Partagez | 
 

 Gne, le guetteur de rapines repenti


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 392
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Gne, le guetteur de rapines repenti   Mar 15 Juil - 15:44



Prénom ou surnom* :Gne, parfois surnommé  « l’endormi aux engrenages » par ceux qui le traquent sans connaître son visage.
Nom : Irkiat’, mais tenu secret de tous
Sexe (mâle/femelle):Oui, il en a un. Euh, masculin pardon
Âge (réel et/ou apparent) * :Apparent : 23-24 ans. Réel : 20

Peuple/race *: Humains
Alignement : Selon opportunités, mais plutôt fidèle à ses amis sur le court-terme, tant qu’il ne risque pas sa vie pour des « broutilles d’honneurs ». Maxime de vie : «plutôt lui que moi, sauf s’il s’agit d’être riche.»

Métier et/ou rang *: Indéfini, aime à se caractériser « apprenti assassin » auprès des coupe-jarrets et « jeune ingénieur » auprès des autres. A parfois servi de guetteur, de faux-monnayeur  ou de second-couteau. Ancien ingénieur, il ne s’est intéressé à la chimie que pour se spécialiser dans « les trucs qui font boum, avec de la fumée ! » et les moyens de fabriquer des alliages menant à la fausse-monnaie.  Essayant de se « ranger » en ne commettant plus que des menus larcins après quelques aventures malheureuses, Gne est actuellement vendeur de camelote et scribe itinérant.

Votre arme (uniquement si vous êtes un combattant)  :
Deux couteaux de jet (léthaux) et une petite poignée de chausse-trappes rouillés (non léthaux, ne peuvent que ralentir ou décourager le poursuivant inattentif ; le petit nombre restant n’est utilisable qu’en une seule fois, dans un passage réduit).  Une dague rustique et mal aiguisée (environ 25cm, dont  18cm de lame).
Gne porte enfin une très petite arbalète qu’il a volé à un assassin mort en mission et dont il ne se sépare jamais ; celle-ci n’est toutefois pas vraiment une arme, car même si elle est très onéreuse, discrète, repliable et à rechargement rapide, la petitesse des carreaux et sa puissance de feu réduite n’en font un instrument efficace que contre le petit gibier (rongeurs, petits oiseaux) ; sur toute autre cible il ne peut qu’agacer ou blesser légèrement la cible (Gne suppose qu’elle peut planter momentanément une main ou un pied sans protection dans une surface très meuble (terre, bois tendre), ou qu’un assassin peut l’utiliser à bon escient en connaissant les points vitaux, mais n’a jamais été en mesure de le vérifier). Elle peut néanmoins servir à activer des mécanismes à distance. La taille très petite des carreaux oblige de plus Gne à effectuer des commandes spéciales auprès des forgerons lorsqu’il tombe à court de munitions, qui coûtent cher en temps et en argent et peuvent le faire repérer. Il dispose pour l'heure de quatre carreaux restant.

Physique * (inclus : ses vêtements), 5 lignes minimum : Gne est plutôt  du genre petit et teigneux. Aux cheveux châtains et aux yeux noisettes, il compense sa petitesse pour un humain (environ 1,65-1,70m) et la banalité de ses traits par une pugnacité et une capacité à donner des coups de poings dans les côtes à faire tirer une larmichette d’admiration à un agent du guet. Pour autant, Gne n’est pas solidement bâti, il a même parfois tendance à s’empâter dès qu’il se pose quelque part. Il n’est pas vraiment taillé pour la bagarre ; c’est pourquoi il l’évite, même s’il a pris la peine de fixer des cônes de métal aplati sous son gant droit, pour distribuer de solides pêches (mais cela lui occasionne des douleurs aux jointures en retour).
Il porte généralement une tunique et  une cape ou un manteau de cuir doublé, ou tout ce qu’il peut bien trouver lorsqu’il « emprunte » des possessions terrestres, ainsi qu’un pantalon de toile et des bottines fourrées en cuir bon marché. Tout ce que Gne possède, de toute façon, va-et-vient au gré de la fortune ; deux seule exceptions à cela : son arbalète, mais également sa petite cornemuse qu’il prend toujours soin de démonter et de ranger dans sa besace : il a en effet parfois tendance à avoir des crises de folie depuis un accident alors qu’il crochetait la serrure d’une bibliothèque magique à  l’Académie dEspalion et seule la cornemuse le calme ; il en joue donc compulsivement et y prend même parfois un grand plaisir, surtout quand ça fait peur aux voisins . Il se sent également l'obligation une fois par an de s'habiller aux couleurs de sa famille (cf.après), même s'il ne peut pas toujours respecter le code vestimentaire.

