilibre. Et deux dragons venaient de pénétrer dans ce royaume pur et sain, aux abords d'une mesa aux versants nus de toute verdure. L'un était Adrammalech, un immense dragon, bleu comme la nuit, au corps puissamment bâti et aux cicatrices évocatrices. Le produit de la Haine et de la Violence. L'autre était Gheata, tout son contraire. Une dragonne aux écailles bleu ciel, petite et fine, à la douceur et au calme inégalable. C'est côte à côte pourtant que ces deux contraires, le Feu et la Glace, survolèrent le paysage en direction de la mesa.

Arrivés au-dessus de celle-ci, Adrammalech repéra une crevasse aux abords. Cela relevait de l'exploit, alors qu'il n'était doté que d'un seul œil. Il fit signe à la dragonne de le suivre vers cette crevasse. La nuit tombait, et un grand souffle de vent leur apporta les premières gouttes d'une pluie qui s'annonçait mémorable. Si l'ouverture était assez grande, ils pourraient s'y abriter pour la nuit et reprendre leurs pérégrinations demain dès l'aube. Depuis sa rencontre avec Gheata, le grand dragon avait fait de nombreuses rencontres avec d'autres congénères. Vnyx, l'étrange dragonne des forêts, Malésius, un être paresseux et flemmard, et bien sûr les drakes rencontrés au lac. Ces personnages avaient un peu plus accommodé le borgne à sa propre espèce, lui donnant des exemples de ce que pouvait être un vrai dragon. Bien qu'il s'était rendu compte, avec un dégoût sous-jacent, de la nature des créatures écailleuses qu'il avait rencontré au lac. Des hybrides... Rien qu'à entendre ce mot, sa peau frissonnait sous ses écailles.

Il y avait également eu autre chose qui s'était passé. Un déclic important. Adrammalech, profondément épris de Gheata, avait cru sentir que quelque chose le rapprochait d'elle. Evidemment, il ne savait pas si cette sensation allait dans le sens inverse. Les sentiments de la dragonne étaient comme un grand point d'interrogation, ce qui frustrait un peu le drake borgne. Mais ces figures dans l'eau... Ce petit coup de queue... Cette phrase si évocatrice... Aurait-il donc un peu trop rêvé et été dupé par ses douces illusions? Et d'ailleurs, serait-ce vraiment une illusion que de penser qu'elle pourrait l'aimer également? En plus clair, c'était le bordel dans la tête d'Adrammalech, et il n'aimait pas vraiment ça. Plus tôt il saurait, mieux il se porterait, le soulagement de connaître la vérité pouvant agir comme une délivrance. Ou bien, dans le cas d'une réponse négative, un grand chagrin.

Arrivés près de la crevasse, les deux créatures ailées purent constater que celle-ci était profonde à l'intérieur, bien que sombre. Mais qu'importe, les dragons ne sont-ils pas de bons nyctalopes? Aucune odeur ne venait leur chatouiller les naseaux, et l'antre était donc inhabité. Ni une ni deux, il se tourna vers la femelle, et lui dit mentalement, alors que la pluie commençait à s'abattre sur eux:

"Rentrons à l'intérieur. Je sens que ça va tonner fort ce soir."

S'engouffrant à l'intérieur, le grand dragon couleur nocturne fit quelques pas vers le fond de la caverne, battant frénétiquement des ailes pour les égoutter. Mais il se rendit bien vite compte que sa taille s'avérerait problématique dans cet endroit; ses ailes se cognaient contre les parois, et il fut obligé de les rabattre sur ses flancs. Mais il sécherait vite, car le feu naturel en son sein bouillonnait de jour comme de nuit. Il regarda Gheata pénétrer elle aussi dans la grotte, avec toute la grâce et l'élégance que le borgne avait su lui trouver au bout de ce temps passé avec elle. Et d'un seul œil, qui plus est. Avec un petit sourire, le drake lui dit:

"Une aubaine que nous soyons tombé sur cet endroit. Tu imagines si nous étions resté sans abri sous cette drache?"

Dans le fond de la grotte, Adrammalech avait remarqué un amas de bois et de branchage. Peut être y avait-il eu, en des temps immémoriaux, un propriétaire de ces lieux, ou du moins un squatteur comme eux en cet instant. Quoi qu'il en soit, il rajouta:

"Et lorsqu'il fera sombre, j'allumerai un feu. A moins que tu ne préfères que je le fasse tout de suite?"

Ce n'était pas forcément pour mieux voir, ni pour sentir de la chaleur. Mais voir un feu brûler l'avait toujours rendu enthousiaste. Etrange, n'est-ce pas?

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Lun 12 Jan - 20:54

La dragonne bleue c’était séparé il y a peu d’Adrammalech, le grand dragon bleu qu’elle avait rencontré aux abords d’un village que le dragon avait dévasté par ses flammes. Et bien qu’elle désapprouvait catégoriquement un tel acte, elle c’était laisser surprendre à apprécier la compagnie du dragon, d’autant qu’il avait su la protéger vaillamment. A tel point qu’un petit sentiment d’abandon la toucha quand ils se séparèrent un temps.
Sentiment qui se dissipa bien vite, Gheata vaquant à ses occupations, essentiellement composé de chasse fructueuse et d’exploration de territoire draconique qui lui était encore inconnu. Mais rien de bien exceptionnel, les rares rencontres étant sommaire et le calme était un maitre incontesté en ce lieu, ce qui ne fut pas pour déplaire à la créature écailleuse.

Puis un matin, elle sentit au loin une conscience qui commençait à lui être vaguement familière. Attiré, elle se laissa guider par ses sens pour s’en rapprocher et visiblement, la conscience en question avait du la remarque car elle faisait route vers la dragonne. Gheata ne pu retenir un sourire accompagné d’un petit rugissement quand à l’horizon un point bleuâtre plus sombre se détachait, jusqu’à grandir pour révéler un imposant dragon bleu, Adrammalech.
Ils passèrent la journée ensemble, se défiant dans les airs en de périlleuse acrobatie et Gheata profitant de l’agilité que lui offrait sa finesse, prenait un grand plaisir à surpasser son ami dans le domaine. La journée fila rapidement et sa fin fut accompagné d’un temps bien plus maussade, une tempête  allait bientôt éclater. Ainsi Gheata ne refusa pas la proposition Adrammalech de se mettre à l’abri. Quand elle s’engouffra dans la petite grotte, l’orage venait tout juste de se déchainer et bien qu’elle eu le droit à subir l’espace d’un instant la soudaine averse, elle ne s’en préoccupa guère, agitant doucement ses ailes pour en chasser l’eau.

- Une chance ? Ainsi le grand et puissant Adrammalech à peur d’une petite averse ? Je comprends mieux pourquoi tu n’osais pas me rejoindre dans ce lac. Bien que je sois attristée de constater que c’est l’eau qui t’effraye plus que moi.

Avec les jours puis les semaines à se côtoyer, un lien commençait à se tisser entre eux deux. Gheata s’autorisait à taquiner son compagnon de route et s’en amusait beaucoup, sans doute trop. Et cette fois-ci, elle faisait écho à la question qu’elle avait posée à l’imposant dragon, avec qu’un autre membre de son peuple aux écailles couleurs émeraudes ne s’interposant dans leur instant de complicité.
Elle s’approcha, marchant avec douceur, elle se savait observée et la dragonne se força à prendre une allure fière et désintéressée, bien qu’elle jeta de temps un autre un regard sur Adrammalech, le détaillant. Elle passa tout près de lui, le frôlant doucement de bout de la queue, puis elle vient s’installer à l’opposé du maigre espace qu’offrait cette grotte. Elle invoqua brièvement les flammes que son corps nourrissait pour le temps des combats, mais uniquement pour allumer un petit feu de camp avec les restes de branchage au centre de l’espace. Les flammes bleutées sortant de sa gueule béante crépitèrent, puis prirent une teinte rougeâtre plus classique.

