Partagez | 
 

 Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



Kheelias FourcheSang

Invité



MessageSujet: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Mer 22 Jan - 17:00

Message de Kheelias FourcheSang


Deux jours auparavant Kheelias avait arraché une affiche de prime devant une taverne de la capitale et s'était penché sur l'affaire au tour d'une bière brune ... sur le papier sales et usé était écrit ses quelques mots :

Citation : Le département de magie de Kabum , offre 300 pièces d'or à celui ou ceux qui leur rapportera la dépouille d'un troll

intéresser par la somme il se pencha amplement sur le papier afin de mieux distinguer le nombres de zéro inscrit sur le parchemin après quoi il appela le patron et commanda son alcool le plus fort pour d'après ses dires lui donner la force de faire le déplacement dans la forêt sombre ou parfois des attaques de trolls étaient signalé ...

La semaine qui suivit son départ de la Taverne fut emplis de question adressé au habitants environnant de ce paysage enneigé et presque mort . Il finit par trouver l'indice qu'il cherchait au bout de maintes coup à faire du porte à porte , la chance sembla sourire a notre chasseur de prime qui demanda a son interlocuteur l'emplacement et si il avait été témoins de l'agression comme soulagé que quelqu'un le croit enfin il vida son sac se qui eu pour but de finir en conversation longues et pesantes pour Kheelias qui finit par s’asseoir sur un tronc mort...

lorsque l'homme eut fini son discourt il lâcha une larme et pour remercier Kheelias de l'avoir écouter il l'invita chez lui a souper et coucher , Kheelias accepta contre sa volonté car il avait épuiser ses 12 livres de viandes séchée consommé au bord de routes et de rivières avoisinantes .

L'homme sembla revivre , enfin il pouvait exprimer amplement son désarrois a Kheelias lui indiquant que 10 de ces moutons avait succombé la nuit dernière ne laissant que carcasse et boyaux puants gisant au sol , sans trop le faire succomber au plaisir et la joie Kheelias le coupa pour lui dire qu'il allait régler tout sa demain et invita son compagnon de nuit a dormir ...

Au petit matin Kheelias se leva plus tôt que l'homme et put observé qu'il avait pleuré sur son oreiller pendant la nuit , surprit il sortit un morceau de cuir d'une grande sacoche et munit d'un charbon du feu d'hier il écrivit :

Citation : Merci pour tout , tu pourras désormais élever tes bêtes au gré du vent et d'herbes fraîches elle se nourriront ...
D'après les indications de l'éleveur le repère du troll mangeur de mouton se trouva a 3 km a pied de sa chaumière ...

l'épais feuillage des arbres empêchait la faible et rare lumière des arbres abîmé , par ci de la des toiles jonchaient le sol tel des tapis de soie , Kheelias avançait pourtant avec une assurance sans faille dans cette endroit qui aurais fais chialer un elfe , il atteignit alors une petite corniche en haut d'une colline donnant un bref vue des alentours , c'est alors qu'il remarqua le mouvement lointain de corbeaux sans doutes effrayé par un ours mais cette idée s'envola dés qu'il vit a la cime de l'arbre une tête charbon et graisseuse croquer un corbeaux fuyard ...

Le voila donc , pensa t il fortement , je pensais qu'il serait plus dur de le pister , s'en suivit la descente de la corniche ou ses talents d'escalade furent mis a l'épreuve , lorsqu'il mit pied a terre un flot de poussière sembla s'élever et dans la pénombre plus profonde il se rendit compte de sa faute et soupirant il décrocha une branche morte d'un arbre et enflamma le haut munit d'une pierre à feu , au taquet il fit balancé la torche de gauche a droite dans les ténèbres resserrant sa chaîne il dégaina une bonne hache aiguisé la veille chez le paysan , respirant l'air lourd des parages il fit le premier pas ...


Dernière édition par Kheelias FourcheSang le Mar 28 Jan - 22:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



*PNJ*

Vagabond
avatar

Nombre de messages : 69

MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Dim 26 Jan - 18:56

Un troll gros et gras vivait dans la forêt maudite. Il s'était trouvé là une grotte très confortable malgré l'hostilité du lieu. Il arrivait à mettre la mais sur des animaux qui s'étaient perdu dans la forêt sans pour autant se perdre lui-même. Ce qui était très pratique, il tombait toujours sur des proies déjà fatiguées ou épuisées.
Or, ces derniers temps, avec l'hiver rude, plus aucunes proies, plus aucuns animaux ne venait se perdre dans la forêt maudite. Le troll, poussé par la fin, décida de changer de terrain de chasse, et de prendre plus au nord. Là, il trouva une manne, un trésor inépuisable de petites bêtes à fourrure blanche absolument délicieuses. Les moutons était tellement bon, et tellement facile à attraper que le troll revient tout les jours se goinfrer au même endroit. À qu'il était content ! À qu'il avait le ventre plein !

Ce jour là, le troll avait entamé sa promenade matinale tôt le matin, comme tout les autres jours. Il avait suivi des drôles d'ombres pendant quelques heures et au moment où il avait cru en attraper une, celle-ci s'était envolée. Tout surprit, et tout mécontent, d'avoir suivi ainsi une proie qui n'existait pas, il décida de s'asseoir là, sur un rocher et de bouder. Il bouda tellement qu'il commença à s'endormir.
Il se réveilla quand des oiseaux commencèrent à lui picorer les pieds. C'était les premiers oiseaux dans la forêt maudites depuis des jours, un bon signe, mais ce n'est pas ce à quoi le troll pensant. Le troll, lui, était concentré sur la meilleur façon d'attraper et de manger ces oiseaux avant qu'ils ne s'envolent. Après avoir réfléchi à son plan d'action. Il se leva d'un bon, les oiseaux s'envolèrent, et alors, qu'il tentait d'en attraper 2 à la fois, un seul fini dans son estomac.

Puis le troll aperçu une lueur. Et alors, il décida de recommencer son activité favorite : attraper et manger tout ce qui bouge. Le troll commença à courir vers la lueur, mais il se prit les pieds dans une racine et tomba en faisant un bruit retentissant. Il se releva, puis reprit la direction de la lueur, en marchant, cette fois.
Il fini par trouvé un homme accroché à sa lueur, qui était en fait un feu. L'humain semblait bien plus dodu et gros que les autres humains qu'il avait vu jusque là. Il avait l'air d'un repas de choix. Tout content de sa trouvaille, le troll cassa une branche d'un arme, dans l'intension de s'en servir comme massue.
Revenir en haut Aller en bas



Kheelias FourcheSang

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Mar 28 Jan - 22:57

Message de Kheelias FourcheSang


Kheelias , sentît une odeur nauséabonde s'élever des alentours pour parvenir a son nez , l'odeur était tel qu'il plia sa chemise de tel sorte qu'un bandeau voie le jour après quoi il l'appliqua sur son visage sauf les yeux , de sa main usée il palpa sa sacoche comme pour s'assurer que sa précieuse cargaison n'avait pas d'effet secondaire due a la chaleur produite par cette immondice , le picotement des cornes sur sa peau le rassura et il resserra sa main droite sur le pommeau de sa hache , toussotant , il avança prudemment a grande enjambé au dessus des racines et des fougères .

La diversité de la nature de cette forêt l'intriguait déjà beaucoup pour qu'il accepte de s'y aventurer , il faut dire que les décors glauque et sombre ne font pas bon compagnon lorsque l'on est seul , et notre héros ne parlait pas la langue sylvestre ... Les cotés de ces bottes furent vite recouverte de boue qui par ailleurs sécha aussi rapidement , comme si cette odeur le suivait il semblait ne pas avancé , le paysage était le même ou qu'il aille et il se demandait bien comment il sortira bien d'ici si il ne finissait pas en repas pour troll , cette petite allusion humoristique le fit sourire dans cette désolation immorale , mais bien décidé a empocher la somme il continua de marcher vers la grotte indiqué par le fermier ...
Revenir en haut Aller en bas



Soleynaïl

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Mer 29 Jan - 22:16

Message de Soleynaïl, fée/démone.


Il était encore tôt. Des brises matinales tendaient en vain à dissiper la rosée éveillant l'air ambiant,  une atmosphère lourde et brumeuse qui respirait encore l'humidité naissante ... De rares lueurs parvenaient à outrepasser l'obséquieuse canopée qui recouvrait la forêt de son épaisseur, au sein de laquelle, j'avançais de mon pas prudent. Qu'il m'était agréable d'avancer dans cette pénombre …  Outre, ces arantèles poisseuses, ces bestioles monstrueuses ou ces embruns viciés … vous en conviendrez! Il était plaisant de progresser dans les éclats funèbres de ce sinistre bois ...

