Partagez | 
 

 Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Tullia Estrama Von Raijer

Invité



MessageSujet: Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)   Dim 16 Fév - 15:40

Message de Tullia Estrama Von Raijer, fée.

Il faisait chaud ici. Trop chaud... Ce n'était pas la première fois que j'allais en territoire démoniaque, mais quand même. Montant Karleï, nous marchions tranquillement le long de montagnes arides et peu hautes. Le vent chaud remplis de poussière était irritant. Heureusement pour moi, j'avais prévu le coup. Complètement isolée dans une cape en feutre marron, et une écharpe noire cachant la partie inférieure de mon visage, je ne recevais pas trop de désagrément de sable. Seuls mes yeux me piquaient un peu. Mes ailes étaient cachées sous la cape, et ma tête sous la capuche rabattue. Même si les démons étaient dans un semblant de paix avec les elfes, il ne fallait pas non plus tenter la mort en leur offrant une fée sur un plateau. Cette mission, je devais l'effectuer seule, et ne pas me faire repérer (trop facilement). Le mariage de la princesse avançant à grand pas, il fallait tenter de retrouver au plus vite le noble qui avait attenté à ses jours. Nulle trace de lui avait été trouvée dans les royaumes aux alentours, mais il y avait peu de temps une idée m'était venue. Nous n'avions pas cherché là où aucun elfe ne daignerait aller: le territoire démoniaque. Mais un fugitif reste un fugitif, et tous les moyens sont bons pour rester hors de portée de la Loi. De plus, rien en disait que les démons n'étaient pas impliqués dans cette affaire.

C'est pourquoi j'avais décidé de faire une petite visite, pour rassembler des informations. Étant partie de la frontière sud-ouest du territoire des elfes, il me fallait à présent longer de petites montagnes et passer par la vallée de feu. Mais avant cela, je voulais fouiller un peu l'ancienne cité d'Astria. Personne ne sait pourquoi elle avait été détruite, ni par quoi. Mais à présent, elle était déserte, et juste visitée par des animaux sauvages ou de réfugiés. Nous n'y étions pas encore, et Karleï était un peu fatigué. Le jour n'allait pas tomber de si tôt, aussi nous pouvions nous accorder une petite pause. Elle s'arrêta derrière une arrête rocheuse, et invoqua un faucon sur son bras. Celui ci, surprit par une telle sommation mais heureux comme un idiot d'être appelé, ne cessait de piailler et de battre des ailes.


" Calme toi Veil, calme toi... Va voir où se trouve l'eau, vas y !"

Envoyant au piaf sur-excité une image mentale de source d'eau, je tendais mon bras pour lui permettre de s'envoler. Il ne se fit pas prier, et disparu dans le vent chargé de poussière. Il ne restait plus qu'à attendre. On était un peu à l'abri, ce qui était déjà ça. Karleï grondait un peu, un grondement signalant son manque de patience et sa lassitude. Souriant derrière mon écharpe, je lui flattait le cou, le grattouillant pour le rassurer.

"Je sais, je sais..."

Il renâcla, mais se calma un peu. Nous attendions un moment, prenant notre mal en patience. Veil finit par revenir, s'accrochant à mon bras tout en piaillant avec fierté. Fouillant dans son esprit, il me montra un chemin en vue aérien menant à une petite oasis. Celle ci était cachée dans l'une des vallées annexes des montagnes, assez étroite mais à l'abri du vent et du sable. Je caressais la tête du faucon, pour le remercier, puis le fis disparaitre. Connaissant le chemin, ça ne devrait pas être trop difficile maintenant. Nous étions à une quinzaine de minutes, tout au plus. Je talonnais légèrement Karleï, qui avec une mauvaise volonté certaine reprit la route. Le terrain était un peu plus accidenté, mais rien qui ne puisse arrêter un lynx cornu. Fait pour la montagne, Karleï s'y déplaçait avec facilité, aussi aisément qu'un bouquetin. Nous montions un peu en altitude, et passant un petit col nous nous trouvions soulagé d'être à l'abri du vent. Le sifflement de celui ci contre l'autre flanc de montagne était oppressant, l'écho se répandant partout. Je talonnais Karleï, qui pressa le pas. Peu de temps après, juste dans une dépression, nous arrivions au point nommé. Une petite source, juste à la base de ce qui semblait être un éboulement de roche.
Soulagé, je descendais de ma monture pour le laisser boire en paix. Je regardais les alentour. C'était assez étroit, mais les murs n'étaient pas très hauts. Il y avait plusieurs passages possible pour arriver à ce point d'eau, et nous n'avions pas utilisé un chemin facile à pratiquer. Dans mes pensés, je fus soudainement poussée par Karleï, qui grognait et me regardait avec insistance. Je compris rapidement de quoi il en retournait. Il avait faim, le bougre. Je soupirais, et enlevais de la selle mon arc te mon carquois, ainsi que ma besace. Plus léger, ce serait plus facile pour lui de chasser. Lui prenant sa tête dans mes mains, je le fixais avec intensité, et lui parlais fermement.