Caractère* (par exemple : ce qu'il aime ou pas, ses habitudes, ses qualités, des défauts), 5 lignes minimum : Il n’est pas violent et réprouve beaucoup d’activités illicites comme le proxénétisme ou la vente de certaines matières interdites,  mais Gne a cependant parfois des tendances cleptomanes et ne résiste que rarement à l’idée d’un bien mal acquis. Il ne vole cependant jamais les plus pauvres (parce qu’il n’y a rien à voler) ou ses compagnons (parce qu’il ne veut pas finir avec une lame en travers du gosier et que si on ne croit pas ses amis, on ne croit plus personne).
Gne a horreur de tout ce qui touche au démonisme. Cela l’effraie et il ne se sent jamais en sécurité lorsqu’un démon ou toute autre entité malfaisante tourne aux alentours. Même la magie peut lui occasionner un certain malaise, et il ne considère les elfes qu’avec au mieux une certaine distance et au pire de la circonspection ;  il ne respecte que modérément les  magiciens qui, selon lui « peuvent peut-être maitriser les boules de feu et faire chanter les étoiles, mais savent à peine où se trouve leur derrière lorsqu’ils ne sont pas assis dessus ». En revanche il a eu de très bonnes relations avec les quelques nains qu’il a déjà croisés et avec les humains en général. Sans être complètement couard, Gne préfère éviter tout danger qu’il juge inutile ou mortel et n’est pas vraiment aventureux ; il est rare qu’il prenne parti lors d’une discussion. Il peut néanmoins, lorsqu’il est très énervé ou dans ses dernières extrémités, faire preuve d’une sorte de crise de courage aussi forte qu’éphémère, et il saura alors se révéler un adversaire non négligeable et un compagnon de route fiable.
Gne a le défaut d’être vénal et parfois trop porté sur les dames, ce qui peut le mener à des situations difficiles. De plus, s’il tient très bien l’alcool, cette résistance connue le pousse toujours à tester ses limites et il est régulièrement complètement soûl.
S’il n’est pas très dynamique, Gne est toutefois assez habile de ses mains et de ses pieds et fait preuve d’une grande patience qui lui permet de planifier minutieusement tout ses forfaits. Il peut rester des heures, grimé en gargouille, à scruter un domaine ou une maison sans bouger un muscle, en faisant le plan dans sa tête et relevant les rondes, les habitants, les habitudes du personnel... Toujours attiré par l’argent facile et tout en étant un voleur correct, il n’excelle pas non plus dans son domaine.

