Partagez | 
 

 Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Dim 28 Déc - 12:41

Le soleil passant à travers les rideaux me réveilla, ouvrant les yeux je ne me leva pas de suite, je resta au lit, tournant juste la tête vers la fenêtre. Une semaine s'était écoulée depuis mon passage au château, depuis le baiser que l'intendant et moi avions échangé, je me mit sur le flanc en y repensant, serrant mon coussin entre mes doigts. Pour moi ce baiser avait été un moment merveilleux, mais ce n'était pas la même chose pour Mordred, pourquoi m'avait il repoussé, je ne comprenais pas, mes derniers mots avaient été dur et je n'avais même pas pris en compte la gestuel de l'homme sur le moment. Je soupira, j'y avais beaucoup repensé depuis une semaine, il avait semblé en souffrir de me repousser ou alors c'était en rapport avec sa femme, je me souvenais des paroles de Malius, il avait été marié, cela signifiait qu'elle était morte, peut être ses mots était en rapport avec cela. Je me remis sur le dos en soupirant, Malius, ce chat, il était venu plusieurs fois à la boutique et grâce au dieu, n'avait pas parlé, il avait été calme et les clientes et employée l'aimaient bien, chaque fois il avait reçu du lait, il était apprécié et cela me faisait doucement sourire, si seulement elles savaient. Quand à moi, mes employées s'était inquiété à mon retour en voyant ma robe taché, il avait fallut que je leur explique, puis elle m'avaient questionné pour mes yeux et là, je n'avais plus rien dit. Elle se doutaient que quelque chose s'était passé mais ignoraient totalement de quoi il s'agissait.

Après plusieurs minutes, je me redressa sur mon lit et tourna la tête vers l'armure, voila deux jours que je l'avais fini, l'armurier avait été des plus rapide, quand à moi, ayant déjà le modèle, je n'avais pas perdu de temps et l'avait fini rapidement, parce que j'avais envie de revoir l'intendant rapidement, mais j'avais peur de se que j'allais ressentir en le revoyant, peur de croiser son regard. C'est à cause de cela que j'hésitais à lui amener depuis deux jours, je ne savais pas trop quoi faire. Je me leva et m'assis à ma coiffeuse et en voyant ma tête je soupira, j'avais encore pleuré, mes yeux étaient un peu gonflé et rouge, me levant, je descendis dans le magasin et fit signe à mes employée de venir me voir.

-Je ne peux pas descendre avec une tête comme celle-ci, je ne suis pas présentable.....je vous confie le magasin en attendant....je vous fait confiance, je viendrais quand ça ira mieux...Merci mesdames....

Je leur adressa un sourire et les regarda retourner au travail, quant à moi, je remonta dans mes appartement et commença à me préparer un bain, j'avais confiance et en Laurianne et Serena, chacune avaient prouvé leur talent et avaient gagné ma confiance sans jamais en perdre une seul miette, je les payer très bien et je me souciais de leur bien être. Et cela était bénéfique autant pour moi que pour le magasin et même elle, Laurianne était la plus âgée, une femme ronde, courte sur patte mais au cœur d'or, je l'avais embaucher en première et jamais elle m'avait laisser tomber, les client l'adoraient et je lui confiais le magasin quand je m’absenter, je n'avais pas peur qu'elle me vole, car elle, comme Serena savaient qu'il suffisait de me demander pour avoir ce qu'elles souhaitaient. Serena quant à elle, était une femme plutôt grande et mince, elle était la douceur même et calmer de temps à autre les surplus de joie de son ainée, elle était aussi douée de ses doigts que de sa langue, ses mots étaient juste malgré son jeune age et elle me conseiller bien quand au financement à faire pour étendre la réputation du magasin, même si j'avais depuis longtemps mon plan en tête, leurs avis à toute les deux, restaient important.

Je regarda par la fenêtre en attendant que la dernière casserole soit bouillante, les ruelles étaient pleines. Les gens se bousculaient, pressées et ne prennait même plus le temps de se respecter, en soupirant j’ouvris la fenêtre et allas remplir un bol de lait au cas ou Malius passerait. Puis j’allais verser l'eau brulante dans ma baignoire, habitant seul j'avais pour habitude de laisser les portes de mes appartements ouvertes, mes employée sachant parfaitement qu'il était interdit de monter si ce n'était pas un urgence. Je fis donc tomber ma robe de chambre au sol et me glissa dans le bain, me prélassant tranquillement, je sentais que quelque chose allait se passer aujourd'hui, mais impossible de savoir quoi, puis finalement j’abandonnai l'idée de me torturer les méninge à essayer de deviner.
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Dim 28 Déc - 13:42

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

Mordred se réveilla en sursaut, comme toujours la jour où nous nous trouvions. Ses souvenirs venaient souvent le hanté la nuit mais à une certaine date, il ne parvenait pas à les refouler. Son souffle était court alors qu'il observait avec attention son environement. Rien n'avait changé si ce n'était que Malius ne semblait pas présent. Peut être que les mouvements de l'hybride dans son cauchemar l'avait dérangé et qu'il était simplement partie se coucher ailleurs. Il faut dire que ce n'est pas les chambres qui manque ici.

Cette fois, les songes de l'Intendant avait été légérement différent. En effet c'était toujours la même scène mais cette fois la personne centrale était quelqu'un d'autre. Au lieu de sa défunte épouse, il avait vue la jeune et belle couturière rencontrée pas moins de dix jours plus tôt dans une boutique d'Espalion. Son esprit avait visiblement mélanger souvenir et événement récent même si l'hybride aurait préféré que ce ne fut pas le cas. Il sentit quelque chose d'humide glisser sur son visage et compris qu'une larme c'était échappé de son oeil droit. Il passa sa main pour effacer toute trace de la présence de cette eau salée. Il resta immobile de longues secondes et quand il commença à avoir des frissons, à cause de la température assez basse, il se leva pour entreprendre de se vétir.

Il s'avança vers sa commode et chercha quelque chose à mettre. Il tomba sur les tenues que Elyndrael Drakraven avait confectionné pour lui. Il ne les avait toujours pas porter depuis qu'elle les lui avait emmené. Il attendait peut être de la revoir pour ça ou déjà de les lui payer puisqu'elle était partie sans qu'il est le temps de lui verser une quelconque rémunération. Malius lui avait dit qu'il l'avait vue pleurer à plusieurs reprise dans le magasin, qu'elle s'en voulait de ce qu'elle avait dit et qu'elle n'avait pas encore terminé l'armure. Mordred était certain qu'il en rajoutait mais il n'osa jamais le contre-dire, après tout il était entièrement en tord dans cette histoire. Il n'osa même pas demander pourquoi le chat s'impliquer dans cette histoire, peut être avait-il trouvé un nouveau passe-temps pour embarasser l'humain. Il n'avait pas de nouvelle de l'armure mais ce n'était pas grave, qu'elle l'ait terminé ou non, il attendrait qu'elle lui signifit qu'il pouvait venir.
Mais aujourd'hui il devait faire quelque chose, comme chaque année et il trouva que la seconde tenue qu'elle lui avait présenté irait très bien. Il l'a mit donc, prit son instrument de musique et descendit. Il ne croisa personne dans la villa, tout le monde avait fini par comprendre que ce jour était spécial et nul ne voulait le déranger. Il enfila donc son manteau sans déjeuner et sortie. Il ne trouva personne comme toujours en ce jour. Il avait trouvé un moyen pour que les deux gardes qui lui était affecté le laisse en paix, de toute manière il n'irait pas travailler avant demain. Aujourd'hui il était un simple homme portant un deuil et rendant visite à un morceau de terre.


Un peu plus loin, devant une boutique de couture.
Malius attendait là depuis quelques minutes déjà. Il avait aperçu sa cible mais cette dernière ne semblait pas s'occuper de la boutique aujourd'hui. Il supposa connaitre la raison mais ne s'attarda pas la dessus. Le fait est que personne n'allait ouvrir cette porte avant qu'un client n'entre. Il attendit donc une bonne vingtaine de minutes avant qu'un client ne s'avance enfin vers la batisse. Il sauta sur l'occasion et se faufila derrière lui. Le plus gros obstacle était la porte d'entré, le reste c'était très facile. Il ne venait pas pour la première fois et savait donc parfaitement que tout était ouvert ici, sauf la cave dont l'entré était de l'autre côté du batiment. Rien d'extraordinaire aurait dit n'importe qui mais Malius était loin d'être n'importe quel chat. Il avait tenté d'y aller plusieurs fois mais jamais avec succès. Cependant une odeur étrange y régnait, une odeur qu'il avait déjà connue. Cependant il n'aurait pu dire avec certitude de quoi il s'agissait, alors il n'en avait pas encore parler.
Mais ce n'est pas pour ça qu'il était là aujourd'hui, il passa le comptoir et se glissa dans les escaliers jusqu'aux appartements d'Elyndrael. Il se balada dans les quelques pièces, alla prendre quelques gorgées de lait puis se rendit jusqu'à la baignoire. Il posa ses deux pattes avant dessus et observa quelques instant la femme nue dans l'eau claire. Il tourna la tête vers le visage de la jeune humaine et parla de son habituelle voix mielleuse:

- Debout jeune humaine, le prince charmant t'attend !

Il se recula attendant qu'elle réagisse, il fallait qu'il la secoue un peu pour qu'elle se prépare vite. Il commença donc à tirer la robe de chambre vers elle. Il parla de nouveau après avoir lacher le vêtement qu'il avait dans la bouche. Il haussa d'un ton pour faire comprendre qu'il était pressé.

- Allez, plus vite que ça, sinon tu vas être en retard !


Dernière édition par Mordred Ophibias le Lun 29 Déc - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Dim 28 Déc - 14:28

Je me prélassais dans mon bain quand j'entendis une voix que je connaissais bien, j'ouvris donc les yeux et tourna la tête et soupira en voyant Malius, je leva les yeux au ciel en soupirant et allât lui caresser la tête après m'être accoudé à la baignoire. Le prince charmant, rien que ça, il exagérait les choses, comme si un homme de haut rang pouvait s’intéresser à moi, je ne me faisais plus d'illusion, j'avais bien appris la leçon, mon cœur savait et désormais je fermerais mon coeur à tous sentiments, je ne referais pas la même erreur.  

-Le seul prince charmant que je veux m'a repoussé....donc au diable les autres, je n'ai pas de temps pour eux....

