Partagez | 
 

 commande (Elyndrael - Simor - Gne)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: commande (Elyndrael - Simor - Gne)   Lun 10 Nov - 16:12

Je regardais autour de moi méfiante, je me trouvais en compagnie d'un homme du nom de Gne dans une taverne dans la cité des démons. Nous étions entourer par des types imbibé d'alcool, j'avais payer Gne pour me protéger mais je garder tous de même ma capuche sur la tête, pas que je n'avais pas confiance, de ce que j'avais vue il suffisait de lui mettre de l'argent sous le nez pour avoir tous se que je souhaitais, mais il pouvais rapidement être submerger avec le nombre de démons. Des hommes bourrés peux importe la race ça reste dangereux, surtout si ils essaie d'avoir une femme, oh je prétend pas être d'une beauté exceptionnel mais l'alcool alter le jugement et je n'avais pas particulièrement envie de me faire violer.

Mais comment je m'étais retrouver ici, c'est simple plusieurs jours avant j'avais passer une commande auprès d'un démon du nom de Simor, en échange d'une certaine somme d'argent et d'un service à n'importe quel moment qu'il souhaiterais et qui rentrerais dans mes...compétence. Il s'agissait un objet démoniaque dont j'avais besoin pour une de mes créations, cette objet me revenait cher mais il en valait la peine, je pourrais faire bien des choses avec.


Pour la présence de Gne à mes cotés c'est simple, je l'ai engager pour m'escorter jusque chez les démons et de me protéger, faire le voyage seul aurait été bien trop dangereux. Certes il s'était montré très peureux mais assez efficace au combat.

Simor m'avait contacter pour me dire qu'il avait réussis à obtenir l'objet que je convoitais et m'avais donner rendez-vois dans une taverne de la cité, j'avais payer a Gne la moitié de ce que nous avions convenu et je devais lui donner l'autre moitié une fois de retour au royaume des humains, le trajet avait été relativement tranquille et nous étions arriver au point de rendez-vous sans encombre et assise sur ma chaise, cacher sous la capuche de ma longue cape noir, je commencer à m'impatienter.
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 332
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: commande (Elyndrael - Simor - Gne)   Jeu 13 Nov - 10:44

Gne n'arrivait toujours pas à déterminer ce qu'il pouvait bien faire ici. Fallait-il qu'il soit au bord du gouffre. Lui qui détestait les démons plus que tout, lui qui avait manqué saboter la normalisation des relations démono-humaines, était maintenant tranquillement attablé dans un établissement démonique, au côté d'une jeune humaine plutôt friquée et passablement bien pourvue qui semblait aussi à son aise ici que partout ailleurs. Mais c’était une mission tranquille, tous frais payés, et qui payait bien. Il n’avait pas grand-chose à faire à part accompagner la dame d’un point A à un point B et personne ne leur cherchait des noises, ce qu’il appréciait parce qu’il n’était pas le meilleur combattant du monde. En revanche il s’avérait un pisteur, un forestier et un aide convenable, puisqu’il savait se déplacer discrètement et tendre l’oreille quand on lui demandait.

Il restait calme, patientant simplement en intérieur à siroter il ne savait trop quoi (et il n'était pas sûr de vouloir savoir d'ailleurs.), espérant simplement que personne ne le reconnaitrait. Il prenait donc grand soin de rester encapuchonné. Pour l'heure il s'appliquait à jouer avec un couteau qu'il faisait tenir en équilibre sur son index, pointe vers le sol, avant de lui faire effectuer une rotation complète d'un léger mouvement du doigt. Il s'estimait satisfait quand le couteau se plantait dans la table. Il reprenait alors son manège. Il y arrivait environ deux fois sur trois, mais la réelle cause de ce jeu stupide était qu'elle lui permettait de se concentrer sur un détail et d'oublier les autres comme par exemple qu'il était dans un foutu endroit rempli de démons au milieu d'une foutue ville de démons en plein dans le foutu territoire des foutus démons.

