Partagez | 
 

 Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Lilith Krivcheskoy

Invité



MessageSujet: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Ven 8 Aoû - 6:23

Message de Lilith Krivcheskoy, demi-démone.

Le soleil se coucha sur le dos de Lilith, un gazon trempé et peinturé de sang, les corps de victimes étaient comme une couverte. Le groupe d'aventurier qui l'avait accueillis, était mort, tué par le groupe de bandit qui les avaient embusqués. La scène fut brutale, plusieurs ont été tués sur-le-champ, les survivants avaient tenté de survive, mais le tout fut en vain. Seul Lilith s'en sortait, les deux trois derniers qui restaient n'était que de petites vermines pour elle. Malgré cela, elle était assise sur un rocher, accotée sur ses cuisses alors qu'elle observait les corps sans émotions. Pour une fois, elle fut acceptée par un groupe, pas une journée et ils étaient déjà tous morts, elle était un port malheur.

Le sang qui coulait le long de son visage était comme des larmes, tout comme le vin, elle était dégoutée. Après le moment de silence pour les gens, elle pris une direction qui lui semblait la meilleure. Retournée au village qu'elle venait de quitter lui donnerait probablement une mauvaise réputation, autant mieux disparaître qu'être appeler un monstre. Le vent qui sifflait ses cheveux, apportait le son du tas de ferraille qu'elle portait. Bourdonnent sa chanson préféré, Lilium, une chanson que sa mère lui chantait quand elle ne pouvait pas s'endormir. Le sourire de Lilith s'ajoutait de nouveau sur son visage, illuminé par la lueur d'orange, réchauffant d'enjouement. Son compagnon, son animal, son meilleur ami, la suivait toujours et la gueule grande ouverte, content de marcher à nouveau avec elle.

Après une dizaine de minute, la route se ferma dans une forêt, Lilith était probablement perdue. La peur ne prenait pas le déçu, Lilith avait assez de nourriture pour trois jours et la prochaine ville était suppossée être à une journée de marche. La forêt semblait paisible, un temple de repos pour Lilith qui était épuisée. Marchant toujours dans la forêt, elle dû allumer une torche qu'elle avait dans son sac, elle prit l'opportunitée pour chercher du bois et une place pour se reposer. Pas trop loin de la route et pas trop proche, comme son père lui avait enseigné.

Plaçant un tas de roche en cercle, les morceaux de bois, elle pris du papier que les aventuriers lui avait donné avant de partir et partie le feu avec son briquet. Elle s'accota silencieusement sur un arbre, le dos de sa Zweihander sur sont devant d'épaule droite avec Kiki qui était dans ses bras.

''Tu ne trouve pas que le tout est mieux avec juste toi et moi ? '' Lui demanda t'elle.

Elle savait qu'aucune réponse allait sortir, mais il restait son meilleur ami, le seul au qu'elle pouvait lui parler. Comment qu'une personne pouvait faire parler un renard s'il n'avait pas d'utilité magique ? C'était une question que se posa Lilith à tous les jours, elle aimerait bien l'entendre un jour. Mais elle pouvait vivre sans, après tout, elle est seule avec depuis quatre ans. Elle l'avait trouvé blesser sur le bord de la route alors qu'il était encore qu'un petit bébé. Ses lourds yeux se ferma lentement alors qu'elle garda ses gardes bien élevées. La chaleur de sa petite boule de poils lui donnait du réconfort, un sentiment de sûreté. Encore une fois, elle bourdonna faiblement sa chanson, jusqu'à ce qu'elle tombe endormie avec le visage d'un enfant innocent.


Dernière édition par Lilith Krivcheskoy le Ven 8 Aoû - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Rahven

Invité



MessageSujet: Re: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Ven 8 Aoû - 14:09

Message de Rahven, humain.

