Partagez | 
 

 Complainte d'un cartographe. (Soleynail - Ewilane)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Soleynaïl

Invité



MessageSujet: Complainte d'un cartographe. (Soleynail - Ewilane)   Ven 28 Mar - 23:57

Message de Soleynaïl, fée/démone.

Il était impératif de savoir fructifier son temps. Entre deux requêtes et boniments, me voici à poursuivre en cette verdoyante prairie une caravane de mages lourdement chargés. Marchant à faible distance, suivant le convoi, j'écoutais de ma fine audition les bribes et messes-basses de ces enchanteurs érudits sans attiser leur prévenance. En dépit de leur indéniable clairvoyance? Effectivement. Déjouer l'égide et détourner les vigilances demeuraient implacablement une faculté des plus cultivés de part mon ascendance. Méticuleuse et impitoyable envers le moindre de mes mouvements, ma corpulence dépourvue d'ombre progressait à proximité de leur groupe. En retrait, j'appliquais une diligence toute particulière afin de ne pas être aperçue ...

Outre un ensemble livide de babillage volubile, un trio en fin de cohorte avait particulièrement retenu mon attention. Lorsque certains mages prétentieux et arrogants contaient leur propres louanges, d'autres plus modestes, mais pas moins ambitieux, établissent des mines d'or pour tout adeptes que sont les arcanes du Vivant. Or ce trio-ci énumérait d'un détail élogieux, l'étude minutieuse, voir vétilleuse, sur les variations d'abondances de certaines plantes rares ou insectes inestimables sur tout le Continent. Une perte de temps pour tout profane ... Un travail d'orfèvre pour quiconque détienne une once de culture envers la récolte de denrées onéreuses et dispendieuses aux travaux d'alchimies ... A les entendre, il s'agissait d'une carte de qualité! A les croire, elle représentait une panacée riche en information, dotée d'une précision sans égale que seul le temps et la sueur d'un front pointilleux avaient pu de concert établir après maints ébats ...

Intriguée ... Désireuse! Puis envieuse! Je concevais à cette écoute qu'il m'était impératif de fureter par mes soins avilis la véracité même de cet élogieux échos ... Considérant alors qu'il n'était guère dans mes prédisposition de m’enquérir de l'avis d'autrui, j'entrepris pour devoir de m'emparer de cette carte, soit disamment, savamment entreposée dans le chariot qui les précédait ... Un larcin des plus aisé pour ma sombre personne ...

Mes sens à vif, alertes et en éveils, je m'étais fondue dans l'Ombre. Opaque, silencieuse et mortuaire, j'avais laissé mon essence charnelle disparaitre afin de le substituer à l'éther des ténèbres véhiculés par ma naissance. Usant d'une ombre engendrée par l'astre du jour sur l'une des carriole, j'étendis doucement la pénombre d'un amas de hautes herbes avec la ferme intention de loger mon insaisissable consistance entre les quatre fers du chariot en question ... Après, l'épreuve d'une infinie patience, la caravane finit par s'arrêter à l'orée d'un bosquet en fleur.

Je guettais les allées des mages et autres humanoïdes les accompagnant dans leur traversée. Ainsi, j'appris qu'ils se dirigeaient vers les mines naines, que le détenteur de mon futur bien était un fervent cartographe, qu'un tierce fervent cartographe était d'une maladresse sans équivalent, et que la dite maladresse avait indubitablement renversé un flacon odorant d'Hyocyamus niger sur ce même atlas. D'ailleurs, sans doute fusse grâce à l'inhalation de ce fluide olfactif qu'une large tâche d'encre remplaçait désormais l'équivalent d'une signature de géographe ...

