Partagez | 
 

 Un étrange colis pour une étrange quête...


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Un étrange colis pour une étrange quête...   Jeu 7 Aoû - 20:12

Tout en marchant, Temris regarda de nouveau le papier froissé laissé par la hammeline. Une pluie déprimante finit d’humidifier le message, ce qui ne le rendait pas plus lisible pour autant !

De ce qu’il pouvait en lire, le centaure pensait comprendre :

« URG… !!!
Colis à dél…er d.ns le. Mont.gn.s Vol.....
M..ge…lne.. J..omp..
(Temris pensait que ça correspondait au nom du destinataire) »


Le reste était composé d’indications vagues et à moitié effacées pour rejoindre le fameux « M..ge…lne.. J..omp.. », que l’hybride assimilait à des pattes de mouches…

Temris se remémora le début de leur périple dans les montagnes.

*****



- J'ai un colis à remettre dans les montagnes du Nord, mon amie m'a dit que vous alliez dans cette direction, avait déclaré la hammeline essouflée.

Le centaure, éreinté, n’avait écouté qu’à moitié la conversation, d’autant plus qu’elle s’était adressée en premier lieu à Saël. Il s'était contenté d’observer de loin l’étrange paquet.

- C'est sur les terres des hammelins, ça fait un petit détour, mais ça ne vous gène pas hein?
- Pas de problème, avait répondu l’elfe.
- Toutes les indications du lieu de livraison sont sur ce bout de papier, prenez-le aussi, avait déclaré l’expéditrice tout en tendant rapidement un bout de papier chiffonné qu’elle avait eu l’air de conserver précieusement.
- Temris, est-ce que tu veux m'accompagner?

La question avait déconcerté le centaure. Lui qui s’était déjà imaginé reprendre son voyage en solitaire...
Ainsi, il lui avait fallu plusieurs secondes et quelques battement de paupières avant de répondre :

- Euh...

Pas très éloquent... Seulement, cet instant d’hésitation avait permis au centaure de réfléchir plus en profondeur.
Temris n’avait pas de but précis, il avait envisagé recommencer à errer. Cependant, le voyage qu'avait proposé Saël ne manquait pas d’intérêt : le centaure espérait trouver dans ces terres les traces de nouvelles incantations ou des écrits qu’il ne connaissait pas encore. De plus, il ne connaissait que très peu cette partie des terres des dragons : il avait vécu la plupart du temps dans la partie Est, dans les Montagnes Rocheuses. Il y avait encore quelques cavernes qu’il squattait lorsqu’il était de passage dans le coin. Et bien sûr LA caverne, celle dans laquelle il avait vécu pendant tant d’années et qui, c’était vrai, il avait plus ou moins délaissée ces derniers temps. Il devrait d’ailleurs passer l’entretenir un peu un de ses jours, et ça lui permettrait en même temps de vérifier que toutes ses affaires étaient toujours là.
Bref, en résumé, il ne connaissait que très peu les Montagnes Volantes, même s’il en avait beaucoup entendu parler.

- Oui, ce sera l’occasion de visiter ! déclara le centaure à haute voix.

De plus, Saël lui semblait sympathique, bien qu’ils soient restés assez distants durant leur dernière aventure. Il pourrait s’avérer être un bon compagnon de voyage.

- Et puis mes connaissances en dragons pourront nous être utile.

La hammeline les avait remerciés grandement, puis s’était éloignée rapidement.

- Vu l’heure, je te propose de bivouaquer ici… Je ne pourrais pas faire un pas de plus ! avait dit le centaure, toujours aussi las.

*****
Et revoilà Temris devant son bout de papier, le lendemain, en fin de journée. Ils venaient d’atteindre le pied des Montagnes Volantes.

- « URG… !!! Colis à dél…er d.ns le. Mont.gn.s Vol.....M..ge…lne.. J..omp.. » essaya de déchiffrer Temris à haute voix. Pfff, j’y comprends rien : t’arrives à lire ça toi ? demanda-t-il en en faisant un signe de tête à Saël.

La conversation continua sur ce sujet plusieurs minutes. Puis l’hybride se concentra sur le paquet afin d’essayer de savoir ce qu’il contenait. Il essaya de le secouer, mais rien ne laissait deviner le contenu.

- On a qu’à l’ouvrir, non ?

Avant que Saël eut fini de répondre, un rugissement lointain se fit entendre.

- Hmm… Un dragon qui déconseille fortement d'entrer sur son territoire… traduisit machinalement Temris. Oh ! Tu vas vite t’y faire parce qu’on risque d’en entendre un paquet dire ça ces jours-ci ! continua-t-il en regardant l’elfe.

Néanmoins, l’hybride était plus inquiet qu’il ne le laissait paraître. Il connaissait très peu les dragons ce cette partie du territoire draconique et la discussion serait sans doute assez compliquée à engager en cas de gros pépin. Le frisson de l’aventure parcourut le dos de Temris et un sourire s’afficha sur son visage. Il adorait cette montée d’adrénaline !

C’est donc ainsi qu’ils entamèrent leur ascension vers les Montagnes Volantes. Un dragon rugit de nouveau :

- Je vous aurai prévenus !

*Rhô, ça va, relax !* lâcha là-aussi machinalement le centaure exaspéré par télépathie dans la direction d’où venait le rugissement.

Peut-être pas la meilleure preuve de diplomatie…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Ven 8 Aoû - 15:20

[hors rp : les territoires des hammelins, c'est pas à côté des nains plutôt ? M'enfin, c'est pas grave, comme ça on fera criser Subraya parce que personne ne lit ce qu'elle a écrit XP]

J'étais bien content que Temris ai décidé de m'accompagner. On allait enfin pourvoir discuter tranquillement ensemble. J'ai profité de la journée de route ensemble qui suivie pour poser tout un tas de questions à Temris, d'où il venait, ce qu'il faisait, ce genre de choses. Pour autant, je ne l'assaillait pas de question comme un inquisiteur, on avait toutes la journée pour parler. Et entre deux questions, j'en profitais pour raconter des anecdotes de ma vie.



Le lendemain, sous une pluie fine, nous reprenions notre route après une nuit à la belle étoile.
- Je crois que c'était marquer « pour monsieur Jilomper ». On devrait mettre quelque chose sur le texte, avant de perdre le reste de texte. On alors tenir le colis à l'envers.

- On a qu’à l’ouvrir, non ?

- Je p...

Avant de pouvoir dire que fallait mieux pas tenter d'ouvrir le paquet. Il y eut un rugissement. Un rugissement pas vraiment amical.
- On devrait p'être faire un détour, non ?

- Je vous aurai prévenus !

C'est alors que l'on vit apparaître un grand dragon noir. Il n'avait pas l'air commode.
- Je vous prit de nous excuser pour le dérangement noble dragon. Nous ne voulions pas vous gêner. Nous allons sur le territoire des hammelins, peut-être seriez-vous disposé à nous indiquer la direction.

Je dois dire, que je n'étais pas certain que le dragon répondent autrement qu'en nous envoyant une boule de feu. Je me préparais à courir, si les choses tournaient mal. Pas question de finir en rôti.
- Ce n'est pas par là ! Dit-il en nous chargeant.

Je crois que c'est l'heure de la fuite.
- à couvert !

[hors rp : j'ai pas dit ce que le dragon dit en télépathie, parce que mon perso n'a rien entendu, j'imagine ^^.
Je fais court, désolé, je manque de temps et je suis pas la les prochains jours :( ]
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Jeu 21 Aoû - 20:56

[HRP : Ah exact pour le territoire des hammelins… J’avais fait attention et regardé la carte pourtant mais apparemment pas assez… On a qu’à utiliser la technique du « Onaqu’àdireque ». Par exemple, je te propose qu’onaqu’àdireque le hammelin qu’on cherche est à la limite des montagnes volantes et des terres des nains, donc qu’on transite par les montagnes volantes… Ca se tient comme explication ?