Gne détestait les démons, c'était viscéral.Il faisait des efforts pour penser à la facilité de la mission et à l'argent qu'il allait se faire, afin de ne pas subitement tenter de se cacher sous une table en position fœtale tellement il avait les miquettes. Il aurait facilement détalé, s’il avait eu la moindre chance de sortir vivant d'ici en courant très vite. Mais il n’avait pas d'autre choix que de jouer les types honnêtes et normaux qui viendraient juste pour une transaction commerciale. Après tout l'artisanat démonique devenait réputé et la taverne était quand même d'un certain standing, du genre que des marchands itinérants squattaient le temps d'un échange de politesse et de pièces de monnaie.

Histoire de se tranquilliser, Gne jeta un coup d'oeil à la courbure sous la tenue de voyage de celle qu'il était censé escorter. Voilà qui le calmait: Gne adorait énormément les attributs féminins. Il ne pouvait pas rester tranquille ou se concentrer en présence d'une belle poitrine. Pour l'heure il essaya sans succès de penser subitement à des bains glacés, des douches froides, des déserts de glace et pleins de paysages sans trace de seins pour se calmer. Il essaya à nouveau de se concentrer sur sa lame mais des images fugitives lui passaient dans la tête et celle-ci tomba lourdement sur la table, rebondit et glissa à terre dans un tintement. Lestement, Gne se baissa, ramassa l'arme et reprit son affaire, de la sueur sur le front: la dame avait les chevilles nues et il était persuadé qu'elle avait fait exprès de les découvrir pour le troubler. Quelle enfoirée! Pesta-t-il avec délice. Il rajusta son capuchon, craignant qu'elle remarque son trouble.

Pour se changer les idées, il reprit sa boisson dont il se servit une grande gorgée avant de remplir son gobelet à l'aide de la cruche que le tenancier avait laissé sur la table. Une piquette dégueulasse et aigre, mais humaine pour ce que Gne en savait.

La porte s'ouvrait et se fermait au gré du passage des clients, et de nombreuses voix animées s'invectivaient ou se complimentaient d'un bout à l'autre de la salle. Un type jouait à la harpe une chanson classique sur un tabouret près du bar, une chanson sur trois marins qui rencontraient une fille. Tri martolod yaouank lalala... chantonna Gne qui ne se souvenait plus de toutes les paroles. Elles lui rappelaient une enfance qu'il n'avait pas eu, sur les docks embrumés, quand les pêcheurs rentraient de leurs périples.

Dans un coin de la taverne, un homme semblait les fixer, mais Gne ne croisait jamais son regard. Il n'aimait pas l'idée qu'une transaction honnête ou presque soie réglés dans une taverne, fut-ce une taverne correct des quartiers des bourgeois. Il voulait de la lumière, des salles aérées, des lieux officiels. Un endroit avec de réels témoins qui sauraient dire autre chose, s'ils leur arrivait quelque chose, que "j'ai rien vu du tout, sur la vie de mon poney.".

Soudain un être entra en coup de vent et alla parler au tavernier pendant quelques instants. Ce dernier lui fit un geste, désignant celle que Gne appelait Dame Elyndrael (uniquement pour la flatter) et lui-même. Puis le démon se retourna droit vers eux à son tour et sembla les jauger du regard.

Gne tenta de focaliser son attention sur le bonhomme en jugeant tous les scénarios possibles. Il aiguisa ses sens. Le temps parut plus long, la pièce plus lumineuse et la musique plus forte. Il attendait de connaitre la réaction du nouveau protagoniste qui les toisait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)



Simor

Invité



MessageSujet: Re: commande (Elyndrael - Simor - Gne)   Sam 15 Nov - 23:20

Message de Simor, démon.

Simor avait volé jusqu’au point de rendez -vous avec le colis commander par ses clients, il n’avait eu aucun mal a l’obtenir et il ne se soucier guère de ce que l’on pouvait en faire, mais cet arrangement lui serais favorable dans tout les cas. Le démon c’était posé a quelque rue plus loin de la taverne, comme d’habitude il avait rabattu ses ailes en dessous de sa cape, et sa capuche enveloppait sa tête, il marchait dans la rue, décider, appuyer sur son bâton et fendant la foule.il n’avait pas pris Modren avec lui, car il jugea bon de le laisser la ou il était pour cette transaction.

