Partagez | 
 

 Un nouveau Baroudeur [validé]


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Saïx Berion



Masculin Nombre de messages : 14
Style de combat : Doué à l'épée bâtarde


MessageSujet: Un nouveau Baroudeur [validé]   Jeu 11 Sep - 21:43

Prénom ou surnom* :  Saïx
Nom :  Berion
Sexe (mâle/femelle):  Mâle
Âge (réel et/ou apparent) * : 28 ans
Peuple/race *:  Humain
Alignement :  Selon les opportunités
Métier et/ou rang *:  Mercenaire
Votre arme (uniquement si vous êtes un combattant)  :  Duracier, l'épée bâtarde léguée par son maître.

Physique * (inclus : ses vêtements), 5 lignes minimum :  Saïx est du genre grand, dans les un mètre quatre vingt dix environ pour quatre vingt-cinq kilos, il est du genre carré et musculeux sans pour autant être une armoire, il reste svelte. Saïx a des cheveux couleur blond délavé, presque blancs en fait, ils sont longs, assez pour tomber dans son dos et sur ses épaules. Ils sont laissés à la sauvage, du moment qu'ils ne le gênent pas, il le laissera tranquille. Il a deux yeux bleu tirant vers le gris, lui donnant un air assez froid s'il se prends à trop se concentrer. Au niveau des traits de visage, son métier l'a endurci, au point qu'il a l'air un peu rustre et sauvage, néanmoins, il sait se tenir. Il a une cicatrice sur le torse issue d'un combat contre une Arachnigyni, qui l'a laissé assez mal en point.
Au niveau vestimentaire, Saïx porte un simple ensemble de vêtements en tissus noirs brodé de rouge, offerts par les parents de son employeur qui refusaient de la voir porter ses précédentes guenilles, sur lesquels il a mis les morceaux de l'armure en acier qu'il a pu s'acheter après quelques années d'économies. Cette dernière est une armure en acier assez classique, mais adaptée pour offrir le maximum de mobilité à son porteur ce qui rends les mouvements bien plus aisés qu'avec une lourde armure de plaques, la défense étant offerte en contrepartie pour ce gain. A titre d'exemple, elle ne dispose pas d'un plastron complet, seulement d'épaulettes prolongées au niveau des côtes. De même, seul le dessus de ses cuisses est couvert d'acier, le dessous étant laissé à ses vêtements et aux ceintures qui tiennent la partie supérieure. Il porte également le fourreau noir et acier de son épée bâtarde dans le dos.

Caractère* (par exemple : ce qu'il aime ou pas, ses habitudes, ses qualités, des défauts), 5 lignes minimum :  Saïx est du genre vieux baroudeur, il a été forcé à se débrouiller seul très tôt et a donc assez de vécu niveau vie difficile. Il ne voit l'absolution qu'en l'argent et, bien qu'il ne supporte pas les riches nobles, pour lui c'est le meilleur moyen de s'assurer une vie tranquille et il privilégiera ce dernier par dessus tout, quitte à changer de camp en plein milieu d'une mission parce que le camp d'en face lui propose plus. Il est doué pour cacher ses sentiments, ne les montrant à rien ni personne et les cachant derrière une facette d'impassibilité, qu'il maintient tant bien que mal. Cependant, il a tendance à perdre son calme quand les choses ne se passent pas comme il le souhaiterait. Il n'est pas fin stratège, mais sait bien se battre étant donné qu'il a eu un bon professeur pour lui inculquer ces notions. Il chérit la lame qu'il porte, cette dernière lui ayant été offerte par son maître avant leur séparation.

