Partagez | 
 

 Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Melniirkumaukrekon

Invité



MessageSujet: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Lun 7 Juil - 20:26

Message de Melniirkumaukrekon, dragon.

Une chaude journée d'été se présentait à Melniir, lorsqu'il sorti le bout de son nez en dehors de sa grotte. Il décolla du sol en se lançant dans la chute et déploya ses ailes afin de s'envoyer. Une patte arrière frôla l'eau de la rivière jusqu'à temps qu'il décide de monter en altitude. Une fois au dessus du niveau de la forêt, il se dirigea vers où la rivière se jetait à la mer. Une fois arrivé sur place, il plongea à la mer et disparu. Nageur émérite et aider de ses ailerons dorsale de son corps à sa queue, il se promenait agilement au travers les courants et jusqu'à ce qu'il croise un banc de poissons. Il poursuivit le banc de poisson jusqu'à coincé le plus gros d'entre eux dans sa gueule et en saisissant deux autres de ses pattes avant. Il sorti ensuite de l'eau et s'envola dans les airs pour retourner au bord de la plage. Après quelques petites minutes, il lâcha les poissons sur le sable et atterrit, tout en avalant celui qu'il tenait dans sa gueule. Peu de temps après il s'étira longuement et se coucha entre le sable chaud et le bord de la mer, profitant des petites vagues d'eau qui le gardait au frais malgré la chaleur...
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mar 8 Juil - 14:15

C’était le commencement d’un nouveau jour, une chaude journée qui s’annonçait, avec un ciel radieux et un Soleil éclatant. Et une jeune dragonne bleutée vient déchirer de son vol cette immensité de bleu, là où le vaste océan et les cieux venaient se joindre au bout du monde. L’être écailleux longeait les côtes, ultime frontière d’un monde hors des eaux, qui venait s’y plonger et s’y poursuivre sans fin.

Gheata ne s’aventurait guère loin des imposantes falaises qui se dressaient au pied de plage de sable fin, face à l’étendu d’eau. La dragonne volait, touchant presque la surface de l’eau, virevoltait ici et là, d’un habile battement d’aile. Elle évitait de justesse les vagues qui s’élevaient pour venir s’écraser contre la plage, les frôlant du bout de ses ailes et de ses pattes griffus. C’était surtout un jeu, s’amusant à l’occasion avec son pouvoir, gelant et sculptant l’eau. Bloc de glace aux formes courbées et abstraite qui se retrouvait bien vite engloutit par les flots.


Mais le poids de la fatigue finit par s’abattre sur la dragonne bleutée, dont les ailes quelque peu endoloris lui signalèrent qu’il était grand temps de faire une halte. Une petite alcôve naturelle c’était formé dans la falaise au fils des siècles. Creusé encore et encore par un cours d’eau, qui venait s’y jeter en de multiple cascade, déferlant du sommet, pour rejoindre l’océan.

Gheata vient se poser délicatement sur une petite formation rocheuse qui dépassait de l’eau, juste assez grande pour qu’elle puisse y poser ses quatre pattes sans trop se sentir à l’étroit. Elle ferma les yeux, sereine, profitant de cette instant de tranquillité. La douce chaleur du Soleil venait caresser ses écailles, autour d’elle, le grondement de l’eau chutant à vive allure pour rencontrer le sol résonnait, à l’impacte, une multitude de gouttes d’eau se retrouvaient projeter dans tout les sens, certaine venant percuter doucement la dragonne, apportant une fraicheur bienvenue.

Les yeux mi-clos, elle descendit de son petit amas de roche, pour se glisser dans l’eau, qui au vu de la profondeur, lui arrivait même pas aux coudes. Elle étira délicatement ses fines ailes membraneuses, et laissa s’échapper un petit grondement de contentement. Elle ouvrit à nouveau les yeux, et fut surprit de découvrir bien plus loin un autre dragon, étendu sur la plage. Elle aurait jurée être seule ici, elle n’avait remarquée nulle âme durant son vol.

