Partagez | 
 

 Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Yorsav

Invité



MessageSujet: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Sam 18 Oct - 16:42

Message de Yorsav, humain.

Le jeune élémentaliste se promena en pleine nuit dans le village de velport, il savait que la nuit ce village était particulièrement dangereux la nuit, mais avant ce jour il ne s'était jamais fait attaquer. Sa famille était connue pour avoir une puissante maîtrise des éléments, rare ceux qui allaient les attaquer. Il se rendit vers les ruelles sombres, les rues étaient déserte à cette heure là... ou presque. Il vit des bandit discuter de plan salaud sur certains commerçant plus riche, ils voulaient se faire de l'or sans travailler. Le jeune homme commença à les espionner, question de savoir ce qu'ils allaient faire et où ils allaient le faire. Il n’eut pas le temps d'apprendre grand-chose, l'un des dix hommes remarqua la présence du jeune magicien. L'un des bandits s'avance vers le mage qui sortit son épée pour leur signaler qu'il était prêt à se battre. Le bandit lui dit :

-Voilà une oreille indiscrète, viens là en otage où on te tue.

Le jeune mage le regarda avec un aire de défi, n'aillant pas peur de grand-chose il lui répondit :

-Si je m'en allais simplement ?


Le bandit appela ses amis pour que le jeune magicien soit tué, au début Yorsav ne croyaient pas réellement qu'ils allaient le tuer, mais quand il fut par terre, désarmer et les jambes cassées, fracture ouverte et qu'il entendit un des bandit dire : « qui va l'achever ? » Il compris qu'il devrait sortir un gros calibre pour les faire fuir, il n'aimait pas le sortir comme ça dans la nuit et en pleine ville, mais il n'avait pas le choix, il invoqua son élémentaire lui commença à bombarder les bandit qui prirent fuite de peur d'y laisser leur vie. Le jeune homme commença à ramper vers chez lui, y laissant une trace de sang derrière lui. Grognant a chaque effort et d'un orgueil démesuré, il ne voulait pas se faire remarquer, son élémentaire derrière lui à le protéger de possible retour de ses assaillants.
Revenir en haut Aller en bas



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Dim 19 Oct - 18:19

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


Elizabeth était seule, dans sa chambre. Saïx avait des choses à régler et il l’avait laissé avant de partir, lui demandant de rester bien sage. La jeune femme ne lui avait pas demandé ce qu’il allait faire, elle se doutait que ce soit tout gentil comme il lui demandait de l’être. Elle n’avait pas promis de ne pas faire de bêtise, car elle savait qu’elle sortirait, ce soir. Croyait-il vraiment qu’elle n’allait pas profiter de sa liberté éphémère ? Depuis que son père l’avait engagé, elle avait été accompagnée par son garde du corps à chaque fois. Être seule lui avait manqué, et à la fois elle ressentait un peu de peine, elle ne savait pas pourquoi.

C’est une fois que la nuit fut bien avancée qu’Elizabeth sortit de chez elle, vêtue de vêtements chauds et notamment d’une longue cape noire qui lui permettrait de passer presque inaperçu dans la nuit. La noble avait rabattu sa capuche sur son joli minois. Ainsi on ne pouvait voir que le bout de son nez, ses lèvres et son menton si l’on était proche d’elle. Sa longue chevelure dorée était elle aussi cachée sous cette cape.
Elle inspira et expira à plein poumon. Le parfum de la liberté et de la douce solitude. Elle était comme perdue dans la nuit d’Espalion. Les rayons de la lune guidait parfois ses pas et éclairait quelques instants les ténèbres. Elle marchait doucement, profitant de ce moment.
A vrai dire, elle n’était pas tout à fait détendue. La jeune femme se retournait parfois pour vérifier qu’elle n’était suivit de personne. Elle n’osait pas non plus utiliser l’un de ses pouvoirs qui lui permettait d’y voir plus claire lorsqu’il faisait trop sombre. Elle attendait juste que ses yeux s’habituent à l’obscurité. Si elle utilisait son sortilège, elle serait trop facilement repérable et c’était quelque chose qu’elle craignait. Quand elle s’assurait qu’il n’y avait personne elle pensait à ce qu’elle ferait dans le futur, ce qu’elle avait déjà accompli. Que peu de choses à son avis, mais elle espérait que l’avenir lui réserverait de bonnes surprises.