" Va, et fais attention. Rappelle toi qu'ici tu n'es pas en haut de la chaine alimentaire, hein ? Tu as moins d'une heure pour trouver, il faut qu'on continue notre route. *smouch* allez file ! "

Je lui déposais un baiser sur le front, puis le laissais partir. Content, en quelques bonds il n'était plus là. J'étais seule à présent. Mais pas pour autant inquiète. Je soupirais, et m'accroupissais vers l'eau. Enlevant mon écharpe, je buvais quelques gorgées d'eau. Celle ci faisait du bien à ma gorge devenue râpeuse à cause du sable. J'en profitais pour remplir ma gorge. L'eau n'avait pas de goût étrange, et il n'y avait que des traces d'animaux autour du point d'eau. Peu de chance qu'elle soit empoisonnée. Je me relevais, observant les alentours. Il fallait monter un peu sur les hauteurs. Je n'aimais pas rester ainsi à découvert, au fond d'une cuvette. Prenant mes affaires sur mes épaules, j'entamais une petite escalade de la paroi rocheuse. Ayant de l'expérience dans l'alpinisme, et la roche n'étant pas trop lisse, j'arrivais sans trop de difficultés à surplomber le point d'eau. J'observais ensuite les alentours et les chemins menant au point d'eau, voulant voir si Karleï était visible...
Revenir en haut Aller en bas



Kaalvedsil

Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)   Jeu 6 Mar - 0:37

Message de  Kaalvedsil, dragon.

Pourquoi stresser a l'idée de vouloir anéantir une bonne partie du monde, pour ensuite tirer le plaisir de parler et de vivre avec une autre partie ? Le jour où j'aurai trouvé le moyen de le faire, et que ce sera fait, on aura un monde meilleur...

Bref, pour passer le temps, je m'étais mis près du sommet d'une montagne, non loin du domaine dévolu aux démons. Je me demandais encore comment ils faisaient pour avoir un temps aussi affreux, qu'une tempête de sable quasi-permanente, en ayant les compétences magiques de s'offrir quelque chose de moins pénible...

A moins qu'ils aient justement choisi ce temps exécrable, mais dans ce cas, c'est exécrable...

Bref, c'était une question a débattre avec eux, si un jour je trouve l'envie de les voir pour leur poser une question aussi basique que celle-ci.

Car oui, j'ai très peu envie de voir les démons, vraiment très peu, en fait, même s'ils ont en général la magie destructrice, ça m'inspire que peu de les voir...Et comme je l'ai mentionné plus tôt, pourquoi se presser ?

Non, pour l'instant, reprendre contact avec les elfes pourraît être plus drôle, même si je sais que j'aurai du mal a me fondre parmi eux en humain...quoique, peut-être que ce sera aussi bien que la fois ou j'ai traversé leurs contrées, a voir.

Tandis que je me dorais la pilule -pas que j'avais besoin de bronzer, un dragon noir ne peut plus vraiment bronzer, heh !- j'entendis en contrebas quelques bruits de pas, chose assez étonnante puisque j'étais a l'entrée d'une vallée encaissée, et devant l'entrée, c'était chez les démons, donc le désert, le temps moisi, et j'en passe.

Ce qui me semblait étonnant, c'est qu'en principe, rare sont les démons -ou les créatures du coin- a faire des bruits de pas. En général, on peut plutôt entendre une incantation, un sort jeté, et de la magie en général, c'était donc pas quelqu'un venant directement des contrées démoniaques.

jetant un rapide coup d'oeil, il m'avait semblé voir une personne, montant un grand félin, passer la gorge, surement pour échapper au mauvais temps...


Pourquoi pas vérifier de quoi il en retourne exactement ? Pas que les dragons risquent quelque chose, puisque la personne était seule, mais juste par simple curiosité.

