Partagez | 
 

 Rencontre de sang froid (Hector Helios - Ich'Méria)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Ich'Méria Coeur-de-lave

avatar

Féminin Nombre de messages : 16

MessageSujet: Rencontre de sang froid (Hector Helios - Ich'Méria)   Ven 13 Juin - 7:24

Où situer Port Pst-Her:
 



Port Post-Her. Rien que ce nom m'ennuyait. Et cet ennui allait en grandissant au fur et à mesure que j'approchais de ma destination. Pourtant je pouvais sans mal changer de cap et continuer à voler où bon je voulais. Pourtant cette idée me paraissait encore moins enthousiasmante que la précédente.  Je volais depuis de longs jours sans arrêt et j'avais faim.
Suite à une altercation avec des humains pour une vache, j'avais préféré ne pas m'arrêter pour manger, envisageant de changer de forme pour m'alimenter dans un des nombreux ports de la régions d'où ma présence à Port post-Her.
Je me trouvais sous la couverture nuageuse et l'on pouvait ainsi me voir sans mal mais au vu du temps je préférais faire attention. En effet la couverture nuageuse et la pression atmosphérique réveillait en moi des instincts qui m'informait d'un orage proche. La lourdeur du temps lui, m'était égale, étant insensible à la chaleur. Les nuages étaient noirs et j'entendais le grondement lointain d'une orage déjà en action et j’accélérai ma cadence de vol.
Bien que visible pour ceux d'en bas, je restais néanmoins dur à distinguer dans cet amas noir. Seul mon poitrail ardent et mes ailes semblables à des braises étaient visibles.
Après de longues minutes de vol, j'aperçus enfin ma destination et y parvint sans mal jusqu'à ce que le première éclair surgissent avec la vivacité du serpent. Je plongeais vers la ville et mutais en vol. Mon corps se rétrécit peu à peu et pris une forme humaine. Mes ailes s'évasaient afin de ralentir ma chute et finalement disparaitre au moment où je saisis la première corde à linge qui passait, amortissant ma chute et la cassa avant de m'emparer d'une seconde et ainsi de suite jusqu'au sol où je tombai sur mes jambes, posant à genoux à terre à cause de la hauteur et pliant l'autre en guise d'amortisseur. Ma mutation s'achevait effaçant le feu de mes yeux et les écailles qui restaient pour ne laisser qu'une peau lisse derrière une armure draconique. Bien que caché, mes yeux pouvait voir ce qui m'entourait entre les écailles de mon casque. J'observais autour de moi et me relevai, l'air de rien.
Je pris la direction de la sortie de mon impasse quand une personne apparut. Elle s'arrêta en même temps que moi et nous nous toisâmes. Avait-elle vu mon arrivée ?


"Hé toi, t'es qui ? C'est toi qui est tombé du ciel ?"

Bien ça avait le mérite d'être clair. Je m'avançais alors vers lui et lui fit un sourire avant de le tirer dans la ruelle à l'abri des regards et là je me collai à lui, cachant aux passant la scène qui allait venir.


"Oui mais c'est un secret. Alors garde-le pour moi veut-tu ?"


L'homme qui avait affiché une tête surpris par mon geste sembla encore plus déstabilisé. Il devait sans doute croire que j'étais une démone et ça me répugnait. Je l'observai, le trouvant pitoyable et laid, bref écœurant ! Puis alors qu'il acquiesçait d'un signe de tête pour dire oui je le remerciai et lui plantais mes griffes dans le ventre en remontant vers le coeur. Mon mouvement avait été rapide et mortel. Je vis sa stupeur puis peu à peu la mort qui l'emporta sans qu'il n'ait pu pousser un cri. Je relâchais ma prise et suivi son mouvement pour le faire assoir au sol. J'entrepris alors de commencer à le fouiller, essuyant mon bras sur ses vêtements par la même occasion. Il ne fallait pas que je traine. Je me redressai et m'éloigna de ma victime qui ressemblait désormais à un boucher ivrogne qui avait profiter de sa journée car en effet, la soirée commençait désormais à tomber et il fallait que je me trouve une auberge où manger maintenant.
Revenir en haut Aller en bas



Hector Helios

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de sang froid (Hector Helios - Ich'Méria)   Dim 15 Juin - 6:08

Message d'Hector Helios, humain.