Je me remis normalement dans mon bain et fit couler de l'eau sur mon dos en fermant les yeux, s'était très agréable de sentir l'eau chaude couler sur ma peau. Lorsque je les rouvris, je haussa un sourcil en voyant le chat trainer ma robe de chambre vers moi, je soupira, à quoi il jouait. Il reprit la parole, mais sa voix se faisait pressante, je gonfla les joues comme une enfant et soufflât en me mettant debout dans la baignoire, absolument pas gêner par sa présence, Malius parlait certes, mais il n'en restait pas moins un animal.

-C'est bon ça va je me prépare.....et puis en retard à quoi au juste? Qu'est ce que tu as encore trafiqué, j'aimerais bien que tu m'explique....

Sortant de l'eau je me saisi de ma robe de chambre et la mit sur mes épaules puis j’allais dans ma chambre pour me préparer, suivit du chat. Je me sécha donc rapidement et pris une robe, ma préféré, bleu foncer, bustière, des armatures en argent la maintenait en place, elle moulait le haut de mon corps tandis qu'elle cachait les formes à partir des hanches. Des cerceaux d'argent travailler venait encercler mes bras, laissant un tissu de ma même couleur que ma robe recouvrir ma peau de manière évasé, de simple talon venaient chausser mes pieds et un simple collier à la pierre aussi bleu que mes yeux ornait mon cou. Mes cheveux quant à eux, virent la moitié supérieur se relever en un élégant chignon, d’où s'échapper les mèches des cheveux utilisée, je coiffa l'autre moitié, je regarda ensuite mon visage, mes yeux avaient dégonflé et bien qu'encore un peu rouge, j'avais enfin repris une allure présentable. Je me tourna donc vers le chat.

-Voilà je suis prête, tu es content et maintenant explique moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Lun 29 Déc - 12:35

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

Le chat pencha légèrement sa tête sur le côté lorsque l'humaine se mit debout dans la baignoire. Il observa Elyndrael de haut en bas et en parcourant ses courbes du regard, il comprit pourquoi elle suscitait l'envie des mâles de son espèce. Cependant, même si Malius pouvait trouver certaines femelles de différentes races très belles, comme la couturière en cet instant, cela n'était pas dans ses gouts à lui. Il sourit légérement en voyant qu'elle n'était pas dérangée par sa présence contrairement à beaucoup d'autres. Oui, c'était un chat mais il avait les mêmes capacités de dialogues et de réflexions qu'un humain ce qui dérangeait souvent les autres personnes en sa présence. Surtout si elles étaient dénudées. Après tout si on commençait à réfléchir à la question, est-ce que Malius était plus proche du chat que d'une créature pensante comme un dragon ? Une question compliquée car même si son apparence était celle d'un chat, le reste en était bien loin.

Le félin se souvint d'une fois où il avait tenté quelque chose, visiblement très déplacé envers une femelle humaine. Il avait apprit que ces dernières produisaient du lait lorsqu'elles venaient d'avoir un enfant. Il c'était donc convaincu de gouter ça, mais ça ne c'était pas vraiment déroulé comme il pensait. Tout d'abord le liquide n'était pas vraiment à son gout et en plus, la femelle n'avait pas réagit de manière compréhensive. Il avait du fuir à toute vitesse pour éviter les conséquences de son attaque sur la poitrine de la femme.

Il revint à l'instant présent lorsque la couturière passa à côté de lui. Il n'avait pas besoin de répondre à ses questions, après tout elle verrait bien où il l'a mené. Il la suivit et la regarda se préparer. Il avait déjà eut l'occasion d'observer plus d'une humaine faire ça. Il monta donc sur la coiffeuse dont elle se servait pour entreposer les différents produits. Il déplaça avec sa patte le parfum afin qu'elle ne l'oublie pas. Il sauta sur le plancher quand elle dit être prête et commença à se diriger vers la sortie. Il lui répondit avec une légère intonation de mystère:

- Tu verras quand on y sera, mais il faut faire vite, sinon tu vas rater le spectacle !

Sur ses mots, il dévala les marches menant au magasin et à la sortie. Il s'assura qu'elle le suivait et alla jusqu'à la porte. Une pluie fine mais soutenue semblait s'être installée dehors, mais ce n'était pas ça qui allait arrêter le félin. Il tourna devant la porte attendant qu'on lui ouvre. Ils avaient de la marche à faire avant d'atteindre leur objectif. Ils devraient tout d'abord sortir de la cité par les grandes portes au nord, puis bifurquer vers l'ouest en direction de la colline. Une fois la colline atteinte, ils n'auraient plus qu'à trouver Mordred.


Dernière édition par Mordred Ophibias le Lun 29 Déc - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Lun 29 Déc - 13:24

Je me parfuma un peu comme à mon habitude et suivis Malius en soupirant, ce chat était vraiment un mystère, je regarda la fenêtre et pris une cape noir avec capuchon avant de dévaler les marches, j'accrochai la cape autour de mon cou et regarda les clients. Il y avait pas beaucoup de monde aujourd'hui et c'était parfait, je me tourna donc vers Laurianne.

-Laurianne, je sors je te confie le magasin, je ne sais pas quand je vais rentrer...

Je me tourna ensuite vers Serena en souriant.

-Serena pense à finir la robe de la femme de l'aubergiste je crois qu'elle vient la chercher cette après midi ou demain......ah et une livraison elfique devrait arriver dans quelques heures, je vous laisse gérer la réception, j'ai commander ce tissu qui vous avez plut a toute les deux, il est pour vous, un petit cadeau, partager le il y en a bien assez pour deux robe.

J'inclinai doucement la tête en leur souriant et ouvris la porte du magasin en suivant Malius, je mis ma capuche et déambula à travers les rues, je le voyais m'entrainer hors de la capital et se diriger vers la colline ouest. Je ne compris pas vraiment pourquoi il m'entrainer loin de la ville, qu'est ce que ce chat manigançait encore. Je le suivis pourtant sans poser de question puis je vit une silhouette se dessiner au loin, grande noir, je reconnus l'homme et m'arrêta d'un coup en attrapant le chat entre les mains.

-Dit donc tu joue a quoi toi, pourquoi tu m'as emmené là, faut il que je te rappel ce qui s'est passé la dernière fois que lui et moi nous nous sommes vue.

J'étais paniqué et je reposa le chat en reculant doucement, j'espérais que l'intendant n'est pas senti ma présence, je senti un vent arriver dans mon dos, portant sans que je le sache, mon parfum jusqu'à lui. Malius m'avait amener jusqu'à Mordred et une tombe, le pire fut quand je comprit à qui appartenait cette tombe, pourquoi le chat m'avait entrainer jusque sur la tombe de la défunte femme de l'intendant alors que celui-ci venait se recueillir, c'était pas vraiment l'idéal pour le revoir, vue la manière dont on s'était quitter. Pourtant mon coeur se réjouissait de le revoir et mon corps me hurlait d'aller me blottir contre lui, mais la raison me disait de fuir avant qu'il ne se rende compte de ma présence.  
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Lun 29 Déc - 23:38

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

Le chat prit les chemins les plus court afin de rejoindre la sortie de la capitale, enfin les plus court que puisse prendre une humaine bien sur. Il aurait été bien plus vite seul mais ce n'était pas là le but. Il avançait rapidement tout en observant d'être toujours à portée de vue de la jeune femme. Il finit par sortir d'Espalion en trottinant puis partie sur la droite, vérifiant de temps en temps que l'humaine n'était pas loin derrière. Il finirent par arriver sur la coline, arrivant sur la gauche de l'homme qui ne les avait pas entendu ou vue approcher pour le moment. Et pour cause ce dernier avait les yeux clos. Le chat allait avancer davantage quand il se sentit soudainement soulevé du sol. Il comprit qu'Elyndrael n'était pas vraiment contente de sa surprise. Il l'écouta attentivement alors qu'elle disait exactement ce qu'il avait pensé. Pour le moment la réaction de la coutrière avait été des plus prévisible. Un fois de retour au sol il se tourna donc et lui dit:

- Et tu ne penses pas que jsutement, il serait peut être temps d'avoir une véritable discution avec lui, sur ce qui c'est passé et pourquoi ça c'est passé ? Ou tu es aussi lâche et faible que les femmes de la cour ?

Il avait prit volontairement un ton provocateur afin de faire réagir l'humaine, de la piquer dans sa fierté et son honneur. Du moins il espérait qu'elle en avait. Il se tourna, ne pouvant rien faire de plus et s'avança lentement alors que l'hybride prenait son violon en main.
Il commença une longue mélodie mélancolique. Si ce dernier avait sentit leurs présences ou les avait entendu approcher, il n'en montra nullement signe. Sans doute trop concentré sur ce qu'il faisait et transcendé par les émotions qui se bousculaient en lui. Il joua pendant quelques minutes avant de joindre un chant à la douce et sombre mélodie. Ses yeux étaient toujours clos alors qu'il était recouvert par la pluie qui ne cessait de s'abattre sur eux. Cela donnait d'ailleurs encore plus de force à sa musique et à son chant, comme si l'espace d'un instant la nature répondait à ses mots, à ses notes et à ses sentiments.

À travers les saisons:
 

Il poursuivit sa mélodie pendant encore quelques secondes avant de s'arrêter totalement. Il leva alors la tête vers le ciel, laissant couler l'eau sur son visage. Cela masqua les larmes qu'il laissait s'échapper. C'était généralement le seul jour où il se laissait aller à tant de sentimentalisme. Il en profitait généralement pour se confesser de tout les péchés qu'il avait commit dans l'année. Tous ceux qu'il avait fait plier à ses pieds et toutes les âmes qui avaient rejoins l'autre monde, de part sa signature sur un bout de papier ou simplement sur un ordre oral. En tant qu'Intendant mais surtout en tant que l'être le plus corrompu de ce royaume, il avait beaucoup de sang sur les mains. Et il n'y a qu'en ce jour qu'il regrettait ses agissements et demandait pardon à tous ceux qu'il avait fait souffrir. C'est sans doute parce que ce jour existait que certains de ses proches disaient qu'il était encore humain. La question était: pour combien de temps ? Combien de temps encore subsisterait cette part de lui ?

Il s'agenouilla donc dans la boue, c'était vraiment dommage pour cette tenue mais il n'y prétait pas attention. Un observateur avertie aurait sans doute dit quand ce moment il était complétement couper du monde extérieur, comme dans une sorte de transe. Il commença donc à discuter avec le morceau de terre qui acceuillait en son sain sa défunte épouse et qui était, encore aujourd'hui, recouverte de menthe.

- Bonjour Miranda. Il ne fait pas très beau aujourd'hui. Oui, comme à chaque fois, c'est l'époque qui veut ça je présume. J'espère que ce que tu as vu ne te dégoute pas trop. Je sais que c'est très loin de ce que tu espérais...