L'instant fatidique arriva enfin ... J'avais observé le mage délaisser un coffret dans une tente à l'écart de la carriole sous laquelle mon Ombre se dissimulait. Allez savoir comment, néanmoins, mon instinct semblait intimement persuadé que mon dessein se tenait en son sein. Au creux des méandres induis par ma distincte aberration émotionnelle, je savais détenir non pas une nuance ... Mais bien, un havre de véracité. Dessinant un rictus d'impatience, je yeuxtai les passagers du convoi fortuitement occupés à leur basse oeuvre et décidai enfin à me glisser entre leur propre reflet, altérant faiblement leurs contours qui s'étendaient et se dissipaient une fois que je rejoignais la suivante. Qui dans la pénombre du soir, aurait songé à observer ces contres-jours se faire puis se défaire? Un sale mioche qui n'avait eu que pour jeu de sauter pied joint dans ces noirceurs ainsi déformés? Peut être ... En tout cas, ce dernier fut,- vous en conviendrez, à mon grand plaisir- chassé et admonesté pour son infantilité. C'est que les adultes avaient toujours minces choses sérieuses vers lesquelles se tourner ...

Débarquant finalement dans la tente vide de toute présence, si ce n'était la mienne, je fis le tour jusqu'à dénicher le coffre, contenant de mon âpre dévotion, je me matérialisai accroupie sur le sol, remontai mon capuchon sur mes traits sibyllins afin d'assouvir une impulsion irrépressible, ouvris sans encombre le coffre sous mon regard étonné et posai enfin ma main sur cette chose étrange qui avait accaparé mon attention ce jour-ci ... Je déroulais la carte avant de l'inspecter d'un oeil expert, détaillant traits, précisions et figurés avant d'admettre l'évidence. Evidence, qui se matérialisa par un sourire roublard et par ma modeste entité qui s'évadait empruntant ce même chemin Obscur qui me permit de m'éloigner sans vergogne du campement des mages avec une aisance impromptue! Téméraire! Houleuse! Et des plus scandaleuse! Mais des plus badines à mes yeux ...

Ainsi, l'objet de mon larcin soigneusement rangé dans l'une de mes sacoches, je m'assis avec nonchalance sur une souche bordant le chemin sans entonner le moindre son, jusqu'à ce qu'un cris d'alerte s'éleva plus loin sur ce même sentier. Planquée par mon éternel capuchon, un sourire carnassier estompa mon silence ...
Revenir en haut Aller en bas



Ewilane

Invité



MessageSujet: Re: Complainte d'un cartographe. (Soleynail - Ewilane)   Sam 29 Mar - 20:43

Message de Ewilane, humaine.

On venait de poser les tantes des elfes et des mages de "première importance" quand le cri d'Edwar retentiet :

- Au voleur ! Au voleur !
-Edwar, calme toi, c'est qu'une carte ! Tu vas en faire d'autre.
-Non c'est ma carte ! La carte de TOUTE la Terre !!
-Ah cette carte la ...! Je vais la chercher.

Je remontai sur mon cheval, et partie en recherche du lascar. Elle remonta le chemins de terre battue, jusqu'à une grosse pierre ou était assis un être encapuchonner.

-Exusez-moi ! Auriez vous vue, une personne courant dans...


"Oh m***e, il n'était pas la à notre premier passage"

-Qui êtes-vous ?


J'était descendu de cheval, et attendant la reponse qui pourrai tout aussi bien de ne pas venir.
Revenir en haut Aller en bas



Soleynaïl

Invité



MessageSujet: Re: Complainte d'un cartographe. (Soleynail - Ewilane)   Dim 30 Mar - 0:49

Message de Soleynaïl, fée/démone.

Une femme à cheval ne tarda guère à rejoindre mon bord. Je n'avais bougé d'un pouce, bienheureuse de pouvoir incarner les aiguillons. Il était évident qu'elle venait du campement des mages, arquant un sourcil, mes souvenirs ne parvenaient pourtant pas à se remémorer son visage. Je n'avais pas dû la croiser plus tôt, mais s'il s'agissait aussi d'une mage, il me faudrait être défiante. Bien que n'ayant encore établie aucune stratégie à l'esprit, je la laissais ainsi s'approcher de ma personne, profitant de la brise du soir afin de rafraichir mon enveloppe sans même émaner une nuance d'hostilité.

