Partagez | 
 

 Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Pandore

Bibelot
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Style de combat : Appeler Zyakan


MessageSujet: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Lun 15 Sep - 20:17

Ils n'étaient plus que des ombres aux contours aigus, aux gestes vifs et aux voix rauques. Cerclant leurs victimes clouées au sol, ils formaient une muraille humaine. Une chaîne de bras puissants et armés, de corps affamés et consumés par le feu du vice. Leurs rires et aboiements se mêlaient aux gémissements plaintifs et aux cris effrayés des femmes qu'ils nargaient de la pointe de leurs épées, et dont ils agrippaient les membres sans peine pour faire cesser les gesticulations.
Elle, se tenait prêt d'un mur fraîchement détruit, les pieds dans une couche de poussière et de cendres, stoïque. Le dégoût la paralysait. Elle s'infligeait la vue de ce spectacle sans réellement savoir pourquoi.
Les hommes se penchèrent bientôt sur leurs prisonnières terrifiées, les insultes et les éclats de rire carnassiers perçaient les tympans de l'émissaire... Rien que la vue des silhouettes dansantes dans la lumière des flammes faiblissantes et les reflets dans les pavés humides lui arrachaient des frissons réguliers. Elle convulsait au même rythme que les torturées, sentait une boule se former dans sa gorge et ses yeux s'humidifier.
Une légère brise agitait ses cheveux pâles et le tissu léger de sa longue jupe. Une petite pluie fine s'abattit sur ses joues et glissa sur sa peau anthracite.

Au fond, Pandore savait pertinemment ce qui se passait dans son dos lorsqu'elle n'était pas là. Quand Zyakan l'envoyait en mission, il préparait une intervention au même moment, et elle ne revenait que quelques jours plus tard. Les Faucons Nocturnes étaient alors redevenus de disciplinés soldats et tout allait pour le mieux. Mais il n'en avait pas toujours été ainsi, et Zyakan le savait tout aussi bien que son employée. L'elfe noire pouvait encore se souvenir de l'expression qui s'était dessinée sur le visage de son protecteur lorsqu'il l'avait aperçue non loin, faiblissant lentement à chaque hurlement étouffé de la paysanne sur qui tout un groupe de ses mercenaires avaient jeté leur dévolu. Car peu après un raid dans un village humain, Zyakan était resté faire quelques comptes et avait gardé sa nouvelle recrue prêt de lui sans s'imaginer le malaise dans lequel les sons d'un viol tout proche la mettraient. Avant qu'elle ne s'enfuie en larmes, l'hybride lui avait lancé un dernier regard presque teinté d'une subite pitié.
Cette scène avait fini de convaincre Pandore – dont les soupçons avaient été éveillés plusieurs fois auparavant par quelques mines satisfaites et des vêtements mal réajustés –  que les Faucons Nocturnes n'étaient que des mâles en rut bagarreurs. La volonté que Zyakan semblait mettre à lui épargner ce spectacle depuis le premier incident l'avait encouragée à ne plus y songer, mais au fond d'elle, elle se sentait tout aussi menacée que les innocentes qui avaient le malheur de croiser le chemin de la guilde. Désireuse de faire preuve de zèle, elle parvenait à accomplir ses missions sans y penser et elle devait admettre que, tant qu'elle n'avait pas à être témoin, elle continuerait à vivre ainsi sans trop de gêne.
Malheureusement, ce fameux zèle s'avéra à double-tranchant. Partie deux jours plus tôt pour rencontrer un potentiel employeur, personne ne l'attendait avant le lendemain, voire même le jour d'après. Ce n'était pas tant la durée du voyage qui avait poussé à prédire une si longue absence, mais plutôt la manie bien connue de son hôte à dorloter hypocritement ses invités et à prendre son temps avant d'en venir à une décision. Le fait est que la jeune femme avait su se montrer très convaincante et que la personne en question avait vite eu fait de signer le contrat, une réussite qui avait fait gonfler l'égo de l'émissaire. Elle s'était alors dirigée vers le lieu d'intervention de Zyakan et ses troupes, trop fière de son exploit pour craindre un mauvais accueil, et n'avait pas eu besoin de le chercher longtemps avant d'assister à une imitation d'un de ses propres mauvais souvenirs.

