Partagez | 
 

 Des petits soucis avec le Karma (Alcuin Delaune)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Alcuin Delaune

Invité



MessageSujet: Des petits soucis avec le Karma (Alcuin Delaune)   Mer 25 Juin - 9:40

Message d'Alcuin Delaune, humain.

1.

De toute façon ça avait été une journée pourrie. Mais alors pourrie de chez pourrie. Du genre de celles qui restent gravées dans les annales comme étant tellement abominables que seul un marabout pourrait en venir à bout. Et encore.

Alcuin passe une main lasse dans ses cheveux, les mettant encore plus en bataille. Comme s'ils avaient besoin de ça !

Assis sur sa paillasse, adossé contre un mur visqueux et suintant d'humidité, il ferme les yeux, se remémorant les raisons de sa situation.

S'il se souvient bien, déjà, le matin, à la taverne, il y a d'abord eu la chandelle... Oui ! C'est ça. Il a allumé cette satanée chandelle. Ensuite il s'est enfoui de nouveau sous les draps dans le but de se réveiller doucement. Mais le geste a été un peu trop rude et le drap a volé sur la chandelle.
Un malheureux geste qui aura donc coûté son revenu d'une semaine. Tout ça pour un bout de drap cramé. Bon ok et un peu du matelas. Et la tête de lit a eu un coup de chaud. Mais quelle idée aussi de construire une taverne tout en bois ! Ils ignorent donc ce qu'est la pierre ici ?

Ensuite il y a eu le petit déjeuner. La matrone le regardait d'un air mauvais à cause du petit coup de chaud dans la chambre.
Alcuin en était sur, elle avait voulu l'empoisonner ! Cette bouillie de poisson. Déjà comment peut on décemment servir une bouillie de poissons au petit déjeuner ? Et puis l'odeur... Par toute la Magie du monde, il n'avait jamais croisé un démon puant autant que cette mixture ! D'ailleurs, Alcuin se demandait si ce n'était pas pour ça que la seule chose dans cet endroit qui n'était pas en bois était le bol et la cuillère. Parce que tout le reste devait fondre au contact de cette... Chose !
Oh, vu les regards courroucés, il avait bien fait l'effort d'en avaler une cuillère. Mais il avait tout recraché.
Pas de chance quand même que le patron soit passé devant lui à ce moment là.
Ce qu'il était susceptible quand même !
Il avait attrapé Alcuin, manu militari, par le fond de ses chausses, et l'avait envoyé voler à travers la rue.

Encore pas de chance. Il avait plu cette nuit et le sol n'était qu'un amas de boue puante et sale, piétinée par des centaines de pas auparavant.
Sans parler de ses malles qui avaient fait le même chemin.
Et personne pour l'aider à tout remettre dans sa carriole. Ça lui avait pris trois heures à tout entasser tout seul.

D'ailleurs, note pour lui même, acheter des malles plus petites. Visiblement, les siennes étaient si chargées que même un troll seul aurait du mal à les soulever.

Et ensuite ? Après... Ah logique ! Les bains publics. Deux bassins possibles. Froid ou chaud. Enfin froid du genre il aurait fallut creuser d'abord 20 centimètres de glace pour se plonger dans l'eau. Et chaud comme le fin fond des mines naines. Il avait choisi la chaleur. Ce qui fait penser à Alcuin qu'il devrait aller voir un apothicaire pour récupérer un onguent pour soigner ses brûlures. La peau est vraiment rouge. Sans parler de ces cloques mal placées.

Autant dire que la matinée avait été pourrie.
Mais là... Il se disait que ce n'était rien. Si ça c'était arrêté à ça, peut être qu'il aurait été content en fait.
Revenir en haut Aller en bas



Alcuin Delaune

Invité



MessageSujet: Re: Des petits soucis avec le Karma (Alcuin Delaune)   Dim 29 Juin - 1:24

Message d'Alcuin Delaune, humain.