Je m'étais élancé vers le pied de la montagne, étandant mes ailes pour planer, me cachant dèrrière la chaîne de montagnes afin de ne pas être vu et pris pour cible, avant de me changer en humain dans une petite clairière, pas très loin du premier point d'eau...les humanoïdes s'y arrêtent souvent, en principe, pour récupérer l'eau...

Arrivant près du plan d'eau, je m'étais mis dans un coin abrupte a grimper, mais assez facile a descendre même sous forme humaine, afin d'observer les arrivants.

Et mes observations ne m'avaient pas trompés, mieux encore, c'était le coup de chance du mois : Une elfe, et un lynx géant comme monture. Et bah si c'est pas ma veine...

Bon, j'avais attendu que le lynx file plus loin, histoire qu'il ne me repère pas trop vite, avant de commencer a descendre...

Malheureusement, l'elfe était montée, mais qu'importe, j'allais pas rester caché pour si peu...

Descendant au niveau du point d'eau, je me mis volontairement a découvert, avant de tendre la main pour dire coucou....Non, j'ai peur de rien, et alors ?

"Sale temps pour voyager, non ?"

J'ignorais parfaitement si elle allait m'attaquer ou pas, et bien que j'avais mon arme a la main -elle peut pas être transportée d'une autre manière de toute façon- je comptais pas l'attaquer, et quand bien même elle m'attaquerait, je ne ferais que me défendre. Les humains ont cette chose qui s'appelle galanterie et qui leur dit de ne pas frapper une femme...bon, j'appliquerai pas ce principe jusqu'au bout, mais ce sera vraiment le cas désespéré.

"J'ai évité la tempête de sable en passant par les monts, mais je crains fort que ce vent souffle partout sur la vallée du feu !"

PS : oui j'ai commencé sans rien dire x)
Revenir en haut Aller en bas



Tullia Estrama Von Raijer

Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)   Jeu 6 Mar - 13:23

Message de Tullia Estrama Von Raijer, fée.

Continuant de regarder autour de moi, un bruit finit par attirer mon attention. Par réflexe, je dégainais mon arc et posais une première flèche, prêtre à tirer. Mon regard se posa alors sur un homme, au niveau du point d'eau, qui me saluais amicalement de la main. Non.... sérieux là ? Il avait l'air d'un humain, mais dans cette contrée démoniaque où le déguisement est fréquemment utilisé, il fallait rester sur ses gardes. cet homme, qui ressemblait à un humain, avait la carrure d'un baroudeur, et un visage qui n'était absolument pas mon genre. Méfiante, je plissais légèrement des yeux, gardant ma flèche prête à être tirée. Cependant, je lui répondis tout de même par courtoisie.

" En effet, un temps bien capricieux."

Il avait à la main une arme, mais qui n'était pas du type longue portée. Positionnée en hauteur dans cette cuvette et possédant une arme à longue portée, j'avais l'avantage pour attaquer en cas de problème. Je continuais de l'observer, alors qu'il parlait du pourquoi et du comment de sa présence ici. Je notais surtout qu'il ne portait pas vraiment des habits adaptés pour le désert, et ne semblait pas accompagné par une monture. Bon, moi non plus vu comme ça, mais bon. Surtout, la question était s'il était seul ou non ! Mentalement, je faisais une recherche de personnes aux alentours, mais mon esprit ne rencontra celui de personne. Il était donc seul dans ce périmètre.... Même s'il n'avait l'air que d'un humain, je me devais de rester sur mes gardes, tout en évitant d'accumuler la tension. Après quelques longues secondes d'hésitation, je finis par soupirer, et abaisser mon arc.

" Les tempêtes de sable dans cette contrée sont assez connues pour leur degré inconvénient maximum. Il vaut mieux rester dans ce genre de cuvette que d'essayer de passer par les vallées. "

Restant où j'étais, je m'asseyais cependant, pour être plus confortable. J'espérais que cet humain n'avait pas remarqué que j'étais une fée. Mes ailes et mes oreilles étaient dissimulées, seul mon visage étant à découvert. Enfin, pas comme si cela avait une grande importance. Je devais juste rester sur mes gardes pour ne pas me faire surprendre par un de ses potentiels collègues, qui pourraient venir le chercher.
Mais j'étais à la fois curieuse de savoir ce qu'un humain tel que lui faisait dans la région. Et peut être pourra t-il me donner quelques infos intéressantes sur celui que je recherche. On ne sait jamais. Le fixant de mes yeux perçants, je commençais à lui poser une question, par pure curiosité.