Pandore serra les dents et poussa un gémissement de colère. Ses faibles poings se refermèrent sur eux-mêmes alors que des larmes de rages se joignaient à la pluie sur ses pommettes grises. La tristesse que lui procurait son impuissance, le dégoût que ces hommes ne cessaient chaque jour de lui inspirer, la douleur de ses ignobles réminiscences et la haine envers son protecteur qui, elle devait maintenant le reconnaître, lui bandait les yeux, l'occupait le temps de laisser ses hommes assouvir leur soif de chair, infligeaient de légers spasmes à son corps mince et arrachaient de pénibles grognements à sa gorge. Elle avait été aveuglée jusque là, et chaque fois qu'elle avait entrouvert les paupières, on les lui avait refermées avec douceur en lui chuchotant qu'elle n'avait pas besoin de se donner ce mal. Elle avait maintenant l'oeuvre sous les yeux – écarquillés – et elle ne pouvait que regarder ces démons étouffer leurs proies et les couvrir de leur sueur.
Elle-même ne crut pas au pas qu'elle fit en avant, si ferme et décidé. Son esprit devint une boîte vide le temps de parcourir la distance qui la séparait des monstres. Le sol calciné et sableux s'humidifait et collait à ses bottes, les gouttes de pluie dégringolaient dans sa nuque et plaquait les étoffes contre ses jambes. L'échine courbée sous le poids de la fureur, Pandore s'avançait telle une vengeresse enragée.

La drow donna une impulsion de son buste et de ses épaules pour passer entre deux mercenaires, et les écarta d'un geste des bras avec toute la violence dont elle put. La surprise contribua à faire chanceler les deux hommes qui se tournèrent vers elle ébahis, trop stupéfaits pour se rhabiller comme ils l'auraient fait en tant normal face à la petite protégée de leur chef. Elle avait placé toute sa colère dans ses mouvements et cela s'était fait largement ressentir. La porte-parole n'aurait jamais pensé être capable d'une telle force physique.
Les épaules encore hautes et les bras légèrement éloignés de son buste, elle plongea son regard de glace dans les yeux d'un soldat en face d'elle et cracha, vénimeuse :

« Vous n'êtes qu'une bande de porcs... »

Un silence de mort s'installa. Personne, ni les paysannes, ni leurs tortionnaires, n'osèrent prononcer un mot. Pandore ne se délecta pour autant pas du mutisme qu'elle avait encore une fois provoqué. La situation en était vomitive et aucune de ses émotions ne s'était atténuée.

« Rhabillez-vous... ordonna-t-elle sans bouger d'un cil. »

Aucun des hommes ne s'exécuta. Des murmures commencèrent à parcourir la troupe qui semblait peu à peu retrouver ses esprits. Et ce n'était sans doute pas une bonne nouvelle pour l'intruse. Pandore savait pourtant très bien ce qu'elle faisait.
Elle attendit une seconde avant de s'avancer à pas éxagérement lents et lourds de façon à se retrouver plus ou moins au centre du cercle que les Faucons Nocturnes formaient. Elle tourna le dos aux femmes pour faire face aux soldats qu'elle venait de séparer et, les mains croisées sur les reins, silencieuse, l'expression d'une neutralité qu'on ne lui connaissait pas, parcourut tout simplement les corps dénudés du regard. Elle n'hésita pas à poser les yeux là où elle n'avait pas le droit, s'attardant de temps en temps sur les visages, mais fixant surtout les morceaux de chair qui apparaissaient. Elle ne quitta pas son air impassible une seule seconde mais se déplaça dans plusieurs directions, fit même un élégant tour sur elle même, afin d'avoir une vue d'ensemble. Elle les plongeait lentement, insidieusement dans un malaise honteux, scrutant leurs membres sans ciller, transfromant leur désir en un embarras tu. Les premières boucles de ceintures ne tardèrent pas un teinter et, au bout d'une longue minute, les mercenaires les plus provocateurs et machistes avaient déjà fini de se revêtir. Le groupe se dispersa en sourds insultes et jurons que Pandore ne prit pas la peine d'écouter. Plusieurs hommes s'éloignèrent d'une démarche menaçante et se retournèrent pour adresser à la drow des gestes et des paroles obscènes, mais elle retint les tressaillements. Elle attendit que tous se soient éloignés pour faire face aux paysannes recroquevillées derrière elle. La jeune femme contempla leurs blessures et leurs haillons en silence et s'adressa à elle d'une froideur inattendue.