- Bien que ma magie soit uniquement tournée vers la manipulation de la glace, comme tout dragon qui se respecte, je peux souffler le feu, même si c’est bien loin de ce que tu es capable de faire.

Un simple feu, qui pourtant avec sa maigre lumière et chaleur se montrait apaisante, donnant un peu de couleur et de douceur aux ténèbres environnante. Gheata ferma les yeux, ravie de se trouver ici au calme
.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Jeu 15 Jan - 16:28

Lorsqu'elle parlait, Gheata se montrait taquine envers Adrammalech. Une chose dont il avait fini par s'accommoder, cependant. Mais cette résurgence de l'épisode du lac fit prendre conscience au dragon qu'il n'avait pas été au bout de sa pensée lorsqu'il l'avait emmenée dans cet endroit pour le moins romantique. Oui, enfin, romantique, il aurait pu l'être, si plusieurs de ses congénères n'avaient pas décidé de squatter l'endroit tous au même moment. A croire qu'ils s'étaient passé le mot. Si le grand vert n'était pas monté sur ses grands chevaux en tentant d'intimider la belle bleue, Adrammalech serait rentré dans l'eau et aurait été la rejoindre, afin de nager avec elle. Et peut être même lui dire le fond de sa pensée. Qu'importe, à présent. Il va devoir faire avec cette grotte miteuse et ce petit feu de bois. Pas trop mal, mais il y avait mieux.

Perdu dans ses pensées, il fut ramené à la réalité par le contact de quelque chose. Il vit la dragonne passer à côté de lui, le frôlant de sa queue. Ce frôlement éveilla quelque chose en lui. Il ne savait pas bien ce que c'était, mais il ne put s'empêcher de regarder Gheata s'éloigner vers le tas de bois. Son regard était inexorablement attiré par le moindre déplacement de son amie, ne lâchant pas la moindre écaille de son œil valide. Ce ne fut que lorsqu'elle alluma le feu de son propre chef qu'Adrammalech sembla reprendre ses esprits. Les flammes bleues léchèrent le bois sec protégé de la pluie, qui crépita et prit feu tout de suite. Au commentaire qu'elle lança, le grand dragon bleu nuit répondit en renâclant, avant de lui transmettre par voie spirite:

"Je me suis toujours dit que le rouge m'aurait mieux sis. Toi, en revanche, ta couleur est parfaite. Et pas seulement elle, d'ailleurs."

Le borgne sourit, avant de se diriger vers la paroi de la grotte, près des flammes. Là, il posa son immense corps contre le mur, restant sur le ventre. Il jeta un petit regard à la dragonne.

"Viens un peu par ici, Ghea."

Nous y voilà. Adrammalech se lançait enfin. C'était pas vraiment un premier pas, mais il jetait déjà les bases. Alors qu'il attendait la réponse de son amie, il restait appuyé contre le mur, sur le ventre, la tête tournée vers la femelle. Son regard jaune vif, presque de la même couleur que les flammes les plus hautes, était fixé sur la silhouette fine et féminine, à l'air fragile et pourtant doté d'un potentiel caché et puissant. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour comprendre qu'il y avait plus que le physique de la dragonne qui lui plaisait. Quelque chose d'autre en elle parvenait à traverser la dure carapace écailleuse du drake. Une force intérieure, maintenue au plus profond d'elle par des sentiments purs de gentillesse et de douceur.

Lorsqu'il était en sa présence, Adrammalech connaissait le goût du calme, un fruit rare qui lui fut souvent refusé par son tempérament ardent.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Jeu 15 Jan - 18:54

Gheata se savait observée, détaillée et épiée par l’imposant dragon bleu, sentant le regard de son œil unique courir sur elle. Un petit frisson lui parcourut le dos aux songes de l’examen qu’elle subissait. Jusqu’ici, la dragonne aux écailles bleutées n’avait pas vraiment prêtée une grande attention au comportement Adrammalech vis-à-vis d’elle.
Mais maintenant qu’il lui lançait son compliment qui cachait grossièrement un sous-entendu à son égard, la dragonne fut forcée de reconsidérer ses impressions. Car Gheata n’était pas dupe, derrière le compliment sur sa couleur d’écaille, qu’il qualifiait de parfait, il rebondissait pour sous entendre qu’il la trouvait elle parfaite.
Un début de doute commença à naitre dans l’esprit de la dragonne, son compagnon de voyage nourrissait il des sentiments forts à son égard ? Maintenant qu’elle y resongeait, plusieurs détails lui revenait en mémoire et allait en se sens. La soudaine douceur du dragon avec elle alors qu’il est d’ordinaire prompte à la colère et la rancœur lier à son passé, Adrammalech c’était montré extrêmement protecteur avec elle.

A ces réflexions, Gheata se sentir flattée de se savoir aimé de l’imposant dragon. D’ailleurs suite aux propos Adrammalech, elle entreprit d’imagine le dragon avec des écailles rouges feu. C’est vrai que ça lui irait bien une telle teinte d’écaille, et Gheata se surprit même à le trouver très attachant ainsi. Mais à choisir, elle le préférait ainsi, tel qu’il était. Mais peut être qu’elle allait bien vite en besogne dans ses pensée, sans doute se trompait elle, les attentions qu’elle venait de prêter au dragon bleu était sans nul doute le fruit de son imagination, elle la réalité devait être tout autre.
Mais comme le dragon l’y invitait, elle s’approcha. Et n’aimant guère rester dans le doute, elle voulait en avoir le cœur net sur les sentiments de son ami. Mais hors de question de le lui demander directement. Elle avança vers lui, avançant avec lenteur, exagérant ses mouvements pour se mettre en valeur. Elle s’adressa à lui avec douceur.

- Moi ? Parfaite ? Je crois que tu me tiens en bien haute estime Adrammalech. Je suis bien loin d’être l’incarnation de la perfection, ne t’y trompe pas.

Puis alors qu’elle arrivait à hauteur du dragon, elle fut prit d’un doute et s’arrêta net, tendue. Car si c’est doute venait à se confirmer, elle ne savait nullement ce qu’elle ferait en conséquence. Car elle avait bien de l’affection pour le dragon, après ce qu’ils avaient partagés ensemble. Mais si ce qu’elle voulait ne lui convenait pas, elle n’était pas bien sur de savoir ce qu’elle désirait sur le moment, réalisant juste une possibilité qu’elle n’avait jamais envisagée.
Dans sa nervosité, ses griffes raclaient le sol rocheux, crissant avec le contact. Elle essaye de reprendre le contrôle sur elle-même, ne voulant pas inquiéter son ami. Quand à ce qu’il adviendrait, tout dépendrait d’Adrammalech.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Jeu 15 Jan - 19:34

Gheata se rapprochait lentement d'Adrammalech, à un rythme qui parut, aux yeux du dragon, d'une lenteur extrême. Peut être n'était-ce que l'effet de son imagination, ou bien hésitait-elle à venir auprès de lui. Quoi qu'il en soit, Adrammalech trouva fort séduisante la démarche de la jeune dracène. Elle arriva juste devant le drake borgne, se stoppant nette. Le mâle ne sut comment interpréter un tel arrêt, encore plus lorsqu'il vit ses griffes se planter dans le sol. Non, vraiment, il ne savait pas comment l'interpréter. Le doute commençait à s'insinuer en lui, et il n'était plus sûr que ce soit la bonne chose à faire que de lui avouer comme ça, dans une grotte sombre. Son regard, pourtant, ne trahissait pas son malaise. Il continuait d'étudier la dragonne de long en large.