" Je suis étonnée de voir un humain dans cette région. Un de ces si célèbres voleurs qui parcourent la région, peut être ? "

Je souriais avec malice, me demandant si c'était vraiment le cas. Je ne lui avais pas posé la question de manière incisive, mais sur un ton relâché et amical. Des bandits, il y en avait partout dans cette région, même si la plupart sont des démons. Voir la réaction de cet humain pourrait être une indication sur son degré de bêtise ou bien sur son potentiel de danger.
Revenir en haut Aller en bas



Kaalvedsil

Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)   Ven 7 Mar - 14:59

Message de  Kaalvedsil, dragon.

Certes, on pouvait pas dire que mon arme faisait croire que j'allais taper loin, et je ne pouvais pas frapper l'inconnue d'ici. Mais presque...

M'enfin, comme je l'ai dit plus tôt, je n'avais pas envie de frapper une elfe...oui, je l'ai vu depuis un petit bout de temps, les capuches ne cachent pas tout. Cependant, j'étais un peu déçu, elle restait sur la défensive, pourtant j'étais persuadé que n'importe quel individu mal intentionné n'aurait pas fait coucou en se mettant a vue. Bon, tant pis.

"C'est bien pour cette raison que je suis passé par les montagnes, sauf que si la tempête ne se calme pas, je serais bien embêté pour passer."

Prenant a la main de l'eau et en étalant sur mon visage pour faire croire que j'avais un coup de chaud, ce qui en soi n'était pas tout a fait faux, j'écoutais la belle parler

"Un voleur ? Non, pas aux dernières nouvelles...Je suis mercenaire, pour être exact, je travaille pour un magicien qui habite du côté d'Espalion, et qui recherche de nouveaux sortilèges aux quatre coins du monde..."

Je m'étais relevé, pour lui faire face...mettant ma main devant mes yeux pour me protéger du soleil.

"...Dont les contrées démoniaques. Qu'est-ce qu'il faut pas faire...Et vous en faites pas, je suis tout seul, et j'ai croisé personne dans les parages, a part vous."

Je me demandais si un démon n'allait pas venir, du coup. Le coup du "J'espère qu'il ne viendra pas" et paf, il vient, c'est monnaie courant ici. Au pire, c'est pas comme si j'étais incapable de me défendre, huhu.
Revenir en haut Aller en bas



Tullia Estrama Von Raijer

Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)   Sam 5 Avr - 17:06

Message de Tullia Estrama Von Raijer, fée.

Il parlait de ses intentions pacifiques, et de la raison de son passage par les montagnes. Un mercenaire... J'étais tombée sur un mercenaire. Ces bestioles là vendent leur service pour n'importe qui, pourvu qu'ils soient bien payé. Des personnes à la loyauté inexistante par essence! Bref, ceux que je n'appréciais guère. Mais au moins, le bon coté, c'est qu'en général ils s'en tiennent à leur job. En général. Il fallait espérer que ce soit le cas de celui ci. Même si ce n'était qu'un humain, je ne savais pas de quoi il était capable. Il cherchait des sortilèges pour un magicien. Cela me fit sourire d'amusement.

" Drôle de travail, pour un mercenaire... Il faut que vous ayez de bonnes notions de magie, pour réussir une telle mission. Et plutôt une bonne paye, pour accepter d'aller jusqu'ici."

Il disait être seul, mais je ne pouvais le croire sur parole. Même si je n'avais ressentis la présence de personne dans les environs, et que Karleï n'était pas revenu pour me prévenir, rien ne prouve qu'il est absolument seul. Enfin, quoi qu'il en soit, sa présence m'inquiétait moins que celle de potentiels démons. Je quittais du regard l'humain, et me relevais pour regarder les environs. La tempête ne semblait pas se calmer. Et il faut trouver un meilleur abri. Car un grand nuage sombre s'approchait, et ça ne présageait rien de bon. Regardant l'humain un instant, je pris sur moi. Appelant mentalement Karleï tout en dévalant la pente en mode glissade, j'arrivais au niveau du point d'eau, juste à coté de l'humain. Je le regardais rapidement, avant de sortir ma gourde et de la remplir.

" Quoi qu'il en soit, il ne faut pas rester ici. La tempête qu'on essuie maintenant n'est rien comparé à ce qui arrive. Il faut trouver un meilleur abri. Enfin moi, en tout cas, c'est ce que je vais faire."