Les sons de la forêt s’entremêlaient en une mélodie complexe accompagnée, avant de pénétrer dans son oreille comme une seule interprétation élaborée du chant de la vie. Pour la majorité des oreilles, la plupart des sons que contenait ce lourd bagage bruyant ne serait pas capté et bien interprétés, mais Rahven avait l’avantage d’avoir appris à découvrir le monde distant grâce à ses oreilles et son nez, et non ses yeux. Il était donc capable d’identifier chaque craquement, chaque grattement, chaque frottement, et souvent il était même capable de déterminer par quoi chaque partition décomposé de cette hymne à la vie correspondait. En ce moment d’ailleurs ça lui était plutôt utile, puisqu’il recherchait un modèle. Un modèle nouveau, quelque chose qu’il n’avait jamais tenté de sculpter auparavant. Il lui fallait un animal qu’il pourrait approcher à moins de 5 mètres. Le problème étant que la plupart des animaux se sont déjà enfui quand on les approches de si près. Au moins il n’avait pas pris commande, s’il échouait ce ne serait pas trop grave. Il ne supportait pas de ne pas réussir à trouver de modèle quand on lui passait commande. Par principe? Pour ne pas nuire à sa réputation? Surtout pour ne pas perdre d’argent.

Lohril, lui, suivait son frère jumeau de loin. La plupart du temps, ne pas avoir ne serait-ce que le bout d’une aile du dragon dans son rayon de perception agaçait ce dernier, mais quand il était à la recherche d’un animal à sculpter dans le bois, il était nettement préférable qu’une créature aussi effrayante que lui ne se trouve pas trop près. Il s’assurait de gardait l’humain dans son champ de vision, et ça lui suffisait. Et même s’il se faisait aussi discret qu’il le pouvait en forêt, l’humain entendait chaque branche qui craquait sous ses pattes. Ça, Lohril s’en assurait. Il n’acceptait jamais de s’éloigner asse pour que son frère perde sa trace, et de cette façon il était certain d’être toujours assez proche pour intervenir si quelque chose se passait.

Un changement dans son environnement incita l’aveugle à s’arrêter. Une petite bourrasque de vent, plus une légère brise qui n’avait duré que quelque secondes en fait, lui avait porté aux narines une odeur qui n’était pas habituelle. L’odeur caractéristique du bois qui brûle. Comme il ne percevait pas de chaleur, et que son œil ne captait pas de changement d’intensité de la lumière quand il regardait autour de lui, cela voulait dire que le feu n’était pas près.

*Il y a de la lumière vers le sud. La lueur d’un feu de camp, pas d’un feu de forêt. Je n’arrive pas à déterminer la distance, on dirait plus le reflet du feu sur les arbres. La source principale doit m’être cachée par les végétaux.*

Ayant remarqué que l’humain s’était arrêté, Lohril avait essayé de trouver la source d’intérêt de l’aveugle. Pour être honnête, il ne comprenait pas du coup comment Rahven avait pu capter à cette distance la présence d’un feu, mais comme il n’était pas aveugle, il ne pouvait présumer des compétences de son frère. Et puis ce n’était pas la première fois que ça arrivait – qu’il soit surpris par les capacités de Rahven. Par chance, pour compenser, le dragon avait une très bonne vision. Tous deux formaient un bon duo, et ils avaient grandement intérêt à ne pas le déformer.

*Nous ferions mieux de ne pas aller voir, et de nous éloigner. Il n’y aura pas d’animal dans les environs du feu de toute façon.*

L’aveugle secoua la tête en désaccord. Il n’y aurait peut-être pas d’animal, mais il y aurait très fort probablement une ou alors plusieurs personnes. En forêt, comme ça, c’était facile de se perdre : tout le monde n’avait pas un dragon qui n’avait qu’à s’envoler et se diriger directement vers la sortie de la forêt en passant au-dessus des arbres. Et puis qui sait, peut-être l’un d’eux aurait peut-être un objet qui pourrait faire un modèle intéressant. Décidé à aller au moins qui avait fait un feu, Rahven se mit en route vers le sud. Inutile d’essayer de se faire discret, la ou les personnes pourraient le confondre avec un voleur qui essaie de leur dérober leurs biens. De toute façon, avec un dragon de la grosseur d’un cheval, c’était peine perdu.

Ledit dragon, tout en soupirant son désaccord de l’idée qu’avait eu son frère humain, se mit lui aussi en route, amenuisant rapidement la distance qui les séparaient tous les deux. Il voulait pouvoir réagir instantanément si l’aveugle se mettait dans une situation périlleuse. Il s’assura donc de se tenir en permanence à moins de 5 mètres de lui, comme ça s’ils avaient à fuir, Rahven n’aurait qu’à sauter sur son dos et lui le porterait jusqu’à un endroit assez dégagé pour s’envoler.