« Certains d'entre vous ont survécu. Je les ai vu fuir le village par la sortie est. Rejoignez-les dès que possible. Pansez ces blessures avec de l'eau pure et bandez-les. Lorsque vous atteindrez la prochaine ville, consultez un médecin. Prenez soin de vous couvrir et de ne pas laisser vos plaies s'infecter. Faites vite. »
Elle fit alors volte-face et s'éloigna d'un pas ferme. Alors qu'elle entendait les plus courageuses se relever et murmurer quelques paroles encourageantes, Pandore se figea, jeta un oeil par dessus son épaule et les observa un instant. Elle croisa le regard d'une très jeune fille qui n'osa pas la fixer plus longtemps. Alors elle se remit à marcher.

La pluie cessa progressivement, peu après avoir éteint les incendies provoqués par les Faucons Nocturnes. Pandore leva les yeux vers le ciel et put y voir les gros nuages gris passer devant une lune pâlichonne. La voûte céleste s'assombrissait depuis plusieurs heures déjà et commençait maintenant à prendre un teinte marine. Les amas cotonneux fuyaient avec allure pour aller déverser leur eau sur les plaines septentrionales. Pandore se souvint qu'il avait plu aussi ce jour là, sur l'Ebène Tortueux. Elle prit instinctivement la même direction que le plus gros des Faucons Nocturnes après son intervention, persuadée qu'ils la mèneraient à leur chef. A cet instant, elle ne songeait pas à la façon dont elle allait aborder le sujet, ni même au fait qu'elle le tenait (sans doute un peu à tort) pour responsable. Elle ressentait simplement le besoin de le voir, et avec lui, l'homme qui la violait encore un peu tous les jours en faisant elle une des leurs.

Zyakan se trouvait à l'abord du village, loin des faits, occupé comme souvent à évaluer le butin. Il était assisté par deux Faucons peu gradés qui semblaient plus monter la garde que participer à l'estimation. L'elfe noire fit une pause dans son avancée pour le regarder faire, encore inconscient de la tempête qu'elle allait déclencher, sans doute satisfait de l'opération. Et surtout persuadé qu'elle était encore loin. Elle lâcha un sifflement de dédain puis adopta une nouvelle attitude avant de s'approcher.
Moins belliqueuse, les hanches souples, elle s'avança de sa démarche féline et chaloupée mais avec la même expression sévère que plus tôt. Elle était encore à quelques mètres de l'hybride lorsque ce dernier releva la tête pour dévoiler une expression étonnée et certainement un peu contrariée.

« Surprise ! souffla-t-elle, agressive, avant de se coller à lui, les yeux dans les yeux. »

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Pandore le Ven 24 Avr - 23:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://archieoctopus.deviantart.com/



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Mar 16 Sep - 17:28

« Encore trois sacs de grain, commandant. »

Zyakan fit signe de les poser à côté des autres. Ce village était vraiment aussi prospère qu'il en avait l'air. Des dizaines de sacs de grain, du pain, des choux, et même du bétail en bonne santé. À tout ceci venait s'ajouter la somme rondelette offerte par le seigneur voisin, dont l'aimable "brûlez tout" faisait encore sourire l'hybride. Il était toujours aussi agréable de faire un vide-greniers, surtout quand on payait en acier.

La compagnie enchaînait les contrats depuis quelques temps. Elle avait retrouvé une prospérité de temps de guerre, les pertes humaines en moins. Il était étonnant de constater à quoi pouvaient conduire les jalousies intestines des petits baronnets, quand elles étaient adroitement exploitées. Et il fallait bien reconnaître que cette petite drow savait y faire en ce domaine. On envoyait Pandore dans un château, elle en ressortait contrat signé et bourse en main. Cette fille état douée. Très douée. Le sang qui coulait dans ses veines ne devait pas y être étranger, pas plus que ses formes pas si plates que ça.