Histoire * 7 lignes minimum:  Saïx est le dernier né d'une famille très nombreuse de petites gens et, comme c'est prévisible, il a été abandonné à son sort, dans une forêt, proche du petit village où il grandissait. Au gré de ses errances, le petit garçon qu'il était parvint à une ville de taille modeste avoisinante, dans laquelle il parvint à survivre, de fouille en poubelles et petits larcins principalement, son physique frêle ne l'aidant pas pour autant. C'est à cette époque que le jeune homme, alors à peine âgé de huit ans développa une certaine aversion pour les gens riches mais également un désir profond de vivre dans la même opulence que ces derniers. Malgré ce désir, les quelques petits larcins qu'il commettait en tant que pickpocket ne lui permettaient pas grand-chose sinon de pouvoir manger à sa faim pendant quelques jours tout au mieux.
C'est après quelques années et être passé à la tête d'une petite bande de jeunes orphelins abandonnés, qu'il avait pu regrouper parce qu'il était le plus âgé et plus costaud du groupe, qu'il se fit prendre, lors d'un de ses larcins,  par un vieux type encapuchonné, qui s'avéra être un ancien maître d'armes, maintenant à la retraite. Après avoir menacé de le livrer aux gardes, mais surtout après avoir parlé un peu avec le gamin qu'il était, le vieil homme, du nom d'Azaël, lui proposa de l'entraîner, plus par caprice qu'autre chose, comme il le lui avouerai plus tard. Ainsi, le jeune homme fut embarqué, plus de force que de gré, par le vieux maître d'arme, qui lui enseigna tout au long de plusieurs années de voyage, l'art de manier l'épée. Le vieil homme tenta tant bien que mal de lui inculquer des valeurs de respect et d'humilité, mais ni l'une ni l'autre de ces leçons ne pénétrèrent l'esprit de Saïx. Finalement, après presque dix longues années de formation, c'est un Saïx bien plus costaud qui se vit quitter son maître, ce dernier lui offrant son épée bâtarde en guise de cadeau d'adieu, arme que le vieil homme s'était faite faire par un vieux forgeron présumé fou et nommée Duracier, cette dernière étant capable de ressentir les êtres vivants proches de lui en se concentrant sur la lame.
C'est ainsi que le jeune homme, alors toujours vêtu de guenilles et portant sa lame dans le dos, partit vers la ville la plus proche, pour démarrer rapidement et sans un regard en arrière, ce qu'il regretta amèrement bien plus tard, vers sa vie de mercenaire et vers tout cet argent qui lui tendait les bras. La désillusion fut très violente pour lui, ses premiers contrats s'avérant réellement bien trop laborieux pour ce qu'ils rapportaient, lors des quelques combats qu'il eut à mener contre bandits ou bêtes sauvages, Saïx se rendit de plus en plus compte que la formation que lui avait fait suivre son maître l'avait changé. Il savait lire les mouvements de ses ennemis, parvenait aisément à bloquer leurs coups, ce qui jouait forcément à son avantage.  
Malgré cela, lors d'une bataille contre une Arachnigyni totalement perdue qui avait tué les occupants d'une cabane perdue dans une forêt qu'il devait inspecter pour une requête, il se fit assez gravement blesser, ce qui lui valut une vilaine cicatrice au milieu du torse. Lors de la bataille, Saïx se rendit compte de plusieurs choses, avoir été poussé aussi proche de la mort l'avait rendu bien plus sauvage lors d'un court instant, ce qui l'inquiétait un peu, puisqu'il n'était plus maître de lui en cet instant. Malgré tout, il survécut et put revenir, tant bien que mal, en ville, se promettant de ne plus prendre de risques aussi inconsidérés avant minimum dix ans.
Ainsi, au gré de ses économies et de sa renommée qui grandissait un peu plus, le jeune homme parvint à se trouver de quoi s'acheter une belle armure, qu'il modifia un peu afin de pouvoir être libre de bouger. Et c'est cette armure un peu particulière qui attira probablement l’œil d'un client blindé d'argent, du nom de Morgenstern, le riche homme désirant engager un homme pour protéger sa fille, Elizabeth, historienne en herbe et déjà formée en magie, ce qui l'emmènerait à fouiller des ruines et était forcément une future source d'ennuis. Saïx accepta, plus à contrecœur qu'autre chose, mais il ne pouvait pas dire non à une telle somme.

Pouvoirs liés à votre peuple (voir dans la description des peuples) :  Duracier : L'épée ressemble à une épée bâtarde normale, mais est capable de faire ressentir à son porteur la présence des êtres vivants proches.

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques (2 max) :  Rage incontrôlée : Quand Saïx est blessé assez gravement, il entre dans une forme de Berserk pendant laquelle il ignorera douleur et blessures pour frapper férocement l'ennemi. Cet état ne dure pas bien longtemps et en général il en ressort sévèrement fatigué et blessé.

Familier, animaux (2 max, s'il en a) :  Aucun.

Autres :  Rien de particulier, Saïx ne dépensera que le minimum nécessaire si le groupe duquel il fait partie doit passer à la caisse à un moment donné.

~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ? Fate Apocrypha, le Saber of black.
Comment avez-vous découvert le forum? En cherchant un forum RP avec une amie.
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? Le plus souvent possible
Votre réponse à la question des règles : Ouaip.
Revenir en haut Aller en bas



Subraya Druth

Fondatrice


Féminin Nombre de messages : 1179
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Un nouveau Baroudeur [validé]   Ven 12 Sep - 6:10

Bonjour et Bienvenue !

Validé :)
Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau Baroudeur [validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tom Prieve à la découverte d'un nouveau monde... [Validée]
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Fonds de la bibliothèque (=nouveau catalogue)
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» le nouveau gouvernement



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-