Partagez | 
 

 Le passé revient toujours nous hantée. (Samael - Tullia)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Samael

Invité



MessageSujet: Le passé revient toujours nous hantée. (Samael - Tullia)   Lun 5 Mai - 20:44

Message de Samael





TITRE DU RP

Fureur
Je venais de pénétrer le domaine de mon père dragon. Je ne savais pas que là-bas je trouverais le journal personnel de ma mère avec les récits réel de son emprisonnement. Je dus remonter a sa jeunesse pour comprendre qu'elle voulais être enlevé.

<<  Cher journal,

Aujourd'hui j'ai regarder l'une de mes sœur se marier aujourd'hui avec un homme gras d'environ 70 ans  assez riche pour avoir un manoir et des diamants et autres pierres précieuse que je ne peux même pas nommer. Je vois dans ses yeux et ceux de sa jumelle que bientôt elles le tueront et récolteront tout ses biens. Elle ne valent rien en temps que damoiselle et encore moins en temps que femme. Dans mon cas j'ai rencontré un jeune homme en me baladant dans les bois le soir. Il m'avoua être un dragon noir en quête de connaissance. J'avais toujours rêvé de pouvoir en rencontrer dans ma vie, mais n'aurais jamais cru que se dragon deviendrait mon amie. Je détestait ma famille et il pourrait peut-être m'aider à fuir ce cauchemar. Pour ce faire nous avons prévu un plan où ma sœur marier et moi serions emmener dans le repaire draconique. Le plan fonctionna à merveille ne laissant aucun doute que j'avais tout prévu. Pour rendre cela encore plus terrifiant je dit au dragon de me prendre avec lui dans sa chambre et que nous inventerions un plan macabre ou je serais violé. Bien sûr, il m'avait dis qu'un telle geste serait dangereux entre moi et lui. Je fis donc semblant de souffrir. Ma sœur ne savait pas elle que les dragons ne pouvaient rien faire.  À chaque fois qu'il me ramenait,je faisais la tromatiser devant les autres prisonnière. Nous avons décidé de les libérer quelques jours plus tard. Je ne m'attendais à ce qu'une armé fut créer pour trouver le dragon. Mon ami me donna un petit cadeau. Il me donnait la chance de porter un enfant créer avec son sang et le miens. Je porterais son enfant et le garderai avec moi.>>

Le reste de son journal était presque illisible. Je ne comprenais rien du reste du journal et quelques page semblaient brûlé ou déchiré rien ne me disait se qui c'était passé dans les jour de la grossesse de ma mère jusqu'à ma naissance.

<< À mon trésor,

Samael papa et maman t'aime très fort je ne serai pas la pour te le dire autant que je le voudrais. Tu seras rejeté et peut-être même détesté, mais le monde à beaucoup à offrir a un enfant comme toi. Bientôt tu seras hors de moi et je crois que tu deviendras la preuve de l'amour d'un dragon et d'une humaine. Je t'aime tant mon chéri si tu......>>

Le message n'avais pas été terminé. Moi qui avait toujours cru durent mes 240 ans que mon père était un monstre. Les humains avait tué mon père et troublé le cœur de ma mère de stupide raisonnement. Il m'ont persécuté.

-IL VONT ME LE PAYER!.

Le premier souffle de flamme que je crachait de ma vie fut un jet de colère pure. La caverne de mon père ressemblait à un manoir nain sans les nains.



Revenir en haut Aller en bas



Tullia Estrama Von Raijer

Invité



MessageSujet: Re: Le passé revient toujours nous hantée. (Samael - Tullia)   Dim 11 Mai - 17:43

Message de Tullia Estrama Von Raijer, fée.

L'affaire du magicien était véritablement fascinante. Mais toute bonne chose ayant une fin, je me devais de rentrer, à présent. Même si j'aurais aimé vadrouiller un peu plus, je me devais de retourner vers la frontière des elfes. Les montagnes volantes étaient véritablement fascinantes, et tout en observant en haut d'une crête les immenses rochers paresser entre la terre et le ciel, je ne pouvais m'empêcher de rêver. Mais tout rêve a une fin. Talonnant Karleï, ma monture Lynx cornu, nous tournions le dos au spectacle grandiose pour nous diriger vers des montagnes plus.... standards. Descendant avec prudence la pente ardue, nous devions traverser quelques cols et vallées des montagnes rocheuses avant d'atteindre notre destination. L'affaire de deux jours, en y allant tranquillement. Et c'est bien ce que je comptais faire! Une journée passa ainsi, alors que nous descendions dans la brume matinale, longions quelques ravins et croisions des hordes de chèvres des montagnes. Nous nous reposions de temps en temps, à la faveur d'une petite clairière ou bien d'une rivière. Mais la nuit n'allait pas tarder à tomber, et il nous fallait trouver un refuge. Enfin, pour moi. Karleï, lui, en profitera sûrement pour aller chasser un peu. En cherchant un peu, je finis par voir ce qui semblait être une grotte à l'accès difficile. Du moins, pour tout gros prédateur, sauf s'il a des ailes. Je laissais Karleï en bas du mur rocheux, à une vingtaine de mètres en contre bas. Je prenais sur la selle mon arc, mes flèches, mon sac, ma cape et ma dague. Je flattais ensuite le cou de mon fauve, qui se mit à ronronner.