Le meilleur, c'est qu'elle avait presque l'air d'avoir le béguin pour lui. Zyakan en aurait volontiers profité s'il n'avait craint de ne pas savoir s'y prendre avec les filles de ce rang. Même dans son enfance, à l'époque où les filles de camps n'existaient pas dans son esprit, il avait plus l'habitude des jeunes domestiques ou des filles de métayers, pas farouches, et qui ne risquaient pas de faire des scènes si on allait en voir d'autres. Avec Pandore, il y avait le risque, s'il la brusquait, qu'elle... perde sensiblement en efficacité. Parce que jusque là, cette elfe était vraiment très bien.

Son seul défaut gênant était ses états d'âme. Elle avait visiblement du mal, beaucoup de mal à supporter les distractions des soldats. Zyakan n'avait même pas essayé de lui faire comprendre que ce genre de choses était nécessaire, que pour garder des troupes à peu près disciplinées, il fallait que les soldats se défoulent de temps en temps. Il n'avait pas non plus expliqué qu'il était dans l'ordre des choses que le vainqueur nique le vaincu. Non, rien de tout cela. C'était manifestement un point sensible chez elle. Il s'en était douté et elle le lui avait fait comprendre. Mieux valait la ménager. Heureusement, en bonne drow, elle ne posait pas de problème tant qu'on pouvait la maintenir à l'écart de ce qu'elle ne voulait pas voir. Et il n'était pas dur de l'envoyer en mission à chaque fois que..

Oh.

Contrairement à son habitude, Zyakan n'eut pas la présence d'esprit de masquer sa surprise. En revanche, il eut celle de constater que l'elfe noire arrivait du village, et qu'elle avait forcément dû croiser ses hommes à l'action.

« Surprise ! fit-elle d'un ton qui ne laissait pas de doute.

Par un réflexe stupide, l'hybride tenta d'esquiver l'orage dont il venait de recevoir la première goutte.

-Tu es déjà rentrée... ?

Il poursuivit, après l'éternité d'une demi-seconde d'hésitation :

-Ta mission s'est bien passée ?

Il se maudit intérieurement dés la formation du premier mot dans sa bouche.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Pandore

Bibelot
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Style de combat : Appeler Zyakan


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Mar 16 Sep - 20:40

Contre toute attente, l'elfe noire n'éprouva aucune difficulté à soutenir le regard de son protecteur. Sa fureur semblait nourrir une audace démente. Sa lèvre supérieure se déforma légèrement dans un semblant de grimace dégoûtée, l'insouciance feinte de Zyakan l'agaçant déjà au plus haut point. La drow ressentait une profonde et insoutenable envie de lui sauter à la gorge, rien que pour l'affront qu'il lui faisait à ce moment-ci. Il est évident que si on lui avait demandé pourquoi elle avait tant de rancoeur envers lui, elle se serait contentée de se justifier par le fait qu'au regard des exactions d'une communité, on vient toujours se plaindre auprès du chef. En réalité, c'était surtout parce qu'elle était viscéralement amoureuse de lui et que chaque confrontation était une façon de plus de lui prouver sa valeur et de le déstabiliser... La seule chose qui marche avec les mâles de ce genre.

Il n'y a qu'un chemin vers le coeur des hommes machistes, égocentriques et orgueilleux. Leur fierté. Usez de votre jolie voix féminine pour crier plus fort qu'eux et ils seront à vous.

Mais comment pouvait-elle le savoir? Même son inconscient était de trop mauvaise foi pour l'admettre.
Pandore eut un mouvement de recul du buste et un hoquet faussement amusé avant de répondre.

« À merveille! Une véritable réussite! lança-t-elle d'une joie sarcastique. »

Elle plongea alors la main dans la poche intérieure de sa veste sans manches et en extirpa le contrat signé. Si Pandore ne voyageait jamais démunie et n'hésitait pas à charger sa monture, elle ne laissait pas des documents importants traîner dans ses sacs... Elle pressa le parchemin contre la poitrine de l'hybride et le lâcha afin de le forcer à le prendre dans ses mains. Puis elle n'attendit pas une seconde avant de coller son visage au sien et de poursuivre d'un ton corrosif.

« Tu n'as vraiment de compassion pour personne! »

C'est en crachant ce reproche qu'elle tenta d'agripper le col de sa chemise, mais le mercenaire aux réflexes vifs eut le temps d'interrompre le geste en empoignant son avant-bras.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://archieoctopus.deviantart.com/



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Dim 21 Sep - 17:33

Le ton cynique de la drow était démenti par la fureur de ses yeux. Les deux amandes grises avaient perdu toute humidité : il n'y avait plus de place que pour des étincelles de feu. L'orage était là, ce n'était plus le moment de finasser.