Devant moi, Har'dro exécutait des rondes. Son large envol dessinant d'amples cercles en quête de petits mammifères à capturer, il passait ici et là, entre les aiguilles de conifères et les feuilles de fagales, avant de venir me rejoindre lorsqu'une main gantée vint accueillir ses serres qui enserrèrent ma peau au travers du cuir. Quelque chose avait alerté le volatile … Enjambant alors, une souche morte, envahie par les mousses et colonisée par les insectes, mon attention se centra non loin d'une falaise, dont la parois abrupte reposait sur une roche indurée. Une silhouette se dessinait à son pied. Ma main se glissa doucement vers ma dague … Sans être stimulée par de vaines intentions, j'agissais par pure précaution ... Mes amandes, sous leur capuche, se plissèrent comme pour mieux détailler cette dernière au travers de la pénombre, puis je relâchai mon emprise sur la petite dague en soupirant. * Le voilà.* Spécula sombrement mon esprit en redressant mon couvre-chef d'un geste altier. Je ... J'étais assez nerveuse à vrai dire … J'éradiquai les derniers mètres qui me séparait du personnage, une unique pensée obsédant dès lors ma raison: L'engeance avait'elle trouvé de quoi satisfaire ma curiosité?

Débouchant d'un bosquet de mon silence perpétuel, j'arrivai face au démon qui semblait attendre quelqu'un … ou quelque chose? D'un hochement de tête, je le saluai avec distance et me postai face à lui. Azrael? Sans pour autant l'inviter à partager une pinte avec ma personne, il s'agissait d'une vielle connaissance, dont certains aspects  d'ordres … mmh, eh bien … pratiques? Faisait de lui un être d'intérêt. Au littéraire comme au figuré. Or, j'avais effectivement eu recours à ses services dans l'espoir de démystifier certains traits de ma propre narration. En dépit de quoi, j'apportais mon appuis au démon pour décrocher une certaine prime …

- Nous sommes d'accords?

Fis-je sous un air de connivence, en lorgnant avec défiance le parchemin qu'il me désignait d'une réticence mesurée.  En écoutant les échos et ragots des passants, ou humbles mortels incessamment détroussés, il est vrai que l'histoire ce berger déplorant l'avidité qu'une tierce, mais innommable créature portait à son troupeau, était parvenu jusqu'à l'acuité de mes esgourdes… Les Trolls … Je n'avais pour coutume de les prendre en chasse. À défaut que ces derniers ne m'oublient, je les évitais ... D'ordinaire viser des créatures de trois mètres sur un mètre cinquante de large n'était guère de mon ressort. Disons que je possède un goût plus prononcé envers les cibles plus … isolées, ou du moins plus abordable pour une fine lame … Des âmes qui n'avaient pour hobbit de vous encastrer dans un tronc d'arbre,  pariant sans doute, qui de vous ou de l'arbre, cédera en premier. Néanmoins, je serrais des canines, songeant au contenu de mes parchemins, plutôt qu'à ses cinq centimètres d'épaisseurs de peau … Une telle perspective ne me réjouissait guère, pourtant, c'était pour la bonne cau … m'enfin … Une bonne raison!

C'est alors que le faucon s'envola et émit un faible cri avant de s'enfuir dans les hauteurs, perçant fièrement la canopée. À peine, avais je eu l'occasion d'abaisser mon bras, qu'un lourd grognement s'ensuivit.  Voici donc ce qui avait effrayé Har'dro. Planquée sous ma capuche, j'esquissai un faible sourire. *L'avantage de ces bestioles ...* pensai-je narquoise ... c'est qu'il ne fallait guère de temps pour les débusquer* En tendant l'oreille, je pouvais discerner que quelque chose avait attiré l'attention de la créature, le sol tremblait avec véhémence, par saccades disjonctes … Avec une once de concentration, j'étais persuadée qu'il progressait non loin de notre position. Mes prunelles passèrent du visage d'Azrael pour pivoter en direction de la source du choc.

Peu désireuse que ma proie s'échappe pour l'unique et sordide raison qu'elle ait décidé de prendre en chasse un simulacre de lapin, je me repliais en silence, vérifiais alerte, le sens du vent …*face*  … et fis signe à Azrael de s'éloigner. Non, pas par soucis de protection, sachant pertinemment que ce dernier n'en avait guère besoin, mais par soucis d'apposer mes aises. Ou bien, par nécessité de dissimuler la nature cachée de mes évasives facultés?

Furtive, lorsque l'oeil du démon ne pouvait plus m'atteindre, je m'évaporai une première fois. Mon corps devenu flou et noircit, j'épousai l'ombre des arbres pour rejoindre le tumulte engendré par les pas du Troll. À l'effigie d'une moustique subjugué par l'éclat et la lumière, je suivais les tressautements dont l'amplitude croissait. Parvenue à bonne distance, défiante, méfiante et prudente! Je pu alors constater avec effrois la présence d'un humanoïde … Non que ce dernier ne soit aussi large que ma hauteur, ou qu'il soit à l'origine des flatulences qui émanaient allègrement en ce lieu, néanmoins, je préservais une certaine vigilance, si ce n'était de la suspicion, envers ceux que je méconnaissais. Une paranoïa affirmée, certes! Mais salvatrice à mon égard. Je demeurai un instant à l'étudier, invisible, indétectable … insondable.

La première chose que mon esprit prit pour objectif fut de vérifier qu'il était bien seul. Cette instance sa confirma bien vite. S'agissait'il d'un trainard paumé en territoire infesté qui serait bien heureux de rencontrer une âme susceptible de ... le guider afin de l'extirper de ce bourbier? Malheureusement, non, en dépit de quoi celui-ci devra se contenter de garder le contenu de sa bourse intacte … Dommage … Un voyageur aussi impudent soit'il ne manie guère les haches avec cet aplomb et ne s'aventure guère près d'une tanière de Troll aux heures de repas, une torche à la main qui plus est … Un des prétendant à la prime? Oui. Sans doute ... Mes éclats bigarrés le jaugèrent encore un moment de mon silence pesant. Ce fut alors que je le vis tâter sa sacoche. Mes lèvres s'entrouvrirent de curiosité. Était-ce une expression rassurée? D'apaisement? que je discernais ici, ou bien, me laissais je emporter par ma mégalomanie? Une malicieuse once d'intérêt fit pétiller mon regard sous l'ombre de mon sombre capuchon. Me rapprochant discrètement de mes embruns sans altérer la forme des ténèbres, je finis par me matérialiser dans le dos de l'inconnu de mon redoutable mutisme.  

- Bien le bonjour ...

… susurrais-je doucement, et ce, sans le moindre miel apparent à son encontre, avant de saluer mon interlocuteur d'un respectueux mouvement de tête, ma capuche apposée sur le sommet de mon crâne demeurant fortuitement bien en place. Seule, une fine bouche aux traits impassibles s'émancipa de son opacité. Elle esquissa un bref sourire, lorsqu'une main se posa avec nonchalance sur mon fourreau, geste diplomate et vertueux signifiant: ''m'emmerde pas, je mords'', tandis que de l'autre, je dessinai un léger mouvement aérien et cordiale pour entonner de ce même sourire sibyllins après un bref instant d'aphasie:

- Drôle d'endroit pour ramasser du bois, n'est ce pas?



Dernière édition par Soleynaïl le Sam 8 Fév - 17:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



Kheelias FourcheSang

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Jeu 30 Jan - 21:48

Message de Kheelias FourcheSang


Sans crier gare , une ombre interpela notre homme qui se retrouva extrêmement surpris de la voir prendre forme humaine avec un calme de maître il continua sa marche plus détendus en ignorant d'abord les propos de cette femme mais ce sont ses secondes paroles qui éveillèrent chez lui une gêne non partagé :

" Je ne suis n'y le bucheron de ce bois ni un explorateur mademoiselle , il n'est forêt ou une jeune fille devrait avoir a s'y promener ..."

Quand Kheelias eut finis sa poésie un sentiment de fierté arbora ses lèvres délivrant a l'étrangère un visage serein et vif a la fois . Kheelias sortit de sa sacoche une mousse noir qu'il réduisit en poudre un l'espace d'une minute et se fut à ce moment que l'étrangère semblait avoir souhaité savoir la réponse a cette action soudaine , Kheelias brandit la poudre au vent et y ajouta une eau violette contenue dans un flacon de verre gravé , le mélange prit soudainement feu et dégagea une odeur de rôti alléchant il posa la mixture au sol et la recouvrit de façon à se que la fumée ne puisse que sortir en vaines quantité après quoi il referma sa sacoche ou un objet ovale sembla bougé enroulé dans la plus épaisse et la plus raffinées des toiles il apposa sa main sur l'objet et une sorte de contact se fit un faible gémissement et un sourire .