Après un petit moment de silence, il soupira et s'adressa à nouveau mentalement à Gheata.

"Tu es ce qui se rapproche le plus de la perfection, à mes yeux. Je bouillonne de colère et de rage, mais toi tu es calme et sereine. Je suis brutal et violent, mais toi tu es calme. Je détruis alors que toi, tu guéris. Tu es ce que je ne serai jamais, c'est pour cela que ce sont des qualités grandioses. Je voudrais vivre ainsi, incapable de haine et de violence et tolérant avec autrui. Mais je ne suis pas comme ça. Voilà pourquoi tu es parfaite, Ghea."

Le flot de mots sortit de façon continue, et avec une fluidité qui étonna Adrammalech lui-même. C'était comme si ce qu'il disait avait déjà été longuement réfléchi. Pourtant, le dragon n'avait préparé aucun discours. Après ce monologue enflammé, il tourna la tête, regardant au loin, vers la sortie de la caverne. Il pleuvait des hallebardes dehors, et le souffle éolien rendait la direction des gouttes chaotique. On pouvait voir les arbres au loin plier sous la force destructrice du vent. Le drake était comme ce vent. Une tempête dont la violence ne faisait pas de préférence. Tout le monde y passait. Cela dit, il n'avait pas encore cédé à la colère face à sa sœur... ni à Gheata.

Sans tourner sa tête, cette fois, le bleu nuit s'adressa de nouveau à la femelle qu'il convoitait:

"Tu sais, ça fait longtemps que j'ai cessé de te voir avec l’œil d'un étranger. Nous sommes devenus compagnons de route et, je l'espère, amis. Mais..."

Il s'arrêta un peu avant de continuer, se mordillant la babine inférieure.

"Il n'y a pas que de l'amitié que je ressente à ton égard, Ghea. En vérité... Il y a bien plus."

Adrammalech ne regardait toujours pas la dragonne, espérant ainsi éviter de voir la mine horrifiée ou déçue de la belle femelle. Il n'était toujours pas sûr, après tout...

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Jeu 15 Jan - 20:53

Ainsi le dragon bleu finit par avouer son attirance, dissipant les doutes de Gheata, car même si le dragon n’osait le dire que par des moyens détourner, ce qu’il voulait lui faire comprendre était clair. Et dans tout son discours enflammé par ses sentiments, le premier élément qui toucha l’esprit de la dragonne fut la façon dont Adrammalech la désigna elle. Ghea ? Personne n’avait osé la nommer ainsi, ni même eu l’idée de le faire. Bien que ce ne fut pas grand-chose, juste un simple surnom, cette marque d’affection était à l’image du reste.
La dracène bleue fut plus que troublée, elle avait vu juste, ses doutes reflétait belle et bien la réalité. Cependant, découvrant les sentiments du dragon, elle ne savait pas comment procéder, ni si elle en avait envie. Elle était attachée au dragon, elle avait de l’affection, mais en faire son compagnon, c’était une véritable question.

- Et tu espères ainsi me faire tienne en ayant si peu foi en toi et en te présentant comme un monstre ? Alors que je suis ton opposée ?

Bien qu’elle parlait sous l’effet de la stupeur, elle réalisa avec horreur qu’elle c’était montrée extrêmement froide et cruelle avec le dragon qui venait de lui ouvrir son cœur. Et même si il y avait un fond de vérité de son point de vu, elle fut à se point paniquée d’avoir brisée chez Adrammalech qu’elle se précipita contre lui, venant se blottir contre lui, et niché son museau dans le creux à la base de son crâne. Elle s’exprima avec la plus grande douceur, espérant réparer les dégâts qu’elle venait de causer.

- Bien que ce fût un peu maladroit, tes mots m’ont touchés Adra. Finalement tu n’es pas juste la tempête destructrice que tu penses être, ton cœur déborde d’affection, si tu en doutes, repense juste à ce que tu viens de dire.

Elle se surprit elle-même d’avoir fait comme le dragon bleu pour elle, d’avoir raccourcie son nom en guise de surnom. Adra, ça sonnait bien se dit elle.
Elle hésita à nouveau, désirant à la fois rester contre le dragon et le repousser, incertaine de l’issu sur laquelle tout ça pouvait conduire. Finalement elle ne fit rien, la chaleur que dégageait le dragon était confortable, agréable et même un peu rassurante. Gheata s’y sentit si bien qu’elle n’avait plus l’envie de s’en séparer et elle s’autorisa même à poser sa patte avant sur celle du dragon, venant glisser ses doigts griffus entre ceux d’Adrammalech.

- Pardonne ma rudesse, tu m’as pris au dépourvu. Tes sentiments, comme ceux que je peux éprouver sont jeunes. Je ne veux pas te faire miroiter des illusions. J’ai besoin de temps, de continuer d’en passer avec toi, de mieux te connaitre et de laisser grandir ce que je pourrais ressentir pour toi. Même si en l'état, je dois admettre que tu n'es peut être pas le seul à ressentir ce que tu ressent.

Car Gheata devait bien admettre pour elle-même que la façon dont elle se comportait avec lui dépassait le simple stade de l'amitié. Jamais elle ne c'était autoriser à se montrer aussi taquine et proche avec d'autres dragons.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Jeu 15 Jan - 21:50

Le silence. Un silence assourdissant. Adrammalech n'osait pas regarder en direction de Gheata, de peur de voir une réaction à laquelle il aurait regretté d'assister sur son délicat faciès. Mais ce mutisme ne sembla pas durer longtemps, alors que les paroles de la femelle pénétraient l'esprit du dragon, avec la froideur du métal d'une lame. Et il n'y avait pas que la froideur que ces mots avaient en commun avec la lame. Un monstre... Voilà, elle l'avait dit. Le mot qu'il redoutait le plus d'entendre d'elle, et elle l'avait dit. Tous les espoirs d'Adrammalech fondirent comme neige au soleil lorsqu'il entendit ces paroles glaçantes, et il ne put s'empêcher de tourner la tête vers Gheata. C'est à ce moment là que la surprise prit le pas sur la peine.

Il ne s'y attendait pas, mais sentit d'un seul coup le corps de Gheata venir se lover contre lui, plaçant sa tête dans le creux de son cou. Pris de court, le dragon ne bougea plus d'un poil, se demandant encore ce qu'il se passait. Puis ce fut le contact des écailles bleu ciel de la dracène qui le rassérénèrent. Combien de fois n'avait-il pas rêvé d'étreindre la magnifique dragonne, de frotter sa tête contre son cou, ou bien de sentir sa présence aussi proche? Et là, soudainement, il se retrouvait entre une paroi et la femelle qu'il convoitait. Au début, il n'y crut pas vraiment, mais au fur et à mesure qu'elle lui parlait, il se mit à se détendre, et à apprécier les paroles de Gheata. Qui plus est, elle venait de l'appeler Adra. Le drake ne savait pas trop pourquoi, mais il aimait entendre ce surnom. Cela faisait plus proche. Plus intime.