Soudainement, des voix l’extirpèrent de sa rêverie. Au loin elle pouvait voir de la lumière qui s’approchait à grand pas, tout comme les voix d’une dizaine de personnes. Elizabeth se cacha derrière une maison, dans une petite ruelle et attendit que le groupe de personnes s’en aille. Quand elle comprit qu’ils venaient dans sa direction, elle se recula encore un peu plus dans la ruelle où elle se trouvait. La jeune femme serrait fortement sa cape, voilà qu’elle regretait déjà de ne pas avoir obéis ni à son père ni à Monsieur Berion…
Heureusement pour elle, ils ne se préoccupèrent pas de la ruelle et passèrent leur chemin sans même l’avoir vu. Par contre, elle put entendre leur discussion un petit moment. Elle avait retenu un bout de celle-ci particulièrement.


« Ouais il se prenait pour qui ce type ? Un contre dix, il pensait vraiment s’en sortir ? L’chef a bien fait de lui péter les jambes ! Hahaha. »

Elizabeth avait frissonné. Elle n’en savait pas plus, néanmoins il était certain qu’il fallait qu’elle s’éloigne le plus possible de ces malandrins. Elle attendit encore et encore jusqu’à être sûre qu’elle ne serait plus vue et partit dans la direction d’où ils venaient. Elle n’était plus du tout rassurée et il faudrait qu’elle fasse un grand détour pour pouvoir être sûre de rentrer chez elle en un seul morceau.

Le silence de la nuit régna un petit moment jusqu’à ce que la jeune fille entende plusieurs bruits étranges. Il y avait de la magie dans l’air… Elle discerna des grognements et un bruit de tissu contre les pavés. Après avoir fait quelques pas, elle aperçut la scène qui s’offrait à elle. Elle ne put s’empêcher de faire un petit cri de stupeur.
Un immense élémentaire de vent et de foudre se tenait devant elle, à ses pieds se trouvait un homme qui avait l’air en mauvais état. Ce n’est que quelques secondes plus tard qu’elle découvrit avec horreur pourquoi. Elizabeth était tétanisée par la peur et l’hésitation.
Elle avait pensé de prime abord que l’élémentaire avait blessé l’homme, mais au vu de sa réaction c’était peu probable, il le protégé. La noble étendit les bras pour prouver qu’elle ne ferait de mal à personne.
Elle savait qu’elle pouvait soigner cet homme, malgré ses graves blessures, cependant l’hésitation était présente. Qu’est ce qui lui disait qu’il ne l’agresserait pas après ? Elle ne pouvait pas utiliser son pouvoir n’importe comment, et elle savait qu’il lui manquerait beaucoup d’énergie pour recommencer avant un petit moment. Et si un proche avait besoin de ses soins ? Elle aurait sauvé un inconnu pour perdre une personne qui lui était cher. C’était très peu probable mais il fallait être prévoyant avec ce genre de pouvoir. Elle ne pouvait tout de même pas le laisser là, dans cet état.


«-  Je… Je peux vous soigner… Si vous me laisser approcher… »

Elizabeth enleva alors sa capuche pour faire apparaître son visage qui persuadait souvent les gens qu’elle n’avait pas de mauvaises intentions.
Elle n’avait pas vraiment confiance en l’élémentaire gigantesque…

Revenir en haut Aller en bas



Yorsav

Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Lun 20 Oct - 5:25

Message de Yorsav, humain.