Les yeux de la vipère ne quittaient points ceux de l'homme qui se tenait face a elle. Assis en tailleur sur la roche brûlante du désert, il bougeait la tête lentement de droite a gauche. Suivant le regard du reptile il imitait chaque mouvement de celle-ci, tournant la tête quand la créature sortait la langue, perçant de ses yeux sombre les pupilles fendus du serpent.
Seul dans le désert interminable, l'homme avait sa lance posée sur ses genoux,son casque a cimier posé a sa gauche tendit qu'il fixait en continu le serpent.
L'homme au cheveux noir était resté ainsi durant une bonne heurs, jouant avec l'animal telle qu'il le faisait pour s'approcher assez près et être capable de l'attraper.
Les doigts d'Hector tenait sa lance et il faisait bouger la lame pour faire rebondir les rayons brûlants du soleil sur le métal polie. A ce moindre mouvement le serpent recula et montra les crocs prêt a mordre mais sa vitesse était si lente pour La Vipère de sang.
Un simple coup de poignet et la lance c'était déployer a une vitesse ahurissante, tranchant net la tête du reptile, la laissant sur la pierre brûlante raide morte. Hector leva la tête et lâcha un rire gras.
Non pas pour le fait qu'il avait tué le serpent mais pour le fait que peu importe les reptiles présent dans ce désert, aucun ne pouvait soutenir son regard durant une heurs avant de vouloir le mordre. Malheurs pour eux, la lance de l'humain était manié par des doigts aussi agile que l'aigle qui le suivait.

L'humain se releva lentement, faisant craquer son cou de façon bien bruyant tendit qu'il passa ses doigts sur la lame de sa lance, récupérant le sang du reptile mort sur le bout de ses doigts qu'il porta par la suite a sa langue, déterminant l'âge du reptile par le goût de son sang.
Prenant par la suite le long corps coupé en deux du reptile mort, ayant déterminé que le serpent était de bas âge, il laissa tombé la carcasse dans un petit panier pour ensuite se saisir de la tête.
Les pupilles fendu du serpent étaient figé dans le dernier point qu'ils regardaient. Ouvrant la gueule de la tête décapité, il sortit un poignard de sa ceinture, laissant reposer sa lance dans le creux de son coude, découpant les crocs de la tête, il en extra les glandes a poison du serpent pour ensuite les placers dans un petit globe de verre qu'il plaça dans son panier attacher a sa ceinture. Il était temps d'entamer la marche alors que sa ''méditation'' était terminé.


Casque sur la tête, La Viper De Sang traversa en ligne droite le désert de ses ancêtres. Née dans ce désert, il passa sa vie a survivre et apprendre, ce qui fit de lui  l'un des trois élites de la mort parmi son clan. Surtout le seul qui s'aventure encore en territoire humain civilisé ...
A peine au loin il pouvait voir le vert de l'herbe et le bleu de l'océan qu'il remarqua le changement de température. Retirant son casque, Hector s'approcha lance sur l'épaule et casque sous l'aisselle. Il pouvait voir plus loin un petit groupe qui s'emblait s'attarder sur un chariot en miette. Décidé a ne pas s'arrêter, Hector continua de marcher, remarquant trois femmes et deux hommes âgés. Faisant mine de ne pas les avoirs remarqués.


-Excuser moi ... Pouvez vous nous aider.

Cessant du coup de bouger, Hector ne bougea pas durant quelques secondes. Il fixa devant lui, lâchant un grand soupir avant de se retourner et de planter sa lance de façon sec dans le sol et de retirer son casque, dévoilant son visage foncé et ses grands cheveux sombre, lui retombant sur ses épaulettes.
Sans rien dire, il regarda le chariot et remarqua que la roue principale de droite avait lâcher mais que les deux hommes n'arrivaient pas a la soulever pour la réparer.
Sans rien dire a nouveau, il plaça ses doigts sous le chariot et sans un mot, il la souleva, lâchant un grognement sourd.
Suite a un bon 45 minutes d'attente et d'engourdissement dans les doigts, Hector pouvait enfin poursuivre sa route. Mais le vieil homme était intrigé par cet homme venu de l'enfer.