Le jeune homme commençait à peine à sentir la chaleur du feu sur sa peau, et à ressentir l’air qui se faisait aspirer en permanence vers un point précis, l’empêchant de bien discerner ce qui se trouvait autour – sûrement des pierres, c’est ce qu’on met autour d’un feu d’habitude –, que Lohril lui frôlait l’épaule du bout du museau, signe qui voulait dire « arrêtes toi. »

*Elle est couverte de sang. Vu l’armure et la grosse épée, ça ne doit pas être le sien.*

Mais elle les avait sans aucun doute déjà vu, il était trop tard pour reculer. Aussi l’aveugle ne prit compte que du fait qu’elle était couverte de sang – c’était peut-être en défendant sa vie qu’elle avait été blessée ou avait dû se résoudre à blesser un autre.

- Êtes-vous blessée, Madame?

Rahven n’avait jamais soigné un humanoïde – impossible de déterminé la race avec précision tant qu’il ne serait pas à moins de 5 mètres –, mais il avait déjà soigné les blessures de chevaux, et avait déjà été blessé lui-même. Il avait pu constater que la façon de prendre soin d’une blessure ne variait pas d’une espèce à l’autre – ou alors très peu seulement – et il pourrait donc sûrement venir en aide à la dame.
Revenir en haut Aller en bas



Lilith Krivcheskoy

Invité



MessageSujet: Re: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Lun 11 Aoû - 4:59

Message de Lilith Krivcheskoy, demi-démone.

Lilith fut réveillée par une voix, elle ne l'avait pas sentit. Ouvrant ses yeux avec une montée d'adrénaline, pris par surprise pour la première fois. Combien étaient-ils ? Elle ne savait rien, elle n'avait pas beaucoup d'option devant elle. Pas dans une position favorable, elle laissait Kiki se tasser pour la laisser bouger. Se lançant comme une roche, elle roulait sur le cotez, attrapant sa Zweihander durant l'action. Avec son air d'aller, elle fit un petit bond vers l'arrière et leva sa garde. Elle ne bougeait pas d'un poils, examinant les alentours pour d'autre cible, mais il n'avait qu'elle, son renard avec l'homme et ce qui semblait être un dragon derrière lui, probablement pas un hostile. Son coeur continuait de battre avec vigueur, mais elle laissait le temps s'écouler pour se rappeler ce qu'elle avait entendue.

''Êtes-vous blessée, Madame?''

Si elle ne se trompait pas, cela était bien et bel ses mots. Une fausse alerte, mais d'arriver comme ça, sans prédiction pourrais bien être la mort de l'homme. Ce moment de détresse donnait un grand et long frison dans sa colonne vertébrale, elle pourrait savoir faite tuer durant son sommeil. Rageant Zweihander sur son dos, elle prit une position plus passive que la dernière, le pauvre voulait l'aider. Elle s'approcha de l'homme qui se tenait devant le feu et se pencha avec respect.

''Pardonner moi, je vous avais pris pour un bandit. Vous approchez comme cela pourrait être votre mort de plusieurs façons. J'aurais pu vous sautez deçu et vous découpez en morceaux.'' Dit-elle d'un ton profond et sérieux.

Elle le pensait vraiment, si elle ne serait pas rappeler ses mots, elle l'aurait attaquée et même probablement tuer. Lilith repris sa position imposante habituelle, elle ne voulait pas laisser mauvaise impression.

''Mais à propos de votre question, non je ne suis pas blessée. Pourquoi cette question si soudaine dans la nuit ? ''
Revenir en haut Aller en bas



Rahven

Invité



MessageSujet: Re: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Mer 13 Aoû - 17:27

Message de Rahven, humain.

Le bruit métallique qui suivit la question de Rahven lui imprima un froncement de sourcil sur le visage. À la façon hâtive de dégainer et à la respiration rapide de la femme, ce qui indiquait une poussée d’adrénaline, il venait sans doute de la réveiller. C’était surprenant, tout de même, qu’elle n’ait pas entendue l’approche d’un dragon! Ce n’est pas vraiment ce qui passe le plus inaperçu dans une forêt, un dragon, en particulier quand il n’essaie même pas de faire montre de la moindre discrétion. Restant détendu, il posa sa main sur le museau de Lohril pour l’empêcher de grogner, et peut-être au moins ainsi avoir l’air assez peu menaçant pour que la femme ne juge pas nécessaire de rester sur ses gardes ainsi.