" Aller va. On se retrouve demain matin. Amuse toi bien, et fais quand même attention."

Il poussa un léger grognement, puis bondit vers la forêt. Je le regardais avec amusement partir, puis me mis en route pour mon petit nid nocturne. Bien que la paroi soit abrupte, les prises étaient relativement faciles, et la roche était sèche et compacte. Donc peu de risques de glissades ou bien que la roche ne se casse sous mes mains et mes pieds. J'escaladais, tranquillement. A l'aise et ayant de l'expérience, je m'offrait à mi chemin le plaisir de m'arrêter pour observer la vue. Le soleil disparaissait derrière la crête, plongeant la haute vallée étroite dans l'obscurité. La fraicheur commençait déjà à mordre, ce qui me motiva à escalader un peu plus vite. Arrivée en haut, la grotte m'offrit une vue inattendue. Je ne m'attendais pas vraiment à ce que je voyais. Les parois de la caverne s'élargissaient à mesure que l'on y pénétrait, et l'on pouvait voir aisément qu'elle avait été sculptée. Par qui ? Elle ne semblait pas être habitée. Je m'avançais avec prudence, hésitante et sur mes gardes. Soudain, j'entendis un écho, puis vit une lueur se refléter un court instant sur la roche du fond de la grotte. On dirait que cette grotte mène plus profondément dans la montagne, et qu'il y a des couloirs. Et cet écho... On aurait dit une voix, et non un grognement. Je m'avançais avec prudence, dégainant mon arc et encochant un flèche. Cependant, je gardais la flèche pointée vers le bas, pour éviter de tirer à tord et à travers. Je tentais d'interpeller la personne, ma voix résonnant dans l'air froid et humide de la grotte.

" Il y a quelqu'un ? Hé ho !! "
Revenir en haut Aller en bas



Samael

Invité



MessageSujet: Re: Le passé revient toujours nous hantée. (Samael - Tullia)   Dim 11 Mai - 19:35

Message de Samael


Je venais de finir de lire le journal de mes parents, je ne pouvais pas vraiment m'en vouloir d'avoir presque détruit la bibliothèque. Je voulais me venger sur les humains et pour cela, je devrai me faire des alliers capable de me donner des informations très sérieuse. Le froid de la caverne était perturbé par une chaleur différente et humanoide. Je ne pouvais pas dire de qu'elle race elle était. Son odeur et sa voix ne me disais rien. un pilleur peut-être ou une personne voulant ma mort. Je pris mon manteau et m dirigea vers la voix en question. La moitier de mon visage était camouflé sous mes cheveux et seule un de mes yeux bleu était visible dans le noir des couloirs. Je me dépècha de me diriger vers la voix.

Qui êtes-vous?. Que faite vous en mon domaine?

En me rapprochant d'elle j'espérais reconnaître l'odeur de sa race, mais je ne pu découvrir que avec mon nez si la jeune femme était une humaine. Ma vision ne me permettais pas de voir son arc ou même son visage assez bien.
Revenir en haut Aller en bas



Tullia Estrama Von Raijer

Invité



MessageSujet: Re: Le passé revient toujours nous hantée. (Samael - Tullia)   Lun 12 Mai - 17:05

Message de Tullia Estrama Von Raijer, fée.

J'attendis quelques instants, pour au final entendre une voix répondre à la mienne. Masculine, grave et peu cordiale, elle me signalait clairement que je n'étais pas la bienvenue. Par de chance on dirait... Je me tendais encore plus, serrant entre mes mains l'arc et l'embout de flèche. Je vis dans l'obscurité un oeil brillant, me fixer avec animosité. Je me redressais un peu, un frisson désagréable descendant dans mon dos alors que j'entendais la pluie s'abattre au dehors. Parfait pour mettre le décor tout à fait en place. Faisant bien attention à ce que j'allais dire, je répondis tout à fait courtoisement, avec calme et sans aucune agression dans la voix.

" Pardonnez mon intrusion, je ne savais pas que cette grotte était occupée. Je suis venue pour trouver refuge pour la nuit...."

J'entendais la pluie faire de plus en plus rage au dehors. Il faut absolument que j'arrive à convaincre ce... cet occupant de la grotte de me laisser rester pour la nuit. Car avec la pluie, il me sera bien plus périlleux de redescendre, d'autant plus qu'il me sera difficile de trouver un autre refuge alors qu'il fait nuit au dehors, et que la pluie masque la vue. Par politesse, mais aussi pour tenter de rassurer mon interlocuteur, je me présentais comme il me l'avait expressément demandé.

" Je me nomme Tullia Estrama Von Raijer. Je suis une Ranger Fée, et actuellement en train de rejoindre la frontière au Sud. Et ... à qui ais je l'honneur d'avoir pour hôte ? "
Revenir en haut Aller en bas
 

Le passé revient toujours nous hantée. (Samael - Tullia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» Lorsque le passé revient en force. [Libre 1 personne]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Dîtes adieu aux douleurs du passé, ce qui nous attend est bien plus beau[msieur Tobi]
» Le mal est passé mais le passé fait toujours mal.



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-