Bien que l'étrangère ni Kheelias ne le sache certaines races dit on ne naissent que dans leur éléments ...

une fois la sacoche refermé il déposa un regard interrogateur sur la jeune fille qui ne semblait pas vouloir lui répondre depuis un temp , lorsqu'il déposa son regard sur des armes au niveau des hanches il fut presque rassuré .

" Un troll règne en ses bois , je ne doute pas que tu puisses te défendre seul en cette endroit , je te souhaite bonne route , car tes talents de dissimulations te seront très utiles pour rester en vie ..."

Kheelias lui prit toute fois soudain la main et l'a poussa dans un fossé non loin et s'y jeta avec elle après lui avoir recouvert la bouche d'une main il lui chuchota alors qu'elle se débattait un peu :

" ne bouge pas il a sentis l'appât , et je ne suis pas de taille a l'affronter maintenant il faut mieux se cacher , tu ne semblais pas bouger , me pardonneras tu en suite ..."

Kheelias regarda attentivement les arbres et écarquilla les yeux lorsqu'il s'aperçut que la taille de la bête était bien plus grandes que les dires du fermier , il souri en le regardant s'approcher de l'appât qui cachais de plus leur odeur dans le vent ...
Revenir en haut Aller en bas



Azrael

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Lun 3 Fév - 18:38

Message d'Azrael


Azrael marchait en direction de la ville. Il avait entendu parler d’une certaine prime  sur la tête d’un troll. Alors qu’il avançait, il commença distinguer une silhouette assez familière. Une très ancienne connaissance, il s’agissait de Soleynaïl.  Il se dirigeait vers elle. Mais il aperçut une certaine méfiance. Elle avait mis son bras sur sa dague. Il décida d’avancer plus lentement.  Après quelques mètres, elle le reconnaissait enfin. Elle relacha son arme.  Azrael sentait en elle un soulagement. Elle s’avança jusqu’à lui et demanda

- « Azrael ? »

- « Oui c’est moi Soleynail, sa faisait longtemps. J’ai quelque chose pour toi. Mais si on allait discuter ailleurs, le coin est trop fréquenté. »

Soleynail acquiesçait sa demande et l’emmena dans un coin calme, à l’abri des regards. Il sortit  de nulle part un parchemin. Il lui dit :

- «  Ce parchemin contient des informations secrètes sur la cible que tu m’avais ordonné  de prendre en filature. Je te le donne mais en échange, j’ai entendu parler d’une prime sur la tête d’un troll. Je te demande ton aide. » demandait Azrael avec une certaine honte.

Elle accepta de l’aider. Il lui donna le parchemin avec un semblant de réticence. Mais par rapport à elle,  Azrael n’en avait rien à faire du berger. Il ne voulait accomplir cette quête que pour remporter les gains.  De plus, prendre en chasse un troll lui permettait d’améliorer ses capacités psychiques et physiques.  Le problème est la topographie du lieu de chasse. Une foret ne permet pas, à Azrael, de prendre sa forme de dragon. Mais, utiliser sa forme de démon n’est pas suffisant pour combattre un troll à lui seul.  

Une fois dans le foret maudit, ils commencèrent à chercher la trace du troll. Mais, tout d’un coup, il entendit un grognement énorme et vit le rapace de Soleynail s’enfuir. C’était le troll. A l’instant même où il entendit le grognement, Azrael matérialisait son hallebarde magique. Alors que Soleynail esquissait un petit sourire, Azrael restait froid et concentré sur son objectif. Il visait la tête du Troll.  

Puis, il vit Soleynail se replier en lui disant de s’éloigner. Malgré une réticence, il acceptait de se reculer dans des positions un peu plus éloignées. Soudain, il vit Soleynail se volatiliser. Il pensa * As t’elle si changer pour avoir peur ou prépare t’elle une attaque furtive ?*. Ne savant que faire, il décidait de prendre sa forme d’aigle et de se diriger le plus discrètement possible vers le troll. Plus il avançait et plus il pouvait sentir les tremblements  de la terre dont l’amplitude s’intensifier.

Soudain, par sa vue perçante,  il vit une forme humaine. Ne connaissant rien de lui, Azrael se méfiait et observait les alentours pour voir s’il était seul. Ce fut le cas.  S’agissait-il d’un aspirant à la prime, d’un promeneur égaré ou d’un fou allié ? Azrael penchait plutôt pour la première hypothèse. Cependant, Azrael hésitait à s’approcher.  Mais, le voyant commençait une discussion avec Soleynail, il s’approcha de l’homme sous forme humaine.  Seulement, il se transforma en aigle et se percha en sur l’arbre le plus proche du fossé où se trouver les deux individus. Il attendait le signal de Soleynail pour se lancer à l’assaut.
Revenir en haut Aller en bas



Soleynaïl

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Sam 8 Fév - 17:01

Message de Soleynaïl, fée/démone.

L'inconnu n'avait guère daigné pointer son attention vers ma personne, au premier abord tout du moins … Sans doute était-ce du au caractère impassible qui semblait se véhiculer en cet homme? Oui, selon toute vraisemblance … Ne venais-je pas de surgir dans l'ombre officié de ses épaules, tel un démon que j'incarnais dument, sans que ce dernier ne s'agite ou ne cille d'un pouce? D'ordinaire, j'aurais présumé qu'une telle atonie ne soit le reflet d'un manque certain de tout esprit, néanmoins une once, une nuance dans son regard m'imposait à revoir ce jugement. Je détenais cet instinct pour juger les âmes, un flair de chasseur, une conscience de voleur qui me permettait d'estimer qui, des uns ou des autres, subiraient mon manque flagrant de déontologie, un indéniable savoir-faire savamment acquis et inculqué par des années d'éducation moralement douteuses. Or, celui-ci m'intimait qu'il serait des plus judicieux de préserver mes mains dans mes poches ...

Mes derniers propos avaient réveillé l'humain, ou plutôt éveillé en lui une certaine incommodité. Les prenait'il réellement à la lettre? Sous l'ombre de mon voile, j'esquissai un faible rictus, amusée lorsqu'il termina son élocution. Guère étonnée d'être assimilée à une fraiche jeunesse, une telle pensée avait toujours eu la faculté de susciter l'ombre d'un sourire …  Pourtant, je ne pris nullement le soin de rectifier le tir. Après mes deux centenaires, qui étais je pour m'en aller vaillamment contre-dire ce locuteur aux mots si flatteurs? Et ainsi, j'abandonnai l'humain à ces convictions. Non, que ma fierté féminine s'enorgueillissait, disons qu'il ... m'était préférable de laisser le doute sur mon vielle âge face à l'une de ces créature temporelle. Après tout, il n'y avait aucune vicissitude à croire ce que vos yeux pensent discerner. D'ailleurs, une distinction s'imposait: Soleyn était jeune. Moi pas … N'était-ce ainsi pas une semie-vérité que mes non-dits évoquaient?  

Mes tares visuelles se posèrent alors vers un oiseau dont les serres venaient de se reposer sur une branche, celle-ci craqua avec faiblesse sous cette emprise. Mon menton s'éleva vers la couche épaisse de l'ombrageuse canopée, afin de détailler le volatile au travers de cette opacité régnante. Mon esprit avait osé s'interroger sur l'identité du rapace, puisque d'une taille plus imposante qu' Har'dro, il ne pouvait s'agir de ce dernier … Azrael m'avait rejoint.

Dans la seconde qui s'ensuivit, j'apposai à nouveau mon attention vers l'inconnu, manifestement  préoccupé ou occupé à manipuler une étrange consistance dont l'origine et la nature même échappait à ma connaissance. Ce fut intriguée que je furetais dans sa direction, lorgnant l'intéressée d'une pupille violacée avant de dessiner une brève grimace lorsqu'elle s'embrasa, mon assiduité  n'ayant eu l'occasion d'en démystifier l'essence. Jetant un dernier coup d'oeil à l'aigle, je laissais ma vigilance se centrer vers mon objectif … Notre objectif. Les tremblements du troll doublaient d'intensité, manifestement, l'écume odorante incandescente appâtait son appétit ...