Elle jugea de loin l’inconnu, il avait l’air d’être pour le moins un dragon imposant, mais il ne dégageait en rien un sentiment d’hostilité, tant mieux, elle n’avait guère envie de devoir écourter sa petite pause détente. Elle détourna la tête de lui, faisant mine de ne pas l’avoir remarquée, et continua ses étirement, se glissant de temps en temps sous une cascade.
Revenir en haut Aller en bas



Melniirkumaukrekon

Invité



MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mar 8 Juil - 17:46

Message de Melniirkumaukrekon, dragon.

L'odeur de Melnnir pouvait se faire différente de certains dragons, en premier lieu il ne sentait pas du tout le souffre, mais davantage la végétation humide ainsi que d'encens épicé, comme de la cannelle. Néanmoins, celle-ci était cachée par une odeur de poisson qui commençait à rôtir sous le soleil d'été et le sable brûlant. Après quelques temps, Melniir se secoua et se redressa lentement, observant autour de lui il vint chopper ses deux poissons et les engloutit d'une bouchée chacun. Il renifla ensuite pour juger des odeurs aux alentours et son regard termina sur une petite dragonne bleuté un peu plus loin. Mais.. Depuis quand il avait de la compagnie lui ? D'un battement d'aile il décolla du bord de la plage et il atterrit devant celle-ci. C'est par télépathie qu'il s'adressa à celle-ci.

- Salutations, petite dragonne bleuté. Je n'avais vue personne par ici à mon arrivée, cela fait longtemps que tu es là ? ... Qu'importe, je suis Melniir et toi mon jolie saphir ?

Melniir s'installa en position assise, sur toute sa grandeur, tendis que sa queue revenait vers ses pattes avant. À le détailler, il était aisé de voir qu'il était le croisement entre deux espèces de dragons, puisque ses écailles brillait d'un doré sous les rayons du soleil, mais que ses cornes étaient davantage comme ceux des grands dragons noirs. Melniir approcha légèrement son museau et Gheata, pour la renifler de tout près et que l'odeur de celle-ci devienne un souvenir tel une empreinte à sa mémoire.

- Tu ne me semble pas très vieille... ton clan n'est pas avec toi ? Ou bien serais-tu sans clan également ?
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mar 8 Juil - 19:43

Gheata marcha à pas lent, sentant l’eau de l’océan lécher ses pattes au rythme des vagues. Elle arqua le cou, regardant discrètement dans la direction du dragon, il n’avait pas bougé. Elle se glissa sous une petite chute d’eau, le liquide couler le long de son cou. Un rapide coup d’œil, et cette fois elle eu la surprise de ne pas le retrouver, elle fut d’autant plus surprise quand il se posa devant elle.

Elle eu un petit mouvement de recule, mais elle fut rapidement apaisée. Il émaner de ce dragon une odeur entêtante, ça évoquait à la dragonne de vaste contrée verdoyante, de la nature sauvage, pour une raison dont elle n’arrivait pas réellement à identifier. Puis elle entendait mentalement la voix du dragon, apaisante, douce, calme. Si elle avait été humaine, elle aurait probablement rougit au compliment qu’on lui faisait. Elle, un joli saphir ? Elle détourna le regard, quelque peu gênée. Troublée, elle n’osa pas répondre immédiatement, elle c’était fait surprendre sur plus d’un point. Quand elle reprit prise sur son esprit, elle s’exprima à son tour par télépathie, un peu maladroitement.

- Gheata … Je me nomme Gheata. Et non, je suis ici depuis peu. Je le pense, on perd facilement le fil du temps quand on se reposant.