Il prenait à chaque fois une pause de quelques secondes entre chacune de ses phrases comme si une voix, audible seulement par lui, répondait. Il continua racontant diverse chose s'étant dérouler dans l'année comme s'il parlait à une vieille connaissance qui voulait connaitre tout ses secrets. Il ne semblait vraiment rien exister d'autres autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Mar 30 Déc - 13:03

Le chat m'avait piquer dans mon amour propre, non je ne suis pas lâche, ni faible. Je respira un bon coup et m'approcha de Mordred, je me stoppa quand il commença à jouer un air sur son violon. Le temps semblait s'être arrêter, comme pour respecter ce moment de deuil. J'écoutais silencieusement la mélodie, c'était magnifique. Il commença à chanter, je mis ma main sur le coeur en écoutant sa voix et son chant, c'était la plus belle chanson que j'avais pu entendre au court de ma vie. Aussi belle quelle soit, cette chanson était triste mais refléter l'amour qu'il portait à sa défunte épouse. Le dernier couplet fit louper un battement à mon coeur, pourquoi j'avais l'impression que le regard dont il parlait été le mien. Après cela il continua la mélodie un instant puis s'arrêta et leva le visage vers le ciel, je ne savais pas quoi faire ni quoi dire. La pluie coula sur son visage, la tenu qu'il portait été celle que j'avais fait pour lui, je le vis s'agenouiller dans la boue, je me moquais bien qu'il salisse sa tenu.


Je ne dis rien, m'avança en silence, j'observais la tombe, je comprenais d'avantage les réaction qu'il avait eu, la peur d'aimer à nouveau. J'avais expliqué se que je ressentais à Laurianne et Serena et dans un sourire ravis, elles m'avaient dit simplement que je venais de faire l'a connaissance avec l'amour. Et je comprenais mieux les réaction de l'intendant, j'aurais sans doute était dans le même état si j'avais perdu celui que j'aime. Je l'écoutais parler sans rien dire, j'avais l'impression qu'une discussion se dérouler devant moi, mais je ne pouvais entendre les réponses de la défunte. J'attendis patiemment qu'il termine puis je retira ma cape et la posa sur ses épaules en mettant la capuche sur sa tête et je m'agenouillai à coter de lui en posant une main sur sa joue, faisant tourner son visage vers moi. Je me moquais bien de la pluie, j'étais habituée depuis longtemps aux températures froide. Je caressa doucement sa joue.

-Je savais que mes mots avaient dépassé ma pensé la dernière fois.....mais la je m'en veux encore plus de vous avoir dit tous cela.....Pardonnez moi de ne pas avoir comprit l'autre jour.

Je me mis à genou et le serra contre moi avec douceur, me fichant bien que la boue salisse ma robe. Je caressa doucement sa joue, sous ma cape il était à l’abri de la pluie, quant à moi je me moquais bien de tomber malade, je laissais la pluie couler sur mes épaules et tremper ma robe. Je caressa doucement ses cheveux en le gardant contre moi.

-Cette danse....recommencez la avec moi......

J'avais été directe, plus ou moins, je savais qu'il comprenait mes mots, et je mentirais en disant que sa réaction ne m'inquièter pas. Mon coeur battait fort et je dois dire que je m'attendais plus à se qu'il me repousse une nouvelle fois. 
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Mer 31 Déc - 2:30

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

De nombreuses minutes s'écoulèrent alors que l'Intendant ne cessait de parler sur le même rythme. Beaucoup aurait cru, en le voyant, qu'il était complétement fou à discuter ainsi, mais en cet instant les avis extérieur aurait eut le même effet que l'eau qui dégoulinait sur son visage: aucune importance. Il parla donc de ses manoeuvres politiques, les assasinats qu'il avait ordonné, donna des nouvelles des personnes vivant avec lui. Il parla surtout de Mélodia l'appelant "notre fille" et de la dernière recrue des Ombres: Mist. Il continua ainsi encore et encore à tel point que la fine pluie fini par passer au travers du tissue et commença à le faire frissoner. Il ne ressentait plus aucune sensation à partir des genoux, le bas de sa tenue serait vraiment en sale état et ses jambes avaient du prendre une jolie teinte violacé. D'un autre point de vue, on aurait pu croire qu'il s'infligeait une forme de torture. Il termina son étrange conversation, avec l'esprit imaginaire de sa femme, par l'évocation d'une certaine Elyndrael Darkraven.

- J'ai rencontré une couturière très talentieuse dernièrement. Je suis certain que son travail te plairai. Oui, elle jolie... enfin c'est un faible mot pour la décrire mais là n'est pas la question. Comment ? Tu penses que j'ai des sentiments pour elle ? Même si c'était le cas, ce n'est qu'une humaine et on n'appartient pas vraiment au même monde... Oui, mais toi c'était différent... Bon d'accord c'est presque la même chose mais... Vraiment ? Peut être que tu as raison, hélas je crois que j'ai déjà tout gaché. C'est peut être mieux ainsi, comme ça il n'y a pas de risque qu'on me prenne à nouveau mon coeur...

Comme auparavant, presque chacune de ses phrases furent marquées par de légères pauses. Une plus longue s'installa finalement et un petit sourire se figea sur son visage dégoulinant d'eau de pluie mélangée à ses propres larmes. Il conclut ce long échange, apparaissant pour un monologue à Elyndrael et Malius, d'une voix laissant transparaitre une douleur profonde mais également un peu d'espoir.

- Tu as toujours su trouver les mots pour me redonner le sourire, tu nous manques Miranda...

Il se tut enfin restant immobile à observer ce rectangle de terre, se receuillant en silence. Il entendit des bruits de pas mais ces derniers semblaient si lointain qu'il n'y prêta pas attention. Il supposa qu'il s'agissait de Mélodia. Elle venait elle aussi se receuillir chaque année mais arrivait souvent plus tard que lui, laissant à celui qui l'avait adopté un peu de temps pour être vraiment seul. Il sentit qu'on le recouvrait d'un vêtement et que la pluie ne chuteait plus sur sa tête. Il reprit pleinement conscience de son environnement alors qu'une main se posait sur son visage. Il ne lutta pas quand on fit pivoter sa tête et fut à la fois surpris et effrayé en reconnaissant la personne qui se tenait à ses côtés. Il n'osa pas faire le moindre geste alors qu'elle caressait tout doucement sa joue. De nombreuses pensées fusèrent dans son esprit.

*Comment elle savait que je serai ici ? Pourquoi est-elle venue ? Est-ce qu'elle m'a entendu ? Depuis combien de temps elle est là ? Que va-t-elle faire des informations qu'elle a entendu ? Que dois-je faire ?*

Il paniquait totalement, une grande partie de ce qu'il avait dit aurait pu le faire tuer si c'était répété à des hommes de lois ou simplement transmis en masse au peuple. La colère montait en lui d'avoir été aussi imprudent. Il considéra un instant l'option de l'éliminer immédiatement, cependant tout cela disparu quand elle lui parla. Elle voulait qu'il la pardonne, mais pourquoi ? L'incompréhension marqua de nouveau les traits de son visage. La faute était sur lui pour ce qui c'était produit, il n'avait donné aucune explication à ses gestes. Comment aurait-elle pu deviner tout ça ? Il balbutia totalement perdu, mais elle ne lui laissa pas l'occasion de continuer, le prenant dans ses bras. Il ne savait pas comment réagir et alors une tempête commença à balayer toutes les pensées qui passait dans sa tête. Son corps se mit à tremble car, enfin sortit de sa transe, il ressentait les effets du froid qui ravageait son corps. Bien entendu la peur emplifiait encore les convulsions.
Les derniers mots, qu'Elyndrael prononça, finirent de vaincre l'Intendant. Sa phrase ne signifiait qu'une seule chose: elle était là depuis le tout début. Elle connaissait donc tous les secrets qu'il avait dit à sa défunte femme, elle savait qu'il ressentait des choses pour elle et surtout elle l'avait vu faible. Lui, qui apparaissait devant tous et surtout les puissants comme un homme qu'on ne peut briser qu'avec un bâton. Il se retrouvait à la merci d'une simple couturière...

Son esprit ne réagissait plus du tout alors que ses yeux commençaient à se voiler lentement mais surement. Comment avait-il pu être si facilement vaincu ? Ses bras tremblant commencèrent à se déplacer pour entourer le corps de la jeune femme. Il parvint finalement, non sans effort, à l'étreindre contre lui. Ses bras semblaient dépourvu d'énergie mais il serra autant qu'il le pu. Il chercha à croiser son regard mais tout lui apparaisait floue. Il parvint tout de même à atteindre ses lévres avec les siennes. Ils avaient tout deux les lévres gelés mais cela n'avait pas grande importance. Il ferma les yeux sur une dernière pensée.

*Comment a-t-elle pu détruire ma volonté aussi aisément ?*
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Mer 31 Déc - 12:49

J'avais entendu tous, chacun de ses mots, je savais se qu'il avait fait mais je n'avais pas peur, peut être parce que je ne suis pas aussi blanche qu'il le pense. Moi qui avait tué depuis mon plus jeune âge, j'avais même tué ma famille. Je savais que je m'étais trompé à son sujet, qu'il était capable d'aimer et qu'il avait des sentiments pour moi. J’espère que ce que je lui avais dit le rassurait sur le fait que rien n'était gâché entre lui et moi. En revanche, il avait eu l'air surpris et surtout effrayé par ma présence, peut être à cause de ses confessions sanglantes, avait il peur que je le trahisse, que je raconte tous cela, mais je savais comment le rassuré, mon secret, j'allais lui confier si cela pouvait le rassurer, il serait donc le premier à savoir.


Je sentis ses bras autour de mes hanches, il ne semblait avoir plus aucune force mais me serrait tous de même contre lui, il était tremblant, puis nos lèvres se trouvèrent, et si mes lèvres étaient gelé, mon corps était brulant, habitué au température basse, je m'étais adapté au fur et à mesure des années. Je le serrant contre moi pour essayer de le réchauffer, prolongeant le baiser quelques seconde encore. Lorsque j'y mis fin je regarda la tombe en gardant Mordred contre moi en lui caressant la joue.