Bien que la manœuvre de l’humain pour calmer le jeu ait fonctionnée, le dragon, lui, resta en alerte, en plus de regarder d’une façon menaçante la femme, pour bien lui faire comprendre qu’il la gardait à l’œil. Il accepta néanmoins d’arrêter de gronder et de montrer les crocs. Une chance encore que Lohril ait demandé à son frère de s’arrêter à une distance raisonnable, parce que sinon elle l’aurait très certainement coupé en deux! Au moins tenté, mais de si près il aurait pu intercepter le coup. Cela ne changeait pas que c’était une guerrière et qu’il était préférable de ne pas rester, donc de ne pas mentionner la présence du renard. Rahven serait capable de vouloir rester pour le sculpter dans le bois. Ce n’avait peut-être pas été une bonne idée de lui conseiller de faire ce genre de sculptures, pour se garder occupé et entraîner ses sens, il en avait développé une sorte d’obsession qui devenait dangereuse par moment.

Quand ses capacités lui permirent enfin de ressentir celle que lui avait indiquée son grand frère dragon, l’aveugle compris pourquoi ce dernier l’avait forcé à s’arrêter si loin. L’armure, imposante, laissait l’air s’infiltrer dans de petites crevasses qui prouvaient son usage lors de combats, et l’épée dans son dos avait une taille bien supérieure à toutes les lames qu’il ait pu approcher. Un accoutrement qui allait à merveille avec le ton menaçant de la jeune femme – du moins sa voix était jeune. Elle ne semblait pas le menacer, mais en quelque sorte, elle le faisait de façon indirecte, et trop naturelle au goût de quelqu’un pour qui tuer n’était pas nécessaire. Et qui s’accompagnait d’une posture qui avait jusqu’à maintenant la fâcheuse tendance e tomber sur les nerfs de l’infirme : la posture fière et hautaine de ceux qui se croient supérieurs.

- Je pose cette question parce qu’il m’arrive rarement de croiser une femme couverte de sang, que l’approche très peu discrète d’un dragon trop lourd pour ne pas faire de bruit alors qu’il marche en forêt n’a même pas tiré de ses rêveries.

*Si elle n’est pas blessée, partons, nous n’avons rien à faire ici.*


Sa réponse était peut-être directe et sec, mais il n’avait pas l’intention de s’attarder là. Du moins ça c’était avant de ressentir quelque chose de plus. Le bout d’un museau, qui aspirait de l’air. L’animal ne devait pas être très grand, mais il se tenait tout juste hors de portée de la zone que Rahven pouvait ressentir. Afin d’éviter que son geste soit interprété de la mauvaise façon, il se retint de faire un pas vers l’avant, et préféra poser une question à la place, même si Lohril n’en serait pas ravi du tout.

-Quel animal est-ce au juste?
Revenir en haut Aller en bas



Lilith Krivcheskoy

Invité



MessageSujet: Re: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Jeu 14 Aoû - 7:34

Message de Lilith Krivcheskoy, demi-démone.

Regardant autour d'elle, Lilith ne voyait pas Kiki avant qu'il ne sorte du noir. Le pauvre était effrayé du petit dragon. Il venait se frotter gentiment sur la jambe de Lilith, elle n'attendait pas une seconde pour le prendre dans ses bras. Elle sentait son tremblement, comme un enfant qui était perdu dans les ruelles. Elle fixait les yeux de Kiki, l'apaisant lentement de la peur qu'il avait, elle n'allait rien laisser passer sur lui. Sa petite boule de poils vallait plus que tout au monde pour elle. À plusieurs reprises, elle mit une quête en péril pour lui. Leurs liens spirituels était extrêmement puissant malgré la force magique du renard, Lilith ne demandait aucune autre compagnon.

''Et bien c'est une drôle de question... Il est un renard... Et pour ton dragon, j'étais endormie comme une ancre. Mon groupe d'aventurier a été embusqué durant l'après-midi, je suis la seule survivante...''