Elle fit quelques pas de côté, s’écartant. Au fond d’elle, elle se mit à réfléchir. C’est un beau parleur, mais attends un peu tout de même se disait elle à elle-même. Ce ne sont que des mots, rien de plus. Mais des mots bien doux à entendre pourtant. Allons bon, s’il suffit de flatter ton ego pour t’embobiner.
Elle fit face au dragon, un peu intimidé par sa taille, il lui semblait bien plus imposant encore que quand elle l’épiait de loin. Il approcha son museau du sien, elle le laissa faire, et fit de même. S’enivrant de la douce odeur qu’il émanait de l’être écailleux face à elle. C’était bien différent de beaucoup de dragon qu’elle avait croisée par le passé, tout comme se reflet sur ses écailles, comme s’il était le résultat d’un audacieux et improbable mélange.
Son enthousiasme vira bien vite à la tristesse, bien visible suite à son regard qui avait abandonné ce petit éclat de joie pour laisser place à des yeux couleurs émeraude plus terne. La question de Melniir évoquant des souvenirs lourds et douloureux.

- Un clan, oui, j’en avais un, avant. Maintenant, il n’y a plus que moi …

Elle marqua une pause, pour répondre à l’autre question du dragon.

- Et effectivement, je reste jeune pour un membre de notre race.
Revenir en haut Aller en bas



Melniirkumaukrekon

Invité



MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mar 8 Juil - 20:06

Message de Melniirkumaukrekon, dragon.

Melniir continua d'étudier la jeune dragonne bleuté durant un moment, tout en restant à l'écoute des réponses qu'elle lui donnait. Ainsi dont, il apprit qu'elle s'appelait Gheata et voyant le regard triste il pouvait déduire qu'il avait raison qu'elle n'avait de clan.

- Ravi de faire ta connaissance, Gheata ~


Il fut tout de même curieux à savoir qu'elle en avait eut un dans le passé, mais il ne voulait pas trop tourner la fourchette dans la plaie, malgré que sa curiosité de la vie en clan l'intriguait. Et pour la jeunesse de la dragonne, il était plutôt aisé de voir cela, elle était vraiment petite et il commençait à croire qu'elle n'était qu'une adolescente.

- À présent que tu connais les deux styles de vies. Préfère-tu la liberté totale ? Ou bien de vivre en clan ?

Se redressa légèrement et alla vers la plage davantage, se couchant le corps au trois quart dans l'eau de la mer. Il jeta un regard sur la dragonne puis sur l'étendue d'eau.

- Tu sais nager ?
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mar 8 Juil - 20:34

La dragonne fut soudainement arracher à ses sombres souvenirs par la douce voix du dragon. Oubliant son passé funeste, elle se raccrocha au moment présent, l’odeur entêtante de Melniir venant lui chatouiller à nouveau les narines. Elle adresse au dragon un doux regard en réponse.

- Enchanté également Melniir.

Elle sentait tout de même le lourd regard interrogateur qui pesait sur elle. Gheata avait parfaitement comprit que le dragon était dévoré par une curiosité grandissante. Aussi, nerveuse à l’idée d’avoir à évoquer son altercation avec son clan, elle se mit machinalement à labourer le sol de ses pattes avant. Ses griffes s’enfonçant dans le sable, l’eau qui était claire et limpide il y a encore peu, eu tôt fait de devenir trouble et chargé en tout sorte de particule en suspension, troublé soudainement dans leur sédimentation.
Elle attendait la question, elle la redoutait même. Grand fut son soulagement quand elle comprit que ça ne serait pas celle qu’elle attendait. Elle adressa à regard plein de reconnaissance, et esquissa un petit sourire, dévoilant ses crocs.

- Je t’avouerais que la compagnie des miens me manque tout de même, même si c’est vrai que la liberté de vivre seule est appréciable, nulle obligation à avoir avec le clan. Mais je suis ravie de croiser la route d’un autre dragon.

Gheata regarda ensuite le grand dragon s’éloigner, elle était impressionnée, surtout par sa taille. La nouvelle question de Melniir la prit au dépourvue, la réponse lui semblait si évidente. C’est pour cela qu’elle ne dit rien, se contentant de bondir dans les airs, pour plonger devant le dragon, l’éclaboussant au passage. Elle tourna autour de lui, sous l’eau, resurgit à la surface au niveau de son flanc, puis dans une pirouette, passa au dessus de l’imposant être écailleux, pour reprendre sa nage, s’arrêtant devant lui, laissant l’extrémité de sa queue courir contre le cou du grand Melniir.