Le rendez-vous avait lieu dans une taverne banale, un échange standard sans histoire. Lorsque Simor pénétra à l’intérieur de la taverne, il ne fit pas attention au bruit ou autre évènement divers, il fila comme une ombre jusqu’au barman, il lui glissa tout doucement à l’oreille une question, le tavernier désigna une table où étaient assis une jeune humaine et un homme encapuchonner, celui-ci le regardait avec questionnement, l’homme semblait sur ces gardes.

Simor évita de faire durée le suspense et alla a la rencontre de ce qui semblait être leurs clients, arriver a leurs hauteurs, le démon prit place a table sans dire un mot, il posa son bâton non loin de lui, ensuite il fixa la jeune femme et puis l’homme qui avait l’aire de ce méfier, enfin Simor prit la parole d’une voix posée, mais grave :

"Il convient de dire que les présentations ne sont pas nécessaires, je ne suis pas la pour échanger des banalités, parlons affaire autour d’un verre voulez vous ?"

Simor fit signe au serveur de lui apporté de la boisson.

(hrp : désole pour la longueur,j'ai eu des problème de temps)
Revenir en haut Aller en bas



Elyndrael Darkraven

Couturopoulpe
avatar

Féminin Nombre de messages : 63

MessageSujet: Re: commande (Elyndrael - Simor - Gne)   Sam 22 Nov - 10:25

Je regardais la porte chaque fois que celle-ci s'ouvrait, cachée sous ma capuche, personne ne voyait mon visage, mais moi, je voyais tout ce qui se passait dans ces lieux. J'avais vu depuis longtemps les regards que Gne poser sur moi, il semblait agité et je me demandais si je n'avais pas mieux fait d'engager quelqu'un d'autre. Je regardais les démons avec curiosité, me demandant si à l'intérieur ils étaient faits comme nous, je dois avouer qu'à un moment j'eus une folle envie de prendre le couteau de mon compagnon de route et d'aller éventrer un démon juste pour voir.

Lorsque la porte s'ouvrit de nouveau, le démon qui la passa alla directement vers le barman, je le suivais du regard et au moment où j'allais de nouveau regarder la porte, je vis le barman lui indiquer notre table. Je souris en regardant Simor et retira ma capuche avant de lui faire signe de venir, en même temps, je fis signe au barman de m'apporter à boire, je ne pris pas commande pour les deux autres, les jugeant assez grand pour savoir s'il avait ou non envie de boire et donc de commander. Je le regardai s'asseoir et écoutai ses paroles, j'esquissai un nouveau sourire, je croisai les jambes en prenant le verre que le serveur avait apporté.


-Nous sommes sur la même longueur d'onde la dessus mon cher. Ne perdons pas de temps en formalité inutile.

Je bu une gorgée en faisant un sourire en coin puis je posa mon verre et regarda Gne, il semblait ne pas être à l'aise et surtout aux aguets.


-Alors, vous avez ce que je veux mais.... Permettez que je vérifie?
Revenir en haut Aller en bas
http://angeoudemonchoisi.forumactif.org/



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 332
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: commande (Elyndrael - Simor - Gne)   Dim 30 Nov - 16:43

La commanditaire qui avait embauché Gne et le démon se faisait face ; ils avaient l’air à la fois détendus et suspicieux mais Gne n’était pas très au fait des différentes pratiques entre commerçants, du moins entre ceux passant des commandes de cet ordre. Il ne savait pas vraiment quoi penser aussi décida-t-il qu’il s’en fichait. Tout ce qu’il savait c’est que la commande était d’importance, avait coûté un sacré paquet d’argent et qu’elle était si chère qu’elle justifiait de l’achat, non, de l’enrôlement se corrigea-t-il, d’un garde du corps. Fut-ce un garde au rabais.

Les deux protagonistes se faisaient face mais ne prenaient pas vraiment la peine d’échanger des mondanités. Alors que le garçon préparait la boisson du démon, Gne se rendit compte que son godet était presque vide. Il le vida d’un trait et fit un signe, pour que celui-ci apporte en plus de quoi remplir son gosier qui, comme d’habitude, s’asséchait plus vite qu’il ne pouvait le remplir. Le garçon prépara un plateau et revint avec un pot d’on-ne-sait-quoi et deux verres. Il posa un précautionneusement devant le démon et l’autre devant Gne, qui s’en saisit et prit une belle gorgée. Le vin était doux et aigre, différent du premier. Peut-être était-ce une marque de respect envers le nouvel arrivant, ou bien cela n’avait-il rien à voir et les démons de cet estanco ouvraient-ils les bouteilles au hasard. Gne se demanda ce que buvait le démon. Il se demandait si les démons en général mangeaient souvent comme les humains ou s’ils avaient leurs propres goûts.