Et pour la télépathie, ton perso n’était effectivement pas censé l’entendre ^^]


La remarque télépathique de Temris avait apparemment fini d’agacer le dragon et une masse noire apparut dans le ciel. Le centaure tendit le bras devant Saël pour le faire reculer de quelques pas : le reptile étant apparemment de taille conséquente, mieux valait lui laisser la place d’atterrir plutôt que de se faire écraser. Et effectivement, le dragon décida de se poser face à eux. Vu la suite d’évènements venant de se dérouler, Temris en conclut que c’était à eux que le dragon souhaitait s’adresser.

Le centaure s’attela tout d’abord à jauger la bête. Ce n’était pas un dragon qu’il connaissait ou aurait pu croiser par hasard. Celui-là, il ne l’avait jamais vu. Il était de taille moyenne pour un dragon (il était légèrement plus petit que Temris sous sa forme draconique, lui semblait-il). Mais c’étaient ces écailles et non sa taille que l’on remarquait en premier lieu. Ces dernières étaient d’un noir profond, aux reflets bleu-marines qui s’agençaient de telle façon qu’elles en devenaient presque hypnotiques. Le centaure eut d’ailleurs du mal à se détacher de ce spectacle pour continuer d’étudier son congénère.
Ses yeux étaient d’un rouge-orangé captivant, contrastant avec le gouffre noir que représentaient ses pupilles fendues.
Plusieurs cicatrices barraient différentes parties de son corps, dont certaines étaient plus visibles que d’autres. L’équidé remarqua également qu’il boitait légèrement d’une patte arrière et que sa blessure à la source de cette infirmité devait être récente. Le dragon noir se battait donc régulièrement (sans doute préférentiellement dans les airs), mais certains signes indiquaient qu’il perdait souvent des batailles qu’il avait lui-même engagées et qu’il était donc plus dominé que dominant. C’était un bon point : bien qu’il soit d’un naturel agressif, Temris aurait peut-être une chance en cas de combat frontal.

Alors que le centaure continuait d’examiner le mastodonte, Saël prit la parole pour essayer d’arranger la situation :

- Je vous prie de nous excuser pour le dérangement noble dragon. Nous ne voulions pas vous gêner. Nous allons sur le territoire des hammelins, peut-être seriez-vous disposé à nous indiquer la direction.

Temris posa une main sur la garde de son épée, prêt à dégainer. Il était tendu, et il sentait que la créature en face d’eux l’était également…

*Nous souhaitons seulement traverser, personne ne veux vous prendre vos terres ! Aucune raison de s’alarmer, nous avons une missive à livrer par delà ces montagnes.* essaya d’appuyer le centaure, tentant de calmer la situation.

Ca n’eut pas l’effet souhaité : le dragon noir secoua vigoureusement sa tête. Il ne devait voir que peu de ses congénères vu son caractère et ne pas avoir utilisé la télépathie depuis un moment. C’est pourquoi il choisit de s’exprimer à haute voix :

- Ce n’est pas par là !

Aussi accompagna-t-il ces douces paroles d’une charge qui visait visiblement les deux compères. Il était temps de faire quelque chose.

- A couvert ! s’écria Saël.

Cela paraissait effectivement être la meilleure solution pour le moment. Temris s’écarta de justesse sur sa gauche et le dragon le frôla. Le mouvement d’air généré par ce dernier finit de déstabiliser le centaure qui tomba dans une pente raide. Il dérapa sur quelques mètre et, tentant de s’arrêter, se râpa les mains et les sabots. Il réussit tant bien que mal de remonter. Au sommet, il découvrit que la créature avait focalisé son attention sur l’elfe. Temris entreprit de rejoindre son ami.
Lorsqu’il croisa le regard du reptile géant, il n’y découvrit que fureur et soif de sang : il ne se battait plus seulement pour son territoire, mais aussi par jeu. L’hybride ne connaissait que trop bien cette sensation (pour l’avoir expérimentée quelques fois inglorieuses) : il serait maintenant impossible de le raisonner.

Alors que son cerveau continuait à réfléchir à une vitesse folle, Temris reçut un coup de patte qui lui entama les flancs et l’envoya valser quelques dizaines de mètres plus loin. En temps normal, il aurait évité cette attaque : cela ferait bien des lustres qu’il se serait changé en dragon. Oui mais voilà, une vieille angoisse restait du fait qu’il était en présence d’un étranger. Jetant justement un regard à la situation de Saël, le centaure réalisa qu’il n’avait plus d’autre choix que de dévoiler sa double personnalité.

Temris se transforma donc en dragon en l’espace de quelques secondes. Tous ses sens étaient maintenant en éveil.

Le dragon qu’il était devenu se rua férocement dans la bataille. Il perçut la surprise dans les yeux de son adversaire : comment un dragon avait pu arriver si rapidement et si silencieusement ? Il avait effectivement le dos tourné lors de la transformation. Malgré ses questions, le dragon noir sembla passer rapidement de la surprise à un sentiment mélangé de fureur, de haine et toujours de soif de sang.

Les premiers coups de griffes furent échangés entre les deux adversaires sans qu’aucun ne prenne le dessus sur l’autre. Entre deux assauts, il essayait de voir quelle était la situation de son ami Saël, mais il ne l’apercevait qu’à peine avant de se trouver forcé de se replonger dans le combat.

- Saël, ça va de ton côté ? s’essaya-t-il.

Une morsure à la base de son encolure se fit soudain ressentir. Lorsque son ennemi retira sa mâchoire de la chair, une quantité assez conséquente de sang coula hors de Temris.
Ce dernier se reconcentra sur son combat, il ne devait plus se laisser distraire. Il ne voyait que deux solutions : soit ils vainquaient et ils pouvaient continuer leur route, soit leur aventure s’arrêtait là… S’ils fuyaient, il y aurait fort à parier que le dragon noir les poursuivrait et les rattraperait facelement…

Mettant toute la rage que sa demi-espèce draconique lui procurait, Temris se lança la tête la première face à son ennemi. Il devait gagner non seulement pour lui, mais aussi pour Saël.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Dim 24 Aoû - 9:41

[hors rp : oui, faisons la technique du « On-a-qu’à-dire-que », ça me semble une bonne idée XD]
[désolé, c'est un peu court ^^']

Je courrais me mettre à l'abri le plus vite possible avant que le dragon noir ne nous saute dessus. Une fois planqué derrière un petit rocher et un buisson, je ne retournais pour voir où en était Temris.  Le pauvre ne s'en était pas aussi bien sorti que moi. Le dragon l'avait ciblé lui.
En regardant le dragon attaquer, je me demandais si j'aurai seulement pu survivre à une seule de ses attaques. Je crois que sans temris, je serais déjà mort. Le pauvre Temris, qu'est-ce que je pouvais bien faire pour l'aider... Malheureusement, pas grand chose, … une attaque suicide pour détourner l'attention du dragon...  Non, j'étais pas fou, je ne tenterais pas ça avant de savoir si le dragon noir vole plus vite que je ne cours.
J'observais Temris et le dragon noir à travers un buisson... mais ? Mais où est Temris ? Je ne le vois plus. Un dragon marron, légèrement orangé était maintenant en train de combattre le dragon noir. Un duel de dragon sans pitié, c'était impressionnant. C'était la première fois que je voyais un duel de dragon, d'ailleurs c'était même la première fois que je voyais un dragon combattre. Jusqu'ici, je n'avais croisé que des dragons sympathiques et j'avais commencé à me faire à l'idée qu'ils étaient tous comme ça. Ce combat me rappelais que ce n'était pas le cas.

- Saël, ça va de ton côté ?
Est-ce que c'était bien la voix de Temris ? Il y avait comme un petit quelque chose de changé.
- Oui, ça va ! Mais, toi, où es-tu ? Tu t'es pris de sacrés attaques ! Tu tiens le coup ?

