Partagez | 
 

 Le bon roi d'Espalion. (Joust - Marya Zaleska)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Joust

Invité



MessageSujet: Le bon roi d'Espalion. (Joust - Marya Zaleska)   Jeu 8 Jan - 16:03

Message de Joust, humain.

- Ooooooh yeaaaah ! Moi je serais quoi-oi-oi-oi ? Moi je ferais quoi-oi-oi-oi ? Sans toi-oi-oi-oi, Derpyyyy Mcmupppppeet !

Terminait alors le faisan sur une voix profondément roque et ton élevé, sur une série de notes graves dont il connaissait si bien la recette. L'ovation n'était pas au rendez-vous, on pouvait plutôt parler d'étonnement face à son façon très étrange de chanter et d'utiliser son luth. Les clients étaient perplexes et Joust ne tarda pas à perdre son sourire, qui se faisait déjà maladroit.

- Bah quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? Vous avez jamais entendu quelqu'un chanter ?
- Tu sors.

Répondit alors le maître de l'établissement, sèchement. Visiblement, un club de poète du troisième âge n'était pas le meilleur endroit pour ce genre de musique.

- Et mes sous ?

Répondit-il de la même façon.

- Quels sous ? C'est toi qui t'es incrusté.
- ... Ah oui. Bon bah je sors.

Il ramassa ses affaires, sans rajouter un mot de plus, puis se dirigea vers la porte de sortie. Mettant la main à la poignée, il s'arrêta un instant.

- Bande de vieux tout caoutchouteux, ça sent trop le sapin ici !

Il ouvrit rapidement la porte, prenant la poudre d'escampette alors que bon nombre de voix s'élevaient derrière lui, furieuses. Il claqua la porte et s'éloigna bien vite, se perdant, lui, son attirail et son autruche, dans les dédales de la ville. Ce n'était pas ce soir là qu'il aurait de quoi manger et dormir au chaud. La seule solution était encore de se rendre au marché et d'aller faire son numéro, en espérant recevoir quelques sous. Un marché qui était d'ailleurs bien remplis à cette heure-ci de la journée. Il avait donc ses chances.

Arrivé là-bas, il s'installa à même le pavage et préparé son luth. Il savait exactement quoi chanter dans ce genre de lieux, le genre de chanson provocatrices et plutôt unique en leur genre. Il prit une fois de plus sa voix de chanteur, c'est-à-dire roque, profonde et puissante, accompagnant le tout avec une mélodie agressive, nerveuse voir même endiablée.

- Le bon roi d'Espaliooooon a mis sa culotte à l'envers ! Ooooooh, il a mis sa culotte à l'enveeeers !
Revenir en haut Aller en bas



Marya Zaleska

Invité



MessageSujet: Re: Le bon roi d'Espalion. (Joust - Marya Zaleska)   Mer 14 Jan - 12:29

Message de Marya Zaleska, humaine.

« faites préparer mon cheval ! »
« je suis pas écuyer moi hein ? »
« j'ai dis FAITES préparer, pas préparez... »

L'homme partis directement aux écuries en me laissant soupirer... j'étais entourée par les idiots... les idiots et les fous. Mon père était bien gentil, même trop gentil, il avait laissé ses bonniche avoir le droit de parole et ses garçons étaient encore plus effrontés. Ils avaient de la chance que je les payes, je devrait les faire brûler vif pour un tel manque de respect. Mais, dans ma grande douceur, je les laissait en vie.
Arrivée à l'écurie, le garçon d'écurie me présenta mon cheval.

« Ma Dame, belle journée pour sortir n'est-ce pas ? Bien qu'un peu froide ! »

J'avais enfilé une robe chaude à manche longue et une cape recouverte de fourrure d 'hermine au niveau du col. Je n'étais pas non plus habillé des plus richement, mais quand même, j'étais une dame de la cours et j'étais bien plus qu'une vulgaire courtisane. Alors, je ne voulais pas passer non plus pour une simple d'esprit ou une pauvresse.
Si je sortais aujourd'hui, c'est parce que le marché était ouvert et que, sur ce marché, on trouvait de magnifique étoffes. J'allais demander une nouvelle robe, mon but était d'être le plus proche possible du roi, je devais donc faire bonne impression pour aller le voir. J'avais pris avec moi deux porteurs qui se chargeraient de prendre ce que j'achèterais. J'avais prévus de passer chez le tailleur de pierres, lui commander une parure digne de moi, la dernière fois, il m'avait offert un collier en saphir qui, d'après lui, était parfaite avec mes yeux. C'est vrai qu'elle avait fait grande impression et qu'elle m'avait valu une danse avec le dit roi, cet homme méritait donc que je lui repasse une commande.