- Ne vous méprenez pas. Cette créature est la raison de ma venue. J'ai cru entendre qu'un homme de votre stature était décidé à neutraliser cette menace. N'étant ni mage, ni apte à manier la hache avec autant d'aplomb, je possède néanmoins des dons de guérisseuses. Ne pouvant laisser un homme seul affronter un troll sans soutient, c'est guidée par le scrupule, que je suis ici. Or, je ne pense point me fourvoyer en estimant qu'il s'agissait de vous … N'est ce pas?

Prétendis-je le plus tranquillement du monde, sans émettre le moindre doute sur la véracité de mes propos usurpés, mais surtout envers leurs teneurs hypocrites, indiscernables sous mon timbre nonchalant. Quoique, une teinte légère de timidité s'élevait dans ma voix. Un simulacre d'embarras évoquant uniquement une appréhension inavouée, peut être celle de se voir rejeter après avoir si aimablement tendu la main? Un acte des plus improbables pour l'engeance que j'incarne, mais pas pour son personnage …  

- Ma présence vous est indispensable, quoique vous en pensiez.

Rajoutai je alors d'un air obtus, sous-joncé d'un ton opiniâtre, indiscutable et irrévocable. Et oui, quoiqu'il en dise il m'aurait sur les talons. Espérais-je une réponse? Attendais-je une quelconque réaction? Pas vraiment, puisque ma présence ici était sans appel. Toutefois, si une main vous empoignant le poignet pour vous flanquer sans vergogne dans la première fosse puisse être considérée comme telle, alors soit … Je détenais son verdict. Surprise par cet appel soudain, une fine et altière silhouette s'effondra dans une sorte de soupe primordiale boueuses et terreuse. Moi! Voilà, pourquoi, je préservais mes distances avec le commun des mortels! Ceux-ci avaient une étrange et d'autant plus intrigante définition du service!

- Qu'attendez vous, en ce cas? Pourquoi, l'avoir rameuté jusqu'ici?

Sifflai-je, perplexe aux travers de la poigne qui séquestrait odieusement le son profane émis par mes lèvres, une prunelle verdoyante tentant vainement d'apercevoir mon l'interlocuteur. Si j'allais lui pardonner? Il y avait'il une raison quelconque qui aurait pu me pousser à éveiller en moi une tierce animosité envers lui? Je ne pris pourtant la peine de le lui annoncer, puisque ce genre de civilité avait le don de me mettre mal à l'aise ...

Quoique, en chipotant … Certes, Soleyn, altruiste guérisseuse, ne pouvait se démontrer rancunière face à cette main tendue, même lorsque celle-ci vous enjoint à enlacer la boue en toute cordialité. Quand à ma petite conscience personnelle? Elle présentait effectivement une certaine fierté, dont les embruns s'envolaient en débarbouillant, non pas mon visage marbré par la boue. Pensez donc! Mais mon arc, dont les éclaboussures auraient tôt fait d'amoindrir sa corde, une fois parvenues à sec! Qui devais-je remercier pour cet foudroyant exploit ? La Gravité peut être?

J'avais doucement repoussé l'étreinte de l'humanoïde après avoir acquiescé d'un geste entendu, désireuse, d'une de restaurer le libre-arbitre de mes réflexes, puis de m'occuper de mon arc. Aussi, j'avais un sérieux soucis avec la proximité. Loin de moi, l'idée infâme d'incarner les prudes, néanmoins, un inconnu aussi près de ma personne ne pouvait que susciter en moi une certaine défiance et l'envie intrépide de fourrer, d'un malencontreux hasard accidentel, mes doigts dans son sac. Un savant mélange dont l'actuelle situation bridait, toutes réactions émotives de ma part, d'une fervente prohibition.

Studieuse d'éradiquer ces pensées de mon essence, j'attrapais d'un mouvement des plus silencieux l'objet en question. Shri'eyl fermement tenu dans ma poigne, je ne prononçai mots, restant furtive et à l'affut du moindre geste suspect de l'immondice qui nous avait finalement rejoints, son odeur usurpant celle de l'appât posée par l'humain. Accroupie, ce dernier sur ma gauche, le vent de face, Azrael probablement envolé dans un recoin discret, ma dextre extirpa en toute prudence deux flèches, dont la première s'interposa dans l'encoche. Enfin, je murmurai à l'intention de mon locuteur ...

- Je peux aisément le contourner sans mal. Et détourner son attention pendant que vous sortez de ce trou, s'il vous repère.

D'une de mes prunelles aux tares visuelles, je furetai l'environ à la recherche de l'Aigle, bien que n'ayant encore aucune indication à lui soumettre, il fallait seulement que ce dernier se tienne près à agir, ou à … intervenir. De mon côté, j'attendais l'avis de l'humain, me demandant s'il avait un plan en tête ou s'il s'agissait seulement d'une tête brûlée … Après tout, ne fallait'il pas avoir égaré sa raison pour s'enquérir en solitaire d'une tâche aussi … fastueuse? Armée d'un gourdin qui plus est ...
Revenir en haut Aller en bas



Kheelias FourcheSang

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Dim 9 Fév - 9:45

Message de Kheelias FourcheSang


Kheelias S'interposa entre elle et le haut du fossé , après quoi il prit un air sérieux et avant de la voir bondir il lui dis ses quelques mot chargé d'espoir :

"Je me nomme Kheelias et si une âme doit périr se soir fait en sorte que se ne soit pas la tienne ..."

la jeune fille agile sauta du trou et tira plusieurs flèches en direction du troll qui farfouillait dans les feuilles l'origine de cette odeur quand une flèche pénétra sa peau ventral il se retourna d'un quart et hurla en direction de cette jeune fille dont il ne connaissait toujours pas le nom il sourit a cette pensé et dans un cris il poursuivit le troll en direction de la jeunette , il retira ses bottes et pied nue dans la boue il sortit cet objet ovale de son sac et déballa le linge de lin exposé au grand jour un rayon traversa l'objet on y remarquait un embryon , la coque de l'œuf semblait écaillé et cornue , Kheelias chuchota un nom a la coquille qui se mit a scintiller une légère marque apparue sur la main droite de Kheelias et sa hache fut soudainement recouverte de rune rouge . il reposa l'objet directement dans la sacoche avec force il courut haineux vers le troll qui avait projeté entretemps l'étrangère contre un arbre , Kheelias sauta sur la bête et lui trancha un bras dans une nuée de braise qui cicatrisa la plaie du monstre par la même occasion le bras arraché tomba au sol devant les yeux du troll choqué par cet acte barbare , mais malheureusement pour lui Kheelias profita de son regard perdu pour frappé et lui trancha le tendon de la jambe , désormais a genou il recula de trois saut et jeta sa hache au sol et dont les runes volèrent jusqu'à son poing ... restant très calme il fut surpris de voir un aigle anormalement imposant se poser au sol pour prendre forme humaine se qui lui parût tout aussi étrange que lorsqu'il prit forme humaine ...
Revenir en haut Aller en bas



*PNJ*

Vagabond
avatar

Nombre de messages : 69

MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Lun 10 Fév - 21:05

Le troll venait d'arracher une grosse branche d'un arbre. Une très grosse branche qui, dans sa main, avait l'air d'une masse sale, avec quelques feuilles d'un vert triste du côté le plus fin, celui par lequel  le troll tenait la branche.
Il était enfin prêt à taper sur l'homme bien appétissant quand soudain le troll ressenti une vive douleur dans le dos. Il se retourna et vu une silhouette humaine toute chétive. Ce n'était pas un bon casse-croute ça ! Il n'y a que la peau sur les os. Ah ! Non, ça, il n'en voulais pas !
Il fallait s'en débarrasser vite, pour enfin pourvoir attaquer le diner. Le troll prit sa masse différemment et la lançant telle une lance en direction de la petite silhouette. La branche dévia un peu mais arriva quand même à toucher sa cible sans avoir perdu trop de puissance.
Avant, d'avoir pu se retourner vers son futur repas, celui-ci lui sauta sur le dos. Le troll se secoua mais l'homme ne tomba qu'après lui avoir couper le bras. En tomba, l'homme fit tomber les flèches qui s'étaient planté dans le dos du troll. La peau épaisse du troll avait permis d'éviter de trop gros dégâts et ses muscles avaient à peine été entamés. Comme, la plaie de son bras mort avait été cicatrisée par l'attaque de l'homme. Le troll était toujours en pleine forme mais très énervé.
L'humain, ne le laissa pas en pleine forme longtemps, car il lui attaquant le genoux. C'est alors que le troll se retourna et boitant jusqu'à l'humain, lui mit une baffe monumentale dans la figure, pendant que ce dernier semblait distrait par quelque chose. Le troll ne se retourna pas pour voir ce que l'humain regardait. Il en profita pour attraper l'humain par le bras et le lancer le plus fort qu'il pouvait sur la petite silhouette qui s'était relevée. Malheureusement, avec sa jambe blessé, il ne réussi qu'à le lancer pour qu'il atterrisse devant les pieds de la silhouette.