De ce que j'avais vu, j'étais certain que Temris était blessé. Il allait falloir trouver un médecin, ici, au milieu de rien. Je passais en revu tous mes souvenirs pour trouver quoi faire et où aller, mais j'avais bien peur de ne pas connaître de médecins dans les environs.
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Sam 30 Aoû - 21:51

Temris continuait de se battre bec et ongles (enfin plutôt gueule et griffes) afin d’essayer de prendre le dessus sur le dragon noir, sans succès pour l’instant. C’est alors qu’il entendit Saël l’interpeller :

- Oui, ça va ! Mais, toi, où es-tu ? Tu t'es pris de sacrés attaques ! Tu tiens le coup ?

Temris était un peu désorienté… De quoi parlait l’elfe ? Absorbé par son combat, il avait complètement oublié sa première question.
Pourtant, une fois qu’il eut compris que Saël répondait à sa question, il ne comprenait toujours pas pourquoi il lui demandait où est-ce qu’il était… Il était pourtant assez visible, non ?

Un coup à la tête lui remit les idées en place : l’elfe n’avait sans doute pas vu sa transformation et il n’avait donc pas fait le lien entre le centaure et le dragon. Bien que l’idée lui ait traversé l’esprit, Temris décida de ne pas cacher sa double identité. Cela ne ferait qu’empirer les choses. Il décida néanmoins d’abréger les explications :

- Le dragon là ! Ben c’est moi !
*Mouais, se dit-il, c’était peut être pas la meilleure façon d’annoncer la chose…*

Un autre coup et la douleur que ce dernier éveilla dans les blessures déjà nombreuses de Temris le firent revenir à la réalité de la bagarre. Il se recula pour s’écarter légèrement, lui laissant le temps de réfléchir, sans pour autant se déconcentrer de son adversaire.

L’hybride était en sueur, le souffle court. Il sentait le sang couler de ses nombreuses blessures. Celle à son encolure le faisait plus souffrir que les autres, et il faudrait s’en occuper rapidement. Temris envisageait les différents types de dégâts qu’elle pourrait causer : soit la blessure serait comme une autre, soit elle absorberait ses forces peu à peu, soit, dans le pire des cas, elle limiterait l’irrigation de son cerveau et il perdrait connaissance d’ici peu.
Le dragon brun essaya d’oublier ses peurs en observant son adversaire et sourit. Lui aussi était en mauvaise posture (bien qu’il soit plus en forme que Temris), haletant et couvert de sang, le sien et celui de l’hybride.

*Si je concentre mes attaques sur un seul point, j’ai une chance de l’avoir. Il m’a eu à la base du cou, je vais lui rendre la pareille et peut être attaquer un peu les ailes. Une morsure bien…*
- Tu vas mourir !

Cette affirmation, emplie de haine et de détestation, coupa net les pensées de Temris et fit ressurgir toutes ses peurs. Il vit les yeux de son adversaire presque révulsés par la soif de sang.

*Tu vas mourir, tu vas mourir, tu vas mourir, tu vas mourir…* Cette phrase ne cessait de tourner dans sa tête, l’empêchant de se concentrer.

Une idée l’illumina soudain : continuer le combat dans les airs. Désespéré, Temris prit alors son envol. En regardant par-dessus son épaule, et alors qu’il prenait de l’altitude, il vit le dragon noir partir à sa suite. Ce dernier poussa un grognement alors qu’il s’appuyait sur ses pattes arrières.

*Mais c’est bien-sûr !*

Le point faible du dragon était bien évidemment sa blessure récente à la patte arrière gauche ! C’était sur ce point qu’il fallait se concentrer !

Profitant de la courte avance qu’il avait, Temris observa la situation de Saël. L’elfe semblait s’en sortir et observait le combat, d’après ce que le dragon pouvait voir de sa position. Au moins, il semblait sain et sauf et le dragon se sentit soulagé.

Il reporta alors son attention sur leur ennemi et son point faible. A plusieurs dizaines de mètres du sol, Temris entama plusieurs manœuvres acrobatiques pour tenter d’aggraver la blessure récente du dragon noir, sans grand résultat… Quoiqu’il tente, l’ennemi trouvait toujours la parade.

Après plusieurs minutes de combat, Temris commença à fatiguer sérieusement. Et, comble du désarroi, la vue de l’hybride commençait à se brouiller, suite à sa blessure à l’encolure. Il fallait en finir, et vite ! Ainsi, le dragon brun tenta le tout pour le tout dans une attaque frontale. Très risquée et osée, elle était la seule alternative qui s’offrait.

Lorsque ses crocs rencontrèrent la chair, un sentiment de soulagement mêlé d’une soif de sang s’empara de l’hybride. Malheureusement, il fut suivi par une terrible douleur à l’aile gauche. Temris hurla et relâcha sa prise. Le dragon noir venait de transpercer de ses crocs la fine membrane composant l’aile de son opposant.

La situation était donc devenue critique : la perte de portance était trop forte et le reptile commença à chuter et son ennemi s’empressa de le suivre. La vitesse de descente augmenta dangereusement et Temris avait beau battre des ailes, il n’arrivait pas à se stabiliser. Et le sol se rapprochait dangereusement.

L’impact était maintenant inévitable. Dans un élan désespéré, il lança à son ami Saël par télépathie :

*La situation n’est pas idéale comme tu as pu le remarquer… Si tu veux avoir une chance de survivre, il va falloir que tu te caches en espérant qu’il ne te sente pas ! Et si tu dois lui faire face, son point faible est sa patte arrière gauche.*

Maintenant à quelques mètres du sol, le dragon repéra alors sur le sol le colis, juste sous lui. Dans un mouvement d’aile d’urgence, il évita l’objet à l’origine de leur voyage. Avant de rencontrer le sol.

Le fracas était énorme et se répercuta à travers tout le corps de Temris. Ce dernier resta au sol, incapable de se relever après un tel choc.

*Tu vas mourir, tu vas mourir, tu vas mourir, tu vas mourir…*

Haletant, à bout de forces et maintenant au bord de l’inconscience, l’hybride s’attendait au second choc : celui du poids de son ennemi sur lui.

*Tu vas mourir, tu vas mourir, tu vas mourir, tu vas mourir…*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Jeu 4 Sep - 16:58

Le dragon ?! Quoi ? Sérieux ! Hé bien … Voilà qui explique la disparition de Temris et l'apparition du dragon marron …
J'observais le combat depuis mon buisson, je ne voyais pas grand-chose de là. Mais je crois bien que Temris était en mauvaise posture. Puis les dragons s'envolèrent. Je voyais encore moins ce qui se passait. Et puis les dragons redescendirent. … C'est le dragon m... Temris qui arrivent en chute libre ? Merde, merde, merde !

*La situation n’est pas idéale comme tu as pu le remarquer… Si tu veux avoir une chance de survivre, il va falloir que tu te caches en espérant qu’il ne te sente pas ! Et si tu dois lui faire face, son point faible est sa patte arrière gauche.*

Je peux gérer ma survie, si je cours assez vite et qu'il ne me surprend pas en crachant des flammes. Permettre la survie de Temris par contre sera beaucoup plus difficile.
Sa patte arrière, hein ? Et comment je l'attaque, hein ? Avec mon sourire ? Ça va être beau tiens !
Je ne peux rien faire pour aider Temris à atterrir, j'ai peur qu'il s'écrase au sol comme une crêpe. La seule chose que je puisse faire, c'est faire diversion pour attirer le dragon noir au loin le temps que Temris récupère, si jamais il est possible de récupérer d'une telle chute …
Je regardais ce qu'il y avait autour de moi. Des rochers, un buisson, de l'herbe. À la limite, je pouvais peut-être lancer ce rocher sur le dragon noir... J'aurais pu si ce rochers n'était pas si gros. Un plus petit alors … Faut espérer que ça suffisent à attirer l'attention du dragon, parce qu'il est hors de question que je m'approche trop près du monstre.
Je prit un caillou qui tenait dans une de mes mains. Le plus gros que je pouvais tenir sans avoir la main qui glisse. J'avais quand même de gros doute que ça suffise, mais je ne pouvais pas faire plus.
Je sortie de derrière le buisson, pour m'avancer un peu, pas trop quand même, il faudrait pas que je me fasse écraser lors de l'atterrissage. Puis j’attendis le moment où le dragon serait à portée de tir.
Je visais sa patte arrière et ... la pierre atterrit sur la pointe de son nez.
Quand je vis le dragon se tourner vers moi d'un air menaçant, j'me suis demandé si j'aurais pas préféré rater mon coup.
- Hé toi ! Laisse mon ami tranquille ! Je faisais le fier, mais en réalité je m'étais presque pissé dessus. Viens par ici, gros balourd ! Moi, avec ta face j'oserai pas me montrer !