Zyakan sentit sa mâchoire se serrer au moment où sa main récupérait d'elle-même le rouleau de parchemin. La satisfaction d'avoir un contrat pour le mois prochain l'effleura à peine.

-Tu n'as vraiment de compassion pour personne.

Il avait senti venir le geste. Le bras de Pandore fut arrêté net et l'hybride sentit sa mâchoire se durcir encore.
Cette agressivité le surprenait. Il en connaissait la raison, mais jamais il n'aurait soupçonné que cette fille puisse lever la main sur lui. Même s'il n'allait pas lui faire subir le sort rapide des inconscients qui l'avaient fait avant elle, il n'allait pas laisser passer un tel affront. C'est pourquoi sa main ne se desserra pas, pas plus que son regard maintenant aussi dur que sa mâchoire ne quitta celui de la drow.

Il fit un signe rapide de la main qui tenait le parchemin -il devait faire un grand effort sur lui-même pour ne pas serrer le poing et réduire ce rouleau en charpie- aux deux de ses hommes qui étaient restés cois depuis le début de la scène, accompagné d'un très sec "Portez ça à Stoner.". Les deux mercenaires s'exécutèrent immédiatement et sans un mot, comprenant bien qu'il n'était pas dans leur intérêt d'assister à la suite. Il remarqua du coin de l’œil un sourire complice d'un soldat à l'autre. Il serra plus fort. Peu importait si ce sourire concernait le geste de Pandore à son égard ou les pronostics sur la punition qu'elle allait recevoir. Ce sourire n'aurait jamais dû avoir de raison d'exister. Cela, il le lui signifiait dans son regard. Il signifiait également que si ceci se produisait une seconde fois, il la tuerait. Sur le champ et sans hésiter. Elle n'avait pas à oublier qui elle était ici ni à qui elle avait affaire.

Zyakan attendit que les deux hommes aient disparu au coin de la première maison avant de relâcher la pression de l'intérieur gambisonné de son gantelet. Il laissa juste le temps à Pandore de retirer sa main et enchaîna d'un ton presque interdit, répondant enfin à son accusation :

-De la compassion ? Pourquoi en aurais-je ? Dans quel monde crois-tu vivre ? ajouta-t-il plus incisif après une courte suspension. Ouvre un peu les yeux, tu verras que ta compassion ne peut exister qu'entre les faibles et les perdants.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Pandore

Bibelot
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Style de combat : Appeler Zyakan


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Ven 26 Sep - 13:14

Leurs visages n'avaient jamais été aussi proches. L'un comme l'autre, ils pouvaient lire la fureur dans la prunelle de la personne qui leur faisait face.
Pandore commençait déjà à perdre le contrôle de ses émotions et la lueur d'une larme vint souligner son regard de glace. La colère que l'on ressent envers quelqu'un que l'on méprise et d'une toute autre nature que la colère que l'on ressent envers quelqu'un que l'on aime... Tout comme la colère que l'on ressent envers quelqu'un que l'on aime ouvertement est bien différente de celle que l'on ressent envers quelqu'un que l'on aime en secret. La drow se noyait dans un torrent de sentiments contraires et cela n'était pas pour atténuer son émoi. Elle ne put retenir un coup d'oeil angoissé vers son avant-bras pris au piège dans l'étreinte sévère de Zyakan, comme si elle craignait de ne plus jamais retrouver l'usage de sa main. Elle essaya bien de se dégager en se tortillant mais elle savait pertinemment qu'il ne lui accorderait pas la liberté de retenter l'expérience.
La drow ne prêta aucune attention aux Faucons qui s'éloignèrent en chuchotant. Elle préféra replonger son regard dans celui de Zyakan, quitte à lui faire lire dans le reflets de ses larmes la douleur qui l'animait.
Lorsque le demi-drow relâcha enfin sa prise, Pandore ramena prestement sa main sur sa poitrine dans une posture défensive alors qu'il prenait la parole. La dureté de sa réponse trahit l'emportement du mercenaire alors qu'elle le croyait insoumis à la panique et toujours maître de son sang-froid... La simple idée qu'elle était capable de le faire serrer les dents à ce point éveilla en elle à la fois de l'effroi et de la fierté. Pandore s'était rarement sentie troublée à ce point.
Elle écouta Zyakan sans vraiment laisser ses mots prendre leur sens. Il semblait qu'aux yeux de tous ces hommes, les notions de faibles et de perdants étaient aussi récurrentes et triviales que celles de vie et de mort. Elle, ne les avait toujours pas assimilées, c'est pourquoi sa riposte parut les ignorer.