- Voila qui confirme ma capacité à me mouvoir parmi les flots.

Elle marqua une pause, puis reprit.

- Et toi, ô grand Melniir, d’où vient tu ? Ton être est empreint de senteur bien inhabituelle chez un dragon. Tu me semble différent des autres. Et au vu de ta question à mon sujet, je devine aisément que tu dois être bien plus ancien. Il est vrai que ta taille est aussi un indice révélateur.
Revenir en haut Aller en bas



Melniirkumaukrekon

Invité



MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mer 9 Juil - 8:11

Message de Melniirkumaukrekon, dragon.

Melniir observa les mouvements de Gheata en guise de réponse à sa question, se faisant même éclabousser pour l'occasion ! À cela, il perdit légèrement son air austère naturel et il grogna quelque peu, avant de sauter sur celle-ci d'un regard joueur, l'amenant plus loin et dans les eaux. Il en profita pour lui mordiller quelque peu le cou, tendis qu'ils s'enfonçaient quelque peu dans la mer. Lorsqu'il vint pour remonter à la surface, il donna une poussée à Gheata pour qu'elle remonte avant lui, profitant de cela pour lui mordiller légèrement la queue au passage avant de sortir le museau hors de l'eau.

- Je n'ai jamais connu ce qu'un clan peut-être pour ma part. Quand j'ai éclos, j'étais dans un cimetière de dragons, sur des terres volcanique. Je n'ai jamais croisé de dragon avant très longtemps... Puis vers mon premier siècle, j'ai rencontré des elfes qui s'était aventurés près de chez moi. J'ai donc continuer de côtoyer plus d'elfes que de dragons durant ces derniers siècles. J'imagine qu'avoir un clan est similaire à une famille chez les humanoïdes au final. Sinon, mon odeur est totalement unique, mes écailles également et c'est pas mal cela hum...

Melniir ne discutait pas tant souvent que cela, il était même le type qui écoutait davantage qu'il ne parlait. Mais il fallait dire que la question de Gheata le rendit plutôt nostalgique et repenser à ses premiers souvenirs n'était pas aussi loin qu'on pouvait le croire. Quand il était jeune, il avait passer beaucoup de temps à ce poser mille et une question sur ses origines et il avait déduit qu'il était le seul dragon encore en vie. Bien évidemment, jusqu'à temps qu'il en rencontre d'autres. Toutefois, il se rendit compte qu'il était rare de voir des croisements entre les clans.

- Pour en revenir à mes origines.. mon œuf était doré et noir avant que je l'engouffre dans mon estomac. J'imagine que je suis le résultat d'un croisement de deux clans et que je n'était pas désiré. Si tu me regarde au soleil, je suis d'un doré éclatant et mes cornes sont ceux du clan des dragons noirs, malgré qu'ils courbent davantage vers le bas. C'est deux clans de dragons sont hostiles, à ma connaissance du moins.

Durant ce temps, qu'il parlait via télépathie avec la dragonne bleuté, il nageait à peine et faisait du 'sur place'. Après un léger moment, il fouetta l'eau et un jet vint éclabousser Gheata de plein fouet ! Ah oui, il ne fallait pas oublier... il était rancunier ce cher Melniir.

- Tu as faim par hasard ? On pourrais se faire un bon sushi de baleine, ça t'intéresse ?
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mer 9 Juil - 16:01

Visiblement, Melniir n’offrait guère de moment de répit à sa jeune interlocutrice. A peine eu telle fini sa démonstration, que l’imposant dragon venait de bondir sur elle, l’emportant plus loin au large. Elle se laissa faire, s’amusant même de voir que le dragon était joueur. Et il ne s’arrêta pas la, Gheata devant subir maintenant les mordillements de Melniir sur le cou, puis la queue. Elle poussa un sourd grondement, une intonation qui était un savant mélange entre l’amusement et un autre message, plus direct, signifiant, doucement mon grand, mais je ne suis pas un jouet non plus.

- Tu es joueur toi.