Au premier mouvement du dragon, je me mis à courir. Je n'allais pas attendre qu'il soit assez près pour me brûler les fesses. Je l'entendais grogner derrière-moi. Il n'avait pas l'air d'aimer ma façon de faire. Il faut dire que c'est quand même très lâche de ma part de le provoquer pour m'enfuir juste après. Mais je me consolais en me disant que c'était mieux que de laisser un ami mourir sans rien faire.

Je l'insultais régulièrement pendant que je courrais, pour ne pas qu'il me lâche et qu'il retourne sur Temris. C'est là qu'une idée très dérangeante me traversa la tête : si jamais je n'arrivais pas à semer ce dragon, j'étais en train de creuser ma propre tombe.
Revenir en haut Aller en bas



Delm Lysheart

Delock
avatar

Nombre de messages : 76
Style de combat : Oui.


MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Dim 7 Sep - 11:10

Il y en avait exactement douze, mais il n’était pas sûr qu’il faille compter le petit sur le bord. Etait-il égal aux autres, ou ne méritait-il même pas leur titre ? Là était la vraie question, et ce dilemme allait le hanter pendant plusieurs jours, il le savait. Agacé, il secoua la fleur blanche qu’il venait de ramasser et dont il s’échinait à compter les pétales depuis quelques heures. Pourquoi fallait-il qu’il cueille la seule plante à la floraison irrégulière de toutes les montagnes ? Pris d’une impulsion à laquelle les voix présentes dans sa tête n’étaient pas totalement étrangères, il arracha rageusement la corolle de la fleur, avant de jeter le contenu de sa paume dans un petit sachet de cuir.

Cette opération effectuée, il considéra un instant la tige nue qu’il tenait encore entre ses doigts, pensif. Sans vraiment y faire attention, il la porta à sa bouche et commença à la mâchonner, avant de grimacer à cause de l’intense amertume qui s’étala le long de ses papilles. Se traitant d’abruti, il recracha le tout  dans un fourré proche, et se releva en entreprenant de fixer la petite bourse de cuir fraîchement remplie des pétales blancs à sa ceinture.

Venir sur les terres draconiques n’était pas une promenade de santé, même pour un hybride comme lui, la plupart des dragons étant aussi bornés que les canassons qu’ils aimaient dévorer. Croiser un de ses semi-congénères étant ceci-dit un risque bien conséquent lorsqu’il foulait ces terres, le danger était réel, et Delm se serait volontiers passé de ce petit voyage. Le problème était que certaines herbes ne poussaient que dans ces zones risquées, et tout guérisseur digne de ce nom se devait de renouveler ses stocks régulièrement.

Trop de gens pensaient à tort que les anges guérissaient d’une simple apposition des mains en déversant « leur magie ». La réalité était bien moins séduisante, et beaucoup plus compliquée. Tout le processus de guérison en particulier était conditionné par des herbes soulageant la douleur, favorisant la cicatrisation ou ayant bon goût pour faire passer les précédentes, ces dernières étant en général absolument infectes. La vraie magie « angélique » n’intervenait que pour réparer des lésions internes ou accélérer les effets des plantes, ou du moins c’est ainsi que Delm l’utilisait. Cette méthode lui permettait d’éviter d’utiliser trop de sa propre énergie dans le processus, et ne pas tomber inconscient après chaque guérison, mais après tout peut-être existait-il des anges suffisamment puissants pour dire aux plantes d’aller se faire voir, et ressusciter des êtres par douzaines… Mais si l’on considérait qu’un nain se trouvait dans le lot, était-ce vraiment si compliqué ? Etait-il égal aux autres, ou ne méritait-il même pas leur titre ? Là était la vraie question, et ce dilemme allait le hanter pendant plusieurs jours, il le savait.

Sentant que ses pensées tournaient en rond, Delm décida de se remettre à marcher. Il ne serait pas moins dérangé, mais au moins il se mettrait hors de danger plus rapidement. Mais alors qu’il allait s’engager sur le petit sentier qu’il avait emprunté en venant, il entendit un terrible rugissement déchirer le ciel. Dans les montagnes des dragons, il fallait s’attendre à ce genre d’évènement, ceci-dit. L’hybride utilisa la technique commune de protection couramment employée dans ce genre de cas, et qui fonctionnait tout aussi bien en cas d’orage violent : baisser les épaules, courber le cou, faire remonter son manteau au-dessus de sa tête, et marcher plus vite.

Tout fonctionnait à merveille, jusqu’à ce qu’il entende un second rugissement, et des bruits assez nets de lutte entre des corps colossaux. Lentement, Delm releva sa capuche, l’oreille aux aguets et des étoiles dans les yeux. Se frottant les mains, il se mit soudain en mouvement, gambadant cette fois-ci vers l’origine de l’affrontement.

« Chouette chouette chouette, un combat de dragooons ! »

Une petite distraction qui le détendrait à n’en pas douter après cette journée compliquée, et l’empêcherait éventuellement de cauchemarder de pétales nains venant le narguer…
Un dragon pouvait être une créature sage et réfléchie, mais lorsqu’il se battait, tout le reste disparaissait. Voilà pourquoi un combat de dragons était tout à fait regardable, et, contrairement à ce que certaines mauvaises langues pouvaient en dire, on pouvait tout à fait parier sur le vainqueur et en faire une activité très lucrative. Il suffisait juste de ne pas installer son stand exactement à l’endroit où cet abruti de dragon vert allait cracher son feu en loupant misérablement son adversaire ! Delm se passa une main sur le front, tachant de maîtriser les souvenirs un peu trop personnels qui montaient en lui. Ca n’avait plus vraiment d’importance à présent de toute façon. Mais tant qu’il y pensait, il faudrait qu’il aille porter quelques fleurs là ou reposaient les cendres de feu son associé en affaires. Qui n’avait pas fait long feu d’ailleurs. Tiens, ça c’était amusant.

Un petit sourire étirant ses lèvres, Delm arriva relativement proche de la scène de combat, et décida d’avancer un peu plus prudemment. Bien lui en prit, car les deux protagonistes principaux s’élevèrent soudain dans le ciel. Un immense dragon noir pourchassait visiblement une sorte de bête couleur café dans lequel on avait mis trop de lait, qui…

« Temris ! »

L’ange-dragon reconnut son ami presque instantanément, et machinalement sa main se porta dans son dos. Non pas pour se saisir de sa flamberge, mais d’un sac de cuir qui faisait le triple de la plus grosse des bourses accrochées à sa ceinture. Sur ce fameux sac étaient cousues des lettres blanches en tissu, formant le diminutif Tem. Delm attrapa le sac, et l’ouvrit, en tirant différents bandages , des herbes de toutes sortes, une petite scie et un certain nombre de fioles. Il déroula méticuleusement un des bandages blancs, puis reporta son attention sur le combat aérien. La côte était actuellement à peu près de un contre dix, et les chances de son ami s’amenuisaient de seconde en seconde. D’ici quelques instants, il ne serait même plus possible de parier sur le dragon noir. La question était : où allait tomber Temris ? Vu les espèces d’acrobaties qu’il accomplissait pour… euh… pour aggraver ses propres blessures ? Enfin bref, le point de chute était plus qu’approximatif…

Enfin, le dragon équin se jeta dans un de ses assauts suicides dont il avait le secret, et approcha bien gentiment son aile de la gueule de son adversaire afin que celui-ci puise la déchirer à l’envi. A n’en pas douter, si le combat avait été monétisé, les parieurs auraient crié au combat truqué. Mais bon, heureusement ce n’était pas le cas. Tout se passait donc plutôt bien.