Tout en buvant, Gne restait attentif au ballet des arrivants et des partants de la taverne. C’était un flux incessant qui allait-et-venait de chaque côté de la porte, qui ne restait jamais fermée longtemps. On aurait pu tout aussi bien la laisser ouverte. Gne se demanda si l’interlocuteur en face d’eux avait engagé des gens pour se cacher dans cette salle. Il ne leur serait pas difficile de passer inaperçu tant l’ensemble était disparate. Bon dieu, il y a même des sectaires ! Gne fit rapidement le tour des lieux du regard. L’établissement n’était pas sécurisé et le seul service d’ordre viendrait sûrement du personnel, du style gros gourdin caché sous le comptoir. Les yeux dans le vide, le jeune voleur commença à évaluer les cibles prioritaires et les lieux de refuge ou de fuite, de façon à tenter d’assurer une survie et une suite à sa vie et celle de sa maîtresse, du moment rajouta-t-il en son for intérieur. Par malchance, ils étaient au fond de la salle et s’ils bénéficiaient d’une certaine discrétion cela allait de pair avec de maigres chances de traverser la salle si une bagarre éclatait.

Soudain la dame demanda à vérifier sa commande. Gne ne dit rien mais en lui-même il manqua s’étouffer sous son capuchon. Il pensa : « nom d’un chibre de Troll ! On est au milieu d’une taverne remplie de plein de… ben de gens quoi. Des gens qui sont peut-être respectables et peut-être pas. Ils boivent, ils travaillent ou non, ou bien ils égorgent des gens pour le prix d’un sandwich au rat. Hors, déduit-il dans sa tête, cette commande a justifié un voyage en plein cœur du territoire démon, dans la crasse et la chaleur, et un sacré paquet de pognon qui ferait passer le salaire du garçon de salle pour un pourboire. Alors quoi. Il va déballer sa marchandise là, aux yeux de tous ces types ? On est un peu caché mais quand même. Je connais un paquet de type chez qui un objet un tant soit peu précieux peu éveiller des convoitises délibérément peu légales. Moi, déjà. Mais je ne suis probablement pas le seul ici à avoir déjà barboté des objets, sur un être vivant, ou récemment vivant. ».

Se recomposant un masque impénétrable sous son capuchon, il fit un signe de tête indistinct à sa commanditaire, lui signifiant qu’il les laissait mener leur transaction en paix et n’interviendrait pas, sauf en cas de besoin. Puis il se mura dans le silence, gardant un œil sur la salle et un autre, distant, sur les deux commerçants et leur transaction. Une main sur son couteau de jet, et faisant l’inventaire de son arsenal comme chaque fois qu’il se concentrait, il se mit à écouter la musique et les bruits de salle, à la recherche de conversations à capter. Il se demanda si le barde accepterait un duo à la cornemuse quand tout ça sera fini et s’il aurait le temps d’en jouer avant de repartir.

Il entreprit enfin de s’ouvrir sa tabatière et de se rouler une cigarette immonde et âcre dont il avait le secret. Puis il chercha fébrilement son briquet dans son sac. Tout ceci étant un prétexte pour vérifier le contenu de son sac et constater avec bonheur que toute sa réserve de salpêtre, mèches et autres composants l’attendait sagement. Il en prit et en bourra la pipe en même temps que le tabac. Satisfait, il alluma la cigarette et d’un air faussement nonchalant, se replongea dans son attente. Il laisserait dorénavant les deux interlocuteurs clôturer leur affaire et ne bougerait que sur ordre de celle qui le payait.

(hrp : désolé d’avoir mis si longtemps :s )

_________________
Attention! Attention! Ce que vous prenez pour un homme, peut en réalité être un troll! ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)
 

commande (Elyndrael - Simor - Gne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Commande Death at Koten
» Commande Buy 4 Less
» Précommande Isengard
» La page de pré-commande est disponible!!!
» Commande du staff ! [Résolu]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-