-Pardonnez moi sir... D’où venez vous... Pas de ce désert infernal ?!

-Les Lions ne discutent pas avec les hommes.

Arrachant sa lance du sol et reprenant son casque, Hector repris la route sans rien ajouter de plus. Il pouvait enfin voir au loin les structures de pierres humaines. Les hurlements d'un aigle au dessus de lui était distinctif.
Revenir en haut Aller en bas



Ich'Méria Coeur-de-lave

avatar

Féminin Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: Rencontre de sang froid (Hector Helios - Ich'Méria)   Dim 15 Juin - 8:28

Je marchais dans une des allées sinueuses de la ville en regardant mon butin. Seul l'or m'avait intéressée et j'avais, je pense, de quoi m'offrir un repas à l'auberge. Cependant l'idée de manger avec des humains me dégoutaient d'avance sachant que je méprisais cette race. Et puis c'était de renommé populaire de dire que les aubergistes étaient pour la plupart des voleurs et des mauvais taverniers. Je n'avais donc pas envie en plus de me faire rouler même si je savais que l'argent que j'avais finirais jeté une fois mon repas fait.
Je pris donc le chemin du port où je me doutais qu'il y aurait pas mal de monde malgré la fin d'après midi qui s'entamait. Je me disais que si je pouvais trouver de la viande ou du poisson, je n'aurais pas à manger dans une de ses gargotes. Je regardais à nouveau ma monnaie en me glissant dans la foule, prenant soin de marcher au milieu de la rue pour éviter les chutes de merde humaine que lâchaient les femmes en haut de leur logement.
Que de coutumes écœurantes ! Les humains vivaient vraiment d'une manière dénué de respect ou de correction... Il s'entassaient les uns sur les autres dans des logements qui puaient la merde à cause de leurs rues infestées de déchets. Leurs caniveaux laissaient couler le tout vers le port. Mais malgré ça, le vent chassait une partie de l'odeur et l'orage apporta bientôt une pluie bienfaitrice à cet air vicié. Je continuais de marcher en me promettant un bain pour chasser cette odeur insupportable.
Après un ou deux arrêts pour faire des poches avec discrétion, je parvins au port. Grâce à mes bien obtenu, je pris 2 poisson et un gigot de mouton. Il faut dire que j'avais bien marchander, chose que je n'avais pas faite depuis longtemps.
Puis je repris le chemin de la sortie et sortit à la porte nord qui donnait sur la mer. Je m'étirais et pris mes distances avec le civilisation humaine en trempant mes pieds dans l'eau de mer les lavant ainsi des saletés de la ville.
Je m'approchait peu à peu d'un désert et descendit vers le sud en longeant le désert et la ville, avant de m'avancer dans le désert, espérant y trouver plus de calme. Je l'observais pendant quelques minutes avant de m'y engager vraiment et alla m'assoir pour entamer mon poisson, ne prenant même pas soin d'allumer un feu. J'aurais pu reprendre une forme draconique mais je craignais que l'on me voit.Mais je me dis alors que manger un poisson cru n'était pas trop le propre de l'humain et j'entrepris alors de chercher du bois flotté que j'assemblai alors que le ciel devenait un peu plus sombre à chaque minute qui passait. Bien sûr la pluie avait trempé le bois mais je me penchai et soufflai un peu de mon feu intérieur. C'était le feu des dragons, celui qui est capable de fondre le métal et de détruire un monde. Le bois sécha et prit rapidement et je me reculais, me sentant envahit par un sentiment de bonheur. J'aimais voir le feu ronger et vivre. Sa danse allégeait mon coeur aigris.
Je repris mon repas, laissant au feu le soin de faire croire à mon semblant d'humanité. Bien sûr il offrait à tous la joie de ma présence de façon précise mais bon, je ne m'inquiétais pas de faire des rencontres surtout dans un royaume humain.
Revenir en haut Aller en bas



Hector Helios

Invité



MessageSujet: Re: Rencontre de sang froid (Hector Helios - Ich'Méria)   Lun 16 Juin - 4:32

Message d'Hector Helios, humain.