Le troll, s'agrippa à un arbre à côté, pour se mettre le plus possible debout, puis fit un dernier effort sur ses bras, pour se suspendre en l'air, puis retomba au sol le plus lourdement possible, dans sa chute, il embarqua aussi une partie de l'arbre auquel il se tenait.  Il créa ainsi une onde de choc, faisait trembler le sol pour faire tomber ses ennemis.
L'arbre auquel il s'était tenu s'était cassé en 2, une moitié s'étant écroulée au sol.
Revenir en haut Aller en bas



Azrael

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Ven 14 Fév - 13:29

Message d'Azrael


Alors que les deux individus discutaient, Azrael attendait patiemment que le signal soit lançait. Il avait observé que Soleyn avait remarqué sa présence. Mais, au moment où l'étranger sortit l’appât, Azrael se mit sur un arbre opposé, afin de se préparer à attaquer par l'arrière la cible. Puis, plus les secondes s'écoulaient et plus la terre tremblait. Il s'agissait surement du troll, qui avait senti l'odeur de l’appât.

Azrael se tourna sa tête et vit le troll arrivait. Toujours penché sur l'arbre en aigle, il attendait le bon moment pour arriver au sol et lancer le combat. Soudain, le troll se mit à pourchasser Soleyn tandis que l'individu se mit à sauter sur son dos et lui coupa un bras et avait commençait à entailler la jambe. C'est à ce moment précis qu'Azrael sortit de son arbre et se transforma en humain et matérialisa son hallebarde magique.

Distrait, l'étranger regardait en direction d'Azrael. Cependant, cela lui coûta cher car il prit en pleine figure un cout envoyé par le troll. Le troll ne l'ayant point vu, fonça à toute vitesse sur le troll. Le troll eut à peine le temps de se retourner, qu'Azrael  lui sauta dessus et lui entailla l'autre bras et l'autre jambe. Il maniait avec une grande dextérité impressionnante tel un ninja avec son épée
Revenir en haut Aller en bas



Terrae Mors

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Sam 15 Fév - 23:13

Message de Terrae Mors, fée/démone.

Après le fracas retentissant provoqué par la chute de l'imposante créature et de son illusoire accoudoir qu'était l'arbre, ce fut le silence qui s'installa. Un silence pendant lequel chacun des protagonistes présents put constater, si d'aventures il levait les yeux en directions des arbres entourant la petites clairières, que plusieurs dizaines de corbeaux s'étaient entassés sur les branches. Tous observaient de leurs regards d'ébène ses silhouettes gesticuler pour vaincre le troll. Et pourtant, ils ne bougeaient pas ni n'émettaient de croassement. Même pour une personne inexpérimenté dans le domaine de l’ornithologie, il était évident que ces oiseaux n'étaient pas naturels.

Puis, l'un de ces derniers se mit à croasser, avant de s'envoler majestueusement pour aller se poser à nouveau sur l'épaule d'une magnifique jeune femme qu'aucun n'avait vu arriver. Et pourtant, elle était présente depuis quelques temps déjà, et n'avait rien raté de la scène de combat. Un fin sourire pouvait se voir sous l'obscurité de sa capuche, ses yeux étant camouflés. Cependant, elle observait avec attention chacun des trois autres mercenaires.

Alors, aussi gracieusement que lentement, elle leva ses deux bras, sa cape suivant le mouvement donnant l'illusion d'ailes ténébreuses. Lorsqu'elle stoppa son geste, tout les corbeaux présents s'envolèrent, croassant avec fureur et volant comme des furies vers le troll à terre. En même temps qu'il s'approchait de leurs cibles, les oiseaux semblaient s'entre-choquer. Pourtant, ils ne se percutaient pas. C'était comme s'ils se passaient au travers des uns et des autres , fusionnant en une seule vague noire de plumes, de serres et de becs. Lorsque cette dernière atteignit le visage du troll, elle passa à travers ses yeux, sa bouche, ses narines et ses oreilles, détruisant tout sur son passage. Finalement, elle ressortit en traversant le crane, l'explosant de l'intérieur. Ce devait être un spectacle à la fois surprenant et terrifiant que de voir ainsi des dizaines de corbeaux jaillir d'un crâne qui, manifestement, ne pouvant en contenir autant.

Ensuite, tout les oiseaux se posèrent à nouveaux sur les branches des arbres, derrière la silhouette qui les commandaient.

Alors tous purent l'entendre parler de cette voix si douce, si calme, et pourtant outrageusement froide.


- Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de monde pour chasser un seul troll. Cependant, vu que j'ai été celle qui l'a achevé, je devrais être celle qui recevra la récompense.

Et comme pour confirmer ses dires, la cage thoracique de la monstrueuse créature s'ouvrit pour laisser s'échapper un corbeau bien plus imposant que les autres. Ce dernier tenait dans ses serres le cœur de la cible, meilleur preuve de la mort du troll.


HRP : Je rappel que l'on continu comme convenu, je ne veux en réalité pas de la récompense, c'est juste pour m'éclater ^^
Ha, et par rapport à ce que j'ai put lire, je vous demande de ne pas décider à ma place de ce qu'il arrive à mon personne. Si vous m'attaquez, ne dite pas que j'esquive. Cela ne revient qu'à moi ;)
Revenir en haut Aller en bas



*PNJ*

Vagabond
avatar

Nombre de messages : 69

MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Dim 16 Fév - 10:06

[hors rp : Vous vous débrouillez trop bien, trop facilement. C'est pas drôle. Allez, je vous met une petite difficulté pas encore trop méchante pour voir comment vous vous en sortez niak niak]

L'attaque de Terrae Mors et de ses corbeaux marcha trop bien. Le troll fut pulvérisé, il ne resta de lui qu'une paire de jambe au milieu d'un tas de bouilli. Une paire de jambe avec les 2 genoux parfaitement coupé, des incisions d'une précision médicale. Du travail de professionnel. Si ce n'est qu'il fallait ramener le cadavre en entier. La quête parlait bien de " rapportera la dépouille d'un troll", pas d'en exploser un.
Après ce combat, la forêt redeviens calme. Le moment idéal pour se remettre de ses émotions. On entendait le vent bruissait dans les feuilles, que le bruissement des feuilles, uniquement le bruissement des feuilles et le souffle des guerriers.

Puis, il y eut une impression bizarre. Comme si le paysage changeait. L'arbre sur lequel c'était tenue le troll pour sauter n'était plus là. Il ne restait au sol qu'une énorme branche cassée. La carcasse qui était à l'ombre d'un arbre, se retrouva au soleil. Pour autant, rien ne semblait bouger, rien ne semblait se déplacer. Et pourtant, tout avait changé. Impossible de savoir par où l'on était arrivé et par où se trouvait le nord.
Non seulement, il allait falloir tout recommencer pour la quête et trouver un nouveau troll. Mais en plus voilà que le petit groupe se retrouve perdu.
Revenir en haut Aller en bas



Soleynaïl

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Dim 23 Fév - 20:00

Message de Soleynaïl, fée/démone.

Manifestement, je détenais une faculté toute particulière pour énoncer des questions rhétoriques. Mais qu'importe? La présente situation s'emportait. Fronçant d'un sourcil, je toisai l'humanoïde d'un iris violacé, Shri'eyl en main alors que, studieux, l'humain me barrait la route du haut de sa carrure accroupie et de son air scrupuleux, sous lequel il me toisa avant d'annoncer son identité puis d'énoncer ces mises en gardes. Ah … Pensais je, une grimace imperceptible se dessinant sur mes lèvres, guère familière à tant de considération envers ma petite prune démoniaque. De la part d'un étranger, de surcroix! Pour toute réponse, j'enjambais d'une main ce talus terreux dans lequel j'avais atterri en toute … légèreté; traduction physique ou équivalent symbolique d'un: Enchantée. de mon dialecte aphone, et furtive, ne lâchant d'un cil l'immense créature qui semblait fouiller au travers des arborescences, je profitais ainsi de ce moment de distraction afin de me glisser dans son dos, mes pas se déployant à la manière d'une araignée juchée sur sa toile, sans émettre le moindre son.