Temris commença à perdre de l’altitude, et Delm calcula son point de chute probable, duquel il se rapprocha rapidement, le grand bandage dans les mains et le nez en l’air. Tout content d’avoir bien prévu l’endroit, il fut un peu surpris lorsque Temris fit un brusque écart, et alla s’écraser plusieurs mètres plus loin, obligeant le guérisseur à faire de la marche en plus en maugréant. D’autant que l’autre dragon n’allait pas tarder à atterrir pour terminer le boulot. Enfin sur ce coup là, Temris avait un avantage de taille, personne ne pouvait « atterrir » à la vitesse à laquelle il avait touché le sol.

Enfin, Delm arriva au chevet de son ami, et entreprit de poser tout son fatras d’herbes, de bandages et d’instruments contre sa tête, afin de pouvoir manier au mieux la flamberge qu’il avait dans le dos. Il la dégaina rapidement, et une envie de sang vint instantanément assaillir ses sens. Le dragon noir serait probablement affaibli, il pouvait tenter de le repousser en l’attaquant à la gueule. En utilisant son bras couvert d’écailles pour se protéger de la première bouffée de flammes que son adversaire ne manquerait pas de déverser, il avait une chance d’atteindre la gueule du dragon et de le blesser aux muqueuses, plus sensibles que tout le reste de son corps.

Mais le combat assez risqué qu’il s’apprêtait à entamer n’eut finalement jamais lieu. Le dragon noir se retourna vivement après s’être posé, et pourchassa quelque chose d’invisible aux yeux de l’hybride. Celui-ci bénit cette aubaine, et se tourna vers Temris, qui émit une sorte de râle ou de gargouillement, bien que la différence soit ténue.

Delm commença à bander l’aile de son ami en sifflotant, puis écrasa quelques herbes avant de les pousser de force dans la gorge du reptile. Ce dernier faillit s’étrangler dans son semi-coma, mais Delm maintint fermement sa gueule fermée, jusqu’à ce qu’il ait tout avalé. Il posa ensuite ses mains sur le museau du dragon, et répara quelques lésions mineures mais qui devaient être extrêmement douloureuses.

Ceci fait, il s’attacha à la partie la plus importante de l’opération : l’aile. Il commença à replacer les os à la main pour les souder avec un peu de magie, puis il rattacha les muscles un à un. Fier de son travail, Delm s’autorisa une petite pause après avoir redonné entièrement sa fonction motrice au membre le plus important de tout dragon. S’il restait sans bouger quelques jours, il n’y aurait probablement pas de séquelles, et les bandages étaient bien placés pour qu’il évite de remuer son aile.

L’ange-dragon s’apprêta alors à fignoler son travail, et notamment à recoudre la peau aux endroits où elle était ouverte, mais alors qu’il s’attaquait à la plaie la plus béante se trouvant le long de l’aile de Temris… Celui-ci bougea.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr/index.php



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Dim 28 Sep - 20:18

Temris flottait doucement dans un monde merveilleux où n’existent ni le haut, ni le bas et où tout est agréablement chaud. Un sifflotement, qui aurait pu être désagréable en d’autres circonstances, remplissait l’air, sortant d’on ne sait où. Rien ne venait perturber ce moment unique… jusqu’à ce qu’il ne manque de s’étouffer avec ce qu’il assimila à une motte de terre. Il essaya d’ouvrir la gueule pour tout recracher, mais il n’y parvint pas. Il ne sut dire si quelqu’un la lui maintenait fermée ou s’il n’avait tout simplement pas assez de force pour l’ouvrir. Mais après tout, quelle importance ?

L’hybride s’efforça donc de retourner dans son petit monde merveilleux. Le peu de conscience qui lui restait lui fit ressentir un léger frisson glacé provenant de son museau. C’était agréable. Et Termis continuait ainsi à s’enfoncer dans le vide, encore et encore.

Une douleur le ramena soudain à la réalité. Il ressentit à nouveau l’air empli de soufre, la terre boueuse sous son corps, l’odeur de sang, l’eau glissant sur ses écailles. Ses blessures. Dans un second temps seulement, le dragon ouvrit les yeux et découvrit la cause de sa douleur : Delm était en train de remettre en place les os de ses ailes, sans apparemment se soucier de la douleur atroce qu’entraînait cette opération. Pourtant, le dragon ne bougea ni ne cria : il connaissait son ami et savait qu’il savait ce qu’il faisait (la plupart du temps).

*Attends une minute… Delm ?!?!?!?!*

Cette fois il en était sûr, il était bel et bien mort ! Par quel hasard monstrueux l’hybride angélique aurait-il pu tomber sur Temris durant un combat mortel juste au moment ou il avait besoin de soins, faute de perdre la vie ?

L’emboîtement de la tête d’un os dans son emplacement attitré déclencha une souffrance terrible qui lui remit les idées en place : même en enfer on ne pouvait endurer pareille épreuve. D’autant qu’elle fut suivie d’un retissage musculaire, quel programme !

Temris respirait bruyamment, essayant de reprendre ses esprits. Delm faisait apparemment une pause, permettant au dragon de réfléchir.

Est-ce que la situation était réglée ? Temris regarda autour de lui : aucune trace du dragon. Aucune trace de Saël non plus à vrai dire… Il s’apprêtait à poser la question à Delm, mais aucun son ne sortit de sa gueule. Il ne tenta pas non plus de communiquer par pensée avec l’hybride, connaissant son dérangement psychologique et le peu de forces qui lui restait. Ne pouvant rien faire d’autre, le dragon s’affaira à tendre l’oreille du mieux possible. Il ferma les yeux pour mieux se concentrer sur les sons.

Il entendit de nouveau le dragon noir, au loin. Il ne semblait pas être au repos et il ne devait pas avoir abandonné le combat. Qu’est-ce qui avait pu le détourner à ce point de sa proie ?
Le cri elfique qu’il entendit en suivant confirma ses craintes : la nouvelle cible de leur ennemi, c’était Saël !

Une splendide montée d’adrénaline parcourut tout le corps du dragon, éveillant tous ses sens. Oubliant complètement Delm, Temris fit un bond qui le fit passer de la position couchée à une position de vol. Le dragon fonça à la poursuite de son adversaire : ce n’était pas terminé !

Il retrouva le dragon noir quelques centaines de mètres plus loin, ainsi que son ami Saël, visiblement dans une très mauvaise posture.
Alors que l’hybride commençait à ressentir la faiblesse de son aile récemment blessée, il décida de profiter de l’effet de surprise de son arrivée pour tenter de défaire le dragon noir en un coup, rapide et précis.

Son ennemi ne l'ayant pas vu, il visa de nouveau la patte blessée et fondit dessus depuis les airs, juste au moment où son aile lâchait à nouveau. Et l’attaque eut l’effet escompté !

Dans un énorme fracas, Temris appuya tout son poids sur le fragile membre de son adversaire, qui craqua dans un bruit assez dégoûtant. Le dragon noir hurla de douleur avant de se retourner vers l’hybride. Il tenta de mordre à plusieurs reprises le cou de dragon brun, mais Temris sût éviter les attaques in extremis.
Sa patte le faisant souffrir atrocement et sentant qu’il ne pourrait gagner un combat avec une patte en moins, le dragon noir prit difficilement son envol et disparut dans le ciel en quelques instant, hurlant de rage et de douleur.

Et réclamant vengeance.

Temris se détendit enfin et s’effondra plus qu’il ne se coucha. Il ne pouvait plus bouger un muscle et il tremblait de tout son corps suite à l’effort. Paradoxalement, et malgré la douleur, il se sentait bien.