« Il y a des prostituées pour cela! Vous vous en prenez à des femmes innocentes et à des enfants! gémit-elle sans plus retenir ses larmes. »

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://archieoctopus.deviantart.com/



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Sam 4 Oct - 9:54

C'était la première fois qu'elle pleurait depuis leur rencontre. En tous cas, il n'avait pas vu de larme couler de ses yeux depuis ce soir où elle s'était tenue debout devant lui, avec l'air de porter toute la solitude et la misère du monde dans ses haillons. Le même air qu'à cet instant.

Aussi étrange que cela eut pu lui paraître s'il s'en était rendu compte à ce moment, Zyakan fut touché par ces larmes. Elles le mirent instantanément mal à l'aise, et firent redescendre d'un coup toute la rage qu'il venait d'emmagasiner. Pourquoi avait-il été si violent ? Il aurait voulu que ces gouttes disparaissent, qu'elles s'évaporent avant même d'effleurer les joues d'ébène.

Il eut presque l'ombre du début de l'esquisse d'un geste doux pour les effacer. Presque. Fugacement. Ce qui le freina fut peut-être son armure, ou peut-être la situation, face à face au bord d'un village en flammes, avec une ou deux centaines de paires d'yeux susceptibles d'assister en douce à la scène. Peut-être aussi ce qui restait de sa colère froide de l'instant précédent. Toujours est-il que sans trop en avoir conscience, il voulut réconforter Pandore. Il mit dans ses paroles toute la douceur dont il était capable à ce moment, venant à peine de desserrer ses mâchoires.

-Tu ne comprends pas... Ces hommes sont des bêtes sauvages. Ils ont besoin de se déchaîner dans ces moments, peu importe sur qui.

En disant ça, il se rappela qu'il était tout aussi concerné que ses hommes par cette description. Son ton se raffermit immédiatement, devenant presque une menace.

-Si je tentais de les en empêcher, je n'aurais plus aucun contrôle sur eux.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Pandore

Bibelot
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Style de combat : Appeler Zyakan


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Lun 6 Oct - 17:44

Pandore tenta de chasser ses larmes d'un geste de la tête, honteuse de s'être laissée aller alors que ce n'était pas la pitié qu'elle voulait inspirer, mais la peur. Elle regarda ailleurs quelques instants mais reporta vite son regard sur Zyakan, prête à le déstabiliser d'avantage autant qu'elle le pourrait. Le ton de l'hybride se fit soudainement doux comme jamais et ce soudain changement d'attitude fit vaciller le coeur de l'elfe noire. A l'entendre parler ainsi, elle fut tentée de lui tomber dans les bras... Mais les mots qu'il utilisa suffirent largement à maintenir sa colère animée, si ce n'est à l'attiser d'avantage. Ce regain de rage se traduisit par un mouvement de recul maladroit, accompagné d'une expression qui se décomposa lentement. Zyakan poursuivit, redevenu ferme et sévère.
La jeune femme comprenait parfaitement ce que sa dernière remarque insinuait. Etait-elle à ce point apétissante? Comme un objet unique, exposé derrière une vitre de verre, sujet de tous les désirs et toutes les ambitions? C'était donc elle ou ces tas d'autres femmes innocentes?
Ce n'était pas tant l'injustice que cela représentait qui la choquait - ce genre de principe ne coulant pas dans le sang drow - mais plus bêtement le fait que sa féminité la mettait en danger permanent face à des bêtes féroces et stupides ne répondant qu'au fouet d'un dresseur bien charitable. De plus, porter l'écusson des Faucons Nocturnes la rendait complice de leurs actes, et elle n'était pas prête à accepter la responsabilité de tout et n'importe quoi. Pandore secoua la tête latéralement, la bouche entrouverte, et les yeux légèrement plissés.