De ma dextre, mes doigts exercèrent une fine pression sur la corde en m'éloignant du regard du troll de ce même pas agile, puis, lorsque tout le monde eu le dos tourné, j'agrémentai deux de mes projectiles d'une substance visqueuse, aux vertus thérapeutiques répudiées, dénigrées mais fermement conseillées pour tout candidat au suicide. La bestiole présentait une corpulence bien trop massive pour succomber d'une dose aussi faible, néanmoins, cela aurait de quoi émousser ses sens un instant. Pour peu que mes flèches transpercent l'enveloppe épaisse de sa peau, évidement ... Ce fut alors qu'un lourd craquement se fit soudain entendre. Feuillue! Verdoyante! Et épineuse! Une masse arrachée de son tronc, fut soulevée au sein d'un cortège foliaire dont le bruissement se perpétua par diverses sonorités promptes et abruptes. L'autre bestiole venait'elle de dénicher un nouveau jouet? Effectivement! Et, quitte à usurper tout suspens, celle-ci ne tarda point à m'en faire profiter ...

Par deux fois, mon acuité apposa mon regard sur des parties précises de la bestiole. À savoir, le cou et les aisselles, devinant en ces parcelles une épaisseur épidermique amoindrie. Mes appendices préhensiles étirèrent puis relâchèrent la corde de l'arc dont les projectiles s'en allèrent successivement se ficher sur la silhouette patibulaire de l'énorme créature. Celle-ci grogna avant d'entamer de son pas de plomb de nouvelles secousses. Studieuse! J'amorçais d'une traite l'initiative de m'emparer d'une seconde salve lorsque le troll tourna son attention gargantuesque vers mon … inestimable et illégitime métissage qui, en observant l'ovni broussailleux fondre vers ma personne, s'écria: Retourne donc t'occuper de ta boustifaille! Mon instinct ainsi alarmé, Shri'eyl siffla pour se positionner en diagonale devant moi, atténuant et modérant l'impact du projectile dont la course fut légèrement déviée. Suffisamment pour ne pas me retrouver empalée par un rondin de bois, quoique pas assez pour en esquiver le long … Pour mon plus grand plaisir, je titubais en reculant, avant d'atterrir une fois encore, au sein d'un de ces mêmes trous terreux qui sillonnaient la forêt, le souffle coupé.

Y restant un instant hébétée, ma dextre se referma mollement sur la poignée de Shri'eyl pour s'y affermir, mon oreille interne ayant posé un doigt sur la notion d'équilibre et de gravité terrestre. Je serrai des canines, repoussai à coup de talon le tronc qui m'empêtrait, et commençai à me relever d'un air opiniâtre, histoire de m'en aller vaillamment redorer mon orgueil et ma fierté! N'avais je pas tant vécu pour ainsi être envoyée paître par cette bête? Et pourtant … D'un coup sec, je redressai ma capuche, juste à temps pour distinguer un point noir du coin de l'oeil eeet … … Strike! Ma corpulence choya d'une traitre à cet endroit même d'où, j'avais tant lutté pour l'en extirper. Pire encore! Défiant toute loi universelle confondue, une seconde masse broussailleuse m'accompagna dans l'abysse. Une entrave à ma survie dont j'amortissais indéniablement la chute.

Je grognais en mon fort intérieur. Non, mais oh! Fiévreuse, j'évinçais ce poids lourd qui obstruait mon espace vital avec la vigueur de mes petits bras musclés, amassai mon bien et entrepris d'un léger saut quittant ce trou afin de constater de visu une paire de gambette sanguinolente juchée sur le sol ...

Je ne pris guère la peine d'attraper ma dague, me contentant de lorgner les bouchers en action. Arrachant une grimace de dégout, je pris en flagrant délit mon esprit à s'interroger sur l'intérêt de l’élégance vis à vis des vertus de la chaine alimentaire. Un sujet des plus intéressant! La peuplade aurait beau se plaindre, cependant les âmes infâmes de mon genre présentaient un travail bien plus soigné ...

Je rangeais mon arc, mon air maussade sur mes traits. Le troll, quant à lui, reposait à terre, un arbre morcelé triomphant sombrement à son côté. Je demeurai muette face à cette rougeoyante, mais sombre victoire. Puis, je renâclais, présentant comme une sorte de malaise s'installer … Ou quoique … Non, il ne s'agissait pas vraiment de cela … Comme une intuition … pas nécessairement mauvaise, ni à fortiori aimable … Guidée par mon instinct, je furetai ici et là, sans réellement percevoir quelque chose … En définitive, c'était assimilable à chercher des échos engendrés par quelqu'un, en écoutant le bruit qu'il n'émettait pas, justement. Or, il fallait être odieusement fortiche, pour escompter ce genre d'exploit … Ou bien, détenir une sérieuse et rigoureuse obsession envers l'impondérable ...  

Et comme réveillée par ce sentiment, une masse noirâtre, volatile et fugace s'éleva de la canopée pour fondre vers la carcasse du troll. Bien qu'indescriptible, l'ensemble obséquieux traversa de part en part le corps de ce dernier dans une cacophonie plumeuse, grouillante … et coassante? Qui finit par s'éclaircir en un dernier silence. Tout était net, soigné et propret. Pour cause, un chien n'aurait déniché le moindre morceau d'os à ronger … Je jetai un oeil sur Azrael … Suspicieuse. Avant de suivre la voute des corbeaux qui se termina au dessus d'une fine silhouette féminine. Je plissais mes iris pour monstre de foire en sa direction, la dévisageant sous mon capuchon. Sans pour autant émettre la moindre réaction devant cette mystérieuse apparition.

Quoique, une fois que la demoiselle eu terminé d'annoncer ses intentions, un faible rictus, un rire jaunâtre, guère étonnée, se dessina sur mes traits. Je tiquais, en mon sens il demeurait impératif que la prime revienne à Azrael. J'allais écoper d'une dette sinon!! Or, il était indéniable qu'une telle éventualité soit hors de question. Quitte à faire ravaler les plumes de ses ouailles à cette jeune effronté. Oui! Puisqu'il s'agissait du genre de poids que je jugeais préférable d'éviter d'accumuler. Mécontente, mes bras se croisèrent devant ma poitrine, tandis que mes prunelles toisèrent l'intéressée, puis entamant un pas vers celle-ci, je sortais de l'ombre, devançant tout le monde, pour entonner sous le timbre de ma distance:

- Vos rapaces se sont contentés de nettoyer les restes. Vous ne pouvez prétendre à cette prime, d'ailleurs, le troll gisait démembré à terre avant que vous n'interveniez. Mais soit … gardez son coeur, je vous l'offre … Nous nous contenterons de rapporter les dépouilles des jambes à nos précepteurs.

Dissimulant l'ombre d'un sourire sous mon ton cordial, mais indiscutable, je lui désignais un bosquet de la pointe du menton, avant de relâcher un bref soupir, passant avec nonchalance ma sénestre sur une hanche, sur mes gardes. Néanmoins, l'instant suivant, tout se mua …

- Qu'est ce que ...

Je furetais les réactions des uns puis des autres, scrutant l'horizon maintenant ensoleillé, cherchant à discerner si cette fantaisie était issue de l'un d'entre eux …  Néanmoins, une pensée osa s'émanciper de la torpeur véhiculée: Voilà qui réglait la problème de la prime semble t'il ...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Terrae Mors

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Sam 1 Mar - 1:27

Message de Terrae Mors, fée/démone.

Durant un court laps de temps, qui sembla pourtant durer une éternité tant l'atmosphère de la forêt s'alourdit autour du groupe d'aventurier, Terrae observa la jeune femme qui venait de prendre la parole d'un oeil qu'elle seule savait mauvais, dissimulé derrière l'abysse de sa capuche sur son regard.
Une seule chose venait briser le parfait mutisme qui régnait dans la clairière, et celle chose était les croassements sporadiques et esseulés des corbeaux qui, tous, se tenaient derrière la femme vêtue d'ébène.
Pour les autres guerriers, il était évident que ces animaux montaient la garde, et que le moindre mouvement pouvant être interprété ne serait-ce que comme un début d'attaque déchaînerais automatiquement la fureur de la horde de la volatile.
En réalité, ce qui permettait d(avancer une telle théorie, et en même temps de permettre aux autres protagonistes de savoir que ces oiseaux n'étaient définitivement pas comme les autres, c'était leurs regards. Indubitablement, ils étaient humains. D'ordinaire, à travers les ténèbres qui compose d'ordinaire les yeux des corbeaux, nul sentiment n'était décelable. Tout ce que l'on pouvait voir, c'était l'animalité, la bestialité, l'instinct qui les animaient. Or, dans ce cas présent, rien de leur iris ne pouvait les différencier d'un être de raison. Les corbeaux observaient les deux hommes et la jeune femme de la même manière que Terrae.