Sa voix cristalline résonnant dans l’esprit de dragon, éclatante on pourrait même pu penser percevoir des éclats de rire dans les sonorités. Elle se laissa porter par les vagues, flottant en étendant ses ailes. Elle était sur le dos, les rayons du Soleil venant apporter un peu de chaleur sur son ventre. Il fixait la tête du dragon couleurs menthe qui dépassait hors des flots, lui adressant un sourire.
Quand Melniir évoqua son triste passé, le cœur de la dragonne fut embrasé par la compassion. Leurs histoires divergeaient, les regrets et les questions étaient différente, mais la souffrance probablement la même.
Elle fit une roulade sur elle-même, nageant en direction du dragon. Elle fut si près que son museau effleurait tout juste celui de Melniir, elle lui adressa un doux regard, espérant que par sa simple présence, elle viendrait à chasser les tristes pensées de son interlocuteur. Elle s’autorisa même à souffler à travers ses naseaux un peu d’air chaud, profitant au passage du parfum particulier du dragon, aller savoir pourquoi, mais cette odeur de nature lui était agréable au sens.

- Mais rassure moi, je ne suis pas la première dragonne que tu vois ?

La question était surtout la pour la plaisanterie, histoire de redonner une petite touche de légèreté. Elle s’attarda sur les détails que lui avait mentionnés Melniir, et vit la petite teinte doré du dragon sous les reflets du jour. S’attardant à sa contemplation, Gheata ne prêta aucune attention à la bourrasque d’eau qu’on lui réservait, et c’est un véritable déluge qui s’abattit sur elle.
Piqué au vif, le regard de la dragonne bleuté pétilla à l’idée que venait de nourrir son esprit. Alors on veut jouer Melniir, on va jouer. Elle plongea en arrière, les ailes déployées, pour resurgir hors des flots. Elle emportant avec ses ailes une grande quantité d’eau, qui à peine fut elle projeter hors de l’eau, venait déferler sur le grand dragon. Elle s’interposa entre Melniir et le Soleil, l’astre de jour l’auréolant de lumière, tendit que ses fines ailes membraneuse filtrait la lumière du jour, révélant les marques noirs qui y était inscrit sur la face opposée. De petit arc-en-ciel venait se former par la rencontre de la lumière solaire et des minuscules gouttes d’eau en suspension dans l’air.
Gheata resta suspendu ainsi, battant régulièrement des ailes pour se maintenir en l’air.

- Il est vrai qu’appartenir à un clan est rassurant, savoir qu’on a des frères et sœurs d’écailles pour nous protéger, avoir un refuge. Je sais qu’il existe des clans qui acceptent les nouveaux venus. Quand à un repas, je ne refuserais pas, bien qu’une baleine, ça suffirait pour me nourrir durant des mois, et je doute que tu es sous la pâte assez de cette petite céréale pour la préparation culinaire que tu convoite.
Revenir en haut Aller en bas



Melniirkumaukrekon

Invité



MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Mar 15 Juil - 5:27

Message de Melniirkumaukrekon, dragon.

Lorsqu'elle lui dit qu'il était joueur, Melniir garda un petit air hautain bien fier de l'être, accompagné d'un grognement tout de même grave, tel un rire étouffé. Puis parlant de dragonne, Melniir resta tout de même bien amusé de la question.

- Dois-je vraiment répondre à cela ? Mais il est vrai que les femelles sont plus rares et convoités... D'un autre côté, cela te permet d'avoir un choix assez immense de mâles devant toi... surtout que tu n'as pas de clan.

Il eut également droit à un déferlement d'eau qui vint s'abattre sur lui, sans qu'il ne bouge le moindrement, au contraire, il semblait bien apprécier.

- Je me suis fais mon propre refuge il y a maintes années de cela et peu importe où je vais, il y a très peu de chance qu'il soit si aisément découvert. Si jamais j'y trouve quelqu'un d'ailleurs, il est mieux de ne pas laisser d'odeur derrière lui, il risquerait de finir en brochette de poulet.