« Besoin de se déchaîner? répéta-t-elle en un murmure, comme manquant de souffle, médusée. »

Un rire nerveux s'échappa de ses lèvres. Elle écarta les bras et déclara, de plus en plus bouillonnante:

« Et bien si c'est un besoin, Zyakan, personne n'y peut rien, n'est-ce pas? C'est naturel, pourquoi résister? Ce serait inutile. Alors puisque les choses ne changeront jamais, je n'ai qu'à partir. Je quitte ta chère guilde et tout le monde sera satisfait. »

Jamais son corps n'avait été rempli d'une telle chaleur...

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Pandore le Ven 24 Avr - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://archieoctopus.deviantart.com/



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Sam 18 Oct - 12:42

Cette petite dinde était venue l'engueuler, puis elle lui pleurait dans les bras, et maintenant, avec sa petite allure ironique,  maintenant...maintenant, elle essayait de lui faire du chantage ? S'il y avait bien une chose au monde que les nerfs du mercenaire ne pouvaient pas supporter, sous quelque forme que ce soit, pour quelque prétexte que ce soit, c'était le chantage. Il avait très peu souvent l'occasion d'en subir. En général, c'est plutôt lui qui était en position de faire pression sur son interlocuteur, ce qu'il faisait avec délectation. Se retrouver dans la situation inversée, être mis en posture d'être dominé par cette petite pointe de menace, se rendre compte de la pire façon possible que l'on dépend de la personne en face, sans aucun autre échappatoire que les deux options qu'elle impose. Cela lui était arrivé deux fois dans sa vie. Il se souvenait encore parfaitement de chacune. Des circonstances qui l'y avaient conduit, et de ce qui avait suivi.

Ces deux fois avaient produit sur lui une réaction automatique, épidermique, et qu'on pourrait qualifier de parfaitement idiote.

Cette fois-ci ne fit pas exception. Passée la seconde pendant laquelle il digéra le coup reçu, il cingla sa rage sur le visage de Pandore :

« Mais putain, qu'est-ce que tu en as à foutre, que des femmes se fassent violer ? »

Il se figea dans le silence qui suivit. Le visage de la drow changea d'expression, et l'axe de son corps commença à se tourner. Et il se rappela que la phrase qu'il venait de prononcer était la pire chose qu'il ait pu lui dire.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Pandore

Bibelot
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Style de combat : Appeler Zyakan


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Sam 8 Nov - 18:24

Les mots de Zyakan rugissèrent dans son esprit, glacèrent son sang en un éclair, lui transpercèrent les tympans, les poumons, l'estomac et le coeur. La drow resta figée un instant. Son visage n'évoquait qu'une incompréhension candide alors qu'elle tombait lentement en morceaux derrière son masque. Le nez encombré par le chagrin, elle avait jusque là gardé les lèvres entrouvertes. Elle les scella enfin.

Elle n'avait plus rien à dire et elle n'avait certainement plus besoin de respirer.

Pandore était pourtant persuadée que son protecteur ne s'était pas donné tant de mal à lui épargner des spectacles désagréables pour rien. Elle avait fini par croire que, si l'idée d'une relation non-consentie ne le choquait pas, il comprenait qu'un être en ayant été victime ait besoin d'un peu de compassion.
Visiblement, elle avait tort.

L'elfe noire détourna le regard après de longues secondes de silence. Elle acquiesca fébrilement de la tête, puis la secoua latéralement, discrète.

Et elle tourna les talons.

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Pandore le Mer 12 Aoû - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://archieoctopus.deviantart.com/



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Ven 7 Aoû - 20:15

Spoiler:
 

Elle partait. Maintenant. Vraiment, elle partait. Elle était vraiment en train de s'en aller maintenant, là, devant ses yeux.

Il devait la retenir. Il le savait. Un tas de raisons parfaitement objectives se pressait dans son esprit. Sa conscience de mâle les lui hurlait à toute vitesse pour qu'il n'ait pas à s'avouer la vraie raison pas du tout objective qui le faisait tressaillir. Elle allait se vendre au premier connard venu. Elle allait révéler tous les petits secrets de la compagnie, toutes ses magouilles à lui, elle allait ruiner ses futurs contrats potentiels, elle allait retourner chez son père et envoyer ses chiens à ses trousses, elle allait lui manq...

Il allait perdre... une excellente négociatrice... Il. l'. l'aim...