-Je suis ravi de vous rencontrer Dame Miranda, je....je n'ai pas eu une enfance facile, je n'ai jamais était désiré par mes parent et ils ont passé des années à me le faire comprendre, peu leur importait que je ne sois qu'une enfant. Il y a eu beaucoup de soir d'hiver où je dormais dehors parce qu'il me refuser dans la maison, je pouvais passer des semaines entière dehors, à grelotter dans le froid en cherchant à manger. Et un jour j'ai tué, je n'avais que sept ans à l'époque, j'étais affamée et je n'ai laissé aucune chance à l'autre. A partir de ce jour, j'ai compris que je pouvais changer ma vie....et...et j'ai recommencé. Ma soeur qui devait hériter de la boutique de mes parents, mourut, tous crurent qu'il s'agissait d'un suicide et mes parents me firent héritière de leur bien et m'apprirent le métier, mais plus les années passèrent, plus ma rancœur grandissait. Finalement eux aussi perdirent la vie et la encore tous pensèrent à un suicide......personne ne savait....je suis la seul à connaitre la vérité...vérité que j'ai garder pendant toute ces année....

Je marqua une pose en baissant la tête, c'était la première fois que je ressentais de la culpabilité, comme si le fait de me confier à la défunte, me faisait prendre conscience de certaine chose. Ma voix tremblait lorsque je repris ma confession, j'avais peur, peur que Mordred en entendant ça me rejette, mais je n'avais pas peur de la mort. Je la connaissais, je l'avais affronter à plusieurs reprise.

-C'est moi qui est tué ma soeur et mes parents, ceux qui m'avait détesté, ceux qui ne comprenaient pas pourquoi j'étais ainsi attachée à la vie, ceux qui malgré le lien du sang, souhaitaient ma mort sans oser le faire eu même.....mais je ne pensais pas que des pulsions meurtrières vivaient en moi, sous le magasin, dans la cave, beaucoup d'homme sont mort....la plus part du temps pour me calmer et le pire c'est qu'au fil des années, j'ai appris à les faire souffrir sans qu'ils ne meurent rapidement.....Je ne suis pas blanche, mais souiller par le sang.....je ne l'ai jamais dit à personne et personne ne m'a jamais soupçonné.....Puis j'ai rencontré un homme....

Je me tourna vers l'intendant et lui fit fasse, je pris ses mains dans les miennes, les serrant, tremblante, mais pas à cause du froid, j'avais peur, pour la première fois depuis longtemps.

-Un homme que je voyais comme inaccessible pour une femme du peuple....et on ne m'a jamais apprit ce qu'était l'amour et je ne comprenais pas ce que je ressentais pour lui...parce que c'était la première fois que je ressentais de tel sentiment....j'étais une femme froide, renfermé et meurtrière et en un regard...cet homme à tous brisé. Je l'aime.....et je....maintenant qu'il sait...je remet ma vie entre ses mains....je le laisse décider si il me garde auprès de lui ou si il rend publique ce qu'il vient d'entendre et me condamne à mort....quoi qu'il décide mes sentiments pour lui ne changerons pas.....je...je suis heureuse de l'avoir rencontré....

J'avais tous déballé, toute ces années de secret sanglant, j'avais tous dit, tous se que je ressentais, je n'avais plus qu'une peur, qu'il me repousse, mais je ne pourrais lui en vouloir, qui voudrait d'une meurtrière. Je baissa la tête, incapable d'affronter son regard, je lâcha ses mains et serra ma robe entre mes doigts. Je réalisais que mon avenir, Mordred le tenait entre ses mains. 
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Mer 31 Déc - 22:31

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

L'hybride sentit la chaleur se transférer du corps de celle qu'il étraignait vers le sein. Cela le réchauffa légérement bien que là il aurait eut besoin d'un bon feu de cheminée et de vêtements sec pour que ses grlotements se calme et cesse. Il apprécia se baiser même s'il fut un peu trop bref à son gout. Mais de toute manière il n'avait pas pu réellement le savourer à cause de ses lévres engourdies. Elle tourna la tête tout en recommençant à caresser sa joue. Il appuya son visage contre l'épaule de la jeune et l'écouta se livrer comme il l'avait fait auparavant, sauf qu'elle était pleinement conscience qu'il l'entendait. Était-ce parce qu'elle s'en voulait de son indiscrétion ? Ou simplement parce qu'elle voulait lui montrer qu'elle tenait à lui plus qu'à tout autre chose ?

Les révélations étaient macabre et il aurait immédiatement fait arrêter n'importe qu'elle autre personne. Cependant, elle savait de quoi il était capable, quel monstre il était en réalité. Surtout que là, ce n'était pas juste par plaisir qu'elle avait commis ces quatre crimes: c'était pour survivre et puis par vengeance, tout comme il avait tué à petit feu son beau-frère. Alors dans ces circonstances comment aurait-il pu la juger ? Il la comprenait peut être plus qu'elle ne pensait, vue qu'il n'avait pas évoqué les circonstances de la mort de Miranda ni celle de son frère. Cependant il redoutait la suite, bien qu'il la devinait aisément suite au rapport de disparition fréquente dans le quartier du logement de la couturière.

Il ressentit de la tristesse pour elle, surtout quand il sentit que l'humaine baissait la tête. Il supposa que c'était la première fois qu'elle exprimer cela à voix haute ou du moins devant quelqu'un. Il trouva dans la peine d'Elyndrael un peu de force et augmenta légèrement la pression qu'il exerçait sur son corps, remontant ses bras le long du dos de la coutrière. Il voulait lui faire comprendre qu'il était là, comme elle l'avait montré quelques instants auparavant. Il écouta donc attentivement la suite de son monologue, ne manquant pas de remarquer l'empreinte de la peur dans sa voix. Il aurait voulu lui dire qu'il comprenait et qu'elle n'avait pas ou plus à le craindre mais il ne souhaitait pas l'interrompre. Il comprenait qu'il fallait qu'elle aille jusqu'au bout pour lâcher prise.

Elle finit par confirmer les soupçons qu'il avait et qu'il aurait immédiatement du véfifié si elle ne l'avait pas charmer bien avant aujourd'hui. Comment se faisait-il que jamais personne ne l'ait soupçonné ? Ce n'est pas comme si elle avait un visage d'ange, on pouvait voir la froideur si on avait l'oeil entrainné. Peut être que ses charmes jouaient en sa faveur comme le démontrait le fait qu'elle était en train de conquérir l'un des hommes les plus puissants de ce royaume. D'ailleurs il se demandait comment il était possible que tout ça est échappé à Mist, à moins que... à moins que le chat, qui les observait tout deux, est volontairement fait échouer l'enquête ou se soit arranger pour qu'elle ne la pousuive pas. C'était tout à fait son genre et Mist aurait très bien pu accepter en échange d'un service de Malius. Mordred se demandait si parfois c'est à lui que les Ombres obéissaient ou à se chat à l'esprit complexe.

Il releva la tête quand il sentit le visage de l'humaine pivoter dans sa direction. Il la fixa tout comme le fit tentant de montrer de la douceur à travers les traits de son visage. Hélas entre les larmes qui avait couler, la peine apparante et l'eau il était difficile de montrer une quelconque émotion positive. Il serra ses doigts autour des mains de la jeune femme se préparant aux dernière paroles qui lui étaient directement destinées. Il l'écouta jusqu'au bien qu'il ne put soutnir son regard se sentant plus honteux encore qu'auparavant. Il était son premier amour et il l'avait si durement repoussé. Elle disait l'aimer et peut être que c'était vrai cependant il n'avait ni la force ni la certitude que cela soit partager. Il finit par de nouveau la regarder, quand elle termina, mais elle lâcha tout contact avec lui autant visuel que physique comme si elle se préparait à recevoir son jugement et que ce dernier ne serait pas clément. Il n'hésita pas une seconde et plaça sa main droite sous le menton d'Elyndrael afin qu'il puisse contempler son visage. Il prit la parole avant qu'elle ne détourne de nouveau les yeux, non sans quelques hésitations et tremblements dans la voix.

- Vous n'avez pas à avoir peur de moi... je... je ressens des sentiments pour vous. J'ignore si je parviendrai à vous offrir ce que vous désirez mais... nous pouvons essayer. Si quelqu'un mérite que je m'ouvre à nouveau... c'est sans doute vous.

Malgré tout ce qui c'était passé et tout ce qu'ils savaient l'un de l'autre, malgré même les sentiments il continuait à la vouvouyer. Peut être que cela rendait les choses moins réelles pour lui. Cependant c'était aussi une marque de respect, bien qu'elle avait dit l'aimer, elle ne l'avait pas autorisé à la tutoyer, même si au vue des baisers déjà échangés, ils avaient passé ce cap depuis longtemps. Il attendit donc sa réponse, peut être qu'elle souhaitait tout ou rien, mais il ne poouvait lui offrirf mieux pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Jeu 1 Jan - 13:51

J'avais peur, les battements de mon coeur c'étaient accélérés. Il lui suffisait d'une parole pour que ma vie s’arrête aussi brutalement qu'elle avait commencé. Je pouvais fuir, il ne paraissait pas vraiment en état de courir donc je n'avais qu'à partir et le laisser la. Faire croire qu'il avait halluciné n'aurait pas non plus était compliqué vue son état mais je ne voulais pas. Je ne voulais pas le laisser là. Je ne voulais pas fuir. J'allais affronter mon passé, quoi qu'il m'en coute. Et si j'en survivais, j'améliorerais mon futur. 


Je sentis ses doigts sous mon menton, remontant mon visage, je n'eus pas le temps de détournée le regarde, il pris la parole. Je l'écoutai et je fus soulagé comme jamais. J'étais heureuse d'entendre ses mots, c'était pour moi merveilleux. Je lui adressa un sourire rassuré, non seulement il n'allait pas me condamné à mort ou autre, mais en plus il ressentait des sentiments pour moi. Je nageais en plein rêve. J'approchai mon visage du sien et déposa un baiser sur ses lèvres, lui offrant un léger baisé puis je plongea mon regard dans le sien.

-Je ne désire qu'être avec vous Sir... donc pour moi ça vaux la peine d'essayer.

Je le serra contre moi, j'étais sans doute la femme la plus heureuse à ce moment là. Je le garda contre moi en souriant, puis je le senti grelotter contre moi, forcement, la pluie avait traversé ses vêtements. Il allait tomber malade si ça continuait, quand à moi j'étais trempée aussi. Je le releva et l'aida à rester debout.

-Je ferais mieux de vous mettre au chaud, il ne serait pas bon que vous tombiez malade....de plus vos vêtements sont dans un piètre état.

Je lui laissa le temps de dire au revoir à sa défunt épouse avant de l'entrainer vers la ville. Je déambulai dans les rues en le soutenant, cachant son visage sous la capuche afin que personne ne le reconnaisse et le voit dans cet état. C'était préférable pour lui. Une fois devant mon magasin je poussa la porte et le fit rentrer dans la boutique. Laurianne et Serena me regardaient bizarrement mais ne firent aucune remarque. J'étais parti avec un chat et je revenais avec un homme. Je me dirigeais vers les escaliers qui menaient à mes appartements, je refuser de le laisser rentrer au palais dans un état pareil. Je l'aida à grimper les escaliers et une fois dans le salon, je le fis s'asseoir sur le canapé et allât lui préparer une boisson chaude que je lui servis par la suite, il s'agissait d'une simple infusion de plante.