Et, s'ils le pensaient, ils n'étaient pas loin de la vérité. Car ces oiseaux, nés de la volonté et du pouvoir de la semi-démone, étaient des appendices de la jeune femme. Elle regardait à travers chacun d'entre-eux, car tous étaient une extension de son propre corps. Cette multitude de regard tournée vers les guerriers n'étaient que des avatars des yeux même de la ténébreuse jeune femme.

Finalement, lorsqu'elle reprit la parole, Terrae, d'ordinaire si stoïque et contrôlée, ne put réprimer la folle envie qui la tenaillait d'éclater de rire. Elle ne tarda d'ailleurs pas à en expliquer la raison.

- Vous voulez dire que votre client vous demande de lui rapporter la dépouille d'une créature de plus de 4 mètres, pesant près d'1 tonne, en traversant pour cela une forêt et tout une partie de ce monde ?

Un franc, mais néanmoins glaciale, rire s'échappa alors de ses lèvres. Définitivement, il n'y avait rien de logique dans cette situation.

- Excusez-moi, mais quand je remarque qu'en plus vous n'avez apportez aucun matériel de transport et que, par dessus le marché, vous mettez ce monstre en pièce, je ne peux que rire de la situation.

Elle laissa planer un léger silence durant lequel elle permettait au protagoniste de réagir, ou pas, à ses dires. En même temps, la situation était assez cocasse pour Terrae. Elle avait déjà participé à des mission de ce genre, et d'ordinaire il suffit de rapporter la preuve de la mort de la cible, que se soit la tête ou un cœur de taille remarquable comme l'était celui qu'elle tenait actuellement dans sa main droite, pour démontrer que la personne ou la créature visée était effectivement passée de vie à trépas.
Toutefois, et Terrae l'admettais intérieurement, elle avait peut-être fait une erreur en allant si vite en besogne. Il semblait que la personne qui avait lancée cette mission était suffisamment fétichiste pour s'occuper elle-même de la disparition du cadavre du troll.

Ces alors qu'a travers les yeux de ces Enfants, elle remarqua le même problème que celui que venait de remarquer Soleynaïl. Tout simplement, il venait de se perdre dans la forêt. Et le tout sans bouger. Une prouesse !
Même si la possibilité de jamais réussir à ressortir de ces lieux ne l'enchantait guère, Terrae ne put réprimer cette joie qui lui tenaillait le cœur. Les légendes à propos de cette forêt disaient vrai : elle était maudite. Plus que cela, vivante ! Elle venait de se refermer sur l'infortuné groupe, le tout sans que personne à l'intérieur de celui-ci ne le remarque.

Intéressant.

-Enfin ... Puisque votre client est si pointilleux, et que les circonstances semblent nous forcer à faire équipe, alors nous n'avons plus qu'a nous lancer aux trousses d'un autre troll. Cette race pullule dans la région, dés lors il devrait être simple d'en trouver un autre. Ensuite nous pourrons songer à partir d'ici.

Ce n'est qu'à ce moment précis qu'elle daignait bouger ses mains pour la première fois, la tendant en direction des trois autres personnages. Il n'appartenait à présent qu'à eux de décider s'ils formerait, pour le reste de cette aventure, une équipe.
Revenir en haut Aller en bas



Soleynaïl

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Sam 1 Mar - 20:15

Message de Soleynaïl, fée/démone.

Indéniable. D'une logique irréprochable. Si ses paroles ne m'étaient destinées, je l'aurais volontiers applaudit! Mais quelle effroyable effrontée! ne pouvais'je n'empêcher de songer mes prunelles détaillant ses rires et ouailles avec contenance. Il était évident que cette impertinente jeune femme venait d'énoncer une faille dans la narration. Ainsi, pu elle observer mon visage s'incliner en sa direction, et bien qu'elle ne pu le voir, ce geste-ci fut joint à un faible sourire. Pourtant, tel était notre but.

Et pourtant … une once d'observation permettrait d'éclaircir les difficultés rencontrées: C'était un troll qui avait pour habitude de se nourrir du troupeau d'un berger vivant, a fortiori, en lisière de la forêt maudite. La bestiole que nous recherchions devait, par conséquent, loger non loin de ses prés. La balade d'un cadavre n'aurait finalement pas été une tâche insurmontable, haché menu tel qu'il était avant l'intervention de ses volatiles. Et puis ...n'avions nous pas à disposition un démon pourvu d'une force non négligeable? Néanmoins, je savais que cette sombre demoiselle ne pouvait être au fait d'un tel détail … Aussi, il n'y avait guère de chemins pour acheminer un tel cadavre en carriole. Pour qu'il y ait des chemins, encore fallait'il que des marchands prennent la peine de verser à une guilde l'argent nécessaire pour leurs établissement, dans l'optique d'y cheminer. Qui parmi eux auraient'eu le courage de traverser cette forêt tant mésestimée? Cette option-ci, m'apparaissait alors inenvisageable, à moins de vouloir se résoudre à abandonner le chariot face à aux massifs de racines et de ronces qui parsèment et pullulent en cette obséquieuse contrée.

Enfin, l'idée de se trimballer avec une bourrique qui aurait soit fui devant la moindre menace, ou aurait servi de repas à cette dernière, était à mes prunelles inconcevable. D'autant plus qu'une telle monture n'affublait en aucun cas la discrétion primordiale à ma petite personne. De plus, notre irréprochable guérisseuse était d'une situation bien trop modeste pour jouir d'une telle compagnie. Son rôle l'imposait. Quand à la voleuse? Peut être, l'était elle bien moins qu'elle le prétendait ... Ainsi, je me contentai d'amorcer en mon âme ces explications sourdes face à son jugement, afin de ne pas mettre en liesse un probable esprit de contradiction, une prédisposition caractérielle qui n'aurait été étonnante après que l'inconnue ait fièrement tenté de nous dérober notre prime.

- Les affres de la taxidermie.

Prétendis je alors avec ce même sourire, pour toute conclusion à ces remarques, haussant négligemment des épaules. Cependant, s'il m'était aussi permis de titiller: Pour que le coeur de la créature puisse être ainsi tenu triomphalement dans le creux de la main de cette dernière, sans doute le troll devait être d'une taille des plus chétives par rapport au reste de son espèce. Ou bien, avait'il perdu plus d'un tiers du poids et de sa corpulence d'origine, par conséquent, ses rapaces auraient été bien moins précis que mon oeil eu pu le distinguer de visu … Les lois de physiologie fondamentales l'inculquaient … Ou alors ce pauvre bestiau' devait avoir un système cardiaque particulièrement dépensier.

Enfin, le paysage se modifia. Instantanément, sans précurseur apparent ou indice équivoque, l'ombre opaque qui nous enveloppait fuit face à l'apparition de l'astre solaire. Ayant, une nouvelle fois émis un signe de tête à la demoiselle en guise d'affirmation, bien qu'une légère méfiance se muait en mon être -en soit, rien d'anormal- je m'adressai d'une seule intonation au métamorphe et à l'humain qui m'accompagnaient, sans prendre la peine de regarder les deux intéressés, bien trop préoccupée à dévisager notre jeune effrontée, dont les traits m'apparaissaient étrangement familiers:

- Vous deux ... Qu'en pensez vous?


Revenir en haut Aller en bas



Terrae Mors

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Mar 11 Mar - 22:46

Message de Terrae Mors, fée/démone.

Devant l'absence de réponse de la part des deux autres protagonistes, la femme aux oiseaux ne put en tirer que la conclusion la plus logique : ils étaient terrorisés par la forêt. S'ils n'osaient parler, c'était que l'hypothèse de devoir affronter la malédiction sylvaine qui c'était emparée de cette contrée leur était une idée par trop insupportable, trop insurmontable. Quelle tristesse que de voir ainsi le sang des démons ainsi souillé, bâtardisé par cette couardise qui ne devrait jamais exister chez la race des seigneurs de ce monde.

La rage qui s'empara du cœur de la jeune femme était d'une noirceur sans nom. Il pouvait paraître surprenant de la voir s’énerver pour si peu de chose, mais lorsque l'on hait la moitié de son ascendance, la seconde partie ne peut qu'être idéalisée, glorifiée et expurgée de toute souillure. Or, elle devait elle la preuve que même les démons pouvait faillir. C'était inconcevable. Abominable. Détestable.