- Bien le bonsoir, charmante cavalière.

Lui répondis-je en toute cordialité, inclinant mon visage sur le côté sans émettre le moindre doute, ou même une once d'inquiétude au sein du timbre de ma voix, pour toute réponse à sa première interrogation alors qu'elle descendait élégamment de sa monture afin de se poster à ma hauteur. Sa seconde question, fut posée sur un timbre moins empressé. Quoique ...  peut être aurais je dû mimer l'étonnement et la circonspection face à une demande si prompte et abrupte de la part d'une inconnue, néanmoins, mes traits camouflés sous mon voile, une telle chose aurait été vaine.

-  Je me prénomme Elvanbryn. J'étudie l'herboristerie et je m'en vais rejoindre mon mentor en ville afin de lui rapporter des onguents pour sa boutique ... Vous seriez intéressée? Vous voulez voir?

Emis-je en commençant à me lever avant d'ouvrir une petite sacoche pleine d'herbes séchées ou d'huiles parfumés qui embaumèrent en un instant l'air environnant.  Me stoppant dans mon élan, je marquais une brève pose lors de laquelle, je pris soigneusement le temps de détailler mon interlocutrice avant d'entamer:

- Oh, mais excusez moi! Pour revenir à votre première question, j'ai effectivement cru voir une silhouette pourfendre dans cette direction-ci. Néanmoins, je ne crois pas me souvenir qu'elle courrait ... Il me semble l'avoir aperçu couper au travers afin de sortir du chemin ... Avec un peu de chance, vous pourriez rapidement la rejoindre. ça devait être par là, je pense ...

Liant la gestuelle à l'élocution, j'étendis une main qui indiquait le Sud, d'abord d'un air hésitant, puisque notre Elvanbryn désireuse d'aider cette inconnue, cherchait au fond de sa mémoire où, la dite-silhouette avait bien pu se faufiler, et pointa finalement d'un air certain un peu plus sur la gauche. Enfin, je me rassis tranquillement, contemplant la jeune femme ...

Revenir en haut Aller en bas



Ewilane

Invité



MessageSujet: Re: Complainte d'un cartographe. (Soleynail - Ewilane)   Jeu 1 Mai - 14:15

Message de Ewilane, humaine.

*Vers l'est ? pas bien réfléchie cette direction*
-Êtes-vous sur qu'il est partie dans cette direction ?
Tout me permettait de douter de la vérasiter des propos de l'alchimiste. Mais bon l'envie de rentrer au plus vite, de reprendre la route, et d'être au chaud, me fîment vite remonter sur mon cheval, saluer Elvanbryn, et de partir au galop dans la direction indiquée. Mais a la tombée de la nuit, n'eyant toujours pas ratrappé le "voleur", je fit demie-tour, direction le camp.
Au moment, ou mon cheval se retourne, une ombre, un mouvement, rapide, discret. Je tire les rennes, mon cheval n'en fait qu'a sa tête, il avance. Les cris d'une meute de loup, me permettent de comprendre la reticence de mon cheval.
-Enos, calme toi! Ils n'ont jamais attaqué personnes...
*y a un debut a tout*
Enos ne bougeais plus, ils étaient devant, on pouvais voir leurs yeux luirent dans le noir. Je le fais se retourner et repart courser le voleur.
*se doi être un signe, faut que je le ratrape*
Après avoir échappé aux loups, une silhouette sur le chemein me barra, la route.
-Eh vous la ! Qui êtes vous ?!
Revenir en haut Aller en bas
 

Complainte d'un cartographe. (Soleynail - Ewilane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chez le Cartographe
» La complainte des étoiles [PV]
» La Complainte d'une Pleureuse.
» Ael le cartographe
» La complainte de Jack.



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-