Pendant qu'il la déguster pour se réchauffer, je fila dans la chambre et prépara la baignoire et une serviette, j'enfilai ensuite une robe et mit l'autre dans une panière. Je retourna dans le salon et commença des allers retours entre les deux pièces pour lui faire couler un bain chaud.   
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Jeu 1 Jan - 17:09

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

Le baiser ne fit aucun effet à Mordred é cause du froid, s'il restait plus longtemps ici il allait finir par se transformer en bloc de glace. Il avait l'impression qu'il avait déjà perdu ses mains et ses peids et que son visage allait commencer à se craqueler pour finalement tomber en morceau. Nonobstant il tenta de sourire à Elyndrael après qu'elle eut répondu, mais entre ses tremblements et ses sensations faussées, cela ressemblait plus à un tic nerveu. Il se laissait aller contre elle, commençant vraiment à claquer des dents, signe qu'il ne supportait plus du tout l'humidité qui avait envahit ses vêtements rendu mordante par les températures basses de cette saison. S'il s'en sortait avec un simple rhume, ce serait pas mal. Il fut donc soulagé de voir que l'humaine avait compris qu'il était temps de rentré.
Il fit de grands efforts pour se relever, avec l'aide de celle qui allait peut être devenir le centre de son cercle intime, mais la position qu'il tenait depuis plusieurs dizaines de minutes avait rendu ses jambes molles. Il tituba donc avant de s'étaler dans la boue. Nul doute qu'il allait falloir beaucoup de temps pour rendre à la tenue la propreté qu'elle avait quelques heures plus tôt. Il leur fallut pas moins d'une minutes à parvenir à le remettre sur ses pieds. Oui, soulever un quasi poids mort n'est pas simple surtout pour une femme de taille inférieure à celle du conseiller et qui ne samuse pas à soulever des kilos de métaux tous les jours. Il répondit enfin à la jeune femme bien qu'il ne fut pas sur d'être compris.

- En eff...et ... serait miu. Navr bour vêt... vêtment.

Non décidément se taire serait mieux que de parler une langue étrange à mit chemin entre celui d'un fermier du nord et un homme ivre. Il tourna la tête vers la tombe de sa femme comme pour lui dire un aurevoir silencieux avant de partir, puis ils partirent suivit pas une petite créature au pelage noir qui semblait trouver la situation très risible. Il atteignèrent la citée tant bien que mal, passant devant les gardes des portes qui ne leur prétèrent même pas un regard. Il aurait pu être gravement blesser qu'ils n'auraient pas bouger plus, décidément il n'y avait que ceux qui avait la chance d'être née noble ou d'avoir eut une destinée exceptionnelle ayant du pouvoir qui avait une chance d'être secouru, sinon les autres pouvait bien mourir. Bien sur. ce n'était pas toujours le cas mais bien souvent l'homme était quelqu'un d'égoïste même avec ses semblables. Il le savait très bien, en étant un exemple parfait.
Mais bon il n'allait pas mourir de toute manière et ils étaient dans la citée. Il pensa qu'elle menait au palais mais réalisa après quelques temps qu'elle le menait dans le quartier où se trouvait la boutique de couture. Mordred se laissa entrainer, il aurait pu tenter de résister mais ça n'aurait pas changé grand chose au final. Il entrèrent donc tous les trois dans le magasin, puis on le fit monter les escaliers, ce qui était une épreuve en soi. Ils y parvinrent tout de même et fut soulagé d'enfin s'assoir. Il fut content de se retrouver avec une boisson chaude entre les mains bien que la différence de température lui donna la sensation qu'il était en train de se brûler. Il déglutit pour ne pas lâcher la tasse et supporta la sensation jusqu'à ce que ses mains se réchauffe un peu.

Il était tellement concentré à fixer la tasse qu'il n'entendit pas les voix s'élever au rez-de-chaussée. C'est lorsqu'il entendit des pas rapide dans les escaliers, il tourna la tete lorsqu'une silhouette connue fit irruption dans la pièce où il se trouvait alors qu'Elyndrael revenait vêtu d'un nouvelle robe. C'était une démone, nul dout la dessus et bien sur l'intendant l'avait reconnue. Hélas il venait de se bruler la langue après avoir prit une gorgée de l'infusion et n'avait pas vraiment la capacitée de parler pour le moment. Le long manteau noir de Mélodia tomba de ses épaules alors que ses mains glisser sur ses hanches pour s'emparaient des deux dagues longues qui s'y trouvait. Elles les avaient sans doute suivit depuis qu'ils étaient entrés dans espalion et nul doute qu'elle le croyait en danger ici. Il tenta de bouger mais il ne réussit qu'à renverser la tasse alors qu'un chat riait.

- J'ignore qui tu es mais personne ne touche à mon père sans en payer le prix !

La démone s'exprimait froidement, alors qu'elle fusillait l'humaine du regard, prête à combattre.

-
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Jeu 1 Jan - 18:07

Je faisais des allers et retours, sans vraiment pensé que quelqu'un viendrait chez moi. Du coup je fus étonner de voir débarquer une jeune femme et armé en plus. Non mais pour qui elle se prennait?! On n'entre pas comme ça chez les gens. Je la regarda de haut en bas, mon visage se referma, je redevenais froide face à elle. J'écoutai ses mots puis j'éclatai de rire, elle osait pénétrait chez moi et me menacer, en voila une qui ne manque pas de culot. Je la regarda froidement et claqua ma langue d'un air agacé.

-Pour commencer tu vas ranger tes cures dents et vite fait. Ensuite quand on entre sans autorisation chez quelqu'un la moindre des chose c'est de ce présenter et de dire bonjour, à moins bien sur que tu ne soit qu'une femme impolie...ce qui ne m'étonnerais pas vue comment tu es arrivée chez moi en me menaçant...

Je m'approcha de l'homme que j'aimais sans lui jeter un seul regard, je ramassa la tasse et alla la poser sur une table. Je remplis rapidement un bol de lait que je posa au sol.

-Voilà pour toi Malius quand à toi jeune fille...... J'ai préparer un bain chaud pour ton père, ça lui fera le plus grand bien, quand à ses vêtements il a sa dernière commande de prête dans ma chambre. Maintenant tu peux décider de faire mumuse avec tes cures dents et essayer de me planter, à tes risques et périls ou avoir intelligence d'attendre que ton père aille mieux. De plus je pense qu'il est assez grande pour ce laisser toucher si il le souhaite et je doute fortement que tu es tué chaque femme avec qui il a partagé sa couche.....donc soit tu part d'ici soit tu pose tes fesses sur ce canapé et tu patiente, soit tu m'aide à mettre ton père dans son bain!

Je me dirigea vers Mordred sans rien ajouter d'autre et le pris doucement contre moi, mon regard changea devenant doux en le regardant, je pense que sa fille est assez intelligente pour voir que la santé de l'intendant me préoccupais davantage que ma propre vie. Je pris son bras et le passa autour de mon cou et l'aida à se lever, puis je me dirigea vers ma chambre où la baignoire se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Ven 2 Jan - 20:21

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

Mélodia ne comprenait pas vraiment la personne qui se trouvait face à elle. Elle était en train de rire alors qu'une démone armée la menaçait, nul doute que la folie devait l'avoir atteinte. Cependant devint rapidement aussi froid que celui de la démone. Des cures dents ? C'était femme avait réellement perdue l'esprit, les dagues de la démones auraient pu lui prélever des morceau de chair comme si elles coupaient du beurre. Un coup net pourrait l'égorger ou l'éventrer et elle, elle pensait que c'était des jouets ? La suite de ses paroles étaient tout aussi insencées. À moins qu'elle ne soit qu'une simple d'esprit, cela était tout aussi possible. Cependant, elle ne s'énerva pas de la provocation. Ce n'était pas la première fois qu'ontentait de l'énerver pour lui faire perdre ses moyens et ça ne serait sans doute pas la dernière. Avant ça aurait pu marcher, mais depuis elle avait retenue la leçon, "provocation" est souvent synonyme de "piège" dans ce genre de situation. Elle ne bougea donc pas attendant qu'elle fasse un signe hostile pour intervenir. Cependant se ne fut pas la cas. Elle se déplaça oui, elle la démone en fit de même comme un mirroir mais aucun geste qui pourrait être interprêter comme agressif.

Le félin fut tout content qu'on pense à lui dans cette situation si délicate et ne se fit pas prier pour aller laper le contenue du bol, non sans un certain plaisir.

Mélodia toisa Elyndrael un fois de plus mais cette fois, on pouvait remarquer que les paroles de l'humaine semblait l'affecter. Son visage semblait se déformer de plus en plus sous le coup de la colère et du dégout. La première partie de la choqua pas autre mesure de nouvelle provocation incensé, comme si elle la femme avait des envies suicidaire. Elle espèrait quoi ? Pouvoir désarmer une démone qui avait deux fois plus d'expérience au combat que l'age qu'avait la coutrière ? Par contre la suite l'atteint réellement, comment elle osait dire ça. Surtout aujourd'hui. Pourquoi se vanterait-elle de ça ? À moins, à moins que ce soit vrai... Mélodia se tourna vers son père, le dégout se lisant sur ses yeux et une forme de rage sur le visage. Elle rangea ses dagues alors qu'elle inspirait profondément. Elle parla alors d'un ton très colèrique pour l'humaine mais pour les oreilles de l'Intendant le ton était tout autre:

- Aujourd'hui ! Comment oses-tu ?! Je te déteste !

Puis elle prit la fuite, apèrs avoir ramassé sa cape, aussi vite qu'elle était arrivée. Elle n'avait pas crié rendant sans doute les mots de moindre violance pour Malius et Elyndrael. Cependant pour Mordred c'était tout autre, les mots étaient déjà violent en soit venant de sa propre fille mais surtout, elle avait utilisé ses pouvoirs. Les fissures qui c'était créées sur la vitre de la fenêtre se situant derrère le canapé en était la preuve. Ainsi que l'état de l'hybride. Il était figé alors que les mots semblaient s'être encrer dans sa tête par une notre volonté que la sienne. Il porta ses mains tremblantes à ses oreilles et essuya les quelques goutes de sang qui étaient apparut. Elle aurait pu faire bien plus de dégâts mais elle avait minimisé l'impact.