Encore une fois le marché était bondé, des hommes et des femmes de tous rang, de tous le pays cherchait la perle rare, une étoffe venue du pays des elfes, des pierres plus précieuses que les diamants, des esclaves ou des filles de joies. En voyant certaines d'entre elle, je pensais à ouvrir un bordel. Les filles pourraient être un excellent moyen de glaner des informations de tous le pays et pour moi de monter en grades grâce à ces dites informations... Une idée naquis alors dans mon esprit. Je ne savais pas encore si j'allais la mettre en route. Cependant, les femmes vendue étaient pour certaines magnifiques.

C'est une petite musique au loin qui me fit réagir, des accords une voix qui chantait, un barde cela n'était à en pas douter. Si je voulais des informations, c'est cet homme que je devrais aller voir. Peut être savait-il deux trois choses qui sait ? Je descendis de mon cheval, un pur sang noir et m'approchais du chanteur d'un air amusé. Les bras croisé sous la poitrine je faisais un signe de la tête pour qu'un de mes porteur dépose devant le barde trois pièces d'or.

« Je ne te paye pas pour ton talent mais pour savoir ce qui te pousse à dire que notre bon roi ne sait pas s'habiller »

Mon regard, posé sur lui ne montrait aucune méchanceté, je souriait même légèrement, cet homme m'amusais, je voulais savoir ce qu'il avait en tête et ce qu'il savait du monde qui nous entourait.
Revenir en haut Aller en bas



Joust

Invité



MessageSujet: Re: Le bon roi d'Espalion. (Joust - Marya Zaleska)   Sam 17 Jan - 14:00

Message de Joust, humain.

- Votre ma-ma-majesté est mal cu-cu-culottée !

Joust avait beau chanter aussi fort qu'il le pouvait, il n'en restait pas moins vigilant. Il avait vu une étrange personne arriver sur son cheval. Richement vêtue, sa prestance n'avait d'égale que sa beauté. Il était très étonné de trouver une femme pareille ici. Elle venait de la haute société, c'était certain. Peut-être était-elle venue lui donner une correction pour parler de cette façon du roi ? Il prit peur, s'arrêtant de chanter lorsqu'elle descendit. Bras croisés, le signe de tête fut mal interprété. Joust crut au début qu'elle voulait l'arrêter et aussi avait-il prit son luth par le manche, prêt à taper avec.

Cela dit, l'homme ne fit que mettre trois pièces d'or dans son bol. De l'or ! Joust avait les yeux ronds. Cette somme était très grande. Il n'avait presque jamais vu de pièces d'or de toute sa vie. Il s'empressa de les ramasser, enfin ... Il essaya. McMuppet fut plus rapide que lui. Comme une poule picorant, elle prit les pièces dans son bec et partit en courant, alors que le barde lui gueulait dessus. Impossible de la suivre en courant, cela dit, la jeune femme lui avait posé une question et quelque chose lui disait que ne pas lui répondre pourrait être très mal interprété. Elle avait beau sourire et se montrer avenante, un vent pareil ne resterait pas sans suite.

- Euh ... Ce qui me le fait dire ? Il roula des yeux. Devait-il lui dire que ce n'était que de la provocation pour gagner de l'argent ? Assurément pas. Bah c'est que le roi est pas mal moqué ces temps-ci, t'vois le truc ma jolie ? On dit qu'il n'est pas capable d'aller faire proprement la guerre à ses voisins. Et puis ... Ça commence à devenir étroit par ici. Sans parler des taxes et des impôts, tout cela. On dit que le roi est un mou de la culotte, d'où le fait qu'il l'a mette à l'envers. Hum.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le bon roi d'Espalion. (Joust - Marya Zaleska)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Slack a Espalion [Ajouté]
» [Habitation] The Golden Anawi
» Les catacombes d'Espalion (Soren - Evan)
» L'hopital d'Espalion (Soren - Suwen)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-