Après quoi, il disparu dans les flots de la mer, nageant en laissant sortir quelques bulles de temps en temps, par amusement personnel. Spécialité de Melniir, il était apte à respirer sous l'eau et il continua jusqu'à temps qu'il perçu les fréquences de sons de baleines avant retourner la tête hors de l'eau et observant autour de lui.

- Par ici ~
Revenir en haut Aller en bas



Gheata

avatar

Masculin Nombre de messages : 71

MessageSujet: Re: Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)   Ven 18 Juil - 14:25

La dragonne eu tout juste le temps d’arroser le dragon, rien de plus, et elle qui cherchait à taquiner Melniir, elle fut à la fois agacé et amuser de voir qu’il appréciait sa petite vague improvisée. Elle se laissa retomber délicatement dans l’eau, tout proche du dragon aquatique, ses ailes lui offrant une bonne prise sur l’air. Une fois à nouveau immergé, elle replia ses ailes, et écouta son compagnon de route qui lui évoqua son petit chez lui.

Mais celui-ci ne tarda pas à s’engouffrer dans les profondeurs de l’océan, Gheata le devina, il était donc partit en quête de son prochain repas. Elle attendit en surface, suivant le tracé de bulle qui remontait à la surface pour ne pas perdre la trace de Melniir. Pourquoi ne pas le rejoindre, pour plusieurs raisons, la première et la plus évidente, c’est que contrairement au dragon, elle était incapable de respirer sous l’eau. En plus de cela, les fonds marins étaient loin d’être son territoire de chasse, elle était largement plus adaptée aux hautes cimes des montagnes, et de chasser cerf et autres mammifères imprudents.

Mais l’océan, c’était un tout autre monde, dont elle ignorait en grande partie les codes qui le régissait. Qui était la proie, qui était le prédateur, bien que fièrement, elle admit vite qu’en tant que dragon, il ne devait y en avoir aucun. Cependant, elle ne savait pas non plus quel approche adopter pour chasser les poissons, et pire encore, Melniir avait un sacré appétit pour ce qu’il visait, et Gheata imaginait difficilement comment s’y prendre pour ramenez à la surface une créature aussi imposante.

C’est pourquoi quand la tête du dragon couleur menthe dépassa de la surface de l’eau, elle s’empressa de toucher l’esprit de celui-ci, avide de lui poser quelques questions. Mais avant, elle en avait autre chose à ajouter. Ainsi, Melniir pu entendre à nouveau sonner au centre même de son esprit, la douce voix de la dragonne, teinté d’amusement.

- Quel question, bien sur que tu dois répondre, ça serait d’autant plus gênant si je suis effectivement la première dragonne que tu croises. Un choix immense de mâle ? Tu le dis avec une pointe de déception on dirait. Je ne serais pas la première que tu vois alors si tu as eu des désillusions de ce côté. C’est vrai que les prétendants ne manque pas, en générale, c’est déjà moins le cas quand on est loin des terres des dragons.
Alors on n’a sa petite retraite secrète, je serais curieuse de voir ça. Tout comme j’ai bien envie de te voir à l’œuvre quand tu fais des brochettes de poulet, avec autre chose que ces volatiles.


Elle marqua une pause, un peu honteuse, elle n’osait guère aborder le sujet de la chasse. C’est que Gheata à sa petite fierté, cependant, elle se résigna à question Melniir, c’était préférable que de se couvrir de honte par la suite.

- Cependant, je dois t’avouer que je n’ai jamais chassée la baleine, j’aurais besoin de tes conseils si tu veux que je t’aide. Mon terrain de chasse de prédilection étant les vallées, l’océan est assez différent. Et je ne peux rester éternellement sous l’eau, je devrais régulièrement revenir à la surface pour pouvoir respirer.

Elle n’avait pas encore finit de parler qu’elle plongea sous l’eau, s’élançant à la suite du dragon. De toute façon, avec la télépathie, ce n’est pas un peu d’eau qui l’empêcherait de communiquer.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une saucette dans la mer (Melniirkumaukrekon - Gheata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-