Il se tourna vers la jeune femme qui n'avait visiblement pas comprit ce qui c'était passé. Il n'en dit rien, après tout cela était son problème même si les mots qu'elle avait utilisé l'avait placé là. Il marchait avec encore moins de facilité après le choc que venait de subir ses tympans et il tribucha à plusieurs reprises même sur ce court trajet du salon à la chambre. Elle l'assit sur le lit et elle sortit, désirant visiblement lui donner une forme d'intimité pour son bain. Cependant il ne bougea pas, les mots résonnaient toujours à ses oreilles. Non à cause du pouvoir de son de sa fille mais à cause de ce qu'elle avait dit. Il fini par chuter totalement sur le lit, il semblait totalement vide perdu de nouveau dans son esprit. Pourquoi cela devait-il se passer ainsi ? Il aurait voulu y aller en douceur avec Mélo pour ne pas la brusquer, elle qui porter encore plus le poids de sa femme défunte sur les épaules. Mais non, tout se passait de la pire manière. Pourquoi c'était-il levé aujourd'hui ? Il aurait du rester coucher. Pourquoi Malius lui faisait ce coup là ? Il n'aurait peut être pas du accepter sa compagnie il y a des années sur cette même tombe.

Il entendit quelqu'un toquer faiblement à la porte. C'était sans doute Elyndrael qui venait voir s'il s'en sortait. Il n'avait pas bougé, étendu sur le lit, les bras écartés. Il ignorait combien de temps c'était écoulé depuis qu'elle l'avait laissé. Quelques secondes, plusieurs minutes ? Des dizaines de minutes ? Il avait perdu tout repaire. Était-il toujours Intendant de ce royaume ou est-ce que ça aussi, c'était partie en fumée...
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Lun 5 Jan - 9:56

J'y avais sans doute était un peu forte, mais je n'avais pas non plus l'habitude de me faire menacer ainsi et j'avais laissé faire mon instinct de survie face aux armes de la damoiselle, de ce faite j'avais sans doute été méchante. Ce qui n'allait pas arranger les choses, la fille de l'intendant aller sans doute l'empêcher de me fréquenter où je ne sais quoi faire d'autre pour nous éloigner. Évidement je comprenais parfaitement sa réaction, je regardais la porte de la chambre, puis Malius, je n'aurais pas du suivre ce chat, j'aurais du me doutais qu'il allait préparer quelque chose, mais comment j'aurais pu savoir que l'intendant avait eu une fille avec sa défunte femme. Voilà encore une interrogation, sa fille semblait bien plus âgée que moi, au moins le double, ce qui me fit m’interroger sur l'âge de l'homme qui avait pris mon coeur, il avait visiblement l'âge d'être mon père voir même mon grand père. C'était troublant, il paraissait si jeune, enfin au moins trente ans, pourtant sa fille devait avoir le double de mon âge, c'était troublant.

Je soupira en passant une main sur mon visage, je sens que ça va être compliqué, mais je n'allais pas faire demi tour, pas pour ça. Je regarda la porte de la chambre, cela faisait un moment qu'il était à l'intérieur, je toqua doucement un fois mais je n'obtins aucune réponse, je toqua une autre fois, puis une troisième fois. Je commença à m’inquiéter et toqua une nouvelle fois.

-ça va? 

J'ouvrai doucement la porte en passant la tête, je le vis sur le lit allongé, j'entrai et m'approchai de lui doucement. Avec ce que j'avais dit, peut être m'en voulait il, sans compter les mots que la demoiselle avait dit à son père, peut être cela l'avait affecté. Je m'assis sur le lit mais je n'osais pas le prendre dans mes bras, je tortilla mes doigts en baissant la tête, j'avais même peur de le regarder.

-Je...je suis désoler, je...j'ai peut être était un peu brutal avec votre fille....


Je ne savais plus quoi dire ni comment réagir, j'étais gêné. J'inspirai un bon coup et le redressa doucement en le serrant contre moi avec douceur, j'avais l'impression de le briser si jamais j'étais trop brusque.  


-Je suis sur qu'elle ne voulait pas dire cela, ce jour est difficile pour vous comme pour elle.....je...je suis désoler je n'aurais sans doute pas du venir sur la colline.


Je lui caressa doucement les cheveux, j'essayais de le rassurer comme je pouvais mais je n'étais pas vraiment doué pour cela. J'avais même peur d'avoir dit quelque chose qui ne fallait, j'étais mal pour lui et c'était douloureux de le voir dans cet état.   
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Lun 5 Jan - 14:22

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

L'hybride tourna légèrement la tête lorsqu'il entendit la porte s'ouvrir. Un instant il c'était dit que tout cela n'était peut être qu'un cauchemar, mais lorsqu'il reconnue Elyndrael, il comprit que ça n'en était pas un. Est-ce que c'était mieux ainsi ? Il commençait à se le demander. Peut être que tout ceci n'était qu'un signe du destin. Une chance qu'on lui offrait de changer de vie ou du moins de se ranger avant qu'il n'aille plus loin et finisse par tout perdre vraiment. Il l'observa elle qu'elle s'approchait en toute discrétion. Comment avait-il pu dériver à ce point à cause d'un simple jeune femme ? surtout que si on regardait bien elle devait avoir quoi ? Vingt-quatre, peut être vingt-cinq ans ? Il aurait pu être son arrière grand père. Même si en apparence la diffèrence ne choquerait pas, l'âge réel n'avait rien à voir. mais il aurait sans doute le temps d'approfondir toute ses réflexions. Surtout qu'il ne doutait pas que sa propre fille, si elle acceptait de lui parler un jour, n'hésiterai pas à poser ses questions là. Elle chercherait à le disuader par tout les moyens. Cependant, il avait essayé lui-même de se dissuader et ça n'avait pas vraiment marché. Il était vrai qu'elle l'avait vaincu alors qu'il était en position de faiblesse, peut être que demain tout serait plus clair dans son esprit.

Il l'écouta s'excuser mais de tout manière ce qui était fait, était fait. Nul besoin de demander pardon, il faudrait qu'il assume ce qu'il c'était produit, comme souvent quand lui ou un des siens faisait une bêtise. Il la laissa le relever et apprécia l'attention nouvelle qu'elle lui portait. Il aurait tout le temps nécessaire pour regretter demain, autant faire que cette journée ne soit pas totalement gâcher par les événements précédents. Il caressa le dos de la jeune femme du bout de ses doigts tout en lui répondant aussi chaleureusement qu'il pouvait le faire:

- Peut être que vous n'auriez pas du venir... Mais ce qui est fait est fait. C'est peut être une volonté qui nous échappe qui a fait que les choses se sont passés ainsi. Il faut accepter ce qui c'est passé et continuer.

Que voilà de belle parole pour uen personne qui se rendait sur la tombe de son ancienne femme, tous les ans depuis plusieurs décénies. C'était d'ailleurs la seule chose qui contredisait ses dires. L'exception qui confirme la règle sans doute. Il se redressa un peu plus abandonnant les caresses pour observer la baignoire toujours fumante. Peut être ne c'était-il pas absenter tant de temps que ça dans son esprit. Cependant quand il regarda ses vêtements il soupira. il plngea son regard dans ceux d'Elyndrael et demanda avec une certaine gène:

- Euh... vous pourriez m'aider à me dévétir ? Entre l'état des vêtements et la force qui m'a abandonné... je crois que je n'y arriverai pas seul.
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Lun 5 Jan - 18:45

Les caresse de ses doigts sur mes épaules, cela me rassura, je l'écoutai parler, sans doute aurait il pu avoir raison si d'après la volonté dont il parle ressemble étrangement celle d'un chat, mais après tous, ce dernier pourrait justement être guider par cette volonté supérieur et si c'était vraiment le cas, les dieux avaient des délires vraiment particulier pour faire ça en ce jour. Accepter et continuer, oui, mais sa fille, je doute fort qu'elle soit d'accord avec lui et je sens que ça n'allait pas s’arrêter là, j'avais le pré-sentiment qu'elle reviendrait me voir, j'allais devoir trouver de quoi me protéger contre elle, je l'avais provoquer et largement sur-estimer mes capacité, je ne suis pas une combattante, plus une experte en torture. Nul doute qu'il lui serait facile de me planter les dit cure-dent dans mon ventre. Pour la première fois j'avais peur, peur de pouvoir mourir, de ne plus revoir Mordred, bien qu'inquiète je préféra ne rien montrer.

Je rougis en l'entendant, l'aider à se...déshabiller, je sentis une bouffer de chaleur m'envahir, par tous les dieux, mais je ne pouvais le lui refuser, il était en effet pas vraiment en état de le faire seul et je ne pouvais pas le laisser dans cette tenue, d'abord parce qu'elle était trempé et sale, mais en plus on dirait un de ces mendiants dans les rues d'Espalion, les garde ne le laisseront pas entrer au château et puis ce serait un crime de le laisser dans une tel tenu.

-ou...oui.....

Je respira un bon coup, c'était plus un couinement qu'une réponse cohérente, je me leva et me mis à genou devant lui, j'étais rouge tant j'étais gênée. J'approchais mes doigts tremblant de son torse et commença à défaire son haut, les tremblements ne m'aidaient pas vraiment. J'inspirai en fermant les yeux puis j'expirai et porta de nouveau mon attention sur les attaches, j'en vint finalement à bout et lui retira son haut, mon regard passait sur son torse comme une caresse, bordel, il est plus musclé que dans mes souvenirs, des images de notre première rencontre au château vinrent envahir mon esprit et je secoua la tête pour les en faire sortir.

Me relevant j'allai mettre le haut dans une panière avec ma robe et revint vers lui et me stoppa nette en comprenant ce que j'allais devoir retirer, je respira un bon cou et m’agenouillai de nouveau face à lui et retira ses chaussures. Me relevant, je l'aida à ce mettre debout et déboutonna son bas en tournant la tête, le rouge refusait littéralement de quitter mon visage et les bouffer de chaleur s’intensifièrent. Je baissa son bas et le fis s'asseoir pour lui retirer plus rapidement et jeta dans la panière son bas. Je l'aida à se lever en regardant bien dans ses yeux pour que mon regard ne dérive pas sur autre chose et l'aida à aller vers la baignoire et se mettre dedans. Puis je me tourna en baissant la tête.