Il regarda ensuite Saël, lui adressa un large sourire et lui fit un clin d’œil.

- Tu vois, c’était pas si compliqué après tout ! Par contre, je pense que je vais rester là quelques instants ! J’espère que Delm est encore dans les parages…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Sam 11 Oct - 7:05

[Hors-rp : désolé pour mon temps de réponse, mon boulot m'a prit plus de temps que prévu]

Je courrais toujours devant le dragon qui, semblant avoir comprit que j'étais le plus rapide, crachait des flammes vers moi. La situation n'était pas des plus simples. Courir en regardant vers l'arrière pour éviter le feu nécessite beaucoup de contorsions et de concentrations. J'aurais vraiment pas aimé finir brûlé vif. Et je  dois dire que j'ai vraiment eut peur lorsqu'une des flammes passa très près de moi. Je me demandais comment j'allais pouvoir me sortir de cette situation, quand j'entendis un gros bruit que le dragon n'aurait pas dû faire. Je continua de courir un peu avant d'oser me retourner. Le dragon était à terre. Temris était revenu à la charge.
Comment ?
- Temris, tu vas bien ? Et j'ajoutais après : Qui est Delm ?

Je n'avais vu personne d'autre ici. Avait-il rêver ? Je me rapprochais de mon ami. En me rapprochant je vis aussi qu'il avait réussi à assommer le dragon noir bien comme il fallait.
-  Merci Temris, tu m'as sauvé ! Comment tu te sent ? Je t'ai vu en très mauvaise posture, tu as mal quelque part ?

Je ne suis pas médecin, je ne pouvais rien faire pour aider Temris, même si ce n'était pas l'envie que me manquait. J'étais un peu paniqué de ne pouvoir rien faire. On pouvait toujours construire un brancard pour que je le tire jusqu'à un médecin. Ce qui allait être difficile, car même si je vais vite, je n'ai pas la force suffisante.
Revenir en haut Aller en bas



Delm Lysheart

Delock
avatar

Nombre de messages : 76
Style de combat : Oui.


MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Mer 26 Aoû - 0:25

"Non non non bordeeel !"

Exprimant pleinement sa rage, Delm jeta violemment à terre un fin bandage en tissu blanc qu'il avait dans les mains. Le bandage en question étant particulièrement léger, il n'eut même pas la décence d'atteindre rapidement le sol, et l'ange-dragon s'employa à le fusiller du regard durant la totalité de sa calme descente, librement guidé par les quelques courants d'air agitant les touffes d'herbes sèches autour de lui. Une fois qu'il se fut enfin déposé, Delm reporta finalement son attention sur Temris. Qui s'était envolé.

"Reviens ici tout de suite espèce de... de... de dragon !"

Ces mots lâchés avec une rare violence, il dut demander pardon aux quelques voix dans sa tête qui ne supportaient pas de l'entendre proférer des jurons aussi grossiers. Il passa ensuite un certain temps à parlementer avec les voix qui ne supportaient pas qu'il s'excuse, puis avec les voix qui ne souhaitaient pas qu'il parlemente. Il se promit finalement de toutes les brûler en plongeant sa tête dans les flammes dès qu'il en aurait l'occasion, méthode qui scientifiquement lui paraissait la plus à-même de le débarrasser d'elles. Et question guérison scientifique, Delm en connaissait un rayon. Autant dire que c'était certainement l'option idéale afin de traiter cette affection.

Mais l'heure n'était pas à la guérison du guérisseur, c'était de son ami et néanmoins boulet qu'il s'agissait ! En plissant un peu les yeux, l'ange-dragon put observer ce dernier détruire tous les effets bénéfiques du début de guérison en allant s'empaler sur une patte du grand dragon noir. Voilà qui... ressemblait bien à Temris.

C'est alors que l'adversaire du centaure poussa un cri de douleur tel que Delm porta une main à sa flamberge blanche presque inconsciemment. Décidément, quand une de ces bestioles avait mal, tout le voisinage avait le droit de savoir ! Maugréant dans sa barbe inexistante, le guérisseur remballa tout son fatras de bandages, d'onguents et d'ustensiles, avant de se rediriger vers l'endroit où les deux reptiles se chamaillaient. S'agissait juste de pas se tromper en soignant le dragon noir. Fastoche.

Arrivé tout près du lieu de combat, Delm eut à peine le temps de lever les yeux pour voir le dragon noir prendre son envol. Ah ben encore plus fastoche, il reste plus que l'autre maintenant ! Sa bonne humeur enfin retrouvée, l'ange-dragon fit glisser le sac de cuir de son épaule, et s'apprêta à re-déballer le matériel d'urgence "spécial Temris". Absorbé par sa tâche, Delm ne remarqua pas tout de suite l'autre être penché au-dessus de son ami. Dès qu'il nota sa présence, il fit un bond de cinq bons centimètres en écarquillant les yeux. Un oreille pointues ! Etait-ce Zürn Le Vegan revenu compléter le groupe originel ?

En y regardant de plus près, Delm se rendit rapidement compte de son erreur, l'inconnu n'étant pas si efféminé que ça. L'ange-dragon s'approcha lentement, et entendit l'elfe demander au dragon "s'il avait mal quelque part". Alors ça, comme question stupide, c'était d'un niveau assez remarquable... Une aile brisée, trois os démis, des griffures et des coupures sur tout le corps, des écailles soulevées juste sous le cou d'où un filet de sang s'écoulait à un rythme régulier, une déchirure de la membrane près de la gueule et une dent déchaussée. Il avait probablement "mal quelque part", effectivement.

"Et ça ne serait pas arrivé s'il m'avait laissé finir !!!"

Se rendant compte qu'il avait crié cette phrase à voix haute, Delm n'attendit pas plus, et s'avança vers l'elfe et le dragon à terre. Il serra vigoureusement la main du premier, en se présentant :

"Enchanté, Lysheart, Delm Lysheart ! Quel est votre nom, cher Zürn ?"

Ecoutant à peine la réponse que lui apporta l'elfe, probablement assez surpris de le voir débarquer ainsi, il n'y fit plus attention et entreprit de reprendre la guérison là où il s'était arrêté. Il fit ce qu'il put, mais la première opération qu'il avait déjà effectuée plus tôt l'avait passablement fatigué, et guérir toutes les blessures d'un être aussi imposant qu'un dragon représentait beaucoup plus d'énergie qu'il n'en disposerait jamais. Il se concentra donc à guérir les blessures touchant des organes vitaux, ainsi que l'aile du dragon, mais laissa le soin aux plantes de soulager les plaies plus superficielles jusqu'à ce qu'elles cicatrisent.

L'opération terminée, Delm considéra d'un œil sévère son ami couché devant lui. Si je le laisse comme ça, il va rouvrir toutes ses plaies, tu le connais ! Cette pensée en tête, Delm s'appliqua à saucissonner Temris dans du bandage de tissu jusqu'à ce que ses capacités de mouvement soient passablement entravées. Enfin, satisfait du résultat, il tapota la tête de l'énorme reptile.

"Essaie de t'économiser, Tem ! Dès que tu le pourras, reprends ta forme de centaure, et laisse le temps guérir tes blessures..."

Pris d'un impulsion soudaine, il attrapa les deux naseaux de Temris et approcha sa tête de la sienne.

"LE TEMPS BORDEL ! LE TEMPS !"

Puis, comme si de rien n'était, il récupéra le bandage qu'il n'avait pas utilisé, rangea ses outils, et repartit d'un bon pas vers le sentier le plus proche. Mieux valait ne pas trop s'attarder sur les terres des dragons, certains étaient particulièrement rancuniers...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr/index.php



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Mer 16 Sep - 20:30

-  Merci Temris, tu m'as sauvé ! Comment tu te sent ? Je t'ai vu en très mauvaise posture, tu as mal quelque part ?

Le dragon essaya de répondre, mais ne trouva pas la force de le faire. Il se contenta donc de continuer à sourire.