Histoire * 7 lignes minimum: Gne était selon ses dires « destiné à un brillant avenir », car doté d’une vivacité d’esprit et d’une soif d’apprendre intarissable. Malheureusement à ces qualités qui faisaient le bonheur de ses parents se couplaient une origine modeste et un sacré poil dans la main qui le poussa à apprendre beaucoup de choses sur tout, mais jamais rien de très poussé. Si son père tenait à faire de lui un bûcheron ou un charpentier, Gne préféra très tôt s’orienter vers la chimie et la physique, persuadé que la science permettrait, une fois maîtrisé, d’améliorer le sort des hommes certes, mais surtout de s’en mettre plein les fouilles en en faisant le moins possible, d’où son surnom d’ « endormi aux engrenages ».
Agacé, son père l’envoya en ville en espérant en faire un professeur, un inventeur, un mage ou un architecte. Bien entendu rien ne se passa comme prévu et Gne découvrit vite à quel point l’argent était partout pour qui savait le prendre, parfois en crochetant une serrure. Après avoir traîné auprès d’individus peu recommandable qui lui apprirent à voler de différentes manières, il dut s’enfuir lorsque ceux-ci commencèrent à l’entraîner à l’assassinat, par peur de l’escalade que cela pourrait provoquer. Tuer un homme par nécessité et finir de le cambrioler pour récupérer de l’argent c’est une chose, tuer un homme pour l’argent même de le tuer  c’en est une autre. Voici donc qu’à bientôt 20 ans, Gne se demande donc si vraiment il ne ferait pas mieux de trouver une activité honnête, au moins pour un temps.
Ajout du 03/08/2015 : bien que n’ayant que peu évoqué sa famille, Gne connaît ses origines familiales, et leur voue une nostalgie profonde. En effet, son goût pour la cornemuse n’est pas anodin, mais lui a été transmis par sa mère et surtout son père, qui lui a longuement raconté l’histoire des origines de son peuple. Au départ, Gne vient d’un groupement de familles, ou clan, que certains ont parfois nommés les Marcheurs d’Ombres. Son père les décrits ainsi, peut-être un peu avec emphase, en romançant certains passages : Anciens nomades des plaines méridionales, habitués à suivre le fleuve et à vivre près des rives ou des contreforts rocheux, c’est un clan habitué aux reliefs escarpés, mais qui ne vivait pas en altitude. Ils se caractérisent par de grands pieds larges, voire pieds plats, épais et à la démarche silencieuse. Habitués à la marche, c’étaient avant tout au combat des fantassins, habitués à se cacher et à surgir de partout lorsqu’ils se devaient de défendre la tribu, maquillés de vert et de bleus et hurlant sans stratégie mais avec un courage féroce et une pugnacité incroyable. Se battant souvent en guérilla ou de nuit, ils inspiraient la peur car ne craignait pas la mort, vêtus d’armures légères, voire se livrant à la morsure du combat complètement à poil (Gne se souvient encore que sa mère rougissait toujours à ce passage). Grands joueurs de cornemuses, pas une seule fête ne s’y déroulait sans des duels de sonneurs. Un de leur vêtement traditionnel en ces occasions étaient une large bande de tissu servant de pantalon que les ignares associaient à une jupe, mais qui se nomme un Kvelt. Les chefs portaient même un Plaïd, qui recouvrait en plus une partie du haut du corps. Tous ces vêtements revêtaient un code de couleur particulier, qui vous identifiait à une famille, un clan, et pas un autre. C’est de là que viennent nos gros pieds agiles, notre vue affûtée, et notre faculté à nous faire très discrets. Nos coups de sangs aussi, il faut bien l’avouer. Mais nous avons changés, une partie d’entre nous sont partis pour les territoires brumeux tout au Nord, vers la mer, et puis de fil en aiguilles nous nous sommes dispersés ; et si nous avons gardé une part de nos coutumes, nous nous sommes sédentarisés. Pourtant, il existe toujours une communauté là-bas, dans ce pays que beaucoup appellent encore « la maison » ou "le pays" et où ils se rendent pour finir leur jour. Même si nous sommes loin, tu ne dois jamais oublier d’où tu viens, et que tu fus un jour un Marcheur. Et effectivement, Gne ne l'oublie jamais, s'en souvenant notamment lorsqu'il se met à jouer de son instrument, en rêvant de vies qu'il n'a pas vécu.

Pouvoirs liés à votre peuple (voir dans la description des peuples) : Aucun puisque humain.