-Je...euhm...vous...vous avez encore besoin de mon aide ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Mar 6 Jan - 14:30

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

l se doutait fortement que sa demande entrainerait une réaction identique à la sienne, à la couturière mais après tout si elle l'avait emmené ici, cela voulait aussi dire qu'elle en acceptait les conséquences. Il l'observa alors qu'elle semblait tout à coup bouiller au niveau des joues. Elle comprit cependant qu'il n'était pas vraiment dans un état qui lui permettait de faire cette simple action seul. Elle accepta donc, non sans une légère hésitation dans sa voix. Ou alors était-ce quelque chose d'autre. Il sourit à cette idée, mais ne l'avait-elle pas déjà vue torse nue ? Visiblement cela n'aidait pas vraiment, elle était encore plus rouge alors qu'il était encore habillé. Peut être qu'un verre lui aurait fait le plus grand bien avant de commencer cette fastidieuse opération. Elle ne sembla pas avoir plus de succès au début, mais parvint finalement à vaincre le systhème d'attache qu'elle avait elle même mis en place pour cette tenue. Il l'aida du mieux qu'il pue pour retirer les manches de cette chemise.

Il l'observa alors qu'elle sembla se figer quelques secondes alors qu'elle l'observait. Il finit par se demander si elle comptait vraiment lui faire prendre un bain. Puis elle secoua la tête et s'éloigne afin de mettre l'habit dans un panier où se trouver déjà la robe que portait la jeune femme un peu plus tôt dans la matinée. Quand elle revint elle sembla avoir à nouveau un temps d'arrêt, mais cette fois si elle ne le regardait pas. Est-ce qu'elle n'avait pas pensé qu'elle devait aussi l'aider pour le bas ? Avait-elle une pensée étrange tout à coup, une pensée perverse peut être ? Ou tout simplement, se souvenait-elle, qu'elle avait une chose urgente à faire ? L'Intendant ne demanda pas, les deux premières suppositions étant délicate à formuler. Il aurait pu demander pour la troisième mais n'en avait pas vraiment l'envie à cet instant.

Elle enleva rapidement ses chaussures et l'aida à se relever pour déboutonner et commencer à retirer la pantalon. S'il avait rencontré Elyndrael dans d'autres circonstances il aurait supposé, au vue de son visage et à la chaleur qu'elle dégageait, qu'elle était fiévreuse. C'était possible au vue du temps passait sous cette pluie et ce froid, mais il pensait plus que c'était la situation qui la rendait comme ça. Il sourit donc un peu plus alors qu'elle finissait de le dévétir beaucoup plus rapidement que pour le haut. Son empressement fut réellement visible audn elle ne perdit même pas le temps d'aller poser le bas dans le panier mais qu'elle le jeta carrément. Il fit du mieux qu'il put pour ne pas rire, laissant échapper quelques soupir alors qu'elle l'aidait à rejoindre la baignoire.
Il s'installa le plus confortablement qu'il put, ignorant les brulures que subissait ses jambes et surtout ses pieds. Il serra simplement des dents quelques secondes puis se convaincu que la douleur était juste dans sa tête. En un siècle il avait eut le temps de comprendre ça, bien que dans ce cas c'était bien loin des blessures habituelles pour lui. Il se tourna vers Elyndrael quand elle parla de nouveau. Elle était de dos et légèrement courbé comme si elle ne voualit absolument pas voir l'homme dans l'eau. Il retrouva immédiatement le sourire et répondit d'un ton légèrement provocateur:

- À moins que vous ne pensiez que votre présence soit nécessaire dans ce bain, j'imagine que non. Sauf si vous avez aussi besoin de vous réchauffez également, bien sur.

Oui, c'était dit comme une invitation, après tout ce qui venait de se passer, il ne voyait pas pourquoi le reste de la journée devait rester maurose. Peut être que ça leur ferait un peu de bien de pensée à d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Mer 7 Jan - 16:35

Je rougis en entendant ses mots, il me provoquait, c'est vrai que j'avais quand même un peu froid mais je n'allais pas quand même allait dans le bain avec lui, mais en même temps je n'aimais pas être provoquer de la sorte, il me défiait là. Je me tortilla un instant les doigts, inconsciemment, n'est ce pas se que je voulais en l’amenant ici, après tous il était le premier à venir chez moi, je réfléchis aussi rapidement que possible. Après tous si cela continuait dans ce sens il me verrait nue un jour ou l'autre, je me retourna et le regarda, toujours aussi rouge et commença à défaire les lassés de mon corset.

-Eh bien...vue votre état, je préfère éviter de vous laissez seul et c'est vrai que j'ai un peu froid....faites moi un peu de place.....

Je lui adressa un sourire gênée, je ne suis pas du genre à me dégonfler face à une provocation, même si je dois avouer que je n'allais certainement pas faire ça tous les jours, enfin, je ne ferais pas ça avec tous le monde en tous cas. Je retira mon corset et le posa au sol avant de faire glisser ma robe au sol, je détourna le regard en me retrouvant nue face à l'intendant, cachant ma poitrine d'une main et du bras, et mon intimité de mon autre main, je devais être encore plus rouge qu'avant. Je passa un jambe dans l'eau en soupirant, elle était vraiment bonne, un vrai régale, j'y glissa mon autre jambe et m'assis dans le bain face à lui en détournant le regard. Mais pourquoi j'avais fait ça moi, pourquoi j'étais assise là,  nue face à lui, qu'aller t-il penser de moi maintenant, sans doute que je suis une femme facile à avoir. Je plaça mes longs cheveux noir sur ma poitrine pour cacher mes seins, j'osai un regard vers Mordred, je n'osai pas en revanche soutenir son regard.

-euhm...l'eau...l'eau est assez chaude pour vous?

C'était absolument nul, mais je ne savais plus où me mettre et comment réagir, il devait lui être habituer a voir une femme nue et devait sans doute s'amuser de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Mer 7 Jan - 18:20

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

L'Intendant l'observa alors qu'elle était dos à lui. Il supposa qu'elle devait être soit entièrement rouge, soit encore plus rouge, dans les teintes cramoisi peut être. Après tout, de ce qu'il en avait compris elle n'avait pas du se retrouver nue souvent face à quelqu'un du moins pas volontairement ou alors juste pour assouvir des besoins charnels et rien de plus. Ce qui rendait la situation beaucoup plus tendu. C'est sans doute une des raisons qui avait poussé Mordred à dire les choses de cette manière. Même s'il doutait qu'elle accepte, sa réaction permettrait peut être de crever l'abcés avant même qu'il ne vienne les démanger. À moins qu'elle ne choisisse de fuir comme la dernière fois. Il l'observa donc attentivement alors que l'eau le réchauffait et le détendait un peu plus au fur et à mesure que le temps passait.
Il la fixa alors qu'elle se tournait enfin pour le regarder et fut très surpris par sa réponse. Est-ce qu'elle n'attendait que ça ? Non, il ne pouvait croire qu'elle était ce genre de femme après qu'elle se soit autant livrée à lui. Elle était toujours aussi rouge donc cela la géné énromément. Il sourit donc imaginant qu'elle répondait uniquement au défi. On pouvait vriament faire de drôle de chose juste parce qu'on ne voulait pas se défiler. Il resta un moment sans bouger alors qu'elle retirait presque trop rapidement à son gout. Puis il finit par faire ce qu'elle avait demandé, à savoir, lui laisser de la place. Il se redressa donc, ce n'était pas le grand luxe comme baignoire mais elle était suffisemment grande pour les acceuillir tous les deux. Une fois sur qu'elle aurait assez de place pour venir le rejoindre, il reprit son observation. Il aurait sans doute pu passer pour un pervers avec le sourire aux lèvres mais il tenta de restait focaliser sur son visage. Il reprit le contact visuel au moment où la robe d'Elyndrael glissait lentement sur ses courbes. Il lutta pour ne faire aucun commentaire, car malgré qu'il aurait fait des compliments, il supposa que cela ne l'aurait pas aider à se sentir mieux. Il regarda dans la direction opposé le temps qu'elle rentre dans la baignore, histoire de préserver ce qui restait de pudeur à la couturière. Une fois qu'il fut convaincu qu'elle était bien installé, il revint poser son regard sur elle. Elle était sans doute encore plus génée qu'avant ce qui n'aida pas vraiment l'hybride à engager la discution. Il l'observait en silence à la recherche de quelque chose à dire, mais bien la question n'avait aucun intéret se fut elle qui engagea la discution. Toujours souriant, il se détendit un peu tout en répondant d'un ton joyeux:

- Oui, nul besoin que nous nous brûlions, il serait dommage que votre perfection soit altérer...

Il resta figer à cause de ses propres mots, comment avait-il pu dire aussi naturellement. Il colla sa main droite à son front signe qu'il n'en revenait pas et s'empressa de reprendre très géné.

- Ce n'est pas ce que je voulais dire... enfin, je ne dis pas que vous n'êtes pas parfaite, vous l'êtes mais... enfin vous comprenez non ?

C'était parfaitement clair, là c'est lui qui ne savait plus où se mettre. Il venait de s'embrouillez à cause d'Elyndrale, enfin plus parce qu'il la voyait aussi nue que lui que parce qu'elle avait dit quelque chose qui l'avait destabilisé. Il soupira avant de faire sans doute l'une des choses les plus nulle qu'on puisse faire dans ce genre de situation: l'arroser. Oui, Mordred pensa que c'était le meilleur moyen de détendre l'atmosphère. Après on n'a jamais dit qu'il avait réponse à tout...
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Jeu 8 Jan - 17:35

Je rougis à son compliment, ainsi il me trouvait parfaite, je le regardais se figer, quelque peu amuser, il tenter de se rattraper mais il cafouillait un peu et il se retrouva vite aussi mal à l'aise que moi. Je hocha la tête pour lui signifier que j'avais compris se qu'il voulait dire, oui j'avais comprit, son coeur à parlé mais il n'osait pas encore l'assumer pleinement, peut être avait il peur que je partes en courant ou autre chose sans doute. Toujours est-il que cela me détendit un peu, je commençais doucement à m'habituer à ma nudité.

L'eau me réchauffait doucement, la chaleur me faisait frissonner, c'était agréable, souvent je me dit que je passerais bien une journée comme ça dans mon bain, mais l'eau se refroidit et cela gâcherait tous si je venais à devoir me lever et refaire un bain toute les 2 heures. Perdu dans mes pensées, je fus sorti de ces dernières par l'eau, je regardais Mordred étonné, les yeux écarquillaient par ce qu'il venait de faire. Je laissa un court instant passer avant de lui sourire et de l'arroser à son tour en rigolant doucement, puis par réflexe je pris ma chevelure en main et la plaça sur mon épaule droite, je savais quoi faire pour cacher un peu mon corps et le sien. Je la table basse qui se trouvait à coter de la baignoire, sur cette table se trouvait toute un tas de petites carafes et bocaux de produit de bain, je pris une petite carafe et versa un peu du liquide dans l'eau en souriant avant de la reposer et de le regarder.