Il sentit la patte avant de la dracène bleue se poser sur la sienne, et il regarda avec intensité dans ses yeux. Son regard était empli d'un nouvel espoir, et surtout, d'affection pour elle. Il n'avait qu'une envie, c'était de l'étreindre fermement et de frotter sa tête contre la sienne. Était-ce cette solitude longue et éprouvante qui rendait tout cela si intense? Peut être. Quoi qu'il en soit, Adrammalech écouta attentivement les dernières paroles de Gheata, comprenant enfin sa réaction. Et surtout, elle semblait tenter de clarifier ses sentiments, ce qui enleva un poids sur la conscience du dragon. L'immense soulagement pouvait se ressentir dans ses muscles, tendus, qui se débandèrent à l'instant où la bleue lui fit miroiter la possibilité d'un sentiment réciproque.

Soulagé, il soupira avant de parler à son tour:

"Je te comprends, et je me réjouis que tu ne me voies pas uniquement comme l'incendiaire et le combattant. Je te donnerais tout le temps qu'il te faudra, mais sache que pour moi, tu es déjà très spéciale."

Ne sachant pas trop s'il pouvait, il hésita un peu avant de placer son aile sur le dos de la dragonne. Il avait peur que celle-ci ne s'en aille après cela, et ce fut tout en douceur qu'il effleura ses écailles bleues et lisses. Un peu stressé, il regarda Gheata de son œil valide et lui dit:

"Tu m'y autorises?"

_________________
The Vicious Flames



Dernière édition par Adrammalech le Mer 21 Jan - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Dim 18 Jan - 16:58

L’anxiété, voila ce qui s’empara de Gheata. Alors qu’elle venait de se rapprocher d’Adrammalech pour essayer de le rassurer et de réparer le mal qu’elle avait provoqué avec une simple phrase. Mais alors qu’elle parlait, c’était la tension de son ami qu’elle ressentait, toutes les fibres de son corps étaient tendues et elle les sentait contre elle. Mais également la détresse du dragon.
Gheata s’en voulut et elle craignit même la rage du dragon pour lui avait fait pareil blessure. Car elle le savait, le dragon bleu c’était confié sur son passé et elle savait que ses paroles lui causèrent bien plus de mal que toutes les blessures que les dragons qu’il avait été forcé de combattre lui avait causé. Elle songea même à s’enfuir, à se jeter hors de la grotte et disparaitre, se sentant incapable de rester témoin des souffrances dont elle était l’origine.

Puis se fut se regard, quand Adrammalech la fixa de son œil unique, débordant de joie et d’espoir, c’est ce qui la retient de partir. Elle resserra sa prise sur la patte du dragon bleu, câlinant doucement du bout de ses doigts. Gheata lui donna un doux regard en retour du sien. Elle se sentit bien plus apaisée de voir le soulagement se dépeindre sur les traits du dragon. Un frisson parcourut son dos quand elle sentit le bout de l’aile d’Adrammalech l’effleurer. Elle se blottit contre lui, ferma les yeux et profita de sa présence. La dragonne fut quelque peu déçue qu’il s’arrête, puis fut fort amusée de son extrême prudence suite à sa question.

- Bien sur Adra.

Elle hésita, puis ajouta.

- Pardonne-moi pour mes paroles blessantes.

Désireuse de laisser de côté cet instant un peu sombre, elle voulut détourner l’attention de son ami sur un sujet plus joyeux. Usant de sa magie, elle se servit de l’humidité de l’air pour crée un petit amas de glace informe. Elle le sculptât doucement, lui donnant peu à peu la forme d’un dragon qu’elle envoya tourner autour des flammes. En temps normal le dragon de glace aurait fondu, pour éviter cela, Gheata l’entretenait avec sa magie, bien que user de magie l’épuisait, un sort si simple n’exigeait que peu d’énergie. Peu à peu, le dragon changea, lui ressemblant de plus en plus. Puis elle demanda au dragon bleu.

- Je me demande si tu serais faire la même chose, mais avec le feu.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Lun 19 Jan - 20:24

Lorsque Gheata accepta l'aile du dragon sur elle, Adrammalech ne se fit pas prier, trop content de pouvoir toucher celle qui semblait lui faire tourner la tête depuis quelques temps. Le contact de la dracène avec son aile le fit frémir, lui qui n'avait jamais été aussi proche d'elle. Il ne voulait plus bouger, il ne voulait plus la laisser s'en aller. Reposant l'un contre l'autre, dans cette caverne, à la lueur d'un feu de bois alors que dehors se déchaînaient les éléments... En réalité, peut être était-ce plus romantique que le lac? Car pas un seul instant le grand drake ne regretta cet endroit. Il serait le souvenir d'une victoire pour lui, celle d'avoir pu se rapprocher d'un être qui comptait beaucoup, même plus que beaucoup.

Après coup, Adrammalech ne lui en voulait pas pour les paroles qu'elle avait lâché sur sa personne. Si le câlin y était grandement pour quelque chose, il avait découvert au fil des jours qu'il lui était impossible de s'énerver sur elle. Quoi qu'elle puisse lui dire, la colère ne semblait pas monter, elle qui était si prompte à s'élever pourtant. Et ce n'était pas les occasions qui manquaient. Le nombre de fois où elle l'avait réprimandé sur son attitude avec les Humains, ou bien qu'elle s'était aventurée un peu de trop sur le chemin de la dérision... Non, rien de tout cela ne gênait le dragon bleu. Certaines fois, il s'était même surpris à rire. Le fier gladiateur se mettait-il à apprendre l'autodérision?

Soudain, un événement improbable se produisit. L'humidité dans l'air sembla se mouvoir, contrôlée par une force qui dépassait le grand dragon. L'humidité devint glace, et la glace devint une sorte de petite sculpture. A n'en point douter à présent, Gheata usait de sa magie. Adrammalech aimait bien voir cette petite forme tourner autour du feu, sans pour autant paraître fondre. La dragonne bleue avait hérité d'un don incroyable, et le borgne à côté d'elle se sentit encore plus chanceux d'être là, avec elle. Puis elle posa une question qui rendit le drake perplexe; pouvait-il faire la même chose avec son feu?

Comme armé d'un réflexe, il répondit:

"Non. Enfin, du moins, je ne pense pas. Je n'ai jamais appris à contrôler mon feu, alors cela m'étonnerait beaucoup que je puisse produire pareille merveille."

Le grand lézard couleur de nuit bâilla un peu, puis, d'un geste lent, reposa son coup et sa tête sur le sol, posant son menton sur les pattes entrelacées des deux dragons. De son oeil unique, il regarda malicieusement la jolie dracène, avec un petit rictus sur sa mâchoire. La chaleur qu'il dégageait était toutefois plus vive que les autres jours, et bientôt, la caverne fut à une température estivale, presque caniculaire. Le feu en lui brûlait de plus belle, un feu nourri par des sentiments plus profonds encore que la Haine.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Mer 21 Jan - 19:02

Gheata analysa les propos du dragon bleu, quelque peu déçu, mais pas réellement surprise. Tout les dragons n’étaient pas adepte de la magie et quand c’était le cas, ils s’en servaient surtout de manière offensive et défensive lors de combat. La dracène aux écailles bleutées n’avait jamais rencontré d’autre membre de son peuple, qui comme elle, s’amusait à manipuler la matière avec son pouvoir, créant et sculptant à son envie.
Mais la dragonne était persuadée que tous pouvaient y parvenir, ce n’était pas si différent que de lancer une attaque. Cala demandait plus de concentration car nécessitant plus de précision, mais à l’inverse, ça demandait bien moins d’énergie. Adrammalech lorsqu’il déchainait son feu intérieur sur le monde manipulait grossièrement une puissance colossale. Mais la dragonne supposait qu’il lui était possible d’apprendre à faire preuve de finesse.