L'élémentaliste rampa sur le pavé de la ville encore et encore en grognant, sentant et voyant ses os sortir et bouger a chaque mouvement. Il continua son chemin sur la route déserte. Il commença à fatiguer à ramper ainsi et cela n'allait surement pas aider ses jambes cassées. Son élémentaire devait lui, il eut peine à remarquer la jeune femme sur le chemin. Son invocation de foudre lui bloqua la route et elle eue un cri de stupeur, à ce moment la il comprit qu'elle n'était surement pas de mèche avec ceux qui lui avaient fait ça. Normalement il n'avait pas le droit de l'invoquer en plein milieux de la ville, exception près pour les cas de vie ou de mort et là... il ne se jugeait plus réellement en danger, même si il préférait le garder au cas où ils reviendraient, il avait reçu l'ordre d'attaquer que ceux qui avaient fait cela, personne d'autre. Quand elle lui offrit ce dont il avait besoin : des soins, il dit a l'élémentaire avec difficulté :

-écarte-toi... de son... chemin élémentaire...

Suite à ses paroles, il s'écarta de son chemin, en profitant pour regarder ailleurs si les coupables était toujours quelques part dans les environs, restant à porter de ses deux protéger. Yorsav leva la tête pour mieux distinguer les traits de la jeune femme, il lui dit d'un ton qui aurait pu être rassurant si elle n'aurait pas été étranglé par la douleur :

-Je n'ai pas... le droit de... l'invoquer ainsi, mais je viens... d'être attaquer... par environs... dix hommes... j'aimerais... qu'il reste, question de...de sécurité pour nous deux... Je suis un... élémentaliste...de la foudre, approchez... je ne vous ferais... rien...

Il arrêta de parler, n'étant plus capable d'articuler clairement, il se contenta d'essayer de se rapprocher d'elle en rampant lentement, rien de brusque.
Revenir en haut Aller en bas



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Lun 20 Oct - 11:43

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


Le pauvre homme ne réfléchit pas à deux fois à la proposition d’Elizabeth. Il demanda avec mal à son élémentaire de la laisser s’approcher. Celui-ci obéit alors directement, et vérifia les alentours. La jeune femme était impressionnée qu’une telle créature lui obéisse de cette manière. Ensuite, l’homme reprit la parole avec encore une fois beaucoup de difficulté à cause de la douleur qu’il ressentait. C’était donc un élémentaliste… Mais trêve de rêverie.
La guérisseuse se précipita alors vers l’homme et s’agenouilla près de lui, retroussant ses manches. La vue de ses blessures faisait grimacer la jeune fille en permanence. Mais il fallait bien qu’elle supporte cela pour mener sa tâche à bien.


« Inutile de parler Messire, gardez vos forces.  Je vais devoir vous mettre sur le dos, je suis désolée d’avance pour la douleur que cela va vous faire ressentir. »

Elle se mit de suite au travail, acceptant toute aide de l’homme lui-même ou de l’élémentaire si jamais ils voulaient prêter main forte.
Soigner cet homme dans ces conditions n’était pas la meilleure idée du monde. Les soins procurés allaient lui faire un mal de chien et ses gémissements ou ses cris ramèneraient sans doute de petits curieux. Elle n’avait rien à lui faire mordre non plus, cependant elle n’avait pas prévu de soigner un blessé grave en sortant de chez elle…
Une fois sur le dos, la jeune fille ferma les yeux, les mains devant elle, paume l’une vers l’autre. Elle inspira fortement et une lumière fine et dorée les entoura. Elle rouvrit les yeux pour plonger son regard dans ceux de l’inconnu.