C’est alors qu’il nota le présence de Delm, qui avait commencé à le soigner… et à hurler, comme à son habitude.

- … ça ne serait pas arrivé s'il m'avait laissé finir !!! capta Temris, en cours de conversation.

L’hybride angélique, suivant toujours le fil de ses pensées décousues, avait maintenant délaissé le dragon pour saluer Saël.

- Enchanté, Lysheart, Delm Lysheart ! Quel est votre nom, cher Zürn ?

S’il avait pu, Temris aurait posé une patte sur son front en signe de dépit face à la dernière phrase de son ami. Mais bon, là, tout ce qu’il pouvait faire, c’était de ne rien faire. Delm se désintéressa presque instantanément de l’elfe, qui sembla quelque peu interloqué.

*Ne t’en fais pas, il est toujours comme ça !* adressa-t-il en pensées à Saël.

- J’y suis vraiment allé fort ce coup-ci, hein ? trouva-t-il la force de dire à l’attention de Delm, qui ne répondit pas, visiblement absorbé par ses pensées.

Alors que son ami s’affairait à réparer ce qui était réparable, Temris sentait déjà ses forces revenir petit à petit. C’était plutôt bon signe : ils allaient pouvoir continuer leur voyage. Alors que le dragon s’apprêtait à dégourdir un peu les muscles nouvellement reformés, son ami le saucissonna avec des bandages dans une frénésie infernale. Bizarement, la seule pensée qui traversa l’esprit de l’hybride à ce moment là c’était « Que va penser Saël ? Il va finir par fuir ! ». La conversation qui s’en suivit fut à peu près la suivante :

- Essaie de t'économiser, Tem ! Dès que tu le pourras, reprends ta forme de centaure, et laisse le temps guérir tes blessures..

- Hmph ? déclara le dragon dont même la gueule avait été bandée.

- LE TEMPS BORDEL ! LE TEMPS !

- Hmph...

Son ami ailé s’éclipsa quelques secondes plus tard et Temris observa, rassuré, que Saël n’avait pas fui !
Dès que Delm fut hors de vue, une lueur de malice passa dans les yeux du dragon. Il décida qu’il devait se retransformer immédiatement en centaure. Oh certes, la transformation serait douloureuse, mais au mois la différence de taille le rendrait plus discret et surtout rendrait les bandages assez larges pour en être libéré et être à nouveau libre de ses mouvements !

Temris entama donc la procédure de polymorphie tout en serrant les dents : il n’était jamais très agréable de faire rétrécir des os brisés…

Haletant mais satisfait de sa transformation, l’hybride pesta néanmoins du fait que ses bandages aient eux aussi suivi son changement de forme.

*Il faudra que je reprenne à Delm cet enchantement pour bandages…*

Il réussit néanmoins à libérer sa bouche et respira à plein poumons. Se tournant vers Saël, il déclara :

- Bon, on va éviter de remettre ça, hein ! Et toi, tu n’es pas blessé ? Tu vas bien ?

Suite à la réponse de l’elfe, il continua :

- Tu dois avoir pas mal de questions…

Alors le centaure expliqua qui il était vraiment, que Delm était l’un de ses plus grands amis, leur raconta leur histoire dans les grandes lignes et que, oui, son ami angélique était plus que légèrement aliéné. Puis, revenant soudain au présent, Temris demanda :

- Mais au fait, le colis ?

Oui, le colis. Le fameux colis. Il était là, au sol. Mais dans quel était ! Froissé et quelque peu abîmé, il avait évité le pire, mais se trouvait dans un piteux état.

- J’espère qu’il n’y a rien de fragile dedans…

Quelques minutes plus tard, ils décidèrent de reprendre leur chemin. Face au regard que lui lançait Saël voyant l’hybride grogner à chaque pas, Temris le rassura :

- Oh ne t’inquiète pas, ça va aller. Je commence à avoir l’habitude !

Ils reprirent donc leur voyége,espérant que leur destination n’était plus très loin et surtout, SURTOUT, qu’ils ne feraient plus de mauvaise rencontre en route…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Jeu 17 Sep - 6:28

[T'es pas mort en fait, Delm ? Oo]

J’eus rapidement la réponse à ma question. Le « Delm » en question se présenta lui-même. C'était un humanoïde, avec des ailes géantes recouvertes de plumes et des cheveux sombres. Je n'avais jamais vu de telles ailes, surtout pas sur un mâle. J'avais bien plus l'habitude d'en voir sur de jolie fées.
L'étrange personne ailé semblait avoir une case ou deux en moins étant donné qu'il me demandait mon nom en m’appelant « Zurn » en même temps. Ce qui était une drôle de coutume.
- Je m'appelle Saël,  Saël Dalitavor Gal'Elveré.

Je n'eus pas le temps de faire plus ample connaissance avec Delm Lysheart. Celui-ci se retourna vers Temris et le sermonna sur sa santé. Il semblait que Delm avait soigné Temris, ce qu'il refit une seconde fois.
- Ne lui criez pas dessus ! Il vient de me sauver la vie !

Je ne suis pas certain que Delm entendit ce que je lui dis, il avait vraiment l'air de vivre dans son monde, un genre de monde à part du monde réel.  Temris me dit qu'il était toujours comme ça et je ne sais pas si c'était une bonne nouvelle.
Puis Delm parti, et ça, c'était plutôt une bonne nouvelle. Enfin, je crois … Un fou pareil, ça peut être dangereux.

Temris redevint celui que j'avais rencontré. Voir un dragon se transformer en centaure était assez flippant, mais j'étais content de ne plus me trouver face à un dragon. Enfin, façon de parler, Temris restait capable de se transformer, il me faisait moins peur, c'est tout.
Je répondis à la question qu'il me posa :
- Non, je ne suis pas blessé. Enfin, quelques égratignures, mais j'm'en remettrais. 
Et ce fut à mon tour de poser des questions. Effectivement, je voulais savoir qui était ce fou que nous venions de croiser. Ce à quoi, Temris répondu.

- Mince ! Le colis, je l'avais oublié ! 
Et voilà que je stressais à nouveau, après l'attaque de dragon, c'était maintenant pour le colis. Le pauvre colis, il n'était plus aussi beau qu'avant. Je le pris dans mes mains en le fixant des yeux, comme pour tenter de voir à travers si c'était cassé, mais je ne vit rien, malgré tous mes efforts.

Nous reprîmes la route vers notre destination.
- Les terres des hammelins sont grandes, comment allons-nous trouver cette Marge… Maugel…, ce Moiger…?  Je tentais sans succès d'identifier le nom sur le paquet.  Tu penses que les gens du coin seront mieux lire l'étiquette ? 

Nous marchions quelques heures. Pendant que la journée avançait. Et Je proposais à Temris de monter un campement pour la nuit. Dans une grotte, pourquoi pas, il y a plein de grotte dans la région.

_________________
Pour vous servir. ...
Revenir en haut Aller en bas



Temris Naffylus

avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Style de combat : Non, enfin si, mais pas tout le temps !


MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Mer 7 Oct - 21:10

Après quelques minutes de route qui parurent être des heures à l’hybride (chaque pas réveillant en lui une douleur insupportable), Saël posa une question des plus existentielles !

- Les terres des hammelins sont grandes, comment allons-nous trouver cette Marge… Maugel…, ce Moiger…?  

Son compagnon de voyage elfique fit une sorte de grimace alors qu’il observait attentivement l’étiquette. Cette dernière, déjà mal en point au départ de leur périple, avait plutôt mal vécu les récents évènements et avait décidé de se replier sur elle-même. Littéralement.

- Tu penses que les gens du coin seront mieux lire l'étiquette ?
- La réponse à tes deux questions est « je n’en sais rien », malheureusement... Je n’ai rencontré que très peu de hammelins dans ma vie, et je ne sais pas s’ils ont une écriture ou des aptitudes particulières... Mais, entre nous, j’espère qu’ils sauront de quoi il s’agit, parce que sinon on risque de passer une éternité à trouver notre destinataire !