Elle fut arrachée à ses réflexions quand elle sentit l’imposante tête du dragon se poser sur sa patte qui en tenait une autre. De sa patte valide, elle la déposa sur le sommet du crane de son ami, lui grattant doucement entre les cornes. Elle se rapprocha davantage du dragon, voulant profiter de l’intense chaleur qu’il dégageait, enroula sa queue autour de celle d’Adrammalech. C’était agréable de sentir une telle chaleur, même si elle était habituée au froid des hautes montagnes. Ravie, elle laissa s’échapper un petit grognement de contentement.

- Pourtant Adra, quand tu fais appel à ton souffle de feu lors des combats, tu as un certain contrôle dessus, tu l’orientes, tu le diriges, il agit selon ta volonté et uniquement par ta volonté. Ce que je fais n’est pas si différent, je guide la glace, je lui ordonne de se mouvoir ainsi. Bien que ça demande plus de concentration, je pense qu’avec de l’entrainement, tu pourrais y parvenir.

Elle coupa le flux de magie qui donnait vie au dragon de glace, qui bien vite fondit comme neige au soleil avec la proximité des flammes. Elle détourna sa tête vers Adrammalech, le fixant de ses petits yeux couleurs émeraude, une étincelle de malice dans ce regard.

- Qui sait, je pourrais t’apprendre. Et ainsi un petit dragon enflammé danserait avec un autre de glace.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Jeu 22 Jan - 14:52

Gheata se mit à gratter entre les cornes d'Adrammalech, le faisant doucement ronronner. Il n'avait jamais vraiment ronronné de sa vie. Ce soir, en revanche, il avait tout pour être heureux. Aimer était une chose. Se sentir aimé, par contre, rendait le dragon fou de joie. Puis ce fut la dracène qui se rapprocha de lui, entrelaçant leurs queues. Le borgne usa de son aile pour rapprocher le petit corps de Gheata, faisant par la même occasion office de chauffage et de coussin. Un coussin fait d'écailles, certes, mais le grand lézard s'en foutait complètement.
Elle proposa au grand drake de lui apprendre comment manier son feu. Adrammalech doutait qu'il puisse effectuer une telle chose, étant donné que son feu ne lui avait servi qu'à incendier des villages et ravager des familles entières. Comment une telle puissance pouvait être utilisée en bonne intelligence, afin de créer de majestueuses œuvres d'art?

La petite bleue dit alors une dernière phrase, qui fit sourire d'espoir le borgne au grand cœur. La possibilité était tentante, et la façon dont l'avait dit la dracène, cette chose qu'il semblait avoir vu dans son regard lorsqu'elle l'avait dit... Il essayerait. Il était à présent persuadé qu'il pourrait le faire. Il ne voulait pas décevoir sa jeune amie. Par voie mentale, il communiqua de nouveau avec elle:

"J'essayerai. Je m'entraînerai. En fin de compte, peut être qu'après quelques temps, un petit dragon de feu dansera avec un petit dragon de glace, et ce pour l'éternité..."

Puis, à parler d'éternité, le drake bleu nuit se rendit compte de la situation dans laquelle il était. Aussi bien qu'il soit installé, et aussi bien qu'elle-même le soit, cela ne durerait pas. Il fallait qu'il profite de ce moment, plus qu'aucun autre. Qu'il en profite et qu'il ne l'oublie jamais. Alors, plaçant son museau dans le cou de la dracène, il murmura mentalement à celle-ci:

"Ne pars pas, Ghea. J'aimerais que ce moment ne s'arrête jamais."

La respiration chaude d'Adrammalech venait réchauffer les écailles de Gheata, alors qu'il goûtait d'un peu plus près à la senteur sucrée de la femelle.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Lun 26 Jan - 17:13

Quand Adrammalech vient pour rapprocher la dragonne contre lui, celle-ci ne fit rien pour l’arrêter et elle se laissa porter par le mouvement des ailes du dragon pour rester contre lui. Gheata fut plus que ravie que le dragon bleu l’écoute et qu’il s’engage à essayer de mieux maitriser ses flammes. Elle songeait même à débuter l’enseignement immédiatement, mais Adrammalech vient bien rapidement s’interposer avant même qu’elle est eu le temps d’émettre la moindre pensée à ce sujet.

Son ami semblait préoccupé par son potentiel départ, Gheata, elle ne c’était pas encore interrogé sur le futur à venir, profitant juste du moment et de la compagnie du dragon. Elle fut quelque peu attristée de le voir si troublé et elle ressentit le besoin de le rassurer à ce sujet.

- Ne soit pas si inquiet du futur, nos routes seront mener à se séparer et se croiser à nouveau, c’est déjà arrivé. Et puis, tu ne voulais pas qu’on fonde notre propre clan ? Si nous en sommes à l’origine, il serait normal qu’on le dirige et dans ce cas, nous serrons amener à nous côtoyer souvent.

[HRP : désolé Adra, j’ai peu d’idée, même aucune.]
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Lun 2 Fév - 23:21

Fonder un clan. La perspective avait séduit Adrammalech. Le retour à ses racines l'avait toujours tenté, et s'il pouvait faire cela en aussi charmante compagnie, le choix n'était plus à faire. L'avenir s'annonçait pour le moins excellent. Le dragon bleu s'attarda sur la forme plus petite de Gheata. Elle dégageait cette odeur sucrée, et le regardait avec des yeux malicieux. C'était un moment agréable, les deux créatures blotties l'une contre l'autre alors que dehors se déchaînaient les éléments. Puis, détaillant les multiples tatouages de la dracène de son unique œil, il se rendit compte qu'en fin de compte, il en savait très peu sur elle. Il lui avait raconté son propre passé, peut être pas en détail, mais les grandes lignes. Elle, en revanche, n'avait fait qu'éviter d'aborder le sujet.

Il s'était jusque là retenu de trop s'aventurer dans la vie privée de Gheata. Malgré tout, s'il voulait créer plus de liens avec elle, et s'en rapprocher davantage, il devait sortir un peu de sa zone de confort. Aussi, désignant d'une de ses pattes les tatouages sur ses écailles, il dit à la dracène:

"Je ne t'ai jamais demandé où tu avais fait ces magnifiques tatouages... Je serais plus qu'heureux de fonder un clan avec toi, mais je me demande, qu'est-ce qui s'est passé avec ton ancien clan pour que tu te retrouves... bannie?"

Adrammalech espérait juste qu'elle ne se méprenne pas. Tout ce qu'il voulait savoir, c'était la raison de son exil. Tel qu'il la voyait là, il avait du mal à l'imaginer faire quoi que ce soit de mal. Et quand bien même elle aurait fait des choses horribles par le passé, lui-même n'était pas tout blanc non plus. Si il ne considérait pas ses incendies contre les Humains comme des crimes, ses victoires dans l'arène lui avaient laissé un goût de bile dans la gueule, qui ne passait pas.

"Tu sais, tu peux me le dire. Quoi que tu aies fait, cela ne changera rien pour moi. Tu resteras Gheata, la jolie dracène bleue, qui fait danser les dragons de glace."