« Vous allez énormément souffrir et j’en suis navrée. Hélas je n’ai rien sur moi pour réduire la douleur et vous aider à supporter… »

Elle attendit un peu que l’information soit digérée puis vint placer ses mains au-dessus des jambes du blessé. La lumière du sortilège fut plus intense et le corps subit des transformations. Pas à pas, tout se remettait en place. D’abord les os, puis les différents tissus et organes de la jambe, finissant par la peau.
Le processus pris au moins quinze longues minutes qui durent paraître une éternité pour le jeune homme allongé. Malheureusement pour lui, le sortilège atténuait la douleur juste assez pour ne pas qu’il s’évanouisse, subissant tout le reste. Elizabeth suait à grosse goutte. Elle inspira de nouveau grandement avant de remettre ses mains sur ses genoux. Le corps de l’homme aussi suait beaucoup, ce qui était normal compte-tenu de ce qu’il venait de subir. La jeune noble posa alors de nouveau sa main sur le front de l’inconnu cette fois-ci, pour essayer de le soulager légèrement. Elle ne put pas faire beaucoup plus, étant donné qu’elle était épuisée par ce qu’elle venait d’accomplir.


« Il va falloir attendre un peu, vous ne pouvez pas vous remettre à marcher tout de suite… Par la même, vous devrez faire attention pendant quelques jours… »

Par chance, Elizabeth n’avait pas de sang sur ses vêtements ou sur son corps. Elle était rassurée d’avoir réussi à soigner cet homme.

« Je reste avec vous le temps que vous vous remettiez du sortilège… »
Revenir en haut Aller en bas



Yorsav

Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Mar 21 Oct - 4:37

Message de Yorsav, humain.

Le jeune homme arrêta de parler, il fut ravi qu'elle décide de lui venir en aide. Il l'écouta et lui obéissait, elle lui avait demandé de garder ses forces, mais elle lui dit également qu'elle devrait le retourner pour le soigner et que ça allait faire très mal, mais ça il le savait que trop bien pour l'avoir fait quelques minutes plus tôt. L'élémentaire ne pouvaient pas les aider, puisqu'il était constitué de vent et d'éclaire qui auraient tôt fait de les tuer. Il l'aida en forçant du même côté pour se retourner plus facilement, en hurlant de douleur quand les os bougeaient. Il respira un bon coup pour éviter de hurler à nouveau. Quand elle se mit à le soigné, il le sut tout de suite à cause de la lumière dorée.

L'élémentaire se mit soudain a s'agiter en voyant un inconnu passé par là et regarder ses deux protégés d'une manière étrange. L'élémentaire fit un cercle d'éclaire protecteur autour de ses protéger au cas où il y en aurait d'autre, il ne prenait aucun risque. Il se déplaça vers l'homme avec une certaine vitesse pour une si grosse créature. L'homme comprit que l'élémentaire avait encore l'ordre de tuer les coupables. Il prit alors la fuite, mais malheureusement, il s'écroula au sol, venant de recevoir un choc assez fort pour le rendre inconscient.

L'élémentaliste regarda le spectacle que lui offrait l'élémentaire. Tout aussi impressionner par les pouvoirs de soin de la jeune dame, les os, la peau et les organe toucher ce répara d'eux-même et le processus n'était pas sans douleur. Quand elle eue fini de le soigner, il resta coucher, tout en sueur et épuiser d'avoir autant crié. Quand elle posa sa main sur son front, il sentit la douleur diminuer légèrement. Il prit parole quand elle le prévenu qu'il ne pourrait pas se remettre à marcher tout de suite, chose utile, car il aurait voulu essayer de se lever debout, mais il y renonça tout de suite. Il fut surpris de savoir qu'elle allait rester avec lui, elle avait surement mieux à faire. Il décida alors de la remercier.

-Mer... Merci à vous, j'ai été plus-tôt chanceux de vous rencontrer aux milieux de la nuit. Pour les éclaires, c'est sa façon de nous protéger, il a dû reconnaitre l'une des dix personnes et il ne l'a surement pas tué alors... ne vous inquiétez pas, il se réveillera dans quelques minutes et ne reviendra surement pas, si vous voulez, je peux faire disparaitre mon ami de foudre, je crois que je vous doit ça minimum...
Revenir en haut Aller en bas