Le moment frappait Lilith encore une fois, elle baissait son regard sur les yeux de Kiki. Lui qui avait la gueule grande ouvert, la langue qui pendait sur le côté, il avait reprit son courage. Il se donnait un petit élan en avant pour licher les babines de Lilith, qui était dégoutée. Cette petite vermine aimait bien faire cela. Lilith le regardait d'un air furieux, mais avec un sourire. Elle ne pouvait pas se fâcher à une chose si mignon et doux, un vrai toutou gâté ! Elle redonnait son attention à l'homme devant elle qui ne semblait pas bouger.

''Uhm... Je m'appel Lilith Krivcheskoy ! Toi, comment t'appel tu? ''
Revenir en haut Aller en bas



Rahven

Invité



MessageSujet: Re: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Mer 20 Aoû - 12:48

Message de Rahven, humain.

Bien qu’il ne semblait exister aucun lien logique dans les propos de la femme, l’aveugle s’était habitué depuis un moment à combler les vides laissés dans les raisonnements des gens, qui semblaient adorer ne pas fournir toutes les informations essentielles à une bonne compréhension. C’était bien mieux de se taire, et de ne pas en dire plus que nécessaire, ça évite ce genre de trous qui font se sentir stupide à l’autre quand il demande des précisions. La guerrière avait été embusquée, cela sous entendait qu’elle s’était battu, et beaucoup si elle était la seule survivante. Donc il était fort probable qu’elle ait dépensé tellement d’énergie qu’elle ait eu un besoin d’un repos très profond. Eh bien, elle était chanceuse que ce ne soit pas quelqu’un à la morale douteuse qui l’ait trouvée!

Aussi serait-il parti pour la laisser dormir (et parce que si elle allait bien il n’avait pas vraiment de raison de rester) s’il n’y avait pas eu le renard. Il était vraiment intéressé à tenter de le sculpter. La femme, qui venait de se présenter au nom de Lilith, ne semblait pas dangereuse. Bien guerrière de caractère, mais pas méchante, ou menaçante. Il n’y avait pas vraiment de danger à rester un peu plus, et si elle était si fatiguée, il avait l’avantage en cas de conflit. Il décida donc d’y aller directement pour le sujet de son intérêt.

- Moi c’est Rahven. Me permettriez-vous de sculpter une statuette à l’effigie de votre ami le renard?

Le dragon se serait bien assis, ou alors étendu, histoire de roupiller un peu pendant que son frère humain s’afférait, mais la présence d’un autre le forçait à rester debout et alerte. Contrairement à ce que pensait Rahven, lui voyait une menace potentielle dans la guerrière. Seulement il était mieux pour l’instant de se taire, au risque de provoquer cette menace. Il se contenta donc de rajouter, en s’assurant que ses pensées seraient entendues par tout le monde cette fois :

*Et mon nom, à moi, est Lohril.*

Lilith ne lui avait pas parlé à lui, mais il était là quand même, et d’une intelligence qui n’était certainement pas moindre à la leur, alors il ne permettrait pas qu’on l’ignore.
Revenir en haut Aller en bas



Lilith Krivcheskoy

Invité



MessageSujet: Re: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Jeu 4 Sep - 3:57

Message de Lilith Krivcheskoy demi-démone.

Lilith n'était pas totalement confiante envers cet homme, son renard lui était chère. Elle le prit dans ses bras, elle le fixait dans les yeux pendants quelque instant. Elle revenait à ces esprits quand il la lichait sur le menton jusqu'au fronts. ''Aerchk'' Sorta de la bouche de Lilith, qui était à la fois dégouttée, mais heureuse de voir toujours aussi énergique et amical. Elle hésitait toujours, mais après ces petits instants, elle déposait son ami de poils sur le sol. Elle fit quelques pas derrière, mais il la suivait comme un chien qui voulait son os. Lui-même était trop attaché à Lilith pour la laisser partir, il était des âmes fabriquer pour se suivre.

''Désoler, mais je ne pense pas que tu vas pouvoir le faire sans que je ne sois dans le chemin. Le pauvre ne peut me lâcher.'' Dit Lilith d'un ton un peu gêné.