L'immense drake espérait lui remonter ainsi le moral. Toucher à une corde sensible ne fait jamais du bien, même avec du miel.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Mar 3 Fév - 13:11

Bien qu’elle pouvait comprendre la curiosité du dragon à ce sujet autour du quel elle avait gardée tant de secret, la question fut loin d’être accueillit avec joie. Hésitant encore à répondre ou à esquiver le sujet, la dracène ne peut empêche le flot de souvenir douloureux refaire surface. Colère, rage et peur se mêlaient dans son esprit, ébranlant le calme et la sérénité qui l’habitait. Sur la défensive, la dragonne bleutée invoqua par reflexe son pouvoir, l’air autour d’elle devenant de plus en plus froid.
Elle reprit bien vite le contrôle sur elle-même, ne voulant pas se laisser submerger par sa rancœur et incommoder le dragon près d’elle, d’autant que ses dernières paroles se montraient rassurantes. Puis la flatterie avait son petit effet sur Gheata et qu’on la qualifie de jolie la conforta dans sa fierté et lui permet de retrouver un peu confiance en elle. Elle savait bien qu’Adrammalech avait trop d’affection pour elle pour éviter de lui causer le moindre mal. Cependant, user même de façon involontaire de son pouvoir l’avait épuisée, la laissant dans un état exténuée.

Cependant, désireuse d’éviter d’avoir à évoquer son passé, elle essayer de détourner l’attention du dragon bleu. Elle déplia sa patte arrière, pour mettre en évidence le bijou doré serti d’émeraude qu’elle portait. Elle s’adresse, l’air malicieux, au grand dragon bleu.

- Savait tu que c’était un humain qui me l’avait offert ?

Bien qu’en réalité ce fût faux, c’était un elfe qui lui en avait fait cadeau. L’elfe en question était issu d’une riche et puissante famille et portait lui-même énormément de bijou. Puis Gheata reprocha son museau de celui d’Adrammalech, sentant son souffle chaud contre ses écailles. Mais les questions du dragon tournaient encore et encore dans sa tête et elle en vient à la conclusion qu’il avait le droit de savoir s’ils devaient se rapprocher. Cependant elle commença par le point qui la troublait le moins.

- Je ne pourrais pas esquiver éternellement le sujet et si nous devons créer notre clan, tu as le droit de savoir. En ce qui concerne mes tatouages, ils ne sont pas de simple tatouages, dans le sens où ce n’est pas juste un simple marquage avec de l’encre. C’est lors d’un rite de passage que les dragons mages de mon ancien clan les reçoivent. Ils sont inscrits dans notre chair par magie. C’est une pratique que je n’ai vu que dans notre clan. Grande était ma fierté quand j’ai eu mes marques noirs, car cela signifie que j’avais achevée mon apprentissage et que j’étais apte à servis le clan. D’ailleurs ce jour là, leurs forme était différente. Ce ne sont pas de simple tatouage, ils ont une signification, c’est une marque de ce que je suis, en tant que dragon, en tant qu’être pensant, une évocation de ce que j’ai été, suis et serais, une marque de ma personnalité. Et si ce que je suis change radicalement, mes tatouages sont susceptibles de changer. Comme tu dois le deviner, ils ont changés d’aspect le jour où mon destin à été bouleversé, insufflé par la magie qui les avait crée. Le jour où j’ai été bannie … Car oui j’ai été bannie…

La dragonne respirait profondément, essayant de garder son calme, cependant elle n’osait regarder le dragon de face. Elle se mit à parler vite, désireuse d’en finir rapidement.

- Ses tatouages que tu trouves magnifique sont la marque de ma honte. Mon père était le chez de notre clan, un dragon loin d’être bienveillant, sauf pour son clan. Il est sournois, calculateur, manipulateur, se servant de la moindre opportunité pour accroitre la puissance des siens. Et il me préparait pour que je lui succède, n’ayant qu’une confiance bien plus réduite en ceux qui le secondait, et à raison… Certain n’étaient que des lâches, des pleutres, envieux de la position de mon père mais trop faible pour oser le défier ouvertement. Tu te souviens des images d’Ifrit Longrung transmit par ce démon au lac ? Mon père n’est guère différent, bien que plus modéré sur bien des points. Mais tous savaient qu’on me destinait à le remplacer, j’en déduis qu’il fallait m’évincer de la partie avant que je ne sois comme mon père. Comprends bien que les mages sont rare dans notre clan, on les respects, mais on les craints surtout, donc aucun d’eux n’osa me défier également. A la place, je fus envoyer pour surveiller les frontières de notre territoire, je devais rejoindre un de mes frères d’écailles et c’est la que … Que je le retrouvais mort et je fus accusée d’être son bourreaux. Bien qu’extrêmement déçu, mon père son montra bienveillant en me condamnant à l’exil. J’imagine qu’aujourd’hui, si mon père n’est pas encore mort, ces lâches attendent fébrilement que seul l’âge est raison de lui pour lui prendre sa place.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Mar 3 Fév - 22:22

Adrammalech le sentait, cette question n'enchantait pas du tout Gheata. Elle avait même tenté d'éluder la question avec son bracelet. A la mention de sa provenance, le grand dragon réprima un grognement. Humain. Il savait très bien que la dracène n'avait pas le même rapport aux hommes que lui, mais était-ce vraiment nécessaire de lui dire cela, alors qu'elle savait très bien qu'il était un misanthrope farouche? Il se calma un peu lorsqu'il vit la malice dans ses yeux. Puis la malice laissa place à un autre sentiment bien connu d'Adrammalech; la frustration. Alors qu'elle essayait de se contenir, la température sembla chuter, ce qui n'était pas sans rappeler l'effet inverse provoqué par les colères du puissant drake. Le froid finit par cesser, après qu'elle se soit reprise.

Le grand dragon bleu sentait la nervosité de Gheata. Plus encore lorsqu'elle lui raconta enfin son histoire. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il apprit ce qui l'avait conduite à être bannie. Un meurtre. Ou plutôt, une accusation infondée. A mesure que la jeune dracène racontait son histoire, l'étreinte de l'aile d'Adrammalech se resserrait, se voulant rassurante et non oppressante. Malgré tout, à l'intérieur de lui, le borgne bouillonnait. Un dragon mort? Sa dulcinée accusée? Dans sa tête, cela sonnait comme un complot. Peut être était-il paranoïaque, ou peut être avait-il raison. Quoi qu'il en soit, l'injustice le dégoûtait, surtout entre dragons. Ses idéaux d'une race noble, qui ne connaîtrait pas la haine mutuelle, ni la jalousie, ni toute autre forme de vilenie... Tout cela semblait bien mis à mal à mesure qu'il en apprenait de plus en plus sur son propre peuple.

Lorsqu'elle eut fini, il la regarda avec son œil rempli de tristesse, cachant tant bien que mal la lueur de colère brillant en ses tréfonds. Puis, fidèle à son instinct, l'enveloppa de son aile et la serra contre lui, plaquant sa tête contre la sienne. Mentalement, il lui dit:

"Des êtres sans honneur t'ont arraché à ton destin. Ça me donne envie de vomir de voir qu'ils aient pu te causer tant de souffrance. Sois sûre que leurs actions ne resteront pas impunies."