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Mar 21 Oct - 19:42

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


Elizabeth prit peur lorsque l’élémentaire de foudre se mit à s’agiter. Elle regarda autour d’elle et put apercevoir une silhouette avant qu’une sorte d’aura les entoure tous les deux. Elle entendit par la suite un gémissement et le bruit sourd d’un corps qui tombait, inerte, au sol. La jeune fille était de plus en plus inquiétée. De très près on pouvait voir qu’elle tremblait légèrement. Cette soirée était de pire en pire, arriverait-elle chez elle en un seul morceau ?
L’inconnu reprit la parole et elle le regarda avec attention. Elle posa sa main sur son avant-bras, il fallait tout de même qu’elle prenne soin de lui malgré son inquiétude et même ses angoisses. Sa situation précaire n’aidait pas la jeune femme à se concentrer.
Il lui expliqua alors la réaction de l’élémentaire… Et cela ne la rassura pas du tout ! Non pas que l’élémentaire l’effrayait, mais le fait que l’un des hommes de tout à l’heure puisse se réveiller et courir ses jambes à son cou prévenir ses petits copains… ça, ça la dérangeait…


« J… Je pense qu’il faut partir d’ici… Il faut trouver un moyen de vous amener ailleurs. Et je pense aussi qu’il faut que vous fassiez disparaître votre ami. C’est peut être une bonne protection mais il est beaucoup trop visible, nous devrions plutôt tout faire pour être discrets… »

La noble regarda autour d’elle pour voir ce qu’elle pourrait utiliser pour éloigner le blessé d’ici. Dans la pénombre, elle ne voyait pas grand-chose, néanmoins elle crut voir une roue sur quelque chose.

« Attendez moi là, je reviens… » lui dit-elle comme s'il pouvait bouger...

Elle s’approcha de l’objet en question et utilisa La lumière dans les ténèbres pour y voir quelque chose. Il y avait là une brouette, sale et rouillée, mais c’était déjà ça. Elizabeth pouvait l’y mettre et l’emmener ailleurs… Malheureusement, l’objet grinçait quand il se faisait déplacer. Elle n’avait pourtant pas d’autre choix et l’homme non plus. Enfin, elle lui demanda tout de même son avis lorsqu’elle revint vers lui, munie de sa chère brouette.

« Elle fait beaucoup de bruit mais cela me permettrait de vous transporter ailleurs. Je ne veux pas être là quand cet homme se réveillera –elle désigna le corps de tout à l’heure- Il faut vous mener dans un endroit sûr, ou bien nous aurons des ennuis. Me faites-vous confiance ? »

Si l’homme acceptait, alors elle l’aiderait à monter dans la brouette, espérant qu’elle supporte son poids. Sinon, elle resterait près de lui au même endroit, priant pour que rien de mauvais ne se produise.
Revenir en haut Aller en bas



Yorsav

Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Mer 22 Oct - 4:03

Message de Yorsav, humain.

Le jeune homme continua de l'écouter, elle ne semblait pas du tout rassurer par le fait que le bandit pourrait se relever ou alors s'était l'élémentaire qui avait cet effet de peur sur elle, mais son sang froid était renversant aux yeux de Yorsav, car habituellement, les jeunes femme fuyait cet élémentaire gigantesque. Elle lui dit qu'il fallait partir rapidement, car les problèmes allaient rapidement arriver et vu le malfrat coucher sur le sol, il ne serait pas surpris de le voir revenir avec des amis, ses amis. Quand elle alla voir plus loin pour un objet, elle lui demanda de ne pas bouger, il resta alors couché là comme un idiot, ne faisant pas disparaitre l'élémentaire tout de suite, car le déplacement était pour le moment incertain et il ne voulait pas se priver de l'élémentaire si il devait rester là. Avec un risque de meurtrier qui rôdait dans les parages.