Le reste de leur journée de voyage se passa sans encombre, bien qu’ils avancèrent moins rapidement que ce qu’ils avaient prévu initialement, Temris ayant besoin de 5 minutes pour passer par-dessus la plus petite aspérité.
Heureusement pour eux, aucun dragon autochtone ne leur barra la route ! Oh, l’hybride détecta bien quelques présences proches (et même parfois trop proches), mais personne n’osa leur faire remarquer le manque de politesse que suscitait leur passage imprévu sur un territoire qui n’était pas le leur... Temris se dit que c’était sans doute la conséquence de sa victoire un peu plus tôt dans la journée : le dragon noir devait être très respecté des siens et aucun autre dragon ne souhaitait maintenant se frotter à celui responsable de sa chute.
Le centaure espéra néanmoins ne pas déranger un jeune dragon. Leur fougue et leur soif de notoriété pouvaient parfois les pousser à tenter de défier celui qui s’était avéré le plus fort (en l’occurrence, Temris...). Et, cette fois-ci, il ne pourrait même pas se changer en dragon...

Quelle chance aurait un simple centaure face à un dragon ?

Temris frissonna, puis chassa cette pensée de sa tête. Si besoin, il improviserait le moment venu...

*Comme d’hab’ !*

La nuit commençant à tomber, les deux comparses durent choisir un lieu pour passer la nuit. Saël désigna une grotte non loin. L’idée parut de prime abord mauvaise à l’hybride, le risque d’être l’antre d’une autre créature draconique étant non négligeable, mais, étant le seul lieu à pourvoir un minimum convenir à des kilomètres à la ronde, bon...

Temris décida de passer en premier, le temps de faire le tour de la cavité. Aucun signe d’une quelconque présence depuis des mois. Plutôt rassurant.

- Je te propose de rester quand même de ne pas trop nous enfoncer dans la grotte, au cas où on devrait fuir inopinément...

Après évaluation du risque, ils décidèrent tout de même d’allumer un feu. La vision des flammes réconforta Temris, d’autant qu’une pluie forte commença à tomber à l’extérieur. La chaleur dégagée par l’atre pénétra le corps du demi-dragon, soulageant ses multiples blessures. Il plongea presque instantanément dans un état de transe.
A ce moment là, tout lui paraissait loin : les combats, les hammelins, le colis, son ami elfe...

Ce dernier s’affairait non loin de là, mais Temris ne chercha même pas à savoir ce que ce dernier était en train de faire. Il ferma les yeux...


Lorsqu’il les rouvrit, il faisait nuit noire. Seules les quelques braises qui restaient en face de lui émettaient une lumière rouge-orangée qui se reflétait étrangement sur les parois de la grotte. Le centaure profita de ce spectacle quelques minutes
Il remarqua ensuite que Säel s’était endormi, de l’autre côté du feu.

Une pointe de curiosité se planta alors dans l’esprit de Temris, qu’il ne put ignorer. Profitant du sommeil de l’elfe, il saisit le paquet posé par terre à côté de leurs affaires et s’appliqua à l’ouvrir le plus soigneusement possible. La faible luminosité ne lui permit que de deviner le contenu. Ca avait l’air en partie fait de métal, mais impossible d’en définir l’utilité...

*Qu’est-ce que...*

Saël bougea et maugréa dans dans son sommeil, ce qui fit sursauter le centaure. Ce dernier décida alors de reposer le paquet : ses investigations attendraient.

Après s’être débattu cinq bonnes minutes en essayant d’enlever ses bandages (sans succès), l’hybride chercha une position confortable pour passer la nuit sans trop subir la douleur que son corps ne cessait de lui indiquer. Il ne la trouva pas, mais tenta tant bien que mal de trouver le sommeil.

Il dormirait peu. Et son humeur s’en ressentirait le lendemain...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://fedefantaisie.free.fr



Saël Gal'Elveré

Noble déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 119
Style de combat : la fuite

Possessions magiques : Un livre insensible au passage du temps nommé « Histoire perdue du peuple elfique ».

MessageSujet: Re: Un étrange colis pour une étrange quête...   Sam 7 Nov - 9:32

Après avoir passé la nuit dans une grotte, sans avoir dérangé de dragon. J'espérais que Temris se sente mieux le matin. Je me levais en me retournant vers lui,  il avait l'air d'à peine somnoler quand je ne réveillais. Il n'avait pas l'air en forme. J'étais bien triste pour lui et je décidais de ne pas le réveillé tout de suite. Je sortis alors de la caverne en faisant le moins de bruit possible.
Dehors, la lumière de l'aube colorait le ciel d'un dégradé de couleurs bleu, vert et jaune. L'on entendait déjà tout un tas d'oiseaux piailler. Hein ? Les oiseaux, mais c'est trop tôt pour eux ?!  Il n'y a que dans les villes que les oiseaux chantent aussi tôt. Au milieu de nulle-part, ils attendent une  heure encore, d'habitude. Ce n'était pas normal.
Je me rendais compte que le bruit des oiseaux venaient de derrière la colline d'à côté. Je parti voir ce qui affolait les oiseaux. En avançant, je me rendis compte qu'il y avait un arbuste de l'autre côté de la colline, il y avait tout un tas d'oiseaux dedans et autour qui volaient en faisant un bruit monstre.
C'était un humain qui affolait tout les oiseaux. Il avait l'air sonné. Il titubait. Il avait dû se cogner contre le buisson des oiseaux.
- Bonjour, qu'est-ce que vous faites tout seul au milieu des terres des dragons ? C'est dangereux.
- Je suis dans les montagnes dragoniques ? Dit l'incconu, et il ajouta, plus pour lui-même que pour moi : Mince, c'était pas prévu.
Alors qu'il retrouvait le sens de l'équilibre, il s'avança vers moi.
- Bonjour, je m'appelle Yvan Lecatha, magicien. Désolé de vous avoir dérangé. L'humain tentait de se donner un air sérieux, mais il avait l'air d'un débutant, d'autant plus qu'il était tout jeune.
- Vous pouvez m’appeler Saël, Saël Dalitavor Gal'Elveré. Vous avez de la chance qu'on soit passé par là. Un peu plus et …
- Vous n'êtes pas seul ? M'interrompit-il.
- Je suis ici avec un ami, suivrez-moi, je vais vous le présenter.
Je montrais la direction de la grotte. Il m'avait fallu 2 minutes en trottinant pour aller de la grotte à l'arbuste, on n'en mit 8 pour revenir. Nous discutions tranquillement sur le chemin du retour.
- Alors, comment vous êtes-vous retrouvé ici ?
- Vous n'allez pas me croire, j'étais en train de travailler sur une nouvelle formule magique. Un nouveau sort de téléportation que je tentais d'apprendre. J'ai dû faire une erreur, j'étais censé arriver dans la pièce d'à côté, pas traverser tout le continent.
- Et vous travaillez toujours si tôt ?
- Je crois bien avoir travaillé toute la nuit, avec Anthony, on n'a pas vu le temps passé.
- Anthony ?
- Mon camarade d'étude, il doit se demander où je suis passé à l'heure actuelle.

Ce jeune humain avait beau se faire passer pour un magicien accompli, j'étais convaincu qu'il était en fait apprenti. Mais je n'en fis rien. Je ne voulais pas humilier le jeune homme.
Arrivé à l'entrée de la grotte, je demandais à Yvan de rester là, pendant que j'allais cherché Temris, j'espérais qu'il était réveillé.

Spoiler:
 

_________________
Pour vous servir. ...
Revenir en haut Aller en bas
 

Un étrange colis pour une étrange quête...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [+16/Fini] Un étrange lieu pour une étrange conversation [PV : Alizea]
» Un étrange colis
» [FINI] Un étrange été, pour une étrange rentrée. [Luce&Vesper]
» Par un étrange hasard... [RP Darren - Kelsey]
» Un bien étrange rêve...



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Territoire des Dragons :: Montagnes Volantes-