Le dragon avait plutôt l'âme vindicative, et tout cela lui avait donné des envies de justice. Quand on dit que la vengeance est un plat qui se mange froid, cela n'avait jamais été aussi vrai qu'avec Gheata. Adrammalech, lui, avait faim de justice, mais surtout, souhaitait non seulement réconforter et venir en aide à la jolie dracène, mais également l'impressionner. Après tout, selon ce qu'elle avait dit, elle était encore loin d'être conquise. Alors, après un moment réconfortant de silence, entrelacés près du feu, la tête d'Adrammalech se souleva à nouveau, fixant Gheata. Et avec une voix profonde, il dit à nouveau:

"Nous pourrions réparer cette injustice, qu'en penses-tu? Car cette histoire ne m'a pas l'air claire. Nous devrions nous rendre sur les terres de ton clan et plaider ta cause. Qu'en penses-tu? Je serais prêt à tout pour t'aider!"

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Mer 4 Fév - 22:37

La compréhension d’Adrammalech fut un véritable baume apaisant sur la colère de la dragonne. Finalement il n’avait pas mentis, rien sur son passé n’avait altérer le jugement du dragon bleu à son égard. Car elle réalisa qu’elle commençait à nourrir cette crainte. Et bien au contraire, Adrammalech se montrait prévenant, rassurant et débordait de tendresse.
Le contact de l’aile du dragon ainsi que sa chaleur avait vraiment un effet rassurant sur Gheata. Et emporté dans l’instant, quand le dragon vient accoler son museau contre celui de la dracène, celle-ci s’autorisa à lui adresse un petit coup de langue sur le museau, lui témoignant son affection et un remerciement pour son soutien.

Voulant profiter de l’instant avant de replonger dans les ombres de son passé, la dragonne voulut clarifier un point. Et fixant le dragon d’un air amusé, elle lui déclara avec douceur.

- Pour ce qui est du bijou que je porte, je n’ai pas été honnête, en réalité c’est un elfe qui me l’a offert, lors d’une de mes expéditions dans la forêt blanche.

Gheata était quelque peu déçue qu’il est refusé de prendre la perche tendue pour l’asticoter. Elle s’attendait à une réaction bien plus véhémente du dragon suite à son petit piège. Elle trouverait bien une autre occasion de l’agacer à nouveau.
Elle se fit plus sombre quand elle revient à la charge sur le sujet abordé. La proposition du dragon la tétanisa, la peur venant envahir son cœur. La simple idée de retourner sur les terres de son ancien clan la prit de panique. C’était le désespoir qui parlait quand elle répondit à Adrammalech, sa voix d’ordinaire si douce pouvait s’apparenté désormais à un cri déchirant mais inaudible car télépathique.

- Retourner sur leur terre ? Mais tu es fou. Ils ont tous jurés de me tuer si jamais j’osais y retourner. On aura à peine franchi les frontières de leurs territoires que je serais morte. Adra, ils vont me tuer, je sais me défendre, je pourrais en tuer un ou deux avec mes pouvoirs, mais face à tout un clan, c’est du suicide.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Sam 7 Fév - 22:03

Alors qu'il dorlotait Gheata, Adrammalech sentit le petit coup de langue que celle-ci lui accorda. Si un dragon pouvait rougir, alors sa peau serait devenue cramoisie sous ses écailles. Satisfait, il avait une sorte de petit sourire béat, il était sur un petit nuage. Elle lui avoua même que le collier ne venait pas d'un être humain, ce qui le fit murmurer à l'esprit de la dragonne un petit "Malicieuse" plutôt amusé. Alors elle rigolait avec ça? Très bien. Le grand drake trouverait un moyen de lui rendre la pareille, avec autant d'humour. Après tout, elle n'était pas la seule à pouvoir faire ce genre de blagues. Le tout était de trouver quelque chose qui pouvait la titiller facilement. Enfin, il trouverait bien.

Puis la discussion sembla s'alourdir. Elle avait retrouvé son état d'anxiété lorsqu'il lui avait parlé de la possibilité de plaider sa cause auprès de son père, chez les Adaela. A l'idée de remettre un pied là-bas et de revoir son clan, Gheata était terrifiée. La voir comme ça faisait de la peine à son compagnon borgne, et le faisait un peu culpabiliser. Malgré tout, il restait convaincu que c'était une bonne idée. S'il y avait un moyen de résoudre les problèmes engendrés par le passé de la dracène, alors il fallait essayer. Et même si Adrammalech devait combattre le clan entier tout seul, il le ferait sans la moindre hésitation, que ce soit pour les beaux yeux de Ghea ou ses propres valeurs justicières.

Se voulant de nouveau rassurant, il posa une patte sur l'épaule de la dracène bleue et lui susurra:

"Ne t'en fais pas Ghea, tu n'as pas à avoir peur."

De façon plus audible, il rajouta:

"Il ne t'arrivera rien, et ça, je m'en assurerais. Les dragons peuvent se montrer compréhensifs, et je suis sûr que ton père t'écoutera. Pour ce qui est des autres, je te jure sur ma vie et mon honneur que s'ils touchent à ne serait-ce qu'une seule de tes rutilantes écailles, je trahirais ma promesse envers ma race. Et lorsque je le fais, en général, on ne l'oublie pas, crois-moi."

La référence était explicite. Si le drake devait attaquer un autre dragon une nouvelle fois, alors ce ne serait plus parce qu'on le lui ordonne, mais sciemment. Cependant, c'était pour une bonne raison qu'il le ferait. Une raison dotée d'une paire d'ailes, de quatre pattes et de magnifiques yeux verts. Une raison pour laquelle on mérite de se battre. Point de haine cette fois-ci. Seulement de l'amour. Et qu'importe que tuer un congénère le répugne. Il savait qu'il le ferait s'il devait aller jusque-là, bien qu'il tenterait avant tout de ne pas blesser le moindre dragon.

C'était une affaire délicate, mais Adrammalech était sincère.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Lun 9 Fév - 13:45

Ce qu’Adrammalech proposait de faire, de rompre sa promesse de ne plus jamais faire le moindre mal à un dragon, Gheata en fut énormément touchée. Elle savait le passé du dragon bleu, celui-ci le lui ayant évoqué, elle savait qu’il lui en coutait énormément de blesser et pire encore, de tuer ses congénères. Qu’il se propose de la défendre quoi qui lui en coûte était un cadeau inestimable, une preuve des sentiments qui l’animait. Et Gheata comprit que l’amour qu’Adrammalech était grand, bien plus grand que ce qu’elle croyait.

Un malaise la saisie, consciente désormais que le dragon bleu cherchait à prendre bien des risques uniquement pour elle. Mais surtout, car il espérait obtenir d’elle des sentiments qu’elle n’était encore guère sur de vouloir lui accorder. Qu’il se soumette à bien des sacrifices pour elle et que par la suite elle ne fit que nourrir des désillusions pour lui était une chose qu’elle pouvait difficilement accepter.
Elle s’allongea sur le dos, toujours à côté du dragon, ailes à demi repliées. Puis elle déposa une patte avant contre le ventre du dragon, le caressant doucement et s’arrêtant quand elle sentit le cœur de l’être écailleux battre sous ses doigts. Elle lui parla avec douceur, mais c’était tout de même un avertissement.

- Un vrai dragon est un dragon libre, tu as beaucoup souffert pour te libérer de tes chaines, ne va pas t’emprisonner avec de nouvelle à cause de ton cœur. Je vois bien que tu ferais tout pour moi, mais affronter un clan qui à jurer ma mort est il vraiment nécessaire ?

Elle le fixa de ses petits yeux verts étincelant, le regard plein de tendresse.

- Mais ça me touche beaucoup que tu es tant à cœur de laver mon honneur, aucun dragon avant toi ne c’était proposé à me venir en aide.