Capacités surhumaines ou pouvoirs magiques (2 max) : Gne maîtrise très bien l’art du camouflage en zone urbaine et naturelle ce qui le rend difficile à détecter même en étant extrêmement proche de ses victimes (de l’ordre de 5m) voire sur leur terrain : en effet il a en quelque sorte une capacité à « se fondre dans le décor », complété par son talent à se grimer et se maquiller le corps.  Toutefois  les animaux ne se laissent pas tromper par l’odeur et le bruit de la respiration peut le trahir auprès des êtres à l’ouïe très développée tels que les elfes/fées. De plus, cette capacité met un certain temps à se concrétiser et Gne est donc très vulnérable jusqu’à atteindre le stade final de son camouflage (il faut compter environ 10 minutes en journée et moitié moins la nuit, sans compter le temps passé à « se passer la figure au cirage et à la terre »), d’autant plus qu’il doit rester immobile sous peine de tout recommencer, ce qui le rend très vulnérables aux archers ou à d’éventuels poursuivants. Enfin, une fois qu’il a passé des heures en position immobile (ce qui ne le fatigue pas mais ne lui permet pas de se reposer), il peut être ankylosé et doit donc se détendre ou aura des mouvements très ralentis pendant les 2 ou 3 prochaines minutes (incapacité à courir, sprinter, sauter loin, escalader sur des surfaces sans trop de prises (possibilité de descendre, au risque de se blesser, mais pas de monter) ou à parer une attaque puissante (possibilité de dévier légèrement la lame)). Il ne recouvre pleinement ses capacités qu’au bout d’une vingtaine de minutes.
Gne a affûté ses yeux et ses oreilles à force d’heures et d’heures passées à scruter les ruelles et possède maintenant une vue nocturne et une ouïe assez développée, sans bien sûr égaler les elfes/fées.


Familier, animaux (2 max, s'il en a) : Aucun à l’heure actuelle. Gne a déjà eu un furet quand il était plus jeune, et sait plutôt y faire avec les animaux. Il espère, s’il trouve un travail honnête, pouvoir dresser un chien ou un loup.




~~~~~~~~~~~~~~~~
D'où vient votre avatar ?
google Image fut mon ami et mon guide jusqu'à tomber là-dessus http://drakonis.org/uploads/7/v/0/7v0ng7m0e3/2010/09/19/20100919225726-bd707ac4.jpg sourire 
Comment avez-vous découvert le forum? Tout simplement en cherchant un forum rp sur google.
A quelle fréquence comptez-vous rester sur le forum ? De quelques fois par semaines à plusieurs fois par jour. je peux avoir des périodes d'absences très rare, mais je préviens toujours.
Votre réponse à la question des règles : oui, mais ça m'étonnerait que ça arrive ^^


Dernière édition par Gne le Lun 3 Aoû - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)



Subraya Druth

Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1158
Style de combat : Dragon bourrin

Haut-fait : Vieux d'la vieille

MessageSujet: Re: Gne, le guetteur de rapines repenti   Mar 15 Juil - 17:37

Bienvenue ! Super personnage :)

(j'attends de voir si les modo font leur boulot ou si je dois te validé moi-même XP)
Revenir en haut Aller en bas



Gne

chouchou de Sub' et grand découvreur du secret
avatar

Masculin Nombre de messages : 392
Style de combat : Attentif


MessageSujet: Re: Gne, le guetteur de rapines repenti   Mar 15 Juil - 20:37

Merci bien!
Même si j'irais poster dans le topic approprié une fois accepté , je me permets de signaler aux éventuels. ecrivaillons compulsifs qui voudraient tailler la route ou se taper une cervoise et se cherchent un compagnon: je ne mords pas, faites-moi signe! Non sans surveiller votre bourse ça va sans dire. sourire

_________________
Attention! Attention! Ce que vous prenez pour un homme, peut en réalité être un troll! ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.waar.me/joueur.php?id=96  (inscris-toi, maggle!)
 

Gne, le guetteur de rapines repenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gne, le guetteur de rapines repenti
» Changement de la classe "éclaireur" en "guetteur"
» [STRAT] Le Guetteur
» et j'vais me battre pour reconstruire un apprenti repenti, et tant pis, si ça m'prend tout une vie.
» Galerie : les figurines maison de nitrom



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Préambule :: Personnages :: Fiches de perso acceptées-