Son bras ne réfléchit pas avant d'agir. Pas plus que sa jambe ni que le reste de son corps. Sa conscience de mâle avait fermé sa grande gueule au moment où sa jambe s'était lancé vers ce dos qui s'éloignait déjà. Son bras droit plongea en avant comme un aveugle, sa main se plaqua sur l'intérieur du coude gauche de l'elfe et le tira en arrière, faisant volter tout le corps de la drow. La deuxième main gantée alla se ficher sur la taille grise et Zyakan vit s'approcher malgré lui le visage de celle qu'il ne voulait plus perdre.

Au moment de l'impact des lèvres, il ferma les yeux.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas



Pandore

Bibelot
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Style de combat : Appeler Zyakan


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Mer 12 Aoû - 13:37

Et voilà qu'elle était maintenant dans ses bras, les lèvres rugueuses de celui qu'elle aimait pressées contre les siennes.
Tétanisée.

Ses muscles s'agitèrent vainement, fébrilement. Se débattre fut un réflexe mais bien la dernière chose qu'elle aurait choisi de faire si elle ne venait pas de perdre une partie de sa raison. Elle leva les poings sur le torse de Zyakan mais les desserra immédiatement. Ses yeux encore écarquillés de surprise se fermèrent enfin. Lorsque ses longs cils se croisèrent, ils firent rouler les larmes que son coeur brisé avait fait monter.
Elle éclata en sanglots. Les épaules hautes, l'elfe noire se colla à l'hybride comme à un dernier espoir. Ses doigts agrippèrent ce qu'ils rencontrèrent, inefficacement.

Quel monstre. La manipuler à ce point, profiter d'elle. Se moquer de ses sentiments. Il méritait toute sa haine, jusqu'à sa propre mort. Il fallait qu'elle le fasse payer. Elle devait rester à ses côtés durant toute sa vie, pour être sûre qu'il recoive son dû.
Elle espérait qu'il lui en ferait encore voir de toutes les couleurs. Pendant très longtemps.

Zyakan était trop grand pour qu'elle passe ses bras autour de ses épaules, alors elle se contenta de s'accrocher à sa côte de maille. Le visage couvert de larmes, elle sentait son corps trembler d'émotion. Elle songea que si les Dieux étaient justes, ils ne mettraient jamais fin à ce baiser.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://archieoctopus.deviantart.com/



Zyakan Tesk'Ay

avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Style de combat : Crier "CHAARGEEEZ !".


MessageSujet: Re: Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]   Jeu 13 Aoû - 9:46

Les lèvres se détachèrent enfin. Zyakan recula légèrement, un demi-pas. Pourquoi se sentait-il soudainement comme... gêné ? Ça ne lui ressemblait pourtant pas, mais pas du tout. Ses sensations de l'instant n'avaient strictement rien de comparable avec ses habitudes aux côtés des filles de camp. Il renouait avec ce qui se passait lors de ses premières amours, quand il était encore loin de tout ce chaos, loin, très loin en arrière. Mais cette excitation était... comme amplifiée, amplifiée d'une force qui l'aurait presque rendu timide.

Presque. Il eut le réflexe de refermer son visage avant que ses émotions ne débordent. Mais il se relâcha immédiatement en voyant l'expression de la drow et ses yeux embués.

Elle lui avait mis les mains sur les flancs. Lui, avait encore les siennes à sa taille. Le peu de distance qui les séparait maintenant faisait plier à moitié les coudes et semblait inexorablement voué à disparaître. Leurs regards se noyaient l'un dans l'autre, et l'hybride sentit passer au loin dans sa conscience des nuées de putain mais dans quoi je viens de m'engager qu'il ne prit même pas la peine d'ignorer, submergé par les océans gris de Pandore.

« Alors, tu restes ? » sourit-il tandis que sa main partait effleurer une mèche d'argent malmenée par le combat.

_________________
Un bon mercenaire n'a pas d'ennemi, il n'a que des employeurs.
Revenir en haut Aller en bas
 

Comment rattraper une situation désastreuse par le seul usage de sa langue ~ [PV Zyakan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NHL 2011 Xbox 360
» Haïti/ La situation socioéconomique désastreuse pourrait être uti
» Comment affronter ses pires craintes [Lila]
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Royaume Humain :: Dans la campagne-