Puis à la venue de la question fatidique, toute joie s’effacer sur la dragonne.

- Bien que j’estime que ça soit folie, quand partirons-nous là bas ?
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Lun 9 Fév - 14:19

La dracène s'allongea sur le dos et se mit à caresser le ventre d'Adrammalech. Le simple contact de la patte avec sa poitrine fit parcourir des frissons dans chaque fibre de son être. A bien y repenser, il n'avait jamais été aussi faible qu'en ce moment même, à la merci de Gheata et de sa patte. De nombreux dragons auraient tout donné pour se retrouver dans la même situation qu'elle, pour mieux tuer le borgne. Mais chaque adversaire avait fini à terre, toute vie ayant déserté leur corps. S'il repensait à ça, c'était parce qu'il se disait prêt à rompre son serment, chose qu'il n'était pas sûr de pouvoir faire, en y réfléchissant bien. Le faire dans le feu de l'action, il n'y avait aucun problème. Mais comment se sentirait-il une fois la raison l'ayant rattrapé? Se sentirait-il encore plus souillé qu'il ne l'avait été dans l'arène?

Mais au moment où la dracène lui parla, il sut comment il se sentirait. Fier. Fier d'avoir lavé son honneur, comme elle le disait si bien. Fier d'avoir pu rendre justice. Ce n'était pas une lutte sans but comme durant sa période noire parmi les Hommes, car ici, il y avait une raison à tout cela. Passant sa patte le long du cou de Gheata, il lui sourit et lui répondit mentalement:

"Mais ce choix qui est mien, je le fais en toute liberté. Dans l'arène, j'ai combattu pour un non-sens. Il n'y avait aucune raison pour qu'ils meurent. Ici, il y en a une qui en vaut plus que la peine. Et puis, nous ne sommes pas obligés d'en arriver là. Les dragons savent se montrer raisonnables, comme je l'ai dit. Ils nous écouteront."

Un poil lugubre, il rajouta:

"Du moins, ils n'auront pas le choix."

Continuant de caresser le cou de Ghea avec sa patte, il se mit à réfléchir à nouveau. Quand partir? Le drake voulait lui répondre "Demain!", mais il ne savait pas si elle se sentait encore prête à s'envoler vers ces terres qui lui avaient apporté tant de malheur. Lui-même n'aurait pas été très enthousiaste à l'idée de revenir dans les ruines calcinées de sa prison d'autrefois. Et la raison pour laquelle il ne voulait pas s'en aller ce soir, autre que le temps, c'était que... Et bien, il était plutôt bien mis comme ça. Très bien mis même. Et en très bonne compagnie.

"Hmmm... Je pense que nous pourrons partir quand tu seras prête à t'y rendre. Cette décision n'appartient qu'à toi. Je te suivrai."

Abaissant son cou, il appuya une patte contre sa tête, l'autre caressant toujours les écailles du cou de la dracène bleue.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Ven 13 Fév - 11:24

La dracène se laissa faire quand le dragon bleu vient lui caresser le cou, le contact de ses écailles contre les siennes la laissa pousser un petit grognement de contentement. Gheata enveloppa Adrammalech de ses ailes, l’attirant un peu plus contre elle.
Et bien que le moment qu’elle partageait avec le dragon bleu fût des plus agréables, l’ombre des événements qui s’annonçait la troublait. Elle anticipait la confrontation avec son ancien clan et l’inquiétude la gagnait, bien qu’elle essayait de le cacher au mieux à Adra.

- Merci Adra, nous devrions nous y rendre le plus vite possible. Plus nous attendront, plus je repousserais notre départ pour éviter ce clan. Nous devrions nous reposer, avec ce qui nous attend, nous ferions mieux d’être en forme.

Gheata fut réellement déçu de voir cet instant gâché par ses sombres ruminations. Elle qui appréciait de plus en plus la compagnie d’Adra. Elle se rapprocha du dragon, fermant les yeux, essayant de retrouver le calme en elle-même. Car elle le savait, quand le Soleil serait de nouveau haut dans le ciel et que les éléments aurait cessé de se déchaîner, elle ferait route en compagnie de son ami vers les terres qui l’avait vu naître.
Revenir en haut Aller en bas



Adrammalech

Smaug de service
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Style de combat : Détruiiiiiiiire

Haut-fait : Apôtre Légendaire

MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   Sam 14 Fév - 23:05

Adrammalech, malgré les paroles de Ghea, sentait qu'elle ne se faisait pas entièrement à cette idée, ce qui était tout à fait normal. Le dragon n'aimait pas voir la jeune femelle se tracasser pour ça. Une fois là-bas, un certain nombre de choses allaient changer, et ça, il s'en faisait un point d'honneur. Cette soirée lui avait appris bien plus de choses qu'il ne s'y attendait. Il savait désormais qu'il était prêt à faire des choses qu'il jugeait contre-nature pour les beaux yeux de la dracène, et le pire, c'est qu'il n'en était même pas choqué. Il avait cette résolution froide qui l'animait autrefois. Celle qui l'avait fait se jeter dans la rage de la bataille sans faillir et sans broncher. Mais elle avait cependant quelque chose de différent cette fois-ci; elle n'était pas faite de haine, mais d'amour. Les sentiments du drake étaient nouveaux, mais également très intenses. Il espérait qu'un jour, celle à qui il dévouait tant sa personne pourrait en faire de même...

Côte à côte, les deux grands reptiles se tinrent couchés, entrelacés et silencieux. Le sommeil commençait à s'installer, faisant bailler Adrammalech à gorge déployée. L'instant était magique. Il ne pouvait se souvenir d'avoir ressenti pareille sérénité auparavant. Son corps était toujours parcouru de tensions, mais là, elles s'étaient relâchées tout doucement, jusqu'à ne plus exister. Tant de choses qui faisaient penser au drake que Gheata n'était pas qu'une amourette, et bien qu'il n'en ait jamais eu d'autre auparavant.
Lorsqu'elle ferma ses yeux, le dragon à côté d'elle fit de même, posant sa tête juste à côté de celle de la dracène. Le son de sa respiration berça Adrammalech, et le guida sur le chemin du sommeil, d'habitude si tortueux, mais en cet instant étrangement court. Les rêves pouvaient affluer, à présent.

Demain, les deux dragons allaient devoir se rendre sur un territoire habité par l'ancien clan de Gheata. Elle serait la paria, lui serait l'étranger. A quoi pouvait donc s'attendre le duo une fois sur place? C'était un mystère. Mais une chose était sûre; Adrammalech ne laisserait jamais tomber la dracène, quoi qu'il puisse se passer avec son clan. Le jour serait rouge si ses membres sans scrupules venaient à la déranger d'une quelconque manière. Car il est deux choses pour lesquelles se battre décuple la force et la résistance; la Haine et l'Amour. Les deux extrêmes dans lesquelles une énergie inépuisable peut être pompée.

Clan Adaela, prépare-toi. Car lorsqu'arrivera la dracène bleue aux pouvoirs glacials, accompagnée du drake couleur de nuit à la flamme brutale, la Vérité sera rétablie, et les menteurs seront bannis.

_________________
The Vicious Flames

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A Song of Ice and Fire [Gheata Adaela]
» Naufrages..... Est-ce le destin ? ( Pv Illumina)
» Shaé Mary Antonelli ? A song of Ice and Fire
» Song of Ice and Fire [TOP]
» Marlene • A song of ice and fire



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Territoire des Dragons :: Montagnes Volantes-