Je regardais l'humain avec un léger amusement, accrochant ma gourde à ma ceinture, tout en voyant un peu plus lui Karleï dévaler une pente. Je le hélais, lui parlant en elfique pour le rassurer. En effet, il se dirigeait déjà vers eux avec des intentions peu amicales envers l'humain. Jaloux, que celui là ~ .[/justify]
Revenir en haut Aller en bas



Kaalvedsil

Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)   Dim 20 Avr - 13:57

Message de  Kaalvedsil, dragon.

Mh, bien que ma couverture ne semblait pas compromise, l'elfe semblait bouder un peu la fonction de mercenaire.... Bon, il fallait avouer que les mercenaires restaient des gens qui n'ont que peu de foi, connus pour changer de cause dès que l'offre est plus intéressante. Une exception demeure cependant : les mercenaires qui ont pour règle d'honorer leurs contrats de départ, ce que je dirai si, au besoin, l'on me pose la question...

En même temps, comme dans la réalité, je ne sers que mes propres intentions, donc je n'ai même pas a suivre cette éthique de mercenaire...

Et a juste titre, chaque opportunité pour récupérer un meilleur sort de destruction de masse afin éradiquer la race humaine me convenait parfaitement. Quant a ma capacité à manipuler la magie, certes, ce n'est pas n'importe quel mercenaire qui se balade avec des notions vieilles de près de trois siècles, mais je n'aurai qu'a dire que j'ai eu quelques bases.

Ne vous en faites pas, je suis bien formé pour ne pas créer de désagréments en magie, et je suis tellement bien payé que je ne risque pas de changer de contrat...

La voyant arriver, je me contentais de regarder les environs avant d'écouter ce qu'elle disait...

Bonne idée, il y a bien une caverne a flanc de montagne, il y a de bonnes chances pour que l'on soit a l'abri, si ça vous tente.

J'avais désigné un endroit, réel et parfaitement authentique,où se réfugier était possible.

Vous n'avez pas une escorte, ou une monture par contre ?

A peine avais-je eu le temps de dire ça que ladite monture arriva, et apparemment, elle n'était pas très contente de me voir. Cependant, je n'ai aucune envie de les combattre, même si je compte bien me protéger.

Passé cela, le dilemme était pour moi d'user de la télékinésie sur le grand félin afin de le convaincre que je n'étais pas hostile. L'inconvénient, c'est qu'il est plutôt commun pour un familier de transmettre une image ou une crainte a son propriétaire. Etait-ce le cas pour eux deux ?

Du calme l'ami, si j'avais voulu vous faire du mal, ce serait déjà fait.

Prenant une posture de défense face à la monture de l'elfe, je m'étais fixé pour objectif de le fatiguer.
Revenir en haut Aller en bas



Tullia Estrama Von Raijer

Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)   Sam 26 Avr - 16:05

Message de Tullia Estrama Von Raijer, fée.

Je regardais Karleï arriver, et ne pouvait m'empêcher de rire en entendant l'humain essayer de calmer le fauve, tout en se mettant en position défensive. De mon coté, je m'avançais vers le fauve, et lui dis quelques mots en langue elfique. Il se calma un peu, mais ne cessait de gronder et de fixer un regard peu amical sur l'autre personne. Je ne pouvais m'empêcher de rire.

"Il ne vous fera rien, sauf si vous m'attaquez ou bien que je lui en donne l'ordre. Alors détendez vous..."

Je rajustais la sangle de sa selle, et grimpais dessus. Le vent s'engouffrait avec de plus en plus de force. Il fallait partir au plus vite. Si ça ne tenais qu'à moi, j'aurais cherché toute seule un endroit où m'abriter. Mais là, le temps pressait, et cet humain semblait connaitre un chemin. J'étais toujours méfiante, mais parfois dans la vie il faut savoir prendre quelques risques minimes. Je remettais bien ma capuche et mon écharpe devant mon nez, avant de m'adresser à l'humain.

" Alors, votre petite caverne... Où est elle ? "

Le vent s'engouffrait en des rafales de plus en plus violentes, cinglant la peau et irritant les yeux à cause du sable. Maudite soit cette tempête ! Il fallait vite partir, avant que la visibilité ne soit trop réduite pour repérer quoi que ce soit. Cela ne m'enchantait guère de devoir confier ma survie à un autre, mais bon. Quand on a pas le choix...

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur les traces d'un fugitif (Tullia - Kaalvedsil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» Sur les traces du traitre
» Limaces de feu, traces de doigts et autres amusements [PV] [Abandonné]
» Voyage d'un fugitif!
» Des traces de Griffes



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-