Nan, tel n'était pas le mot qui convenait à cette situation. Il n'en était qu'un seul capable de désigner cette scène. Et c'est d'une voix remplit autant de hargne que de froideur qu'il sortit d'entre les lèvres de Terrae.


- Méprisable.

Le ton n'était pas seulement glaciale, car on sentait derrière celui-ci les intentions de la jeune femme aux corbeaux, ses envies de meurtres et de purgation. Le véritable mot à dire pour désigner sa voix était celui de "Macabre".

Ayant baissé le front, nul parmi les trois jeunes gens ne put voir son regard, une fois ce mot sortit de sa bouche. La seule chose qu'ils pouvaient distinguer, c'était ses deux bras qui s’élevaient lentement, tordus dans une affreuse parodie d'ailes. L'ombre de sa silhouette sembla s'étirer en même temps qu'elle s'assombrissait de plus en plus, devenant aussi profond et absolu que les ténèbres de son âme.

Soudain, tous purent voir apparaître, à l'intérieur de cette ombre suprême, les regards ensanglantés et rougeoyants de centaines de créatures, qui tous se tournaient vers eux. Puis Terrae poussa un hurlement de rage, déclenchant le déferlement de centaines de corbeaux. Les oiseaux derrière la jeune femme s'envola également pour se joindre à la nuée de plumes, de becs et de serres qui fonçait vers les trois protagonistes.

Pourtant, Soleynaïl pouvait apercevoir que, malgré l'absence totale de stratégie dans cette attaque frontale, aucun corbeau ne la regardait, aucun ne semblait vouloir se diriger vers elle.
Revenir en haut Aller en bas



Soleynaïl

Invité



MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Mer 19 Mar - 23:47

Message de Soleynaïl, fée/démone.

Un instant encore, mes prunelles persistaient à jauger du regard l'intrigante mais sinistre demoiselle aux tons et teintes de jais. Un bref, quoique inextricable pincement de coeur remua mes tripes du bas ventre, de manière à métamorphoser leur système organisé, symbiotique et autonome en une vulgaire soupe primordiale ... Un charmant mélange entre l'espoir, l'instinct et l'auto-préservation ...

Puis, avant que mon regard ne se fasse trop insistant, je le détournais. Remarquant, alors, et à juste titre, l'aphasie poursuivre -une fois encore- mes réflexions auditives, mon visage se glissa doucement vers nos deux compères muets, à la suite de quoi, une légère grimace s'exprima sur mes traits. Non de dégout, de rancune ou d'amertume ... Seul, mon flegme s'éleva au sein de ce sourire blasé. Et dire que j'osai m'admonester envers mon manque de fraternité. Pourtant, leurs désertions demeuraient l'exemple même de la faiblesse humaine, descendant ou pas. C'était d'ailleurs à se demander comment ces derniers avaient bien pu survivre depuis lors, armés d'une telle vacuité d'esprit ou d'introspection. Détenir la moindre confiance vers autrui, serait sans doute aucun, la dernière chose que j'effectuerais en ce monde si bas. Celle-ci n'aurait pour autre dessein que celui de ravir mon âme ... J'en étais certaine.


- Fort bien ...


Murmurais je alors pour moi même de la plus sombre des manière, avant de retourner mon attention vers l'inconnue et ses noires corneilles. Ainsi, aucune réponse ne s'élevant de la part de nos deux obscurs individus jusqu'à mon acuité auditive, mes mirettes difformes se plissant sous mon voile, mon esprit sibyllin ne pu préserver la teneur suivante: Le destin détenait toutefois un humour fort douteux ...

J'allais rengainer ma dague lorsque ma dernière interlocutrice, ténébreuse, irrévérente, irascible et dotée d'un sale caractère pour toute cerise, fit une nouvelle fois démonstration de son potentiel destructeur. Défiante, j'estimai son comportement avec distance, et ainsi, je laissais ma main raffermir son emprise sur le cuir de la poignée, avant de me souvenir qu'à juste titre, une volée d'emplumée lui servait d'émissaire sanguinaire. Je m'emparais alors du Shri'eyl, ayant préalablement ranger sa Plume au fer aiguisé ...

Comprenez moi bien ...
J'avais été ravie de quitter mes plaines démoniaques afin d'émanciper ma personne à toutes ces fadaises ombrageuses, et ce, malgré mon ascendance et mes inextricables manières aux moeurs éhontées. Je faisais preuve d'un soin habile et particulier pour esquiver tout lien Démonique ou Elfique. L'autre Incarnation infernale ne faisait guère l'exception. Pourtant, il demeurait indéniable que je finissais, tôt ou tard, par être rattrapée par mes craintes d'autan. Par conséquent, imaginez donc mon ardeur lorsque soudain mon âme se retrouve une fois encore confrontée à l'une de leur gangrène fleurissante ... Pourquoi tant de haine? Pourquoi tant de colère au sein de ce cris assourdissant? Songeais-je, ressentant mon sang se glacer face à cette écoute douloureuse, en dépit de mon apparence inflexible. L'empathie restera un défaut fort luxueux pour un assassin de ma stature ...

Elle ne pouvait être celle que je recherchais.
Ceci à l'esprit, je me repliais sur moi même, prête à dégainer mon arc avec la ferme intention de réexpédier ses ignobles bestioles vers l'engeance qu'incarnait leur propriétaire. Résolue à les frapper de son bois. J'aurais tout aussi bien pu me fondre et disparaître au sein des Ombres, laisser les deux inertes se faire becter les entrailles puis rejoindre ce qui me faisait office de royaume. Néanmoins, user d'un tel procédé m'aurait indubitablement conduit -à tenter- de ravir l'âme fraiche de cette jeune demoiselle. Aucune âme ayant eu un jour vent de ma consistance ténébreuse ne respirait encore. Pourtant, par chance? Ou par les voies impénétrables du destin ... Nous n'aurions à arriver devant une telle extrémité. Pas dans l'immédiat, tout du moins ...

Je dois avouée, je fus surprise d'observer ses ouailles me contourner. Je n'en demeurais pas moins rassurée, guettant cette masse noirâtre fondre vers ceux qui m'accompagnaient précédemment, prête à agir! A assurer ma survie tel que je l'avais toujours fait ... Fort heureusement pour ma petite pomme, l'attachement envers autrui avait prestement fui avec son sens éthique dès le bas âge. Ainsi, puis-je à loisir faire peu de cas de ce qui advint momentanément de notre paire de compères muets. Et c'est ainsi, que de ma perpétuelle méfiance, éprise de mon flegme distant, je m'approchais d'elle avec prudunce, déterminée à terminer cette fable ...


- Bien allons s'y.
Revenir en haut Aller en bas



*PNJ*

Vagabond
avatar

Nombre de messages : 69

MessageSujet: Re: Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)   Sam 29 Mar - 13:41

Le sol se mit à trembler légèrement, une odeur de pourriture et de renfermé se fit sentir. Les signes étaient clair : un autre troll se trouvait tout près d'ici. Quelle aubaine ! Cette fois c'était la bonne ! Enfin, espérons.
Le monstre était plus gros que le précédent. Avec une tête encore plus moche, de gros yeux qui louchent, une bouche tordue et un nez en patate. Il avait une flèche planté dans son omoplate droite, elle avait l'air d'être là depuis longtemps, de la mousse poussait sur sa peau et autour de la flèche.
Le troll n'avait pas encore vu les aventuriers. Il était sur les traces d'un renard. Il était devant son terrier et tapait fort avec ses pieds sur le sol pour le forcer à sortir. Il tapait et tapait encore le sol, avec patience, en faisant sauté tout les petits cailloux. Le renard, lui, ne semblait pas vouloir sortir de son trou.

[hors rp : désolé, là j'avais pas d'idée pour faire plus long. Et j'ai déjà été suffisamment lente à répondre. la prochaine fois faudra que le limite le nombre de participant à une quête pour éviter les sujets trop long où l'on perd les gens.]
Revenir en haut Aller en bas
 

Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quete : Une prime pour un Troll ... (Kheelias - Soleynail - Azrael - Terrae Mors)
» Recherche d'un tutorial pour le troll des cavernes
» Un pirate chez les marines, suivi d'une chasseuse de prime ? {Zan'shi Kaizoku}
» Passeport biométrique
» Un premier RP pour un nouveau départ à Terrae



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA TERRE D'HYPOLAIS :: Bavardages [H-RP] :: Archives-