La vipère de sang était fatigué. La longue marche du désert jusqu'aux terres civilisé avait été plus longue que prévus et le pauvre humain aux cheveux sombre était surtout affecté par le changement de température et de pression que souffrait les deux endroits différent. Il quittait sa maison, sa terre.. Une partie de lui même. Quittant le désert, il quittait les siens, il quittait sa maison et la seul choses qu'il possédait réellement et ça il ne si adaptait difficilement.
Le soleil déclinait lentement devant lui, sur sa gauche, beaucoup plus éloigné le chariot du groupe rencontré précédemment avait repris la route et Hector s'adossa a un arbre tout en les fixant s'éloigner de plus en plus.
La vipère savait très bien que se petit groupe ne survivrait pas la nuit. Sans armes ou hommes forts pour les protéger, ils étaient vulnérable aux animales sauvages ou pire, des bandits. Parmi le groupe comptait quelques femmes plutôt jeunes, loin d'être difficile a savoir comment termineraient la vie des femmes si un groupe de bandits tombait sur le groupe.
C'était pourquoi La Vipère voyageait seule, aucun fardeau, libre d'aller a la vitesse qu'elle souhaite et surtout, capable de se défendre sans avoir a défendre d'autres personnes excepté lui et uniquement lui.
Sa fidèle lance, grande,tranchante et bien piquante, prête a empaler qui oseraient défier, provoquer ou attaquer La Vipère De Sang.


Continuant a marcher, l'homme entra dans un léger boisé dont les arbres étaient d'une grosseur énorme. Idéale pour dormir s'il fallait passer la nuit a la belle étoile.
Hector marcha durant quelques minutes, étudiant l'endroit mais surtout, repéré toutes animales qui pourraient lui servir de future repas.
L'humain déposa sa lance contre un énorme chêne, commençant a défaire les nœuds de son plastron délicatement mais il stoppa net, un bruit attirant son attention. A peine qu'il entendit le craquement des branches que sa main avait saisit sa lance sans un son. Accroupissant son corps, il pointa devant lui de sa lance , avançant lentement a pas de loup.
Devant lui les bruits de pas devenait de plus en plus fort, même que le sol tremblait légèrement. Le coeur palpitant, Hector serra sa lance entre ses doigts alors qu'il approcha imprudemment du bruit infernal qui approchait. Faisant le tour d'un arbre sur sa gauche, il tomba face a un énorme golem de pierre. Immobile devant l'être de pierre, Hector garda sa lance bien levé, pointant la masse de pierre magique qui semblait fixé l'humain malgré l'absence d'oeil sur la pierre qui formait sa tête. Émettant un étrange son, le golem ne sembla pas agressif et même qu'il fit un mouvement de sa grosse main formé de galet et émettre d'autre son étrange alors qu'il resta planté la, regardant Hector accroupis lance levé.
Suspicieux, l'humain se leva lentement, cherchant a évité d'effrayer le golem magique et dans une lente marche, il tourna au tour de l'être de magie.
Peu de chose était dit sur les golems, uniquement qu'ils servent d'armes a de puissants mages, étant littéralement des esclaves a leurs ordres. Mais devant lui se tenait un golem complètement inoffensive même amicale. Levant la main pour saluer la chose de pierre, il rendit le signe de sa grosse main rocheuse et il resta planté la a ne rien faire.
Toujours intrigué, Hector pris un rocher au sol et il s'approcha de l'être magique pour plaqué doucement le caillou sur son bras et comme par magie le caillou fusionna avec l'être de pierre qui poussa un nouveau gémissement étrange qui ne ressemblait pas a des paroles.