Avec une ombre d’inquiétude, Alcuin se demande comment va Miss Teigne. Non pas qu’il se soucie vraiment de la saloperie qui lui sert de chatte, non. Seulement, elle est avec ses affaires, et si un voleur avait le malheur de s’approcher…
Alcuin frémit. Le pauvre ne saurait pas dans quoi il tombait.
Si ses souvenirs sont bons, elle dormait en boule sur son coussin, quand  la bagarre avait éclatée.

Ah oui ! La bagarre ! Non mais des fois ! Pour UNE fois qu’Alcuin décide de ne pas se mêler d’une dispute, pour UNE FOIS qu’il n’est pas à l’origine d’une bagarre, il faut qu’il se retrouve en plein milieu de la mêlée. Non mais vraiment ! N’est ce pas terriblement ironique ?

Il ne rêvait que d’une chose. Fuir cette horrible ville avec ses gens ternes et taciturnes. Des gens qui, rappelons le, mangent du bouillon de poisson au petit déjeuner !!!!
Il s’apprêtait donc à mettre les voiles et prendre la route de Byertav, où il avait un auditoire conquis d’avance, quand, au détour d’une ruelle il y avait eu cette… beauté insolente. Le mot était faible.

Alcuin est un homme beau, très beau même. Et il le sait. Il en joue. Et là, il avait pour la première fois en terre humain, croisé son alter ego. Une donzelle qui, malgré son habillement modeste (une hérésie si vous en croyez notre héros), était un appel à la volupté et à des rêves tout à fait indignes d’un gentillomme. Sa poitrine généreuse, ses cheveux roux coiffés en un harmonieux chignon, et des mains… Des mains de fée !
Alcuin n’est pas homme à se laisser facilement distraire. Enfin si il l’est. Mais là n’est pas la question. Le fait est que, passé un moment d’absence total, il s’était ressaisi et il était prêt à lui déclarer flamme et amour éternel si elle voulait bien le laisser parler. Il était même prêt à user de son don pour la faire succomber. Ok, ce n’était pas loyal mais aux grands maux, les grands remèdes.

Il la suivit donc dans les ruelles boueuses et nauséabondes, s’enfonçant dans cette ville qu’il connaissait si mal. Peut être se serait il méfié, s’il avait vraiment fait attention à cette magie qui flottait autour d’elle. Peut être aurait il remarqué que son chignon soudain défait, les longs cheveux de feu semblaient scintiller alors qu’il n’y avait aucune lumière pour jouer avec. Peut être aurait il du entendre des pas derrière lui, laissant voir un guet-appens. Mais tout à son amour soudain, Alcuin ne vit rien de tout cela, jusqu’à ce que la jeune femme disparaisse derrière deux gusses si grand que même si le soleil avait été visible, ils l’auraient fait disparaitre.
Et pourtant Alcuin est plus grand que la moyenne. Aussi, il se sentit mal, mis en danger. Tout ce qu’il détestait
.

Messieurs, voyons. Soyons raisonnables !

Alcuin n’étant pas si bête que sa futilité apparente le laisse penser, sait parfaitement à quoi s’attendre. Adieu amour éternel (jusqu’au prochain lever du jour), bonjour ennuis.

Un ricanement avait répondu à son offre tout à fait honnête et cordiale.


Le nobliau a voulu s’encanailler et maintenant il a les miquettes ?

Alcuin se souvient très bien avoir laissé échapper un long et bruyant soupir, avant de répondre :

Depuis quand être bien habillé signifie nécessairement être noble ? Ne peut on donc pas être bien mis de sa personne simplement pour le plaisir des  yeux ?

Nouveaux ricanements. Autre soupir. Il lui était apparu comme évident qu’il n’avait pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
 

Des petits soucis avec le Karma (Alcuin Delaune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Paix Argenté(finis)
» Petits plaisirs avec un maximum de calories ^^
» Petite patrouille avec mes mentors[Pv Source aux Petits Poisson et Lac de Givre]
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Gros Mek avec CFK et Krameur



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-