Quand elle revint avec une brouette qui grinçait a chaque mouvement. Il répondit à sa dernière question, la réponse était plus évidente, il ne pouvait pas lui dire non après ce qu'elle avait fait pour lui avec ses jambes. Il regarda son épée puis évalua la hauteur de la brouette pour vérifier si il serait possible de hisser ses jambes à l'intérieur puis de se servire de son épée pour soulever le reste de son corps dans la brouette. Il lui dit son idée :

-Pour l'élémentaire j'aimerais mieux voir si le déplacement est possible avant qu'il disparaisse, si je dois rester là, je n'aimerais pas être trop vulnérable et pour me hisser dans cette brouette, je crois pouvoir me servir de mon épée comme comme perche pour soulever le haut de mon corps si on hisse mes jambes en premier et pour la confiance, vous n'avez rien à me prouver, maintenant.

Il essaya de hissé ses jambe dans la brouette sans qu'elle ne l'ai prévenu de quoi que se soit.


(HRP:Si Eli veu l'en empêcher c'est possible,  toute possibilité d'intervention est là, c'est juste une essaye. Tu peux, si tu veux écrire qu'elle l'en empêche pour x raison)
Revenir en haut Aller en bas



Elizabeth Morgenstern

Invité



MessageSujet: Re: Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)   Mer 22 Oct - 19:43

Message d'Elizabeth Morgenstern, humaine.


En fait, le pauvre blessé ne pouvait pas lever ses jambes seul. La douleur était encore présente, qui plus est, c’était comme s’il était devenu infirme. Bien que son bassin puisse bouger, tout le reste en dessous était immobile. Ce n’était que pendant le temps d’effet du sortilège fort heureusement.

« Attendez je vais vous aider. »

Elizabeth amena la brouette vers sa tête et la pencha en avant. Ensuite elle fit le tour pour mettre une jambe de chaque côté du corps du blessé. Elle fléchit les genoux et vint le saisir sous les aisselles pour le porter un peu et le faire arriver jusque dans le chariot. Cependant, la jeune femme dû s’y prendre à plusieurs reprises tant la masse musculaire de ses bras était proche de zéro. Une fois que les fesses de l’homme étaient dans la brouette ou à peu près, elle refit le tour pour la remettre sur ses quatre pieds. Le pauvre blessé n’était pas dans une posture agréable et son dos était vouté. Donc la noble se précipita pour prendre soin de lui et le remettre correctement à l’intérieur. Elle était toujours ou presque paniquée et à présent elle était aussi essoufflée.  Elle reprit son souffle doucement. Quelle galère…
Maintenant il fallait réussir à pousser la brouette. Elle prit une grande inspiration et tenta de la pousser. Au bout de quelques secondes, elle bougea. Elizabeth fit un grand sourire fière d’en être arrivée là.


« En route… »

Elle ne voulait pas s’arrêter pour éviter de perdre son élan. La brouette grinçait toujours mais avait l’air de tenir.
Pourtant, elle dû s’arrêter quelques minutes après, fatiguée. Ils étaient déjà assez bien éloigné de l’endroit où elle l’avait trouvé et c’est pourquoi elle s’autorisait une pause.


« Je suis désolée… -dit-elle en reprenant son souffle à nouveau- j’ai un peu de mal… Mais je fais de mon mieux… Je ne sais toujours pas pourquoi ces bandits vous ont fait cela, vous devriez faire plus attention…. Peut-être…
Je… Je m’appelle Elizabeth en tout cas… »


La jeune femme avait hésité à dire son prénom. Mais il y avait plus d’une fille qui s’appelait de cette manière dans tout Espalion.

« Et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Blessé mais pas mort (Yorsav - Elizabeth Morgenstern)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " S'il n'y avait personne sur terre, je resterais. Mais puisque ce n'est pas le cas, je m'en vais. ? PRIVATE ~ LILIETH"
» Je suis dans un autre monde que le tien, mais la mort nous séparera jamais | PV : Libre & Harfy ?
» La mort n'est que la mort ; on ne signifie rien par sa mort mais on la subit. [PV Graham]
» Flèche ? On est mort, on est mort. On est vivant, mais on est mort.
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-