Sa petite bête lui avait attiré beaucoup d'ennuie auparavant, mais elle ne l'échangerait jamais. Malgré sa taille, il restait utile. Il avait sauvé Lilith à quelque reprise auparavant, la ramenant à ces esprits. Elle s'assoyait sur le sol, croisant les jambes en indiens. Sa petite boule de fourrure n'attendait pas plus d'une seconde pour se réfugier dans ses jambes, tentant d'ignore le dragon qui se tenait à côté de Rahven. Lilith tournait son regard vers Lohril qui semblait sur ses gardes. Avait-il des pensées hostiles envers Lilith ? Probablement, il était probablement l'ami ou le protecteur de l'homme devant elle.

''Dit, Lohril, tu me sembles bien hostile envers moi. Tu dois surement le savoir, mais je n'ai aucune intension de faire du mal à tout ami. Je l'aurais déjà faite si c'était le cas...'' Clarifia Lilith, elle n'aimait pas comme il se comportait. Comme si elle était qu'une simple bête, un monstre sans pensé. Elle avait déjà été chassée de quelque village pour ses méthode de nétoyage et ou quand elle revenait ensanglanter comme en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas



Rahven

Invité



MessageSujet: Re: Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)   Jeu 18 Sep - 13:36

Message de Rahven, humain.

L’aveugle ne se sentit pas le moins du monde contrarié par ce que lui disait son interlocutrice. Le renard ne voulait as la lâcher? C’était normal, pour un animal de compagnie. Si Rahven était assez près, il serait capable de deviner les formes qui lui seraient inaccessibles, considérant que Lilith était formée comme la moyenne des êtres humains. Avec le feu, par contre… Et demander à une étrangère de se tenir écartée d’un feu de camp au milieu de la nuit était la meilleure façon de paraître pour tous le contraire de ce qu’il était : un assassin, un violeur, un voleur ou autre du genre. Du coup, en effet il aurait peut-être de la difficulté à sculpter quelque chose d’intéressant, mais ce genre de défi ne l’incitait pas à abandonner, au contraire. Le jour où il réussirait à capter à la perfection un être alors que ce dernier se tenait près d’un feu, il aurait par la même acquis une compétence supplémentaire qui pourrait dans certains cas lui sauver la vie. Ça valait des centaines d’essais infructueux.

- Je…

Rahven n’eut même pas le temps de commencer à prononcer un autre mot que la voix de Lilith retentissait à nouveau, s’adressant au dragon cette fois. Ce dernier ne fut pas surpris de cette réaction qui, sans être violente, n’était pas du tout amicale ; il provoquait souvent ce genre de réaction. Considérant que la femme s’était assise et qu’elle ne pouvait donc nuire tant qu’elle ne se serait pas relevée, ce qui lui laisserait le temps à lui aussi de se relever, Lohril, se plaçant à exactement cinq mètres de Lilith, s’étendit sur le ventre, gardant néanmoins son regard fixé sur elle. Il se garda de lui répondre qu’il ne grondait plus et ne l’avait pas non plus menacée.

*Je n’ai pas non plus l’intention de vous faire de mal à toi et ton renard, si vous restez calme.*


Jugeant qu’il était préférable de ne pas laisser son frère essayer de s’en tirer seul, au risque d’empirer la situation, l’humain décida de s’interposer, autant physiquement que vocalement. Tout en parlant, il vint donc à son tour s’assoir sur le sol, laissant son dos s’accoter au flanc du dragon.

- Je vous demande pardon, Lohril prend un peu trop au sérieux son rôle de garde du corps, il se méfie d’absolument tout. Quant à votre ami le renard, le fait qu’il reste ainsi tout près de vous ne me dérange pas. Je n’ai jamais refusé un petit défi intelectuel.

Bien que son frère s’était placé de façon à ce que, en le rejoignant ainsi, le feu ne se trouvait pas entre lui et la femme, l’aveugle se sentait légèrement mal à l’aise. Il trouvait toujours cela aussi désagréable et embêtant de ressentir le vide qui tentait d’aspirer l’air ambiant, obstruant sa capacité de percevoir les contours des choses. Heureusement, Lilith n’était pas trop près du feu et il pouvait donc la percevoir elle et le renard assez bien.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée innattendue ! (Lilith Krivcheskoy - Rahven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Vagabond au long nom (Dworki - Zar’Kinax - Victor Tyranok - Lilith Krivcheskoy)
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» présentation Lilith Chik'ari
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-