-Comprend tu ce que je dis, Bonhomme de pierre ? Hector semblait vouloir en apprendre plus sur cet être de magie qui ne semblait pas contrôlé.

Le golem poussa un nouveau gémissement étrange. Cela ressemblait a une voix grave et caverneuse, comme si un homme a la voix extrêmement grave hurlais hooo dans une caverne profonde.

-Fait comme moi.

Levant le bras droit, le golem fit la même chose, imitant chaque mouvement que l'humain au cheveux sombre faisait. Cette fois il fit un pas sur le côté et le golem fit un pas sur le côté, faisant vibré le sol et les branches autours d'eux, faisant tombé un écureuil qui passait par la. Ordonnant au golem de resté ici et de surveiller son casque et son plastron, l'être magique de bougea pas et resta planté devant l'équipement de la Vipère de sang. Prenant sa lance, il s'éloigna, jetant des coups d'oeil rapides a l'être magique pour s'assurer qu'il restait la. Satisfait il partit chasser.
Revenant avec un cerf mort, la lance l'aillant percé au niveau du coeur, l'humain rapporta la dépouille près du golem qui n'avait pas bougé. Prenant son casque et son plastron épaulette, il regarda au tour et entre les arbres il pouvait voir un feu au loin. Décidé a si rendre, il apprêtait a partir alors que des voix l’immobilisa. Ordonnant au golem de ne pas bouger, il resta immobile, devant une forme blanche translucide.

-Oui j'te dis ! C'est ce cinglé du désert, des gens m'ont dit l'avoir vus ! Il a même tué un type plus loin !

Les voix semblaient s'éloigné et surtout il se sentait insulté puisqu'il avait tué personne et même qu'il en avait aidés un groupe. Après avoir attendu durant un bon moment, l'humain pris la route vers le feu, le golem le suivant le cerf entre ses grosses pattes de pierre.
Revenir en haut Aller en bas



Ich'Méria Coeur-de-lave

avatar

Féminin Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: Rencontre de sang froid (Hector Helios - Ich'Méria)   Lun 16 Juin - 10:21

Le crépuscule s'apercevait avec le soleil couchant, nous offrant une vue magistrale sur la mer de nuage noir. Un spectacle assez régulier mais moins impressionnant que cette fois-là car la teinte des nuages faisait un rendu de couleur intense et profonde qui pouvait rappeler l'apocalypse.
Je restais contre un rocher qui avait été en parti recouvert par le sable et qui m'offrait un petit abri en cas de pluie et je mangeai tranquillement quand des sons me parvinrent. Je tressaillis et me relevai en observant les alentours. Je percevais des pas, lourds et lent. Je vis une tâches sortir d'un bosquet, suivie par une autre créature nettement plus grande.
Je n'aimais pas ça car les deux formes avançaient vers moi. Voulait-elle de la compagnie ou mes biens (que je n'avais pas) ? J'hésitais à reprendre une forme draconique pour leur faire face. Après tout je me sentait plus à l'aise que dans ce corps de bipède. Cependant d'après ce que je distinguais de loin, la petite créature que je déduisis humanoïde, ne semblait pas fuir la grosse donc elle devait être un compagnon de route. Je me relevais complètement pour me montrer, au cas où il aurait l'intention de me tuer, il pouvait sans mal me tirer dessus et ça me montrerais ses attentions, me permettant ainsi de répliquer avec tout la mesure nécessaire. Si ce n'était pas le cas, je resterais néanmoins prudente mais en attendant je me contentais de le regarder puis de redescendre ma dune pour poursuivre mon repas en me plaçant de façon à continuer de les voir, me préparant déjà mentalement à un affrontement.
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre de sang froid (Hector Helios - Ich'Méria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monture sang-froid et homme lézard
» Sang froid elfe noir, commenkonfé ?
» ? Garde ton sang froid ? GROUPE II ? Event 2 ?
» Décors and now Waaagh Woodoo premier boy schéma test
» Comment apprendre à garder son sang froid en cours de maths



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Contrée Magique :: Ailleurs-