-Vous aimez la mousse?

Je lui avait pas vraiment laisser le temps de répondre que je commença à agiter mes mains dans l'eau et la mousse commença à prendre forme. Je continua jusqu'à ce que la mousse cache ma poitrine puis j'en pris en main et lui souffla dessus en rigolant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Ven 9 Jan - 10:51

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

De prime abord, Elyndrael sembla choquée par le geste de l'Intendant. Il baissa légèrement les yeux encore plus gêné de cet acte qui visiblement n'avait connue aucun succès. Il commença à se dire qu'il n'avait pas eu la meilleure des idées de l'inviter à le rejoindre dans ce bain. C'était un peu l'arroseur arrosé. D'ailleurs c'était exactement ça car après avoir laisser Mordred se morfondre quelque peu, elle renvoya l'eau vers son visage. Il sourit tout en relevant la tête pour poursuivre cette activité puérile mais arrêta son geste quand elle passa ses cheveux sur son épaule, laissant sa poitrine totalement à découvert du regard de l'homme. Non pas que cela le dérangeait ou provoquait une envie soudaine de lui sauter dessus, non il savait se contrôler tout de même mais il trouva cela étonnent qu'elle soit tout à coup moins timide. Il comprit qu'elle avait une idée en tête quand elle se déplaça légèrement à la recherche d'un objet. Elle se tourna quelque peu pour cela et Mordred se surpris à observer et apprécier la courbure de ses hanches.

Elle se remit correctement un flacond entre les mains, il n'était pas vraiment fana de ce genre de produit, mais si ça pouvait lui faire plaisir et qu'ils soient moins préoccuper par leur nudité respective, pourquoi pas. Il lui sourit alors qu'elle versait du liquide dans l'eau avant de reposer la carafe de la même manière. Cette fois, l'hybride ignora les courbes de la demoiselle se concentrant sur la présence du liquide. La question était pertinente bien qu'un peu tardive. Il répondit tout en étant obnubiler par ce qu'était en train de faire la couturière:

- Pas trop, mais ça peut vous aidez à vous sentir mieux, je n'y vois pas d'inconvénient. Par contre, il ne vaux mieux pas que Malius le remarque, sinon il va devenir fou avec toutes ses bulles.

Il releva la tête afin de fixer de nouveau Elyndrael et il lui offrit un petit sourire. Le chat ne semblait pas encore avoir remarquer quoi que ce soit, sans doute trop prit par sa grande conversation avec le bol de lait. Il soupira soulager de ne pas l'avoir dans les pattes pour une fois et remarqua que la jeune femme tentait de lui souffler de la mousse dessus. Elle ne parvint pas vraiment à l'atteindre et ce dernier tourna rapidement la tête de gauche à droite, signe qu'il était légèrement désespéré par cet acte. Il prit de la mousse dans sa main et dit avant de souffler:

- Ce n'est pas comme ça...

Il souffla et la mousse fit la même chose que pour elle, elle retomba seulement dans l'eau. Il prit une grosse quantité de mousse dans chacune de ses deux mains, avant de reprendre:

- C'est comme ça qu'il faut faire !

Il s'approcha très près d'elle, leurs jambes étant en contact, et passa ses mains pleines de mousse sur le contour du visage, de la jeune femme, en y déposant un peu à chaque fois. Puis il finit par mettre le reste sur le haut de sa tête. Il ne bougea pas pendant quelques secondes, plongeant dans son regard à nouveau alors que sa langue passa subrépticement sur ses propres lèvres. Il finit par lui faire une clin d'oeil, qu'il espèrait ravageur, puis se recula enfin pour revenir à sa place.


Dernière édition par Mordred Ophibias le Ven 9 Jan - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Ven 9 Jan - 17:46

Je n'avais pas souffler assez fort parce que la mousse tomba devant lui, néanmoins je m'en amusais quand même. Il en avait l'air dépité et je me demanda si mon comportement ne le désespérait pas un peu. Mais j'eus rapidement ma réponse et je me trompais. Il pris de la mousse en main et refit ce que je venais de faire, la mousse tomba devant moi, je la regarda, puis leva mon visage vers lui, j'affichais un air interrogateur, puis il repris de la mousse et s'approcha. Nos jambes se touchèrent, me donnant un frisson agréable, puis il me mit la mousse sur tous le contour du visage, j'en souris. Il en mit ensuite sur ma tête et je rigola doucement, j'oubliais petit à petit que nous partagions le même bain. Je le regarda passer sa langue sur ses lèvres, comme si il avait un repas appétissant devant lui. Son clin d'oeil me fit fondre, c'était vraiment un homme incroyable ce Mordred.

J'envoyai doucement de la mousse vers lui, puis je m'approcha en souriant et je remplis mes mains jointe de mousse en le regardant le sourire aux lèvres.

-Ah je vois c'est donc comme ça que l'on fait....

Je mis de la mousse sur ses joues puis son menton et au dessus de ses lèvres, pour lui faire une barbe de mousse en souriant.

-Oh ça vous rajeuni pas comme ça, on dirait un vieux...

Je me mordis la lèvre inférieur en le regardant amusée, c'était pas méchant de ma part bien sur, je rigolais et j'espérais qu'il ne le prenne pas mal. Je ponctua donc en posa délicatement mes lèvres contre les siennes puis je reculas doucement.

-Mais ça me dérange pas...

Je remarqua du blanc sous mon nez et baissa les yeux comme je pus pour voir au dessus de mes lèvres, puis je le regarda en souriant.

-Ah bin zut, me voila avec une moustache maintenant.

J'éclatai de rire avant de passer le dos de ma main dessus pour retirer la mousse, restant prés de l'intendant.
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Mordred Ophibias

Invité



MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Sam 10 Jan - 9:53

Message de  Mordred Ophibias, demi-dragon.

La réaction de la jeune Elyndrael ne se fit pas attendre. Il semblait qu'ils étaient parvenus, entre les gestes puériles de l'hybride et la bonne idée de l'humaine, à mettre fin à leurs sentiments de gêne respective. Il l'observa alors qu'elle s'approchait de lui pour répondre à sa nouvelle provocation. Il sourit alors qu'elle prenait une grande quantité de mousse entre les mains puis vint l'appliquer pour faire une grosse barbe. Il devait sans aucun doute ressembler à un nain comme ça. Il  répondit tout de même en essayant d'éviter d'aspirer de la mousse à l'intérieur de sa bouche:

- Oui, c'est comme ça. Par contre, je pense plus ressembler à un nain qu'à un homme agé en cet instant.

Même si elle n'avait pas tord, avec ou sans la mousse. Elle devait avoir quoi un quart de siècle maximum ? Alors que l'Intendant avait dépassé depuis une dizaine d'année le siècle. Cette réflexion le perturba un instant. Elle était encore plus jeune que sa fille. Finalement il n'était pas si différent de ses vieux nobles qui avaient des maitresses de plus en plus jeunes. Mais il aimait voir la jeunesse resplandissante d'Elyndrael, car en cet instant il ne se disait pas que la jolie fleur pouvait flétrir. Elle était à l'apogée de sa splenduer, une fleur parfaite qui ne demandait qu'à être ceuillit. Elle le sortie de ses pensées par un simple baisé, la phrase qui suivit le fit sourire un peu plus encore qu'auparavant. Elle remarqua qu'un transfert de mousse c'était opéré à cause du baiser et utilisa sans doute l'une des techniques les plus absurde pour vérifié cela: elle loucha pour tenter de voir ses lévres. Cela fit grandement rire Mordred de la voir ainsi. Elle finit par l'enlever d'une main dont l'hybride s'empara immédiatement après. Il l'entraina contre lui pour l'embrasser de nouveau. Il appréciait le contact de leurs corps nue et humide. Il lui chuchota alors à l'oreille:

- Je crois que la moustache ne vous va pas très bien, je vous préfère au naturel comme vous êtes en cet instant. Si vous le permettez j'aimerai profiter de votre chaleur un instant.

Il passa l'une de ses mains dans son dos, lui offrant une caresse légère, allant de sa nuque jusqu'au creux de ses reins. Il n'avait plus froid du tout, et ce depuis un instant déjà, le bain chaud ayant fait son devoir. Mais s'il pouvait profiter de cette excuse pour être aussi proche que ça d'elle, il n'allait pas s'en privée. Cependant il ne doutait pas qu'elle comprenait très bien que cette explication n'était qu'un prétexte.
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)   Sam 10 Jan - 13:03

Mordred souriait lorsqu'il me voyait avec ma moustache de mousse, puis il s'empara de la main avec laquelle j'avais enlevé la mousse et me tira à lui. Nos corps chaud l'un contre l'autre, la nudité de nos corps me fis rougir mais sans plus, je m'y habituais, bien que sentir sa peau nue contre la mienne ne me laissait pas de marbre, un frisson agréable parcouru ma colonne vertébrale. C'était bon de me sentir contre lui. Sa remarque ne fit sourire, mais je me posa une question, que voulait il dire? Qu'il me préférait sans la mousse, ce qui paraissait logique, ou alors, il me préférait ainsi, nu. J'avoue que je devais me torturer sans doute avec des questions plus qu'idiote mais à mon sens légitime, mais j'aurais tous le temps de le faire plus tard, pour l'instant je pense qu'il est mieux d'en profiter.

Je me blotti contre lui en fermant les yeux, soupirant doucement contre son cou quand un agréable frisson parcouru mon corps sous sa caresse. Je souriais doucement, visiblement il n'osait pas avouer qu'il me voulait contre lui et trouvait un prétexte pour cela. Je retira se mon visage la mousse qu'il m'avait mit puis je le regarda avec douceur.

-Bien sur Sir, faites...

Je retira la mousse sur son visage et passa mes bras autour de son cou, je le serra doucement contre moi, glissant une main dans ses cheveux, je posa ma tête sur sa tête en fermant les yeux. Je me sentais bien ainsi, je n'avais plus vraiment honte de ma nudité et me sentait plus à l'aise avec lui. Je caressa doucement ses cheveux avec tendresse, alors que mon autre main l'encercler au niveau du dos. A cet instant là, je ne pensais plus à rien, plus rien n'existait autour de moi, il ne restait plus que l'intendant, lui seul comptait à cet instant. Tous avait disparut, l'incident qui m'avait blesser, mes victimes, mon travaille, les aveux, sa fille, tous, juste lui et moi à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/
 

Que se passe-t-il? (Mordred - Elyndrael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
» Pour comprendre ce qui se passe en Haiti.
» QU'EST-CE QUI SE PASSE EN GUADELOUPE?



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-